RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Dim 18 Aoû - 17:06


Le sang pulsant dans le corps de celui qui pourtant était son ami rendait la jeune femme ivre, comme si ce flux vital, ce sang que réclamait son corps pour ne pas s'éteindre, était l'unique chose qui comptait. Certes elle entendait ses plaintes, ses gémissements et le craquement qu'engendrait son bras sur sa trachée mais cela ne rendait que plus précieux encore ce moment, comme si tout  n'était qu'un simple jeu : une mise en scène dont le dénouement serait fatal à celui qui avait été autrefois son petit ami. Plus aucun sentiment, aucune sensation autre que la soif ne l'animait désormais, juste ce besoin irrépressible de mettre à mort cet humain pour se sustenter de ce que recelait son corps. Le regard sanguinaire d'Elena dont le blanc des yeux était maintenant injecté de sang se plongea dans celui apeuré de sa victime : sûrement comprenait-il que la fin était proche. Quoi qu'il en soit la brunette ne ressentit aucun remord à appuyer un peu plus sur sa gorge, un sourire dangereux teint sur ses lèvres dont dépassés deux longs crocs saillants.

Alors qu'elle se réjouissait de finalement pouvoir laisser libre court à ses instincts primaires, l'étreinte de Stefan douce et pourtant ferme la fit quitter sa proie non sans un feulement de rage. "SORTEZ, dépêchez vous!!! SORTEZ D'ICI!!!" Hurla-t-il à l'encontre des deux humains qui ne demandèrent pas leur reste. Jeremy étant un chasseur il aurait très bien pu maîtriser son aînée sans peine, faisant ainsi grandir la marque que lui seul était capable de voir. Cependant au lieu de la blesser et de lui faire payer ses actes, le cadet Gilbert prit Matt et l’entraîna dans une fuite qui, sans l'ombre d'un doute, n'avait que pour but de mettre en sécurité celui qu'elle avait tenté de mettre à mort. "LACHE MOI STEFAN !!!!" S’exclama-t-elle en se débattant en vain face à la force plus importante du vampire qui la surplombait et la maintenait fermement. La porte claqua finalement, signe que sa proie tant convoitée venait de se faire la malle sous son nez, la privant de ce dont elle avait le plus besoin – et surtout envie – à cet instant. Son regard toujours haineux et entouré des veines saillantes caractérielles aux membres de son espèce, Elena continuait à se débattre avec ferveur tandis que celui qu'elle aimait collait sa tempe à la sienne, la berçant dans l'optique de calmer ses hardeurs. Aveuglée par son besoin de sang et le plaisir qu'engendrait une chasse dont elle ne s'était pas abandonnée depuis sa transformation, la brunette essaya d'asséner un coup à la barrière de muscles et de chaire qui l'empêchait de faire ce pour quoi elle était née : tuer.

"Elena ma beauté calme toi..." susurra-t-il à son oreille, la voix plus douce et calme qu'elle ne devrait normalement l'être. Si elle avait été face à Damon, les choses se seraient très certainement passées différemment, avec plus de violence et de brutalité dont elle avait déjà fais les frais. Contrairement à son frère, Stefan préférait recourir à des méthodes plus décentes, faisant bien attention de ne pas la blesser. "Laisse moi y aller, je VEUX y aller !" continuait-elle de clamer haut et fort en cessant de se défaire de son étreinte. Il était inutile de continuer à se tortiller dans tous les sens car visiblement le vampire dont elle était éprise ne la laisserait jamais achever ce qu'elle venait de commencer "Tu ne veux pas faire ça, c'est ta soif qui te contrôle, calme toi..." Ne pas vouloir cela ? Bien sûr qu'elle le voulait ! Plus que tout le monstre niché en elle souhaitait se repaire du sang du premier humain croisant sa route, sentir ses canines percer l'épiderme pour avoir finalement accès à ce qui faisait d'elle un être normalement nocturne. Son cœur aurait certainement battu à tout rompre s'il n'avait pas été relégué à l'état de pierre, et petit à petit la belle se calma face aux paroles réconfortantes dont elle était le centre. "Je ne peux pas te lâcher tu regretterais ton acte... Puise au fond de toi, pense au visage de ton frère, à celui de Matt tu ne veux pas ça."

Quelque chose en elle lui hurlait que tout était vrai, et pourtant cela ne faisait en rien cesser son envie irrépressible d'arracher des jugulaires. Nourrie à la poche depuis cette sombre nuit où elle avait pour la première fois tué, où elle avait apprécié sa condition à sa juste valeur, Elena n'en restait pas moins une vampire et ses pulsions bien plus importantes que chez ses congénères de par son instabilité et son humanité décuplée rendait ses envies toujours plus vives. Lorsqu'elle était tristes ses larmes se transformaient en torrent, lorsqu'elle était amoureuse ses sentiments étaient inconditionnels, et lorsqu'elle avait faim plus rien ne la retenait. D'ordinaire capable de se raisonner seule en pensant aux conséquences qu'auraient ses actes, la jeune femme ne maîtrisait pour l'heure plus rien : une réaction tout à fait normale au vue du funeste sort dont essayait de se défaire son instinct de survie. "S'il te plaît, laisse moi partir ..." souffla la jeune Gilbert en serrant ses poings à s'en faire pâlir les phalanges. "NON TU NE LE VEUX PAS ELENA!!!" Hurla Stefan dont la voix grondante semblait être celle d'un père réprimant sa fille pour une quelconque bêtise. Immédiatement et sous l'effet de la surprise qu'avait générée ce soudain haussement de ton, Elena se raidit, laissant son regard jusque là mauvais redevenir aussi doux que celui d'un agneau. Ses crocs se rétractèrent avec lenteur tout comme les veines autour de ses yeux s'estompaient pour finalement laisser apparaître cette apparence que tout le monde lui connaissait. Comment avait-elle pu ? Elle avait failli tuer son meilleur ami, avait pesté contre l'un des deux hommes qu'elle aimait et à quel prix ? Vivre avec la mort sur la conscience lui serait impossible, elle ne saurait supporter plus de douleur encore, plus de souffrance qu'elle n'en avait déjà accepté.

Ses membres se mirent à trembler frénétiquement tandis qu'elle réalisait le danger qu'elle venait de représenter. Sans lui, sans Stefan elle aurait certainement tué Matt, elle l'aurait vidé sans retenue avant de tirer sa révérence sous les coups de son petit frère. Sans même s'en être rendu compte Elena venait de mettre à mal la promesse faite à Damon, ce pacte qu'ils avaient passés, une condition qu'elle avait émise avant d'accepter l'éternité. Elle avait attenté aux jours d'un de ses proches, devenant le monstre qu'elle redoutait tant au détriment de la personne que la belle s'était jurée de rester. Cette humaine qu'elle tentait à maintes reprises de conserver s'en allait doucement mais sûrement sans qu'elle ne puisse faire quoi que ce soir. "Oh mon Dieu !" Souffla-t-elle en laissant une larme rouler sur sa peau. "Qu'est ce que je viens de faire ?!" Hurla-t-elle en crispant ses doigts à la veste de Stefan. Prendre conscience de ses actions, ses pulsions qu'elle n'arrivait plus à apaiser la terrorisait plus que tout : elle devait s'en aller. Tant qu'il en était encore temps la brunette souhaitait faire taire le monstre qu'elle devenait, incapable de surmonter une énième épreuve de ce genre. "Je suis désolée … je ne voulais pas, mais ..." Sanglotait-elle dans les bras rassurants qui l'entouraient. "Je n'arrivais pas à m'arrêter ! Si tu n'avais pas été là je l'aurai tué Stefan, je l'aurai TUE !"

Doucement elle pu se remettre debout, ne cessant pas pour autant ce flot de larmes qu'engendrait la plaie béante dans son cœur. Elle n'était en rien meilleure que Katherine, sûrement était-elle même pire que son ancêtre envers qui elle vouait une haine sans limites malgré son humanité conservée. Être un vampire était finalement au dessus de ses forces et quand bien même Caroline avait réussi à s'en tirer avec brio ce n'était pas son cas. La jeune femme ne savait pas réprimer ses envies et tuait pour le plaisir avant de hurler de désespoir une fois ses victimes mortes de ses mains. "Je ne suis pas aussi bonne que vous le pensez tous. Je suis un monstre, une bombe à retardement ! Je ne peux pas rester comme ça … JE HAIS ÊTRE UN VAMPIRE !!" Cria-t-elle en passant ses mains sur son visage alors qu'elle s’asseyait sur les premières marches de l'escalier. "Je ne peux plus supporter ça, je ne peux plus Stefan !" La peur avait laissé place à la rage, rendant la belle plus vulnérable et fragile qu'un enfant. Ses coudes posés sur ses genoux et la tête cachée entre ses mains tremblantes Elena voulait plus que jamais que cela cesse, elle voulait avoir droit à un moment de répit, une sorte d'échappatoire temporaire lui permettant de trouver les réponses à cette questions. Et pour cela quoi de mieux qu'un sommeil prolongé dont seul le sang pourrait la faire revenir ? "Je suis désolée, désolée de devoir vous faire perpétuellement du mal, désolée d'être ainsi … Si tu savais comme je m'en veux ! Je ne veux plus blesser qui que ce soit ..." C'était le désespoir dans sa tenue la plus noble qui teintait ses paroles désormais. Ce qu'elle venait de faire annoncait la fin imminente de sa vie de vampire … du moins pour quelques siècles. Elena abandonnait, elle rendait pour de bon les armes et c'est nichée contre le torse de Stefan, les yeux fermés qu'elle esquissa un dernier sourire. Elle l'aimait, tout comme elle aimait son frère et l'unique chose capable de la rendre heureuse serait de les voir à leur tour heureux. Loin d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Dim 18 Aoû - 23:23


Malgré ses gestes pour se défaire de lui, et toutes ses supplications, Stefan tenait bon, sans grande difficulté et tentait par tous les moyens de la calmer. Loin de lui l'idée de la blesser ou d'user de violence, non Elena n'avait pas besoin de ça, ceci pourrait justement raviver en elle l'envie de sang. Optant pour la douceur il fut contraint à un moment donné de lui hurler qu'elle ne voulait pas ça. Il n'avait pas tord, Elena était tout sauf un monstre sanguinaire, elle n'était pas la créature qui sommeillait en lui la nuit. Non, il refusait de la voir devenir ainsi, de perdre cette humanité qu'il chérissait tant. Elle se devait de rester la même. Un long travail dure et éprouvant était à réaliser, mais si elle le désirait, il serait présent à chacune de ces étapes. Bloquant toujours son corps contre le sien, il entendit ses larmes prendre le dessus sur son visage vampirique. Malgré tout il ne la lâcha pas préférant s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une feinte, et qu'elle reprenait vraiment un visage humain.

"Oh mon Dieu ! Qu'est ce que je viens de faire ?!"

Elle lui hurla dans les oreilles, au point qu'il éloigna un court instant son visage avant de le recoller à sa tempe. Il continuait de la bercer doucement pour se rendre compte que la contracture de son corps n'existait plus. Elle redevenait la douce Elena qu'il avait côtoyé.

- Elena ça nous arrive à tous, l'important est que rien ne soit arrivé.

"Je suis désolée … je ne voulais pas, mais ..."

- C'est rien ma rose... je suis là, c'est rien...

Il finit par relâcher doucement son emprise pour ne pas lui faire mal davantage, et surtout la laisser libre de ses mouvements. Comment pouvait il lui tenir rigueur d'une faiblesse. Stefan comprenait ce qu'elle sentait en elle, le besoin de percer la chaire d'un humain pour s'abreuver de son sang. Mais il n'en pipa mots. Préférant se redresser là où il avait chut ne lâchant pas du regard la brunette qui semblait perdu. Elle était une jeune vampire, ce n'était pas chose aisée que de se retenir face à la nature qui essayait de prendre le pas sur l'humain.

"Je ne suis pas aussi bonne que vous le pensez tous. Je suis un monstre, une bombe à retardement ! Je ne peux pas rester comme ça … JE HAIS ÊTRE UN VAMPIRE !!"

Il la regardait tristement un instant avant de faire disparaitre ce visage pour ne pas la rendre encore plus mal. Alors qu'elle s'approchait des escaliers pour y pleurer, il se rendit vers elle, s'asseyant sur le sol, en posant sa main sur son genoux. Mais les larmes qu'elle déversait lui fendait le coeur. Comment pouvait on autant atteindre un coeur mort?

"Je ne peux plus supporter ça, je ne peux plus Stefan ! Je suis désolée, désolée de devoir vous faire perpétuellement du mal, désolée d'être ainsi … Si tu savais comme je m'en veux ! Je ne veux plus blesser qui que ce soit ..."

Il finit par se tourner vers elle et prendre son visage en main. Ramassant ses larmes avec son pouce, la forçant à la regarder. Il lui fit un tendre sourire.

- Elena, tu n'as aucune raison de t'excuser, pour une chose que tu ne peux pas toujours contrôler. Matt comprendra et restera toujours ton ami... Tu ne dois pas t'excuser d'être devenu ce que tu ne voulais pas... Tu es encore tel un nouveau né, tu apprendras tout avec le temps et nous serons là pour t'aider.

Il pointa son index sur son coeur à elle et baissa son visage alors qu'elle tentait de fuir son regard.

- Même si il ne bat plus tu n'en es pas dépourvu. Tu as toujours cette part humaine, il n'y a qu'à voir les larmes que tu verses. Un monstre ne pleur pas ma rose.

Il déposa un baiser sur son front avant de river son regard dans le sien. Pour lui donner force et courage. Il détestait la voir ainsi, c'était insurmontable que lui souffre est une chose mais elle, jamais, il ne voulait voir d'autres larmes embués son regard.

- On sera toujours là pour toi Elena, jamais on ne t'abandonneras.

Sur ses paroles, il garda contre lui pour la rassurer. Stefan ferait n'importe quoi pour elle, elle était entrée dans sa vie et en faisait partie. Peut importe le choix qu'elle ferait, il resterait présent pour elle. Il ne voulait que son bonheur, et rien d'autre...



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Lun 19 Aoû - 15:26


Aujourd'hui avait été une terrible journée. Bien qu'elle ait pu partager quelques heures auprès de l'un des frères qu'elle aimait tant, Elena n'en avait pas moins attenté aux jours de son meilleur ami. Le vampire en elle, cette chose qu'elle haïssait depuis sa transformation et qu'elle tentait en vain de faire taire, avait refait surface et sans l'aide de Stefan sûrement aurait-elle mis à mort Matt sans retenue. Avant de monter se coucher, la brunette avait serré une dernière fois Jenna et Jeremy dans ses bras, leur clamant qu'elle les aimait sans pour autant faire dans l’extrême afin de ne pas éveiller leurs soupçons. La fin était proche, elle le sentait, au fond de son être meurtri la belle savait qu'elle ne passerait pas la nuit, c'est pourquoi elle replaça son journal dument remplit de ses sentiments derrière le tableau à la tête de son lit avant de se mettre sous les draps. Plus que tout Elena espérait que ce dernier serait trouvé et que tous pourraient comprendre le pourquoi de ce geste, et surtout elle souhaitait que Matt puisse lui accorder le pardon dont elle avait tant besoin.

Le visage éteint, les lèvres sèches et le regard voilé par la mort la jeune Gilbert repensait à ce qu'avait été sa vie jusque là. Une humaine normale, heureuse et enjouée dont le destin avait basculé du tout au tout durant sa dix-septième année. Alors qu'elle pensait pouvoir grandir, vieillir et avoir une vie pleine, tous ses projets s'étaient envolés dès lors qu'elle avait posé les yeux sur Stefan le jour de la rentrée ... et peut-être même bien avant? De fil en aiguille la jeune femme fragile avait appris l'existence des vampires, des sorciers, des loup-garous ainsi que celle des hybrides, des sosies Petrova et de la famille Originel. Chaque proche avait recélé en lui un secret qui lui avait sauté au visage telle une bombe: tous ceux qu'elle connaissait avaient été touchés parce qu'elle était le dernier double, la seule capable de faire de Klaus un être à part et de créer son armée. Humaine elle avait été la cause de tous les problèmes de Mystic Falls et même transformée elle continuait d'attirer le fléau sur cette paisible ville qui pourtant l'avait vu grandir. Et que dire des Salvatore? Elle avait profondément aimé Stefan, un amour pur et franc qu'elle pensait impossible à briser ... et puis il y eut Damon. Cet homme froid, méchant et vicieux qu'elle avait détesté de tout son être avait su faire d'elle une femme exceptionnelle, faire battre son cœur en somme.

Désormais Elena ne savait plus ce qu'elle voulait, avec qui elle souhaitait partager sa vie et pire encore elle avait perdu tous espoirs en la vie. Elle qui d'ordinaire savait si bien surmonter les épreuves baissait littéralement les bras. Plus personne ne devait souffrir, pas à cause d'elle et c'est en resserrant la couette sur son corps engourdis qu'elle ferma les yeux, laissant filer une larme sur son oreiller. A jamais elle aimerait les deux frères, mais en perdre un comme ce fut déjà le cas ne lui serait pas supportable. Appelez cela de l'égoïsme mais elle ne pouvait admettre de se revoir seule une fois encore. Tant de gens avaient péri, pourquoi devait-elle reproduire un schéma qu'elle ne voulait pas? Katherine lui avait ôté la vie à laquelle elle tenait tant, cette humanité qu'elle chérissait dans l'optique de pouvoir un jour être une mère exemplaire, une femme aimante, avoir une vie comme tout le monde en somme. Puis les paroles du cadet qui l'avait veillé jusqu'à ce qu'elle fut calmée lui revinrent en tête. "On sera toujours là pour toi Elena, jamais on ne t'abandonneras." Tant de gentillesse lui brisait le cœur, elle les faisait trépigner, son incapacité à se décider les tuait à petit feu alors qu'elle ne voulait que leur bonheur. "Un parfait petit sosie de Katherine, mielleuse et jouant avec deux hommes pour arriver à ses fins!", les paroles tranchantes de Damon lui hurlaient une vérité qu'elle était incapable d'admettre. Se retournant dans son lit, la brunette était incapable d'ouvrir les yeux, de la sueur perlait sur son front tandis que le délire dans son plus bel atour s'emparait de sa raison. "Je suis un monstre ..." Soufflait-elle en sentant son corps tout entier se crisper lorsque l'image chaleureuse et radieuse de Caroline se dessina sous ses paupières closes "Je t'interdis de penser ça Elena tu m'entends. TU N'ES PAS UN MONSTRE!!" Ces mots avaient été proférés lors de leur discussion au Grill quelques jours auparavant. Et puis ce fut au tour de Jenna de faire irruption dans ses plus profondes pensées, Jeremy, Matt, Bonnie, Dylan, Julian, Elyan ... tous vinrent leur rendre visite tel un adieu déchirant alors que la mort la berçait doucement. "Je suis désolée ..." furent ses dernières paroles avant de sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore] Ven 23 Aoû - 18:45


Les derniers rayons solaires perçaient les feuilles de ce chêne centenaire, un arbre somme toute ordinaire, tout aussi banale que ses voisins, une écorce dure, un feuillage qui bientôt jaunirait en automne pour mourir en hiver, mais par-delà sa similitude avec ceux à ses côtés, cet immense tronc couronné de verdure était très différent. Comme cette fille derrière ces murs, dans cette demeure endormie de l'autre côté de la rue, cette jeune femme ayant pu faire pulser le palpitant mort de Salvatore bien plus qu'il n'avait battu pour celle à qui il l'avait brutalement comparé. Elena Gilbert était douce, courageuse, aimante, certes sensible et butée, mais ses nombreuses facettes, bonnes ou mauvaises, avaient fini par séduire Damon comme jamais il n'avait été charmé de son existence et lui, qu'avait-il fait? Par jalousie méprisante envers son frère, Stefan qui fut le premier chanceux à combler le cœur et le corps de la belle, par fierté mais bien plus pour lui éviter un choix impossible et une douleur déchirante, une fois encore l'ainé de la fratrie avait remis ses désirs au second plan, convaincu que c'était là la meilleure chose à faire pour la jeune vampire s'étant offerte à l’éternité uniquement pour lui. Un soupir quitta ses lèvres, adossé contre ce tronc d’arbre à l’image de l’amour qu’il avait toujours ressenti pour elle, Damon, les bras croisés sur la poitrine, traversa rapidement la voie et se retrouva vite, et discrètement, dans la chambre de la belle brune. Silencieux, il approcha ce corps chétif recroquevillé sur lui-même, dos à lui, pour entendre le sang qui battait lentement dans son être, trop lentement à son gout, si bien qu’il reprit de vitesse et vint se placer face à elle.

Son cœur pressa en son thorax lorsqu’il put admirer un visage morne qui le torturait bien plus qu’il ne l’aurait pensé, Salvatore fronça les sourcils, des cernes, un manque cruel de couleur au teint, sa chevelure d’ordinaire si soyeuse était terne comme une terre desséchée, Elena n’avait plus rien de la fille qu’il se dépeignait encore sur la route l’ayant mené ici. Les traits pincés, les lèvres entrouvertes en un air bien plus inquiet qu’à l’accoutumé, Damon se hasarda à frôler cette joue cireuse du flanc de l’index, froide comme la mort, une mort certaine qui ne trainait pas loin de la couche, prête à la plonger dans un sommeil éternel… « Qu’est-ce que tu fais princesse… ? » Cessant ce geste tendre lorsqu’elle bougea légèrement, il fit le tour de la chambre, comme un lion en cage, avait-il raison ou tort de penser subitement de l’empêcher de parvenir à ses plans ? Il n’en savait rien, mais il était hors de question qu’il la laisse se mourir, pas pour lui, elle avait une éternité devant elle, que ça soit avec son frère, lui ou encore un autre homme, Elena méritait d’être heureuse et non de se sacrifier pour l’amour des Salvatore, une passion dévorante les animaient comme des fous au point d’amener la femme qu’ils aimaient à se détester de ne pouvoir choisir entre eux. Se maudissant pour les paroles ignobles qu’il lui avait jeté au visage, pensant qu’ainsi elle serait libérée, il quitta la pièce et se rendit rapidement dans la cuisine où il s’empara d’une poche de sang avant de revenir près d’elle.

Le courant d’air généré par ses gestes vifs fit doucement voler les cheveux d’ange de la jeune fille qui ne bougea pourtant pas d’un pouce, trop faible pour réagir, plongée dans un sommeil qui bientôt, s’il ne faisait pas ce qu’il s’apprêtait à faire, l’emporterait pour de bon. Effleurant les lèvres entrouvertes de sa belle, ses lèvres habituellement roses qu’il aimait tant baiser, ici sèches et pâles comme la cendre, l’ainé Salvatore perça le plastique épais contenant ce qui la sauverait sans qu’elle le sache et fit couler ce liquide grenat, peu chaud et bien moins délicat que s’il avait été puisait à la source d’une veine saillante, au creux de ses deux pétales. Uniquement quelques gouttes, mais chaque soir, Damon lui en faisait la promesse ici en passant une main voluptueuse contre ses traits faibles, il reviendrait accomplir ce même rituel pour que jamais elle ne puisse attenter à l’immortalité éternelle qu’elle avait acceptée par sa faute. Il colla la poche de sang dans sa veste de cuir puis déposa un tendre baiser, extrêmement léger, contre son front ruisselant de fièvre avant de prendre place sur la banquette à l’appui de sa fenêtre. Il la veilla ainsi jusqu’aux premières lueurs du jour, sans jamais la quitter des yeux, se redressant uniquement avant qu’elle ouvre les paupières pour venir lui offrir une ultime caresse contre la joue et quelques mots, qu’il répéterait chaque nuits lorsqu’il viendrait lentement la sauver d’un sort funeste qu’elle tentait d’atteindre pour leur éviter, à Stefan et lui, plus de tourment… « Je t’aimerai toujours Elena, je partirai lorsque tu iras mieux, tu seras heureuse quel que soit ton choix… tout ira bien princesse. »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Revenir en haut Aller en bas

I still feel something for you [Stefan & Damon Salvatore]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-