RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

A possessive world {Kyle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 2:21




"A possessive world"
Kyle et Edena

Le cliquetis du flash résonnait dans la pièce plongée dans l'obscurité, d'énorme source de lumière éclairant un minuscule endroit de l’entrepôt loué par la société Playboy. Une vingtaine de personnes étaient présentes, techniciens, maquilleurs, habilleurs, et le photographe adoré de la firme Mario Velasquez. Une petite estrade noire se fondait dans le décors. Les modèles défilaient en petite tenue s'affairant à se préparer pour entrer dans le thème. Dans quelques jours l'anniversaire de ce bon vieux Hugh allait retentir, comme chaque année une édition spéciale allait être publié. "Lapinous et boue", un thème tout à fait alléchant pour la majorité de la gente masculine. Les petites tenues étaient de mises et les accessoires non superflus. Devinez qui était le petit lapin préféré de ce fondateur. La délicieuse Edena en personne. Vêtue d'un body rose virant presque au blanc, où on pouvait apercevoir sur ses fesses rebondit un petit pompon en guise de queue de lapin, des talons aussi haut que mamie en tomberait dans les orties, les éternelles oreilles et un maquillage très prononcé, la belle prenait la pose jouant avec une sucette. Les clichés étaient peu catholique mais on en attendait pas moins de ce magazine même si on ressentait une certaine classe dans les prises. Hugh ne  laissait rien au hasard, il avait toujours manié les shootings d'une main de fer et du haut des ses 87 balais rien n'avait changé. Malgré sa popularité auprès du vieillard qui la considérait comme sa gosse, il n'y avait aucune jalousie entre les filles, elles faisaient partie de la même famille, et leur paternel était là pour leur rappeler en cas de débordement. La belle avait deux tenues à revêtir aujourd'hui et elle ne portait que la première, un sourire éclatant sur le visage elle écoutait les demandes de Mario qui étaient pour le moins particulières mais ne choquant en rien les gens présents. Bien que Hugh n'appréciait guère ses manières, il était le meilleur photographe qu'ils avaient pu avoir, alors il le tolérait et lui pardonnait souvent ses écarts de conduite non pas sans un rappel à l'ordre.

- Bébé, suce cette friandise comme si c'était la mienne.

Edena lui accorda un petit clin d'oeil et s'exécutait sans faire de vagues, elle était dans son boulot, elle n'était pas là pour contrer les demandes extravagantes. C'était son métier, même si certains voyaient en elle une femme plus que chienne sur les images, elle n'en restait pas moins une femme avec des principes et une classe sans nom au delà de son job. Après tout ce mag était là pour faire baver hommes et femmes, et surtout assouvir certains plaisirs solitaires, ça avait toujours été ainsi et rien ne changerait, voila pourquoi ce magazine traversait les époques sans prendre une ride. Edena jouait, c'était tout à fait ça, elle jouait un rôle, celui de la petite lapine cochonne, faisant fantasmer les gens. Elle se pliait à tous, et n'avait pas froid aux yeux, la nudité n'était pas un tabou chez elle bien au contraire. Elle se mit délicatement de profil, tenant sa sucette en bouche alors qu'une de ses mains jouait avec les boucles de ses cheveux. Un air de gamine sur le visage mais un regard de pervers se dessinait dans ses yeux.

- Chérie t'étais parfaite comme toujours, je pense que nous avons les clichés qu'il nous faut.

Clama fièrement Mario, alors que c'était Hugh qui lui avait fait signe d'arrêter. Edena descendit de l'estrade aidé par un stagiaire qui avait limite le filet de bave qui coulait. Hugh, habit de capitaine de croisière et cigare en bouche vint à la rencontre de la brunette, échangeant quelques mots avec elle en caressant doucement son menton avant de lui déposer un baiser au coin de ses lèvres, lui demandant d'aller enfiler la seconde tenue alors qu'une autre lapine se mettant en place. Une femme aux formes normales, habillée de la même façon mais d'une tout autre couleur, et n'ayant comme particularité que ses yeux d'un vert émeraude. Les talons de la belle résonnait alors qu'elle marchait en direction des loges qui étaient à l'autre bout de l'entrepôt, pensant aux côtés de Mario et se prenant une petite fessée.

- Toujours aussi ferme!

Lâcha t-il en riant aux éclats alors qu'il se dirigeait vers son assistant. Edena ne répliqua pas et continua sa route, le regard fixe sur le sol songeant. A quoi songeait elle? A la personne qu'elle vit au loin dans un coin, ce bon vieux Kyle, merveilleux amant d'une nuit. La playmate l'avait convié pour lui faire découvrir son doux univers, et dans l'optique de lui présenter de potentielles proies. Après tout entre séducteur autant s'aider, pourtant elle avait un peu déchanté depuis les deux jours qui s'étaient écoulés. Edena n'avait plus envie de partager sa trouvaille, elle voulait juste conserver ce souvenir pour elle et ne pas entendre une autre femme clamer les mérites de ce jeune homme. Elle voulait être son prestige chez playboy. Elle regrettait d'avoir agis ainsi mais il était bien trop tard. Constatant sa présence elle se dirigea vers lui, un sourire radieux sur les lèvres, poussant d'un doigt une mèche de ses cheveux obstruant son visage alors qu'elle se présentait à lui dans cette infime tenue où rien n'était dévoilé mais pourtant tout deviné. Elle pencha doucement la tête quand elle se planta devant lui, perçant un instant son regard. Elle ne se permit pas de geste trop particulier, même si elle était de nature très tactile.

- Je pensais que tu ne viendrais pas

Voila deux heures que tout avait commencé et l'absence du jeune homme au départ l'avait soulagé, mais finalement c'était un peu angoissée qu'elle le trouvait sur sa route. Edena était une bonne menteuse, c'est pour ça qu'elle ne laissait rien paraitre. Ses deux mains jointes devant elle, elle ne pouvait s'empêcher de le fixer avant d'entendre Mario la rappeler à l'ordre. Elle devait se changer pour la prochaine scène qui se déroulerait en extérieur cette fois ci. Cependant le rappel à l'ordre ne plus guère à Hugh qui d'une voix totalement calme répliqua de son fauteuil.

- Je suis le seul maître Mario, tache de ne pas l'oublier pour aujourd'hui

Edena fit un petit sourire à son capitaine et regarda Kyle. Et quand un faisceau de lumière passa sur lui alors que les techniciens réglaient la luminosité, elle eut envie de baver sur son corps et sa tenue. Une chemise à peine boutonnée du moins cachant tout ou presque rien. Edena se souvenait encore de ses mains parcourant son abdomen, et avait l'impression de le voir à nouveau nu sous ses yeux. Un petit silence s'installait alors elle reprit très vite ses esprits.

- Je... je dois aller me changer... Fais comme chez toi, profite de la vue, des filles et si tu as faim ou soif y'a un petit buffet là bas.

Elle hocha de la tête comme pour se donner bonne prestance alors qu'elle passait à ses côtés sentant son parfum lui remonter dans les narines. Les yeux se fermant un cours instant comme pour se remémorer cette fabuleuse expérience en sa compagnie. Elle poussa derechef la porte de sa loge qui une fois refermé accueillait son dos, alors que sa poitrine se gonflait et dégonflait d'une manière rapide. Elle avait un coup d'angoisse de le savoir ici, et pourtant elle sentait un truc trop bizarre en bas de son ventre. Elle baissa la tête et reprenait ses esprits pour passer sa seconde tenue. Adieu le lapin bonjour la militaire.

Dans l'entrepôt Mario se dirigeait vers Kyle sans pour autant l'avoir vu. Kyle était posté juste à côté de son ordinateur. Il le jaugea du regard, un air méprisant sur son visage et une voix très odieuse quand il s'adressa à lui.

- Qu'est ce que tu branles ici toi? Les visiteurs ne sont pas autorisés!

Dit il en le bousculant légèrement avec son épaule pour s'assoir sur une chaise devant son écran. Il bougea la souris pour faire apparaitre son fond d'écran. Dessus ne s'y trouvait pas n'importe qui, la femme de sa vie d'après lui. Edena en tenue plus que minime, des oreilles de chats, assise sur les jambes de Hugh devant un gâteau d'anniversaire. La belle avait un regard de diablesse et tirait la langue de manière sexy, une pilule d'extasy sur celle ci. Il ne fallait pas être d'interpole pour savoir que c'était de la drogue, que pouvait être d'autre cette pilule d'un rose éclatant.

- La sauter une fois ne t'as pas suffis?

Beugla Mario, en transférant les fichiers sur son ordinateurs commençant à visionner de manière très rapides les clichés qu'il venait de prendre d'elle. Ses postures plus que suggestive, ses gestes, son regard, tout était plus que provocateur.



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 11:49


-A POSSESSIVE WORLD-


Belle journée que ce début de week-end, douche, café, petit déj, rien de plus à faire à part se fringuer et choisir le programme des heures qui suivraient. Attentif à ce qu'il portait, Kyle enfila sa chemise dont il ne boutonna que les pressions du centre *trois et pas une de plus*, un jean et ses pompes de cuir. Une clope au bec, le brun fila sur le balcon de son appart, une terrasse moyenne qui lui donnait vue sur la place de Mystic Falls, évacuant la nicotine de ses poumons sans vraiment y prendre gout, fumer était devenu un besoin plus un réel plaisir, peu importe ça lui donnait de la gueule et lui permettait de faire le vide quant aux derniers jours vécus. La nuit du jeudi lui revint subitement en tête, se tournant vers le salon derrière la baie vitrée, il posa le regard sur la serviette de papier griffonnée au stylo, un rencart donné par la poupée satisfaite, pourquoi pas? Se dit-il subitement jugeant qu'il n'avait rien de mieux à faire de son samedi que d'aller se rincer les mirettes sur des nénettes de compét'. Lieu de rendez-vous et clefs de bagnole chopés au passage, il claqua la porte de sa garçonnière et rejoignit la cabriolet rutilante qui l'attendait sagement, pas besoin d'ouvrir la portière lorsqu'on pouvait sauter avec habilité au dessus de celle-ci, ce qu'il fit en enfilant ses lunettes de soleil, et collant les clefs dans le contact. La bête de mécanique ronronna comme une salope entre ses mains, il surkiffait sa caisse, il l'avait refaite dans son entièreté et en était fier, un vrai piège à gonzesses, un bijou qui parfois lui servait de couche lorsqu'il n'avait pas le temps de rejoindre son lit pour quelques raisons que ce fut. Le moteur chaud : direction le shooting de la miss au bas nylon!

Pourquoi l'avait-elle convié à c'truc? Elle voulait surement le brandir devant les yeux bavant de ses collègues comme une bite d'or, y pensant, Kyle fut secoué par un rire peu audible, sourire en coin faisant naître ces irrésistibles commissures, il imagina alors que son après midi ne serait certainement pas la plus chiante qu'il avait vécu. Des tonnes de nénettes en tenue légère, voir même sans rien sur le cul, les corps huileux et pailletés, il en frissonna d'impatience en parquant *une demie heure plus tard*, sa Dodge challenger de 70 devant le hangar dont l'adresse était inscrite sur la serviette. S'extirpant de la caisse comme il y était entré, il ficha les clefs dans la poche de son fûte et s'avança vers l'endroit, indiqué par une pancarte : Zone Privée, shooting Playboy accès V.I.P uniquement. La porte poussée, sans se faire héler par les gros bras à l'entrée, *vue sa gueule d'ange on aurait pu penser qu'il était convié à se faire tiré le portrait* Kyle entendit les flashs des appareils et surtout la voix chieuse au possible d'un mec qui ne lui revenait pas du tout, rien qu'à imaginer sa gueule de latino décrépit lui arracha un "Fais chier" Tandis qu'il voyait, droit devant lui, un corps dont il n'oublierait jamais les courbes ni le gout. Ouais elle était peut-être bien trop maquillée, ne portait qu'un body rose poudreux, et avait clairement la dégaine d'une pute avec oreilles de lapins en prime, mais Jefferson savait ce qu'il y avait derrière cette palette d'artifices.

"Je pensais que tu ne viendrais pas." Pas un geste, uniquement un smile polit qui ne cachait en rien les souvenirs qu'il avait d'elle et de ses hanches parfaites.
"On visite pas les coulisses d'un magasine de mecs tous les jours, pourquoi t'es pas contente de me voir?" Répliqua-t-il en lorgnant allégrement l'arrière train d'une minette qui passait près d'eux en gloussant.

La voix d'un vieux se fit entendre lorsque l'autre Rodriguez ouvrit sa gueule pour presser la demoiselle face à Kyle. Sans doute le bosse à entendre les mots qu'il servit à ce trou d'balle. Y avait visiblement pas que Jefferson qui ne pouvait pas l'encadrer, m'enfin il n'était pas là pour écouter les conversations qui se donnaient, les remontages de brettelles et autre chichis chiants à crever, non, il venait uniquement pour sa propre satisfaction et qui sait, repartir avec un autre Bunny à son tableau de chasse. La pièce entière sentait la pomme d'amour, la luxure classe lui pétait à la gueule mais bien moins que la gosse devant lui, lunette sur le nez, elle ne pouvait voir combien il la bouffait du regard, tandis que lui crut la prendre à rêvasser lorsqu'elle fixa la peau visible sous la chemise qui le couvrait. JK était loin d'être débile, cette nana avait certes eu envie de l'inviter pour faire suer son Mexicain, ou encore pour le partager avec ses copines *ce qui soyons honnête ne le faisait pas chier du tout*, mais, à voir ses yeux de biche papillonner de la sorte, Kyle comprit qu'elle aurait du mal à le voir se taper une autre qu'elle. Une jalouse possessive, il connaissait ça pour pratiquer Dina à l'occaz, mais là, c'était une Playmate, elle pouvait avoir qui elle voulait et désirait se contenter d'un petit mécano, certes sexy à en mouiller son string, mais tout de même ça avait le don de le faire mousser comme il fallait.

"Je... je dois aller me changer... Fais comme chez toi, profite de la vue, des filles et si tu as faim ou soif y'a un petit buffet là bas."
"J'ai pas la dalle, enfin pas celle dont tu viens de parler, j'vais contenter mes mirettes c'est largement suffisant!" Répondit Jefferson en collant une clope à ses lèvres tandis qu'elle disparaissait dans une loge.

Le monde grouillait ici, beaucoup de nénettes toutes attrayantes mais pas aussi baisables que la donzelle qu'il venait de quitter, allumant sa clope en décochant quelques sourires bestiaux aux jeunes modèles, Kyle se planta près d'un bureau sur lequel était disposé un pc. Recrachant les volutes de fumée toxique de sa gorge, soudain le timbre désagréable du photographe le fit rouler des yeux derrière ses verres sombres."Qu'est ce que tu branles ici toi? Les visiteurs ne sont pas autorisés!" Laissant les dernières brides de nicotine fondre sur le visage trop mate de ce mec, Kyle esquissa un sourire mesquin digne de lui.
"Surement pas ta queue nino!" Pas de réponse, Okay, l'autre préféra le pousser pour assoir son cul gavé de churros sur le fauteuil devant le bureau, laissant apparaître, après avoir bougé la souris, son fond d'écran : Edie sur les genoux d'un vieux, Kitty mod et pilule fluo sur sa langue tirée. Cette image là d'elle le fit froncer les sourcils, ouais il savait que la drogue tournait dans ce genre de profession mais qu'elle fasse partie du petit cercle des sniffeurs de cock lui tira une grimace, elle avait pourtant de la classe, pourquoi donc prendre cette saloperie?
"La sauter une fois ne t'as pas suffis?"
"Au moins j'ai pas besoin de lui faire bouffer des pills pour qu'elle me suce!" Sourit Jefferson l’œil mauvais lorsqu'il se débarrassa de ses lunettes, dans le but que cet abrutis voit qu'il lui en collerait bien une s'ils n'étaient pas si entourés.

Un arrogant, peut-être comme lui certes, mais pas à son échelle et surtout ce gars était con comme une bite fainéante, il servait à rien à part shooter *au sens propre et figuré* les nanas présentes. Rien que sa gueule lui donnait la gerbe, tiré de partout pour rester dans le coup, du fait aucune expression ne plissait son visage passé au fer à repasser dont les coutures devaient se tendre à lui faire péter le trou de balle lorsqu'il tentait de sourire. Cette image fit rire Kyle qui, sans la moindre gêne, termina sa clope et l'éteignit en la balançant dans la tasse de ce Mario, d'après ce qu'il y avait noté sur son badge, non mais que pensait Gordon en les opposant? Que l'un d'eux cognerait l'autre, une chose était sûre alors qu'il passait la langue sur ses dents en dévisageant une petite assistante qui venait rendre un rapport à Mister UV, lui ne morflerait pas une seconde si face du mérou lui rentrait dans le lard.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 14:12




"A possessive world"
Kyle et Edena

"Au moins j'ai pas besoin de lui faire bouffer des pills pour qu'elle me suce!"

Cette mini pique envoyé à l'homme qui semblait se prendre pour le roi du monde, fit rire Hugh qui n'était pas vraiment loin. Lançant un regard presque complice à Kyle qui jetait sa cigarette dans la tasse à café de Mario. Le latino n'appréciait guère ce petit homme et comptait bien lui faire savoir alors qu'il se levait de son fauteuil, il n'eut le temps que d'ouvrir la bouche, mais aucune seconde pour faire entendre sa voix.

- Holly t'attends, et puis va donner ça à la petite, qu'elle s'en mette partout je ne veux pas qu'elle abime ses cheveux et sa peau en entrant de ce marré

Répliqua Hugh en tendant une petite bouteille d'huile qui empestait la fraise à plein nez. Mario ne lâcha pas une seconde son adversaire mais il fut contrait de le faire. Il pris la bouteille, un sourire nais sur le visage.

- Il n'y en aura pas assez pour toutes les filles

- T'ai je parlé des autres filles crétin?

Dit il en s'éloignant, son cigare fumant en bouche et surveillant qu'il s'exécutait parfaitement à la tâche qu'il venait de lui confier. Hugh n'aimait pas les discordes surtout pas quand il était en plein travail. Même si il n'appréciait pas Mario, il ne connaissait pas suffisamment les intentions de Kyle auprès de sa protéger pour prendre son partie, même si il avait une gueule qui lui inspirait plus ou moins de la sympathie. Le vieillard reprit place dans son siège, Mario après avoir fait un petit tour dans les loges où Edena se préparait, reprit finalement son travail non pas sans scruter les gestes de Kyle. Sur la scène la belle Holly Madison qui avait déjà fait son temps dans la société, elle avait perdu en réputation et les gens commençaient à se lasser de sa blondeur platine, une des raisons qui poussait la bimbo à vaquer à d'autres occupations, accordant pour la dernière fois un shooting à la marque au petit lapin. Certaines filles reluquaient Kyle de loin, poussant des petits gloussements, lui accordant des petits clin d'oeil. Il était dans un véritable harem! Et pourtant, Edena était loin d'être comme elle. Deux petites blondinettes en tenue légères passèrent devant Kyle, l'une lui pinça les fesses alors qu'elles prenaient place devant l'ordinateur de Mario.

- Wo c'est Edena?

- Ouai durant un des anniversaires de Hughu qui a fini en véritable orgie

Sa camarade la regarda médusée, comme si elle venait d'apprendre le scoop du siècle. L'autre la regarda en riant.

- T'es pas au courant?

L'autre fit un petit non de la tête.

- Cet imbécile de Mario est amoureux d'elle, et il lui arrive lors des fêtes au manoir, de faire succomber son aimée à ses petits penchants pour la drogue... Et ça fini généralement de la même manière, elle devient l'actrice principale de ses petites orgies. Il parait qu'il a même de nombreuses photos d'Edena dans les bras d'autres hommes sur son ordinateur perso. C'est un putain de voyeur, et il est trop possessif... Enfin sauf quand ça l'arrange.

- J'imaginais pas du tout Edena comme ça.

- Hum je suis pas sure qu'elle se rende totalement compte de ce qui se passe, et crois moi elle est loin d'avoir un regard fière le lendemain. Mais je sais qu'elle ne lui a jamais rien dit en même temps, il la couvre de cadeaux en tout genre, diamants, robe haute couture, elle aurait franchement tord de ne pas en profiter.

- Moi si il me faisait un coup pareil je lui arracherais les yeux.

- Oh crois moi sur parole Hugh le fera avant elle. Il adore Edena, on sait toutes que c'est sa lapine favorite pour la simple et bonne raison qu'elle n'est pas en plastique et qu'elle est différente de nous. Et puis elle est loin d'être stupide, elle est même plus intelligente que la majorité d'entre nous. Elle a quand même été dans la meilleure fac de droit du pays.

- Sérieux? Mais pourquoi elle a arrêté pour être un lapin?

- Elle...

- En piste les filles

Elles se levèrent et partir prendre leur rôle très à coeur sous le regard malsain du latino. Quant à Edena, elle ressortait de sa loge, huilée subtilement de la tête au pied, et ayant l'odeur d'une fraise tagada. Elle portait un soutient gorge plongeant et un mini short au couleur de l'armée, ses cheveux attachés vulgairement en queue de cheval. Elle vit une rouquine s'approcher de Kyle pour lui donner un morceau de papier sans doute son numéro. Étrangement c'était comme si ils se connaissaient. Elle eut un haut le coeur mais s'engueulait à l'intérieur d'elle même. Pourquoi elle semblait comme ressentir de la jalousie? C'était totalement incohérent. Elle s'approcha pied nu près de lui et pinça doucement la peau de son bras, se postant à côté de lui en regardant dans la même direction que le jeune homme. Elle fit un petit sourire avant de le regarder en coin.

- Alors? Sur quelle lapine as tu jeté ton dévolu? Cette fois tu as plus que le choix? Et il semblerait qu'elles n'aient d'yeux que pour toi aujourd'hui... Enfin sauf Mario.

Dit elle en riant doucement voyant qu'il s'était mis des oreilles de lapins sur la tête pour faire rire Holly. Edena jouait nerveusement avec ses deux mains qu'elle avait jointe devant elle. Elle ne savait pas pourquoi mais tout ça l'énervait. Tous les regards de chiennes sur lui. Elle arqua un instant un sourcil et tourna son visage ensuite vers lui, les yeux pétillants comme à leur première entrevue, un sourire doux et à la fois révélateur de bien des choses.

- Le prochain se passe dehors... Tu as le choix, soit tu regardes un shoot de Mario, soit tu restes avec Holly et son apprentis assistant.

Dehors la vedette ce serait elle!



code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 15:21


-A POSSESSIVE WORLD-


Bien le trou duc se faisait rembarrer par papy, maître des lieux, qui daigna se lever de son siège, pas moins sans craquer de partout, pour lui balancer une fiole d'huile sucrée entre ses pattes de fouines. "Il n'y en aura pas assez pour toutes les filles." Un "ta gueule du con" faillit sortir mais pépé fut le premier à lui clouer le claque merde, ce qui fit sourire Kyle.
"T'ai je parlé des autres filles crétin?" Il avait du peps l'ancêtre, visiblement il ne l'appréciait pas non plus, enfin il aimait pas le gars mais tolérait sans doute ses agissements grâce à son taf, chose que Jefferson n'arrivait tout de même pas à piger pour lui, une merde restait une merde, qu'elle ait de l'or en barre dans les mains ou non!

Suite à cette petite remise en place salée, Pépito fila, en bon larbin, vers la cabine où s'était éclipsée Edena un peu plus tôt, ce qui se passerait là dedans ne le regardait pas mais une légère amertume figea son visage d'ange en une grimace de lèvres, un dégout sans nom en somme. Ce qui le tira de ses songes, furent les jappements de lapines dans son dos, y jetant un œil, Jefferson remarqua plusieurs poupées gonflées à bloc, toutes prêtes à jouer du pompon, fixé sur leur fesses, pour le faire lever la queue. Gloussements de dinde et rire stupides s'en suivirent, ce qui avait don de l'agacer, non mais bordel elles pouvaient pas juste se la fermer et être bonnes point barre? Non, visiblement c'était bien un truc de nénettes que de prouver à un mec qu'il plaisait en lâchant des petits cris de furet, ça n'avait vraiment rien de sexy et, alors que d'autres auraient pu passer là dessus et accompagner l'une d'elles en loge, ici, Kyle restait stoïque et plutôt blasé par un tel comportement de collégiennes mouillant leurs culottes. Certes il était flatté, mais avec les gloussements aux oreilles, bien moins que lorsqu'une nana la fermait pour lui enfoncer la langue dans la bouche.

Deux autres, un peu moins connes, à en juger par leur conversation posée, vinrent se loger derrière l'écran, enfin après que l'une lui ait gentiment pincé les fesses ce à quoi il ne répondit pas, préférant s'en griller une, la seconde sur place pour être précis.
"Wo c'est Edena?"
"Ouais durant un des anniversaires de Hugh qui a fini en véritable orgie." La donzelle fixa sa copine avec un drôle d'air sur sa petite gueule de Barbie, et Kyle quant à lui, tiqua véritablement sur le dernier mot de la phrase de l'autre. La fumée de sa clope lui ressortait rarement pas les narines, mais là, il en fut contraint sans même s'en rendre compte.
"Cet imbécile de Mario est amoureux d'elle, et il lui arrive lors des fêtes au manoir, de faire succomber son aimée à ses petits penchants pour la drogue... Et ça fini généralement de la même manière, elle devient l'actrice principale de ses petites orgies. Il parait qu'il a même de nombreuses photos d'Edena dans les bras d'autres hommes sur son ordinateur perso. C'est un putain de voyeur, et il est trop possessif... Enfin sauf quand ça l'arrange."
"J'imaginais pas du tout Edena comme ça." La conversation allait bon train et, sans même ouvrir la bouche, Jefferson apprenait certaines choses sur la Playmate aux yeux de biche qu'il avait sauter deux jours plus tôt, visiblement El Gringo la tenait par l'argent ainsi qu'en lui faisant ingérer des saloperies pas possible.

Bon ouais Kyle fumait des pétards à l'occaz, mais entre se faire un joint et sniffer de la cock sur les abdos en silicone d'un Ken mal foutu, y' avait le grand canyon merde! Il jugeait malgré lui les agissements inconscients d'une nana dont habituellement il n'en aurait rien eu à carrer, intriguant, mais bien trop excédé par les dernières phrases des deux bunny, Kyle ne préta pas attention à son comportement. Tirant sur sa clope avec fièvre, il regarda les deux minettes se tailler lorsqu'on leur demanda gentiment de rejoindre leur poste. Cependant, Jefferson ne resta pas seul bien longtemps à mater le connard, ayant revêtu des oreilles de Bugs sur son melon démesuré. Une voix fluette, qu'il se souvenait avoir déjà entendu, quand? aucune idée précise, le fit quitter des yeux le soit disant attrape greluches de la boîte.

"Kyle? J'suis contente de te voir ici, ça fait un bail. Pourquoi tu m'as jamais rappelé?" Elle lui caressa la clavicule et sourit, cette rouquine, nommée Noémie pour ce qu'il s'en souvenait, le toisait comme s'il était un steack sur pattes, en revanche lui, la fixa sans aucune considération. "Pas le temps je suppose?"
"Tu fais les questions et les réponses, super! Puis non, si j't'ai pas appelé c'est que j'avais pas envie, j'ai le temps au contraire, le truc c'est que j'ai pas un super souvenir de ta prestation dans mon pieux!" La tronche déconfite de la donzelle lui arracha un roulement d'yeux tandis qu'elle lui tendait, fébrilement et sans doute morte de honte, un billet contenant ses nouvelles coordonnées.
"J'allais te le donner de toutes manières, t'es qu'un connard Kyle!" Lâcha-t-elle en fichant le camps vers le podium.
"Fais une réclam au SAV!" *SAV = les parents, ou plutôt le père de ce cher JK.*

Tandis qu'il collait le mot dans sa poche, sait-on jamais si un jour il manquait cruellement de cul au point de se taper un mollusque, clope au bec toujours, Kyle sentit un pincement sur son avant bras et surtout l'odeur de fraise lui assaillir les narines. Edie, souriante et fringuée comme le colonel qu'il aurait aimé avoir lors de son service militaire, le toisait avec une once étrange dans les yeux, essayez donc de savoir ce que c'était lui, trop interloqué par ce qu'il venait d'apprendre sur elle, préféra ne pas lui rendre le moindre sourire et se contenta de l'entendre sans vraiment l'écouter.

"Alors? Sur quelle lapine as tu jeté ton dévolu? Cette fois tu as plus que le choix? Et il semblerait qu'elles n'aient d'yeux que pour toi aujourd'hui... Enfin sauf Mario." Lâcha-t-elle, il ne cessa de fixer le trou du cul dont elle parlait, celui là méritait qu'on lui casse la gueule sans prendre de pincettes, un bon coup de genoux dans sa face de mérou ouais! Tirant derechef sur son bâton fumant, Kyle serra les mâchoires, agacé par la situation mais pas que, le fait que la jeune femme puisse être aussi manipulable le rendait vraiment, mais alors vraiment, désagréable."Le prochain se passe dehors... Tu as le choix, soit tu regardes un shoot de Mario, soit tu restes avec Holly et son apprenti assistant."
"Prochain quoi? Orgie?!" Siffla-t-il mauvais au possible, Kyle le connard dégueulasse se réveillait et ça ne serait pas pour le plaisir de son interlocutrice, aussi chou était-elle, dès lors qu'elle souriait il ne pouvait que l'imaginer se faisant tringler comme une pute par un tas de pervers avides de baise. "Il t'a filé un smarties en même tant que l'huile? J'sais pas j'demande, juste pour savoir si je dois m'attendre à assister à une partouze géante?" Il ne hurlait pas, il parlait posément mais aussi sèchement qu'elle ne pouvait aucunement prendre ça pour une blague stupide.

Sentant ses nerfs à vif, Jefferson lui fit lâcher son bras sans ménagement et suivit les quelques photographes qui se précipitaient sur la zone du shoot. La haine lui collait à la peau et, le connaissant, il en faudrait peu pour lui faire péter un plomb. Edie ne savait pas à qui elle avait affaire, le pensait-elle gentillet et passif sur n'importe quel sujet, avait-elle songé qu'il s'intéresserait d'avantage à elle en apprenant des conneries de ce genre à son sujet? Si tel était le cas alors elle se collait le doigt dans l’œil, profondément, et jusqu'au coude. Kyle n'était pas un calme petit crétin prêt à tout pour les beaux yeux d'une nénettes, non, il était plus du genre à remettre en place les gens, et pas qu'avec des mots, bien plus à coups de tatanes dans la gueule.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 16:07




"A possessive world"
Kyle et Edena

"Prochain quoi? Orgie?!"

Edena arqua d'un sourcil se demandant pourquoi il parlait de ça. Il semblait agacé voir même un petit peu en colère alors qu'il fixait Mario au loin. Elle préféra pas relever, elle ne savait pas d'où il tenait ça et elle ne se posait pas plus de question que ça. Elle se mordit nerveusement l'intérieur de la joue en voyant Hugh lui faire un petit signe comme quoi ils l'attendaient tous dehors.

"Il t'a filé un smarties en même tant que l'huile? J'sais pas j'demande, juste pour savoir si je dois m'attendre à assister à une partouze géante?"

La playmate tiqua davantage, comment était il au courant de tout ça? Il n'était là que depuis peu et il en apprenait sur sa vie? Pour quelqu'un qui lui avait clairement fait comprendre qu'il n'était pas un saint ni un prude niveau cul, il se montrait pourtant assez frustré. Dégageant la minime emprise qu'elle avait sur lui, elle le regarda partir avec les photographes dehors. Elle se gratta doucement l'arcade réfléchissant à ce qui se passait car elle était pour le moins surprise, quand son regard se porta sur l'écran de l'ordinateur. Elle poussa un soupir, est ce que Mario l'avait vendu afin de le faire fuir. Elle n'en savait fichtrement rien et c'était vraiment pas le moment de se poser des questions. De toute façon elle n'avait pas à plaider sa défense devant lui, même si elle n'était pas fière de toutes ses choses. Il n'était rien d'autre qu'un coup d'un soir. C'était ce dont elle tentait de se convaincre et pourtant étrangement ses paroles la touchèrent. En temps normal, elle s'en foutait de ce qu'on pensait d'elle, bon sang que lui arrivait il aujourd'hui. Elle bu une gorgée de sa bouteille d'eau et fini par rejoindre le staff dehors.

Dehors avait été installé un petit paysage, constitué d'arbre, de feuillage pour imiter l'intérieur d'un bois. Un marré artificiel, débordant de boue jonchait le centre de ce décors. Edena allait devoir se salir pour les prises mais elle s'en fichait, une bonne douche et après elle serait comme neuve. Elle passa aux côtés de Kyle sans même lui adresser un regard ou une parole. Le stagiaire, un petit bonhomme d'environ vingt ans, l'aida gentiment à se glisser dans ce torrent boueux non pas sans la reluquer comme si elle était la première femme qu'il voyait de sa vie. Pourtant il était doux mais Edena était loin de se douter qu'il irait se masturber dans un coin reculé quand Mario commencerait à la photographier. Et vu que tous les regards seraient tournés sur elle personne ne le remarquerait à moins que. Son corps n'était pas totalement plongé dans cette substance et Mario ne manqua pas de s'approcher d'elle pour la parfaire. Prenant de la boue entre ses mains pour la déposer de part et d'autre de son corps, non pas sans prendre un malin plaisir la toucher, sachant pertinemment que Kyle ne loupait pas une miette.

- T'es prête chérie?

Elle lui accorda un fin sourire, très peu d'entrain dans celui ci alors qu'elle scrutait un instant le regard de Hugh qui lui souriait confiant. Il était toujours là pour la rassurer quand elle flanchait chose assez rare mais aujourd'hui et surtout depuis les paroles crues que Kyle lui avait tenu elle était comme désorientée. La petite équipe formée principalement de mâles ne fixait désormais plus qu'elle. Elle pris une grande inspiration et entra doucement dans son personnage. Car ce n'était pas Edena dans cette boue, juste un rôle qu'elle interprétait. Elle pris de nombreuses postures toutes plus suggestives que les autres. Son corps imbibé de boue, faisait saliver leur maquilleur au point qu'il rentra dans l'entrepôt pour arrêter de loucher sur elle. Elle écoutait les demandes de Mario et il était toujours aussi provocateur.

- Bébé regarde droit devant toi, comme si tu n'avais envie que de moi! Prend un air satisfait comme si on venait de s'envoyer en l'air

A l'intérieur d'elle même, elle bouillonnait, parfois il était lourd, faisant comprendre à tout le monde qu'il avait ses faveurs. C'était un secret pour personne mais quand même, un peu de professionnalisme ne lui ferait pas de mal à celui là. Un sourire carnassier sur le visage de Mario se dessinait. Elle savait qu'il avait une idée saugrenue en tête mais n'arrivait pas à déceler laquelle. De la musique entrainante résonnait dans des hauts parleurs et rendait la scène plus sensuelle et provocante. Edena fini par oublier complétement les paroles de Kyle et alors qu'il était posté pas très loin de Mario elle fixa un instant son regard. Les minutes défilèrent et Mario continuait son manège, Hugh commençait à en avoir marre et fit un petit signe à Edena pour qu'elle s'arrête.

- Attend ma puce bouge pas... la dernière photo pour le photographe!

Edena fronça des sourcils et posa ses mains sur ses hanches alors qu'elle avait la moitié de son corps plongé dans ce liquide qui fort heureusement ne sentait rien. Elle regarda Mario retirer sa chemise et son pantalon. Bordel qu'est ce qu'il manigançait. Il plongea à son tour dans ce liquide et s'approcha d'Edena faisant un petit signe de main à son assistant pour qu'il prenne les clichés. Edena quant à elle interrogea du regard Hugh qui soupirait une nouvelle fois. Il haussa des épaules et donna son feu vert quand à la lubie de ce connard prétentieux. Mario posa d'abord ses mains sur son hanche collant son torse à son dos et la fit avancer jusqu'à la parois pour qu'elle soit bloquée. Posant une main dans sa gorge, une autre sur son ventre, laissant un doigt se glisser sous son short sans pour autant toucher son anatomie. Tournant le visage d'Edena vers le sien et l'embrassant à pleine bouche alors qu'elle ne faisait rien, lui fixant l'objectif qui n'était autre que le regard de Kyle. Comme pour lui faire passer un message : "ici t'es chez moi, et c'est mon titre". Trois cliquetis se firent entendre avant qu'une voix mature résonne.

- Princesse sors de là on a fini tu peux rentrer chez toi.  

Il claqua des doigts en direction d'un assistant pour qu'il l'aide à sortir et lui donner un peignoir qu'elle ne prenne pas froid. Edena passa une main dans ses cheveux et s'essuya la bouche alors que Mario ressortait tout fière en déposant un nouveau baiser dans le cou, alors qu'elle penchait la tête pour l'esquiver. Elle se lava les mains avec une bouteille d'eau et sans le vouloir son regard se porta sur Kyle. Elle se dirigea vers lui alors qu'il n'y avait presque plus grand monde à ses côtés, tous occupés à commencer à ranger. Elle se posta devant luin mais en poche, en plantant son regard dans le sien. Elle n'avait plus le regard joyeux d'avant, elle avait juste un regard sincère.

- Ce que je peux faire ou non ne te regarde pas Kyle. J'étais juste un coup dans un bar, je te pensais moins prude que ça.

Pourtant dans sa voix une pointe de déception était perceptible. Elle le regarda encore un moment avant de baisser la tête et voulant partir de là pour aller se doucher et remettre des fringues plus que convenable.


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 17:04


-A POSSESSIVE WORLD-


Dehors Kyle ne songea plus qu'à terminer sa clope et s'en rallumer une aussitôt, les yeux furibonds rivés sur le bouffeur de tacos. Cette tête de gland le rendait malade, Jefferson n'était pas jaloux, ça non, mais le fait que ce type manipule la donzelle comme un vulgaire pantin lui donnait la gerbe. *Donc oui, vous me direz mais qui est-il pour juger de la sorte alors que lui ne prend pas de gant avec les nanas? Je vous réponds de suite :* Certes JK n'était pas un doux et tendre prêt à se jeter d'un pont pour le sourire d'une minette, mais lui, contrairement au Churros périmé, ne les manipulait pas physiquement en leur faisant ingérer de la drogue, ouais, elles étaient elles mêmes entre ses doigts, pas de vulgaires loques juste bonnes à écarter les jambes. Un tel con méritait vraiment qu'on lui défonce la gueule, et c'était le poing serré à en faire craquer ses os, que Jefferson dévia le regard deux secondes de Pepito, pour toiser Gordon qui arrivait et se faisait aider pour entrer dans le lac de boue artificiel. Ils ne se pétèrent pas un mot, ni un regard, l'ambiance promettait d'être lourde, surtout pour elle car il ne lui ferait pas de fleur. *Oui en grand connard qu'il était, dès que Kyle était haineux, il ne faisait plus gaffe de qui était responsable de son état, ainsi, tous en mangeaient pour leur grade.*

La séance débuta donc après que tronche de bite dépéri, lui ait bien entendu collé joyeusement de la bouillasse inodore sur le corps, avant de s'essuyer les mains et d'enfin se coller là où était sa place : derrière son putain de numérique. Ses phrases cinglantes *entièrement dédiées à l'encontre de Jefferson* rendait le jeune homme fou, aucune jalousie cependant, il savait pourquoi la belle couchait avec ce mec et ce n'était pas un exploit, elle avait de quoi avoir honte en n'y était pour rien malgré tout mais, emplit de fureur, Kyle ne voyait pas cela de l’œil serein qu'il aurait dû avoir et ici, la maudissait comme une pute, une vulgaire salope qui vendait son corps pour obtenir richesse et convoitise. Ce qui finit de le rendre dingue, fut alors l'audace malsaine du Mexicain qui, sans demander son reste après avoir pris les clichés nécessaires, retira ses fringues, gardant uniquement son caleçon qui pourtant ne dissimulait rien tant il n'avait rien à cacher, pour aller patauger ou plutôt se faire plaiz dans le dos de la poupée jolie encore dans le bain. L'assistant, en bon toutou dressé au poil, obéit à son maitre et se colla derrière l'appareil sous les yeux peu ravis du patron des lieux.

Kyle en voulait aussi à ce vieux con, pourquoi ne levait-il pas le petit doigt pour protéger celle qu'il voyait comme sa fille? Non mais il était où là? Dans un remake porno des années 70, là où tous zieutent sans rien dire? Un instant il imagina qu'il aurait un jour une gosse, bien que ça n'était pas son intention, que ferait-il? C'était simple, il ne la sortirait pas elle de cette mélasse boueuse, mais bel et bien le trou de balle pour ensuite lui faire bouffer le bitume. Lâchant un soupir de dégout, d'agacement, de rage, d’énervement, de tout ce que vous voudrez, la boule collée au ventre, sentant désormais son cœur pulser comme un barge dans son thorax, au point de même l'entendre battre dans ses tempes et faire échos dans son poing serré, Jefferson tenta de ne pas péter la durite qui pendait au nez de tous ici présent, devant ce crétin de Bujito avarié. Ce dernier la riva contre le plexi, empoigna sa gorge sans ménagement, lui faisant mal *Oui la grimace sur les traits poupins de la belle ne mentait pas quant à la douleur ressentie.* pour ensuite lui rouler une pelle qu'elle n'avait nullement désiré. Papa en eut marre subitement, il ordonna à Edie de sortir tandis que l'autre cervelle rassie, se marrer comme un enculé en matant les clichés pour ensuite filer vers le hangar.

Tous désertèrent, du moins, s'affairèrent à remballer le matos, journée finie, ...GÉNIALE!... mais celle de Kyle ne faisait que commencer et sonner le début d'une terrible rage dont il devait absolument se débarrasser pour éviter d'en coller une à Gordon qui revenait vers lui, mains dans les poches, l'air innocent au possible. "Ce que je peux faire ou non ne te regarde pas Kyle. J'étais juste un coup dans un bar, je te pensais moins prude que ça." Il jeta sa clope plus loin et lui empoigna brutalement le poignet. Dans ses yeux, elle pouvait voir combien il n'avait aucune envie d'être sympa pour envisager une faveur avec elle, non, il était franc, direct et blessant même si cela devait faire souffrir. Kyle piquait toujours là où ça faisait mal et, une fois le doigt sur le point sensible, appuyait le doigt dessus au point de coller au sol son interlocuteur.
"Oui, je t'ai sauté y a quoi, deux soirs de çà... Cool, c'était sympa, mais lorsque j'te faisais plaiz ma cocotte, t'étais toi même!" Dit-il en la rapprochant de lui sans ménagement, le regard noir de haine. "J'pensais que tu valais mieux que Dina, mais bon, à part ton cul, tu manques cruellement de méninges mon ange!"

Il la relâcha aussi sec et la laissa rejoindre sa loge sans plus de mot, elle ne le dégoutait pas, ce n'était pas sa faute, mais lui coller la vérité sur la gueule ne pouvait que lui faire du bien. Mais au fait, pourquoi faisait-il ça, lui qui s'en carrait comme de sa première baise? Haussant les épaules quant à sa propre interrogation, Kyle préféra rejoindre sa bagnole pour se barrer et se ravisa subitement une fois à hauteur de celle-ci. Le bon connard du Mexique se radinait pour quitter le taf. Mauvais dans l'âme, Jefferson le toisa, là le cul posé sur le capot de sa caisse tandis que l'autre, aidé de son assistant, replaçait ses affaires dans le coffre de son véhicule. Le manège tournait dans l'esprit du brun qui songeait vraiment à la façon dont il le remettrait en place, une fois le stagiaire dégagé de la zone, le quadra. Chose qui ne tarda pas bien évidemment, immédiatement, alors que Velasquez vérifiait son cellulaire, Kyle le héla sans ménagement aucun.

"Eh, connard!" Lança-t-il alors que l'autre se tournait vers lui. "Tu vas repartir en oubliant quelque chose mon gars." Kyle savait de quoi il s'agissait, un sourire mesquin, teintait de fureur et de rage, lueur similaire au creux de ses pupilles brunes, il attendait simplement que Mario réponde à sa question pour lui offrir la réponse de bon cœur.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 22:22




"A possessive world"
Kyle et Edena

Edena n'avait pas de comptes à rendre à lui ni à personne. Elle avait fait bien des choses dans sa vie, mais tout n'était pas forcément volontaire. Parfois on a pas le choix, mais elle n'avait pas à lui expliquer alors qu'elle ne l'avait connu que quelques minutes dans un vestiaire pourri pour baiser. Elle allait s'en aller et reprendre le cours de sa vie, bien qu'elle fut attristée par sa réaction, mais ça ne se passa pas du tout comme elle l'avait songé. Il prit brusquement son poignet pour la retenir lui lançant un regard noir.

"Oui, je t'ai sauté y a quoi, deux soirs de çà... Cool, c'était sympa, mais lorsque j'te faisais plaiz ma cocotte, t'étais toi même!"

Il la tira plus près de lui alors qu'elle voulait se casser. Elle n'aimait pas la tournure des choses. Edena avait l'habitude de se faire traiter de salope mais par les filles, les mecs n'étaient jamais contre un coup d'un soir et se foutaient éperdument de ce qu'elle avait pu faire avant. Et encore quand ça les excitaient pas à mort de savoir qu'elle n'avait pas froid aux yeux.

"J'pensais que tu valais mieux que Dina, mais bon, à part ton cul, tu manques cruellement de méninges mon ange!"

La playmate écarquilla des yeux, quelle audace il avait à lui faire la moral et à la comparé à une campagnarde moisie? Et lui qui était il? Qu'est ce qu'il lui prouvait qu'elle n'avait pas de méninges? Elle répondit du tac o tac sur le même ton qu'il employait avec elle. Blessée mais un regard tout aussi cruel que le sien se dessinait dans son regard de biche.

- Qui es tu pour me juger pauvre con? Tu ne me connais pas, tu m'as juste tiré dans un vestiaire alors qu'est ce que ça peux te foutre qu'il me baise à m'en droguer hum? Retourne voir ta chatte de secours, elle baisse en mode pilotage automatique... Ce n'est pas ce que tu as dis je cite : c'est pas le genre à bouger ses miches, trop de boulot, trop chieuse... Il ne me semble pas que tu ai ce souvenir de moi!

La colère l'avait cette fois si emportée, il n'aurait pas été aussi canon qu'elle lui aurait bien craché à la gueule. Elle tira son poignet en pétard, et lui lança un regard noir avant de se tirer dans l'entrepôt. Elle esquiva Mario et l'envoya sur les roses pour partir dans sa loge. Elle claque la porte et partit sous la douche où elle n'arrivait pourtant pas à se détendre. Ses mots et son regards imprégnés dans son esprit lui bouffait le sang. Elle ferma les yeux un moment pour reprendre son calme et lança un doux.

- Connard...

Les minutes défilèrent assez vite et elle enfila une tenue simple. Aujourd'hui pas de robe, elle n'avait pas vraiment l'envie et encore moins avec ce qui venait de se passer. Un corset violet, un gilet noir qui ne couvrait que ses bras, un jeans noir et des talons hauts elle sortit non pas sans avoir dit au revoir à Hugh qui lui fit quelques recommandations sur Mario. Elle lui fit un doux sourire et partit. Quand elle arriva à hauteur des cris elle entendit presque des cris, mais sans en être réellement. Elle fronça des sourcils et là elle eut la surprise de voir Kyle et Mario se foutre littéralement sur la gueule enfin là Mario était plutôt entrain de prendre cher. Elle grimaça un instant et ne voulu pas rester plus longtemps à contempler ça. Elle comprenait plus rien elle était désorienté, pourquoi ils se battaient? Ok Mario était un con mais elle n'était qu'une salope alors pourquoi vouloir autant de mal à celui qui l'avait aidé durant quelques années il faut l'avouer? Elle croisa les bras et traça sa route alors que Mario semblait presque inconscient. Elle marcha rapidement sur ses hauts talons, fulminant et tournant dans une ruelle. C'est à ce moment là qu'elle entendit un crissement de pneu et vit Kyle un regard peu aimable mais qui de l'intérieur lui ouvrait la portière. Maintenant il voulait la ramener? Qu'espérait il? Coucher avec elle? Il pouvait se foutre le doigt dans l'oeil. Elle grimpa et mis sa ceinture.

- Je peux savoir ce qui te prend connard?


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle} Dim 30 Juin - 23:10


-A POSSESSIVE WORLD-


Le macaque des iles le toisa comme une merde, oui comme une merde, pensant sans doute qu'il ne lui ferait rien, et Kyle lui, les yeux rongés par une flamme dévastatrice, restait planté près de sa bagnole, si El Gringo se sentait de taille alors il ramènerait ses miches de rat jusqu'à lui.

"Et quoi donc branleur?" finit-il par demander, toujours ce sourire suffisant collé aux lèvres.
"Tes dents connard!"

Ni une, ni deux, le teint du basané vira au rubicond, il se jeta, sans demander son reste, sur Kyle et commit l'erreur de lui balancer son poing à la gueule, là, juste sur l'arcade qui, cette dernière, pissa le sang et fit sourire l'auteur de coup. Okay il se pensait plus fort, plus à même de lui foutre une raclée du haut de ses quarante piges, mais il ne savait pas qui était face à lui et, ce fut donc en se redressant les yeux désormais rouge de haine que Jefferson plia les phalanges, à son tour, et les lui encastra bien dans la mâchoire, sentant d'une façon exquise ses os craquer puis, se délecta de la trace violacée que sa chevalière avait laissé sur sa peau de bicot, ce petit aigle incrusté dans le derme du latino, arracha un sourire ravis à JK qui n'en avait pourtant pas fini avec lui. Mario contre la carlingue d'une bagnole, n'étant pas une des leurs, se vit chopper le col et son faciès embrassa la vitre conducteur jusqu'à passer au travers sans aucune retenue. Le verre lui défonça les traits, l’hémoglobine coulait de plus en plus et, au plus Kyle le démolissait de la sorte, au plus sa rage le contenait comme s'il fut incapable de stopper ses gestes emplis de violence. Une fois encore, il lui saisit la chemise et cette fois lui balaya les jambes pour le clouer au sol, rivant le poing serré à en crever au dessus de sa petite gueule de minet défraichit. Prêt à le tuer sur place, Jefferson se ravisa lorsqu'il vit Edena quitter l'enceinte sans se retourner, c'était le moment de la chopper avant que ce connard se relève et lui mette la main dessus. La main close, toujours au dessus du crâne de sa victime, son index se tendit vers lui comme pour le prévenir.

"Gardes tes pills pour d'autres, si jamais tu lui refaits bouffer tes merdes, je t'éclate mon gros!" Il le relâcha enfin, fixant sa main couverte du fluide de cet abrutis et monta dans sa caisse sans plus attendre.

Le monteur vrombit, la marche arrière fut enclenchée, dans le rétro il vit Velasquez rouler sur lui même pour éviter la trajectoire de la Dodge puis, Kyle fonça vers la sortie où il ouvrit la portière, tout en roulant, à la jeune femme qui filait sur le trottoir sans se retourner. "Montes!" Elle s'arrêta, croisa son regard, *enfin surtout le sang qui dégoulinait de sa tempe* et grimpa tandis qu'il redémarrait en trombe. La vitesse n'était plus vérifiée, il s'en cognait, tout ce qu'il voulait été la ramener et ensuite disparaître, si mam’zelle était trop stupide pour comprendre qu'elle foutait sa vie en l'air pour un macroc, il n'en ferait pas d'avantage pour elle. "Je peux savoir ce qui te prend connard?" Interrogea-t-elle impérieuse comme si elle fut autorisée à l'être alors que tout avait démarré à cause d'elle, enfin faute au bouffeur de fajitas, mais ici Kyle ne voyait plus ni le bien ni le mal, d'ailleurs, alors qu'il bifurquait dans le centre ville, soudain il se demanda bien pourquoi il l'aidait puisque, de toute évidence, elle s'en contrefichait et préférait mener sa barque comme elle l'entendait. Soit donc! Il pila net, donnant un violent coup de volant pour stopper sa bagnole devant un taxi, vide de passager, qui le klaxonna tandis qu'il sortait et tirait la belle par le bras pour la coller dans le véhicule jaune.

"Fais c'que tu veux, pourris ta vie et prends bien plaisir avec cet enculé, tu sais quoi? j'm'en carre, mais évite de m'utiliser pour le rendre dingue." Lâcha-t-il alors que le chauffeur lui gueulait dessus. "Car la prochaine fois Edena, c'est pas l'hosto qui lui pend au nez mais un sac mortuaire pigé?" En rage, Kyle claqua fiévreusement la portière et rejoignit l'habitacle de sa décapotable sans un regard pour elle, il n'avait plus qu'une envie, rentrer chez lui, ou mieux encore, déglinguer un vampire pour enfin apaiser l'incendie de fureur qui le contenait encore. S'il l'avait abandonné de la sorte, c'était certes car il ne pouvait pas interférer dans sa vie, mais bien plus car son état aurait pu le conduire à lui décoller un coup qu'il regretterait amèrement.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: A possessive world {Kyle}

Revenir en haut Aller en bas

A possessive world {Kyle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir SalvatoreReste du monde-