RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Paul Lewis

avatar
Messages : 204
Age : 31
Emploi/loisirs : Armurier/chasseur de vampires

We all have something to hide.

Race: Humain/Chasseur de vampires
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle) Dim 14 Juil - 23:54


La séparation de la troupe était obligatoire afin de ne pas perdre de temps et trouver au plus vite l'objet de leur présence. Paul fixa Julian qui faisait de la magie au dessus du bras de Kyle et ne dit rien, juste son index posé devant sa bouche. Puis main en poche il se contentait d'examiner ce qu'il ne voyait pas avant de jeter un sourire à Dylan. Chacun partir dans la direction prédestinée, Paul n'était pas rassuré. Oui quoi, il avait toujours la poisse, alors pour une fois, il se demandait ce qui allait lui tomber sur la gueule. Mais il n'en perdait pas pour autant son éternel sourire. Le couloir qu'ils empruntaient était complétement plongé dans l'obscurité, alors les deux garçons cherchaient sur les parois quelques choses à enflammer, et quelques minutes plus tard, ils mirent la main sur un flambeau. Paul fouilla ses poches pour trouver son zippo, parmi ses tickets de cartes bleus et autres choses en tout genre, puis enflamma l'extrémité qui était sec, vu le peu d'air entre les parois aucune trace d'humidité était présente. Il leva ses yeux au plafond, il était tellement haut qu'ils ne pouvaient en voir le bout.

- Tu vois il est pas si connard que ça il aurait pu s'arranger pour nous laisser crever ici et avoir ta frangine pour lui tout seul pour lui faire plein de cochonneries tout aussi perverses que tu fais à ta lapine.

Dit il avant de retirer son bonnet et de se mettre à marcher aux côtés de Kyle. Durant les premières minutes rien n'était à déplorer. C'était vide de toute vie, et de tous pièges. Kyle était silencieux et fixait parfois ce que lui ne voyait pas. Rassuré d'avoir entendu Julian dire que lui pourrait les retrouver. Au moins si il arrivait quelque chose à Kyle, Paul ne serait pas livré à lui même... Enfin lui il pensait pas à la mort juste à des blessures superficielles... Lewis n'envisageait jamais le pire, car pour lui la mort de ses proches étaient inconcevables.

- Oh faite, je t'ai dis combien t'étais doux en lapin? Je t'ai pris en photo d'ailleurs.

Sourire connard sur les lèvres il marcha sur une dalle où un bruit retentit. Les deux hommes s'arrêtèrent aux aguets mais le flambeau ne leur permettait pas de voir plus loin que les trois mètres devant eux. Un instant immobile ils se lancèrent un regard pour s'assurer que l'autre était prêt à reprendre la marche. Trois pas plus loin, le déclenchement de quelque chose les fit frissonner, tout deux regardèrent vers le plafond et sur les côtés des parois pour voir ce qui leur tombait sur le coin de la gueule. Paul en fronçant des sourcils redescendit son regard avant de voir plein de trous autour de lui et un mécanisme retentissait encore. Croisement de regard les deux compères se mirent à courir entre un amas de flèches dangereusement tranchantes. Ne leur demander pas comment ils ont fait pour ne pas se faire planter, mais ils ont presque réussit... Je dis presque car la dernière flèche abima le devant du pantalon de Paul juste à son entrejambe. Un petit cri de fille sortit de sa bouche et direct il mit ses mains sur son paquet.

- Oh mon dieu, petit jésus, vient m'éclairer!

Il fixa Kyle avant d'ouvrir son pantalon pour vérifier que tout allait bien. Mais bon on touche à un truc dont tout homme tient comme la prunelle de ses yeux... Tout blanc Paul regarda Kyle très sérieux.

- Kyle! Vérifie que tout va bien là dedans! J'ai veillé sur toi en lapin! Faut que tu fasses ça pour moi et ma vie sexuelle avec Isa... pitié

Le rire de Kyle retentit et Paul fit une moue étrange. Il était pas sérieux sur le fait que son pote doive tâter ses boules mais il était bouleversé comprenez le...vous le seriez aussi. Une minute de silence et c'est repartit pour des aventures folles en couleurs. Paul et Kyle avaient hérité du chemin de merde où il y avait plein de pièges à leur en faire suer le corps en entier. A bout de souffle et faut l'admettre presque avec le pipi de la peur, les deux compères retrouvèrent enfin le sorcier et la vampire. La gueule pleine de poussière au point qu'il toussotait, et essayait de retirer les toiles d'araignées géantes dans ses cheveux. Le rouge de son manteau avait viré au noir.

- La prochaine fois vous vous taper le mauvais côté hein merde!

Dit il avec une tête boudeur, même si il était pas sérieux il reprenait des couleurs là. Paul était pas un trouillard loin de là mais il a pas l'habitude de se voir dans un tom raider, un call of oui avec Kyle lors de leur partie de chasse. Ils fixèrent tous la porte devant eux.

"Kyle, pourquoi tu ne m'as pas dit que la fiole était ici? Tu as juste parlé d'un vampire qui te révélerait l'emplacement sous la contrainte."

- On est jamais sur de rien moustique tigre, alors on voulait pas te faire de fausses joies pour rien.

"Il est derrière... Prêt? Je vais faire exploser la porte, pour un peu ça l’assommera pour que tu puisse gagner du temps et voir ce qui t'entoure pour ta lutte."

Paul recula avec les autres pour regarder Julian en action. C'était à couper le souffle, les yeux grands ouverts pour se délecter du spectacle que le magicien d'Oz leur offrait. Enfin c'était dangereux mais pas tous les jours qu'on voit un truc pareil quand même. La poussière retombant, Julian sur les genoux, Paul s'en approcha alors que Dylan était déjà aux petits soins.

- Dis moi quand tu pètes tu provoques un tsunami?

Lewis concentré sur l'état de Julian ne suivit pas du tout la scène qui se déroula devant lui. Il sentit un coup de vent lui fouetter le visage alors que Dylan sauvait les miches de son frangin. Paul aida Julian à se remettre sur ses jambes alors qu'ils regardaient tout deux les deux autres faire des leurs. Soudain, ils le virent... Le vampire enfermé depuis des siècles dans cette roche, se fondre sur leur petit moustique pour la prendre par la gorge. Ils avaient pas eu le temps d'hurler pour la prévenir. Une vieille chose, assez grande, portant des habits d'époques, de longues cheveux blancs ressemblant extrêmement à Freddy Krueger. Les deux s'approchèrent et virent le trou béant devant eux et Kyle impuissant face à cette chose. Julian informa Paul qu'il allait le faire aller de l'autre côté mais qu'après il n'aurait plus de force pour les aider autant avant quelques minutes. Paul écarquilla des yeux et se pointa du doigt.

- Moi? me faire aller...

Il n'eut le temps de finir sa phrase qu'une fois de l'autre côté.

- Là bas?

Il écarquilla des yeux en voyant désormais Julian plus loin et la boite à ses côtés. Il eut envie de dire "Espèce de connard préviens quand tu fais un truc pareil!" mais se ravisa, il fallait se magner le cul. Il regarda la boite et fit abstraction de tout ce qui passait autour de lui. De toute façon le vampire était concentré sur sa semblable. Il examina la boite, pas de serrure, juste des symboles et des endroits où on pouvait enfoncer son doigt. Il se dit pour lui même "J'ai pas perdu mes couilles mais je suis sur que j'vais y perdre un boudin là". Il se gratta la tête un moment, c'était encore un casse tête chinois mais il avait peu de temps. Il était hésitant sur deux trucs, c'était un peu comme un démineur devant une bombe "fil bleu ou fil rouge"? Il jeta un oeil à Dylan désormais au sol, kyle occupant leur ennemie qui ne l'avait toujours pas vu. Alors qu'il avait déjà pressé sur les autres boutons il vit soudain au dessus de sa tête gravé dans la roche sa réponse et pressa sur le bouton non pas sans avoir une pincée d'adrénaline, avant d'entendre un petit déclic. Sourire victorieux il ouvra le coffret pour découvrir le graal.

- AHAHAH c'est qui le papa!!

C'est à ce moment là qu'il se retourna et vit le regard rouge de l'autre vampire devant lui.

- Bonjour monsieur moi c'est Paul le poulpe heureux de faire votre connaissance... on vient vous délivrer!

Dit il en levant les bras au ciel avec son sourire de couillon sans voir que la fiole disparaissait du coffre pour atterrir dans les mains de Dylan. Merci magic man. Il sentit soudainement une autre fiole dans son jeans qui dérangeait ses bourses. Oui sa tendre chérie lui avait concocter un petit truc mais bien sur il n'avait pas écouter les recommandations. Il la sortit et la brandit devant le monstre.

- Tadam!!!! POUSSIER D'ETOILE!!!

Cria t-il avant de lui balancer à la gueule, seul les cheveux de la bête s’enflammèrent et Paul resta comme un couillon devant. Merde sa femme avait certainement du lui dire quelque chose pour éviter qu'il soit dans cet embarras il se gratta la tête avant de rigoler nerveusement.

- Merde on dirait Ghost Rider là... A moi s'il vous plait!!!

Ni une ni deux il se fit chopper à la gorge, perdant directement son souffle. Ce fut court mais bien assez long du point de vue pour Paul. Il ne comprit sur le coup pourquoi mais le vampire fini par le lâcher, prenant feu près de lui, tombant au sol près de ses pieds alors qu'il les ramenait vers sa poitrine. Kyle vint à sa rescousse.

- Putain j'ai faillit perdre mes noix de cajoux, mes doigts et ma tête, tu me dois le plus gros pétard du siècle là Chuck 3!

Dylan venait de boire la fiole.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore

-Paul Lewis-



Rire c'est vivre l'instant présent
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle) Lun 15 Juil - 20:46


-Alaska nous voilà!-


Perdu, enfin errant dans un dédale de couloirs, sombres et humides, Kyle et Paul avançaient en silence, du moins lorsque Lewis n'ouvrait pas son clapet pour déblatérer tout un tas de conneries dont les premières, qui émanèrent de sa bouche en cul de glène, furent porter sur Julian et Dylan seuls dans l'autre partie du temple. Ayant promis qu'il leur foutrait la paix à ces deux là, JK ferma donc sa grande gueule et continua son chemin au côté de sa couille. Pour le moment rien ne venait troubler le duo, pour être franc Kyle avait senti une sueur froide le transpercer de part en part lorsqu'il avait demandé à un second de l'accompagner, espérant que Gandalf resterait avec sa sœur et pas uniquement pour prendre soin d'elle *comme il savait si bien le faire ironie by Jeff mais bien plus car il n'avait pas la moindre envie de se faire muter en autres bestioles à poils, à plumes ou à écailles, une fois lui avait suffit.

"Au faite, je t'ai dis combien t'étais doux en lapin? Je t'ai pris en photo d'ailleurs."
"Fils de pu..." Tandis qu'il rivait son poing dans l'épaule de son pote, Kyle entendit distinctement un mécanisme lorsque Lewis marcha sur une dalle. *J'ai oublié de préciser que faire équipe avec ce fumeur de bédot, et génie, était sympa mais dangereux étant donné qu'il était plutôt doué comme une bite en ce qui concernait la chance, oui un Gaston Lagaffe en puissance, ce mec était un torrent d'emmerdes à lui tout seul et pourtant JK ne détestait pas l'accompagner! Maso? Oui surement un peu...* "Ta gueule deux secondes!" Ordonna Jefferson en fixant le sol ou apparaissaient quelques orifices plus que douteux. "Règle trois!!!!!" Hurla-t-il en détalant *comme un lapin hé hé hé Règle trois pour l'équipe JK-PL = Sauvons nos miches!*

Une course folle s'entama alors, les deux se ruaient comme des cinglés vers le premier endroit ou une lumière indiquait le bout du couloir étriqué, esquivant quelques lances sortant du sol, par les trous qu'avaient vu les deux mecs, manquant parfois de se faire percer la peau ou encore le cul,* finir en méchoui prêt à griller n'était pas dans leurs intentions en vérité* jusqu'à ce que qu'ils se jettent vers la gauche au prochain virage. A bout de souffle, les yeux écarquillés vers les pièges qui claquaient encore dans la première allée, Kyle se tâta le corps et soupira de soulagement tandis qu'un cri de pucelle violée lui ravageait les tympans. La grimace collée à la tronche, le chasseur fixa son pote avec dégout, comment un son si aigüe pouvait sortir de son bec à celui-là?

Kyle! Vérifie que tout va bien là dedans! J'ai veillé sur toi en lapin! Faut que tu fasses ça pour moi et ma vie sexuelle avec Isa... pitié."
"Crève PD, hors de question que j'te palpe les burnes, fais le toi même!" Rit Kyle en voyant le manque de tissu à l'entrejambe de son frangin. "Bon, on va regarder la carte, j'ai l'impression d'être dans Dora l'exploratrice, t'aurai dû mettre une perruque!" Reprit-il en se marrant comme un con, relevant sa manche, Kyle posa le majeur de sa main libre contre sa peau. "Couloirs, pièges, l'antre de la goule, couloirs, piège, l'antre de la goule.... Couloirs, piège, l'antre de la goule! Bon okay j'arrête en plus j'ai un connard et pas un singe en partenaire, c'est naz!" Après quelques dernières esclaffes, le duo reprit la route jusqu'à retrouver les deux autres glands; et ainsi la marque magique sur son tatouage disparue. Enfin un peu de calme??? BHA NON bordel!!! Sa sœur l’assomma de questions avant de le mettre en garde en lui dégommant le dos contre les pierres léchées par je ne sais quelle substance froide et carrément dégueulasse. Une fois encore, Kyle mit sa bite dans sa poche et ne releva pas. Silence complet donc jusqu'à ce que Gates fasse céder la fameuse porte. Une fois cela fait, Kyle n'attendit pas son reste et se rua dans la pièce, convoitant le coffret au centre de la plateforme entourée d'un gouffre sans fond.

Game over! Enfin presque, car lorsqu'il posa un pied sur le rebord friable, il se mangea un coup sortit de nul par avant de rejoindre le fossé mortel et de sentir son épaule se déboiter lorsque Dylan le rattrapa. Les yeux rivés dans ceux de sa sœur, il l'entendit lui dire que son calvaire n'était pas terminé et, sans qu'il n'ait eu le choix, Jefferson se retrouva projeter, direction la plateforme centrale. Le chasseur s'écrasa comme une merde contre les mosaïques en grimaçant de douleur, son bras lui donnait envie de crever tant il était douloureux. Incapable de faire quoi que ce soit tandis que Dylan se faisait étrangler par le suceur de veines au teint blafard, il vit subitement Paul apparaitre devant lui, un coup de Gandalf toujours dans le hall d'entrée! Ils avaient donc peu de temps et si la mémoire de Kyle était encore intact, suite à sa chute mémorable, il faudrait déceler le casse tête du coffret et ingérer la fiole pour buter Mister T ici présent. Saisissant son poignet mort de sa main valide, les dents serrées et mâchoires crispées, JK ferma les yeux et tira comme un taré sur son membre en lâchant un cri terrible qu'il étouffa dans le duvet de sa veste. Les larmes aux yeux, il se redressa pourtant, avec mal et peu sûr de ses gestes, mais il n'avait plus le choix. Retirant son manteau, il redressa son autre manche révélant alors un mécanisme que les chasseurs affectionnaient, le même qu'il avait utilisé au cimetière à une différence prés, celui-ci ne nécessitait pas d'impulsion mais d’enclencher un interrupteur sous le bracelet, ainsi, en visant bien, les petits pieux tranchants finissaient dans la cible à coup sûr. "HEY le cadavre!!!!!" Héla le brun tandis que le faciès de la goule se tournait dans sa direction sans pour autant se retourner et lâcher sa sœur. Rapidement Kyle pressa la détente et la tige de bois termina sa course dans le cul de la sangsue qui hurla et lâcha l'unique autre vampire présente. "Hannn ça fait mal hein? et encore dis toi que c'était pas un balais espèce de merde!" Genoux au sol, le buveur ancestrale peinait à retirer le corps étranger de son organisme et JK en profita pour lui défoncer le menton à coups de genoux.

Vive comme rarement l'était une goule, la bestiole se remit sur pieds, enfonçant le pieux retiré de son corps dans la main de Kyle qui hurla une fois encore, désormais la créature jetait son dévolue sur Paul qui lui balança une fiole à la gueule après qu'une autre, reconnaissable de tous ici présents, ait terminé un vol céleste entre les mains de sa frangine. La paume en sang, Jefferson retira la tige en crispant les muscles. "Dylan bois cette putain de fiole avant que Paul finisse raide vite!!!!!!!!!!!!!!!!!" Incrédule un instant, la rouquine fit ce que son frère lui ordonnait. Derrière eux, le vampire se calcifia et finit en barbecue grâce au génie de Paul qui lui colla son pied au cul pour le faire rejoindre les abysses, c'était finit...

Blessé et le corps douloureux, Jefferson lança un regard vers Julian, le sorcier leur avait été d'une grande aide, il ne pouvait pas le nier mais une œillade suffirait, inutile de faire dans les effusions surtout pas avec des mecs. Kyle se remit debout avec peine, ses muscles lui infligeaient mille lames dans le corps mais bientôt cette souffrance ne fut plus que secondaire car déjà, la jeune fille, a qui il avait voué tant de haine ces derniers jours, redevenait sa tendre petite sœur. Souriante, elle ne tarda pas à grelotter comme une feuille, elle avait froid et ce n'était pas ce qu'elle portait qui allait la réchauffer, ramassant sa veste, checkant Lewis au passage, Kyle s'approcha d'elle sans jamais pouvoir l'atteindre : La plateforme se fissura de part en part, scindant le trio. Les deux morceaux de briques et de pierres s'écroulèrent contre les parois opposées à l'une à l'autre et une unique ouverture s'offrit aux deux hommes. Dylan et Julian seraient piégés s'il ne pouvait plus utiliser de magie. Jefferson fixa Paul qui avait déjà une solution. "On va vous sortir de là, Gates, utilises tes dernières ressources pour la ramener à toi ou encore la rejoindre sinon elle crèvera d'froid! On s'magne!" Sur cette ultime phrase les deux chasseurs évacuèrent la salle.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle) Lun 15 Juil - 23:06


Julian suivit la scène impuissant de loin. Il n'avait plus de force pour agir en conséquence, il venait de mener la fiole à Dylan en puisant dans ses dernières ressources. Le vampire anéantit, un grondement se fit entendre avant que le sol ne s'effondre pour les séparer. Super, ils avaient bien besoin de ça! Julian les genoux à nouveau sur le sol, essayait de se redresser pour ne pas rester aussi faible devant les yeux de sa douce. Il ne savait pas encore si la fiole avait fonctionné, ce fut les paroles de Kyle qui lui apportèrent la nouvelle.

"On va vous sortir de là, Gates, utilises tes dernières ressources pour la ramener à toi ou encore la rejoindre sinon elle crèvera d'froid! On s'magne!"

La faire venir à lui était trop dangereux, si il manquait de forces elle tomberait dans le ravin. Il valait mieux qu'il la rejoigne de toute façon la sortie derrière lui était bouchée. Le temps que Kyle et Paul trouvent une solution ils auraient le temps de se remettre de tout ça. Il se leva et regarda sa belle, s'approchant au maximum du trou béant, des petits cailloux tombants en contrebas. Il poussa un soupir.

- Dylan chérie bouge pas je vais arriver.

Julian ferma les yeux et serra des poings pour se concentrer. Soudain, la personne qu'il avait sommer de ne pas se mêler à leur petite aventure, résonna dans sa tête. Un sourire apparut sur son visage. Sa petite soeur avait comme à chaque fois désobéit trop inquiète. Elle lui donna les forces nécessaires pour qu'il puisse arriver à Dylan avant de disparaitre. Il tomba sur le dos en lâchant un cri de douleur, avant de rouler sur le côté pour se glisser jusque vers sa belle qui était congelée. Mais cette fois pas à cause de son statut de vampire, non elle était de nouveau humaine. Un sourire grandiose s'afficha sur son visage, une larme se prenant dans ses yeux, il était heureux et laissa sa joie se transformer en un petit rire.

- T'es à nouveau toi.... ton coeur... ton sang

Il se mordit la lèvre et la pris contre lui pour la réchauffer, ses vêtements autrefois laissés à l'entrée, apparaissaient devant eux, et il s'empressa de poser le manteau contre eux alors qu'il serrait sa douce contre lui. Dans un élan d'amour il apposa sa main contre sa poitrine pour sentir les battements de son coeur rivant ensuite ses lèvres aux siennes. Mi fraiche, mi chaude, elles l'enivraient subitement. Il fallait réchauffer Dylan pour qu'elle ne meurt pas de froid, du coup Julian se laissa aller à ses pulsions qui leur tiendraient chaud quelques temps. Il espérait assez pour qu'on les sorte de là.

- Si tu savais combien je t'aime ma puce...

Cette phrase sembla suffire pour réveiller les ardeurs dans l'être de sa belle, qui se mit à califourchon sur lui pour l'embrasser. Son dos collé à un pan du mur, il posa ses mains sur ses hanches profitant de ses embrassades, avant qu'une de ses mains se rive dans ses cheveux. Elles s'empressèrent ensuite de descendre la fermeture éclair de sa veste, laissant voir un top qui la mettait parfaitement en valeur. Faisant glisser les manches sur ses bras, il en profita pour baiser ses épaules son cou, une de ses mains se posant dans le bas de son dos pour la presser délicatement contre lui alors que la bosse de son pantalon était déjà présente. La chaleur commença doucement à la gagner et pour la première fois il la sentait vivante entre ses mains. Lui arrachant un sourire, Julian ne pouvait s'empêcher de la complimenter. Lui susurrant oh combien elle était magnifique, désirable, qu'il l'aimait et qu'il avait besoin d'elle auprès de lui. Des mots qu'il n'avait jamais servit à d'autres femmes qu'à elle. Il se déporta du mur pour se coucher sur le sol, faisant rouler la belle sous lui prenant soin que son corps se pose sur son long manteau et non pas sur le sol, ses lèvres embrassant les lignes de sa silhouettes tandis que ses mains lui retirait son top passant ensuite dans son dos pour dégrafer son soutient gorge. Il savoura la vue un long moment en rivant finalement ses iris dans les siennes, sa main caressant son ventre pour remonter sur le côté de sa poitrine alors que son visage descendait par gourmandise se poser sur ses seins pour en prendre soin et lui montrer toute l'envie qui le gagnait. D'un mouvement délicat il déboutonna le pantalon de cuire de Dylan pour le faire doucement glisser le long de son corps alors que ses lèvres partaient plus bas pour se délecter d'une autre friandise. Sa bouche fiévreuse se posa au dessus de ce tissus de dentelle qu'il fit progressivement glisser le long de ses jambes sans lui ôter le plaisir de ses baisers. Ses deux mains parcourant ses jambes alors qu'il embrassait l'intérieur de ses cuisses, il sentait la chaleur la gagner davantage ce qui le mettait dans un état de frénésie inconnu précédemment.

Il n'avait pas montrer cette facette douce, prévenante, et charnelle à Dylan la première fois. Alors ainsi il voulait se rattraper en ne pensant qu'à son seul plaisir. La voir gémir et soupirer serait pour lui le plus grand plaisir qu'on pourrait lui offrir. Voyant ceci comme la gourmandise suprême, il posa sa bouche contre son antre et s'en délecta, sa langue la caressant subtilement alors que ses mains la parcouraient pour la faire frémir d'envie. La cambrure de son corps ne laissait nul doute à Julian elle le voulait tout autant qu'il la désirait. Il se redressa pour retirer son pull et son tee shirt avant de reposer le poids de son corps, son bassin se mouvement doucement contre elle pour la faire languir encore et encore. Mais les mains de Jefferson s'immiscèrent contre sa ceinture pour le sommer de s'en débarrasser en un regard envieux. Un sourire en coin, il attendit encore un laps de temps où il prit le plus grand soin de ne pas laisser son corps sans attention, ni ses lèvres, ni ses cheveux, rien n'était épargné. Puis cette frustration qui la gagnait fini par l'envelopper lui aussi et il se défit du reste de ses vêtements. Leurs deux corps chauds l'un contre l'autre se caressant, alors que Julian ne pouvait s'empêcher d'aller écouter son coeur battre d'une oreille attentive. Il ramena une des jambes de Dylan contre son bassin et dans un geste purement amoureux il se fondit en elle, contenant toute son envie pour ne pas la blesser. Aujourd'hui il sondait son regard pour vérifier qu'il faisait bien les choses, il ne lui voulait pas de mal et s'activait à lui faire gagner son plaisir. Son bassin lui donnant des coups délicats avant d'accélérer la cadence sous les envies énoncées par sa belle rousse. Les minutes filèrent et Julian fut pris de tremblements, il n'avait pas froid non il était juste ivre de plaisir avec elle. Une ivresse qu'il tenta de calmer pour profiter davantage de cet instant émotionnellement et sexuellement marquant à tout jamais leur destiné. Il riva une main sous sa nuque, l'autre dans le bas de son dos et la fit doucement revenir sur lui. Le corps de sa belle le surplombant, ses hanches magnifique s'activant de plaisir, Julian contemplait cette beauté qui était sienne. Ses soupirs, ses gémissements, la contracture de son corps sur lui, tout était un spectacle dont il ne se lasserait jamais. Il se redressa sur une main pour aller l'encercler avec son bras, pour sentir à nouveau cette chaleur qui la possédait et ce coeur battre.

- Je t'aime Dylan Jefferson

Se contenta t-il de dire les yeux fermés la tête migrée entre ses seins alors que sa langue et ses lèvres jouaient de prouesses contre son buste. Un sourire se migra soudainement sur ses lèvres, Julian avait retrouvé l'intégralité de ses forces et s'arrangea pour que ce moment passé dans ses bras soit le meilleur qu'elle connaitrait. Merci Magie.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore

-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 31
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle) Mar 16 Juil - 23:07

Code by Holliday



~Alaska's secret~



"Dylan chérie bouge pas je vais arriver." Morte de froid, Dylan lâchait quelques souffles qui formèrent des nuées de vapeur devant ses lèvres. S'il ne venait pas vite, la belle craignait que sa nouvelle humanité ne lui serve à rien. La bouche déjà bleuie, peinant à se mouvoir sans claquer des dents, la jeune fille se lova contre lui dès qu'il eut posé pieds à terre, cherchant sa chaleur mais tout autant l'amour qui la contenait pour lui, elle se sentait vivre et même les grelottements lui semblaient divinement bons, cela faisait d'elle une humaine, oui fragile et en proie au danger les plus simples même, mais sentir son cœur pulser contre celui de Julian et, qui plus est, pour lui, parce qu'elle l'aimait à en crever, la belle n'avait cure de son état pourtant bien inquiétant.

"T'es à nouveau toi.... ton coeur... ton sang."

"C'est grâce à toi... Juste pour toi qu'il bat Julian..." Hoqueta-t-elle sous les tremblements.

Par magie, les vêtements qu'il avait laissé à l'entrée du temple s'offrirent à eux et son magnifique sorcier s'empressa de l'en couvrir avant de l'embrasser, lui insufflant de sa chaleur mais de tout autre chose que Dylan se languissait de connaitre en étant tel qu'elle était autrefois. Oui, ils avaient déjà consommé quelques heures ensembles, cependant il s'agissait d'un rapprochement dû à la magie de sa sœur et rien d'autre, bien que cela les avait convaincu qu'un lien les unissait. Se nourrissant de la température corporelle de son amant, la belle riva ses paumes à son torse avant de redoubler de ferveur en ses baisers. L'envie la gagnait malgré l'endroit, malgré le froid et le peu de confort de cette espèce de crypte en ruines, mais plus rien n'existait hormis eux et le désir de s'unir pour ressentir enfin ce qu'était l'amour pur entre deux être destinés depuis la naissance. "Si tu savais combien je t'aime ma puce..." Souffla-t-il entre deux baisers, cette phrase fit bondir le palpitant de la jeune fille qui le repoussa, désormais avec plus de peine, contre l'une des parois stables des restes de la plateforme, livrant une fois de plus ses lèvres aux siennes, s'entichant de lui sans plus de pudeur, ne retenant plus ses forces désormais plus faibles, plus humaines, pour lui prouver combien elle l'aimait, combien elle avait eu mal de ne pouvoir lui offrir cela plus tôt sous peine de lui infliger une souffrance mortelle. Parcourant son corps, ses cheveux, sa nuque et ses hanches, il la défit de sa veste et plongea les mains sous son top, elle en gémit, ce n'était rien pour la plupart des femmes, cela n'arrachait généralement pas de râle, mais pour elle, ses doigts la magnétisaient avec puissance, lui logeant à chaque caresses de doux spasmes contractés qui la faisaient lentement, mais surement, bouillir. La main de Julian se logea à ses reins, la plaquant tendrement contre lui tandis que ses lèvres lui dévoraient le cou, elle soupira derechef en sentant le désir de son mâle grimper en flèche, elle le désirait bien plus qu'elle ne l'aurait pensé et bien que ce ne fut pas l'endroit, Dylan se liquéfiait terriblement au fil de ses doigts habiles, de ses embrassades passionnées et de son parfum qui, lui, était resté intact à son odorat. En de tendre paroles, qu'elle buvait comme s'il s'agissait d'un nectar précieux, il la riva au sol, son corps surplombant le sien dans une tension d'amour palpable, ses battements de cœur affolèrent les siens qui pulsèrent à s'en extirper de sa poitrine, elle haletait déjà sans qu'il n'ait pour autant entamer le ballet. Ses caresses déferlèrent plus encore, chaque parcelles de son être furent comblées jusqu'à ce qu'il lui retire son top, son soutien gorge, se sustentant ainsi de ses seins puis, il descendit pour la libérer de son cuir qui lui brulait les jambes.

Julian éparpillait désormais des baisers contre ses cuisses, lui arrachant des soupirs que jamais elle n'avait eu avec d'autres hommes, il l'électrifiait, la possédait totalement, rien ne valait plus que son sorcier, il était parfait, beau à en mourir et surtout aimant. La belle se vit dénudée complétement, les paupières closes part le plaisir divin qui lui sommait de ne pas s’arrêter là, elle sentit les lèvres et la langue de son homme lui offrir maintes convoitises longtemps espérées, un pécher certes, mais quand bien même cela était un délice, tel qu'elle en riva les doigts à ses cheveux en gémissant encore et encore jusqu'à ce qu'il revienne vers elle en se débarrassant des étoffes qui le couvraient. Dylan riva les yeux aux siens puis contempla son corps parfaitement sculpté, son tatouage qu'elle effleura du bout de l'index, ce dernier remontant à sa nuque pour qu'elle rive ses lèvres aux siennes, en manque de baisers, en manque de lui alors qu'il était là. Languir était un plaisir cuisant, cela s’immisçait en elle comme une attente succulente, mais bientôt son sorcier n'attendit pas plus, le désir le gagnant à son tour, il redressa la douce jambe de l'ex vampire contre sa hanche et s'invita en elle.

Dylan ouvrit de grands yeux, elle gémit de plaisir et de surprise tant cela lui donnait de pulsions en son poitrail mais tout autant en son antre qui s'empressait de retenir le membre de son partenaire. Il l'effleurait au rythme de ses envies, considérant la jeune femme comme une déesse qu'il lui était donné de combler et elle, le convoitait comme un ange tombé du ciel pour faire de ses jours une bénédiction éternelle. Jamais Dylan n'avait ressenti ça, c'était au delà des mots, divin et puissant, elle mourrait sous ses coups de reins, sentant les pulsations de son cœur s'emballer et faire échos contre la virilité de son amant, il pouvait enfin se nourrir d'elle, de la véritable femme qu'elle était et non pas d'une créature quelconque, désormais plus aucune crainte de le mordre ou de le blesser, cette Dylan là avait disparu et jamais elle n'aurait pensé célébrer sa nouvelle nature de cette manière. Le mercure grimpait entre eux, Jefferson revint à ses épaules qu'elle embrassa avec fièvre, esquissant quelques sourires de ravissement quant à ce qu'il lui offrait, elle se donnait complétement à lui et ne simulait guère son plaisir. La redressant contre lui, il lui céda les rennes de leur échange et elle redoubla d'ondulations et de contractions contre son corps sublime, elle perlait déjà, son buste constellé de sueur lui donnait des allures spectrale, magique! Une main vint faire voler ses cheveux avant de s'apposer contre le torse de Julian pour l'inviter plus profondément en elle, jusqu'à la faire râler sans pudeur...

"Je t'aime Dylan Jefferson." Souffla-t-il, les paumes rivées au hanches possédées de la belle.

"Je t'aime aussi Julian, plus que ma propre vie, plus que tout..." Parvint elle à dire avant de coucher sa poitrine contre son thorax afin de l'embrasser.

Ses mèches de cheveux créaient un rideau intime autour de leurs visages, pourtant, Julian le fit disparaitre en y logeant les doigts, donnant plus encore de ses reins pour l'entendre gémir d'avantage. Dylan se laissait aller, elle roulait des reins pour parfaire leur union, pour le rendre fou d'elle, pour qu'il n’oublie jamais qu'elle était sienne et n’appartiendrait jamais plus à quelqu'un d'autre. Soudain, alors qu'une des mains de Jefferson se crispait au creux de la paume de son sorcier, qu'elle se sustentait visuellement des veines saillantes à son avant bras, lui indiquant qu'il la serrait avec passion, elle se vit transporter dans un autre endroit sans pour autant avoir quitté la crypte. Un lieu magnifique, sous le dos de Julian se formait un tapis de verdure sublime, autour d'eux, des fleurs et des bois se constituaient pour sublimer les murs de pierres froides et le soleil, pointant dans les cieux, semblait lui réchauffer la peau. Souriante, sachant parfaitement ce qu'il venait de faire, la belle l'embrassa à plusieurs reprises avant de le tirer à elle, lui redressant le buste afin de lui ceinturer le dos de ses bras fin. Les lèvres entrouvertes, la jeune femme laissa sa langue et la pulpe de sa bouche dessiner quelques cercles contre son épaule, puis à son cou alors qu'elle redressait les hanches pour lui offrir toujours plus de fièvre ardente...

Leur échange en était à leur paroxysme, elle venait et se retenait fermement au corps magnifique de Julian, laissant déferler ses gémissements, soupirs et tremblements sans attendre d'avantage. Elle convulsait contre lui, se raidissait en un orgasme prenant et intense qui sembla durer quelques minutes, la magie n'avait rien a voir avec cela, bien que si, celle de leur lien mais pas celle qui habitait le jeune homme... Soupirante, Dylan redressa les paumes contre la mâchoire de son homme et lui embrasse les lèvres, se mordant parfois pour ne pas avoir à gémir d'avantage alors qu'il céderait bientôt à l'explosion qu'elle venait de connaitre. "Tu es parfait, je t'aime tellement..." Sourit-elle, en transe Dylan grelottait mais plus de froid cette fois, son corps venait de subir un vent de puissance, une alizé de délices purs qu'elle n'oublierait jamais tant leur avenir s'en verrait grandit...


Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle) Jeu 18 Juil - 0:15


L'ondulation de son corps contre le sien, le mouvement de ses hanches qui se dévouaient à son plaisir, sa peau perlant des goutes de sueurs, son coeur battant la chamade, sa peau brulante, ses lèvres humides qui le caressaient, ses cheveux aux reflets roux qui descendaient en cascade sur l'extrémité de ses seins, Dylan à elle seule était un spectacle fantastique à contempler. Et il espérait être le dernier homme sur terre à se délecter de ce magnifique tableau. Tous les gestes qu'elle lui prodiguait le rendait complétement fou, pourtant il se contenait pour ne pas la blesser, il buvait chacun de ses soupirs et gémissements, jamais il ne se lasserait de les entendre. Ses mains galopaient sur sa peau délicatement parfumée, ses lèvres glissant le long de son cou pour rejoindre ses lèvres exceptionnelles qui le transportaient dans un univers qu'il n'avait jamais connu. Il ne savait pas combien d'homme avait parcouru le corps de Dylan pour lui donner autant de confiance, mais une chose était certaine elle maitrisait parfaitement les choses, rendant ce moment d'extase un pure souvenir pour Gates. Un moment comme il n'en avait jamais connu avec une femme pourtant dieu sait combien avait valser dans son lit. Cependant aucune n'avait eut la confiance, la douceur et l'amour que Julian transmettait à sa belle. Son bassin se faisant plus pressant sous le plaisir, il l'accompagnait dans son plaisir, des râles s'échappant de la bouche du beau brun. Un sourire en coin, lorsqu'elle atteignit la merveilleuse note de leur mélodie il fut ravie de l'avoir satisfaite.

"Tu es parfait, je t'aime tellement..."

Ces mots firent mouche chez lui, se laissant aller à son plaisir en poussant un gémissement qu'il tentait de dissimuler au creux de la poitrine de sa belle qu'il ne cessait d'embrasser avec passion. Son corps crispé, la tenant fermement contre lui mais sans la blesser. Son pou battait dans sa gorge, son coeur valdinguait dans sa poitrine, les yeux clos, la bouche entre ouverte il reprenait son souffle sans rien dire. La seule expression de ses yeux lorsqu'il les posa dans les siens parlait pour lui. Il était heureux, comblé et amoureux de cette magnifique femme et ce depuis le premier jour où il l'avait vu. Même si dans ses gênes il était proscrit d'aimer un être comme elle en était un, il était aller à l'encontre de ses principes pour ses beaux yeux. Gates était le moins tolérant de sa famille et pourtant il s'était pris d'amour pour elle ignorant si un jour il allait retrouver son coeur en vie. Aujourd'hui il s'était trompé, lui qui pensait que la fiole ne serait pas là, était tombé de haut. Mais il était ravie de s'être planté, car sa belle retrouvait le corps qu'elle avait quitté depuis quelques temps et semblait plus heureuse que jamais. Pour la première fois il pouvait découvrir les vrais couleurs qui la formait, ses yeux, sa peau, tout était différent, bien qu'elle fut magnifique en vampire. Il se rallongea sur le sol, la tirant contre lui, sa tête posée sur son torse, il glissa une main dans ses cheveux la laissant glisser jusqu'aux pointes avant de réitérer son geste. Son torse se gonflant et se dégonflant de moins en moins vite signe qu'il reprenait son souffle alors que pour la première fois il découvrait Dylan s'époumoner. Un petit rire s'échappa de ses lèvres avant qu'il ne dépose un baiser sur sa tête. Il la garda de nombreuses minutes sur lui alors qu'il avait tiré ses vêtements sur elle pour qu'elle ne prenne pas froid. Incapable de calculer le temps où il resta silencieux à profiter de cette tendresse avec elle, il fini par se décoller par regret pour se revêtir. Lui cédant quelques uns de ses accessoires pour la réchauffer une fois qu'elle serait dehors.

Leur libération ne fut pas longue du moins, elle ne laissa pas le temps à Julian de se revêtir dans la totalité, laissant planer devant les deux compères qui revenaient avec un regard héroïque les sauver, un petit mystère quant à leur occupation. Pour la première fois depuis le début de leur aventure, Julian laissa un petit rire le gagner alors qu'il fixait sa belle sourire aux lèvres tandis que Paul lançait une énième vanne. Paul chaudement habillé par ses divers pulls et sous pulls céda son manteau à sa belle, et Kyle quelque chose d'autre afin qu'elle ne prenne pas froid à l'extérieur dans la neige. La descente de la montagne fut un peu plus longue vu que Dylan n'avait pas de raquette et qu'elle chaussait une trop petite pointure comparée à eux pour leur emprunter. Sur le trajet du retour en voiture, Julian demanda à ce qu'on leur prépare un repas chaud pour leur arrivée dans l'avion, le regard plein d'étoile il ne lâcha pas la main de sa belle, vive la boite auto. Plusieurs heures plus tard, et après une bonne nuit de sommeil dans la carlingue qui volait au dessus des villes, ils arrivèrent devant la résidence de Julian. Lylou les attendait sur le pas de la porte et vint sans aucun soucis à leur encontre sentir la chaleur de Dylan échangeant quelques mots avec cette dernière alors que Gates les contemplait. Il découvrait en sa belle une joie de vivre qu'il n'avait jamais aperçu.

- J'ai fais des cookies!

Balança son cordon bleu de soeur avant de filer à l'intérieur. Julian regarda Kyle et Paul, serrant la main du blondinet avant de tendre sa main en direction de Kyle. Enterrer la hache de guerre? Non ils n'avaient jamais été en compétition du point de vue de Julian, mais c'était en quelque sorte pour sceller un nouveau lien, où il espérait qu'il n'y aurait plus aucune pointe d'amertume.

- Tu ne m'aimes peut être pas en faite j'en sais rien. Mais j'aime ta soeur et je suis pas prêt de la lâcher sauf si elle me le demande... Alors, si vous voulez entrer pour célébrer sa nouvelle vie autour de "cookies" vous êtes les bienvenus.

La main tendue il attendit la réaction de Kyle. Qu'allait il faire? Jouer encore les bornés ou mettre son poing dans sa poche et repartir du bon pied?


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore

-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle)

Revenir en haut Aller en bas

Alaska nous voila! (Dylan-Paul-Kyle)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir SalvatoreReste du monde-