RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

You should not be here -pv Minette Gordon-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: You should not be here -pv Minette Gordon- Dim 30 Juin - 20:36


-You should not be here-


"Tu peux m'dire c'que c'est ce truc sur ta tronche fiston?" Résonna la voix de son père tandis qu'il vérifiait, aux pieds d'un arbre, les grenades de verveine à sa ceinture. Kyle ne répondit pas de suite, préférant éviter le sujet qui fou en rogne: le bouffeur de tacos. Les Jefferson étaient de patrouille cette nuit mais pas dans leur ville natale, bien plus loin, à la Nouvelle Orléans pour être exact, visiblement les journaux ne cessaient d'imprimer les mêmes horreurs, "Meurtres sanglants, victimes retrouvées sans plus une goutte de sang dans l'organisme", à croire que les habitants des lieux ne connaissaient pas la Veine de Venus. Bref, quoi qu'il en soit, son daron avait donc jugé bon de le tirer jusqu'ici, sa sœur en revanche était restée dans la chambre de Motel louée par les soins de Dieu de le père, inutile de l'avoir dans les jambes alors qu'elle n'était pas tout à fait formée, enfin sa formation de chasseuse n'en était qu'à sa moitié et, aux yeux de John, ça n'était pas suffisant pour la confronter de suite à un attroupement de bouffeurs d'aorte. Il ne faisait pas froid, juste une légère brise et quelques gouttes de pluies venaient se mêler au silence du cimetière ancien dans lequel ils se trouvaient. Pas l'ombre d'un décérébré dans le coin, et uniquement l'avenir leur dirait s'ils avaient campé là, trois heures durant, pour des clapiottes.

Un coup de coude peu délicat dans les côtes fit grimacer Kyle qui redressa les yeux vers son paternel, l'air sur sa tronche voulait simplement dire : "accouches où je te ferai avouer qu'tu le veuilles ou non!" Il soupira donc en riant comme un connard, uniquement pour lancer le sujet à la rigolade alors qu'il n'y avait rien de drôle dans ses propos.

"Un PD qui s'ignore m'a collé le poing dans la gueule, rien de bien palpitant."
"Une putain de goule?"
"Tu m'prends pour une queue Padré?" S’esclaffa Jefferson en jouant du pieux dans sa main gauche.
"Kyle, t'as ce qu'il faut la où il faut, mais cogner les humains c'est pas s'qu'on te d'mande!"
"Pitié épargnes moi les sermons à deux balles cette nuit tu veux?" Souffla le jeune homme tout en se sifflant le restant de sa bière, posée depuis deux heures sur le haut d'une stèle. "Elle est dégueulasse, t'as des gouts de chiotte sérieux!"
"Et toi des désirs trop impétueux p'tit con!" Interloqué, Kyle sonda le regard franc de son père. "Dernier magasine Playboy, on t'y vois chtarber le photographe d'Edie Gordon, je suppose que c'était pas pour t'faire la main... Plutôt pour une nénette trop belle que tu t'feras souffler en deux deux, j'me trompe?" Conclut-il, cette fois il se redressa et colla son poing de malade dans l'épaule de son fils. "Elle s'le tape si tu savais pas, forcément qu'il fait en sorte de l'avoir sous sa coupe et toi, t'as rien à dire, même si t'as passé du bon temps avec cette minette. Sérieux depuis le début, John termina sa binouze et se mit à rire comme un enfoiré. "J'te comprends, parce que putain sa mère était clairement bonne, alors la fille tu m'en diras tant j'pense!"
"Ta gueule!" Rit JK, en enfilant un bracelet de cuir sous sa manche, lequel dissimulait un pieux déclenchable par un mécanisme de pression, il suffisait de frapper assez fort la cible pour que le morceau de bois finisse le boulot, un truc vieux comme le monde qu'on pouvait voir à l’œuvre dans un jeu vidéo bien connu.

Les deux mecs cessèrent de rire quand soudain, des bruits de semelles dans l'allée de gravillons résonnèrent. Son père colla un index à ses lèvres et, de sa main libre, fit signe à sa progéniture de prendre place derrière la tombe, cette dernière assez haute pour qu'ils ne soient pas vus. Là, aux abords d'une sépulture des moins âgées, la silhouette d'une femme se dessinait. Des cheveux bouclés, un trench coat ordinaire, et surtout, elle n’empestait pas la mort bien que, lorsque le vent vint chatouiller l'odorat du père et du fils, les deux s'échangèrent un regard septique. Il y avait bel et bien une goule dans le coin et, bien entendu, cette dernière ne tarda pas à empoigner la victime à la gorge dans le but de lui jouer les yeux doux pour ensuite la saigner. Signale du père Jefferson, qui ordonna à son fils de se débarrasser de la bestiole sans que la donzelle ne le voit, exercice périlleux car la pauvre chatte était de face, fort heureusement pour JK, le vampire était suffisamment grand pour dissimuler sa présence. Rapide mais à pas légers, Jefferson Jr s'approcha du dos de ce qui n'était plus qu'un cadavre avide de sang et, le saisissant à la nuque avec fermeté et puissance, lui colla son poing serré dans le flanc, *à l'oblique au niveau des premières côtes* dans le but d'atteindre le cœur sans être emmerdé par le cartilage. Le coup donné fut assez précis, la pression parfaite et ainsi, le mécanisme du pieux s'enclencha sans rechigner une seconde, la victime dû voir la couleur grisâtre envahir le visage déjà bien dégueulasse du buveur de sang, tout comme elle pouvait entendre le bruissement désagréable des chairs entravées par le bois.

D'un coup sec, et ce avant que la créature ne s'étale, Jefferson retira son poing et la tige de chêne revint alors sous la manche de son tee shirt blanc, la maculant légèrement de sang. Désormais, il devait partir comme il était venu pour s'éviter une confrontation avec une nénette qui ne savait surement pas son monde peuplé de chauve souris sans aile. Mais, quelque chose l'empêcha de déguerpir et pas des moindres : Il s'agissait d'Eden. Le regard emplie de peur, les larmes noyant ses yeux. "Putain mais tu fais quoi là?" Grimaça Kyle lorsque subitement, son père lui balança un caillou à la gueule, lui signifiant la présence d'un groupe de "Canines" non loin d'eux. La belle entrouvrit les lèvres pour répondre à sa question, mais, la sachant bavarde et n'ayant pas la moindre envie de niquer leur couverture face aux monstres qu'ils traquaient et ainsi s'éviter des jérémiades pénibles, Jefferson la colla vivement derrière la stèle où elle se trouvait puis colla ses lèvres aux siennes, étouffant ainsi ses mots en onomatopées délirantes.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Dim 30 Juin - 23:21




"You should not be here"
Kyle et Edena

Edena roulait tranquillement en pleine nuit, elle revenait d'un patelin paumé où elle était allée à un gala de charité pour des orphelins. Elle avait bon être une salope, garce, sans méninges d'après certains enfin tout ce que vous voulez mais il y a une chose qu'on ne pouvait pas lui ôter c'était d'avoir du coeur. Edena était orpheline, elle n'avait plus que sa grand mère qui ne se souvenait pas toujours d'elle. Aujourd'hui elle fêtait ses vingt cinquièmes printemps, et pourtant elle ne faisait rien de fantastique. Pas de gâteau, pas de bougie, pas de cadeaux, sauf de Mario et Hugh, en somme elle était seule. Le thème de la journée en faveur de ces enfants, les années cinquante, elle portait une robe qui la mettait en valeur comme à son habitude, et toujours ses vertigineux talons haut, ses cheveux étaient lâchés et elle portait un trench coat ordinaire. Elle roulait depuis quelques heures, plongée dans le silence en songeant à sa vie. A son histoire avec Mario qui n'était pas saine du tout, mais elle était dans un cercle vicieux dont elle n'arrivait pas à se sortir. Elle songea un instant à Kyle et son coup d'enfoiré, d'un sens il avait eut raison mais d'un autre il ne pouvait pas comprendre pourquoi elle était ainsi. Il ne la connaissait pas et n'aurait surement pas l'occasion de la connaitre.

Au fil des kilomètres, la playmate arriva dans une petite ville, et son coeur se brisa en morceau à nouveau ouvrant une plaie immense dans sa poitrine qui ne s'était jamais refermé. Naturellement des larmes vinrent rouler sur ses joues de poupées, des larmes de crocodiles tombant au coin de ses lèvres, dans son cou et même à la naissance de sa poitrine. Edena avait la gorge qui se serrait si fort qu'elle n'arrivait presque plus à respirer. Elle bifurqua sur la droite et s'arrêta devant une maison où les lumières étaient encore allumées. Elle scruta cette maison avec une immense tristesse, se mordant l'intérieur des joues pour ne pas péter un câble. Restant devant cette maison de nombreuses minutes se rappelant bien des souvenirs de son passé. Cette petite balançoire où son père la poussait avec amour, le jardin où elle plantait des fleurs avec sa mère, et la peinture bleu sur la boite aux lettres, le jour où la petite puce qu'elle était encore à l'intérieur d'elle, sous cette immense carapace scellée par des cadenas s'était vengé d'une farce de son père. Un flot de souvenirs lui revenaient en tête mais pour l'instant elle ne souriait pas en les revoyant, ils la blessaient, ils lui donnaient envie de mourir pour se sentir mieux. Ne plus avoir ce manque, sa famille, ses parents morts dans d'atroces circonstances. Elle songea à sa vie d'avant qu'elle avait mise derrière elle, plus d'amis, plus rien... juste elle... Elle finit par remettre le contact pour se diriger sur un autre lieux.

Arrivée devant l'immense grilles de métal, elle se faufila sans un bruit, les mains en poche, ses talons s'enfonçant des les graviers du sentier. Il faisait nuit noir, mais quelques lampadaires éclairaient l'intérieur du lieu, même si il y avait de nombreux coins sombres. En mode pilotage automatique elle fixait droit devant elle et bifurqua dans une allée, tout était silencieux et effrayant. Pourtant malgré son côté grosse trouillarde elle se posta devant une tombe. Et là elle s'accroupit pour enlever les quelques feuilles mortes qui jonchaient le marbre, ses larmes coulant par abondance mais dans un grand silence (vive le waterproof). Elle leva son regard sur l'inscription de la pièce de marbre "Tia et Philippe Gordon, parents, enfants et amis regrettés. Reposez en paix". Une petite photo d'eux deux régnait au centre de la pierre, ils étaient si amoureux, ils avaient encore la vie devant eux. Ils avaient surtout la vie d'Edena à voir, mais ils ne verraient jamais celle qu'elle était devenue et c'était peut être mieux ainsi. Quel père serait fière d'avoir une fille qui se dénude? Elle essuya un rapide sanglot et embrassa ses doigts avant de les déposer sur le cliché sous du verre.

- Vous me manquer

A cet instant elle aurait aimé pouvoir plonger sa main dans sa poitrine pour retirer son coeur. Elle resta encore un laps de temps qu'elle ne pu définir et se redressa pour reprendre le chemin inverse. Elle marchait la tête baissée et commençait à entendre le vent se lever, faisant bouger les feuillages des arbres. Un frisson parcouru son dos et même si ses larmes ne cessaient de tomber elle eut un coup de flippe en entendant un pas dans les graviers. Elle remonta son visage et vit une ombre s'approcher d'elle. Elle s'arrêta et la scruta, courir, crier? De toute façon personne pourrait rien pour elle ici. Un homme bien présentable se dressait devant elle, un regard doux, une prestance qui semblait d'une autre époque. Elle fronça d'un sourcil avant de voir sa main se ruer sur sa gorge. Sans un cri, elle pris cette main dans les siennes et là trou blanc. Quand elle reprit enfin du service elle vit le visage de l'homme changé, ça ne semblait pas du tout normal ça. Elle resta pétrifié sans bouger avant de voir son corps tomber sur le sol. Son corps s'enflammait dans sa poitrine, elle était gelée sur place, tremblante et complétement déboussolé. Un homme était mort devant elle, qu'est ce qui venait de se passer? Elle ne mit pas longtemps à comprendre du moins à penser comprendre. Un homme sortit de la pénombre passant devant un faisceau lumineux. Kyle! Mais qu'est ce qu'il foutait là? Pourquoi venait il de tuer cet homme? Il y avait vraiment un truc qui tournait pas rond chez lui.

. "Putain mais tu fais quoi là?"

Elle n'eut pas même le temps de répondre que ce crétin prétentieux. Oui c'est ce qu'il était pour elle depuis qu'elle ne l'avait pas revu, donc environ une semaine voir plus. Il l'attrapa pour la coller derrière une stèle et l'embrasser. Elle essayer de le repousser avec ses mains mais Kyle les lui bloqua, et même si le contact de ses lèvres n'étaient pas désagréable elle était bien trop en rogne pour lui laisser cette faveur sans des excuses. Puis à un moment il retira ses lèvres et là Edena vit rouge et lui balança une énorme gifle du revers en plein visage. Son souffle était cours et sa colère palpable. Il voulait une réponse à sa question, alors elle pointa du doigt la tombe de ses parents. Quand il la regard, elle en profita pour se faire la malle mais se rendit compte derechef de ce qui venait de se passer. Un homme était mort ce soir. Elle s'arrêta et commença à trembler. Elle posa ses mains sur ses yeux et commença à chuchoter pour elle même, bien qu'on puisse l'entendre si on se trouvait à ses côtés.

- Oh mon dieu, oh mon dieu, je suis complice d'un meurtre. Aujourd'hui c'est mon anniversaire j'ai même pas profité de ma dernière journée de liberté pour fêter mes vint cinq ans. Demain on va me foutre derrière des barreaux, je vais tombée sur des filles pas sympas en taule on va me casser la figure, ou peut être même me tuer... les gardiens vont...oh mon dieu... Qu'est ce qui lui a pris... il est complétement taré. Oh mon dieu j'ai couché avec un assassin..

Là Edena était complétement enfermée dans sa bulle, elle était crevée, ça faisait presque vingt quatre heures qu'elle n'avait pas fermé l'oeil, elle était paniquée et du coup elle disait tout ce qui lui passait par la tête. Rien à foutre de passer pour une idiote, elle sait pas que ça existe les vampires!




code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Lun 1 Juil - 8:41


-You should not be here-


Ce qui allait suivre, Kyle s'en doutait, comment pouvait-elle réagir autrement qu'en lui décollant une gifle qui résonna contre les troncs d'arbres voisins? Vu ce qu'il lui avait servi à leur dernière rencontre, en vérité qu'elle l'accueil à bras ouverts l'aurait fortement surpris. Jefferson se mangea donc le plat de sa main en pleine figure, puis, posa ses propres doigts contre la brulure occasionnée par celle-ci, un rictus dévora le coin de ses lèvres alors que la minette se faisait la malle, répondant à sa question en pointant la stèle devant laquelle elle se trouvait plus tôt : Tia et Philippe Gordon, parents, enfants et amis regrettés. Reposez en paix., ses parents donc. Jefferson ne répliqua pas et la toisa des pieds à la tête, elle semblait tout droit sorti d'un calendrier de pin-up des fiftie's, il ne manquait plus qu'une attitude niaise comme dans le film Grease pour parfaire la panoplie et, son souhait fut exaucé, figée devant le corps au teint de cendres, raide mort à ses pieds, la belle commença à paniquer, psalmodiant des mots qui eurent le don de faire rire Kyle tandis que son père revenait près d'eux, accroupit au chevet du cadavre pour vérifier la façon dont son fils l'avait achever.

" Oh mon dieu j'ai couché avec un assassin..." Miaula-t-elle les mains sur ses lèvres. John se redressa de toute sa hauteur puis la fixa avec une légère compassion dans les iris.
"Brûle moi le corps Kyle!" Il reporta de nouveau son attention sur la jeune femme. "Tu crois vraiment qu'un homme prendrait une couleur grisâtre directement après avoir été tué? J'veux dire à part Michael Jackson." D'un coup de bottine dans le flan du vampire, John le retourna sur le dos pour qu'elle puisse voir son visage flétri comme une pomme cuite. "John, le père de ce p'tit con, enchanté Bunny!"

Durant leur petite conversation, Jefferson recouvrit la dépouille d'un mélange de verveine et d'essence avant d'y balancer une allumette. Les vêtements puis le corps entier prirent feu sans attendre, dévorant le visage de nos trois protagonistes, ainsi ils purent se dévisager un moment avant que Dieu le père ne fiche le camps un peu plus loin, excédé qu'une donzelle ait pu faire foirer leur plan en se trouvant là par hasard. Kyle la fixa sans plus de douceur qu'à leur dernière entrevue, il venait de lui sauver la vie et elle tout ce qu'elle trouvait à faire, était de lui décoller une gifle magistrale. Soit, qu'elle se débrouille et reste bien enfermée dans sa bulle rose bonbon où tout le monde était beau et gentil et les lapins faisaient la bise aux loups qui leur demandaient s'ils pouvaient les bouffer sans que ça ne soit étrange pour tous. Lui un assassin, il y avait de quoi se chopper une barre à mourir, ce dont Kyle ne pouvait se contenir en la regardant, l'air stupide sur ses traits le faisait crever de rire alors qu'elle était totalement à l'ouest, ignorant copieusement l'existence des goules. Non mais sérieux, comment pouvait-elle croire, en fixant la face déjà friable du monstre, qu'il s'agissait d'une pauvre victime innocente qu'il avait achevé de sang froid?

"Joyeux anniversaire!" Rit-il comme un connard, relevant contre son coude, la manche qui dissimulait son arme pour vérifier si le mécanisme s'était bien remis en place. J'ai tué personne, son cœur battait déjà plus, il avait juste besoin de sang, sérieux tu pensais pas que c'type était un pauvre con égaré?" Reprit-il en avançant vers son père.
"J't'avais dit sans t'faire voire l'artiste, stupide gosse!" S'exclama John, remballant le matériel sorti plus tôt dans la soirée. "Allez, on s'tire, pas besoin de camper plus longtemps ils reviendront pas de si tôt!" Sans attendre, Jefferson sénior fila un coup d'épaule dans celle de son fils, sourit mielleusement à la donzelle et prit les devant pour rejoindre son 4X4 garé devant le cimetière.
"On la laisse là?" Pour seule réponse, le bras de son père se leva lui indiquant la réponse. "Okay! Bon, bha bonne soirée et...." Il marqua une pause laissant un regard vers le corps qui ne tarderait plus à s'éteindre. "Navré pour le barbeq, évites d'en consommer, c'est clairement dégueu, ciao!"

Sans plus se retourner, malgré le fait que ça le faisait chier de la laisser sur place, Jefferson suivit les traces de son père dans l'herbe, la bruine continuait de couvrir le cimetière et le vent se leva doucement, lui apportant le parfum délicat de la brune aux narines, il sourit en arquant un sourcil, elle devait surement être derrière lui pour lui demander des comptes ou encore lui gueulait dessus. Peu importe, s'il se retournait avec cet air enjôleur sur les traits, il en était persuadé, elle se jetterait sur lui comme une lionne sur sa proie mais pas dans le but de le dévorer *quoi que, dans un sens si* mais pour l'embrasser à perdre haleine. Ravi par cette scène, pour l'instant imaginée, Kyle fit volte face, et fronça subitement les sourcils, elle était toujours devant la tombe de ses parents, à environ sept mètres de lui, la brise lui jouait donc des tours, pourtant jamais il ne s'était gouré quant aux odeurs qui l'entouraient. Septique, Jefferson haussa cependant les épaules et tourna de nouveau les talons avant de se retrouver face au torse démesuré d'un homme, il releva les yeux contre ce thorax gonflé de muscles et, deux têtes plus haut, put fixer le visage morbide d'une goule prête à lui sauter dessus, visiblement pépère n'était pas content qu'on ait dézingué son pote.

"Oh, excuse mec, j'pensais pas que lui et toi... Enfin tu vois c'que j'veux dire." Sans plus attendre, Kyle riva son poing dans le torse du vampire et un air bête se peignit sur ses traits. Pas de mécanisme enclenché alors qu'il avait vérifié et, surtout, il venait de se dégommer bien comme il fallait les phalanges. Une grimace de douleur remplaça la surprise qui rongeait premièrement son visage, puis, en moins de temps qu'il n'en fallait pour le dire, le vampire le saisit à la gorge, le soulevant comme s'il fut une plume et lui planta les crocs dans la jugulaire. Quelle horrible brulure, et le fait de se sentir pomper de la sorte le dérangeait bien plus que lorsqu'une fille s'occupait de lui en imitant ce geste mais ailleurs sur son anatomie. Kyle se débattait, mais vu le morceau qui le retenait, ce dernier ne devait pas être un bébé vampire peu expérimenté, il avait du traverser les époques et ne le lâcherait donc pas facilement. Une fois suffisamment repu, alors que le jeune homme sentait son énergie filer à vitesse grand V, la voix ou plutôt un cri strident fit écho dans le cimetière, si bien que le monstre dû se coller les paumes aux oreilles, balançant, par la même occasion, Kyle contre le sol.

Ce sont les dernière choses qu'ils pu entendre car, une fois que la jeune fille n'eut plus le souffle suffisant pour laisser émaner ses cris de terreur. Le monstre empoigna le menton de kyle et lui redressa vivement le visage pour faire céder ses cervicales. "Et merde!" Lâcha Jefferson avant de sentir la vie le quitter. Bien qu'il ait réussi son coup et que cette fois il se marrait comme un enfoiré, la goule fut aussi surprise que lui lorsqu'il se mangea un pétard de Veine de Venus dans le creux de sa bouche grande ouverte par les éclats de rire. Titubant vers l'arrière, essayant de retirer la petite bombe tout en fixant le cinquantenaire face à lui, soudain, une balle siffla dans l'air et se logea dans le métal qu'il contenait en bouche. "Ça va faire boum!" Affirma John avant de se coller derrière une stèle et que le crâne de cette salope finisse en bouillie nauséabonde. Le Padré se redressa, apercevant la jeune Gordon chialer toutes les larmes de son corps quant à la mort surprise du fils prodige, il s'approcha et se colla une main sur la gueule, exaspéré par la connerie de son gamin. "Bon, il est mort... Bref, on dégage!" John souleva le corps comme s'il portait un sac à patate, le colla sur son épaule et fit signe à la demoiselle de suivre le mouvement.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Lun 1 Juil - 16:45




"You should not be here"
Kyle et Edena

Edena était persuadée que c'était un être humain ça pouvait pas être quoi de toute façon? Elle tremblotait et n'avait même pas daigné regarder le corps qui gisait à ses pieds. Entendant un nouveau bruit, elle retira ses mains de son visage et croisa le regard d'un homme. Une homme plus mâture qu'eux, qui ne perdit pas de temps à s'adresser à Kyle.

"Brûle moi le corps Kyle!"

Y'a une chose qu'on peut dire c'est que le petit prétentieux que faisait Kyle, ne bronchait pas et se faisait plus silencieux que d'ordinaire. Edena n'avait pas encore constaté le bleu qu'il avait sur le visage, il faisait bien trop sombre et elle avait les yeux encore remplit de larmes bien qu'elle se calmait progressivement. Elle se recula pour ne pas prendre de liquide sur elle et surtout parce que l'odeur commençait à lui monter aux narines au point de lui donner la nausée. Elle était clairement pas habitué à ce genre de chose. Mais là ça allait elle ne voyait que son dos.

"Tu crois vraiment qu'un homme prendrait une couleur grisâtre directement après avoir été tué? J'veux dire à part Michael Jackson."

Ah bah merci Monsieur, si elle avait pas envie de vomir jusque là c'est presque fait maintenant. Une boule dans la gorge, elle serra des dents et ferma les yeux, posant sa manche sur son nez pour respirer l'odeur de sa lessive et non pas celle de ce mort. Mais elle fini par regarder le visage c'est vrai que quelque chose ne collait pas, mais Edena ne comprenait toujours pas. Elle était complétement perdu.

"John, le père de ce p'tit con, enchanté Bunny!"

- On est d'accord sur un point

Dit elle sans pour autant mettre de sourire sur son visage bien trop à l'ouest quand il précisa que Kyle était un petit con, elle aurait plutôt dit un connard de première, prétentieux, violent, impulsif, méchant, et qui tire des conclusions trop hâtives. C'était ça l'image amère qu'il lui avait laissé la dernière fois qu'il s'était vu, en la laissant dans un taxi la traitant limite comme une prostitué. Elle croisa son regard peu aimable et préféra ne rien dire, la seule chose qu'elle voulait là c'est partir de cet endroit et retourner à Mystic Falls.

"Joyeux anniversaire!"

Lança Kyle avec un petit air rieur qui lui donnait envie de lui en balancer une autre. Elle ne le remercia même pas, quelle personne normale voudrait un anniversaire comme celui là. De toute façon elle le fêtait plus depuis la mort de ses parents. Elle secoua doucement de la tête excédée de le voir prendre une telle attitude.

J'ai tué personne, son cœur battait déjà plus, il avait juste besoin de sang, sérieux tu pensais pas que c'type était un pauvre con égaré?"

"J't'avais dit sans t'faire voire l'artiste, stupide gosse!"

"Allez, on s'tire, pas besoin de camper plus longtemps ils reviendront pas de si tôt!"

"On la laisse là? Okay! Bon, bha bonne soirée et.... Navré pour le barbeq, évites d'en consommer, c'est clairement dégueu, ciao!"

Edena lui lança un regard glacial et le regarda se retourner à nouveau pour se barrer. Dire qu'elle avait ressentit quelque chose d'étrange pour lui quand il était venu au shooting mais en faite il ne valait pas mieux que Mario. Il était comme tous ses mecs qui couchaient avec elle, hautain, se prenant pour le nombril du monde, toujours mieux que la petite lapine. Mais ils ignoraient tout d'elle, ils ne voyaient qu'une image de déchéance venant d'elle, ils ne voyaient pas la véritable personne qu'elle était. La pluie tombait doucement mais Edena connaissait ce temps, ça promettait une belle averse plus tard. Averse dont elle pourrait profiter, elle adorait la pluie, c'était une des rares filles à se foutre de son brushing. Elle tourna le dos à Kyle et partit à nouveau sur la tombe de ses parents, constatant qu'elle avait perdu ses clés de voitures. Quand elle les eut retrouvé avec l'aide de la lumière de son téléphone, elle se redressa et se hâta pour sortir de cet enfer. Mais elle lâcha à nouveau ses clés quand elle vit Kyle se faire bouffer la gorge par une créature aux yeux qui n'avaient rien d'humain. Elle était pétrifiée et aucun son n'arrivait à sortir de sa bouche, jusqu'à ce qu'une araignée lui tombe dessus, ce fut l'élément déclencheur et elle poussa un hurlement strident. N'allez pas lui en vouloir, elle tombe de haut là, elle découvre le vrai visage du monde qui l'entoure, elle prend conscience de plein de choses. Le bruit d'un craquement l'effraya.

"Ça va faire boum!"

Alors qu'elle le voyait se planquer derrière une stèle elle en fit de même en mettant ses mains sur les oreilles et resta ainsi même après le déclenchement. Elle se remit sans le contrôler à pleurer, c'était trop pour aujourd'hui là, stop!

"Bon, il est mort... Bref, on dégage!"  

Edena écarquilla les yeux, y 'a un truc qui tourne pas rond chez lui? Son fils est mort tué par... par un vampire. Elle se releva et le suivit sans un mot, essuyant ses larmes et eut la surprise de voir que sa voiture avait été volé. Elle laissa doucement sa tête tomber en arrière alors que le père de Kyle lui ouvrait la porte en lui faisant signe de venir. Elle glissa ses mains en poche et fini par rejoindre l'habitacle sans dire un mot. Elle était vraiment mais vraiment désorientée, elle ne savait plus du tout dans quel monde elle vivait. Kyle mort à l'arrière, son père serein au volant et elle complétement paniquée, prenant conscience de la véritable mort de ses parents. Qui avait du se dérouler sans doute dans une grande souffrance. Elle appuya sa tête sur la vitre et regarda dehors sans un regard ou autre pour l'homme qui conduisait. De toute façon, elle aurait pas pu aligner deux mots vu le serrement de sa gorge produit par la mort de ce garçon.

Quelques minutes plus tard, Edena sentit la voiture se stopper dans un motel. "Oh non" pensa t-elle, elle qui voulait partir loin de cette ville où elle avait tout abandonné après le meurtre de ses parents allait devoir passer la nuit ici. Elle suivit John qui prenait Kyle sur ses épaules et montait les marches de l'escalier extérieur, menant au niveau de leur chambre, enfin celle de Kyle surtout. Il le déposa sur le lit sans trop de considération et regarda Edena.

- Il sera sur pied dans pas longtemps  

Dit il en fermant la porte de la chambre. Sur pied? C'est juste impossible, elle eut même pas le temps de lui demander pourquoi, comment, ou autre qu'il avait déjà filer ailleurs. Edena resta immobile à regarder Kyle blanc comme un linge pendant au moins quinze minutes. Puis elle avait un peu froid alors elle retira son manteau et le fit sécher sur le radiateur, retirant ses talons et allant s'assoir sur le rebord de la fenêtre. Collant son dos au mur et allongeant ses jambes le long du rebord elle colla sa tête contre le rideau et regardait la pluie qui tombait de plus en plus. Son téléphone en main, elle crevait d'envie d'appeler Hugh et de lui demander de venir la chercher. Elle savait qu'il le ferait sans rechigner, mais elle voulait comprendre la dernière phrase de Mister Jefferson. Edena ferma les yeux en grelottant de froid, sa peau était glacée. La playmate ne su combien de temps elle s'était assoupit contre cette fenêtre mais quand elle ouvrit à nouveau les yeux elle sentit comme une présence dans la chambre. Elle tourna son regard en direction du lit et vit Kyle qui s'étirer les bras. Elle resta bouche bée, elle était dans un véritable cauchemar ou quoi?

- C'est impossible

Elle le fixait avec ses petits yeux pétillants, mais tellement triste, pas un sourire sur son visage. Elle était comme en face d'un fantôme.

- Il... il t'a tué je l'ai vu de mes yeux je l'invente pas... je

Edena pris son visage entre ses mains en fermant les yeux, remontant ses genoux à sa poitrine.

- Je deviens complétement folle... c'est pas possible, qu'est ce qui m'arrive...

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Lun 1 Juil - 20:16


-You should not be here-


Lorsque la mort vous emporte votre corps dévient aussi froid et rigide que la glace, vos lèvres bleuissent, votre sang se fige et plus rien autour de vous n'existe sauf votre enveloppe charnelle au dessus de laquelle votre âme flotte paisiblement. C'est exactement ce que disent les gens s'étant réveillés de comas, mais, en ce qui concernait la mort d'un porteur d'une chevalière de résurrection, les choses étaient bien différentes. Pas d'âme, pas de sang figé, juste la léthargie lourde qui se terminait généralement, lorsque votre organisme puisait enfin la magie de l'anneau, en un rêve, comme si vous pioncer tranquillement. Kyle rêvait donc à l'instant précis, ce qu'il revoyait en boucle lors de ses petites morts surprises, était chaque fois la même chose : Lui, sous la pluie battante, dans le cimetière de Mystic Falls en pleine nuit, au chevet d'une blonde étendue au sol, son ange Rachel, et alors qu'il levait au dessus du cœur de sa belle, devenue un vampire, le pieu qui la séparerait de lui pour toujours, ses yeux doux s'ouvraient subitement et s'en suivait cette phrase "Je vais revenir, tu seras à moi!"

Comme à chaque fois, Kyle se redressa haletant dans un endroit dans lequel il n'était pourtant pas avant de mourir. Ses poumons lui brulaient comme rarement, sa gorge était sèche au possible et il lui était difficile de reprendre un rythme cardiaque normal. *forcément quand on crève le cœur cesse de battre* Le regard furetant le moindre recoins de cette nouvelle pièce, Kyle se rassura subitement lorsqu'il comprit que son père l'avait ramené au motel puis, remit en place ses cervicales douloureuses et croisa le regard horrifié d'Edena. La belle était là elle aussi, mais pourquoi donc John l'avait-il emmené alors qu'il avait jugé bon de la laisser sur place avant que son fils rende l’âme? Son visage blême ne donna plus l'envie de rire à Jefferson qui, tout en s'asseyant sur le rebord du lit, les mains jointes sur ses genoux, la dévisagea avec une lueur de désolation dans les iris. Son monde devait s'écrouler et dans quelques instants, elle poserait des questions auxquelles il aurait du mal à répondre sans devoir lui foutre la trouille.

"Il... il t'a tué je l'ai vu de mes yeux je l'invente pas... je..." Son visage disparut dans ses paumes tandis que Kyle, pris de remords, reposait ses propres doigts sur les genoux de Gordon, toujours assise sur l'appuie de fenêtre. "Je deviens complétement folle... c'est pas possible, qu'est ce qui m'arrive..."

Elle tremblait, pleurait même, jamais Kyle ne l'avait vu dans cet état, il s'en voulait, pas de l'avoir secoué la semaine précédente, mais bien plus d'avoir à lui infliger des choses dont elle ignorait l'existence. Il lui volait son insouciance et son innocence et ça, il ne pouvait le supporter, se maudissant pour n'avoir pu disparaitre avant qu'elle le voit dans le cimetière. Sans en être pour autant l'auteur, il se jugeait responsable pour avoir fichu en l'air la vie d'une jeune femme qu'il appréciait beaucoup. Arquant les sourcils, JK entoura les poignets de la belle entre ses phalanges et la tira vers lui, sur le lit, uniquement dans le but qu'elle se calme. Sans le préméditer une seconde, il posa la joue de la brune sur son épaule et retira les mèches de cheveux qui recouvraient son visage d'ange. Un sourire se logea au coin de ses lèvres et un léger rire fit tressaillir sa poitrine.

"Tu vois ça?" Dit-il en plaçant sa main baguée sous les yeux de Gordon. "Ce truc me permet de ne pas mourir lorsqu'un truc surnaturel me tue." Voyant le regard interloqué de la jeune femme, Kyle se laissa tomber, genoux au sol, contre la moquette, uniquement pour qu'elle puisse le fixer et ainsi comprendre ce qu'il allait lui dire. Pour mieux faire passer la pilule, ses bras se rivèrent sur les cuisses d'Edie. "C'que tu as vu dans le cimetière, c'était un vampire, Eden, croies le ou non, mais j't'assure que j'suis pas un barge, toi non plus, c'est le monde tel qu'il est, ça a toujours été comme ça." Sourire compatissant aux lèvres, il essuya la dernière larme de la jeune fille et laissa sa paume chaude contre sa joue. "Tes parents t'ont juste protégé de ça pour que tu aies une bonne vie, du moins si on retire ton bouffeur de Tacos du tableaux!" Finit-il d'un rire jaune.

La porte retentit dans leur dos et, une rouquine pétillante se jeta allégrement sur Kyle qui se vit rejoindre la moquette, la gamine lui chevauchant le corps comme Stewbol le cheval blanc, avant de lui coller les lèvres sur la joue. "T'm'as fait peur espèce de con!!!!! T'es encore mort, tu vas finir par crever pour de bon enflure!" Kyle se mit à rire comme un connard, ne prenant plus garde à Edena tandis que la jeune fille, rivée à son corps, tournait la tête dans sa direction et tendait la main sans bouger de son perchoir de chair. "Dylan Jefferson, tu dois être Edie?" Sourit-t-elle alors que le chef de meute se raclait la gorge sur le seuil.

"Les gosses, go s'enfiler un repas en bas, ensuite on s'taille d'ici, pas besoin que les potes des deux goules nous tombent sur la gueule, on s'arrache!" Dieu le père avait parlé.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Lun 1 Juil - 21:24




"You should not be here"
Kyle et Edena

Pour quelqu'un qui avait rencontré la belle dans un bar sourire aux lèvres, attitude provocante et jambes écartées quelques minutes plus tard, elle avait une toute autre attitude. Elle s'était comme métamorphosée, en faite non elle était juste la fille qu'elle était vraiment. Fragile, sensible et influençable. Kyle la tira doucement par les poignets pour qu'elle s'assoit sur le lit près de lui, collant sa joue contre son épaule et dégageant son visage obstrué de quelques mèches. Celui qui s'était montré pourtant si dur avec elle, lui montrait un semblant d'affection qu'elle n'aurait pas imaginé. Edena avait l'impression d'être folle, incapable de résonner correctement tant elle était angoissée et elle n'avait pas encore eu le temps nécessaire pour se poser, réfléchir, tout simplement se calmer. Il posa sa main sur une des siennes mettant sous son nez une bague ancienne qu'il portait au majeur.

"Tu vois ça? Ce truc me permet de ne pas mourir lorsqu'un truc surnaturel me tue."

Edena les larmes ruisselants sur ses joues ne comprenait pas comment un bijou pouvait le protéger d'individus qui ne semblaient pas comme eux. Qui n'avaient pas les mêmes habitudes alimentaires et qui semblaient détestaient la race humaine. Comment ces choses avaient pu voir le jour, ça restait un mystère dans sa tête mais elle savait désormais que ses parents avaient été assassinés par ce genre de créatures. Kyle se laissa tomber à genoux devant elle essuyant ses larmes posant ses mains sur ses cuisses. Un regard plus tendre envers elle mais tout aussi sérieux.

"C'que tu as vu dans le cimetière, c'était un vampire, Eden, croies le ou non, mais j't'assure que j'suis pas un barge, toi non plus, c'est le monde tel qu'il est, ça a toujours été comme ça."

La poitrine d'Edena ne cessait de trahir le rythme de son coeur, elle était en plein cauchemars, elle n'avait plus l'impression d'être à sa place. Place qu'elle n'avait d'ailleurs pas encore retrouvé depuis qu'elle était seule. Abandonnée, privée de l'amour de ses parents par des saloperies que semblaient traquer Kyle. Son petit rire, réussit à lui décrocher un fin sourire sur ses divines lèvres, sa main chaude sur sa joue la réconfortait étrangement plus vite que d'ordinaire. Elle se sentait comme en sécurité chose qu'elle n'avait pas ressentit depuis le décès de son père. Il avait été le seul à pouvoir la calmer lors de ses crises d'angoisse, et à lui donner ce sentiment de réconfort.

"Tes parents t'ont juste protégé de ça pour que tu aies une bonne vie, du moins si on retire ton bouffeur de Tacos du tableaux!"

- Ils sont morts à cause d'eux, je n'y croyais pas je...

Elle fut coupée dans sa phrase, voyant une belle jeune femme entrée et se jeter sur Kyle. Elle était trop mal pour se poser la moindre question, et leurs rires retentissaient dans sa tête.

"T'm'as fait peur espèce de con!!!!! T'es encore mort, tu vas finir par crever pour de bon enflure!"

Cette fille semblait connaitre ce qu'elle ignorait jusqu'à aujourd'hui. Edena était complétement paumée, et essuya rapidement ses larmes avant de voir une main se tendre sous ses yeux.

"Dylan Jefferson, tu dois être Edie?"

Mon dieu il a une soeur? Les soeurs ont tendance à la détester à cause de son métier. Mais le sourire qu'elle lui accorda lui fit directement oublier cette pensée. Elle lui fit un sourire simple et serra doucement sa main pour la saluer sans ajouter un mot. En faite elle n'en eut pas le temps, car le daron débarquait à son tour résumant les ordres à suivre.

"Les gosses, go s'enfiler un repas en bas, ensuite on s'taille d'ici, pas besoin que les potes des deux goules nous tombent sur la gueule, on s'arrache!"

Oh mon dieu, il voulait aller manger ici dans cette ville, rien que la pensée de voir des visages connues, c'est à dire presque toute la ville, l'angoissait atrocement. Mais elle ne se voyait pas rester ici seule, c'était un coup à se pendre ou à se prendre une méchante cuite en solo. Joyeux anniversaire Edena! En cadeau tu prends à la face le monde dans lequel tu vis. Edena se leva du lit et pris son manteau qui avait séché sur le radiateur l'enfilant. Elle scruta un instant le visage de Kyle et le bleu qu'il arborait ne semblait pas d'aujourd'hui. Soudain son visage ensanglanté lui revenu à l'esprit. C'était un coup de Mario, une boule se forma dans sa poitrine mais elle ne dit rien. Main en poche visage baissé pour ne pas croiser quelqu'un qu'elle connaissait elle suivit le petit groupe. Une famille, une famille dont elle était l'intrus. La pluie faisait des siennes et Edena n'avait qu'une envie se jeter dessous fermer les yeux et sentir cet eau  couler sur son visage et l'envahir comme la laver de tout ce qui la tracassait. Un truc inimaginable quand on voyait la poupée qu'elle était pourtant, sa mère avait le même rituelle, elles étaient les seules barges à adorer la pluie et ça marquait les esprits de ceux qui les connaissaient.

"Le grill" c'était donc là qu'ils allaient manger. Edena leva son regard sur la petite enseigne et serra doucement du poing dans sa poche. Elle y avait des souvenirs ici, dimanche midi en famille, elle connaissait les propriétaires, elle était venu ici quand elle était avec ses amis, son ex fiancé. Tout ce qu'elle avait abandonné à leur mort.  Elle redescendit son regard et vit celui du père qui lui tenait la porte elle était la seule à ne pas encore être entré. Elle avala doucement sa salive et pénétra dans le restaurant, rien n'avait changé, la vieille Catherine avait toujours le même tablier et c'est elle qui vint les accueillir. Edena tenta de se cacher mais c'était trop tard, les petits vieux et les jeunes qu'elle connaissaient de sa vie d'avant c'était tous retourné. Catherine lui fit un petit clin d'oeil en voyant son malaise.

- Table pour quatre suivez moi

Elle les entraina dans un coin de la salle qu'Eddie connaissait bien c'était sa table, une photo souvenir parmi tant d'autres ornaient sur le mur. La playmate était loin des talons et robe, elle était comme toutes les autres femmes sur cette image. Elle s'installa sur l'une des banquettes à côté de qui? Elle ne fit même pas attention alors que Catherine prenait les commandes de boissons et leur donnait les cartes. Edena était comme ailleurs, éteinte, ses mains coincées entre ses cuisses, le regard rivé sur la vieille table en bois.

- Wô, les fantômes sont de retour en ville cette nuit?

Dit Catherine avec le sourire en regardant un homme d'une cinquantaine d'année, habillé très sombre, les cheveux mi longs bouclés, la barbichette, on voyait qu'il avait des années dans la gueule, surtout en vu des quelques cicatrices qui sublimait son visage. Il portait tout comme les Jefferson une bague ancienne au doigt. Edena ne l'avait encore pas vu, jusqu'à ce qu'il s'accroupit à ses côtés posant ses mains sur la tête en la fixant après avoir fait un signe de tête pour saluer les accompagnants de la belle.

- Ta maison est vide

- Hum depuis que tu as disparu pour aller jouer les lapinous, moi je suis partie jouer les nomades... Ne fait pas attention à eux.

Dit il en se retournant scrutant avec un regard plus que dissuasif une table de jeune qui fixait Edena, c'était ses anciens amis, et ils devaient aussi sur le cul que les autres de la voir ici après tant d'années.

- Edena quelle est la règle numéro une qu'on t'a appris depuis gosse avec ton père?

La belle le regardait et fronçait des sourcils

- Cimetière, zone abandonnée, terrains vagues et rue non proches d'une habitation interdite de nuit

Il posa doucement sa main dans sa nuque pour ramener son visage près du sien.

- Alors pourquoi t'es allée dans ce cimetière tête de linotte? Tu sais maintenant que c'est dangereux ne recommence plus tu veux? Te tuer ne les ramènera pas.

- Tu... tu y étais mais?

- C'est pas parce que tu me vois pas que je n'ai pas un oeil sur toi. Compte pas récupérer ta voiture elle est déjà en pièce

En faite cet homme dont vous découvrirez le nom plus tard, l'ayant vu entre de bonne mains était partit du cimetière. Il lui fit un petit bisou d'esquimau avant de sortir une peluche vieillit par le temps et lui déposa sur la table. C'était le doudou de la gosse quand elle était enfant.

- Joyeux anniversaire crakinette, un petit présent pour ton quart de siècle

Edena lui fit un petit sourire, elle se sentait apaisée soudainement. Il se releva et dit en souriant.

- Il va pleuvoir à torrent ce soir, pas dans un cimetière

La playmate le coupa.

- Ni dans un zone déserte, ni dans un terrain vague j'ai bien comprit.

L'homme sourit et en partant lança à Kyle.

- T'as une bonne droite mon garçon, heureux de voir enfin quelqu'un remettre en place Rio de Janeiro

La lapine tiqua encore plus quand il dis ça. Alors il la suivait depuis tout ce temps et elle ne le voyait pas. Elle allait répliquer mais il était déjà loin, disant au revoir à Catherine avant de sortir du restaurant. Eddie fixa un instant la peluche complétement perdu dans ses pensées avant de dire.

- Si vous voulez rester vivant ne prenez pas leurs frittes elle sont infâmes.

- Elles sont très bonnes nos frites!

Lança Catherine amusée avant de déposer leur boissons sur la table. Elle pris le menton d'Edena et lui fit un sourire.

- Tu nous as manqué, passe nous voir de temps en temps.

Edena fit un petit hochement de tête alors qu'elle se mettait à question les gens pour les commandes.


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Lun 1 Juil - 22:56


-You should not be here-


Le bras logé au cou de sa frangine, Kyle croisa le regard perdu d'Edie et préféra ne pas en faire d'avantage dans le but de na pas la mettre plus mal qu'elle ne l'était déjà. Tous filèrent donc, sous la pluie, au bas du motel pour se retrouver ensuite dans le snack du coin, chose qui fit sourire Jefferson qui se rappelait dès lors, la série favorite de sa sœur que lui avait connu bien avant elle : Berverly Hills et son fameux Pitch Pit. Le restau ressemblait bien à ça, mais trêve de rigolade, lorsqu'il croisa le regard particulier de son daron, Kyle cessa subitement de sourire et se colla à table avec le reste de l'assemblée, sa conquête d'un soir, face à lui. Aucune émotion autre que de l'interrogation morbide sur son visage poupin, ses larmes avaient rougi ses yeux et désormais, le brun songeait réellement à ce qu'il avait pu dire ou faire l'ayant blessé lors de leur dernière entrevue. Comme à chaque repas, John se colla la carte sous le nez sans répondre aux autres autour de lui, froid et impassible, il n'était plus celui qui blaguait dans le cimetière mais bien le gars qui le sermonnerait le moment venu, voilà pourquoi Kyle avait donc sorti un "Et merde" avant de crever la gueule ouverte. Tandis que le frère et la sœur se chuchotaient quelques mots, un vieil homme, tanné par le temps, s'approcha d'Edie, immédiatement JK se raidit de tout son être, les poings déjà serrés et blanchis sur la surface de bois face à lui jusqu'à ce que la semelle de son père, face à lui, rencontre son tibias et lui arrache une grimace avant qu'il ne sonde ses yeux qui lui conseillaient de se calmer.

Chez les Jefferson, la règle primordiale lorsqu'on avait des hôtes, était de la fermer et de ne pas paraitre curieux lorsque ces derniers discutaient ensemble, chose que Kyle appliqua à la lettre, laissant trainer une oreille sans vraiment relever les mots du... chasseur. *Il comprit lorsqu'il vit la même bague, que chaque membres de la famille portaient, autour de l'index de cet homme.* Laissant la jeune fille papoter librement avec son "ami", ou dieu savait quoi d'autre, Kyle nota quelques phrases qui lui faisaient se poser des questions, notamment les indications et règles à suivre que faisait remémorer le vieux à Gordon, des trucs de chasseur de vampire, le père d'Edena en était-il un lui aussi? Si tel était le cas, au vu de la réaction de la belle lorsqu'il lui avait parlé dans la chambre, elle serait incapable de l'éclairer à ce sujet. La conversation touchait à sa fin lorsqu'il lui offrit quelque chose qui, visiblement, lui appartenait étant gosse, un ours en peluche ravagé par le temps, mais autre chose figea Kyle, l'enfermant dans une torpeur que lui seul était capable de ressentir, une simple phrase de ce mec le fit vaciller mentalement en un claquement de doigts : "Il va pleuvoir à torrent ce soir, pas dans un cimetière." Soudain, un souvenir violent lui revint en mémoire, Rachel morte à ses genoux, lui trempé jusqu'aux os, le visage inondé de larmes, le chagrin déchirant émanant de sa propre personne. La vision s'effaça en un pincement de cœur lorsque le traqueur s'adressa directement à lui.

"T'as une bonne droite mon garçon, heureux de voir enfin quelqu'un remettre en place Rio de Janeiro." Toujours blême suite à ce flash désagréable, faisant remonter en son cœur des tas de choses douloureuses, Kyle eut au moins le cran d'esquisser un sourire uniquement pour ne rien laisser paraitre. Ce type était donc, en quelques sortes, l'ange gardien de la Playmate, il n'avait rien à craindre de lui cependant sa phrase, bien qu'elle n'ait eu aucun rapport direct avec Jefferson, lui resta en gorge comme un gout de sang morbide.
"Si vous voulez rester vivants ne prenez pas leurs frites elles sont infâmes."
"Elles sont très bonnes nos frites! Tu nous as manqué, passe nous voir de temps en temps." Annonça la serveuse d'un âge mure en collant leurs boissons sur la table.

Sans qu'il ne s'y attende plus que ça, le coude de sa sœur près de lui manqua de lui faire cracher la bière qu'il venait d'avaler. Ils s'échangèrent un simple regard, et un froncement de sourcils de la part de sa cadette lui fit comprendre qu'elle savait ce qu'il avait pensé plus tôt. Roulant des yeux, Jefferson lui mima des lèvres un "laisse tomber Ok?" sans qu'un mot ne quitte sa gorge. La rouquine haussa donc les épaules alors que John commandait son repas ainsi que le reste de la tablée. Quelques minutes plus tard, le petit groupe, dont Edena faisait dès lors totalement partie grâce aux blagues et rires de Dylan, semblaient plus apaisé. "Voitures de suite!" Direct le silence reprit les jeunes qui fermèrent leurs gueules sans moufeter. Ces ordres robotiques ne disaient rien qui vaille à JK, il sentait le sermon venir à deux mètres, même si ce n'était pas dans la seconde, car, une fois finit son assiette, la glacière qui leur servait de paternel se leva et claqua des doigts pour les faire rejoindre le parking après avoir réglé le repas.

Cette fois-ci, Kyle embrassa la tempe de sa frangine, et la laissa filer jusqu'au 4X4, tandis qu'il attendait la minette dernière à sortir. Il resta muet un instant, relevant pourtant le visage vers le ciel étoilé dont les gouttes d'eau déferlaient en masse puis, sourit lorsqu'il remarqua combien elle était belle ainsi. Juste elle, une poupée de porcelaine et non plus la gonflable des magasines, juste cette fille qu'il avait malgré tout malmené pour la sortir d'une vie qu'il ne jugeait pas à hauteur de ce qu'elle valait. Il en fallait dans le ciboulot pour piger ça aussi vite, mais il fallait bien plus de temps pour comprendre ce qu'elle faisait doucement, mais surement, renaître en lui : son cœur en cendres depuis maintenant quatre ans. Pour le moment, le beau gosse n'en était pas conscient, il savait uniquement que quelque part au fond de lui, il appréciait Edena, rien de plus, rien de moins.

Marchant près d'elle, cette dernière fut tentée de rejoindre le véhicule du Padré mais Kyle l'interpela près de sa Dodge.
"Tu préfères crever de froid avec l'iceberg sur pattes ou te réchauffer avec moi?" Plaisanta-t-il, lui ouvrant la portière passager. Une fois grimpée il fit le tour de la bagnole et démarra pour suivre le véhicule de son paternel qui filait droit sur les routes de campagnes désertes.

La musique défilait doucement dans l'habitacle, rien de bien fort, juste assez pour éviter les blancs considérables entre les deux jeunes gens, cependant, après quelques minutes de route, Kyle brisa la glace de façon peu conventionnelle, comme à son habitude.
"Je sais que j'suis qu'un connard Eden mais..." Jefferson gara subitement la voiture sur le bas côté, fouina dans la poche de son jean et accrocha au poignet de la poupée jolie, une chaine d'argent où une figurine *fondue dans le même métal* était accrochée.

Un petit chérubin que l'on pouvait ouvrir par les ailes, afin d'y déposer une chose très importante pour s'éviter l'hypnose et les morsures, de la Veine de Vénus. Sans en ajouter d'avantage, Kyle croisa son regard et déposa les lèvres aux commissures de celles d'Edie, rien d'amoureux mais malgré ça, son cœur se pinça légèrement alors qu'il reprenait le volant et tentait de rattraper le retard pris sur le 4X4 familial. "Joyeux anniversaire mon ange..." Kyle esquissa un sourire en croisant son regard désormais plus serein, il était minuit moins une exactement, la dernière chance pour qu'elle ait enfin un peu de joie dans une journée qui aurait dû être uniquement pour elle.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Mar 2 Juil - 0:21




"You should not be here"
Kyle et Edena

La soeur de Kyle était tout à fait charmante, loin d'être jalouse comme toutes les autres femmes à son encontre, elle parla avec elle sans se poser de questions. Petites blagues, une ambiance qui détendit Edena et réussit même à lui décrocher l'un de ses véritables sourires. Pas ceux qu'elle faisait pour charmer, ou pas un objectif, non ceux qui illuminaient son regard d'étoiles. Le père lui était un peu plus silencieux, comme si il l'analysait mais elle n'y prêta pas trop d'attention, tout comme elle faisait impasse des gens autours d'elle qui pour certains ne la lâchait plus du regard, trop surpris de la voir ici, à sa table.

"Voitures de suite!"

Tout le monde sans un mot de plus, se levait pour prendre la direction de la sortie. Edena marchait un peu plus la tête au haute qu'à son arrivée, et elle se surpris à dire au revoir à Catherine qui lui fit mille et une recommandations avant qu'elle ne sorte dehors. Son regard brilla quand elle vit la pluie tomber, elle eut un sourire et n'hésita pas une minute à se mettre dessous pour sentir ses goutes tomber sur son corps. Elle ferma un instant les yeux avant de rattraper le petit groupe qui filait comme des robots. Kyle avait été gentil pour une fois, elle l'avait découvert sous un autre angle, et le moins qu'on puisse dire c'est que le mot connard commençait à s’estomper dans son esprit. Alors qu'elle allait suivre son père qui l'avait mené jusqu'ici elle fut interpelé par Kyle.

"Tu préfères crever de froid avec l'iceberg sur pattes ou te réchauffer avec moi?"

Il lui ouvrait la portière comme le ferait un homme galant. Elle le scruta un instant avant de prendre la direction de sa voiture. Elle monta à l'intérieur et laissa ses yeux rapidement se balader dans l'habitacle. Se retrouver seul avec lui, après toutes les méchancetés qu'ils s'étaient ou plutôt qu'il lui avait balancé la dernière fois ne la rassurait pas vraiment. Pour peu qu'il la colle cette fois dans un train elle aurait eu droit au bouquet final. Le moteur gronda aussitôt et ils se mirent en route suivant le 4x4 de Sir Jefferson sans s'adresser un mot. Edena scrutait l'extérieur par la vitre passager, ses mains entre ses cuisses, elle ne savait pas quoi lui dire. Merci de m'avoir sauvé la vie? Après ce qu'il lui avait fait on pouvait dire qu'il était quitte.

"Je sais que j'suis qu'un connard Eden mais..."

La lapine tourna son regard vers lui, elle était un peu sur le cul qu'il parle ainsi de lui. Les vrais connards en général se voyaient comme des gens biens. Lui il le savait mais faisait il quelque chose pour y remédier? Il s'arrêta sur le côté de la route, Edena regarda l'autre véhicule s'éloigner puis Kyle qui fouillait dans une de ses poches de jeans. Elle se demandait ce qu'il cherchait et espérait que ce serait pas encore une saloperie à lui balancer pour la mettre en rogne comme il en avait la fâcheuse habitude.  Elle ne vit pas de suite ce qu'il sortit mais le sentit prendre son poignet pour lui déposer un bracelet magnifique incrusté d'un chérubin aux ailes d'anges. Elle eut un pincement au coeur, on lui faisait jamais de cadeau sans lui demander quelque chose en échange. Et commençant à connaitre Kyle, elle savait qu'il n'attendait pas forcément quelque chose d'elle, sinon pourquoi avoir voulu l'aider avec Mario. Elle lui fit un sourire.

- Merci

Laissa t-elle entendre dans un chuchotement alors qu'il venait poser ses lèvres à la commissures des siennes. C'était étrange la façon dont son coeur s’emballait quand il la touchait. La dernière fois que ça lui avait fait ça elle était fiancée à Earl. Elle eut envie de l'embrasser à perdre haleine, l'odeur de sa peau lui avait étrangement manqué, lui balançant une piqure de rappel électrique dans son corps. Mais c'était pas le lieu ni le moment. Et puis le Daron aurait probablement fait demi tour et il semblait d'humeur massacrante. Elle le laissa reprendre le volant et scruta un instant le petit bracelet avec un sourire de gosse.

"Joyeux anniversaire mon ange..."

Elle eut un petit rictus sur les lèvres. Son anniversaire si elle regardait pas le calendrier elle l'oubliait pour ne pas avoir à songer à ces années loin d'eux. Les yeux et les pensées pleines d'étoiles, la journée avait été longue pour elle et elle avait fait le tour du cadran depuis un bon moment. Elle fini par sombrer dans un lourd sommeil, elle ronfle pas pour info. Pour une fois elle ne fit pas de mauvais rêve, elle était juste apaisée et sereine. Bien qu'elle se réveilla épuisée quatre heures plus tard devant un autre motel. Elle pressa des yeux pour arrêter les picotements qui la surprenait et finit par les ouvrir en grand, alors que Kyle coupait le contact. Vu la mine qu'ils avaient tous ils venaient juste se reposer pour repartir plus tard, enfin c'est ce qu'elle espérait. Pendant que les hommes se chargèrent de prendre les chambres, Edena fuma une cigarette en compagnie de sa frangine toujours aussi tranquille. C'était le genre de fille qu'elle aimait bien, attachante, touchante qui ne se prenait absolument pas la tête. D'ailleurs, elle fut assez gentil pour filer un truc à Edena pour qu'elle puisse dormir. S'étant fait piquer sa voiture et donc ses valises elle se retrouvait sans rien. Edena était surprise, celles les lapines faisaient preuve de gentillesse avec elle sans la juger, cette fille sortait clairement du lot des salopes mal baisées.

Quelques minutes plus tard, les deux hommes pointèrent leur nez et Kyle lui fit un signe de tête pour qu'elle le suive. Elle salua poliment les deux autres, car oui chez les Gordon la politesse était une vertus oubliée de la nouvelle génération.  Elle le suivit sans un mot et alors qu'il la laissait entrer en première en posant doucement sa main au creux de son dos ceci réveilla quelque chose en elle, éteint depuis leur dernière entrevue houleuse. Quand il ferma la porte de la chambre et qu'Edena se retourna pour le regarder allez savoir ce qui se passait dans le regard qu'il s'échangeait. Mais ni une ni deux secondes ne filèrent avant qu'ils se jettent l'un sur l'autre pour s'embrasser fougueusement. Ses mains se posant sur elle l'enivrait sans même qu'elle l'ai voulu, elle caressait doucement son visage mais il ne lui fallut que peu de temps pour le débarrasser de son haut alors qu'il lui retirait sa veste allant picorer son cou et le haut de son buste (merci la robe fifties). Il la fit reculer jusqu'à ce qu'elle bute contre le lit pour l'allonger et prendre le dessus sur elle, ses mains qui la caressait réussissaient déjà à lui procurer des élans de frissons et des soupirs. Elle ferma les yeux pour profiter de ce moment, en faite clairement elle voulait pas l'admettre mais son corps lui avait terriblement manqué. Il avait réussit à encrer quelque chose chez elle que personne n'avait presque jamais réussit à faire sauf Earl. Le gout de sa peau sur ses lèvres était un délice qu'elle n'arriverait plus à se passer si ça continuait. Elle laissa ses mains glisser sur lui comme si elle le redécouvrait pour la première fois sauf que là ils avaient le temps. Le haut de ses bras, son torse, son abdomen tout était là pour faire rêver une femme et faire pâlir un homme. Elle s'attaqua à sa ceinture alors qu'il pressa une de ses mains sur ses cottes droites pour la serrer contre lui, alors qu'elle sentait déjà son bassin se couler à elle pour la faire entrer dans un état de chaleur avancé. Mais le contact de sa main la fit grimacer de douleur, et Kyle sembla l'avoir remarqué. Interrogateur dans son regard il fit glisser la fermeture qui se trouvait sur le côté droit pour écarter le tissu et dévoiler son hématome. Un gros bleu qui partait du bas de son sein et se finissant presque à sa hanche, jaune, violet et noir où elle avait eu l'impact de ce meuble. Edena pas fière qu'il le découvre fuyait déjà son regard alors qu'il attendait une réponse.

- Je me suis frittée avec Mario

Se contenta simplement de dire, alors qu'il commençait à vouloir connaitre la raison et le comment elle s'était fait ça. Elle ferma un instant les yeux et se redressa doucement en le regardant. Elle voulait rien dire, ne pas balancer de l'huile sur le feu mais elle savait qu'il la lâcherait pas et elle était pas d'humeur à se disputer à nouveau.

- Il est venu chez moi à sa sortie d'hôpital, il voulait porter plainte contre toi. Kyle si il l'avait fait tu aurais été foutu, il avait des témoins, je voulais juste te protéger.

Elle pensait pouvoir s'arrêter là mais il semblait qu'il voulait les détails. Elle se posa une main sur le front en fermant les yeux se remémorant soudaine ce moment violent et douloureux à l'esprit. Edena décida de faire court.

- Il hurlait comme un taré, j'ai pris ta défense ça lui a pas plus, je sais pas comment on est arrivé là mais on en est venu au main et il m'a balancé contre un meuble j'ai pris le coin dans les cottes... c'est plus moche que ça n'est douloureux

Tenta t-elle de dire en mentant. Elle pensait que l'interrogatoire était fini mais il ne faisait que commencer. Kyle changeait subitement, il était plus le garçon d'il y a quelques minutes. Elle se redressa un peu plus et sortit du lit en le laissant là à lui poser plein de questions.

- Tu peux pas comprendre Kyle!

S'égosilla t-elle à dire à de nombreuses reprises en faisant les cents pas devant le lit. Mais il voulait pas lâcher le morceau, il voulait comprendre surement mais elle était pas fière. Pas fière de ce qu'elle avait du faire pour sauver ses miches.

- J'avais pas le choix! Je t'en prie arrête!

Toutes ses questions et la pression qu'il lui donnait subitement peut être inconsciemment, mais elle fini par craquer en s'asseyant sur le rebord de la fenêtre alors qu'il s'était levé du lit. Edena referma instinctivement sa robe et ferma les yeux en penchant la tête sur le côté avant de poser son regard sur lui qui n'était pas très loin d'elle.

- Mes parents sont morts quand j'avais dix huit ans, tué par un vamp...

Il lui était encore difficile de prononcer ce mot. Elle reprit d'une voix calme et posée mais fini par fuir son regard pour fixer le mur en face d'elle. Elle pourrait pas lui parler sinon.

- Lors de l'ouverture du testament, j'ai appris que mon père avait fait faillite. Il avait auparavant une société de sécurité et gardiennage. Ils étaient fauchés et avaient hypothéqué la maison, enchainant les prêts pour payer mes études de droits. Pour eux il n'y avait rien de plus important que de payer cette école réputée et hors de prix pour que je finisse avocate comme  je le voulais... J'ignorais tout ça et... je me suis retrouvée avec une dette énorme que je pouvais pas rembourser en travaillant en tant que serveuse.

Elle marqua une pause en prenant sa respiration.

- J'ai quitté ma ville natale et tout ce que j'avais là bas, amis, fiancé... et je suis partit à Los Angeles, là bas si t'es pas mal roulée t'as des chances de trouver un job qui rapporte. J'ai fais de nombreux castings dont je suis pas forcément fière comme ceux que ferait Estelle Desanges (actrice porno)

Elle se mordit la lèvre avec acharnement comme angoissée par sa réaction. Elle se taisait mais une petite voix retentit pour connaitre la suite.

- Hugh m'a contacté pour que je devienne une de ses playmates, au moins là bas on était bien traité. Mais je peinais à rembourser cette dette, et j'étais contrainte de dormir dans ma voiture pour ne pas éveiller les soupçons ni la pitié des gens. Mario m'a calé un soir et j'ai pas eu le choix de lui dire. Il était gentil et il a gardé le secret. C'est lui qui a payé la dette pour que je retrouve une vie normale. En compensation d'un remboursement je devais aussi parfois lui... lui accorder quelques faveurs peu catholique... Kyle j'avais pas le choix, et je préférais ça que de me retrouver sur un trottoir. Lui au moins, je savais à quoi m'en tenir, il me disait qu'il m'aimait et ne me voulait aucun mal...

Et la fameuse question sur l'extasy ressortie subitement.

- Il est plus facile de faire ça sous emprise de la drogue plutôt que consciente avec lui. Pour les orgies j'étais pas moi même du tout sinon j'aurais jamais laissé un truc pareil se faire... mais qu'est ce que je pouvais faire le lendemain hum? Il me fait du chantage, je peux plus reculer, j'ai plus qu'à assumer de m'être fait influencer... je suis dans un cercle vicieux.

Après ça elle remit ses talons aiguilles et pris sa veste l'enfilant sans le regarder.

- Je... je crois qu'il vaut mieux que je dors ailleurs

Franchement après ça, elle pense qu'il va tellement criser pas comprendre qu'il va lui faire une scène ou clairement la foutre dehors. Et là elle a pas la force de se battre a tel point qu'elle arrive même pas à pleurer d'avoir avouer. Autant prendre les devants et se casser plutôt que de le voir à nouveau la traiter de pute, car finalement dans l'esprit d'Edena c'est comme ça qu'elle commençait à se voir. Elle était loin de la femme vénale qu'elle laissait croire. Une boule dans le ventre de le perdre à nouveau comme ça par sa faute, elle saisit la poignée de la porte.

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Mar 2 Juil - 20:02


-You should not be here-


Ça faisait plus de trois heures, bien quatre, que Kyle n'avait pas lâché le volant, les yeux fixés sur le cul du 4X4 devant lui, il sentait cependant ses paupières devenir lourdes. Comme s'il s'agissait d'un ressentie familial, soudain le clignotant du véhicule devant le sien pointa vers la gauche. Jefferson en fit de même avant de voir les contours d'un parking, là sur une route désertique, puis la silhouette d'un motel. Les pneus laissèrent derrière eux un nuage de poussière tandis qu'ils se garaient sur la place vide devant l'établissement. Edena ouvrit enfin les yeux après un long moment d'absence, JK ne lui en voulait pas, après tout sa journée avait été éprouvante, dormir ne pouvait que lui faire du bien. "On se réveille la belle au bois dormant!" Lâcha-t-il, son fabuleux sourire de coin rivé au visage avant de quitter le véhicule et rejoindre son père qui l'attendait déjà devant l’accueil. Voilà, c'était le moment fatidique, celui qu'il avait attendu tout le long de la soirée et du chemin sans pour autant savoir quand le sermon lui tomberait sur le coin de la gueule. Comme toujours, le daron attendait que la fatigue le gagne pour rabattre les oreilles de son gamin, un grand classique. *C'est toujours quand on a pas le temps et encore moins l'envie, que les merdes s'opposent à vous.* Poussant le battant, qui manquait cruellement d'huile, John entra suivit de son fils dans le minuscule hall ou personne ne se trouvait encore derrière le comptoir. SUPER! Pensa JK, roulant des yeux et laissant échapper un soupir las. *You Win Kyle!* Son père colla son poing sur la sonnette du concierge, s'accouda au semblant de meuble, dont la peinture s'écaillait de partout, puis lança un regard noir à son fils.

"Pas de concentration, pas de résultat, pas de résultat : Tu crèves!" Kyle souffla et colla les mains dans ses poches, serrant les poings dans celles-ci, c'était clairement pas le moment de le faire chier alors qu'il mourait d'envie de se pieuter. "Tu dois rester concentré en toute circonstance p'tit con! Uniquement tes miches, pas celles des autres!"
"J'devais sans doute la laisser se faire bouffer?" Rétorqua-t-il les yeux rouges de rage et de fatigue. Pour seule réponse, son père fit la moue, lui indiquant que c'était bien ce qu'il aurait dû faire.

Le concierge se radina au bon moment celui là, les deux hommes l'assassinèrent du regard, récupérant des clefs qu'ils n'eurent nul besoin de quémander, un appel de la part de Dieu le père pour gagner du temps? *Allez savoir* Malgré ce petit blanc dans la discutions, Kyle n'en démordait pas, son paternel allait trop loin dans son tripe de chasseur, comment aurait-il pu songer une seconde à laisser le vampire *qui l'avait buté lui certes* s'attaquer à Edie?

"Ta gueule, ton cul, tes ordres à la con! TOI, toujours toi, j'pige pourquoi la mère s'est barrée avec son prof de Yoga!" Arrachant le trousseau de la main du gars derrière le comptoir, Kyle tourna les talons et quitta l'espace étriqué, fixant sa sœur qui, cette dernière, comprit de suite le malaise avant de lui filer son sac et de disparaître avec John qui revenait, tout aussi en pétard que le second mec de la famille.

Sans un mot pour Gordon, *il valait mieux cela dit, elle ne méritait pas de se prendre la tête avec lui après sa soirée merdique* Kyle s'avança vers la porte au même numéro que la clef qu'il avait en main, déverrouilla et, d'un geste naturel, déposa la paume contre les reins de la Playmate pour qu'elle entre avant lui. Balançant son sac aux pieds du lit après avoir claqué le battant, Jefferson croisa le regard de biche de la brune. Un instant le silence sembla pesant, lourd d'une tension particulière entre eux, une attirance au delà des mots qu'il ne s'expliquait avec aucune autre fille qu'elle. La rage cependant toujours encrée aux veines, subitement Kyle fondit sur la brunette, lui empoignant la nuque dans une fièvre terrible pour accompagner ses lèvres aux siennes. Le baiser brula de lui même, son instinct sauvage collé à la peau, JK ne pensa plus à rien d'autre qu'à ce désir cuisant qu'il avait pour elle depuis leur première rencontre, elle l'apaisait déjà rien qu'en passant les doigts sous son pull et tee shirt pour ensuite lui retirer sans aucune pudeur. A semi nu, le sang bouillant comme une cocotte minute sur le point de péter, Kyle la plaqua contre lui, glissant à son tour ses phalanges libres contre ses hanches, remontant avec délice et une passion dévastatrice contre sa poitrine qu'il se prit à couvrir de baisers lorsque leurs lèvres se relâchèrent enfin. La main encore au cou de la belle s'affaira à la débarrasser de sa veste alors qu'il dévorait sa gorge sans vergogne, elle avait ce goût de sucre contre sa langue, une drogue dure dont il ne pouvait se passer une fois la première dose prise. L'entrainant dans l'incendie de son envie, Kyle la fit rejoindre le lit, la surplombant sans même quitter sa peau une seconde, désormais plus rien ne comptait, il crevait d'elle à petit feu, crevait de sentir son être la posséder comme lorsqu'ils s'étaient rencontrés, Kyle désirait plus que tout entrer en elle et la couvrir de plaisir alors qu'elle lui volerait le sien sans remord.

Il dégagea les mains de ses reins pour effleurer ses bras, puis ses hanches, des hanches qui le rendaient dingue tant elles étaient dessinées avec précision, ensuite vint le temps où les doigts de sa main gauche filèrent sous la robe d'Eden, là où il savait que la chaleur lui dévorait les entrailles, cette chaleur torride qu'il désirait sentir se fondre sur lui pour l'inviter à la satisfaction suprême. Cette poupée entre ses doigts lui faisait perdre les pédales, son corps, son visage, ses cheveux, ses lèvres pulpeuses, ses mains sur lui et son odeur, rien n'était à jeté, une perfection sans nom qui s'offrait une seconde fois à lui sans qu'il n'ait pu y songer. Pourtant, un jappement douloureux quitta la gorge de la belle, tandis qu'il rivait la main à son flanc pour encrer son bassin contre le sien, Kyle perçut la grimace de douleur sur ses traits poupins et s'empressa de laisser filer la fermeture éclair de sa robe jusqu'au bas de sa taille et ainsi constater cet énorme bleu violacé sur sa peau sans défaut.

"C'est quoi ça?"
"Je me suis frittée avec Mario." Dans le regard noisette d'Edie, Kyle perçût une honte qu'elle ne devait tout bonnement pas ressentir.
"Il t'a cogné?!" Interrogea-t-il sèchement, le regard subitement dévoré par un autre désir que celui de sentir son corps contre le sien.
"Il est venu chez moi à sa sortie d'hôpital, il voulait porter plainte contre toi. Kyle si il l'avait fait tu aurais été foutu, il avait des témoins, je voulais juste te protéger."
Kyle se raidit rapidement, ce connard allait manger, cette fois il ne lui laisserait même pas le temps de cogner avant de lui défoncer sa gueule de Mexicanos. "Il hurlait comme un taré, j'ai pris ta défense ça lui a pas plus, je sais pas comment on est arrivé là mais on en est venu aux mains et il m'a balancé contre un meuble j'ai pris le coin dans les cottes... c'est plus moche que ça n'est douloureux." Une grimace de dégout mêlée de fureur figea les traits de JK qui, cette fois, se redressa alors qu'elle posait une main sur son front, comme pour trouver les mots qui ne le feraient pas hurler de rage.
"J'm'en cogne que ça soit "juste" moche, il aurait jamais dû faire ça et secundo..." Tonna-t-il en pointant un index ferme contre le plexus de la donzelle, sans peser ses mots et son attitude brutale. j'ai pas besoin qu'on m'protège, en revanche il vaudrait mieux pour sa gueule qu'il s'trouve une clique capable d'assurer son cul de bicot! Mais PUTAIN DE MERDE, pourquoi tu restes avec???!!!! RÉPONDS!" Il gueulait, oui il ne lui en voulait pas, enfin d'une certaine manière si puisqu'elle restait avec un enculé qui la cognait sans qu'elle ait le cran de se barrer, mais c'est au type, à sa gueule de fouine, qu'il songeait en laissant les phrases violentes découler de sa bouche, pas à elle. Pour éviter de le fixer encore, elle se remit sur pieds, errant devant le lit comme un gosse qu'on sermonnait.
"Tu peux pas comprendre Kyle!"
"Ouais, j'suis surement trop con pour piger que t'aime ça te faire dégommer la gueule!" T'es maso??? Dis le et j'te foutrai la paix!
J'avais pas le choix! Je t'en prie arrête!
"RÉPONDS EDIE, qu'est-ce que tu branles avec ce connard????!!!!!! Hurla Kyle en balança la lampe contre le mur à l'autre bout de la pièce.

Rivée contre l'appuie de fenêtre, la jeune femme remonta la fermeture de sa robe tant Kyle ne baissait pas les yeux de l’hématome puis, peu fière d'elle, évita son regard pour le fondre contre le mur derrière lui. Le récit qu'elle lui servait, jamais il n'aurait pu y songer, lui trop con et trop haineux pour piger que derrière cette pseudo idylle avec le bouffeur de Tacos, se trouvait une merde sans nom dans laquelle elle s'était enlisée au fil des jours, mois, années et dont elle ne parvenait plus à se dépêtrer. Elle manquait d'air dans sa vie, ses parents, leur mort, un job de porno star évité de justesse grâce au vieux patron du magasine, puis les dettes et le manque de ressources, tout cela l'avait poussé dans les bras de cet enfoiré de Velasquez. Il avait profité d'elle pour obtenir des faveurs en renflouant les poches de la jeune femme, si Kyle ne l'avait pas connu d'avantage il lui aurait clairement claqué à la gueule qu'elle n'était qu'une pute, et en vérité, lors du shooting, il lui avait dit. *sans employer le mot oui, mais il lui avait collé à la tronche tout de même* La rage au ventre, Jefferson ne lâchait pas les yeux de la brune alors qu'elle ne le fixait pas, comment avait-il pu la juger, elle, une fille normale à qui la vie n'avait fait aucun cadeau alors que lui, en comparaison, avait eu une existence dorée? Cependant, une autre question lui brulait les lèvres tandis qu'il s'insultait intérieurement d'avoir était aveugle à ce point.

"Qu'est ce que la drogue vient foutre là dedans?!" Malgré les regrets qu'il ressentait à l'avoir traité de la sorte les semaines passées, Kyle ne parvenait pas à baisser le ton et ses mots pouvaient être interprété de la mauvaise façon, comme un énième reproche en somme.
"Il est plus facile de faire ça sous emprise de la drogue plutôt que consciente avec lui."
"Tsssss, sale cafard..." Laissa-t-il échapper entre deux phrases de la belle.
"Pour les orgies j'étais pas moi même du tout sinon j'aurais jamais laissé un truc pareil se faire... mais qu'est ce que je pouvais faire le lendemain hum? Il me fait du chantage, je peux plus reculer, j'ai plus qu'à assumer de m'être fait influencer... je suis dans un cercle vicieux."

Kyle n'ajouta rien, tournant de mille façon dans son esprit, la manière dont il mettrait fin à l'existence de ce trou de balle, il ne méritait plus de vivre, désormais Jefferson ne lui laisserait pas la chance de se refaire étant donné qu'il n'y avait rien à espérer d'un tel mec à part une chose, *et celle-ci foutrait Kyle dans un état terrible, au point qu'il ne s'en relèverait plus comme il avait pu se redresser lorsque ça lui était arrivé quatre ans plus tôt* La mort d'Edena. Elle se tue, renfila sa veste et ses talons avant de lui dire qu'elle ne devrait pas rester, sa main tourna la poignet et elle fila à l'extérieur. Kyle ne pouvait pas bouger pour le moment, trop occupé à penser, réfléchir et élaborer des plans qu'il n'aurait jamais imaginé faire un jour, dans sa tête il voyait voler les membres de cet enculé un à un jusqu'à ce qu'il puisse tenir son cœur chaud et pulsant entre ses mains, se délectant de la mort d'une raclure, d'une vermine tel que Velasquez. Ce qui le sortit de son état morbide et sociopathe, fut le son de la pluie s'écrasant contre le bitume à l'extérieur. Jefferson redressa enfin les yeux, Eden avait besoin de lui, de son aide et de son soutient, pourquoi se sentait-il capable de l'aider alors que lui seul avait toujours compté durant ces dernières années? Jamais, à part Rachel et ses proches, Kyle n'avait eut à craindre pour l'existence d'une autre personne que lui.

Il se releva du lit et avança vers le seuil resté ouvert, renfilant son tee shirt à la va vite, il quitta enfin la chambre et fixa la belle rincée par l'averse sur le parking désert. La nuit était clairement mauvaise, du moins le temps l'était, ce torrent de flotte ne faisait que refléter la tristesse et la peur de Gordon. Les poings serrés à s'en faire saigner, Kyle se colla à son tour sous le ciel nuageux et ne tarda pas à être lavé à son tour. L'ange se retourna enfin et ils se fixèrent ainsi, une, deux, trois minutes sans un mot. Il y avait quelque chose en lui, cette flamme naissante qui le rendait capable du plus terrible des actes pour qu'il puisse voir un sourire sur ses lèvres roses, ce n'était pas l'histoire d'un soir, non, ça ne pouvait pas l'être au vu des pulsations de son palpitant qui se faisaient plus franches et rapides tandis qu'il la regardait à l'instant. Prenant sur lui, comme une décision de s'ouvrir à elle, alors qu'il ne s'était que refermé depuis la mort de Rachel, Kyle fit un pas, puis deux, puis trois, jusqu'à se retrouver face à cette poupée fragile et là, il la lova contre lui, son menton contre le haut de son crâne alors qu'elle pouvait dès lors sentir ses battements de cœur, des tambours qui battaient uniquement pour elle. "J'vais te sortir de là mon ange... Fais moi confiance."



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon- Mar 2 Juil - 21:50




"You should not be here"
Kyle et Edena

Edena venait de tourner les talons encore une fois elle prenait la fuite. C'était son truc depuis des années, partir pour ne pas se retourner, comme elle l'avait fait avec son ex fiancé et ainsi avancer. Même si depuis quelque temps elle faisait du sur place sans progresser d'un centimètre. Elle avait conscience qu'elle avait une vie hors du commun et pas forcément envieuse à partager avec un homme. C'était pour ça qu'elle se glissait dans les draps des hommes quelques nuits par semaine, tous différents, pour se sentir bien et plus aux chaînes de Mario ou du bouffeur de tacos comme l'appelait Kyle. Pourtant depuis le shooting, elle était restée sage chez elle, le peu de fois où elle était allée dans des bars, elle n'avait pas eu cette envie folle de s'envoyer en l'air. Pourtant la marchandise se présentant à elle n'avait pas été dégueulasse mais elle n'en avait plus l'envie. Comme si l'unique fois où ce chasseur l'avait entouré de ses bras pour lui faire ressentir un plaisir incommensurable l'avait marqué au fer rouge au point qu'elle ne désirait plus que lui. Laissant une saveur qu'elle n'avait jamais connue et qui ne pourrait être égalé par quiconque. Elle ne comprenait pas pourquoi, il avait une attitude plus que piteuse avec les femmes et pourtant les quelques marques d'attentions qu'il  lui portait était suffisante pour qu'elle s'y accroche. Elle se sentait elle même, pas de rôle à jouer, désirée pour son corps et une partie de sa personnalité, sans doute ça, qui changeait des autres hommes. La puce était perdue dans sa tête, elle se sentait terriblement abandonnée et ne savait plus du tout quoi faire pour s'en sortir. Elle tentait toujours de relativiser mais là elle avait clairement plus aucune force, elle se laissait doucement couler comme le titanic après avoir rencontré un iceberg ici nommé Velasquez. La chute était lente et douloureuse, chaque jour elle y songeait et se laissait bouffer à petit feu, sans réagir, trop fatiguée, baissant les bras. Que lui restait il comme option? L'éloignement? Elle l'avait déjà tenté et au contraire ça avait encore plus entrainer Mario à la coller.

Marchant pour rejoindre le parking, elle regardait depuis sa bulle le ciel déverser sa haine sur elle. Les goutes de pluie ne mirent pas longtemps à l’imprégner, ses cheveux bouclés virant au plat, son manteau auparavant chaud devint humide et froid, pourtant elle adorait ça. Elle se stoppa au milieu du parking, fermant les yeux et remontant son visage vers le ciel. Sauf que cette fois elle savait qu'elle ne se sentirait pas lavée de tous ses pêchés. Pour la première fois depuis des années elle avait parlé, elle avait raconté cette histoire qui l'avait mené à un piège malicieux du latino. Elle s'en voulait amèrement d'avoir énervé Kyle, de le mêler à ses problèmes, bien qu'il la laissait partir sans la suivre. C'était peut être mieux ainsi, il ne serait pas éclaboussé si le scandale éclatait un jour. Chose qu'elle doutait mais venant de Mario tout était possible pour l'atteindre et l'emprisonner à nouveau. En repensant à la scène qui venait de se dérouler entre eux, ses éclats de voix lui revenaient en tête et lui brisaient étrangement le coeur, faisant pulser son sang dans ses veines, ça l'angoissait et la faisait souffrir que des larmes tombèrent de ses yeux. Elle se retourna sans savoir pourquoi mais elle le comprit en le voyant sous la pluie à la regarder. Cet air encore en colère et à moitié triste. Edena la bouche entre ouverte où les goutes de pluie s’immisçaient, le fixait avec une tristesse plus que palpable, elle n'avait plus rien à dire, en faite il n'y avait rien à dire de plus. Immobile elle le vit marcher en sa direction et elle en fit de même allant se blottir dans ses bras, alors qu'il la serrait contre lui. Son menton collé au sommet de son crâne, sentant contre sa joue les battements rapides de son coeur.

"J'vais te sortir de là mon ange... Fais moi confiance."

Elle ferma des yeux en entendant ses mots, ce mot, mon ange, un terme chaleureux et doux qu'on ne lui avait jamais donné. Elle avait envie de refuser, pour qu'il soit en dehors de ça. Mais sans lui elle n'y arriverait pas et elle en prenait conscience. "Ne refuse jamais une main tendue" lui avait toujours inculquer sa mère avec un sourire doux sur le visage. Qu'elle aimerait revoir cette douceur juste une seconde. La douceur qu'elle sentait en cet instant lui était donné par celui qui l'avait malmené lors de son travail, et elle comprenait pourquoi. Kyle était différent des autres hommes, il voulait l'aider. Pourquoi? Peut être s’accrochait il à elle? Edena n'y songeait pas un instant comment on pouvait s'attacher à une fille à la vie aussi compliquée que celle de Juliette? Elle n'arrivait pas à prononcer un mot, alors ils restèrent immobiles ainsi durant de longues minutes avant de rentrer pour se reposer. Edena pris une rapide douche et lava prestement ses vêtements les faisant sécher sur la radiateur et passant le long tee shirt que Dylan lui avait prêté pour revenir auprès de Kyle qui sombrait à petit feu dans le lit. Elle s'allongea à ses côtés alors qu'il vint déposer un baiser sur son bleu avant de l'embrasser doucement comme pour lui souhaiter bonne nuit. Le regard terrorisé de la belle changeait doucement au fil des minutes. Et c'est dans ses bras qu'elle s'endormit.

Dormant paisiblement elle fut réveillée en sursaut par un poids qui se jetait entre eux deux. Edena se redressa rapidement, ne se souvenant plus qu'elle était dans une chambre d'hôtel tellement elle dormait bien. Le rire et la joie de vivre de Dylan semblaient communicatif à tel point qu'elle arrivait à coller un sourire resplendissant à Edena. Forcée de se faire vanner un petit peu elle lui lança un oreiller dans le dos et ne m'y pas longtemps à le reprendre en riant. Mais quand Dieu père sonna les ordres toute la petite troupe après un petit déjeuner reprit la route vers Mystic falls. Durant le voyage Edena de bonne humeur ne put s'empêcher d'embêter gentiment Kyle et il ne semblait pas s'en plaindre, pour la première fois ils ne parlèrent pas de sujets fâcheux comme de Mario, et l'ambiance fut détendue à tel point que la belle eut étrangement des gestes tendres et attentifs envers lui. Chose qu'elle n'avait avec aucun autre homme pas même le latino. La route fut longue jusqu'à Mystic Falls, mais elle ne regrettait en rien d'avoir fait ce morceau de route avec cette petite famille attachante oui même le père qui était un peu froid comme un frigidaire. Peut être qu'elle le connaitrait un jour sous un autre angle. Pour l'instant Edena ignorait qu'il avait connu sa mère.

La nuit était tombée dans la petite ville, les rues étaient éclairées par les lampadaires, le ciel était étoilé, et les gens étaient de sortit pour aller s'amuser à la fête foraine du village. Les deux voitures finirent par se séparer à un croisement et la belle indiqua le chemin de son appartement. Un bâtiment des plus normales, même si il semblait plus riche que les autres. Alors qu'il s'arrêtait devant, Edena le regarda et se laissa tenter.

- Tu veux monter?

Elle n'avait aucune idée derrière la tête, elle voulait juste lui offrir un dernier verre et non pas se quitter comme ça. Pas après tous les événements qui les avaient plus ou moins rapproché durant ses deux derniers jours. Le hochement de tête de Kyle la ravie. Elle sortit de la voiture et se dirigea vers le hall d'entrée où Alfred leur ouvrit la porte avec un agréable sourire comme à son habitude.

- Bonsoir Miss Gordon, votre gala était à votre gout?

S’intéressa t-il par politesse.

- Bonsoir Alfred, oui c'était... très enrichissant

Dit elle en marchant en direction de l’ascenseur pour s'y introduire ensuite avec Kyle sans un mot appuyant sur le second étage. Les portes d'acier s'ouvrir et elle marcha sur la moquette sans un bruit jusqu'à son appartement en saluant son voisin qui sortait la tête de son appartement. Sir Sloan médecin de la ville, avec un sourire ravageur s'éclipsa dans l’ascenseur à son tour. Elle ouvrit la porte d'entrée et alluma la lumière du salon, une lumière douce et pas agressive pour les yeux, elle jeta son manteau et ses talons dans un coin, poussant un soupir de soulagement d'être enfin chez elle. Kyle refermait la porte et scrutait le moindre des endroits. Presque instinctivement elle pressa sur le bouton du répondeur pour écouter ses messages et quand la voix de Mario résonna elle supprima derechef les dix messages qu'il avait laissé sur son répondeur. Elle passa sa langue sur ses dents une attitude de gêne par rapport à ça.

- Tu veux boire quelque chose?

Dit elle en passant à ses côtés se prenant les pieds dans le tapis mais fut rattrapé par Kyle. Son petit sourire en coin la faisait totalement fondre, lui donnant une envie irrésistible de l'embrasser. Ses yeux le fixaient alors que son coeur commençait à nouveau s'emballer aux creux de ses bras, elle avala doucement sa salive et hésitante pour la première fois elle avança son visage vers le sien, effleurant ses lèvres alors qu'elle sentait son souffle chaud sur son visage. Elle posa ses mains sur son cou, sans à une seconde lâcher son regard de tombeur. Puis elle fini par céder à sa pulsion pour l'embrasser doucement, tendrement, mais finalement son envie pris le dessus et elle ne perdit pas plus de seconde pour lui retirer ses fringues du moins les hauts qu'il portait. Ses mains galopant sur son torse qu'elle se mit à dévorer, fiévreuse elle ne pouvait plus se contrôler.  Elle recula doucement en l'entrainant avec elle dans sa chambre, pour le pousser ensuite sur le lit, le chevauchant pour continuer ce qu'elle avait commencer... Son effeuillage. Elle l'aida dans la précipitation à retirer sa robe, peut importe si les coutures craquaient sous leurs doigts, elle crevait d'envie de sentir son corps nu contre le sien. Ses cheveux lui chatouillaient surement les visage pour qu'il passe sa main dans sa crinière. Ses lèvres le dévoraient alors que ses mains glissaient sur lui pour profiter de ce qu'il lui offrait une seconde fois, s'arrêtant à sa ceinture pour la faire valser dans la pièce et prendre les boutons entre ses doigts pour les faire sauter et presque lui arracher son pantalon. Couchant son corps à moitié nu contre le sien alors que la chaleur la gagnait davantage. Edena se faisait peut être plus pressante que l'autre jour, mais elle craquait totalement dans ses bras, prenant entre ses dents son boxer pour le faire glisser le long de son corps divin. Elle le contempla un instant avec un regard tendre et pourtant rempli de désir. Ses lèvres se posant sur son abdomen pour descendre afin d'atteindre sa gourmandise à elle encore une fois ce soir. Une sucrerie qu'elle aimerait pouvoir garder pour elle...


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: You should not be here -pv Minette Gordon-

Revenir en haut Aller en bas

You should not be here -pv Minette Gordon-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-