RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Dim 21 Juil - 22:11



Agrippée au volant de sa voiture, Elena ressassait dans son esprit la discussion qui venait d'avoir lieu au Mystic Grill. La belle avait été dupée par l'une des rares personnes qu'elle avait profondément aimé et cela la rendait ivre de rage. Les doigts refermés sur son volant avec une force telle que les jointures en devinrent blanches, les yeux rivés sur la route la menant jusqu'au Manoir qui était désormais devenu sa seconde résidence lorsque Jeremy n'était pas là, la jeune femme sentait la haine prendre le contrôle sur son esprit. Cette sensation ne l'avait plus habité depuis sa transformation et pourtant Kayleigh avait su la faire revenir avec une main de maître en ne sortant que de simples paroles qui la blessèrent au plus profond de son âme. Tel un poison digne de celui que provoquait une morsure de loup-garou sur les vampires, l'ainée Gilbert avait l'impression que son corps tout entier se décomposait face à ces douloureuses révélations. Elle avait tout donné à Stefan: son amour, son corps, sa confiance et tout cela n'avait été qu'un simple jeu pour lui, une humaine au visage semblable à son ancêtre dont il s'était délecté pour mieux la tromper. Pourquoi ne lui avait-il pas dit qu'il prenait soin de Kayleigh?! Qu'il la protégeait et la choyait comme il l'avait fait avec elle?! Se parquant dans l'allée devant l'immense demeure où elle avait connu tous les plaisirs de la vie et de la mort Elena coupa le contact et resta un moment assise, les yeux embués de larmes frappant encore et encore son volant de cuir avant de fondre en larmes. Bien qu'il fut mort la brunette sentait son cœur se déchirer en une souffrance pire encore que ce que lui avaient infligés Katherine et Rachel. Damon lui avait demandé de rentrer et pourtant ce n'était pas pour le voir que la belle était revenue bien qu'elle ait usé de cette excuse pour sortir de la prison qu'était devenue le Mystic Grill. Non, elle voulait se rendre dans l'ancienne chambre de Stefan où trônaient de nombreux journaux intimes afin de voir de ses propres yeux le jeu auquel il s'était adonné avec les deux humaines dont elle avait fait partie.

Sortant finalement de son véhicule rutilant, Elena ouvrit la porte d'entrée et ignora les paroles du vampire qu'elle aimait tant, aveuglée par son envie de connaitre le fin mot de cette histoire. Jetant sa veste et ses clés sur le lourd meuble qui se tenait non loin des escaliers la belle continua son chemin sans jamais se retourner sur Damon qui en plus de lui en vouloir de s'être fait la malle après les nombreux jours de tortures dont elle fut l'objet, semblait être d'humeur à discuter: ce qu'elle n'était pas. Serrant les mâchoires pour ne pas laisser échapper des paroles cinglantes qu'elle finirait par regretter tôt ou tard la jeune femme monta les nombreuses marches, dévala le long couloir menant sur les diverses chambres du manoir avant de s'engouffrer dans celle qui l'intéressait. Rien n'avait changé depuis son départ et aucun détail n'échappa à son œil de lynx. Humaine elle avait passé beaucoup de son temps dans cette petite pièce auprès de l'élu de son cœur, s'adonnant à des joies et des peines qui restaient intactes dans son esprit. Les larmes aux yeux la brunette regardait ce lit où il l'avait aimé des heures durant puis réalisa que peut-être Kayleigh y avait eu sa place à un moment ou à un autre lorsqu'elle dormait chez elle. N'attisant que plus encore sa jalousie refoulée elle défit les draps, arrachant le tissus couteux comme s'il ne s'agissait que de papier puis éventra les oreillers dont les plumes d'oies se mirent à virevolter tout autour de son corps haletant. Lorsque la haine la prenait, ce dernier reprenait ses instincts humains comme si son palpitant se remettait à battre or il était bel et bien éteint. Des larmes perlaient sur ses yeux où se lisait une rage sans pareil, puis aussi vive comme l'éclair Elena se rendit devant l'une des bibliothèques où étaient rangés de façon minutieuse les journaux intimes de Stefan depuis sa transformation jusqu'à sa disparition. Tout y était, toute une vie en quelques tomes dont elle scrutait les dates. 

Jetant sans scrupules les anciens ouvrages par terre dont certaines feuilles se détachèrent sous le choc, la belle mit à sac la chambre avant de s'emparer d'un livre recouvert de cuir et de tissu remontant au jour de leur rencontre. La boule au ventre quant à ce qu'elle risquait d'y découvrir la brunette sentit la présence de l'ainé Salvatore et se rua sur lui, le plaquant contre l'un des murs. Son visage de vampire ayant remplacé celui de la magnifique fille de dix-huit ans qu'elle était, elle feula à l'encontre de celui qu'elle aimait. Et si ce dernier jouait aussi avec ses sentiments? Plaquant le journal qu'elle tenait dans sa main sur son torse puissant, Elena fit un pas en arrière avant de demander sur un ton froid et emplit d'un nombre incalculable de sentiments contradictoires "Tu savais?! Tu savais que Stefan jouait avec moi?! Réponds moi Damon!" Il était impossible de la ramener à la raison et si un humain s'était trouvé sur son chemin sûrement aurait-elle mit un terme à sa vie. Elle ne ressentait plus rien hormis une trahison qui lui prenait les tripes. Retournant près de la bibliothèque la brunette la fit tomber au sol dans un grand fracas de bois brisé avant de continuer en hurlant "Kayleigh Chambers, ça te dit quelque chose à toi aussi? Stefan était avec elle en même temps qu'il était avec moi! Si tu sais quelque chose et que tu me le caches, je te jure que ..." Mais le vampire plus puissant qu'elle ne lui permit pas de terminer sa phrase. Assaillie par la peine, les regrets, la haine, la jalousie et la soif Elena n'était plus elle-même, comme folle.


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 31 Juil - 15:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Mar 30 Juil - 22:27


Damon n'avait aucun remord, à part peut-être avoir eu cette seconde d'inattention qui avait permis à la blonde de se faire la malle. Debout dans le petit salon où il roulait le tapis constellé du sang de cette raclure de Mcferson, le beau vampire s'activait à faire disparaître toutes traces de son entrevue sanglante avec Rachel. Inutile qu'Elena soit au courant, il avait joué de ce qu'il avait de mieux pour attirer cette idiote et, si la belle brune venait à l'apprendre, il ne doutait pas qu'elle monte, une fois encore, sur ses grands chevaux. "Damon tu es méchant, tu fais les plus mauvais choix possible, tu ne cesses d'être égoïste... Bla bla bla." Susurra-t-il en se redressant. Depuis quelques temps déjà, Salvatore avait peine à faire le point sur sa situation, certes il avait une fille qu'il désirait depuis bien longtemps, il l'aimait à en livrer son âme au diable et pourtant, au delà de ça, les requêtes incessantes de sa moitié concernant le gardiennage d'humains fragiles en tout genre le rendaient amer. Chaperonner Bella, veiller à ce que la jeune Gilbert garde son peu de contrôle sur la soif, s'enrôler dans un clan pour la protection d'une gamine, bien qu'il n'avait rien contre tout ça, le vampire venait à se demander s'il n'avait pas, à son propre insu -sait-on jamais le somnambulisme le guettait peut-être-, collé une annonce sur le bottin du genre : Damon Salvatore, puéricultrice de renom, garde vos marmots et êtres fragiles pour pas un rond.

Collant le tapis dans un des coins de la pièce, il entendit parfaitement la porte d'entrée claquer et les pas vifs de la jeune femme qu'il aimait."Ohhhh, doucement y a pas le feu!" Lui servit-il sans obtenir de réponse. Vivement -merci dame nature pour les fabuleux dons qui étaient siens-, le buveur de sang fila dans le hall, manquant de peu la belle qui se hâtait, en furie, à l'étage. Premièrement intrigué, il haussa les épaules en une moue propre à lui seul et reprit ses occupations à savoir : se débarrasser d'un énième tapis persan en le fichant dans la cheminée préalablement allumée. Sans se soucier de ce que pouvait bien faire la demoiselle pour ne pas lui prêter attention, il tisonna le tissu épais pour qu'il prenne jusqu'à grimacer lorsqu'un boucan infernale, provenant de la chambre abandonnée de son frère, lui titilla les tympans. Sourcils froncés, le visage rongeait par une expression qui lui donnait des allures de con fini, Damon claqua la langue et abandonna ce qu'il faisait pour rejoindre la jeune femme. Que fichait-elle là haut, qui plus est dans la pièce où elle n'avait plus mis les pieds depuis sa rupture avec Stefan? Au plus il approchait de la chambre, au plus les fracas en tout genre le firent grimacer jusqu'à ce qu'il entre, bras croisés sur la poitrine, pour découvrir une Elena remontée comme une pendule.

"On peut savoir c'qui te prend?" Interrogea-t-il, elle ne répondit mais se rua sur lui, sans aucune douceur, lui rivant le dos au battant de porte dont les premiers gonds cédèrent. Furieuse par on ne sait quelle cause, la jeune fille lui colla, sans délicatesse aucune, un bouquin contre le thorax.

"Tu savais?! Tu savais que Stefan jouait avec moi?! Réponds moi Damon!" Les yeux écarquillés et emplis d'incompréhension, Salvatore la fit reculer avec force et garda le livre entre les doigts. Parler de son frère n'était vraiment, mais alors vraiment pas le moment.

"De quoi tu parles Elena?" Reprit-il sur un ton sec, Stefan encore et toujours lui mais qu'avait-elle à se référer constamment à cet imbécile? Il était parti, avait pris son petit baluchon et avait quitté la ville dès lors qu'elle avait fait son choix entre eux, qu'avait-elle encore? Regrettait-elle d'avoir porté son dévolu sur le beau brun subitement? "Stefan par-ci, Stefan par là, j’entends que ça à longueur de jour quand c'est pas "Damon tu dois veiller sur Bella ou encore garder Elyan." Sérieusement Elena, dis moi c'que tu fais, c'que tu cherches et surtout de quoi tu veux parler!?" A bout de nerfs, tandis qu'elle fracasser l'un des meubles, pourtant pesant, contre le parquet, le vampire ouvrit le journal et y lu quelques phrases concernant une dénommée Kayleigh... Inconnue au bataillon pour sa part.

"Kayleigh Chambers, ça te dit quelque chose à toi aussi? Stefan était avec elle en même temps qu'il était avec moi! Si tu sais quelque chose et que tu me le caches, je te jure que ..." Balançant le bouquin contre le miroir sur pieds qui se brisa net, Damon usa de rapidité brutale pour river la jeune femme contre le lit de son cher frère.

"Tu vas faire quoi, hum?" Le regard froid, les mâchoires serrées, Damon ne voulait en rien attiser sa haine et celle de la jeune femme mais elle l'y conviait fortement en voulant savoir quelque chose qui n'avait plus lieu d'être. "Si je savais quelque chose je ne t'aurai rien dit et ne t'en dirai rien Elena..." Marquant une pause pour resserrer la pression qu'il exerçait contre les poignets de la belle, l'empêchant ainsi de reprendre un dessus qu'elle ne pourrait de toute façon pas avoir sur lui, Damon reprit. "...simplement car ça n'a plus d'importance ce qu'a fait ou fait encore Stefan, tu as choisi, tu m'as choisi, ta parole n'a donc aucune valeur?" Tandis qu'elle redoublait de rage, il la plaqua plus fermement encore avant de se contrôler et de se redresser. "POURQUOI??? pourquoi est-ce que ça t’intéresse tant? Tu ne t'es jamais intéressée de la sorte à moi Elena, JAMAIS, et lui, il te blesse, il tente de te tuer..." Levant l'index devant son visage ravagé par la haine et la douleur, Damon garda pourtant sa voix fluide, sans aucun tremblement. "...chose que je n'ai jamais faite, toi tu penses encore à lui! J'dois penser quoi, dis moi?!!!! j'vais te dire ce qui c'est passé dans la tête de mon frère quand il a fait ce qui est noté dans ce foutu journal, il a sans doute vu qui tu étais!!! Un parfait petit sosie de Katherine, mielleuse et jouant avec deux hommes pour arriver à ses fins!"

Sous l'effet de la rage, de la haine et de la douleur qu'il ressentait face à elle, pensant encore qu'uniquement Stefan avait compté, comptait et compterait pour elle, Salvatore ne pesait plus ses mots, il venait là d'atteindre les limites du point de non retour, si l'un ou l'autre ne ravalait pas sa fierté, dieu seul savait ce qu'il adviendrait de leur amour fusionnel...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Mer 31 Juil - 2:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Lunettes de soleil sur le bout du nez, un sourire espiègle sur le visage, les cheveux au vent, il roulait à bord de sa décapotable à vive allure, en compagnie de son acolyte Shawna. Direction Mystic Falls pour un retour en grandes pompes. Jetant un regard à cette gazelle qui l'avait convaincu de reprendre possession de son manoir et surtout retrouver la place auprès de son aimée, sa langue parcouru sa lèvre inférieure. Un sourire victorieux se migrait sur leurs lèvres. Elle savait parfaitement ce qu'il pensait et pour tout dire il se sentait revivre aujourd'hui. Trois mois loin d'elle l'avait complétement bouffé et là il allait prendre sa revanche! Oh Damon comme tu vas être surpris de le voir revenir, et comme il jubile de voir ta tronche déconfite. Cette image lui arracha un petit rire sadique alors que le panneau de la ville se dressait sous ses yeux. "Bienvenue à Mystic Falls", il n'était qu'à quelques minutes de ce moment qu'il idéalisait depuis le bouclage de ses valises. Les feuilles mortes sur le bas côté de la route volaient dans le vent que produisait sa voiture. Ralentissant en voyant plus loin une camionnette bleue sur le côté de la route il fut tenté d'adresser un joli doigt d'honneur aux poulets arpentant le bas côté de la route. Mais il avais mieux à faire que de s'attirer des ennuis. Ce jour serait à tout jamais gravé dans l'histoire des Salvatore, le retour de l'enfant prodige. Hum que c'était bon, sous ce soleil chaud, ce petit vent qui soufflait sur ses joues, il déboulais dans le centre ville. C'était l'effervescence aujourd'hui, toutes les filles en petites tenues montrant leurs atouts afin de faire saliver les hommes. Mais lui n'aimait que leur sang. Délicat odeur qui frôlait ses narines

- Tu sens cette douce odeur Shaw?

Il se gara avec hâte le long d'un trottoir, remontant ses lunettes sur le haut de son crâne avant de lui adresser un clin d'oeil. Fin de route pour elle, si il devait se rendre dans son château, il tenait à y aller seul. Stefan n'avait pas peur de son frère encore moins d'Elena qui était encore pour lui une simple humaine au parfait enivrant. Déposant un baiser sur sa joue alors qu'elle lui lançait un regard qui voulait tout dire il émit un petit rictus.

- Tout se passera bien n'ait crainte Guizmo

Guizmo en voila un surnom intriguant. Vous voulez savoir pourquoi sortez vos billets! Seul lui connaissait l'origine de ce surnom. Même Shawna n'avait encore posé la question. Enfin bref après lui avoir recommandé de ne pas faire de vague dans les parages, qu'ils iraient ensemble s'acharner sur une jolie proie, il lui fit un sourire remit ses lunettes et démarra. Le manoir n'était pas très loin enfin pour lui le trajet semblait une éternité, il se demandait si Elena était là bas. Il revoyait dans son âme le sourire émouvant qu'elle lui adressait quand ils étaient encore ensemble. Ca lui manquait et pourtant il avait mis au point une tactique. Ne pas se battre avec Damon mais adopté une attitude détachée avec ce dernier afin de ne pas subir les foudres de la brunette. Néanmoins en son absence il ne se gênera pas pour être tranchant dans ses paroles. Damon bouffait ses restes et ça le mettait hors de lui. Serrant le volant des mains, les pneus craquaient sous le sentier de cailloux devant la maison. Il se gara et coupa le moteur, laissant son oreille trainer tout comme son odorat. Première surprise de la journée, il sentait Damon et l'odeur d'un autre vampire, un nouveau né. Etrange tout ça, ceci le fut davantage quand il entendit la voix d'Elena. La bouche entre ouverte il réalisait qu'elle avait changé, elle n'était plus humaine. Serrant les dents pour ne pas exploser de rage imaginant déjà son frère égoïste l'ayant mordu pour la garder à tout jamais. Mais la conversation qu'ils entretenaient le calma directement. Tient donc, le couple imparfait se disputait à propos de lui? Elena jalouse? Damon jaloux de lui? Parfait tout était une piste exploitable. Il resta un long moment à écouter leur querelle et finalement il choppa son sac sur le siège passager et descendit de la voiture.

Veste en cuir, tee shirt moulant blanc et un jeans noir, il entra sans un bruit dans la maison. Pas grand chose n'avait changé, Damon s'était laissé aller sur quelques objets de déco complétement grotesques. Son frère n'avait jamais eu de gout en matière d'art. Il se dirigea tel un chat en direction des voix, et entendit des fracas de verre se brisant. Un sourire en coin, il arriva sur le seuil de la porte alors que Damon hurlait toute sa rage à son encontre. Que c'était bon de vivre ça en direct, merci pour les fabuleuses oreilles que lui avait donné Katherine. Il se racla le fond de la gorge, et quand les regards se tournèrent enfin vers lui, il leur adressa un fabuleux sourire.

- Bonjour vous deux, vous en faite une tête. On dirait que vous avez vu un fantôme... Je tombe mal peut être?

Demanda t-il en s'appuyant contre l'encadrement de la porte, plaçant une main dans sa poche alors qu'une cigarette trônait au dessus de son oreille. Il scruta un moment l'état de sa chambre. Armoire renversé, miroir brisé et bien, ils s'étaient lâchés. Il secoua légèrement de la tête avant de s'avancer dans la pièce frôlant avec son épaule celle d'Elena non pas sans plonger son regard dans le sien, avant de déposer son sac sur son bureau. Il poussa avec son pied quelques morceaux de verres, ramassant un livre au sol pour le jeter sur son lit.

- Merci pour la nouvelle décoration mais je comptais moi même apporter des modifications... mais le genre...

Il assit une fesse sur son bureau, son coude placé sur la cuisse en appuie sur le bois du meuble, il se gratta l'arcade.

- En faite je sais pas quel genre vous vouliez donner à ma chambre mais je suis sur que ça partait d'une bonne attention, je vous en remercie.

Stefan se passa la langue à la commissure de ses lèvres en fixant joyeusement les deux personnes dans la pièce, puis il bougea son derrière pour aller ramasser son journal. Il le jeta dans une poubelle en acier, détrôna sa cigarette de son oreille pour la placer aux creux de ses lèvres. Il choppa la petite boite d'allumette qu'il avait en poche, s'alluma son bâton de nicotine, puis laissa l'allumette tomber dans la poubelle embrasant son journal qui lui était si cher auparavant. Puis il se retourna sur les deux autres, cigarette fumante en bouche, les yeux pétillants et le sourire aux lèvres.

- Je suis content de vous voir, vous semblez tout deux en forme. Alors? Quel était le sujet de votre conversation houleuse enfin si ce n'est pas indiscret.... Je n'aime pas trop voir des amoureux se bagarrer ça me fend le coeur

Salvatore prenait une attitude complétement inoffensive et calme, douce comme on le connaissait auparavant.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Mer 31 Juil - 15:41


La réaction de Damon fut presque aussi démesurée que la sienne, voir même plus. Sans prendre de gants il agrippa les poignets de celle qu'il clamait aimer pour la faire cesser ses coups hystériques, et la toisa comme s'il s'agissait d'une personne lambda bonne à se faire vider de son sang. Ne ressentant aucune peur, Elena continuait à se débattre comme jamais, bien décidée à avoir des réponses à ses questions sans se laisser marcher sur les pieds comme à son habitude. Depuis leur rencontre, l'ainé Salvatore la voyait comme un nourrisson à protéger et n'aimait aucunement que la belle lui tienne tête, ce qu'elle faisait précisément en ce moment même. Son visage tiraillé par la haine et le mépris que lui avait infligé l'odieuse trahison de Stefan, elle se laissa finalement maîtriser par son vampire, les oreilles grande ouvertes pour accueil son flot de paroles aussi douloureux qu'une morsure de loup-garou. "Si je savais quelque chose je ne t'aurai rien dit et ne t'en dirai rien Elena... simplement car ça n'a plus d'importance ce qu'a fait ou fait encore Stefan, tu as choisi, tu m'as choisi, ta parole n'a donc aucune valeur?" Tentant en vain de se redresser, la belle brune fronça les sourcils et serra les dents avant de donner un coup de genou dans le bas ventre de celui qui osait douter de ses sentiments. Évidemment qu'elle l'aimait, c'était pour lui qu'elle avait choisi l'éternité plutôt que la mort, mais jamais Stefan ne pourrait être effacé de son cœur comme on écraserait une mouche. Il avait représenté une grande part de sa vie humaine quand bien même il n'avait fait que se jouer d'elle, et c'est pour cela qu'Elena estimait avoir au moins droit à une explication. Elle avait droit de connaitre la vérité afin de pouvoir passer à autre chose, de faire le deuil d'un amour à sens unique qu'elle avait cru sincère, et visiblement Damon ne partageait pas sa vision des choses. "Répond moi!" Cria-t-elle en le repoussant de toute sa force. "Si tu m'aimes alors dis moi que tout ce en quoi j'ai cru n'était qu'un mensonge! Arrête de jouer et dis moi ce que tu sais Damon!" Continua-t-elle en l'implorant du regard alors qu'il redoublait de force pour la maitriser. Ses yeux froids et animés d'une cruauté qu'elle n'avait pas vu depuis plusieurs années se posèrent sur elle, la faisant hoqueter de surprise: la dernière fois qu'elle l'avait vu ainsi remontait au temps où il jouait le rôle du frère odieux et mesquin n'ayant de préoccupation que pour lui-même. Immédiatement le calme olympien du vampire se transforma en une rage telle que sa voix fit frissonner la jeune femme, en un claquement de doigt il pouvait lui enlever tout ce qu'elle connaissait et Dieu sait qu'il en était capable lorsque la haine prenait le dessus sur son humanité. "POURQUOI??? pourquoi est-ce que ça t’intéresse tant? Tu ne t'es jamais intéressée de la sorte à moi Elena, JAMAIS, et lui, il te blesse, il tente de te tuer..." "ARRÊTE DE ME HURLER DESSUS!" cria-t-elle à son tour, ses yeux embués de larmes "Comment peux-tu dire que je ne me suis JAMAIS intéressé à toi?! QUI était là jusqu'au dernier moment lorsque tu as été mordu par Tyler?! QUI n'a eut de cesse de faire comprendre à Stefan que tu n'étais aussi méchant qu'il le prétendait?! Je me préoccupe de toi Damon, bien plus que n'importe qui mais j'ai besoin de savoir pourquoi il m'a dupé ainsi!!" Termina Elena en posant ses mains de part et d'autre de ce visage qu'elle aimait tant. La dispute naissante lui brisait le cœur, sonnant comme une horrible fin les concernant ... Jamais il ne pourrait comprendre les sentiments qu'elle avait éprouvé pour son frère et bien plus encore il se voilait la face derrière un masque impassible alors que sa jalousie vis à vis de son cadet le consumait depuis toujours. "J'dois penser quoi, dis moi?!!!! j'vais te dire ce qui c'est passé dans la tête de mon frère quand il a fait ce qui est noté dans ce foutu journal, il a sans doute vu qui tu étais!!! Un parfait petit sosie de Katherine, mielleuse et jouant avec deux hommes pour arriver à ses fins!"

Cette fois-ci Damon venait de franchir les limites et ne voulant pas en entendre d'avantage la jeune Gilbert n'hésita pas à sortir ses crocs pour les enfoncer avec violence dans le cou du vampire. Déstabilisé l'espace d'un instant elle en profita pour se défaire de son étreinte et se rua vers un morceau de bois brisé sur le sol pour le planter dans le dos ce celui qu'elle aimait à en mourir. "Tu veux que je ressemble à Katherine?! Que je joue avec tes sentiments?! Et bien ce geste montre à quel point je peux lui ressembler!" Pesta-t-elle en regardant son vampire se défaire du pieu qu'elle avait fabriqué en détruisant la bibliothèque. "Tu n'aurais jamais dû me comparer à elle Damon, jamais. J'ai accepté de passer l'éternité près de toi, de devenir ce que je ne souhaitais PAS devenir pour TOI, pour que tu n'aies jamais à pleurer mon corps sur une tombe à cause de Katherine. En aurait-elle fait de même tu crois?!" Continua à vociférer Elena en perdant tout son calme et toute sa raison. Son amour pour Damon et la jalousie de ce dernier la tuaut littéralement et tout en lui tournant le dos, elle lui lança ses dernières paroles non sans retenir les larmes qui menaçaient de la trahir "La dernière fois je suis venue m'excuser. Je ne le ferai pas une deuxième fois." Résignée à quitter le manoir pour de bon, la belle brune au visage parfaitement humain désormais, se dirigea avec lenteur vers la porte dévastée par ce qui venait de se produire ... c'est alors que l’impensable se réalisa. Figé dans l'encadrement, un sourire doux à vous faire fondre l'âme peint sur ses lèvres, se trouvait la cause de tout ceci: Stefan. Il était revenu et le voir la submergea d'une vague de sentiments mêlés de haine pour sa trahison et d'amour profond pour cet homme qui avait été présent dans les moindres moments de sa vie humaine. Une envie irrépressible de le prendre dans ses bras comme pour s'assurer qu'il était bel et bien là se fit sentir en elle, mais la brunette n'en fit rien et se contenta de retenir son souffle, choquée par le soudain retour de celui qu'elle ne pensait plus jamais revoir "Bonjour vous deux, vous en faite une tête. On dirait que vous avez vu un fantôme... Je tombe mal peut être?" Demanda-t-il en s'appuyant sur bâtit de porte avec son bras, comme il avait souvent l'habitude de le faire quand il la visitait le soir dans sa chambre. "Oh mon Dieu ..." Soupira-t-elle en jetant un regard interrogateur à Damon, était-il au courant que son frère était à Mystic Falls? "Merci pour la nouvelle décoration mais je comptais moi même apporter des modifications... mais le genre..." Commença Stefan en prenant place sur le bureau sans jamais cesser de la fixer. "En faite je sais pas quel genre vous vouliez donner à ma chambre mais je suis sur que ça partait d'une bonne attention, je vous en remercie." Elena laissa s’échapper un rire agacé avant de se passer les doigts dans sa longue chevelure pour se calmer et remettre un peu ses idées en place "Que fais-tu ici Stefan? Je pensais que tu ne voulais plus me revoir et tu as été plutôt clair sur ce point." Dit-elle en lui arrachant la cigarette qu'il avait fiché entre ses lèvres. C'était la première fois qu'elle le voyait fumer et pour dire vrai cela lui donnait la nausée, était-ce un genre qu'il essayait de se donner? Dans tous les cas cela ne cadrait absolument pas avec l'image qu'il renvoyait, aussi l'écrasa-t-elle contre sa propre paume de main. La brûlure la fit grimacer mais très vite la plaie se résorba et la tige de tabac rejoignit le journal en feu que la brunette reprit. Après avoir écrasé l'ouvrage avec ses pies afin de faire disparaître les quelques flammes encore présentes, elle le tendit tel un trophée et haussa un sourcil à l'encontre de cadet Salvatore, réclamant les explications tant attendues. "Kayleigh Chambers, hum? Tu t'es bien amusé avec elle? Laquelle de nous deux était la plus drôle?!" Demanda-t-elle lui jetant le manuscrit au visage. "Je t'ai cru, je t'ai fais confiance mais tu ne méritais même pas que je pose les yeux sur toi. Tu es écœurant." et là dessus Elena ne retint plus sa colère qui se mua en une gifle suffisamment forte pour rendre sa main douloureuse.

Le principal concerné enchaina de sa voix douce qu'elle avait aimé à en mourir, lui faisant se rappeler des souvenirs qu'elle avait jusque là fermé sous verrou dans les tréfonds de son âme. Bien que sa demande fut des plus sarcastiques, Stefan ne montrait aucune animosité, stoïque et droit comme à l'accoutumé. Elena fit la moue avant de rouler des yeux pour s'assoir sur le lit: le retour du dernière membre de la fratrie la troublait dans ses sentiments bien qu'elle continue à se persuader que seul l'ainé comptait. D'ailleurs elle n'hésita pas à lui en faire part, mettant de côté la rage qu'elle avait finalement pu faire sortir en le baffant. "Le sujet de notre discussion ne t’intéresse pas, ne fait pas mine de t'en préoccuper. Damon et moi nous portons comme un charme dans le meilleur des monde, merci de t'en soucier. Et toi? Qu'est-ce qui t'as fait revenir à Mystic Falls?" Demanda-t-elle en observant le magnifique brun aux yeux bleus qui ne lui accordait pas l'ombre d'un regard. Soupirant, elle continua "Tu as raté beaucoup de choses tu sais, comme par exemple le fait que Katherine m'ait tué. Mais bon, tu n'étais pas là pour m'aider alors je ne vois pas pourquoi tu t'inquièterais maintenant pour moi." Là dessus l'ainée Gilbert se releva et se dirigea vers l'unique porte capable de la sortir de cet enfer. Elle voulait rentrer chez elle, oublier cette journée et peut-être même boire jusqu'à se rendre ivre. Mais bien évidemment rien ne se déroulait comme elle le désirait!
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Mer 31 Juil - 17:03


La morsure à son cou fut des plus douloureuses, la belle ne ménageait pas ses forces et ce fut un Damon surpris mais aussi agacé, par la brulure que généraient les crocs de sa moitié contre sa gorge, qui se redressa avant de sentir un nouveau coup, plus violent cette fois et dans le dos, lui faire étouffer un gémissement entre les mâchoires qu'il avait serré à craquer. Une grimace de souffrance jonchée au visage, il crispa d'avantage les dents, une main encrée au couvre lit sur la couche près de lui, l'autre cherchant à extirper le morceau de bois acéré qu'elle venait de lui enfoncer dans les chairs sans regret aucun. Derrière lui, la belle continuait à lui servir quelques mots dont il fit abstraction, oui il ne pensait pas ce qu'il avait pu lui dire, mais vraiment son attitude le désolait, elle tenait encore à son frère, celui à l'origine de ses ennuis, oui il avait eu des gestes tendres et des attentions envers elle, mais cela suffisait-il à effacer l'ardoise de ses actes monstrueux? Son cadet l'avait trompé quand à ce qu'il était, jouant avec elle en se gardant bien de lui mentionner qu'il était dangereux, se faisant passer pour le gentil petit Stefan, l'enfant prodige qui avait pourtant poussé son frère, mourant de son plein grès, à achever une mutation dont il ne voulait pas et après ça, c'était lui l'enfoiré, le vilain vampire incapable de faire preuve de considération, alors que lui avait été honnête depuis le début?

Damon perdait pieds dans le monde fabuleux des bisounours d'Elena, l'unique chose différente du bonheur qu'elle avait eu dans cet univers aux côtés de Stefan, était que lui voyait ces petits nounours comme d'affreux gnomes capables des pires crasses pour lui faire perdre la tête, chose faite à l'heure qu'il était, Elena était allée trop loin, certes lui aussi, mais les gestes étaient ce qu'ils étaient, et si elle avait planté le pieu assez fort, il serait déjà raide comme la saloperie de carpette qui couvrait le parquet sous le lit de son frère. La gorge nouée, sachant parfaitement qu'elle voulait uniquement se venger quant à la comparaison douloureuse qu'il avait fait d'elle et de Pierce, il n'en était pas moins furieux, blessé et surtout anéanti comme jamais. Avant, il aurait pris sur lui, mais plus depuis qu'il refoulait sa nature en servant des causes qu'elle le suppliait de suivre de par son sourire angélique, il avait tout fait pour elle depuis maintenant deux mois, mais c'était trop lui demander que de coller, une fois encore, son pouce dans sa main. Ce furent les quelques bruits de pas étouffés, dans l'encadrement de porte, qui le tirèrent de ses pensées pour le replonger dans les méandres du What the fuck, -expression lisible sur ses traits- lorsqu'il fit face, en se tournant pour river son regard à celui de la brunette, à son frère cadet qui salua tout ce beau monde avec une pointe de sarcasme, digne du boucher qu'il était devenu et devait encore être.

"Rohhh dîtes moi que c'est un cauchemar et que j'vais me réveiller dans deux secondes?!" Lâcha-t-il, jetant la tête en arrière les yeux clos avant de les rouvrir sur, son frère encore, Damon soupira un rictus d'agacement rivé aux lèvres et les sourcils froncés. "C'est une blague? Où est la caméra?" Mimant le fait de chercher l'instrument, Salvatore balança le pieux qu'il avait encore en main au sol et ne fit que fixer son frère qui reprenait ses aises dans la chambres qui était sienne.

"Merci pour la nouvelle décoration mais je comptais moi même apporter des modifications... mais le genre... En faite je sais pas quel genre vous vouliez donner à ma chambre mais je suis sur que ça partait d'une bonne attention, je vous en remercie."Damon fulminait avant qu'il arrive comme une couille dans le patté, mais là c'était encore pire. Les poings serrés, le cou et la chemise en sang, il replaça ses vertèbres.

"Que fais-tu ici Stefan? Je pensais que tu ne voulais plus me revoir et tu as été plutôt clair sur ce point."

Sans mot de la part des deux frères, Stefan s'empressa de faire rejoindre la corbeille, près de son bureau, à son cher journal que son ainé avait tant aimé parcourir tant il était rempli de niaiseries. Sans attendre, il sortit une clope, une allumette et fit flamber la poubelle avant d'allumer son tube de tabac sous les yeux interloqués de son frère. Rivé sur son bureau, le cadet prenait des attitudes bien loin de celles que lui connaissait son frangin, même loin de celles qu'Elena connaissait de lui et c'est agacé, après un petit rire qui annonçait la couleur quant à l'état de miss Gilbert, qu'elle le débarrassa de sa clope avant de saisir le journal intime, le brandissant comme un prêtre aurait tendu sa bible face aux démons. Encore et toujours cette Kay, on ne savait trop quoi, qui reprenait le fil de la conversation, légèrement amusé quant à ce que Stefan allait manger, Damon ne put réprimer un rictus et arrondir les yeux en direction de son frère pour l'inciter à répondre, histoire de se marrer un peu. Plus rapide que lui pour ce qui était de tirer les vers du nez, la belle ne demanda pas son reste pour gifler son ex avec une force que Damon ne lui connaissait pas, il en grimaça pour le pauvre jeune homme toujours campé devant elle.

"Je suis content de vous voir, vous semblez tout deux en forme. Alors? Quel était le sujet de votre conversation houleuse enfin si ce n'est pas indiscret.... Je n'aime pas trop voir des amoureux se bagarrer ça me fend le cœur."

"Le sujet de notre discussion ne t’intéresse pas, ne fait pas mine de t'en préoccuper. Damon et moi nous portons comme un charme dans le meilleur des monde, merci de t'en soucier. Et toi? Qu'est-ce qui t'as fait revenir à Mystic Falls?"

"Ohhh oui..." Renchérit le vampire sur un ton particulier. "On va parfaitement bien, nous flottons sur des petits nuages tels des icônes de puretés..." Roulant des yeux quant aux propos d'Elena, Damon soupira sans un regard pour elle tandis qu'elle s'empressait de savoir ce que son frère était revenu faire ici.

Était-elle complétement bête ou vraiment naïve? Non mais il n'y avait pas à chercher 12h à 14h pour savoir que le cadet revenait dans l'optique de reprendre sa place, une place qu'il pensait que son frère avait trop longtemps occupé et qui plus est, qu'il lui avait volé. Il était vrai que Damon sortait souvent avec les ex de son frère, mais ce n'était en rien sa faute si son côté sombre plaisait tant, après tout il n'y avait qu'à regarder le jeune homme face à eux pour comprendre l'ennuie qu'avait dû connaitre ses conquêtes. Agacé par la présence de Stefan, furieux quant au geste précédent de sa belle, le ténébreux vampire passa son chemin et se dirigea vers le couloir où Elena se tenait dans l'encadrement de porte, sans regard pour elle, minaudant un sourire factice à son frère, il la poussa légèrement de l'épaule pour passer. "Dis toi que j'te laisse l'opportunité de régler tes comptes avec lui, ensuite il faudra que j'te parle..." Cette phrase fut murmurée, de telle façon qu'elle pouvait en frémir tant il n'y avait aucune tendresse en ces mots. Salvatore était à bout, aux limites de lui même, le retour de son frère était la cerise sur le gâteau, alors que s'il n'y avait eu qu'eux, sans doute aurait-il, après mure réflexion, passé l'éponge. Là en revanche la balance pesait de plus en plus du mauvais côté, comme si l'air lui manquait et lui compressait les poumons pour le forcer à se libérer de chaînes qu'il avait apprécié jusqu'à lors à savoir : l'amour, les attitudes et les requêtes de la jeune Gilbert.



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Mer 31 Juil - 23:42

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Que fais-tu ici Stefan? Je pensais que tu ne voulais plus me revoir et tu as été plutôt clair sur ce point."

Elena lui arracha la cigarette de la bouche, bon sang que les femmes peuvent être autoritaires. Ils n'étaient plus en couple pourquoi agissait elle ainsi. Il la regarda reprendre son journal en fronçant des sourcils. Il s'expliqua d'une manière détachée mais douce.

- Je suis encore libre de mes mouvements non? Tu m'as jeté comme une merde Elena tu croyais vraiment que j'avais envie de rester pour te regarder embrasser un autre?

Il lança un regard neutre à son frangin, remarquant ensuite le pieu au pied de celui ci. Tient tient tient élément révélateur. De l'eau dans le gaz entre le petit couple écœurant?

"Kayleigh Chambers, hum? Tu t'es bien amusé avec elle? Laquelle de nous deux était la plus drôle?! Je t'ai cru, je t'ai fais confiance mais tu ne méritais même pas que je pose les yeux sur toi. Tu es écœurant."

Stefan fronça des sourcils surpris et complétement interloqué. Il ignorait de quoi elle parlait, réceptionnant le manuscrit puis une belle gifle. Sa tête partant sur le côté, il se passa la langue sur sa lèvre avant de tourner son regard sur elle. Hé bien elle avait pris en tempérament. La petite femme fragile avait elle laissé place à une femme plus forte et moins pleurnicharde? Dommage il adorait la consoler et voir cette fragilité en elle, c'était ce qui la rendait si unique à ses yeux. Un pincement dans son coeur mort se fit sentir comment pouvait elle imaginé quoique ce soit avec cette pimbêche de Kay? Il n'eut même pas le temps d'ouvrir la bouche pour se défendre qu'elle enchaina. Un instant il eut envie de sourire se remémorant à quel point elle était bavarde, et se souvenant à quel point il buvait ses paroles autrefois. Bien que parfois il n'entendait que la moitié des choses qu'elle énonçait, juste le plaisir de la contempler.

"Le sujet de notre discussion ne t’intéresse pas, ne fait pas mine de t'en préoccuper. Damon et moi nous portons comme un charme dans le meilleur des monde, merci de t'en soucier. Et toi? Qu'est-ce qui t'as fait revenir à Mystic Falls?"

"Ohhh oui... On va parfaitement bien, nous flottons sur des petits nuages tels des icônes de puretés..."

Un rictus s'échappa des lèvres du blondinet alors qu'il scrutait un instant son frère, encore sous le choc de sa visite surprise. Ceci ravivait Stefan, le mettre mal à l'aise était son but premier. Et il y était arrivé sans avoir à user de quelconque subterfuges.

"Tu as raté beaucoup de choses tu sais, comme par exemple le fait que Katherine m'ait tué. Mais bon, tu n'étais pas là pour m'aider alors je ne vois pas pourquoi tu t'inquièterais maintenant pour moi."

Il eut envie d'exploser en lui hurlant qu'elle l'avait trahit, trompé avec son propre frère et qu'elle le mettait en tant que coupable alors qu'il était la victime de leur petit manège. Néanmoins, il resta fidèle à lui même, calme, doux dans son regard, aucune émotion de rage ne le trahissant. Il fixa son frère et Elena qui se dirigeaient la porte. Il ne tendit par l'oreille pour écouter la remarque de Damon et le regarda s'enfuir comme une lopette.

- Elena... laisse moi au moins me justifier, tu es induis en erreur...

Stefan s'approcha délicatement d'elle et pris sa main dans la sienne pour l'inciter à se retourner. Ses petits yeux brillants qui le regardaient lui faisait péter les artères près de son coeur, tant c'était douloureux. Un sourire doux sur son visage, il l'entraina jusqu'au lit, voyant bien qu'elle était en pétard mais merde il avait droit de se défendre. Il l'assit et se mit à genoux devant elle, prenant ses mains dans les siennes, non pas pour la séduire à nouveau, non un geste de sérénité.

- Je suis désolé pour ce qui t'es arrivée avec Katherine, et je te jure que je lui ferais payer. Mais tu ne peux pas me reprocher de ne pas avoir été là, et encore moins dire que je me fiche de toi, tu sais à quel point tu comptes pour moi. Lena c'est toi qui m'a jeté, c'est toi qui m'a mit de côté dans ta vie, pour ton bonheur j'ai pensé que m'effacer était la meilleure des choses... Ca n'aurait pas été facile autant pour toi que pour moi de te voir dans les bras de ton frère, met toi dix secondes à ma place. Et même loin de toi j'ai toujours été en soucis.

Il pris doucement son journal qui avait un peu brulé et la regarda, le brandissant sous ses yeux.

- As tu déjà lu ce que j'avais écris? Si non tu aurais du, tu aurais su la vérité, tu étais ma muse, la seule est unique dont je parlais sur ces pages. Kay, il ne s'est jamais rien passé avec elle, je te le jure que le soleil me brule si je mens... Elena je n'ai toujours eu d'yeux que pour toi, jamais je ne t'aurais trahis ou déshonorer avec une autre... T'avoir connu, rend toutes les autres bien fades, tu étais la magnifique rose rouge de ma vie, les autres ne sont que des pissenlit.

Stefan déposa un baiser sur sa main et remonta son regard sur elle.

- Je t'en prie crois moi, c'est la vérité, jamais je ne te mentirais... Prend le, lit le et tu verras de tes propres yeux qu'à aucun moment je n'ai parlé d'elle, tu étais l'unique. Kay était une connaissance rien de plus.



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Jeu 1 Aoû - 19:07



Elena regarda Damon quitter la pièce, le ventre noué quant à la simple idée de rester seule avec Stefan: à quoi jouait-il? Il savait combien il lui serait facile de douter de ses sentiments bien qu'elle fut pour l'heure certaine d'aimer ce brun aux yeux bleus qui l'avait sauvé de tant de choses ... même d'elle-même. "Dis toi que j'te laisse l'opportunité de régler tes comptes avec lui, ensuite il faudra que j'te parle..." Lui glissa-t-il avant de la percuter doucement de l'épaule pour s'engouffrer dans le long couloir. Que prévoyait-il? La jeune femme ferma les yeux quelques secondes, faisant le vide dans son esprit avant de soupirer comme elle le faisait étant humaine. Puis c'est en les rouvrant qu'elle se retourna vers Stefan, ce dernier s'étant rapproché d'elle. Son regard doux lui fendait l'âme, ce sourire angélique et ces bras dans lesquels elle s'était tant de fois glissée l'attiraient comme un aimant. Elle l'aimait encore, cela était aussi évident que le nez au milieu du visage, mais ses sentiments semblaient être bien ternes à côté de ceux qu'elle nourrissait pour l'ainé de la fratrie. Ne sachant que dire ou que faire, la belle resta debout devant la porte, attendant que celui qui avait partagé sa vie d'humaine fasse le premier pas. De son côté elle n'avait pas grand chose à dire hormis qu'elle était désolée pour la peine causée, mais le jour où elle lui avait annoncé avec tact leur rupture, Elena en avait pensé chaque mot. "Elena ... laisse moi au moins me justifier, tu es induis en erreur ..." Dit-il en lui prenant la main. Immédiatement la jeune Gilbert se défit de cette étreinte minime avant de fondre son regard noisette dans celui semblable du cadet pour qui son cœur se serait emballé si elle n'avait pas péri. "Non Stefan, non, tu n'es pas celui qui doit des excuses." Dit-elle sans jamais cesser de le dévisager "Tu as fais tes choix, tu as vécu ta vie et c'est bien, je vais bien. Je ne veux juste pas en entendre plus, d'accord? Comme tu me l'as dit lors de notre rencontré «Le soleil s’est levé et la réalité s’est installée» ... C'est la réalité. Ce que nous vivons maintenant, nos choix, nos décisions, tout ça représente notre réalité."

Ses paroles étaient saccadés, comme si une fois encore Elena se laissait allée à une panique, à un vent d'émotions qui la caractérisait étant humaine. La jolie brune ne savait plus où elle en était et jamais elle n'avait pensé que Stefan pourrait un jour revenir à Mystic Falls. Tant de souvenirs demeuraient dans cette ville, des souvenirs aussi bien heureux que malheureux partagés avec Katherine et elle. Une fois encore le vampire qu'elle avait aimé jusqu'à son dernier souffle reprit sa main dans la sienne mais cette fois-ci la belle se laissa faire sans dire mot. Avec une infime douceur il lui fit prendre place sur le lit où, quelque minutes plus tôt, elle avait planté Damon. Comment avait-elle pu se laisser envahir par une telle haine? Cela ne lui ressemblait pas, elle n'était pas comme ça et pourtant la comparaison avec son ancêtre l'avait rendue folle. Les larmes aux yeux, Elena reporta son regard sur Stefan qui s'accroupissait devant elle, la couvant d'un amour inconditionnel qu'elle avait pensé perdu. Sans vraiment savoir pourquoi, comme un instinct, elle lia ses doigts à ceux de l'homme qui connaissait tout de sa vie, resserrant sa prise qui n'en restait pas moins douce. La brunette était à deux doigts de sombrer dans un tourbillon qui la dépasserait littéralement et pourtant elle se sentait déjà tomber peu à peu dans le regard de son ancien amour. Commet pouvait-il continuer à l'aimer alors qu'elle l'avait repoussé? Certes elle avait agit ainsi lorsque Klaus l'avait privé de son humanité et donc de ses sentiments, mais à cette époque son cœur battait or maintenant qu'elle était devenue une vampire la jeune femme réalisait que tout était différent: l'amour et la haine se voyaient devenir plus intenses ... or il devrait la détester pour lui avoir causé tant de tort.

"Je suis désolé pour ce qui t'es arrivée avec Katherine, et je te jure que je lui ferais payer. Mais tu ne peux pas me reprocher de ne pas avoir été là, et encore moins dire que je me fiche de toi, tu sais à quel point tu comptes pour moi. Lena c'est toi qui m'a jeté, c'est toi qui m'a mis de côté dans ta vie, pour ton bonheur j'ai pensé que m'effacer était la meilleure des choses ..." Dit-il en caressant le dos de ses mains avec ses pouces, la faisant sourire timidement. Il avait raison, elle ne pouvait pas lui en vouloir d'être parti, elle était celle qui avait engendré cette séparation et pourtant elle aurai aimé qu'il la retienne, qu'il se batte pour elle. "Ne sois pas désolé, Katherine a toujours ce qu'elle veut et nous le savions tous. J'ai juste été idiote de penser qu'elle me laisserait mener une vie que j'avais choisie. A cause d'elle ..." s'étrangla la belle brune en refoulant ses larmes "... j'ai tout perdu Stefan. Je n'ai jamais voulu être un vampire, j'ai toujours rêvé d'avoir une famille, des enfants, grandir et mourir vieille ... Je n'ai que dix-huit ans, j'avais la vie devant moi!" Termina-t-elle en foudant en larmes, incapable de retenir plus de souffrances encore. "Ca n'aurait pas été facile autant pour toi que pour moi de te voir dans les bras de mon frère, met toi dix secondes à ma place. Et même loin de toi j'ai toujours été en soucis." Termina-t-il tandis qu'une larme roulait sur sa joue, son regard se perdant dans celui de Stefan, la faisant réaliser à quel point elle l'avait anéanti. A cause d'elle l'adorable vampire qu'elle avait aimé étaient devenue une personne brisée, obligée de se retenir à des chimères pour ne pas perdre pieds.

Sans faire le moindre bruit, le vampire attrapa le journal qu'elle souhaitait voir disparaître à tout jamais pour le lui donner. Ce geste anodin montrait combien il était franc et sincère dans ses propos, prêt à lui révéler ses secrets qu'elle n'avait pas osé profaner. Prenant le petit manuscrit à la couverture de tissu et de cuir brûlée, Elena entrouvrit les lèvres avant de relever la tête vers Stefan qui la détaillait. "As tu déjà lu ce que j'avais écris? Si non tu aurais du, tu aurais su la vérité, tu étais ma muse, la seule est unique dont je parlais sur ces pages. Kay, il ne s'est jamais rien passé avec elle, je te le jure que le soleil me brule si je mens..." Lâcha-t-il en lui souriant, ce sourire qui la faisait fondre. Posant le livre sur le lit, juste à côté d'elle, la brunette se releva et se positionna devant l'une des fenêtres donnant sur le jardin des Salvatore. Bras croisés et regard fuyant la petite Gilbert se sentait plus que jamais stupide. "Je n'aurai jamais mis le nez dans tes pensées Stefan." Dit-elle sans regarder son interlocuteur. "Tu m'as un jour rendu mon journal quand je l'avais oublié au cimetière et tu m'as dis que tu ne l'avais pas lu pour le simple fait que tu n'aurais pas aimé qu'on lise le tiens. Même si l'envie me démangeait je ne pouvais pas me permettre de lire ce que tu ressentais." Puis elle se retourna finalement, laissant ses bras baller le long de son corps "Encore maintenant je ne le ferai pas." Un sourire involontaire se dessina sur les lèvres de son interlocuteur qui n'hésita pas à recréer un contact physique entre eux "Elena je n'ai toujours eu d'yeux que pour toi, jamais je ne t'aurais trahis ou déshonorer avec une autre ... T'avoir connu, rend toutes les autres bien fades, tu étais la magnifique rose rouge de ma vie, les autres ne sont que des pissenlit."

Ne tenant plus de le voir si tiraillé, la jeune femme défit ses mains de celles du vampire pour le prendre dans ses bras, enroulant ses bras autour de son cou. L'oreille gauche posée sur son torse elle voulait plus que tout le rassurer afin qu'il cesse de se sentir coupable pour tout. "Je sais Stefan, je sais" Répétait-elle en caressant son dos avec ses mains. "Je t'en prie crois moi, c'est la vérité, jamais je ne te mentirais... Prend le, lit le et tu verras de tes propres yeux qu'à aucun moment je n'ai parlé d'elle, tu étais l'unique. Kay était une connaissance rien de plus." Ses implorations lui faisait terriblement de mal, comme si son corps tout entier était assaillit par d’innombrables lames. Doucement elle desserra son étreinte et prit le visage de son ancien petit ami entre ses mains "Je te crois, d'accord? Inutile de te confondre en excuse. Cependant ..." commença-t-elle en tournant le visage vers la porte "Je ne peux pas le laisser Stefan. Damon a été là pour moi quand j'en avais besoin, c'est grâce à lui que j'ai su me contrôler. Je l'aime et je sais que ça fait mal à entendre mais c'est le cas." Là dessus Elena posa ses lèvres sur sa joue comme un baiser d'Adieu déchirant et lâcha son visage au même rythme que ses pas s'éloignaient de cet être pour qui elle ressentait encore tellement de choses. Effaçant toutes traces de larmes sur son visage, la jeune femme descendit les escaliers pour retrouver le frère Salvatore qu'elle aimait, celui qu'elle avait choisi malgré tous ses ressentis pour le cadet. Le beau brun était là, figé telle une statue au beau milieu du salon. Sans mot dire la brunette sortit deux verres en cristal pour y verser cet alcool ambré que son vampire aimait tant. Puis, c'est d'un pas hésitant qu'elle se posta à ses côtés tout en lui tendant son dû "tiens, ça te fera du bien" chuchota-t-elle, consciente qu'une lourde sentence l'attendait. "Écoute Damon je suis tellement désolée pour tout à l'heure j'ai ... j'ai pété les plombs." Vidant son verre pour se donner du courage, la jeune femme continua "Le fait est que je me préoccupe de Stefan, je m'en préoccuperai toujours. Comprends-le, cela n'a rien à voir avec ce que tu penses mais ..." elle haussa les épaules et fit la moue "je t'aime Damon. Ne l'oublie pas."
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Jeu 1 Aoû - 20:47


Quittant la pièce, le regard vide, les doigts tremblants qu'il s'empressa se resserrer fortement contre ses paumes, Damon descendit les quelques marches qui le menèrent au salon. Cheminée éteinte, silence morne, tout en ce qui devait être une bonne journée se teintait de noir pour le beau vampire. Jamais il n'aurait cru Stefan assez téméraire pour revenir réclamer la belle qui ne lui revenait pas, il n'avait pas été là pour elle alors que lui si, à chaque moments, chaque secondes, minutes et heures, même lorsque Katherine lui avait ôté la vie, Salvatore avait été présent et son frère lui, que faisait-il durant ce temps? simplement courir après le sang qui le faisait tant languir. A bout de nerfs, la morosité s'emparant de l'humanité qu'il avait fait jaillir pour elle, cette fille, LA fille qu'il avait tant désiré et qui se trouvait à l'étage auprès de ce qui fut son premier coup de cœur, Damon saisit le verre qu'il s'était servi avant le retour de la jeune Gilbert. Pensant d'abord à le boire, il se ravisa en laissant l'oreille trainer, Stefan lui servait ses grands discours et déjà, il voyait Elena, aussi douce et attristée comme elle l'était encore étant humaine, pendue aux lèvres de son propre frère. Une rage intense, une haine douloureuse emplie de tristesse dont il n'avait encore jamais ressenti les effets, encrée aux tripes, le buveur de sang serra le récipient au point de le faire éclater en morceaux dans sa main. Le sang de sa paume se mêla au liquide ambré qui rejoignait le sol pour imbiber, en une corolle noirâtre, le tapis qui recouvrait le sol du grand salon. Une larme perlant à l'un de ses yeux aciers, Salvatore redressa le menton, les mâchoires crispées quant à ses émotions désagréablement douloureuses -brulantes même, le consumant à petit feu- qui lui faisaient vivre un enfer sur terre, pour considérer les escaliers encore vide où il rêvait de voir arriver sa belle pour la serrer contre lui, pourtant, au delà de ça, Damon considérait désormais les souffrances qu'il avait fait endurer à la jeune femme et se sentait incapable de la retenir. Elle devait vivre, sourire, jouir de l'éternité qu'il lui avait égoïstement imposé par la peur incommensurable de ne plus jamais la voir vivante face à lui, de ne plus jamais entendre sa voix et son rire carillonnant lorsqu'elle était emplie de joie, il l'avait contrainte de devenir à son image uniquement par peur et amour... Qui était-il donc pour juger son frère alors qu'il ne valait pas mieux que lui pour cette magnifique perle qu'ils leur avaient été donnés de rencontrer?

Il l'avait sali en la comparant à Katherine, comment avait-il pu? La jalousie que son frère lui imposait le rongeait comme les flammes rongeraient un bucher, cet incendie d'amour et de haine qu'il ressentait au contact des deux êtres en pleine discutions à l'étage le faisait bouillir, tant qu'un instant, pour épargner celle qu'il aimait à en crever, Damon apposa la main là où jadis son cœur aurait battu la chamade; uniquement pour elle, dans l'optique de se l'arracher pour la libérer d'un poids, ainsi elle serait plus sereine, plus libre et jamais plus il ne pourrait la blesser comme il l'avait fait tant de fois. Hésitant quant à sa propre mise à mort, une perle saline finit par quitter son iris pour rejoindre la tache sombre au sol, un signe quant à la part humaine sensible qu'elle avait trouvé et faite se révéler en lui, une mise en garde qui le convint d'abandonner cette tentative morbide. Quelques bruits de pas dans le couloir, qu'il avait quitté plus tôt, lui indiquèrent qu'elle revenait. En son sein, Salvatore était dévasté, tant par le chagrin qu'elle devait éprouver face à ses mots mais tout autant déchirée entre les deux frères qu'elle ne pensait, sans doute, jamais voir de nouveau l'un auprès de l'autre. Malgré leurs rancœurs, Damon aimait son frère, il était de son sang, de sa famille et bien qu'il lui en avait voulu et lui en voulait encore de l'avoir poussé à achever sa transformation, il avait encore la force de lui céder Elena pour qu'il soit heureux, mais cela, ce choix ne concernait que la douce et sublime jeune fille qui s'empressait de le rejoindre pour lui tendre un verre qu'il repoussa doucement en ravalant la peine qui le possédait.

Impassible, reprenant le masque du Damon que tous connaissaient, le ténébreux vampire considéra chaque paroles de sa belle, sa tendre Elena, sa désirable Elena, celle qu'il aimerait par delà les siècles même s'il devait taire cet amour et le vivre en silence alors qu'elle pourrait être, qui sait, au bras de son cadet. Pour elle, il était capable de la libérer, capable de se muer dans une passion dévastatrice qu'il ferait taire pour qu'elle soit heureuse, il aurait marché sur les mains pour cette fille, jamais de son existence Damon n'avait ressenti une telle chose, un tel pouvoir s'emparer de lui, un pouvoir qu'avait la brunette à son égard et qu'il dissimulait encore et toujours sous sa fierté légendaire. Il ne répondit pas à ses premières phrases, les assimilant comme une leçon qu'il avait mal étudié, il savait qu'elle aurait toujours ce quelque chose pour son frère, c'était en elle mais bien qu'il l'aimait, il ne pouvait se résoudre à la faire se déchirer entre eux, la jalousie de l'ainée Salvatore était tel qu'il n'envisageait pas partager le cœur d'Elena et, s'il fallait cela pour alléger le palpitant de sa fragile vampire aux yeux noisettes, il était capable de laisser son frère la chérir à sa place.

"Je t'aime Damon. Ne l'oublies pas." Ces mots furent aussi douloureux que réconfortant pour le buveur de sang qui se tourna enfin vers elle, après avoir déglutit pour reprendre ses traits neutres.

"Je sais! Je crèverai pour toi Elena, je tuerai pour toi, je serai capable des pires choses comme des meilleurs pour toi." Entama-t-il, gardant toujours cet air impassible ou aucune émotion ne venait troubler sa neutralité glaciale. "je m'assassine pourtant, ton amour m’inflige une souffrance qui me rend dingue! Mon frère, sa présence, son retour, je sais ce que tu ressens et je n'peux le tolérer." Les larmes qui naissaient dans les prunelles de sa belle lui serrèrent le cœur à l'en faire éclater, pourtant il garda son timbre intact et ses émotions enfouies au plus profond de lui. "Je t'aime assez pour te rendre ta liberté, prend là, fais tes choix, si lui te convient d'avantage alors fonce!! si aucun de nous ne te suffit alors part... Je suis incapable de faire plus Elena, je n'peux pas plus pour le moment, je n'peux pas t'aimer d'avantage qu'en te rendant ta liberté et te redonner le choix de la vie que tu veux mener."

Imaginant qu'elle le supplierait, Damon recula lorsqu'elle voulu s'approcher et, alors que tout ce qu'il désirait était de la serrer, de l'embrasser et de la consoler, il finit enfin par les pires choses qui pouvaient quitter sa gorge, des mots que jamais il ne pensait dire un jour, mais pour elle, pour son bien, il était prêt à sacrifier ce qu'il ressentait et céder la place à Stefan si c'était ce qu'elle voulait.

"Tu es libre Elena, je ne te retiens plus." Tournant les talons presque immédiatement, essayant de contenir le flots de peine qui vivait en lui, Damon remonta les marches pour quitter la pièce, croisant Stefan dans l'escalier. "Laisse la réfléchir, si c'est toi alors soit... Je ne ferai rien pour interférer dans ses choix... Ne joue simplement pas avec elle."

Repoussant son cadet d'un coup d'épaule, Damon avait parfaitement maitrisé le son de sa voix pour qu'uniquement son frère entende sa phrase. Morne, dévasté et empli de haine quant à ses propres actes, il les quitta et termina seul dans la bibliothèque pour finir par dévaster la pièce avant de fondre en silence sur le siège près de la fenêtre...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Ven 2 Aoû - 22:15

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Pouvoir enfin s'expliquer sur ce malentendu qui lui avait valu une belle gifle, Stefan y mettait toute son âme et son amour pour plaider sa cause. Il ne voulait pas qu'elle voit en lui un homme qui l'avait trahit car ce n'était pas lui. Il l'avait aimé au plus profond de lui même, l'avait mise sur un piédestal et encore aujourd'hui malgré sa déloyauté avec son propre frère, il l'aimait encore à s'en faire exploser le cerveau. Le boucher comme son amie aimait l'appeler, était prêt à tous les sacrifices mêmes les plus dures pour retrouver les pétales de sa rose l'entourant de ses bras. Son voeux fut courtement exhaussé. Elena vint se blottir dans ses bras, et il ne pu que répondre à cette étreinte dont il rêvait depuis de longues semaines. Fermant les yeux, respirant son parfum qui avait changé par sa métamorphose, elle n'en restait pas moins délicieuse. Si son coeur était en vie, il aurait battu la chamade dans sa poitrine, il aurait manqué de souffle, mais il ne pouvait lui montrer ces choses, car elles n'existaient plus en lui. Stefan parfois regrettait d'être un vampire, mais en rencontrant Elena il aurait été prêt à remercier cette pouffiasse de Katherine pour lui avoir fait connaitre cet amour. Se sentant soudainement revivre, il déposa un baiser sur son front alors qu'elle fixait son regard.

"Je ne peux pas le laisser Stefan. Damon a été là pour moi quand j'en avais besoin, c'est grâce à lui que j'ai su me contrôler. Je l'aime et je sais que ça fait mal à entendre mais c'est le cas."  

Elle avait raison, même si il ne montra rien dans ses iris, il prenait un coup de pieu dans le coeur, un nouveau. Il savait que son retour serait plus douloureux pour lui que pour elle. Et elle ne se gênait pas pour le blesser à nouveau, à croire que la douce Elena avait disparu, laissant place à une cruauté dont son frère savait parfaitement exercer. Si elle ne l'avait pas jeté comme elle l'avait fait lui aussi aurait pu l'aider, et cette main tendue l'aurait peut être lui aussi amené vers le chemin de la rédemption. Mais elle ne lui en avait pas laissé la chance. Tournant des talons, Stefan resta immobile à fixer la fenêtre. Il avait envie de tout casser, d'aller briser la nuque au brun en bas malgré l'amour fraternel qu'il avait pour lui. Juste pour se venger de lui avoir pris la seule chose qui comptait en ce monde, et se sentir ainsi soulager. Il ne fit rien, rangeant les dégâts qu'ils avaient occasionnés dans sa chambre. Jetant à nouveau ce journal pour le faire disparaitre à tout jamais. Si il devait de nouveau écrire, ce serait un nouveau moment de sa vie, sa renaissance pour elle, sa rose.

Contrairement à son frère, Stefan avait du respect pour les conversations qu'entretenaient Elena avec les autres. Il ne s'immisçait pas dans son jardin secret, et si il avait su que ses oreilles trainaient bien qu'il s'en doutait, il aurait pu faire beaucoup mieux pour le contrarier et le faire sortir de ses gongs. Mais finalement bien qu'il soit un boucher, ou un psychopathe, il n'en restait pas moins, un garçon tendre et respectueux. Une larme mourant à ses lèvres tant les retrouvailles étaient plus douloureuses qu'il ne l'aurait songé, il l'essuya rapidement. Hors de question de laisser voir quoique ce soit. Les minutes défilèrent et il resta stoïque assis sur son lit, et alors qu'il sortait de sa chambre, il croisa le regard peu aimant de son frère avec qui il y a bien longtemps il était proche.

"Laisse la réfléchir, si c'est toi alors soit... Je ne ferai rien pour interférer dans ses choix... Ne joue simplement pas avec elle."

Un rictus blasé s'échappa de ses lèvres alors qu'il le poussait de l'épaule. Damon semblait croire que jouer les coqs avec les hommes lui donnaient de l'importance, il n'en restait pas moins une chiffe molle aujourd'hui. Lui volant les femmes qu'il avait aimé, bon ok Katherine c'était pas son coup de coeur mais quand même, c'est énervant de voir que son frangin n'a aucune personnalité au point de jeter son dévolue sur les femmes qui s'approchaient de Stefan. Il se retourna et le regarda alors qu'il s'éloignait.

- Je n'ai pas l'intention de la brusquer Damon. Ne me confond pas avec toi. Et je suis sur que si on comptes le nombre de fois qu'elle a pleurer avec toi et avec moi... Tu lui as fais plus de mal que jamais je n'aurais pu le faire..

Sur ce, il n'attendit pas que Damon réplique car il en avait clairement rien à branler et descendit à la vitesse éclaire dans la cuisine pour servir un soda au frigo, avant d'envoyer un SMS à Shaw. "Je passe te prendre demain matin 8h pétante où je t'ai déposé. A+ Stef".



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore Sam 3 Aoû - 12:44


Seule debout dans le salon, les deux verres dans ses mains Elena versait des larmes de pure tristesse. Abasourdie par les paroles que venait de verser Damon, la belle laissa ses bras baller, faisant tomber les récipients dont l'un rependit son contenu sur le tapis persan. Les mots de l'ainé Savatore résonnaient dans son esprit comme la terrible fin de tout ce qu'ils avaient construit bien avant qu'elle ne devienne une vampire. Son cœur était brisé, réduit en cendres par tant de souffrances qu'elle ne pouvait guère plus gérer. Des gouttes cristallines roulaient sur ses joues sans qu'elle ne fasse un bruit, muée dans un silence pesant alors qu'elle observait la cheminée éteinte. Puis elle tourna le visage vers le canapé où elle s'était réveillée après l'attaque de Katherine pour laisser son regard filer sur le tapis qui avait témoigné de sa mort. Fronçant les sourcils, la jeune femme remarqua quelque chose d'étrange, la faisant sortir quelques secondes de sa torpeur émotionnelle: le tapis avait été changé. La belle en était persuadée et bien que la copie soit parfaite la tâche de sang impossible à ravoir - et Dieu sait qu'elle avait essayé à de maintes reprises à en venir à bout - avait disparue. Cette constatation était bien futile au regard de ce qu'elle était contrainte de supporter en ce moment même, c'est pourquoi elle n'y prêta que peu d'attention et se laissa retomber sur le sol, la tête tenue par ses mains tremblantes au rythme de ses pleurs. Damon avait été là pour elle, il l'avait empêché de se nourrir sur de pauvres innocents, il avait protégé sa famille du monstre qu'elle était devenue, aidé ses amis, et alors qu'elle pensait être plus heureuse que jamais malgré les agissements de Katherine et Rachel, son monde venait de se dérober sous ses pieds.

Et puis il y avait cette promesse qu'il lui avait faite en jurant sur son honneur: si elle venait à faire du mal à ses proches, il devrait là tuer. Voyant sa souffrance décuplée de part sa nature vampirique, Elena effleura l'idée de s'en prendre à eux, juste pour qu'il lui perce la poitrine d'un pieu dans le cœur, mettant enfin un terme à sa vie. Sans Damon près d'elle la jeune femme n'était plus rien, l'ombre d'une humaine qui jadis savait remonter tous les obstacles, une humaine qui aimait son frère comme jamais ... Tout se bousculait en elle, le retour de Stefan la rendait incertaine de ses sentiments qu'elle pensait sincères et c'est doucement qu'elle le va sa main devant ses yeux brillants, observant sa bague. Damon lui avait offert ce présent peu de temps après sa transformation. La belle se souvenait avoir été heureuse et choyait ce bijou comme s'il représentait le symbole de sa nouvelle vie, une vie qui venait de partir en fumée en un claquement de doigts. Une fois encore Elena se retrouvait tiraillée par sa gentillesse, sa compassion et son amour pour les deux frères qu'elle ne voulait en aucun cas brisé. Elle les aimait tous les deux, non pas qu'elle les veuillent comme les avait voulu son ancêtre, mais elle ne pouvait en aucun cas faire un choix. Stefan représentait une part importante de son passé et les sentiments encrés dans son palpitant ne pourraient jamais s'effacer: elle était vouée à l'aimer pour l'éternité. Cependant elle avait ressentie des choses encore plus grandes, plus importantes à l'encontre du brun cinglants au regard azuré. D'abord vicieux Damon avait su conquérir son cœur à force de gentillesse et de préoccupations, elle lui devait tout. Absolument tout.

Toujours anéantie mais ne voulant pas créer de soucis ou de remords au cadet qui descendait les escaliers, Elena sécha ses larmes et se releva, passant ses doigts dans ses cheveux pour ne rien laisser paraître. Enfin elle ramassa les deux verres et les disposa sur la table où se trouvaient plusieurs bouteilles encore pleines d'alcool. Comme s'il s'agissait d'un vestige de son passé la brunette toucha l'une des fioles en verre ciselé, sentant implicite le contact rassurant de l'homme pour qui son cœur se mourrait. Lequel vous demanderez-vous? Et bien cette question restait sans réponses. hésitante elle voulu enlever sa bague pour la rendre à celui qui le lui avait donné avant de se reprendre: il faisait encore jour dehors or elle ne voulait en rien rester plus longtemps dans ce manoir qui ne voulait plus d'elle. Refoulant sa tristesse elle regarda une dernière fois l'intérieur de la demeure où elle avait résidé, refoulant son envie de rejoindre l'ainé de la fratrie dans sa cachette. Elena savait qu'en temps de crise mieux valait le laisser seul, et puis n'avait-il pas prononcé la sentence qui lui avait arraché le peu d’intérêt qu'elle portait encore à la vie? Soupirante elle fit un Adieu mental à son domicile pour reprendre son existence auprès de Jenna et Jeremy. Alors qu'elle se rendait la mort dans l'âme en direction de la porte d'entrée son regard torturé croisa celui semblable de Stefan. Un sourire bien piètre se teinta sur son visage tandis qu'elle faisait un hochement de tête en signe d'au revoir. "Je suis désolée Stefan ..." Dit-elle d'une voix dénuée de tout entrain. Puis une idée lui vint en tête et c'est en posant son indexe sur ses lèvres avant de montrer son oreille  comme pour lui faire comprendre qu'elle ne dirait mot en sachant pertinemment que Damon les écouterait. De ce fait la belle sortit son téléphone et y tapa rapidement un message dont elle lui montra l'écran illuminé "viens Samedi à la maison de mes parents s'il te plait. Damon sera à la réunion du conseil. Nous devons parler en privé." avant de finalement quitté les lieux, une dernière pensée pour l'ainé dont elle aurait aimé revoir le visage bienveillant.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore

Revenir en haut Aller en bas

Is that true?! Ft Damon & Stefan Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Salvatore-