RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Sam 3 Aoû - 16:45


Comme bien souvent depuis qu'elle était retournée dans la maison de ses parents, Elena était seule dans la grande bâtisse vide de monde. Jenna était au travail et bien qu'elle soit une vampire elle mettait un point d'honneur à mener une vie normale tandis que Jeremy, lui, trainait à droite à gauche. Depuis leurs retours dans le monde des mortels les deux seuls membres de sa famille se faisaient rares, c'est pourquoi elle passait le plus clair de son temps avec Damon, dans cet immense manoir qui désormais lui était totalement fermé. Certes personne ne l'avait mise dehors mais au fond Elena savait que ni Damon ni Stefan ne voulaient de sa présence. Elle avait commis des dégâts irréparables et une fois encore c'était à cause d'elle, de ses choix que les deux frères se vouaient une guerre sans limites. Assise sur son lit, son journal appuyé sur ses cuisses et le stylo à la main, la jeune femme mordillait son capuchon, ne sachant quoi vraiment dire. Cela faisait maintenant deux semaines jour pour jour qu'elle n'avait pas eut de nouvelles que ce soir de Damon ou de Stefan, d'ailleurs elle désespérait de voir ce dernier la visiter afin de discuter à cœur ouvert de leurs sentiments respectifs ainsi que de l'avenir se dessinant devant eux. La jolie brune avait depuis cette terrible dispute cessé de boire du sang et bien que la soif la tiraillait de toute part la jeune femme se refusait à accepter ne serait-ce qu'une goutte d'hémoglobine dans son organisme déjà bien meurtri. Caroline avait tout fait pour raviver cette flamme en elle, ce courage qui la caractérisait tant, mais rien ne pouvait faire entendre raison à l'ainée Gilbert.

Soudain l'inspiration lui vint et c'est telle une automate qu'elle se mit à rédiger de son encre bleue ses mornes pensées. Au moins elle laisserait derrière-elle une trace écrite de ses ressentis afin que ses proches tout comme les deux hommes dont elle se sentait prise au piège puissent comprendre sa décision. "Cher journal, Je ne peux plus en supporter d'avantage, mon cœur meurt de jour en jour et je peux déjà ressentir les effets du manque de sang en moi. Cependant je n'abandonne pas l'idée de partir de cette Terre afin de m'endormir pour peut-être être ramenée à la vie par une quelconque personne dans plusieurs siècles. J'aime Stefan, cela est une évidence en soit et jamais je ne pourrai faire taire mes sentiments pour lui. Il a représenté mon monde étant humaine, celui qui a su me faire devenir plus forte et plus courageuse que je ne l'étais. Grâce à lui j'ai fais face à la mort de mes parents, à l'existence des êtres surnaturels et mieux encore j'ai pu gouter au véritable amour avant de perdre la vie. Cela dit Damon n'est pas à exclure de l'image ... lui aussi a sauvé mon âme de nombreuses fois. Je lui dois tout, ce que je suis, la survie de mes proches, et même ma propre survie. En quelques sortes il m'a sauvé de moi-même et du danger que je pouvais représenter pour les autres. Je l'aime, encore maintenant mon corps brûle de pouvoir se blottir dans ses bras et d'admirer ce sourire en coin qui me fait fondre. Hélas je ne veux pas être Katherine, je ne veux pas engendrer une guerre entre eux, c'est pourquoi je me dois de disparaître. Pour l'heure il m'est impossible de faire un choix et bien que ma décision soit difficile à accepter je veux le faire. Je dois le faire. Ce serait égoïste de ma part de continuer à agir comme je le fais, et bien que Caroline ne cautionne pas mes agissements je suis certaine que c'est pour le meilleur. Avec ma disparition cesseront les traques des Originels, Rebekah accédera à la fiole et Katherine tout comme ses sbires arrêteront de terroriser Mystic Falls dans l'unique but de m'atteindre. Finalement je pense que la mère de Bonnie aurait dû laisser Mikael me tuer lorsque je n'étais qu'un nourrisson: ainsi Tyler n'aurait pas souffert de sa transformation en Hybride et beaucoup de morts auraient pu être évitées. C'est donc l'esprit lourd mais plus que jamais déterminée que j'écris mes derniers mots ici. Si quelqu'un vient un jour à lire mon journal, je veux que tout le monde sache que je ne suis pas une martyr, loin de là, mais plutôt une adolescente rongée par les remords et un amour consumant. Jeremy, tout ira bien. Tu n'es pas seul et je sais qu'Alaric, Jenna, Caroline et Bonnie seront là pour t'épauler. Bien que je ne sois pas ta vraie sœur je t'aime et je te supplie de ne pas en vouloir à Stefan et Damon. Ceci est mon choix."

Une larme tomba sur la page, faisant couler l'encre avant qu'elle ne referme le petit cahier recouvert d'un tissu duveteux vert pâle. Rien n'avait changé depuis sa discussion avec Caroline, elle ne souhaitait toujours pas revenir sur sa décision et c'est doucement qu'elle se leva de son lit pour faire face au miroir placé sur sa coiffeuse. Son teint était des plus cireux, ses yeux fatigués et ses cheveux retenus en un chignon sommaire étaient ternes. Du bout des doigts Elena défit l’élastique et secoua la tête pour remettre en place sa crinière brune. Habillée d'un débardeur bleu foncé et d'un short en jean clair la jeune femme n'avait rien de très sophistiquée et se contentait juste d'être elle-même. Bêtement elle se surprit à sourire à son reflet avant de se rendre dans la salle de bain commune à celle de son frère cadet pour se passer de l'eau sur le visage. Une fois cela fait la brunette posa ses mains de part en part du lavabo et s'observa minutieusement: Stefan ne viendrait jamais, s'il l'aurait voulu il serait venu le samedi précédent comme elle le lui avait demandé or le vampire se faisait des plus discrets. A quoi s'attendait-elle au juste? Qu'il continue à se battre pour son amour? Pour la récupérer? Était-ce vraiment cela qu'elle voulait au fond? Agacée de voir le reflet de Katherine, la petite Gilbert donna un coup de poing sur le verre qui se brisa en un fracas terrible. Du sang ruisselait de sa mains ainsi que de son avant bras qu'elle s'empressa de passer sous l'eau froide. Des morceaux s'étaient fichés dans sa chaire, l'empêchant de cicatriser correctement. Fort heureusement en fille qui se respecte Elena avait une pince à épiler sur le meuble recouvert de parfums, maquillages et bijoux en tous genres. Tout en retenant son bras droit avec sa main gauche afin d'éviter de souiller le sol de son sang, Elena retourna dans sa chambre sans vraiment regarder devant elle et ce n'est que lorsqu'elle releva la tête qu'elle se figea, les yeux ronds comme des billes et le souffle coupé. Stoppée dans son élan elle regarda l'homme dans sa chambre, une homme qu'elle ne pensait plus revoir avant très longtemps ... "Stefan?" demanda-t-il en fronçant les sourcils. Ce dernier lui faisait dos mais elle aurait pu reconnaitre l'amour de sa vie entre milles. Puis elle se souvint du journal posé sur son lit et c'est avec une vitesse hors norme qu'elle s'en empara pour que personne ne lise ce qu'elle venait d'écrire, du moins pas avant qu'elle ne se soit éteinte définitivement. "Que fais-tu ici? Je ... Je pensais que tu ne viendrais jamais ..."


Dernière édition par Elena Gilbert le Lun 19 Aoû - 15:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Dim 4 Aoû - 22:47


Stefan était de retour à Mystic, un retour qui avait surpris autant que bouleversé certaines personnes. Il ne s'était pas fait discret, il s'était baladé dans la ville, avait retrouvé de vieux visages, et régler certains comptes. Comme la rumeur répandue quant à son infidélité avec Kay. Il avait été ravie de croiser cette brunette mythomane pour lui remettre les pendules à l'heure et lui faire comprendre qu'il ne fallait pas le chatouiller. Salvatore détestait qu'on puisse dire des choses insensées à son sujet, surtout quand ça touchait sa rose. Il se fichait d'avoir pris une gifle, mais il n'appréciait pas qu'elle se soit sentie trahit sans aucune raison valable. S'en prendre à elle, d'une quelconque façon, faisait naitre en lui une rage profonde qu'il ne pouvait éteindre. Elle était son monde, sa raison d'exister, sans elle, il n'était rien, juste l'ombre de lui même, un vampire sans aucun intérêts. Il ne pouvait vivre dans un monde où elle n'était pas. Le contact de sa peau contre la sienne quand elle l'avait enlacé, était gravé depuis quelques jours en lui, faisant remonter un flot de souvenirs tant joyeux que douloureux. Il était prêt à tout pour la reconquérir, et si elle lui demandait sa bague, cette chose précieuse qui lui permettait de vaquer au soleil, il la lui donnerait quitte à passer l'éternité loin de ce rond chaud. Il l'aimait à s'en faire péter les yeux, et rien n'était plus douloureux que son absence auprès de lui.

Allongé dans le canapé qui ornait sa chambre, un bouquin ouvert sur sa poitrine, il fixait par la fenêtre le feuillage du chêne centenaire devant le manoir. Damon vaquait à ses occupations et lui aussi, ils ne s'adressaient pas beaucoup la parole. Le brun semblait vouloir l'éviter et lorsqu'il le croisait, celui ci se montrait fidèle à lui même. Odieux et sarcastique. Stefan aimait son frère, c'était cet amour qui l'avait poussé à l'obliger de finir sa transformation. Car il n'aurait pu vivre sans sa présence, sans ça, il n'aurait jamais vécu assez longtemps pour croiser le regard pétillant de sa rose. Il comprenait la souffrance que pouvait endurer son frère ainé, car il subissait la même depuis de longues semaines. Une femme, deux hommes, un seul élu. Stefan s'efforçait de croire que ce serait lui, bien qu'il en doutait fortement. Shaw, ne cessait de lui rabattre les oreilles qu'il était mieux que Damon. Mais si elle avait juste pourquoi Elena l'avait quitté pour lui? Les femmes raffolaient donc des mauvais garçons brisant le coeur de ceux qui sont gentils et prêt à tous les sacrifices pour elles? Elena lui avait donné rendez vous dans la maison familiale de Gilbert, samedi dernier. Il avait crevé d'envie de s'y rendre mais les paroles du démon qui vivait à ses côtés lui avait sommé de rester sagement dans le manoir.

"Laisse la réfléchir, si c'est toi alors soit... Je ne ferai rien pour interférer dans ses choix... Ne joue simplement pas avec elle."

Poussant un long soupir en songeant de nouveaux à ses paroles, Stefan se redressa, laissant le bouquin tomber au sol, ses mains saisissant le tissu du canapé entre ses doigts. Fermant les yeux, une larme coula sur son visage, il voulait la voir. Rester loin d'elle pouvait certes lui donner du temps pour réfléchir sans qu'elle se sente bousculer. Mais en restant ainsi, ne laissait il pas paraitre qu'il se fichait d'elle. Trop de questions dans sa tête, s'en fut trop pour lui et il pris ses clés de voiture pour rejoindre la demeure qu'elle habitait désormais loin d'eux. Le soleil était au rendez vous, un petit vent soufflant dans les branches des arbres, cette journée magnifique était pourtant horrible sans sa présence. Roulant à vive allure il fini par se garer devant la demeure. Il ne détectait aucune odeur hormis la sienne. Il resta un temps assis dans sa lotus, à fixer la fenêtre de sa chambre avant de se décider à frapper à la porte d'entrée. Personne ne lui répondit, alors il se permit d'entrer dans cette demeure où autrefois il venait comme il le voulait pour la voir la nuit. Il prononça son prénom dans l'entrée mais personne ne répondit, naturellement il la chercha dans les pièces de la maison avant d'entendre l'eau couler. Se dirigeant dans sa chambre, il fixa nostalgique cette pièce remplit de souvenirs. La laissant tranquillement à la salle de bain, il se tourna vers la fenêtre en silence.

"Stefan?"

L'entendre prononcer son prénom lui donnait des bouffées de chaleur, fermant les yeux un instant il fini par se retourner pour la regarder. Elle était si belle, mais paraissait si faible. Il fronça des sourcils quand elle se rua sur son journal intime posé sur le lit. Un sourire se dessina sur le coin de ses lèvres.

- Je ne me serais jamais permis de le lire Elena

"Que fais-tu ici? Je ... Je pensais que tu ne viendrais jamais ..."

Il glissa ses mains en poche, mordant doucement sa lèvre alors qu'il posait son regard dans le sien. Il hocha de la tête comprenant pourquoi elle disait ça.

- Je... je voulais venir samedi... Mais j'ai préféré te laisser un peu de temps, mon retour semble t'avoir beaucoup chamboulé alors... je ne voulais pas te bousculer davantage.

Stefan s'approcha doucement avant d'enlever une main de sa poche pour la poser sur sa joue, déposant ses lèvres sur son front.

- Tu sembles épuisé ma jolie rose...

Dit il en fixant son regard avant de lui chuchoter.

- Laisses moi te venir en aide Elena.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Lun 5 Aoû - 22:07


Le fait que Stefan, cet homme droit, sincère et honnête n'ait pas lu son journal ne l'étonnait pas, mais dans un acte désespéré par rapport à ce qu'elle venait d'y rédiger la jeune Gilbert préférait s'assurer que ses pensées restent dissimulées jusqu'à ce que l'heure fatidique ne sonne. Un sourire dessiné sur ses lèvres moins colorées qu'à l’accoutumée, Elena était pleinement heureuse de finalement pouvoir avoir cet instant en tête à tête avec l'homme qu'elle aimait. Car oui il était inutile de se voiler la façon elle l'aimait à en crever tout comme elle aimait son frère ainé, et c'était justement ce trop plein de sentiments qui lui brûlait le cœur et lui rendait la vie difficile. Les départager était impossible tout comme elle ne souhaitait pour rien au monde jouer avec leurs émotions comme s'était plu à le faire Katherine par le passé. Hors de question de marcher dans ses traces, elle valait mieux que cela aussi avait-elle pris la douloureuse décision de se rayer du tableau afin qu'ils puissent passer à autre chose: une vie meilleure loin d'elle et des souvenirs qu'elle avait encré dans leur esprit. Tenant le recueil de sa vie contre son palpitant inanimé, la descendante Petrova riva son regard à celui de son bien aimé, son doux amant qu'elle n'avait jamais oublié depuis son départ: pas une seule seconde. Chaque jours elle demandait à Lexi si cette dernière avait de quelconques nouvelles de son meilleur ami mais hélas la réponse était toujours restée négative. La vampire blonde plus âgée que tous ceux qu'elle côtoyait avait écumé les routes de tout le pays à la recherche de son protégé, son ami et confident mais Stefan était resté introuvable au grand damne des deux femmes. La belle ne lui avait pas tenu rigueur du choix déchirant qu'elle avait été contrainte de faire bien qu'elle voue une haine sans bornes à Damon qui avait mis fin à ses jours d'un pieu dans le cœur. La disparition de Lexi avait était terriblement douloureuse pour Stefan tout comme pour elle, aussi ne doutait-elle pas que cette dernière se ferait une joie de retrouver l'homme qu'elle avait à de maintes reprises sauvé de ses démons.

Depuis qu'il avait quitté Mystic Falls Elena n'avait jamais cessé de penser à lui, espérant secrètement qu'il aille bien et qu'il mène une vie convenable loin de la douleur qu'elle représentait. Oui elle l'aimait, c'était indéniable. Ce tournis que sa simple présence provoquait en elle, cette odeur enivrante qui parfumait la pièce d'une délicate fragrance musquée ainsi que son corps contre lequel elle désirait plus que tout se lover, tout chez lui la rendait ivre. Cependant la belle ne pouvait pas céder à ses pulsions, elle ne le devait pas au risque de faire souffrir l'ainée Salvatore tout comme elle ne s'autorisait plus à voir ou ne serait-ce qu'à adresser la parole à ce dernier. Son existence créait assez de discorde entre les deux hommes sans qu'elle ne laisse ses sentiments parler et c'est cramponnée à son journal qu'elle continuait à dévisager le vampire aux traites parfaits, au sourire horriblement tentant et à la voix chantante. Son bras n'avait plus d'importance, plus rien n'avait d'importance hormis lui, dans cette chambre où ils s'étaient aimés et avaient partagés tant de moments aussi joyeux que dévastateurs. "Je... je voulais venir samedi... Mais j'ai préféré te laisser un peu de temps, mon retour semble t'avoir beaucoup chamboulé alors... je ne voulais pas te bousculer davantage." Dit-il finalement en s’avançant près d'elle. L'homme dont elle était tombée amoureuse n'avait pas changé, il était toujours aussi prévenant lorsqu'il s'agissait d'elle et le contact de ses lèvres fraîches sur son front la fit frissonner. Lâchant le manuscrit qui heurta le sol, Elena ne comprenait pas comment il pouvait lui vouloir encore du bien après tout ce qu'elle lui avait fait endurer. Pourquoi était-il aussi gentil avec elle? Il était sensé la haïr, la détester et pourtant rien ne venait troubler l'amour facilement lisible dans ses yeux. "Mais tu es là maintenant" Dit-elle en encadrant son visage de ses mains "et c'est tout ce qui compte Stefan."

Très tactile la jeune Gilbert aimait sentir la peau de celui qui avait su la combler dans son humanité contre la sienne. Là, éclairé par les quelques rayons de soleil filtrant à travers ses rideaux, il était magnifique. Le regardant comme s'il était la plus belle chose qu'il lui fut donné de voir, Elena laissa ses yeux glisser jusqu'à ses lèvres où elle mourrait d'envie d'y déposer un baiser. "Tu sembles épuisé ma jolie rose..." Souffla-t-il sans bouger. Cette phrase la fit revenir à la raison, elle était en effet à bout de forces pour une cause qu'elle avait bien faillit bafouer en se laissant aller à son amour pour lui, pour cette personne qui l'avait sauvé, aimé et choyée comme personne ne l'avait fait de son vivant. Se retournant, la brunette marcha jusqu'à son bureau et dénicha la pince à épiler qui la délivrerait des morceaux fichés dans sa chaire. "Je vais bien, ne t'inquiète pas pour moi s'il te plait" répondit-elle en s'adossant au meuble pour pouvoir lui faire face "la vie est faite de choix, j'en ai fait un et j'espère que tu me laisseras mon libre arbitre comme tu l'as toujours fais ..." Là dessus la belle commença à se défaire de tous les corps étrangers plantés dans son bras et sa main. Le moindre mouvement était extrêmement douloureux, la faisant grimacer et parfois même gémir a chaque tentative de sa part. "Laisses moi te venir en aide Elena" chuchota l'un des vampire de son cœur. Redressant son visage pâle et grisâtre vers son interlocuteur, elle esquissa un sourire sincère. Même maintenant il restait aussi préoccupé qu'avant. "Tu veux m'aider?" demanda-t-elle en s'approchant de son lit où elle s'assit "alors est-ce que tu peux m'aider à enlever ces trucs? Ca fait mal et ..." sentant les yeux de Stefan peser sur son corps, elle se confessa finalement " ... j'ai brisé le miroir de la salle de bain dans un excès de rage." tout en souriant de façon peu fière.

Il était très rare de voir la jeune femme perdre le contrôle de son humanité, et donc de son calme, mais ces derniers temps l'ainée Gilbert état plutôt instable. Kayleigh lui avait fait beaucoup de mal en sous entendant des choses qui visiblement n'avaient pas lieu d'être, et puis que dire des tortures physiques et morales assenées par Rachel et Katherine? Tout était en place pour qu'elle cesse de se battre, qu'elle abandonne et baisse une bonne fois pour toute les bras. Faisant signe à Stefan de s'assoir près d'elle, Elena tendit son bras meurtri pour qu'il la soulage de ce tiraillement incessant. "Donc ... Comment tu te sens? Je veux dire, tu as sûrement des choses à raconter, non? Où étais-tu tout ce temps Stefan? Tu m'as manqué ..." Ses derniers mots avaient été lâchés avec une sincérité flagrante bien qu'elle aurait préféré ne pas les prononcer. Cependant, qu'y avait-il de mal au fond à dire les choses telles qu'elle étaient? Elle s'était fait un sang d'encre pour lui, et il méritait de le savoir. "Est-ce que Lexi sait que tu es revenu? Elle t'as cherché partout tu sais ..."
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Mar 6 Aoû - 21:11


"Mais tu es là maintenant et c'est tout ce qui compte Stefan."

Le contact des paumes de sa main encerclant son visage, le rendait davantage ivre d’amour pour elle. Il plongea son regard dans le sien, il n’avait nul besoin de dire ce qu’il ressentait pour elle, ses yeux parlaient pour lui, trahissait la carapace qu’il s’était construite pour mieux se protéger de ses sentiments. Mais près d’elle, cette protection explosait en milles morceaux, le rendant faible et vulnérable. Il se faisait violence pour ne pas l’embrasser, caresser délicatement sa chaire pour mieux l’aduler. Légèrement tremblotant de cette proximité dont il avait tant rêvé, sa voix douce comme une mélodie s’adressait à lui comme pour l’ensorceler à nouveau, lui infligeant un long frisson à lui en faire rompre la colonne vertébrale.

"Je vais bien, ne t'inquiète pas pour moi s'il te plait, la vie est faite de choix, j'en ai fait un et j'espère que tu me laisseras mon libre arbitre comme tu l'as toujours fais ..."

Stefan hocha de la tête en la regardant s’éloigner de lui pour s’appuyer contre le bureau où il l’avait mainte fois embrassé dans les mois précédents. Cette pièce, elle, tout lui rappelait une partie de sa vie magique, dont il voulait pouvoir à nouveau gouter. Mais jamais il ne brusquerait sa belle pour assouvir ses envies, Stefan n’était pas comme ça et ne le serait jamais. Il s’inquiétait pour elle, il ne l’avait jamais vu aussi pâle, il la voyait comme un film en noir et blanc, perdant toutes son étincelle. Pourquoi était elle ainsi ? La question avait rapidement une réponse, elle devait sans doute ne pas s’être nourrit depuis quelques jours ce qui le désola énormément mais il préférait se taire. S’asseyant à ses côtés il scruta la plaie incrustée de morceau de verre, alors qu’elle lui demandait de l’aider. Il remonta son regard sur elle, alors qu’il prenait délicatement son poignet dans sa main. Elle se sentit obligé de se justifier ce qui lui arracha un sourire en coin.

" J'ai brisé le miroir de la salle de bain dans un excès de rage."

- Par ma faute?

Stefan se sentait soudainement responsable de l’état d’Elena, elle était sans doute plus heureuse avant son retour. Il prit doucement la pince et retira délicatement les morceaux de verres se concentrant dessus pour oublier son cœur qui saignait à l’idée de faire du mal à sa rose. Avalant difficilement la salive qui s’accumulait dans sa bouche, il respirait néanmoins calmement cachant qu’il était triste de la voir ainsi.

"Donc ... Comment tu te sens? Je veux dire, tu as sûrement des choses à raconter, non? Où étais-tu tout ce temps Stefan? Tu m'as manqué ..."

Le fait qu’il lui ait manqué le toucha au plus profond de lui-même, il lui adressa un sourire, avant de continuer ce qu’il avait entreprit. Que lui dire ? La vérité, elle avait le droit de savoir après tout il n’avait rien à lui cacher, il avait toujours été aussi honnête que possible avec elle.

- Toi aussi Elena tu m’as profondément manqué… j’étais en Nouvelle Orléan, je… j’ai pas fais grand-chose là bas à part rester cloitrer dans ma chambre une partie du temps.

"Est-ce que Lexi sait que tu es revenu? Elle t'as cherché partout tu sais ..."

- Non, tu es la première que je voulais revoir Elena. Je suis désolé de vous avoir inquiété, ce n’était pas dans mes intentions… mais après ce qui s’est passé je pensais que tu avais besoin d’espace et que tu n’avais plus aucune utilité à m’avoir près de toi… Tu avais Damon, et tu l’as toujours.

Dit il la gorge serrée, la voix partant en cacahouette tant il lui était douloureux de songé au couple imparfait qu’ils formaient. Oui dans son esprit, il serait bien mieux en couple avec elle pour différentes raisons, le fait d’être romantique et de la faire rêver. Un trait de caractère que son frère n’avait jamais vraiment eut, mais il espérait pour elle qu’il changerait ça. Terminant de retirer les morceaux qu’il avait posé dans sa main, il la délivra du dernier avant de déposer un bisou magique sur sa plaie qui se refermait déjà. Il lui adressa un sourire et se leva pour mettre les morceaux de verre dans un papier puis dans la poubelle. Il se retourna et la regarda un long moment, elle était tellement belle, un véritable ange. Il glissa ses mains en poche.

- Elena? Pourquoi tenais tu à me voir loin de Damon?

Clairement il voulait savoir si il allait encore se faire jeter comme une chaussette ou si il pourrait à nouveau se produire quelque chose entre eux. Il avait le cul entre deux barques et il avait l’impression de toucher l’eau du bout des fesses, l’aiderait elle à remonter à bord d’une d’entre elles ?



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Ven 9 Aoû - 0:22


Tous les mouvement du jeune vampire étaient emplit d'une tendresse extrême rendant béate la jolie brune assise en tailleur sur le lit. Bien que précis dans ses gestes il arrivait parfois qu'un morceau de verre se déniche de sa chaire dans une douleur telle qu'Elena laissa s'échapper de petits gémissement déplaisants, mais cela n'était rien en comparaison du saignement dont été victime son cœur. Déchirée entre les deux frères la brunette ne savait plus qui elle était ni ce qu'elle souhaitait, perdue dans un torrent de sentiments divergents qui l'anéantissait. Depuis toujours elle avait souhaité vivre une vie comblée aux côtés de Stefan, être sienne pour toujours, se lier à lui pour l'éternité et pourtant quelque chose dans leur couple avait changé, la poussant vers le vice et dans les bras du frère ainé. Était-ce une erreur? Une simple et unique erreur de parcours afin de consolider leur amour et montrer Ô combien il était fort? Elena ne saurait le dire mais pour l'heure se perdre dans les yeux torturés de celui qu'elle rêvait d'embrasser était tout ce qui comptait. Ils étaient seuls dans une maison remplie de leur histoire ... une histoire qu'elle souhaitait pouvoir revoir s'écrire malgré ses fautes et celles de l'homme qui déjà déposait ses lèvres sur son bras. Damon était important pour elle, il l'avait sauvé, avait sacrifié de son temps, de son amour et de son argent - soyons honnête - pour lui venir en aide et ce qu'elle ressentait pour lui était réel. Au fond d'elle la jeune Gilbert savait qu'elle les aimait tous les deux d'un amour inconditionnel et puissant, un amour dévastateur plus violent et dangereux que toutes les tempêtes. Katherine avait été dans la même position qu'elle plusieurs années avant sa naissance aussi savait-elle que jouer avec le cœur des frères Salvatore était un acte abjecte auquel elle refusait de s'adonner, et pourtant elle devrait faire un choix si ce n'est en terminer une bonne fois pour toute avec eux.

Ses yeux brillant d'amour pour se posèrent sur son visage enchanteur tandis qu'il parlait, faisant raisonner sa voix douce et pourtant virile dans la petite pièce. Son corps entier brûlait de ressentir la sensation d'un baiser sur ses lèvres, de sa peau contre la sienne et de son odeur lorsqu'elle blottissait son visage dans son cou ... Tout chez la belle criait de se laisser aller à ses désirs mais cela ne la représentait pas, ce n'était pas elle, seulement les envies du vampire qu'elle devait concilier avec ses propres souhaits: ceux d'une humaine dont il ne résidait plus qu'un vague souvenir. Elena avait changé depuis le départ de Stefan, elle était devenue plus forte, plus têtue et plus sensible qu'elle ne l'était de son vivant et ses sentiments décuplés rendaient son jugement d'autant plus difficile. Seulement quelques jours s'étaient écoulés depuis cette terrible dispute au manoir ayant marqué au fer rouge son âme meurtrie et pourtant la belle avait l'impression que tout cela remontait à plus loin encore alors que ses forces, elles, l'abandonnaient dans un souffle qu'elle espérait voir s'éteindre d'ici peu. Elle aurait aimé pouvoir être suffisamment sage afin de prendre la bonne décision, de ne faire souffrir personne mais dans l'état actuel des choses rien ne lui donnait plus envie que le contact rassurant d'une étreinte avec le vampire qui avait su donner un sens à sa vie.

"Elena? Pourquoi tenais tu à me voir loin de Damon?" Demanda-t-il finalement en la surplombant de toute sa hauteur, ses mains dans les poches comme il avait l'habitude de le faire. Retenant son souffle comme si ce dernier fut bloqué dans sa trachée, Elena glissa de son lit pour se mettre en position debout, faisant face à l'unique fenêtre de la chambre devant laquelle se trouvait un semblant de canapé confectionné par sa mère adoptive. La jeune femme s'adossa au mur, jouant avec les reflets de la lumière dan ses cheveux en faisant virevolter le rideau sous ses doigts. Pourquoi avait-elle demandé à le voir seul à seul? Elle l'ignorait. A vrai dire aucune explication ne lui venait en tête, la brunette voulait juste ressentir ce qu'elle ressentait à chaque fois qu'ils étaient à l'écart du monde. Sans jamais fixer celui qui savait comment faire battre son cœur éteint, elle replaça une mèche derrière son oreille avant de se décider à faire glisser ses yeux depuis la rue jusqu'au vampire. "La vérité c'est ..." elle se redressa pour lui faire face "je n'ai pas de réelle explication Stefan. Je voulais juste passer un moment seule avec toi, comme nous avions l'habitude de le faire par le passé."

Puis elle glissa ses mains sur les bras du cadet Salvatore, comme si ce simple contact pouvait lui permettre de comprendre ses sentiments et ainsi faire le point sur ce qu'elle voulait vraiment. "Je sais que je t'ai fais du mal et j'en suis consciente. J'ai été trop longtemps la cause de vos disputes à Damon et toi alors je voulais savoir ce qu'il en était de nous, de ce que nous avons laissé derrière. Je ne vais pas te mentir, pas à toi alors autant que tu saches ce que je ressens ..." dit-elle après avoir passé sa langue sur ses lèvres sèches. "Je ne sais plus ce que je veux, je suis perdu et Caroline semble persuadée que nous sommes des âmes sœur mais ... mais j'ai peur. Peur de te blesser une fois encore, peur de briser l'humanité née dans l'âme de ton frère et peur de ne plus être à la hauteur de tes sentiments. Je suis terrifiée Stefan!" Confessa la jolie brune en rivant ses prunelles aux siennes comme pour lui transmettre toute cette crainte qu'elle ressentait en son sein. Il lui était trop pénible de devoir déchirer un amour fraternel comme l'avait fait son ancêtre, elle ne voulait pas être comme cette dernière, pas après les propos horribles que lui avaient servi Damon. "Je ne veux pas recréer le même schéma que Katherine, je ne veux pas et ne peux pas faire de choix. Je t'aime Stefan, je t'aimerai toujours je le sais et c'est pour cela, parce que je tiens à toi que je ne veux pas t'infliger plus de douleur que tu ne peux en accepter." Débita la petite Gilbert en laissant naitre des larmes aux coins de ses yeux tout en resserrant son étreinte tremblante. Que faisait-elle? Que devait-elle dire? Le monde se dérobait sous ses pas, et c'est exactement dans le but de faire cesser ce malêtre en elle qu'elle avait pis sa décision, celle de s'en aller et avant que sa meilleure amie blonde comme les blés ne lui avoue ses intentions, Elena pris les devant. Le lâchant avec toutes les peines du monde alors qu'elle ne demandait qu'à se jeter dan ses bras, la brunette fit volte face et serra les dents avant d'avouer "je vais partir pour un long moment. Alors s'il te plait ne déteste pas Damon, vous devez rester solidaire, liés loin de moi et de tout ce qui touche la lignée des Petrova." Prononcer ces mots lui demandait une force hors norme bien au delà de ce qu'elle pouvait supporter et c'est en se retournant, alors qu'elle allait l'embrasser pour gouter une dernière fois ses lèvres, que tout se mit à tanguer. Ses genoux ne semblaient plus aptes à la soutenir et peu de temps après elle perdit tout équilibre, rencontrant les bras puissants du vampire plutôt que le froid mordant du sol. Elle mourrait déjà, elle le sentait en elle, cette faiblesse aurait prochainement le dessus sur son existence. La tête posée dans le creux de son bras, Elena passa sa main sur la nuque de l'homme qu'elle aimait, faisant naitre un sourire aimant et terriblement désolé sur ses son visage éteint "je vais bien, je te promets que j'irai bien, c'est pour toi que mon cœur saigne ... mais garder le souvenir de ton regard aimant et bienveillant est une bonne façon de partir. Je ne pouvais demander mieux."
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Sam 10 Aoû - 15:50


Stefan la regardait s'éloigner de lui, posant son dos contre le mur, jouant du tissu entre ses doigts. Des petites manies qui étaient tout à fait adorable chez elle et qui lui donnait le sourire à chaque fois qu'il les constatait. Le reflet du soleil, glissait dans ses magnifiques cheveux bruns, donnant l'illusion qu'ils étaient incrustés de pierres précieuses, mais pas aussi précieuse qu'elle ne l'était elle même à ses yeux. Un sourire en coin, il attendait mains en poche l'explication d'Elena. Il rêvait qu'elle lui dise qu'elle le choisissait, qu'ils allaient reprendre leur histoire et balayer à coup de baguette magique les buches qu'ils avaient traversé les mois précédents. Il était loin de se douter des manigances d'Elena, de sa volonté de mourir, et si il l'avait su jamais il ne l'aurait laissé faire. Il serait resté à son chevet jour et nuit pour la surveiller pour lui donner à nouveau le gout de vivre et surtout, ne pas la perdre. C'était peut être égoïste mais il avait besoin d'elle, de son sourire, de son regard sur lui pour surmonter sa nature de boucher.

"La vérité c'est ... je n'ai pas de réelle explication Stefan. Je voulais juste passer un moment seule avec toi, comme nous avions l'habitude de le faire par le passé."

Un sourire s'agrandit sur son visage, il est vrai qu'ils passaient beaucoup de temps ensemble à l'époque. En faite, tout leur temps libre, ils le passaient ensemble à parler où même juste à se lover l'un contre l'autre sans prononcer aucune parole, juste en se délectant de la présence de l'autre. Il se souvenait de tous ces moments passés en sa compagnie, il s'y était toujours sentit bien, comme un homme qui se remettait à vivre. Et aujourd'hui plus que jamais, il voulait retrouver ces sensations longtemps perdues. Le contact de sa main sur son bras, lui donna des frissons, si il avait eu un pou, il se serait surement mis à pulser à tout rompre dans sa gorge. Il fixait ses iris, le moindre traits qu'affichait son visage, elle était merveilleuse, elle était étincelante malgré son visage pâle, qui manquait sans doute de sang.

"Je sais que je t'ai fais du mal et j'en suis consciente. J'ai été trop longtemps la cause de vos disputes à Damon et toi alors je voulais savoir ce qu'il en était de nous, de ce que nous avons laissé derrière. Je ne vais pas te mentir, pas à toi alors autant que tu saches ce que je ressens ..."

Stefan la regardait essayant de cacher son angoisse, était ce bon signe? Ou allait il encore prendre une porte de prison en plein visage, allait il encore souffrir, ou au contraire allait il revivre, retrouver son amour perdu? Il n'en savait rien mais écoutait avec attention comme il n'avait jamais écouté personne d'autre qu'elle. Elle était son univers, sa muse, l'inspiration qui lui faisait écrire toutes ses lignes dans son journal. Journal qu'il avait mit à néant à son retour comme pour sonner un renouveau.

"Je ne sais plus ce que je veux, je suis perdu et Caroline semble persuadée que nous sommes des âmes sœur mais ... mais j'ai peur. Peur de te blesser une fois encore, peur de briser l'humanité née dans l'âme de ton frère et peur de ne plus être à la hauteur de tes sentiments. Je suis terrifiée Stefan!"

Sur ces mots, Stefan s'approcha d'elle, prenant son visage entre ses mains. Le fait qu'elle soit terrifiée lui faisait du mal à lui, il la prit délicatement contre lui, sans dire un mot durant quelques secondes juste pour la consoler. Ses doigts caressant la douceur de ses cheveux, alors qu'il fermait un court instant les yeux, photographiant dans son esprit ce moment comme si il était le dernier.

- Elena, tu seras toujours à la hauteur pour moi, je n'attends rien de toi, juste que tu sois toi même comme tu l'as toujours été avec moi.

"Je ne veux pas recréer le même schéma que Katherine, je ne veux pas et ne peux pas faire de choix. Je t'aime Stefan, je t'aimerai toujours je le sais et c'est pour cela, parce que je tiens à toi que je ne veux pas t'infliger plus de douleur que tu ne peux en accepter."

- Ma rose tu vaux mille fois mieux que Katherine, ne t'identifie pas à elle. Tu es son contraire.

Stefan essuyait du bout des doigts les larmes qui coulaient le long de ses joues roses, elle lui avait dit qu'elle l'aimait. Il ne disait rien à ce sujet bien que sa réveille en lui quelque chose de mort depuis des mois. Il était partagé entre la joie et l'incompréhension, comme si il avait un mais quelque part qui ne tarderait à sortir. Et ce qu'il redouta le plus fini par arriver.

"Je vais partir pour un long moment. Alors s'il te plait ne déteste pas Damon, vous devez rester solidaire, liés loin de moi et de tout ce qui touche la lignée des Petrova."

Ses yeux s'écarquillant, Stefan manqua cruellement d'air bien qu'il n'en avait pas besoin. Il se recula, la bouche entre ouverte, comment pouvait elle lui infliger ça à nouveau. IL était revenu pour elle parce que son absence la tuait, et là elle l'abandonnait à nouveau en lui citant qu'elle l'aimait. Il ferma les yeux, serra des poings et de la mâchoire pour ne pas dire quelque chose de regrettable. En les ré ouvrant ses bras rencontrèrent le corps fragile de sa belle rose. Il l'accompagna délicatement contre lui et la souleva pour la déposer sur le lit. Elle ne pesait rien, même une plume était plus lourde qu'elle. Il s'assit à ses côtés et déplaça une mèche qui obstruait son visage.

- Je t'en prie Elena, ne nous inflige pas ça. Je suis revenu car ton absence m'arrachait les entrailles, ne me demande pas de subir ça à nouveau... Toi même tu as dis ne pas vouloir me faire souffrir alors je t'en supplie ne part pas ma rose.

Une larme coula le long de sa joue, d'autres menaçant de faire leur apparition. Le fait de la perdre à nouveau lui était inconcevable, jamais il ne pourrait surmonter une nouvelle absence. C'était au dessus de ses forces, se laisser mourir serait beaucoup plus simple que de se battre. Il caressait tendrement son visage, serrant ses deux lèvres entre elles, avant de poser son front contre le sien, fixant son regard qui l'implorait de prendre une autre décision.

- Elena, si il le faut je m'effacerais pour ton bonheur mais, ne me fait pas ça.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Lun 12 Aoû - 1:14


Entendre ces mots douloureux passer le seuil des lèvres de Stefan lui fit l'effet d'un millier d'aiguilles plantées dans son cœur. Bien que mourante et consciente de l'être Elena n'en restait pas moins déterminée et c'est lorsque son vampire, celui qu'elle avait aimé bien avant de ressentir ce petit quelque chose pour son frère, la déposa sur le lit qu'elle réalisa la portée de ses actes. Elle les blesserait tous les deux d'une façon ou d'une autre: vivante elle devrait faire un choix et morte la douleur qu'engendrerait sa disparition les anéantirait. Mais alors que faire? La brunette n'en savait rien, elle était dépassée par des choses beaucoup trop compliquées pour une fille d'à peine dix-huit ans, des choses que personne ne pouvait soupçonner. Les yeux clos, la belle au teint blafard se contentait de laisser le temps faire son office, écoutant malgré tout les paroles déchirantes du jeune vampire à son chevet. Ce dernier replaça une mèche de cheveux, faisant frissonner son être de ce chaste contact. Il lui avait manqué, c'était une certitude et si elle aurait pu, la petite Gilbert se serait séparée en deux pour pouvoir ainsi satisfaire ceux pour qui elle se mourrait au sens propre du terme. L'un avait été là pour l'épauler de son vivant, l'autre dans son éternité mais tous deux avaient su ravir son cœur et se créer une place en elle. "Je t'en prie Elena, ne nous inflige pas ça. Je suis revenu car ton absence m'arrachait les entrailles, ne me demande pas de subir ça à nouveau... Toi même tu as dis ne pas vouloir me faire souffrir alors je t'en supplie ne part pas ma rose." implorait le cadet Salvatore, la faisant rouvrir ses paupières pour glisser son regard ambré dans celui torturé et inquiet de Stefan. Le voir ainsi la tuait, pour rien au monde la belle ne souhaitait le faire souffrir et encore moins pleurer, elle ne valait pas la peine qu'on l'aime à ce point, petite humaine insignifiante qu'elle était avant que Katherine ne lui retire tous espoirs.

Tant bien que mal Elena se redressa sur sa montagne d'oreillers, laissant la main de l'homme qu'elle aimait de toute son âme glisser sur sa joue avant de déposer son front contre le sien. Comment pouvait-elle choisir ? Cela lui était impossible, elle les aimait beaucoup trop pour se permettre de jouer ainsi avec leurs sentiments. Contrairement à son ancêtre la jeune femme ne daignait pas prendre de décisions déchirantes et surtout elle ne voulait pas faire passer ses propres désirs avant ceux des autres. Toute sa vie la brunette s'était mise en retrait, essayant tant bien que mal de satisfaire les rêves et demandes de ses proches sans jamais penser à elle. Que voulait-elle réellement ? Qui voulait-elle réellement ? Ces questions lui brûlaient le palpitant à jamais figé et bien qu'elle ait feinté une amélioration dans son état auprès de Caroline, la jeune femme n'en restait pas moins partagée et anéanti par l'amour que lui portaient les deux frères. Il aurait été plus simple que Damon garde en lui ses sentiments, la laissant continuer ce magnifique chemin qu'elle partageait avec son frère, mais au fond d'elle, Elena savait qu'elle aurait tout de même ressenti cette flamme intense que lui seul savait faire naître. Oui, elle les voulait tous les deux mais cela n'étant pas possible la petite Gilbert avait décidé de s'effacer un instant pour le bien de tous. "Elena, si il le faut je m'effacerais pour ton bonheur mais, ne me fait pas ça." Cette dernière phrase fit ruisseler ses yeux de larmes salines, elle était un monstre, la pire chose qui soit arrivé dans leur vie, tout comme celle de ses proches et même de sa propre famille. Elle aurait dû mourir sur ce pont avec ses parents, ainsi rien ne se serait produit et les morts ne se seraient jamais enchaînées à Mystic Falls. Dans son sillage Elena n'aurait laissé aucun membre de la lignée des Petrova, faisant cesser les actes de Klaus bien qu'Isabella ait une infime partie de son sang dans son organisme.

Fatiguée et pourtant consciente, la brunette serra de ses doigts tremblants ceux du vampire, sentant le souffle de se dernier frôler dangereusement ses lèvres. Là, dans sa chambre elle souhaitait donner le baiser qui scellerait un amour nouveau entre eux, un baiser faisant table raz du passé pour dessiner un avenir plus glorieux. Cependant rien ne se produisit, vis à vis de Damon elle n'avait pas le droit de se laisser ainsi aller, c'était indigne d'elle et surtout indigne du souvenir qu'elle voulait laisser à Stefan. Un sourire illumina furtivement son visage lorsqu'elle se laissa doucement retomber sur la couche, entraînant avec elle cet homme doux et aimant qui malgré son rejet ne demandait qu'à être aimé à nouveau. "Je ne veux pas que tu t'effaces, je ne veux plus que tu disparaisse Stefan. Je t'ai déjà perdu une fois ... pas deux." dit-elle en blottissant son corps frissonnant contre le sien, comme si une quelconque chaleur pouvait réchauffer son corps gelé. "Le jour où Katherine m'a transformé, j'ai reçu un appel de Lexi …" commença-t-elle en se remémorant cette partie douloureuse de son existence : celle qui avait mis un terme à sa vie d'humaine pour lui donner accès à l'éternité. "J'étais inquiète pour toi, je savais que le fait de t'avoir rejeté aurait des conséquences sur ton comportement et cela me rongeait ... alors j'ai demandé à ton amie de m'aider à te retrouver. Jamais je n'ai voulu te faire souffrir, pas une seule fois mais je voulais savoir si tu arrivais à surmonter cette épreuve. Quand j'ai su que nous tenions une piste je n'ai pas hésité une seconde et j'ai pris ma voiture pour rejoindre sa maison." un silence pesant s'installa, la faisant se plaquer que plus encore contre le corps de Stefan, comme pour se persuader qu'il était bel et bien là, que tout cela n'était pas le fruit de son imagination. "Il y avait quelqu'un sur la route, je ne sais pas qui mais je suis sûre d'avoir vu quelqu'un alors j'ai essayé de l'éviter et … ma voiture a percuté un arbre. Le choc a été violent, j'étais terrorisée et je ne sais pas comment j'ai réussi à appeler Damon pour qu'il m'aide. Il a dû me faire boire de son sang pour soigner mes blessures, sans cela je serai morte et si j'avais su …" Ses sanglots devinrent de plus en plus fréquents tandis que son visage se dessinait une trajectoire jusqu'au creux du cou rassurant de son vampire. Se souvenir de ce moment crucial de sa vie était des plus pénibles et pourtant elle voulait qu'il sache tout. "Si j'avais su je n'aurais jamais fait appel à lui. Je n'étais pas prête à devenir un vampire, je ne voulais pas de tout cela, je demandais juste une vie normale, pourquoi moi ? Je n'ai pas demandé à être le double Petrova mais … le fait est que Damon m'a ramené au manoir et que Katherine y était. Elle m'a frappé, a torturé ton frère sous mes yeux avant de me briser la nuque. C'est là que la fille que tu as aimé est morte Stefan." Sur ses mots elle redressa la tête afin de sonder son regard impénétrable. "Elle est partie, cette innocente humaine que tu chérissais, celle qui pouvait te faire partager ses battements de cœur tout comme son sang est morte ce soir là. Et je suis désolée de ne pas pouvoir la ramener !" S'exclama-t-elle en se laissant aller à des pleurs de douleur. Elle voulait plus que tout redevenir humaine, retrouver sa vie et ses sensations passées mais hélas jamais elle n'aurait la chance de pouvoir ne serait-ce qu'effleurer cette idée.

Plus que jamais Elena avait besoin de réconfort, de savoir que tout irait bien, qu'elle n'était pas seule malgré tout … seul l'homme à ses côtés pouvait lui procurer ce sentiment de sécurité. "Je voulais mourir, je ne voulais pas achever ma transformation et j'ai cédé. J'ai cédé à la demande de Damon, je ne supportais pas de voir tant de tristesse dans son regard et … j'ai tué des gens. Beaucoup de gens et j'ai aimé ça! Je suis un monstre même si Caroline pense le contraire j'ai brisé des familles et jamais mes victimes ne reviendront à la vie ! Je ne peux pas les ramener et je m'en veux tellement !" La douleur de ses révélations provoquait en elle un hurlement interne terrifiant comme si le reste d'humanité pleurait ce qu'elle était devenue. Avec milles précautions la jeune femme se défit de son étreinte et passa ses mains sur son visage tiraillé par la peine, le regard dans le vide. Elle avait aimé tué, elle avait ressenti un sentiment de pouvoir et d'ivresse au delà de toutes croyances et c'était cela qui la terrifiait. Maintenant qu'elle n'absorbait plus de sang la belle sentait ses pulsions primaires refaire surface et les garder enfouie devenait une véritable torture. "Je veux être humaine à nouveau, je veux que ma vie redevienne comme avant, oublier les mauvaises choses pour ne garder que le meilleur …" Puis elle tourna la tête en direction de l'unique présence en ces lieux "mais je ne peux pas, n'est-ce pas ? Rebekah ne me laissera jamais boire l'unique fiole capable de me rendre ce que Katherine m'a pris. Je me haïs Stefan. Je ne peux pas vivre avec tous les actes terribles que j'ai commis que ce soit vis à vis de toi, de Damon ou même des autres. Je ne peux plus continuer, je n'ai plus la force de me battre. Je ne veux plus faire souffrir qui que ce soit …" Ses propos étaient emplis d'une sincérité épouvantable, capable de briser même la plus solide des carapaces. Tant de tristesse, de dégoût et d'amertume était insoutenable pour la jeune Gilbert et tentait de se remettre sur ses deux pieds. Assise sur le rebord de son lit, dos à son vampire, elle sentait le regard de ce dernier sur son corps meurtri. Son choix avait été réfléchi, orchestré afin que personne ne la contraigne à continuer une existence qu'elle ne voulait plus mener. Un danger, voilà ce qu'elle représentait pour les humains, pour Jeremy … "Je ne demande pas à ce que tu sois d'accord avec mon choix, seulement …" elle haussa les épaules imperceptiblement avant de se tourner dans sa direction "que puis-je faire d'autre ?" Cette question n'avait de cesse de la tarauder, peut-être Stefan en avait-il la réponse ? Si non, alors elle était une cause perdue.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Lun 12 Aoû - 23:25


Elena voulait partir, loin de Mystic, loin de lui, lui infligeant un nouveau trou béant et saignant dans sa poitrine. Une plaie qui se ré ouvrait alors qu'il avait pris soin de la cautériser pour qu'elle ne lui fasse plus aussi mal, afin de pouvoir paraitre fort aux yeux de tous. Mais son amour pour elle, le tuait petit à petit, l'entrainant dans le néant, dans une spirale d'émotion difficile à gérer. Jamais il n'aurait cru rencontrer quelqu'un comme elle, quelqu'un qui réussirait à faire réapparaitre son humanité, quelqu'un qui arriverait à toucher son coeur mort depuis longtemps. Alors il ne pouvait continuer à vivre loin d'elle, il préférait la savoir heureuse et lui malheureux que loin de lui et dans l'insécurité. Avec eux, avec lui, elle ne risquait rien, il veillerait toujours sur elle, et savait que son frère en ferait de même. La gorge serrée, les yeux clos, laissant couler quelques larmes, il avait envie de lui hurler de ne pas jouer les égoïstes, de l'achever sur le champs avec un pieu plutôt que de continuer à la faire saigner ainsi. Même ses supplications ne donnaient rien, il lisait dans la voix de sa rose, qu'elle était décidée et que rien ne la ferait changer d'avis. Empoignant dans son poing le couvre lit, le serrant de toute ses forces pour ne pas laisser hurler sa douleur.

"Je ne veux pas que tu t'effaces, je ne veux plus que tu disparaisse Stefan. Je t'ai déjà perdu une fois ... pas deux."

- Alors ne m'abandonne pas...

Dit il en ouvrant ses yeux libérant de nouvelles larmes, passant sa langue sur ses lèvres pour se contenir encore et encore. La proximité de son visage, son odeur, son regard dans le sien, il crevait d'envie de gouter à nouveau à ses magnifiques lèvres comme il l'avait maintes fois fait dans le passé. Les deux mains de Stefan finirent par glisser sur le visage pâle de sa rose, le prenant doucement comme pour la forcer à regarder ses iris pour la dissuader de commettre une erreur. Sa vie était à Mystic Falls pas ailleurs, son destin était tracé ici, et si il ne devait pas faire partit de ce tableau, il resterait en retrait. Mais elle ne semblait pas vouloir le rejeter, elle collait son corps au sien, les entrainant dans une étreinte délicieuse et brulante. Comme un orage prêt à éclater, mais rien ne se passait, il y avait juste des mots, des émotions, et des larmes.

"Le jour où Katherine m'a transformé, j'ai reçu un appel de Lexi … J'étais inquiète pour toi, je savais que le fait de t'avoir rejeté aurait des conséquences sur ton comportement et cela me rongeait ... alors j'ai demandé à ton amie de m'aider à te retrouver. Jamais je n'ai voulu te faire souffrir, pas une seule fois mais je voulais savoir si tu arrivais à surmonter cette épreuve. Quand j'ai su que nous tenions une piste je n'ai pas hésité une seconde et j'ai pris ma voiture pour rejoindre sa maison."

Le coeur mort de Stefan se serra tout de même sous ses paroles, était il la cause de sa transformation? Il n'en savait rien pour le moment mais sa haine envers Katherine devenait plus grande. Il la savait plus forte que lui, plus vil, mais si il fallait l'affronter pour se sentir soulager ou même pour venger sa raison de vivre, Stefan irait, quitte à y laisser la vie. Il le ferait sans aucun regrets. Le corps de sa douce se plaquait davantage contre lui, alors il passa ses mains sur le côté de ses cottes, la serrant contre lui, mais en prenant soin de ne pas la blesser, comme si elle était du cristal prêt à rompre à la moindre secousse.

"Il y avait quelqu'un sur la route, je ne sais pas qui mais je suis sûre d'avoir vu quelqu'un alors j'ai essayé de l'éviter et … ma voiture a percuté un arbre. Le choc a été violent, j'étais terrorisée et je ne sais pas comment j'ai réussi à appeler Damon pour qu'il m'aide. Il a dû me faire boire de son sang pour soigner mes blessures, sans cela je serai morte et si j'avais su …"

Fermant les yeux un court moment pour camoufler un grognement de rage au sein de sa gorge, Stefan était partagé entre de la rage contre son frère pour avoir fait ça, connaissant l'épée Damoclès au dessus de sa chevelure brune et de la tristesse car sans son départ jamais elle n'aurait pris sa voiture. Pouvait il réellement jeté la pierre à son frère? Non, il aurait certainement fait la même chose, mais à la différence jamais il ne l'aurait ramené à Mystic durant les heures suivantes. Le visage de sa puce vint trouver refuge au creux de son cou, et naturellement il apposa sa main contre le derrière de son crâne pour la soutenir. Le bruit de ses sanglots étaient insurmontable, invivable, il avait envie de tout casser, mais il restait fidèle à lui même, silencieux et présent pour elle.

"Si j'avais su je n'aurais jamais fait appel à lui. Je n'étais pas prête à devenir un vampire, je ne voulais pas de tout cela, je demandais juste une vie normale, pourquoi moi ? Je n'ai pas demandé à être le double Petrova mais … le fait est que Damon m'a ramené au manoir et que Katherine y était. Elle m'a frappé, a torturé ton frère sous mes yeux avant de me briser la nuque. C'est là que la fille que tu as aimé est morte Stefan."

Stefan fixait son regard, ne la coupant pas, il voyait à quel point c'était douloureux pour elle. Tant d'émotions, tant d'épreuves où il n'avait pas été présent pour l'épauler. Il passa sa langue sur ses lèvres sèches pour contenir ses propres sanglots. Il était responsable de son état, à tout jamais il se sentirait coupable, mais pourrait il vivre avec ce poids sur les épaules? Il embrassa son front, collant ensuite le sien contre en fixant son regard, essuyant avec son pouces les larmes qui gorgeaient ses joues.

- Elle n'est pas morte Elena, tu es toujours celle que j'aime...

"Elle est partie, cette innocente humaine que tu chérissais, celle qui pouvait te faire partager ses battements de cœur tout comme son sang est morte ce soir là. Et je suis désolée de ne pas pouvoir la ramener ! Je voulais mourir, je ne voulais pas achever ma transformation et j'ai cédé. J'ai cédé à la demande de Damon, je ne supportais pas de voir tant de tristesse dans son regard et … j'ai tué des gens. Beaucoup de gens et j'ai aimé ça! Je suis un monstre même si Caroline pense le contraire j'ai brisé des familles et jamais mes victimes ne reviendront à la vie ! Je ne peux pas les ramener et je m'en veux tellement !"

Durant ses mots elle s'éloigna de lui, et il serra entre ses mains le drap du lit, ses veines étant à deux doigts d'exploser par la force. Son discours la faisait bruler de l'intérieur, il respirait difficilement pour se calmer bien que cette source d'oxygène lui était indispensable pour vivre. Sa gorge le brulait pas à cause de la soif mais à cause de cette déchirure.

"Je veux être humaine à nouveau, je veux que ma vie redevienne comme avant, oublier les mauvaises choses pour ne garder que le meilleur … mais je ne peux pas, n'est-ce pas ? Rebekah ne me laissera jamais boire l'unique fiole capable de me rendre ce que Katherine m'a pris. Je me haïs Stefan. Je ne peux pas vivre avec tous les actes terribles que j'ai commis que ce soit vis à vis de toi, de Damon ou même des autres. Je ne peux plus continuer, je n'ai plus la force de me battre. Je ne veux plus faire souffrir qui que ce soit … Je ne demande pas à ce que tu sois d'accord avec mon choix, seulement … que puis-je faire d'autre ?"

Stefan laissa sa tête basculer en arrière, ses larmes inondant son visage, ses pleurs le faisait trembler comme il n'avait jamais trembler auparavant. Il sentait le reste de son âme quitter son corps, il n'était pas digne d'elle, il ne la méritait pas, pour toutes ses souffrances dont il était le coupable. Celui à punir, à condamner à mort si il le fallait. Car aujourd'hui jamais il ne pourrait vivre en sachant qu'il est fautif de l'écroulement de son monde. Il finit par se lever du lit, essuyer du revers de sa main son visage, avant de s'approcher d'elle. Tombant à genoux, les yeux brillant de tristesse, il entremêla leur doigt avant de laisser tomber sa tête sur ses cuisses.

- Elena, ma rose, je suis désolé pour tout le mal que tu as enduré par ma faute... C'est moi le coupable sans mon absence tu n'aurais pas pris le volant, tu n'aurais jamais bu le sang de Damon et jamais tu n'aurais été ce que tu détestes aujourd'hui...

Sa voix était douce mais remplit de larmes.

- Je te jure que je ferais tout pour trouver cette fiole pour te la donner et te rendre ta vie... Et si je n'y arrives pas je m'arracherais moi même le coeur pour me punir de toutes les souffrances que je t'ai infligé.

Stefan embrassa ses mains remontant son visage larmoyant sur elle. La seule et l'unique personne à ne l'avoir jamais vu pleurer. Il pouvait monter ses sentiments sans avoir peur d'être pris pour un faible. Mais en même temps sa faiblesse c'était elle.

- Je t'aime, tu es mon unique raison d'être si tu pars, achève moi..


Un silence s'installa et Stefan contemplait cette beauté torturée, cette sirène qui lui chantait un chant hypnotisant qui le faisait toujours revenir à elle. Il ne pouvait partir mais son coeur était lourd et il avait l'impression que sa présence en faisait que renforcer ce sentiment au sein de la poitrine de son amour. Ainsi, à regret, en titubant, il se redressa en restant accroupit un instant, collant son front au sien, fermant les yeux un cours moment avant de déposer un baiser brulant à la commissure de ses lèvres. Il caressa avec ses pouces ce sublime visage dont il se languissait chaque secondes passées loin d'elle, avant de se lever et de se diriger vers la porte. Il s'arrêta près de l'encadrement lui jetant un regard. Partir? Rester? Il ne savait plus ce qui était bon pour elle pour son bonheur.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Mer 14 Aoû - 21:05


Alors que Stefan reprenait le chemin menant au palier, Elena se releva pour lui empoigner le bras avec douceur. Elle ne voulait pas qu'il parte, pas après ce qu'il venait de lui dire. Une note d'espoir venait de teindre son cœur mort en repensant aux paroles de celui qu'elle aimait depuis leur première rencontre. Alors qu'elle venait de passer un savon à Jeremy quant à ses fréquentations ainsi qu'à sa consommation de drogues, la belle était sortie telle une furie des toilettes pour hommes et avait malencontreusement heurté de plein fouet celui qu'elle avait cru nouveau à Mystic Falls. Dès le premier regard quelque chose s'était passé entre eux, un amour, une compréhension mutuelle et un désir cuisant de ne plus vouloir être abandonnée avaient fait naître au sein de l'orpheline des sentiments éteints depuis le décès de ses parents. A l'époque Elena ignorait que Stefan était celui qui l'avait sauvé de ce tragique accident, il l'avait épaulé et veillé de loin tout comme Damon. Depuis ce jour elle avait été prise entre deux feux sans même s'en rendre compte et pourtant l'heure était venue de faire un choix. Posant son front sur le dos puissant du vampire elle laissa échapper un soupire, retenant le flot de larmes qui faisait déjà briller son regard attristé. Le perdre serait une épreuve insurmontable pour la jeune femme qui avait remué ciel et Terre à de nombreuses reprises pour apercevoir ne serait-ce que le sourire radieux de celui qu'elle aimait. Cependant son escapade avec Klaus l'avait indéniablement rapproché de l'ainé bien que ses sentiments pour le cadet soient restés tels quels, du moins le pensait-elle. Sa vie sans lui n'aurait plus de sens, son existence entière n'aurait plus de sens aussi effleurait-elle la stupide idée que recouvrer son humanité l'aiderait à choisir. N'avait-elle pas su faire le point grâce aux palpitations intenses du muscle en son sein? Désormais éteint rien ne semblait pouvoir la guider sur la voie de la raison, celle qui ferait d'elle une fille heureuse sans perpétuellement torturer les deux hommes pour qui elle se partagerait volontiers.

"Ne pars pas ... s'il te plait ..." Souffla la brunette en le forçant à se retourner avec une douceur infinie. Le voir pleurer lui brisait le cœur et fendait son âme sombre et embrumée par les effluves de la mort qui lui tendait les bras. Elle était l'une des rares personne à pouvoir le voir ainsi, vulnérable et pourtant fier. Contrairement à Damon, Stefan avait gardé intacte son humanité, le rendant plus touchant et plus doux que n'importe quel homme sur cette Terre. Il représentait son monde, son passé et le voir ainsi torturé lui donnait envie de hurler de douleur. Elle était celle qui lui infligeait cet état, tout était de sa faute: parce qu'elle l'aimait et parce qu'elle aimait son frère il souffrait comme personne ne méritait de souffrir. "Tu ferrais vraiment cela pour moi? Tu serais réellement prêt à m'aider pour que je puisse redevenir humaine?" Demanda-t-elle en joignant ses mains aux siennes. L'envie brûlante de lier ses lèvres aux siennes devenait de plus en plus intense et c'est au prix d'efforts terribles qu'elle dû se mordre l'intérieur de la joue pour ne pas céder à ses désirs: pas maintenant, pas tant qu'elle ne saurait pas ce qu'elle souhaite véritablement. "Retrouver cette part de moi qui est morte est mon plus grand souhait ..." Commença la jeune femme en déviant son regard vers une photo d'elle et de ses parents alors qu'ils étaient encore en vie. "Je ne pense pas qu'ils soient fière de celle que je suis devenue. Ils étaient des membres du conseil des fondateurs, que diraient-ils du fait que leur fille soit devenue ce qu'ils haïssaient le plus de leur vivant?"

Une larme lui échappa tandis qu'elle marchait avec grâce vers ladite photographie, prenant cette dernière entre ses mains. Ce souvenir remontait à son entrée au lycée. Miranda, sa mère, avait été plus que fière de voir sa fille entrer dans l'équipe de pom pom girls aussi avait-elle tenue à capter l'instant présent en prenant une photo. Ses parents lui manquaient, plus que tout elle avait besoin de l'avis et des conseils de celle qui l'avait élevée mais hélas jamais elle n'aurait la chance de retrouver sa famille perdue par sa faute. "Ils sont morts à cause de moi!" Hurla-t-elle en balançant le cadre contre le mur opposé, brisant le verre qui le recouvrait en un millions de morceaux. Ses excès de rage devenaient de plus en plus fréquents signe que la fin était proche: le vampire en elle tentait par tous les moyens de reprendre le dessus. "Tout est de ma faute! Que dois-je faire?! Tant que je vivrais des gens mourront ... Oui je veux redevenir humaine mais cela ne fera qu’alimenter une fois encore les envies de Klaus et nous savons tous deux qu'il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs." Sa voix tremblante se faisait de plus en plus faible pour finalement n'être plus qu'un murmure entre ses sanglots. C'est alors que le pire se produisit. Lorsque la porte d'entrée claqua Elena se raidit, ses muscles bandés au possible en sentant la délicate fragrance de ce qu'elle évitait le plus depuis ces derniers temps: celle du sang. La voix de Matt retentit au rez de chaussé tout comme celle de son jeune frère. Alors que sa conscience lui hurlait de ne surtout pas bouger son côté vampire, lui, comptait bien survivre par tous les moyens car déjà ses crocs perçaient ses gencives pour dévoiler son visage entravé de veines violacées. Poussant Stefan de toutes ses forces la brunette feula à son encontre pour se ruer dans les escaliers: elle avait faim, horriblement faim et bien qu'elle ne veuille aucunement blesser son meilleur ami rien ne semblait pouvoir la stopper. Rien hormis Stefan. Commettre l'irréparable engendrerait chez elle une perte totale d'humanité ainsi que sa mort certaine. Vivre avec le décès de son ex petit ami et confident la tuerait au sens propre du terme et pourtant Elena n'hésita pas une seconde à plaquer le grand blond au regard azuré contre le mur, entravant sa trachée de son bras tandis que les voix de celui qu'elle aimait ainsi que celle de Jeremy retentissait derrière elle. Tout était confus en elle, la faim la rendait ivre et ce n'est qu'au moment de planter ses canines dans la peau tentante de l'humain qu'elle sentit une prise sur elle, la faisant reculer comme si elle n'était qu'une poupée de chiffon.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Dim 18 Aoû - 2:11


[size=14]Alors qu'il allait passé l'encadrement de la porte pour laisser tranquille sa rose, voyant les émotions qu'il faisait ressurgir en elle, tout comme la peine qui dévorait ses yeux dans lesquels il aimait se perdre, il se stoppa. Son bras envelopper dans sa main, réanimait un gout amer dans sa gorge, celui de l'avoir perdu, et la sensation qu'elle lui échappait davantage en ce jour Sa tête migré dans son dos, il poussa un profond soupir, en posant sa main sur les siennes, fermant les yeux pour ne pas faiblir et l'embrasser. Il ne pouvait agir ainsi, par respect pour son frère mais aussi pour ne pas la brusquer dans son choix. Stefan apprécierait guère que son ainé agisse ainsi à son encontre.

"Ne pars pas ... s'il te plait ..."

Le fait qu'elle l'implorait presque lui fendit son coeur mort, et il se retourna pour noyer ses prunelles dans les siennes. Caressant du bout des doigts ce visage poupin qu'elle arborait, éloignant quelques mèches de cheveux obstruant son regard embué de larmes, il mourrait d'envie de lui dire que tout allait bien se passer, qu'elle ne devait pas avoir peur. Mais lui même ignorait ce que lui réservait l'avenir.

"Tu ferrais vraiment cela pour moi? Tu serais réellement prêt à m'aider pour que je puisse redevenir humaine?"

- Elena je ferais n'importe quoi pour toi... Je serais capable de tout même du pire.

Il caressa les mains qu'elle venait de joindre aux siennes, caressant avec son pouce le revers de ses mimines qui parcouraient il y'a encore quelques mois son corps contre le sien. Il était sincère dans ses paroles, sa vie n'avait plus aucun sens sans la présence de cette brunette dont il s'était entiché au premier regard. Sa ressemblance avec Katherine n'avait rien à voir avec les sentiments qu'il avait développer envers cette douce créature autrefois humaine. Son amour pour elle était différent de ce qu'il avait ressentit et connu avec son ancêtre. Katherine usait de fourberie pour lui intimer d'être à ses côtés.

"Retrouver cette part de moi qui est morte est mon plus grand souhait ... Je ne pense pas qu'ils soient fière de celle que je suis devenue. Ils étaient des membres du conseil des fondateurs, que diraient-ils du fait que leur fille soit devenue ce qu'ils haïssaient le plus de leur vivant?"

Stefan avait mal pour elle, mais ravalait ses larmes pour ne pas la rendre plus triste. Mais le mal être qui la gagnait était contagieux. Laissant ses bras le long du corps, il contemplait cette splendeur regarder la photographie de ce qui était autrefois sa famille. Famille qu'elle avait perdu de manière tragique et dont elle ne se remettait pas. Longtemps il avait essuyé ses pleurs, la serrant contre son corps pour lui offrir réconfort et une oreille attentive. Mais malgré tous ses efforts cette peine n'avait pas disparu, et ne disparaitrait pas de si tôt.

- Tes parents t'aimaient et jamais ils ne t'auraient tourné le dos Elena. Tu as voulu continuer à vivre personne ne peut te blâmer pour ça... Beaucoup voudrait une seconde chance, tu l'as... Celle de changer le monde, les moeurs, donner un sens à tout ça...

"Ils sont morts à cause de moi!"

- Ne dis pas ça tu sais que c'est faux Elena.

"Tout est de ma faute! Que dois-je faire?! Tant que je vivrais des gens mourront ... Oui je veux redevenir humaine mais cela ne fera qu’alimenter une fois encore les envies de Klaus et nous savons tous deux qu'il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs."

Stefan allait répondre à ses questions, usant de son calme et de sa sincérité pour l'apaiser. Il est vrai que voir son entourage rendre son dernier souffle n'était pas humain, et très douloureux. Mais il serait toujours là pour elle. Le claquement de la porte tinta à ses oreilles, et l'odeur du sang monta à ses narines. Il jeta un regard derrière lui, reconnaissant parfaitement les odeurs des deux hommes venant de passer le pallier. Ce dont il ne s'attendait pas c'est à la réaction de sa rose. Le poussant par surprise contre le lit avant de décamper. Stefan écarquilla des yeux et entendit les cris de son jeune frère. Rapidement il descendit les escaliers, voyant ses crocs prêt à se planter dans la jugulaire de Matt son ex petit ami. Ni une ni deux, il l’attrapa par la taille sans pour autant la jeter. Il la garda entre lui, son torse collé à son dos, emprisonnant ses bras dans les siens, se laissant tomber dos au sol, et serrant les jambes de Gilbert avec les siennes. Ainsi elle ne pouvait plus bouger sauf la tête mais elle ne pouvait le mordre. Il lança un regard aux deux autres et leur ordonna.

- SORTEZ, dépêchez vous!!! SORTEZ D'ICI!!!

Quand la porte claque à nouveau pour faire décamper les deux êtres, Stefan colla sa tempe à celle d'Elena, la berçant doucement dans ses bras alors qu'elle était encore telle une furie.

- Elena ma beauté calme toi... Tu ne veux pas faire ça, c'est ta soif qui te contrôle, calme toi... Je ne peux pas te lâcher tu regretterais ton acte... Puise au fond de toi, pense au visage de ton frère, à celui de Matt tu ne veux pas ça. NON TU NE LE VEUX PAS ELENA!!!

Lui hurla t-il alors qu'elle se débattait tel un vers de terre.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Revenir en haut Aller en bas

I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-