RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Jeu 11 Juil - 22:50




~ Lost in Paradise ~


Une fois sa dulcinée disparue, Gregory resta un moment immobile dans les sous bois. Cassie lui laissait une chance de réparer ses erreurs et il se promettait intérieurement de ne pas la gâcher. De plus elle lui avait fait part du fait que jamais elle ne s'était donnée à un autre qu'à son mari ce qui ne fit que raviver la flamme trop longtemps éteinte en lui. Plus que jamais il désirait son épouse, lui faire pousser des gémissements délectables afin de lui montrer combien il l'aimait et combien son cœur s'était meurtri de son absence à ses côtés. Elle était sa promise, la seule qu'il fut capable d'aimer aussi n'avait-il pas livré son enveloppe charnel à d'autres femmes. Le lien du mariage avait toujours été une chose sacrée pour cet homme qui de son vivant vouait son âme au seigneur c'est pourquoi il n'avait jamais effleuré l'idée de la tromper. Observant un instant la lanière de cuire où était nichée son Lapis Lazuli Gregory esquissa un sourire car sans cette précieuse pierre il n'aurait point fait la rencontre de Cassie et sa vie n'aurait eut aucun sens. Elle était tout pour lui, son centre de gravitation en somme et pour ne plus jamais la décevoir il jura sur son bijou de s'en défaire si jamais il manquait à sa parole. Il livrerait son corps au soleil si sa femme le lui demandait et ce sans poser de question car son bonheur passait avant toute chose en ce monde. Puis un bruit non loin le fit sortir de ses songes animant ses instincts aiguisés. Un homme discutait au loin mais n'entendant aucune réponse Gregory en déduisit qu'il était au téléphone. Aux aguets il localisa rapidement la provenance de ce flot incessant de paroles et se retrouva en un battement de cils face à sa proie. L'homme se tut immédiatement esquissant un visage mitigé entre peur et stupéfaction. Le visage parfait le vieux vampire riva son regard à celui de sa victime qui pourtant s'avérait innocente, dilatant ses pupilles dans le but d'engendrer une hypnose.

- "Tu ne crieras pas, tu ne te sauveras pas et tu ne sentiras rien". Dit-il sur un ton monotone. Sa proie répéta parfaitement ses paroles, laissant choir son mobile sur le sol que Gregory écrasa avec son pied.

L'odeur de l'humain était terriblement enivrante telle une drogue dont il aurait été beaucoup trop longtemps sevré. D'ordinaire il ne s'en prenait qu'aux parias et aux malfrats mais la soif était trop intense pour partir en quête d'une personne répondant à ces critères spécifiques. Peu à peu son regard se rougit par l'idée de se sustenter de ce flux qui pulsait dans ses veines, puis son visage prit l'apparence de celui d'un vampire la bouche grande ouverte pour laisser apparaître ses crocs aussi tranchants que des lames de rasoirs. Gregory savait pertinemment qu'il s'en voudrait de cet acte barbare qu'il était sur point de commettre c'est pourquoi il s'excusa d'avance auprès du pauvre innocent qu'il allait mettre à mort sans plus attendre. Attrapant sa victime par les épaules il planta ses dents dans le cou tendre et gourmand de l'homme et sentit immédiatement le gout du sang lui parvenir. Cet arôme délicat s'insinua dans son être tout entier tandis qu'il avaler de longues gorgées. Le bruit de succions résonnaient dans la forêt jusque là calme, le rendant plus ivre encore. Une fois vidé de son hémoglobine le vampire laissa retomber mollement le cadavre à ses pieds, haletant tant il avait faim. S'il écoutait ses instincts il se rendrait en ville pour se repaire une fois encore mais Gregory était un homme sage et ses 500 ans d'expérience lui permettaient de contenir cette envie irrépressible de sang que ressentaient tous les membres de son espèce. Le menton dégoulinant de liquide épais et sombre le beau brun passa sa langue sur ses lèvres afin de se délecter une dernière fois de ce qui le maintenant animé. Fermant les yeux il reprit finalement son visage parfait, se concentrant sur autre chose que son désir de commettre une deuxième carnage dont il se sentirait coupable ultérieurement. Il avait désormais suffisamment de sang en lui pour tenir quelques jours et rôder dans la forêt n'était nullement le but de la soirée. Cassie l'attendait chez eux. Oui, il pouvait enfin le dire car cette demeure qu'elle occupait était bel et bien leur propriété ce qui faisait de cette dernière leur nid comme disent les chasseurs. Sa chemise était souillée de toutes parts mais cela il n'en avait cure, que représentait un vêtement après tout? S'accroupissant près de la dépouille Gregory ferma les yeux du mort avec ses doigts et s’éclipsa en direction du manoir.

Tel un coup de vent le vampire ouvrit et ferma la porte avant de stopper sa course effrénée une fois dans le couloir. Le sang qu'il venait d'absorber avait rendu ses ardeurs plus grandes encore que d'ordinaire et c'est en humant le parfum de son épouse qu'il ressentit cette subite envie de ne faire qu'un avec elle. Marchant dans sa direction tout en se défaisant de sa chemise ruinée qu'il laissa tomber sur le vieux tapis élimé le jeune homme en apparence humain n'avait plus qu'une idée en tête. Satisfaire son aimée était désormais sa priorité, il voulait lui donner son être, se fondre en elle et ressentir cette chaleur ardente qu'il éprouvait en s’unissant à sa femme. Dans son esprit plus rien ne comptait hormis cela, il avait besoin de ce contact charnel mais si sa tendre Cassie n'y consentait point il n'irait pas jusqu'à la forcer. Cependant les vampires étaient des êtres aux besoins physiques constants et aux instincts primaires ce qui le persuadait qu'elle ne le repousserait pas. Sans doutes avait-elle aussi attendu désespérément ce moment où ils s'abandonnerait sans vergognes à des jeux peu catholiques. Son sourire charmeur fiché sur son visage en tous point parfait Gregory vit enfin l'objet de sa convoitise vêtue d'un corset qu'il se ferait une immense joie de lui enlever pour explorer chaque partie de son corps et baiser sa peau fraîche et douce. Le regard que sa promise lui rendit le conforta dans son entreprise et avec milles précautions pour ne pas la brusquer il la pris dans ses bras et embrassa ses lèvres semblables à des pétales de fleurs dont il était incapable de se défaire. Leur embrassade était fiévreuse, langoureuse et fit monter en lui une envie telle qu'il plaqua Cassie contre un mur avant d'embrasser son cou délicat alors que ses mains exploraient ses courbes auxquelles il avait tant pensé lors de sa captivité. "Tu m'as tant maqué mon amour" soupira-t-il lorsque ses doigts trouvèrent l'ouverture complexe de son corset qui tomba, révélant une poitrine magnifique qu'il s'empressa d'embrasser du bout de la langue. Dans un élan d'excitation extrême il usa de sa vitesse vampirique pour balancer avec son bras les babioles inutiles posées sur la table afin d'y installer son épouse. Il était comme hypnotisé par cette beauté fatale, ressentait-elle autant de désir que lui? Cela il l’espérait hardiment car déjà il embrassait son ventre plat et faisait balader ses mains sur sa poitrine, sur sa gorge, ses joues et remonta délicatement sa tête sans jamais cesser d'embrasser l’épiderme de sa compagne, titillant ses points faibles de sa langue experte pour finalement rejoindre les lèvres entrouvertes de celle pour qui il brûlait intérieurement. Le monde pouvait s'écrouler, les chasseurs débarquer que rien ne pourrait lui faire cesser ce jeu coquin auquel il s'adonnait avec tact et bonheur.
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Ven 12 Juil - 2:28


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Lost In Paradise"
Edena

C'est l'âme légère même si elle en était dépourvue depuis sa transformation que Cassie attendait son bien aimé installée dans le canapé du salon. Elle savait qu'il rentrerait vite, mais soudain elle fut prise d'une angoisse, et si il lui arrivait quelque chose? L'empêchant de retrouver à nouveau leur couche? Un rugissement sortit de ses lèvres et elle se redressa derechef pour se pencher sur la fenêtre. Scrutant l'horizon alors qu'elle ouvrait la fenêtre. Fermant les yeux elle essayait de sentir son odeur mais rien ne lui parvenait dans l'immédiat à part du sang humain. Celui d'un de leur proche voisin. Homme charmant qui essayait de se rendre utile envers la veuve Stewars. Souvent elle avait eu envie de le saigner mais n'avait jamais eu cette opportunité bien que ses regards doux et pleins de suggestions lui donnait la nausée. Elle détestait la race humaine depuis la perte de son mari, cette même race qui lui avait privé des douceurs et de sa présence. Cassie avait l'envie de faire un vrai carnage notée dans les anales mais elle se retenait pour ne pas mourir car Gregory n'aurait jamais voulu ça.

Le visage doux de son bien aimé se dessinant dans son esprit elle se reprit et partit dans leur chambre, virant les choses compromettantes qui pourraient le mettre en rogne plutôt qu'en extase. Cassie savait au fond d'elle qu'elle avait changé, qu'elle était devenu l'un de ses semblables qu'elle détestait quand elle était avec son époux. Machiavélique, cruelle, sanguinaire et violente s'attaquant désormais à tout, même aux enfants, qui étaient pourtant des êtres si doux apportant la joie au sein des foyers. Une joie qu'elle ne pourrait jamais apporter à son aimé... A moins de trouver un gosse vampire, chose qui relevait du miracle. Touchant du bout des doigts un cadre les représentant à une vieille époque, elle s'empressa de ranger dans un grand courant d'air. Allant verrouiller la porte des enfers menant au sous sol pour qu'il n'y mette pas les pieds. Elle savait qu'il trouverait un jour cette porte fermée à clé et qu'il chercherait probablement à comprendre pourquoi elle était ainsi... mais le plus tard serait le mieux, Stewars renfermait des corps sans vie de proies qui périssaient soit sous ses crocs, soit sous les tortures plus tordues les unes que les autres qu'elle leur avait infligé. Comment réagirait il? La quitterait il? Un instant pour la première fois depuis longtemps, elle se sentit honteuse, coupable et mal. Elle poussa un nouveau rugissement, en colère contre elle même avant de retrouver son canapé pour s'y apaiser.

Quand la porte claqua et que son odeur lui vint aux narines, elle sauta du canapé se tenant droit comme un "i". Entendant ses pas faisant grincer le vieux parquet de leur immense manoir, les flammes des chandeliers vacillant comme si le mal en personne venait d'entrer. Un sourire en coin sur son visage elle attendait de voir au bout de ce couloir cet homme, son homme, celui qu'elle désirait plus que tout en cet instant. Voulant se délecter de ses mains viriles sur sa peau fraiche et délicate, se sustenter de ses lèvres, et sentir son être la posséder comme autrefois. Une possession qui lui faisait chavirer l'âme, lui infligeant des soubresauts avant même qu'il ne l'ait touché. Elle était à lui, sa propriété, sa bien aimé, son épouse et ça personne ne pourrait le lui ôter pas même tous les hommes du monde car aucun n'arrivait à la cheville de Gregory. Aucun homme en 100 ans d'absence même vampire n'avait réussit à toucher son être et son coeur. Il n'appartenait qu'à une unique personne... Lui. Et là, sous les reflets de la lune qui éclairait le chemin comme par magie le conduisant à elle, Cassie le vit, marchant en sa direction. Séparé de sa chemise, le regard fixe sur elle, son sourire charmeur qui la faisait craquer, son allure fière et masculine lui donnait tant d'importance qu'elle pourrait en crever. Sa beauté était encore plus impressionnante qu'à leur début, malgré les années elle le désirait toujours autant et n'avait plus qu'une idée en tête dévorer le fruit de son amour.

Un sourire ravissant se dessina sur le visage de la rousse, son regard en disait long quant à ses intentions avec le bellâtre qui l'enveloppait de ses bras pour s’assouvir de ses baisers. Langoureux, fièvreux, plus rien n'existait subitement autour d'elle. L'envie qui la dévorait semblait partagé vu l'acte de son mari, la collant contre le mur à tel point que celui ci se fissura autour de son dos. Sa tête tombant en arrière alors qu'il picorait son cou et de ses mains ardentes parcouraient sa silhouette.

"Tu m'as tant manqué mon amour"

Rivant sa main dans sa nuque pour le sentir plus proche d'elle, elle savait qu'il ne ressentait aucune douleur, il était un véritable rocher sur lequel elle pouvait laisser sa passion brûlante s'acharner sans aucun mal. Embrassant les traits de son visage, ses yeux photographiant dans son esprit les nouvelles joies qu'ils allaient partager, elle susurra aux creux de son oreille.

- Je te veux Gregory... fais moi honneur

Sa convoitise ne passa pas dans l'oreille d'un sourd, détachant son attrayant corset qui lui dévoilait son buste qu'il s'empressa de parfaire avec sa bouche et sa langue. Emporter par la vitesse, les brisures des bibelots lui revenant aux oreilles, elle fini fixer à la table de leur salon, son aimé entre ses jambes, alors qu'il parcourait son corps de maintes caresses et coups de langues. Malgré tout ce temps, Gregory n'avait pas oublié les parties de son corps qui la faisait réagir, l'entrainant peu à peu dans les catacombe de son plaisir. La cambrure de son corps l'implorait d'abréger ses souffrances alors qu'ils venaient tout juste de commencer, sentant ses lèvres humides remonter le long de sa poitrine pour se figer sur sa bouche. D'un mouvement vif et sans lui laisser le temps de réagir elle inversa les rôles, le collant contre cette masse de bois. Cassie avait grandit, elle avait pris de la force, même si il restait supérieur à elle. Ses mains découvrant comme au premier jour l'épiderme de son mari, elle savourait l'odeur qu'il dégageait et le gout de sa délicieuse peau. Semant des baisers et des trainées avec sa langue le long de son carrure. Son envie contenue depuis des années la forçait à lui arracher ses vêtements sans aucune délicatesse. Elle était comme dévorée de l'intérieur, une flamme naissait à nouveaux dans ses pupilles rouges noisettes, soufflée par cette beauté qu'elle n'avait pas vu depuis un siècle, les lèvres entre ouvertes, un soupir de satisfaction immense s'échappa dans la nuit. Se laissant tomber à genoux, comme si elle s'inclinait devant un dieu, ses mains glissant sur son torse, touchant du bout des doigts les signes marqués sur sa peau, elle allait procéder à son jeu favoris. Jouer de la pipe juste pour les beaux yeux de son chaton, elle savait que ça le mettrait dans un état tel qu'il la ferait valdinguer dans la pièce pour mieux la posséder ensuite. Le craquement du bois sous les mains viriles de son époux, les soupirs qu'il tentait de lui dissimuler, les tremblements et la joie de la revoir, lui firent comprendre qu'elle n'avait pas perdu la main. Elle se régalait de son petit manège.

Quand il ne puis plus se contenir, il la releva dans un geste vif mais pas dépourvu de finesse, la soulevant pour qu'elle l'encercle avec ses jambes. Rivant une main dans ses cheveux pour la maintenir à leur embrassade, son bras musclé sous son postérieur, avec la rapidité qu'elle lui connaissait elle fini scotchée aux draps de leur lit. Ce même lit où ils s'étaient abreuvés de leur amour pour la toute première fois. Un acte significatif, il semblait ressentir le besoin de retrouver sa couche comme pour annoncer un nouveau départ. Leurs retrouvailles. Ses mains avides galopaient sur l'épiderme de sa douce promise, lui retirant le reste de ses vêtements et découvrant avec son regard bienveillant le seul tatouage que possédait sa peau. A sa mort, Cassie s'était fait graver sur l'aine avec une encre indélébile sur une peau de vampire le prénom de son époux. Dans une écriture ancienne qui représentait l'époque de leur rencontre. Par ce geste, Cassie montrait son appartenance et sa dévolution absolue à son tendre mari. La fusion de leur corps ne mit pas longtemps à se faire ressentir, arrachant des gémissements, le susurrement de son prénom à sa dulcinée. Leurs doigts s'entremêlant, Gregory se perdant dans sa chevelure lui prodiguant des coups de reins dévastateurs qui ne la blessaient pas, au contraire son corps l'appelait toujours à se surpasser pour se délecter d'un plaisir que seul Gregory lui avait fait connaitre. Son front rivé au sien, son bassin se mouvant contre le sien, alors que ses ongles s'enfonçaient dans le peau de son dos, refermant aussitôt les coupures qu'elle lui infligeait. Cette nuit Cassie Stewars retrouvait sa moitié, son unique raison d'être au creux de ses bras. Elle était à nouveau vivante...

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Sam 13 Juil - 1:15




~ Lost in Paradise ~


Son épouse semblait toute aussi réceptive que lui quant aux joies de la chaire et de l'amour fusionnel auxquelles elle s'abandonnait corps et âme. Plus puissante que lorsqu'il la vit pour la dernière fois 100 ans plus tôt, cette dernière prit rapidement le contrôle, inversant les rôles. Ce revirement de situation n'étant pas pour lui déplaire Gregory la laissa explorer chaque parcelle de sa peau glacée de ses baisers brûlants d'envies. Tous deux se mourraient de se fondre l'un dans l'autre afin de ne faire qu'un et consommer cet amour éternel qui était le leur. Grognant de plaisir sous les carrasses de sa belle il agrippa ses mains aux rebords de la table qui se brisa sous sa force alors que sa femme jouait avec son membre durcit par le désir qui lui nouait les entrailles et faisait sortir ses crocs. Quelques morceaux de bois vinrent se ficher dans ses paumes, faisant couler plusieurs gouttes de son sang que sa promise lécha doucement pour l'embrasser avec ferveur, envie et passion. Son corps ondulait contre son torse puissant, signe qu'elle n'était plus de taille à patienter d'avantage face à ces préliminaires certes délectables mais futiles en cet instant. Plus féline et ardente que jamais Cassie était méconnaissable elle qui d'ordinaire se laissait faire avait assurément pris confiance en elle durant ce siècle d'abstinence, lui révélant une facette de sa personnalité qu'il n'avait jusque là jamais exploré. Leurs regard se croisèrent, leurs caressent devenaient de plus en plus intimes lorsque l'une de ses mains s'insinua entre ses cuisse pour mieux effleurer de ses doigts le morceau de tissu qui le séparait du fruit de son désir. Celle-ci remonta jusqu'à son nombril pour finalement s'insinuer sous son sous vêtement de dentelles, franchissant de ce fait l'unique barrière qui entravait le chemin que prenait sa main. Son geste n'était nullement vain car déjà son épouse lâchait des soupires d'extases qui le firent sourire. Plus que jamais il voulait la combler, lui apporter toute la satisfaction que pouvait attendre une femme de son mari après tant de temps séparés. Effleurant de ses lèvres son épaule nue, sa poitrine rebondie et titillant ses lobes d'oreilles de ses crocs qui déjà rentraient dans ses gencives pour ne pas la blesser Gregory sentait que le moment était venu de passer à l'étape suivante, offrant à sa chère et tendre ce pour quoi elle se mourrait.

Sans demander son reste le beau vampire cessa de jouer avec le mont de vénus de sa femme pour la plaquer avec force contre lui, la portant afin qu'elle l'encercle de ses cuisses tout en posant un bras sous son fessier à se damner tandis que l'autre entourait sa tête pour continuer à l'embrasser avec toujours plus de fougue. Leurs langues se rencontrèrent, entonnèrent une danse endiablée pour se défaire afin de mieux recommencer ce petit manège sensuelle et terriblement excitant. Rapide, Gregory monta les escaliers en un éclaire pour jeter avec douceur mais non sans bestialité son aimée sur les draps de satin rouges. Là, allongée sur le lit elle ressemblait à une déesse tombée des cieux pour faire de lui l'homme qu'il était, celui qu'il avait apprit à devenir au contact de cette rousse qui lui faisait indéniablement perdre la tête. Tout chez elle poussait au vice de la passion, son corps aux courbes parfaites, son odeur enivrante, son sourire radieux, sa chevelure flamboyante qui cascadait sur ses épaules laiteuses ... Elle était simplement sublime. Exactement comme dans ses souvenirs Cassie n'avait rien perdu de sa beauté et avait acquérir un quelque chose qui la rendait beaucoup moins fragile que jadis. C'était ici même dans cette demeure qu'ils avaient pour la première fois consommé leur amour et tel le prédateur avide de sentir sa femme frémir sous ses mouvements de bassin il s'avança près d'elle tout en se nourrissant psychologiquement de l'image de sa belle qui lui avait tant manqué. D'ailleurs ce manque se ressentait dans sa façon de procéder pour donner le plus de plaisir possible à sa moitié alors que lui était déjà nu. Avec ses dents il défit tout doucement ce maudit tissu qui la tenait trop habillée à son gout, découvrant ainsi un tatouage qu'il observa un moment. Son prénom était gravé sur sa peau en de lettres anciennes qu'il effleura du bout des doigts, puis de sa langue comme pour lui prouver que ce prénom indélébile n'était maintenant plus un souvenir lointain et inanimé. De retour auprès de sa raison de vivre Gregory était déterminé à rattraper le temps perdu, à commencer par se fondre en elle sans retenue. La surplombant de sa carrure importante il se laissa aller à une cadence moyenne pour augmenter au fur et à mesure le rythme de son bassin sous les hurlements de sa femmes qu'il faisait taire de temps à autre en de longs baiser aussi fiévreux que leurs corps pourtant morts. Les ongles de sa belle se plantaient dans la chaire de son dos, laissant des trainées de sang sur ses plaies déjà cicatrisantes. Cet acte nullement animé d'animosité était une preuve de la jouissance qu'elle éprouvait au contact du membre puissant de son mari en elle. Plongeant son regard dans le sien il embrassa son cou lorsqu'elle jeta sa tête en arrière. Partager leur sang était terriblement tentant mais le vieux vampire ne voulait point laisser son excitation débordante blesser la pupille de ses yeux c'est pourquoi il se contenta seulement d'y apposer des baisers par milliers et d'effleurer son épiderme avec ses dents. Ses mains caressaient chaque partie de son anatomie jouant avec l'extrémité de sa poitrine comme elle l'aimait tant. Puis Cassie telle une lionne le fit se retourner sur le dos jouant les dominatrices. Admirant ses courbes onduler à un rythme effréné qui lui faisait lâcher des soupirs de satisfaction il se redressa et la plaqua contre la porte, continuant à se fondre en elle en une position nouvelle. Leurs doigts se lièrent, plaqués contre le fer usé de l'unique entrée de la chambre et c'est par la simple force de ses jambes fuselées que son épouse se tenait à lui tandis qu'il ne l'épargnait aucunement. Un humain aurait déjà cédé sous tant de violence et de vitesse or les vampires pouvaient tenir plusieurs heures sans jamais ressentir une seule once de fatigue.

Après s'être démontré leur amour en des effusions tantôt douces, tantôt bestiales le couple revint dans la couche, plus vivant et comblé que jamais. Allongé sur le dos un bras derrière la tête Gregory vint accueillir sa précieuse épouse qui posa sa tête sur son torse. S'il battait, elle aurait aisément pu entendre son cœur pulser à tout rompre tant sous les prouesses physiques qu'ils venaient de faire que par amour pour elle. Passant affectueusement sa main dans les cheveux emmêlés de Cassie le magnifique brun au regard ténébreux l'observait un sourire fiché sur son visage angélique. Quelque chose chez sa femme avait changé, un je ne sais quoi qui faisait d'elle une réelle combattante lorsqu'il s'agissait de s'adonner à ce genre de jeu peu catholique. D'abord silencieux, écoutant les bruits environnant Gregory voulut en savoir plus sur ce qu'avait fait son aimée durant ce siècle où il l'avait préservé de ces maudits chasseurs. "Dis moi mon cœur, qu'as-tu fais ces cents dernières années? N'as-tu rien à me conter? Point d'hommes qui t'ont fait la cour durant mon absence?" Cette question était une façon de la taquiner car plus que personne il savait Ô combien la fidélité comptait dans leur mariage. "Je m’estime heureux d'avoir une épouse si parfaite, si dévouée. Te retrouver dans mes bras est une chose dont je ne pourrai jamais me lasser. Plus jamais je ne veux avoir à subir la lourde séparation qui nous a tant anéanti ..." Son regard se renferma aussi préféra-t-il clore ses paupières pour se délecter du moment présent. Il repensa à cet homme qu'il avait vidé de sa vie par simple faim, un innocent dont la mort lui pèserait sur l'âme pour un long moment. Cela ne lui ressemblait pas d'ainsi se sustenter et pourtant il l'avait bel et bien fait. Quelque part Gregory le remercia intérieurement car sans ce précieux sang il n'aurait jamais été à même de faire brûler de plaisir son épouse dont il embrassa la tempe. "Je t'aime, tu es tout ce qui m'importe en ce monde."
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Lun 15 Juil - 1:41


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Lost In Paradise"
Edena

Renaitre de ses cendres tel un phœnix était l'expression adéquate pour définir Cassie en ce grand jour. Retrouver son mari alors qu'elle n'avait jamais cru ça possible un jour, faisait revivre en elle quelque chose d'oublier depuis bien longtemps. Son coeur mort... Même si il ne battait plus depuis deux cent cinquante ans, il avait toujours été nourrit d'amour pour son bien aimé, toutes ces années sans lui l'avait enfermé dans une masse de roche qui se fissurait aux contact de son être. La ferveur qu'il mettait à l'ouvrage pour lui procurer tout le bien être qu'elle ne connaissait plus depuis leur séparation la rendait ivre d'amour pour lui. Lui rendant la pareille dans ses mouvements tous plus charnels les uns que les autres, Gregory retrouvait une Cassie qu'il n'avait jamais aperçu. Elle qui auparavant, se laissait faire sous les mains expertes de son divin partenaire, montrait un tout autre visage. Il avait toujours été le seul et l'unique homme à avoir posé ses mains sur elle et pourtant, elle se découvrait aujourd'hui un instinct pervers et dévergondé dans cette couche qui était la leur. L'ondulation contre son corps, les coups de reins, baisers et caresses qui lui prodiguait lui arrachaient des hurlements qui se perdaient dans leur grande bâtisse, ou entres les lèvres de celui ci. Il savait comment la mettre dans un état second, et quand bien même elle n'avait connu le sexe qu'en étant un vampire, Gregory prenait toujours grand soin à ne pas lui faire de mal. Sentant ses crocs se balader sur sa gorge, elle s'attendait à ce qu'il la morde, pour le mettre dans un état de frénésie mais rien, il se contenta de rester fidèle à lui même, attentif et délicat. Et ce n'était pas pour lui déplaire de voir que son époux n'avait pas perdu son authenticité. Possédée par une fièvre atroce, elle fini par le faire basculer sous elle, embrassant sa peau, ses mains se logeant sur son torse, son corps se redressant pour le surplomber afin de river son regard dans le sien. Il devait sans doute être surpris par les agissements spontanés de son épouse pourtant elle ne vit pas une once de déplaisir en lui. Son bassin se pressait contre le sien, et la belle se complaisait à entendre les soupirs trop longtemps inaudibles de Gregory, redoublant de force pour le satisfaire, il fini par la coller à la porte en acier de leur chambre. Seuls ses jambes lui permettaient de s'accrocher à lui, leurs mains se liant entres elles, alors que leurs bouches savouraient leurs baisers langoureux. Son dernier coup de bassin sonna l'acte finale et elle se régala sous ses dernières cajoleries tandis que dans un soupir elle souffla le nom de son homme.

Il termina par l'accueillir aux creux de ses bras, sa tête posée sur son torse, alors qu'il passait sa main dans ses cheveux à lui arracher des frémissements. Il lui avait tellement manqué, depuis tout ce temps qu'elle n'arrivait toujours pas à réaliser qu'elle ne rêvait pas éveillé. Si c'était un rêve elle voulait mourir avec lui à l'intérieur pour ne plus jamais en être séparé. C'est le timbre de sa voix qui lui confirma qu'elle vivait bien dans ses bras.

"Dis moi mon cœur, qu'as-tu fais ces cents dernières années? N'as-tu rien à me conter? Point d'hommes qui t'ont fait la cour durant mon absence?"

Cassie tourna son regard pour plonger dans le sien avant de déposer un baiser sur sa peau alors qu'elle attrapait de sa main ses doigts posés sur son flanc, fermant ses yeux.

"Je m’estime heureux d'avoir une épouse si parfaite, si dévouée. Te retrouver dans mes bras est une chose dont je ne pourrai jamais me lasser. Plus jamais je ne veux avoir à subir la lourde séparation qui nous a tant anéanti ..."

Repenser à cette séparation la faisait trembler autant de haine pour les hommes qui avaient torturé son mari autant de peur que de revivre ce moment. Elle ne savait pas quoi lui dire. Comment lui expliquer qu'elle était devenu un monstre sanguinaire qui n'avait plus autant de principe qu'à l'époque où ils avaient roucoulé en duo? Cassie cherchait ses mots, elle ne lui avait jamais mentir, mais le silence était il un mensonge? Elle avait peur soudainement, peur de perdre son époux, de le voir scandalisé par ses actions et vivre dans la tristesse continuelle de l'avoir fait fuir. Si un jour ceci devait arriver, elle ira se faire tuer aux mains d'un chasseur ou sous le soleil de plomb qui s'offrait à eux la journée car elle ne pouvait pas vivre à nouveau sans lui.

"Je t'aime, tu es tout ce qui m'importe en ce monde."

- Je t'aimerais pour l'éternité, et rien ne sera jamais plus important que toi mon amour.

Ses yeux clos, serrant sa main dans la sienne, les larmes prirent ses yeux mais elle inspira une bouffée d'air bien qu'elle n'en avait nullement besoin pour vivre. C'était comme pour se donner du courage, avouer... Sa conscience, chose qu'elle avait ignoré depuis bien longtemps la prenait aux tripes, se remémorant toutes ces vies innocentes qu'elle avait volé par haine, comme pour faire son deuil. Elle remonta son regard sur lui mais son visage doux et aimant lui criait de ne rien lui dire. Cassie n'avait peur de personne en règle générale, sauf de son époux. Quand Gregory se mettait en colère, elle se faisait aussi petite qu'un grain de poussière, il avait une carrure imposante, une voix qui lorsqu'il était furax la faisait trembler et s'incliner. Il avait tout pouvoir sur elle, c'était l'homme de la maison, l'homme de sa vie, et le chemin de leur avenir. Elle se mordit l'intérieur de la joue, se redressant en posant son coude contre les draps, sa paume tenant sa tête, alors qu'elle jouait de ses doigts sur son torse.

- Hé bien... Quand tu m'as sommé de m'enfuir je suis partis en Alaska, dans une petite ville nommée Barrow, retrouver quelques semblables pour reprendre des forces, me sentir entourée, puis je suis partis un peu partout en Amérique avant de revenir ici.

Stewars se garda bien d'expliquer ce qu'elle était aller faire en Alaska. Cette petite ville Barrow, était une des rares de la planète à supporter la nuit durant de longs jours en hiver, trente jours exactement. C'est en rencontrant un de ses semblables qu'elle avait viré du blanc au noir. Avec une vingtaines de vampires, elle avait mis à feu et à sang toute cette ville dépourvue de tous moyens de défenses et de communication durant cette periode. Perdues en plein milieu des blocs de glace, loin de toute autres civilisations, ils avaient fait un véritable carnage, et lorsque ce fut terminé elle avait mis les voiles pour ne pas se faire chopper. Les médias n'avaient jamais parlé d'êtres surnaturels mais d'ours affamés, un bon point pour elle.

- Concernant les hommes chaton tu es partis depuis cent ans, alors oui certains m'ont fait la cour mais oh grand jamais je ne les ai laissé me toucher et prendre ta place dans mon coeur... Leurs paroles ne m'ont jamais atteint et je les ai ignoré. Tout ceux qui s'y sont tentés à des caresses sont morts sous mes crocs pour avoir osé t'offenser... à part le voisin j'en ai pas eu l'occasion.

Voisin, être misérable dont Cassie aimerait se nourrir. Un flic de la ville, ancien militaire, qui se prenait pour un beau gosse et n'hésitait pas quotidiennement à venir voir la veuve pour lui proposer ses services en tout genres. Bricolages, mécaniques, jardinages tout était prétextes. Mais à chaque fois qu'il posait ses mains sur elle ou lui tenait des propositions déplacées, ils se trouvaient à l'extérieur sous les regards d'autres personnes. Cassie crevait d'envie de planter ses crocs dans sa chaire et le faire souffrir.

- Un certain Shane Walsh qui vit la maison plus loin sur la gauche... persuadé que je finirais dans ses bras... J'ai même pas pu l'hypnotisé, il porte parfois de la veine de vénus sur lui, un bijou de famille pourtant il n'est pas chasseur je m'en suis assurée. Il est pitoyable tu le verrais, un véritable idiot sur patte qui ne sait pas parler décemment et qui se prend pour un bellâtre. D'ailleurs en parlant de sa façon de parler... Mon chéri il va falloir que tu te mettes à la page.

Elle lui adressa un sourire quand elle vit sa surprise dans ses yeux.

- Non pas qu'elle me dérange au contraire, j'adore cette petite facette de toi, ta façon de t'exprimer m'hypnotise mais elle éveillera les soupçons des gens envers toi... Et je ne veux pas qu'il t'arrive de nouveau malheurs je ne supporterais pas te perdre une seconde fois... c'est au dessus de mes forces.

Dit elle en collant son front au sien, caressant doucement son visage.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Lun 15 Juil - 20:20




~ Lost in Paradise ~


Hypnotisé par les dires de sa douce, Gregory fermait les yeux tout en imaginant les images de ce qu'avait vécu Cassie durant son absence. L'Alaska était très éloigné de leurs contrées et pourtant il se réjouissait qu'elle ait pu y déceler des amis afin de sécher les larmes qu'il lui avait fait verser lors de leur disparition. Cependant le timbre de voix de son épouse était moins assuré qu'à l’accoutumé ce qui lui fit froncer imperceptiblement les sourcils. Jamais elle n'avait fait preuve de malhonnête à son égard et pourtant le vieux vampire sentait que quelque chose s'était tramé durant sa longue absence, un quelque chose qu'elle ne daignait aucunement partagé avec lui. Quoi? Il ne savait pas mais lui-même ne lui avait pas fait part de sa rencontre avec Qetsiyah, une puissante sorcière avec qui il avait partagé un an de sa vie à l'adapter aux nouvelles coutumes. C'était une femme charmante et attachante avec qui il s'était lié d'une amitié forte ... quelque part son caractère lui avait fait renaître les souvenirs de sa chère et tendre pour qui son cœur hurlait de douleur au quotidien. Sans jamais cesser de caresser la crinière rousse de l'être le plus précieux qu'il avait sur cette Terre il craignait qu'elle ne se sente trahie par cette révélation et pourtant il ne souhaitait point garder cela enfoui en lui. Le mariage était un acte important et garder dans son être le souvenir de Qetsiyah serait une réelle trahison envers sa femme. Elle avait le droit de savoir, le droit de connaître son histoire dans les moindres détails c'est pourquoi il se redressa contre le mur, rivant son regard ténébreux à celui sublime de celle qu'il n'avait eut de cesse d'adorer et d'aduler.

- "Durant mon errance dans l'unique but de te préserver de ces vils chasseurs, j'ai fais la rencontrer d'une femme." Commença-t-il. "Elle s'appelait Qetsiyah Rahl et s'avérait être une puissante sorcière en quête d'aide afin de s'intégrer dans notre nouveau peuple qui n'a de cesse d'évoluer. C'est elle qui a créé l'autre monde, celui où les êtres tels que nous sont voués à errer après avoir trépassé. Mais elle m'a appris que le voile avait chuté c'est pourquoi elle fut dans l'obligation de revenir ici. Mais sache que jamais je n'ai eut d'idées déplacées à son égard car la seule personne capable de faire battre mon cœur inanimé n'est autre quoi toi mon amour. Je te pris de ne point démontrer d'animosité à mon égard pour l'avoir aidé mais je ne pouvais décemment pas la laisser dans l'état qu'elle était."

Il se sentit plus que soulagé d'avoir partagé ce moment de sa vie avec son aimée. Tout comme lui, elle pouvait vivement montrer les crocs par pure jalousie bien qu'il prenne souvent le dessus sur ses pulsions décuplées. Tout son amour lui était voué, son âme était sienne et il préférerait passer de vis à trépas plutôt que d'avoir à se donner à une autre. Cet acte charnel ne pouvait être purement dégusté que lorsque de forts sentiments liaient les deux personnes, et cela il ne l'éprouvait que pour sa tendre épouse. Gregory était un homme droit et franc qui était doté d'une loyauté exemplaire. Ses convictions passaient avant toute chose et rien ne pouvait le faire plier face à ce qu'il pensait juste. Laissant échapper un soupire de bonheur quant au fait d'être près de sa douce en cet instant, il avait encore beaucoup de mal à réaliser que ses tourments étaient désormais bien loin derrière lui et qu'une vie en apparence normale s'ouvrait au couple bien trop longtemps séparé. Puis la douce voix de Cassie vint à ses oreilles et tout en se redressant à son tour elle joua du bout du doigt sur son torse frémissant vis à vis de ce contact des plus agréables. Se retrouver ainsi dans leur couche, dans ce manoir qui appartenait à sa famille depuis plusieurs générations déjà lui semblait inouïe car bien qu'ayant de nombreuses fois souhaité retrouver sa place de mari et d'amant auprès de sa belle, Gregory n'avait jamais franchit pas. Or là il avait décidé de mettre un terme à leur tourment et protégerait sa promise avec toute la hargne qu'il recelait en lui. Écoutant avec attention les dires de Cassie, il se redressa lorsqu'elle lui fit part d'un voisin qui avait osé poser ses yeux sur sa tendre épouse, sa moitié et pour cela il allait gouter le caractère impulsif du vieux vampire qu'il était. Personne mis à part lui n'avait le droit de s'approprier sa femme, elle était sienne pour toujours et à jamais et le dénommé Shane allait savoir à qui il avait à faire dans peu de temps. La mâchoire crispée l'époux Stewars se défit de l'étreinte que lui donnait son aimée pour se passer les doigts sur son bouc tout en se relevant. Il ne fit aucun commentaire lorsque la magnifique rousse aux regard implorant lui fit part de son étrange façon de parler. Elle lui prodiguerait des instructions si cela s'avérait nécessaire pour sa survie mais pour l'instant seul le voisin l'importait. Les yeux emplit de haine il se retourna vers sa femme et demande d'une voix ferme et puissante "T'as-t-il touché? T'as-t-il fait la moindre avance déplacée ou non? Je ne tolérerai pas qu'un homme agisse ainsi avec toi!" Remarquant qu'il hurlait et risquait d'effrayer son aimée Gregory se reprit aussitôt "Ce n'est point contre toi que je voue du dégoût ma douce, mais cet humain doit payer pour ses méfaits. Je vais lui rendre une petite visite verveine ou pas. J'en ai ingéré pendant 500 ans et ce n'est pas un vulgaire bijou qui me fera reculer."

Plus résigné que jamais le vieux vampire descendit les lourdes marches à une vitesse normale, rassemblant ses vêtements pour se vêtir correctement. Une fois sa ceinture bouclée il sortit dans la nuit fraîche torse nu, descendit la longue allée de graviers pour finalement dépasser le portail délimitant leur demeure du reste de la ville. Ne voulant nullement paraître négligé devant cet homme qui avait commis l'irréparable il ouvrit sa voiture et s'empara d'une chemise noire cintrée qu'il boutonna jusqu'à la naissance de son torse. Une fois n'est pas coutume sa jalousie et sa possessivité pour celle qu'il aimait reprenaient le dessus et il se jurait que le pariât en aurait pour son grade. Mystic Falls regorgeait de jolie filles en tous genre mais le malheureux avait jeté son dévolu sur la mauvaise et cela n'allait pas être sans conséquences pour lui. Bien qu'entendant les paroles floues de Cassie, Gregory était déjà parti à la recherche de ce cher Shane Walsh dont il ne tarda point à trouver la demeure. D'un coup de pied violent le brun ténébreux fit voler sa porte en bois qui servait d'entrée et hurla avec toute sa rage le prénom du principal concerné. "Walsh, nous avons a discuté!" Répéta-t-il les bras posés dans l'encadrement de la porte dont il lui était impossible de passer le pas. Voyant finalement le bougre sortir d'une pièce, vêtu d'un vulgaire pyjama terriblement grotesque Gregory refoula un rire moqueur et se contenta de river ses yeux aux siens. "Sortez si vous l'osez, car je vous jure que c'est la dernière fois que vous profiterez sereinement d'une nuit si paisible." L'habitant se frotta longuement les yeux avant de s'approcher, aucunement effrayé par l'être qui venait de briser sa porte d'entrée. "Qu'est-ce que vous me voulez?" Demanda-t-il, un rictus satisfait sur les lèvres. "Je suis l'époux de Cassie Stewars, la soit disant veuve que vous convoitez. Ravie de faire votre rencontre. Maintenant sortez." Ordonna-t-il en se reculant, voyant non loin une niche habitée par un cœur qui ne demandait qu'à s'arrêter. "Si vous ne daignez pas faire preuve du courage que tout homme doit avoir je me ferai une joie d'égorger votre chien sous vos yeux afin que vous preniez conscience de ce qui vous attend. Vous ne pourrez pas vous terrer éternellement dans votre bâtisse monsieur Walsh et sachez que lorsque vous sortirez je serai là. Vous ne faites que retarder l'échéance de votre mort." Ses paroles n'était plus que haine et dangerosité. Gardant cependant son visage humain Gregory entendit des pas dans son dos et la douce senteur de son aimée. Se retournant vers cette dernière il lui lança "est-ce lui qui t'importune?"
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Lun 15 Juil - 21:40


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Lost In Paradise"
Edena

Cassie venait de confesser quelques éléments concernant le voisin, mais elle n'en oublia pas son aveux. Non mais il était sérieux? Il avait aidé une putain de sorcière comme celle qui s'était amusée de Cassie durant deux longues années? Il avait passé du temps avec une autre femme qu'elle pour lui venir en aide? Et elle alors? Elle avait crevé de chagrin pendant que son époux jouait les chevaliers servants pour une autre femme. Et connaissant son mari, cette femme ne pouvait être que sublime. Il avait bon se rattraper avec ses déclarations comme quoi elle était l'unique être à faire battre son coeur et blablabla, quelque chose d'autre en elle se réveillait petit à petit... sa jalousie. Stewars avait toujours détesté qu'on porte de l'attention à son époux, qu'on le regarde, qu'on l'affectionne et encore pire qu'on le touche. Elle tenta de se calmer pour ne pas gâcher ce moment de retrouvailles mais ne perdrait pas à l'esprit qu'une pouffiasse s'était attribuée la présence de son aimé pendant qu'elle se morfondait depuis leur séparation. Fermant les yeux pour se calmer alors qu'il se dégageait de leur moment doux et passionnel elle le scruta étonnée, l'implorant presque de revenir se coucher. Elle savait déjà ce qui allait se passer, Gregory était aussi jaloux qu'elle voir pire, alors cette révélation avait du faire mouche et le mettait en rogne. Elle le suivit du regard alors qu'il se chatouillait la barbe comme pour réfléchir ou tout simplement se calmer. Le timbre de sa voix la fit étrangement trembler, elle détestait quand il se mettait en colère car il lui faisait peur. C'était le seul être sur terre à avoir autant d'impact sur la rousse.

"T'as-t-il touché? T'as-t-il fait la moindre avance déplacée ou non? Je ne tolérerai pas qu'un homme agisse ainsi avec toi!"

Loin de vouloir lui mentir elle se contenta de hocher de la tête en ramenant le drap du lit contre elle, ramenant ses genoux à son visage alors qu'elle le scrutait attentive à ses moindres réactions. Elle savait qu'en lui dévoilant que son voisin était entreprenant elle signait l'arrêt de mort de ce connard mais elle était loin de se douter que c'était pour ce soir.

"Ce n'est point contre toi que je voue du dégoût ma douce, mais cet humain doit payer pour ses méfaits. Je vais lui rendre une petite visite verveine ou pas. J'en ai ingéré pendant 500 ans et ce n'est pas un vulgaire bijou qui me fera reculer."

Elle ouvrit de grands yeux avant de le voir filer par la porte de chambre pour dévaler les escaliers. Cassie fronça d'un sourcil était il sérieux? Allait il aller à une heure si tardive chez leur voisin? Connaissant Gregroy il ne plaisantait jamais quand il était dans un tel état. Elle se redressa aussi vite qu'elle le pu mais en passant dans le couloir qui menait à l'escalier elle le vit dehors prendre la direction de chez Walsh. Elle ouvrit la fenêtre et beugla à son attention.

- Gregory rapplique derechef à la maison où je te botte le train arrière pendant les cents prochaines années!!

Pensez vous qu'il allait se stopper, fallait vraiment mal connaitre son époux. Elle poussa un long soupir elle serait incapable de lui faire du mal. Bon ok elle l'avait poignardé mais elle l'avait pris pour quelqu'un d'autre. Elle se rua dans la chambre pour trouver une broche, faisant du drap un vêtement dans sa hâte. Pas le temps de se vêtir son mari allait mettre à sang un humain et c'était contraire à ses principes. Certes Cassie avait longtemps oublié les principes qu'ils s'étaient tout deux imposés pour être de bons vampires, mais elle ne voulait pas que son mari tombe aussi bas qu'elle. Elle l'aimait pour l'homme qu'il était auparavant et qu'il semblait être resté, c'était inconcevable de le voir être aspiré dans la spirale qui la retenait elle... avec l'aide de Rachel. Mais la douce rouquine était loin de se douter que cette naissante amitié était malsaine et qu'elle aurait besoin de son mari pour se sortir de celle ci et surtout pour redevenir la tendre épouse qu'elle était. Elle dévala les marches de l'escalier et sortit dehors avec ce drap de satin rouge qui l'entourait et mettait la blancheur de sa peau en évidence. Elle entendit de loin les paroles de son époux.

"Si vous ne daignez pas faire preuve du courage que tout homme doit avoir je me ferai une joie d'égorger votre chien sous vos yeux afin que vous preniez conscience de ce qui vous attend. Vous ne pourrez pas vous terrer éternellement dans votre bâtisse monsieur Walsh et sachez que lorsque vous sortirez je serai là. Vous ne faites que retarder l'échéance de votre mort."

Elle roula des yeux, pauvre chien il avait rien demandé lui! Son mari n'avait pas changé sur ce point là, il était toujours impulsif, incapable de maitriser sa jalousie. Finalement c'était comme ça qu'elle l'aimait aussi. Mais là il allait quand même abattre un flic. Les pieds nus de Cassie tracèrent leur chemin sur les graviers qui ornaient le sentier menant à la porte de chez son voisin. Quelques morceaux de bois piquèrent sa peau fine et délicate lui arrachant un bougonnement avant de voir son mari, la colère l'habitant se retourner sur elle. Fort heureusement il n'avait pas encore pris son mauvais visage.

"Est-ce lui qui t'importune?"

Stewars se postant à côté de son époux dans son drap rouge posa ses mains sur ses hanches en fronçant des sourcils. Alors qu'elle allait ouvrir la bouche pour implorer son mari de venir avec elle pour retrouver leur lit et lui faire oublier cette mésaventure au moins jusqu'au lendemain elle sentit le regard de son voisin se poser sur elle et sa voix lui arracher un dégout.

- Bonsoir douce Cassie

La bouche ouverte et le regard dure elle fixa Shane dans son pyjama et se pris une voix beaucoup moins douce que celle dont elle usait avec son tendre aimé.

- Bon sang ne remettez pas de l'huile sur le feu vous êtes fou... Et votre pyjama est vraiment un tue l'amour sachez le.

Walsh se regarda de la tête aux pieds, et fit une moue. Débile le garçon retira la chemise ornée de petits oursons pour montrer sa musculature en demandant si c'était mieux. Elle roula des yeux et pris doucement le visage de son mari entre ses mains le forçant à la regarder.

- Gregory tu le veux vraiment? Tu veux vraiment cet innocent?

La haine et la colère qui contenaient son mari ne laissait nul doute sur ses intentions. Il semblait se ficher de ses principes comme à chaque fois qu'il était jaloux. Wash s'était reculé dans sa maison, se contemplant dans un miroir et Cassie poussa un petit soupir, en levant les bras en l'air.

- Bien je te l'amène mais ne crois pas que cette histoire avec ta salope de service va s'effacer de mon esprit ça non Gregory.

Cassie remonta un peu son drap sur elle qui se faisait la mâle et pénétra dans la maison, preuve qu'elle avait déjà eu l'invitation dans le passé. Elle s'approcha de Shane et lui pris doucement la main.

- Venez avec moi je vais vous présenter mon mari...

Elle le tira avec elle alors que ses yeux galopaient sur son postérieur sans émettre de réserve quant à ce qui l'attendait à l'extérieur. Elle marcha sur le plancher en fixant son époux qui s'impatientait ou alors qui hurlait de rage à l'intérieur de lui même elle ne savait pas trop. Elle tira une dernière fois Shane et le poussa doucement sur le sentier afin qu'il tombe sur le sol. Elle jeta un regard à Gregory.

- Fais ce que tu veux, mais cache son corps il est flic... Moi je rentre me venger sur ta voiture!

Bien entendu elle ne ferait rien, elle ne toucherait pas à la gregmobile de son époux. Dans un courant d'air et sous les aboiements du chien elle fila vers leur maison où elle claqua généreusement la porte d'entrée avant de filer passer une nuisette. Telle une tornade elle se vengea sur la maison, faisant céder la porte qu'elle avait condamner pour préserver les mirettes de son tendre amour, fissurant le mur l'entourant. Le froid des marches ne la dérangeait guère et elle entama un ménage comme pour cacher ses crimes, s’énervant contre le balai qu'elle avait en main. Queti machin truc, rien que son nom lui donnait envie de crime, elle rêvait d'aller lui saigner la jugulaire sans doute comme son mari se plaisait à se faire celle du voisin. Quand elle sentit son odeur revenir elle ne répondit pas à ses appels. Sympa les retrouvailles! Leur jalousie commune les amenaient généralement à des conflits mais en rien ceci n'avait entaché l'amour qu'ils avaient l'un pour l'autre. Quand le calme revenait chacun prenait conscience de ce que l'autre avait vécu et ça repartait sur des chapeaux de roues.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Mar 16 Juil - 22:01




~ Lost in Paradise ~


Sa douce aimée vêtue du draps en soie rouge dans lequel ils s'étaient abandonnés l'un à l'autre rehaussant sa beauté ainsi que la pâleur de sa peau ne semblait point apprécier le geste de possession qu'avais son époux à son égard. Depuis toujours il en était ainsi, Gregory détestait qu'un autre homme - surtout si ce dernier se montrait trop entreprenant - lui fasse la coure. Là, tous deux faisant face au dénommé Shane qui continuait à jouer de la provocation en enlevant le haut de son pyjama ridicule, le vieux vampire santait la haine le submerger tel un Tsunami de fureur pure. Le regard plus noir que jamais il scrutait l'humain qui convoitait tant sa moitié dans sa maison lui servant de protection sommaire. Un jour viendrait où le lapin sortirait de sa tanière et dès lors il lui apprendrait ce qu'il en coute de poser un regard sur son épouse. Les muscles bandés, la mâchoire fermement serrée Gregory ne souhaitait plus qu'une chose et ladite chose en question n'était autre que la tête du policier le narguant en s'approchant de lui à une distance respectable. Certes il ne pouvait pas entrer sans y être invité et la verveine l'empêchait de l'hypnotiser mais sa démence était telle qu'il serait prêt à camper dans son jardin s'il le fallait pour le voir passer le pas de cette maudite barrière protectrice. Soudain Cassie posa ses mains de part et d'autre de son visage le forçant à la regarder. Ce contact bien que minime lui fit l'effet d'un électrochoc et le ramena dans la réalité. Il n'était pas le genre de personne à tuer sans vergogne un mortel et pourtant l'envie d'écarteler petit à petit l'individu qui les observait se faisait ressentir dans tout son être. Sa nature de vampire le poussait à commettre des crimes, à saigner à blanc de pauvres innocents et c'était en se faisant violence au prix de longues années d'entraînement que le brun ténébreux avait réussi à acquérir un contrôle sur sa personne et à partager son savoir avec sa femme. Leur principe n'était pas de s'abreuver de mortels en tous genres mais seulement de se repaire des reclus de la sociétés, des dealers et des violeurs dont l'âme était damnée de part leurs crimes commis. Ainsi personne ne les soupçonnait et justice était faite les laissant en paix avec leur conscience. "Gregory tu le veux vraiment? Tu veux vraiment cet innocent?" Demanda la magnifique rousse au regard soucieux. Oui, il le voulait de toute son âme, il voulait préserver sa promise des regards et des mœurs de ce fou à lier et pourtant quelque chose en lui lui hurlait de ne pas commettre l'irréparable comme il l'avait fait avec ce pauvre homme dans les bois. Gregory devenait hors de contrôle totalement aveuglé par la haine et la rage que lui inspirait leur voisin. Le chien sortit de sa niche sa truffe humant l'air frais lui rapportant l'odeur des deux vampires. Il s'était attendu de la part d'un ancien policier à un molosse mais pas à un vulgaire yorkshire dont le haut du crâne était coiffé d'un nœud papillon bleu. Grotesque était le mot juste pour décrire l'animal qui, en croisant le regard du prédateur, couina avant de retourner dans sa cabane en bois. Reportant son attention sur sa dulcinée il déclara d'une voix grave "Cet homme n'a rien d'un innocent Cassie, il t'aurait souillé à la moindre occasion. Il est aussi coupable que toutes ces autres personnes dont nous nous sommes abreuvés par le passé." Finalement son aimée abdiqua non sans vociférer de viles paroles quant à Qetsiyah et entra dans la maison pour ramener Shane dehors. Le fait même qu'elle puisse s'y rendre quand bon lui semble fit redoubler le dégout qu'il avait vis à vis de cet homme qui s'observait dans le miroir tel un paon prêt à déployer sa queue pour se pavaner. Certes il avait été éloignée de sa femme pendant 100 longues années mais pourquoi diable avait-elle accès à cette maison?! Cette question l’enveloppait d'une fureur dont rien ni personne ne pourrait défaire, une envie irrépressible de cogner aussi fort que possible le mortel qui déjà avait moins fière allure une fois dehors. Tombant comme une masse dans l'allée, le regard apeuré l'ancien militaire se sentait vulnérable et il avait toutes les raisons de l'être.

Telle une furie Cassie débita un flot de paroles avant d'insister sur le fait qu'elle déchaînerait sa colère son son Impala. Gregory haussa imperceptiblement les épaules suffisamment riche pour s'en racheter une neuve et la laissa donc rejoindre leur manoir. Désormais sous cette nuit bénite ce n'était plus que lui et sa proie qui se releva pour fuir. D'un bond le vieux vampire lui barra le chemin, laissa sa tête tomber sur le côté et sourit de façon mesquine. Shane n'irait nul part ce soir et il allait répondre de ses crimes face au vampire déchainé qui lui faisait face. Ses yeux se rivèrent sur la gourmette en argent de son jouet, une bijou en apparence normal dont les maillons étaient suffisamment creux pour être remplit de verveine. Gregory avait déjà vu ce genre de babiole dans les boutiques de Los Angeles et comme pour continuer son petit jeu il prit le poignet de Shane jusqu'à lui briser l'os en un craquement délicat pour lui arracher sa soit disant protection. "Quelle bonne odeur de verveine, vous ne trouvez pas monsieur Walsh?" Demanda-t-il en le relâchant. Le pauvre homme massait son poignet cassé tout en regardant avec le visage d'un chien fraichement battu l'époux de Cassie. Ce dernier jouait avec la gourmette avant de la glisser dans la poche de son pantalon, fière de l'impacte qu'il avait sur le retraité. Puis il laissa enfin place au vampire qu'il était, dévoilant ses crocs et son regard rougit par sa soif de sang. Redressant le mortel par le cou il le plaqua contre le mur extérieur de sa maison et fronça les sourcils "Auriez-vous peur? Moi qui pensais que vous seriez heureux de rencontrer votre nouveau voisin ... je suis déçu." Le sarcasme était aisément perceptible dans sa voix et lorsqu'il ferma le poing dans la ferme intention de décrocher la tête de sa victime, cette dernière ferma les yeux et ne les rouvrit que lorsqu'il entendit un lourd bruit près de son crâne. Gregory venait de créer un trou béant dans la structure de la bâtisse ce qui avait permis en plus de le calmer d'effrayer une fois encore ce pauvre humain insignifiant. "La prochaine fois c'est votre tête qui tombera en éclat." Lâcha-t-il sombrement. Enfin il riva ses pupilles dilatées dans celles du mortel terrorisé et ordonna d'une voix hypnotiseuse "Ce soir vous avez rencontré l'époux de Cassie Stewars. Il est venu vous rendre visite pour se présenter et vous êtes tombé en ouvrant la porte d'entrée mal fixée qui céda. Vous n'importunerez plus jamais son épouse et vous allez retourner tranquillement vous coucher comme si de rien n'était. Demain vous irez à l'hôpital pour faire soigner votre bras." Le bougre répéta mot pour mot les dires du vampire qui déjà reprenait forme humaine. Satisfait il le lâcha enfin et lui tourna le dos pour rentrer chez lui. Les mains dans les poches et le sourire en coin le brun ténébreux se félicitait de ne point avoir pris une vie de plus cette nuit. Walsh allait retourner dormir avec ses ours en peluches et lui allait devoir fournir des sérieuses explications à sa femmes quant à ce qui venait de se passer. 

Une fois devant sa demeure, Gregory soupira de soulagement en voyant son bébé intacte et continua son chemin jusqu'à la porte d'entrée. Cassie n'avait pas mise à exécution sa menace ce n'était pas plus mal. Cependant sa douce épouse ne répondit pas à ses appels lorsqu'il passa la porte d'entrée et sentit une odeur âcre lui monter aux narines. Inquiet il continua à appeler sa femme mais aucune réponse ne parvint. Craignant que les chasseurs ne l'aient déjà débusqué et ne s'en soient pris à sa douce le vieux vampire arpenta les lieux pour finalement découvrir la porte menant à la cave en morceaux, le mur fissuré de part en part. Avec la vitesse due à son espèce Gregory descendit les marches et découvrit finalement son épouse un balais entre les mains et les larmes aux yeux. Il venait une fois encore de lui faire du mal sans le vouloir et sûrement était-ce dû au fait qu'il ai parlé de cette sorcière puissante avec qui il avait partagé une année de sa vie à l'adapter au monde moderne. Puis l'odeur pestilentielle qu'il avait détecté plus tôt se fit plus vive encore dans cette pièce jamais utilisée. Sans prendre de gants il fit violemment se retourner Cassie et lui demanda sans aucun sourire sur son visage dur "Pourquoi est-ce que ça sent le cadavre ici? Qu'as-tu fait durant mon absence?!" Tout en la lâchant le magnifique brun se passa une main dans les cheveux avant de frapper le mur de briques qui brisa ses phalanges. "Bon sang tu me reproches d'avoir aidé une innocente à s'adapter alors que tu me caches des choses?! Je ne t'ai rien dissimulé de mon passé ce qui visiblement n'est pas ton cas." Vociféra-t-il en remettant ses doigts en place dans un craquement tout sauf douloureux. "Le voisin se porte comme un charme, je ne l'ai point tué si c'est ce que tu crains, mais tu vas devoir me fournir des explications sans plus attendre. Je veux savoir ce qui s'est passé ici." Et sur ses mots il remonta les marches le menant au rez-de-chaussé, jetant sans intérêt la gourmette du policier qu'il lui avait dérobé sur le plancher. Son aimée, la prunelle de ses yeux avait commis des fautes, il le sentait et si elle n'était pas enclin à confesser ses pêchers, il la forcerait afin de lui venir en aide. L'amour qu'il lui portait était beaucoup trop important pour laisser sa folie prendre le dessus et bien qu'il n'aimait pas cela, le jeune homme devait se montrer impartial avec sa femme.
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Mer 17 Juil - 16:29


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Lost In Paradise"
Edena

La rage au ventre, elle serrait fermement le manche du balai en bois qui se fissurait au fil des minutes sous les coups qu'elle mettait au sol. Elle était en pétard et affreusement triste, son mari avait passé des journées entières avec une autre femme pour lui venir en aide. Il avait toujours été ainsi, un coeur sur la main, prêt à aider autrui, en temps normal ça ne l'avait jamais trop chiffonné sauf quand il s'agissait de femme. Mais là, c'était au dessus de ses forces d'accepter qu'une autre femme s'était attribuée la présence de son époux alors qu'elle, elle était seule et démunit de toute aide. Il l'avait mise de côté pour le regard d'une autre, elle se sentait comme trahit. Cassie réagissait peut être excessivement mais c'est cette jalousie qu'elle n'avait pas ressentit depuis un siècle qui la dictait à présent. Les appels de son époux ne la retirèrent en rien de la bulle qu'elle venait de former autour d'elle. Elle savait qu'en venait ici dans cette pièce où elle avait commis tant de meurtres depuis son arrivée à Mystic, elle lui dévoilerait son secret. Peut être qu'inconsciemment elle voulait se soulager de ce poids, de ce mensonge qu'elle lui dissimulait. La vampire se souvenait de toutes ces vies qu'elle avait prise, tous ces visages la hantaient chaque jour et pourtant elle recommençait comme si elle n'était plus elle même. La seule à comprendre sa hargne était Rachel. Cette petite blonde qu'elle avait rencontré par hasard dans un bar, autour d'une bouteille de vodka, une amitié s'était formée. Mais à quel prix cette amitié lui serait bénéfique? Jamais, elle ne mettrait en péril son mariage pour autrui, mais elle savait que lorsque Gregory découvrirait tout, car il finirait par tout savoir, elle prendrait probablement une grande claque. La quitterait il? La verrait il comme un monstre? Serait il déçu de son épouse pour la première fois? L'aiderait il? Ou se contenterait il de faire l'aveugle. Impossible, Gregory ne laissait jamais rien lui échapper et elle se doutait que cette odeur qui remontait jusqu'à l'étage, était déjà parvenu aux narines de son compagnon. Elle avait besoin de lui pour l'en sortir mais trop fière, elle ne lui demanderait jamais son aide.

Des larmes de tristesse et de culpabilité la gagnaient sans pouvoir les arrêter. Ses pieds au contact du sol salit, les murs encore imprégné de l'odeur de ses actes horribles, elle sentit soudainement celle de son mari mais n'avait pas la force de l'affronter. Il était toute sa vie, et bien qu'elle l'aimait d'un amour comme jamais personne ne pourrait lui porter, elle le craignait. Ici, et non pas comme dans toutes les chaumières humaines, Gregory était le dominant et maniait avec fermeté leur domaine. Cassie s'était toujours demandée si elle avait tué par envie, par vengeance, ou alors si par inconscience elle avait voulu mourir en affrontant les chasseurs, afin de retrouver son époux pour ne plus jamais vivre sans lui. Aujourd'hui, il était vivant et avec elle, mais elle sentait que son mariage allait en prendre un coup. Comment pourrait il lui pardonner ses fautes? Elle qui autrefois était si douce, si gentille, avec un coeur d'une immense générosité, incapable de faire du mal aux innocents. Elle se fondait autrefois parfaitement dans leur société, alors qu'aujourd'hui elle était devenue un prédateur sanglant. Vous vous demandez sans doute pourquoi elle était allée sauver la mise du voisin, alors qu'elle même rêvait de planter ses crocs dans son cou. La réponse est simple, son mari était un homme bien, honnête, droit et fidèle dans ses valeurs. Il était resté authentique malgré les années qui les avaient séparé, et elle ne voulait pas le voir pris de culpabilité, elle refusait de le voir être rongé par des crimes comme elle en commettait. Elle n'aurait pu vivre avec ce poids sur la conscience, de transformer son mari en ses semblables qu'elle avait tant hait et qu'elle détestait encore au fond d'elle sans même se l'avouer. Engloutit dans une carapace qui la rendait aujourd'hui hautaine, froide et méchante, elle cherchait pourtant au fond d'elle même cette petite rousse que son mari avait tant aimé. Elle savait qu'elle était encore là quelque part ne demandant qu'à renaitre de ses cendres. Et pourtant elle n'y arrivait pas, elle n'arrivait pas à la faire réapparaitre, bien qu'une facette de cette jeune femme douce revenait au contact de son tendre aimé. C'est dans un geste violent qu'il la retourna pour qu'elle lui fasse face. Elle déglutit en scrutant son visage dur et mauvais, fuyant son regard alors qu'il se mettait à la questionner, la faisant trembler comme une feuille avec cette voix emplit de colère.

"Pourquoi est-ce que ça sent le cadavre ici? Qu'as-tu fait durant mon absence?! Bon sang tu me reproches d'avoir aidé une innocente à s'adapter alors que tu me caches des choses?! Je ne t'ai rien dissimulé de mon passé ce qui visiblement n'est pas ton cas. Le voisin se porte comme un charme, je ne l'ai point tué si c'est ce que tu crains, mais tu vas devoir me fournir des explications sans plus attendre. Je veux savoir ce qui s'est passé ici."

Elle fixa le mur qu'il venait de cogner par rage ce qui l'avait fait sursauter. Alors qu'il était remonté à l'étage, Cassie se laissa tomber le long du mur pour prendre son visage en sanglot entre ses mains. Elle n'avait pas le courage de tout lui dire et pourtant elle n'avait guère le choix. Si elle ne parlait pas il finirait par la faire craquer d'une manière ou d'une autre. Les minutes filèrent et une bonne heure passa, pourtant son sentiment de dégout envers elle ne s'était pas estompé. Elle se détestait pour ce qu'elle était devenu, surtout dans le regard de son mari. Elle appréhendait sa réaction et se terrorisait à l'intérieur d'elle même. Prenant son courage à deux crocs, elle finit par remonter les marches, humant l'odeur de son époux pour le retrouver dans le manoir. Installé au salon, elle se fit toute petite pour lui servir un verre qu'elle lui tendit en se plaçant derrière lui. Une fois pris, elle fila s'assoir sur le rebord d'une fenêtre silencieuse durant un cours moment, fixant l'obscurité.

- Je t'en veux d'avoir passé du temps avec une autre femme. Tu en as aidé une autre alors que tu me fuyais. Je sais que c'était pour mon bien pourtant au fond de moi j'avais besoin de toi pendant que tu donnais ton aide à une autre... Je me sens comme abandonnée par ma moitié... Et tu te sentirais sans doute aussi trahit si on inversait les rôles.

Alors qu'elle sentit qu'il allait dire quelque chose elle le coupa derechef.

- Si tu veux savoir Gregory ne me coupe pas s'il te plait

Sa voix était douce et remplit de tristesse, de sanglot, toutes émotions s'apparentant à la culpabilité et au mal être.

- Quand tu as disparu, j'en voulait au monde entier, particulièrement à la race humaine qui venait de me prendre la seule chose qui m'importait... J'ai fais de mauvaises connaissances qui ont forgés encore plus ma haine et fait sortir quelque chose que je ne connaissais pas en moi... L'envie de te venger... Si je suis partit en Alaska avec eux, c'était pour mettre à sang une ville plongée dans la nuit... Chasseurs, sorciers, enfants tous les êtres humains y sont passés et je ne me suis pas arrêtée là... Durant ses cents longues années où tu n'étais plus là pour m'aider pour m'épauler, j'ai pris la vie d'innocents, parfois les torturants, les gardant en vie jusqu'à ce qu'ils passent l'arme à gauche... Leur infligeant les pires souffrances qu'on pourrait infliger à un humain, déversant ma peine et mes douleurs sur eux. Je sais pas peut être que j'espérais un jour que l'un d'eux me tue pour que je puisse te retrouver... Puis j'ai fais la rencontre de cette sorcière, elle me torture depuis deux ans en prenant l'apparence des gens que j'ai pu aimé pour m'atteindre.. un peu un retour de pièce.

Elle se releva du rebord en retirant son alliance, la regardant avec tristesse avant de lui tendre sans le regarder. Elle avait pas le courage d'affronter son regard après ses terribles révélations.

- Je suis devenue un monstre, comme ceux que j'ai tant détesté, comme ceux que tu détestes, et je n'arrive plus à me contrôler. J'ai pas le droit de t'infliger ça, je ne suis plus l'épouse que tu as connu, elle est morte en même temps que toi, alors je ne mérite plus cette bague même si je t'aime... C'est justement parce que je pourrais crever d'amour pour toi que je préfère te la rendre. Tu mérite mieux Gregory.

Lui rendre la punirait, l'empêcherait de se rendre à la lumière du jour et elle en était bien consciente. Mais il n'y avait aucun moyens pour elle de se racheter alors autant pourrir dans cette maison... A moins qu'il ne la fiche dehors. Elle pris doucement sa main et y déposa son alliance avant de filer aussi vite qu'elle le put se terrer dans une autre pièce de la maison. Comme une souris le ferait dans le premier trou qu'elle trouverait.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Jeu 18 Juil - 20:33




~ Lost in Paradise ~


Le vieux vampire vint s'assoir dans le sofa au tissus couteux et prit sa tête entre ses afin de réfléchir quant à l'attitude à prendre face à sa femme. Cette dernière avait changé, il l'avait senti lors de leurs ébats amoureux mais jamais il n'aurait cru qu'elle aurait commis des crimes. Car indéniablement Gregory sentait en ces murs l'odeur de sang, la peur qu'avait pu ressentir les victimes mais comment pouvait-il en vouloir à la raison même de son existence? Depuis qu'il avait croisé le chemin de cette douce rousse il avait radicalement changé mais plus jeune n'avait-il pas lui-même commis d'horribles crimes? Ses instincts de vampires avaient longuement pris le dessus sur son humanité et c'était sans remords qu'il hypnotisait puis dégustait de fragiles mortels, ravi de se sustenter de leur sang tempéré. Cassie bien qu'ayant rapidement adopté son régime alimentaire composé de vils personnages n'en restait pas moins jeune comparé à ses 500 ans d'existence et lui en en tenir rigueur ne serait que pure injustice. Cependant le beau brun ténébreux ne voulait pas qu'elle reste telle qu'elle était maintenant, et se devait de ce fait, de la ramener dans le droit chemin. Jamais il ne lui ferait de mal, jamais il ne la blesserait mais petit à petit il lui faudrait se réadapter à cesser ses meurtres pour redevenir celle qu'il avait rencontré. Tout le monde en ce monde change, la société évolue et les mœurs aussi mais prendre le risque de se faire remarquer à cause des pulsions juvéniles de sa douce n'était point envisageable. Tant de question le tiraillaient à cet instant! Il avait déjà aidé de jeunes vampires à réfréner leurs envies de sang mais cela ne s'était jamais fait dans la gentillesse, il ne ménageait pas ses protégés or là c'était de son épouse qu'il était question ce qui remettait toutes ses façons d'agir en question. Ne réalisant pas le temps qui s'écoulait, l'époux Stewars cherchait le meilleur moyen de venir en aide à celle qu'il aimait hélas la gravité de la situation était beaucoup plus importante que tout ce qu'il avait imaginé. Amer, il leva le visage vers sa promise qui lui tendit un verre d'alcool que le jeune homme accepta avec un "merci" courtois. Il attendait ses explications tout en la fixant lorsqu'elle se posta près du rebord de la fenêtre. Alors qu'il venait tout juste de retrouver sa demeure, sa femme et sa ville sa vie prenait déjà une tournure des plus lugubres ce qui provoquait en lui une réelle anxiété. Jamais Gregory n'aurait pensé que son siècle d'absence aurait eut autant d’impacts sur celle qu'il avait voulu protéger, sur celle qu'il n'avait eu de cesse de chérir et au fond de son cœur mort il savait que tout était de sa faute. C'était lui qui l'avait rendue ainsi. "Je t'en veux d'avoir passé du temps avec une autre femme. Tu en as aidé une autre alors que tu me fuyais. Je sais que c'était pour mon bien pourtant au fond de moi j'avais besoin de toi pendant que tu donnais ton aide à une autre... Je me sens comme abandonnée par ma moitié... Et tu te sentirais sans doute aussi trahit si on inversait les rôles." Cette déclaration le fit tressaillir alors qu'il portait le verre à ses lèvres. La trahir n'avait jamais été dans ses intentions et s'il l'aurait voulu il aurait pu s'abandonner à Qetsiyah or il n'avait nullement touché à son corps, il n'avait point pensé ne serait-ce qu'un instant à bafouer ses vœux avec Cassie pour jouir des plaisirs de la chaire et ce par simple amour. Cela dit il comprenait le point de vue de sa douce aimée car son tempérament jaloux aurait demandé vengeance si cette dernière avait partagé un an de sa vie avec un autre que lui. Soupirant face aux complications que rencontrait leur couple, le vieux vampire voulu une fois encore lui faire comprendre qu'il avait aidé la sorcière par simple gentillesse car lui-même aurait aimé qu'on lui vienne en aide lorsqu'il s'était transformé en être sanguinaire. Or personne ne l'avait guidé ni même épaulé et c'était seul qu'il avait dû apprendre à calmer sa soif et à reporter ses envies de meurtres sur ceux qui avaient commis d'ignobles crimes et que la mort attendait pour les amener dans un enfer éternel. D'un regard implorant son épouse lui somma de ne pas la couper dans ses dires, ce qu'il fit en haussant les épaules. Il ne demandait qu'à savoir, qu'à apprendre ce que sa belle avait fait en son absence et s'il ne pouvait piper mot alors il le ferait. Accoudé au canapé, son verre dont le liquide ambre ondulait lorsqu'il se mit à le tourner dans sa main, Gregory ne quittait pas Cassie des yeux. Tant de peine lui fendait le cœur et pourtant il ne devait rien laisser paraître afin d'être aussi ferme que possible face à ce qui l'attendait.

Les paroles de sa femme lui donnaient le tournis, le laissant tomber dans un puits de tristesse sans jamais pouvoir atteindre le fond de ces ténèbres. Elle qu'il avait connu douce, gentille, souriante et bien éduquée s'était transformée en un être sanguinaire avide de morts, de sang et de pouvoir sans aucune possibilité de faire cesser cette spirale infernale. Son aimée était livrée à elle-même face à sa nature de chasseuse et n'ayant personne à qui se raccrocher c'était dans le carnage qu'elle avait trouvé refuge. Bien évidemment son mari ne cautionnait point ce genre d'acte mais malgré tout il s’efforçait de la comprendre en se mettant à sa place. Sûrement aurait-il fait de même et aurait reporté la douleur de la perte sur chaque chasseur qui aurait eut le malheur de croiser sa route. C'était un fait indéniable mais plus que cela son épouse avait pris gout à ses traques, à ses jeux macabres et à la violence caractérielle de leur espèce. Il lui serait difficile de la défaire de ce tourment mais plus que jamais Gregory était résolu à l'aider. Il n'abandonnerait pas une seconde fois son aimée et réussirait quel qu'en soit le prix à faire renaître ce sourire sincère sur les lèvres de la magnifique rousse qui lui faisait tant tourner la tête. Là, quelque part se trouvait encore cette personne et même si elle avait dérapé il ne pouvait s'empêcher de continuer à l'aimer à en perdre la vie. Comment procéderait-il? Cette question tournait dans son esprit alors que ses oreilles ne perdaient pas une miette du récit sanglant que lui livrait sa douce non sans sangloter. Elle était perdue face à ce qu'elle était devenue mais Gregory était certain qu'elle parviendrait à s'en sortir. Il avait laissé tant de mort derrière lui lorsqu'il avait son âge ... Le vieux vampire ne se souvenait que trop bien des hurlements de ses victimes, des villages mis à sac avec ses semblables, des enfants dont il avait pris la vie mais rien n'était perdu et tout le monde était capable de changer Cassie y compris. Vidant son verre d'une traite il reposa ce dernier sur sa table basse incrustée de pierres précieuses et observa celle pour qui il se sentait peiné. Il devrait la sevrer, la garder sous les yeux constamment et la nourrir uniquement de sang qu'il lui fournirait en ponctionnant des victimes que lui-même choisirait. Puis petit à petit il la ferait ressortir en publique mais avant tout un acte symbolique se devait d'être accomplit. Cet arbre brillant de bagues et d'autres bijoux en tous genre devait disparaître comme pour lui faire comprendre que la Cassie Stewars vicieuse et maléfique allait finalement faire place à celle qu'il avait connu et sûrement à celle qu'elle rêvait de redevenir. Cela serait le premier pas vers sa rédemption mais en aucun cas il ne briserait son serment de ne jamais porter la main sur sa femme. La faire souffrir lui infligeait le triple de ce que sa belle ressentait, c'est pourquoi il procéderait avec douceur mais fermeté. Aucune erreur ne devrait être commise et aucune faille ne devrait le trahir. Tandis qu'il se relevait, son épouse lui fit face le regard emplit de larmes et lui remit un objet dans la paume de sa main avant de la refermer de ses mains tremblantes "Je suis devenue un monstre, comme ceux que j'ai tant détesté, comme ceux que tu détestes, et je n'arrive plus à me contrôler. J'ai pas le droit de t'infliger ça, je ne suis plus l'épouse que tu as connu, elle est morte en même temps que toi, alors je ne mérite plus cette bague même si je t'aime... C'est justement parce que je pourrais crever d'amour pour toi que je préfère te la rendre. Tu mérite mieux Gregory." confessa-t-elle avant de disparaître dans une autre pièce du manoir.

Là, seul dans le salon le maître de maison ouvrit le poing pour découvrir un anneau qu'il reconnu immédiatement. La bague qu'il avait offert à celle dont il était tombé éperdument amoureux trônait au creux de sa paume, les Lapis-Lazulis brillant comme autant de larmes qu'il se mit à verser avec discrétion. Ce bijou représentait leur amour, le lien qui unissait deux êtres qui s'aimaient et voir l'anneau ailleurs qu'à l’annulaire de son épouse était un crève cœur. Pensait-elle sincèrement que ses dires changeraient à tout jamais les sentiments qu'il nourrissait pour elle? Cela n'avait aucun sens, elle avait certes changée mais restait l'unique personne qu'il accepterait à ses côtés pour l'éternité aussi se rua-t-il dans la pièce où son épouse venait de se réfugier. L’écho de ses pleurs était insupportable, Gregory haïssait de la voir ainsi et se jurait de terrasser cette sorcière qui avait osé torturer son esprit pendant ces deux dernières années. Tapie contre un mur et recroquevillée sur elle-même, Cassie semblait brisée et d'une fragilité qu'il n'avait connu que lorsqu'elle était humaine. Doucement il s'avança près d'elle, son alliance toujours dans sa main refermée et s'accroupit pour lui faire face. Souriant pour la rassurer il prit sa main gauche et replaça le symbole de leur amour à sa place avant de plonger son regard sombre dans celui apeuré de la seule femme en ce monde qu'il désirait hardiment. "Mon amour pour toi reste intacte mon cœur, je ne te laisserai pas seule une seconde fois tu en as ma parole." Dit-il avant de la prendre dans ses bras. Il dû serrer aussi fort que possible sa mâchoire pour ne pas se laisser abattre par la tristesse qui avait remplacé sa rage tout en faisant un doux baiser dans ses cheveux avant de poser son menton sur le haut de son crâne. "Nous arriverons à te défaire de cette spirale infernale ensemble, nous nous battrons ensemble contre tes démons et tes pulsions. Tu es encore jeune Cassie et chaque vampire a commis des erreurs, cela ne fait pas de toi un monstre. Tu as simplement besoin d'aide, quelque chose à quoi te raccrocher et je serai cette chose." Puis il prit son visage poupin entre ses mains et lui sourit une fois encore avec sincérité, essuyant une larme avec son pouce. "Tu as refoulé ton humanité, c'est ce que nous autres faisons lorsque la douleur est trop dure à accepter mais rien n'est perdu. Habille toi je t'attends en bas. Il y a un endroit où nous devons nous rendre avant que je puisse te tendre la main de la rédemption."

Une fois que son épouse fut prête, Gregory lui prit la main, liant ses doigts aux siens pour lui prouver qu'il ne la renierait jamais et tous deux sortirent de la bâtisse. Certain que sa douce ne commettrait point de meurtres ce soir de part la peine qui l'animait le brun ténébreux se décida à marcher sans lui donner le moindre indice quant à leur destination. Passant devant les maisons environnantes dont celle de ce cher Shane qui devait très certainement dormir à point fermé le couple s'engouffra ensuite dans la forêt. Les premiers rayons de soleil faisaient leur apparitions mais cela ne les empêcherait nullement de continuer leur court périple dans les bois. Avec sa bague à son doigt sa belle ne craignait rien et tant que lui-même porterait son bracelet les brûlures de l'astre lumineux ne représentaient aucune menace. Marchant main dans la main comme des gens normaux les deux êtres nocturnes arrivèrent finalement à l'endroit où ils s'étaient retrouvés en début de nuit. L'arbre qu'il voulait qu'elle détruise se trouvait désormais face à eux et c'est les bras croisés qu'il riva son regard à ce dernier. Les vies qu'avaient pris sa belle étaient trop nombreuses pour les compter sur les doigts d'une main et pourtant les faits étaient là, elle avait commis un réel carnage chez les chasseurs de la ville. "Tu dois te demander pourquoi nous sommes ici. Je veux que tu détruises toi-même cet arbre. Laisse ta rage faire son office et réduit tes crimes en poussière. Ainsi les âmes de ces gens que tu as enlevées pourront reposer en paix et cela t'apportera une sensation de renouveau. Cette Cassie là, celle qui a commis tous ces meurtres mourra une fois que cet arbre n'existera plus." dit-il en la fixant. Gregory était persuadé que cela serait difficile pour elle de mettre fin à un siècle de collection lugubre mais elle devait le faire. "Ce sera le début de ton retour parmi les vivants mon cœur. La première épreuve à affronter pour que tu puisses redevenir la femme que tu étais et ainsi te défaire de ce lourd fardeau qui est tiens. Jamais tu ne pourras oublier tes crimes, mais reprendre le contrôle du vampire en toi t'apportera suffisamment de satisfaction pour que tu puisses passer à autre chose."

@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars | Ven 19 Juil - 2:07


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Lost In Paradise"
Edena

Fuyant son mari pour ne pas s'attirer ses foudres ou même entendre de sa bouche qu'il mettait fin à leur mariage, elle termina sa route dans une pièce de la maison. Et pas n'importe laquelle, celle qu'elle avait adoré durant des années quand ils vivaient encore ensemble ici avant de devoir partir ailleurs pour ne pas éveiller les soupçons. La pièce était parsemée de poussière, pourtant tout était encore intact que lorsqu'ils étaient partit. Les tableaux qu'elle avait peint, la peinture sèche sur des palettes, les pinceaux usés par le temps tout était encore là, la replongeant dans l'existence qu'elle avait autrefois. Elle se remémora la femme qu'elle était et qu'elle crevait d'envie de redevenir pour les yeux de son aimé. Avec l'aide de Gregory elle avait pu contenir sa nature de vampire assez rapidement, elle était une femme douce, fragile, gentille et adorant les humains avec qui elle passait beaucoup de temps sans avoir envie de les croquer. Incapable de leur faire du mal. Partout où elle allait, les gens l'appréciait pour sa joie de vivre, elle mettait même la main à la pâte dans les petits villages où ils posaient leur valise, ainsi elle sauvait les apparences mais pas que. C'était toujours avec plaisir qu'elle s'activait à la vie du village, participant aux soirée caritatives pour soutenir diverses causes. La nuit tombée, elle traquait avec Gregory les êtres dangereux pour la vie des humains, ils faisaient justice lorsque les lois ne permettaient pas de les emprisonner. Elle se souvenait de tellement de choses avec lui, et le visage de cette femme qu'elle était autrefois la torturait. Le visage très clair, ses yeux noisettes, ses longs cheveux roux alors qu'il la faisait danser dans leur manoir à la lueur des bougies, un sourire resplendissant sur les lèvres, et le regard amoureux de sa moitié posé sur elle. Une femme que tous hommes normaux rêveraient d'épouser mais qui n'était que la propriété de son tendre aimé. Recroquevillée sur elle même, ses genoux camouflant tout comme ses mains son visage pris de sanglots. Elle n'avait jamais pleurer d'avoir été ainsi, elle prenait la vérité en plein visage et ça lui était douloureux d'infliger ça à son mari. Elle l'aimait tellement qu'elle serait prête à tout pour se racheter, même si elle savait que ce serait très dure de revenir en arrière, de devoir se contrôler et surtout d'apprendre à nouveau à aimer cette race qui l'avait privé de son amour. La route avait été longue sans lui et elle ne pourrait à nouveau se retrouver seule, elle préférerait se tuer sous le soleil ou se planter un pieu dans le coeur que de vivre ce manque qui l'avait torturé trop longtemps.  

Elle sentit son odeur imprégner le lieu qu'elle avait pris pour refuge. Humer ce parfum qu'elle n'avait plus gouté depuis de longues années était une véritable torture car elle crevait de trouille. Celle qui commettait des actes immondes et cruels sur des humains avait peur de son époux comme elle n'aurait jamais peur de quiconque. Le fait qu'il puisse la détester, la renier, et l'abandonner à nouveau était insoutenable et la prenait aux tripes. Son être s'arrachait en des milliers de morceaux, elle attendait que la sentence tombe ainsi elle se laisserait mourir pour ses yeux si il le lui demandait. Pourtant il n'en fut rien, il se contenta de s'accroupir devant elle, alors qu'elle regardait son regard sombre la fixer, mourant à petit feu sous des larmes qui ne cessaient plus de s'imposer. Le contact de sa main sur la sienne pour déposer son alliance à sa place, la soulagea un instant et pourtant elle était toujours aussi torturée par les visages qui revenaient telle une grosse baffe dans son esprit.

"Mon amour pour toi reste intacte mon cœur, je ne te laisserai pas seule une seconde fois tu en as ma parole."

Immédiatement elle se redressa sur les genoux pour se blottir contre lui.

- Je suis tellement désolée

La pression de ses bras contre son être la consolait peu à peu, il ne la lâcherait pas peut importe les crimes qu'elle avait commit il allait l'aider. Cassie saurait elle prendre cette main qui lui tendait, ou serait elle de marbre. En tout cas elle se jurait intérieurement de faire tous les efforts du monde pour redevenir celle qu'il avait épousé et non plus le monstre qu'elle était.

"Nous arriverons à te défaire de cette spirale infernale ensemble, nous nous battrons ensemble contre tes démons et tes pulsions. Tu es encore jeune Cassie et chaque vampire a commis des erreurs, cela ne fait pas de toi un monstre. Tu as simplement besoin d'aide, quelque chose à quoi te raccrocher et je serai cette chose."

Au fond il n'avait pas tord, les vampires surtout dans leur début étaient tous des êtres fourbes et sanglants. Chose qu'elle n'avait jamais été quand il était là, elle savait qu'elle avait fait des erreurs et qu'il ne tenait qu'à elle de tout changer. Mais y arriverait elle? Cette question la tuait et pourtant elle n'avait pas le choix si elle voulait garder son mari. C'était ça ou elle le perdrait à tout jamais. C'était inconcevable pour elle, elle l'aimait à s'en faire péter les os, l'amour qu'elle portait pour ce vampire jamais un humain ne pourrait le ressentir. Ils étaient comme destinés à être ensemble.

"Tu as refoulé ton humanité, c'est ce que nous autres faisons lorsque la douleur est trop dure à accepter mais rien n'est perdu. Habille toi je t'attends en bas. Il y a un endroit où nous devons nous rendre avant que je puisse te tendre la main de la rédemption."

Elle le scruta alors qu'il quittait la pièce, elle se demandait où il allait l'amener. Elle n'avait pas l'ombre d'un indice rien. Elle se releva pour atterrir dans leur chambre, troquant ses vêtements sexy et provoquant pour une robe qu'il avait toujours adoré. Quelque chose de simple et discret comme la fille qu'elle était avant sa disparition. Elle fini par le rejoindre prenant sa main dans la sienne alors qu'ils marchaient à allure humaine. En passant devant la maison du voisin, elle jeta un discret regard, il ne l'avait pas tué pourtant elle crevait d'envie de savoir ce qui s'était passé là bas. Comment avait il pu contenir sa jalousie alors qu'elle crevait d'envie d’arracher les yeux à cette sorcière. Marchant entre les arbres une fois dans la forêt elle comprit très vite où il la dirigeait mais ne savait pas pourquoi. Elle scruta son arbre qui scintillait davantage avec les rayons du soleil qui perçaient déjà le feuillage au dessus de leur tête.

"Tu dois te demander pourquoi nous sommes ici. Je veux que tu détruises toi-même cet arbre. Laisse ta rage faire son office et réduit tes crimes en poussière. Ainsi les âmes de ces gens que tu as enlevées pourront reposer en paix et cela t'apportera une sensation de renouveau. Cette Cassie là, celle qui a commis tous ces meurtres mourra une fois que cet arbre n'existera plus."

- Je ne peux pas, ces gens, leurs semblable t'ont fait du mal...

Elle serra doucement sa main dans la sienne, son corps commençant à trembler.

"Ce sera le début de ton retour parmi les vivants mon cœur. La première épreuve à affronter pour que tu puisses redevenir la femme que tu étais et ainsi te défaire de ce lourd fardeau qui est tiens. Jamais tu ne pourras oublier tes crimes, mais reprendre le contrôle du vampire en toi t'apportera suffisamment de satisfaction pour que tu puisses passer à autre chose."

Cassie ouvrit la bouche elle allait refuser mais le regard qu'il lui lança la refroidit en même temps qu'il la boostait. Elle lui devait bien ça, elle se le devait pour elle aussi si elle voulait changer. Elle poussa un long soupir passant une main dans ses longs cheveux. Avant d'avancer comme un enfant ayant fait une bêtise devant son arbre de chasse. Elle se mâchouilla les lèvres en scrutant chacune de ses bagues avant d'esquisser un sourire carnassier en se souvenant des crimes qu'elle avait commis. Dans le tas elle espérait qu'il y ai un chasseur qui connaissait ceux qui ont torturé son époux. Le raclement de la gorge de Gregory la poussa à retirer petit à petit, les bagues qui ornaient le tronc d'arbre. Finalement une petite voix au fond d'elle qu'elle avait enfermé dans un cercueil fit surface à sa plus grande surprise. "Ils étaient des pères, des maris, des fils, des amis, tu as privé leur proche innocent de leur amour". Une larme fini par couler sur ses joues sèches, le monstre qui l'habitait avait fait beaucoup trop de mal. Elle imaginait ses femmes pleurant leur mari comme elle avait pleuré le sien, à la différence qu'aujourd'hui elle avait le privilège de le toucher, de gouter à nouveaux à ses baisers et ses caresses alors que ses femmes en seraient privées jusqu'à leur dernier souffle. Ressentant à nouveau ce manque dans sa poitrine, elle terrassa l'arbre, une colère immense contre elle même l'habitant. Un cri de désespoir s'évapora dans la fraicheur du matin alors qu'elle fixait cet arbre anéantit qu'elle avait tant chéri. Les bras de son aimé vinrent l'encerclé comme pour la félicité de son acte, pourtant une odeur délicatement sucré et alléchante firent qu'elle n'écouta pas ce qu'il lui servit. Sa gorge la brûlait, ses crocs sortaient déjà alors qu'à l'intérieur d'elle tout s'accélérait. Elle était prête à bondir, les veines sous ses yeux explosant, transformant son adorable visage en celui du vampire qu'elle était. Les yeux clos, elle serrait du poing pour se contrôler et si Gregory n'avait pas été là pour resserrer davantage son emprise comme pour l’emprisonner et l'empêcher de commettre l'irréparable, elle se serait ruer vers cette odeur et aurait saigner sans aucune retenue l'enfant qui partait sur les chemins de l'école.

- Je t'en prie ramène moi à la maison, j'en ai trop envie, je suis pas prête à lutter...

Il était trop tôt pour la mettre à l'épreuve du sang, celui dont elle s'était abreuvé durant de longues années, surtout pas après la nuit déjantée qu'ils avaient passés. Tout ce qu'elle voulait s'était se réfugier pour le restant de la journée dans ses bras et ne plus penser à sa soif, jusqu'à ce qu'elle la terrasserait, ou jusqu'à ce qu'elle revoit Rachel pour l'y inciter. Elle avait besoin qu'il l’apaise pour aller de l'avant.

- Pitié chaton, si tu m'aimes, ramène moi avant que je commette une erreur...

Elle était consciente qu'il ne la laisserait pas faire et que du haut de ses cinq cent ans, elle serait facile à maîtriser, mais elle ne voulait pas combattre son mari, c'était contraire à ses principes et malgré qu'elle ait changé, certains étaient restés intactes. Comme par exemple la fidélité, le dévouement et le respect qu'elle avait pour lui. Elle restait droite comme un "i" serrant le tissu de sa robe, ses veines toujours apparentes, ses crocs tranchants prêt à s'assouvir, le dos collé au torse de son bien aimé, alors que son visage se camouflait de cette odeur pour sentir la sienne. Elle avait besoin de lui à cet instant... la route serait longue mais elle y arriverait pour leur mariage pour leur amour, pour lui tout simplement.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars |

Revenir en haut Aller en bas

Lost in paradise (suite) | Cassie Stewars |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Stewars-