RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Ven 16 Aoû - 4:15


Depuis sa dispute avec Stefan, Elena n'était plus retournée au manoir et personne n'avait reçu de ses nouvelles, pas même Damon qu'elle tentait de fuir comme la peste. Honteuse de son comportement, la jeune femme désirait faire le point sur ce qui avait été dit. Assise sur la surface molletonnée de la banquette située dans sa chambre, la belle regardait les gens dehors tout en pensant à ce qu'avait été sa vie jusqu'à présent. Elle avait dit des choses horribles, des choses qui ne lui ressemblaient pas et pour la première fois de sa vie la jeune Gilbert avait voulu faire du mal à quelqu'un. Pire encore c'était à un proche, le première homme qu'elle avait été capable d'aimer qu'Elena avait servi ses monstruosités sans aucun remords, voulant infliger une peine égale à la sienne. Car oui, son cœur saignait des paroles atroces qu'avait prononcé le frère cadet bien qu'au fond tout n'était que pure vérité. Depuis ses dix-sept ans la jeune femme avait été surprotégée, détestée par bien des personnes et convoitée par d'autres alors que deux seules et uniques êtres ne l'avaient jamais abandonné: Stefan et Damon. A chaque étape de sa vie ils avaient été là pour elle, pour la soutenir et bien qu'elle ait décidé de faire un choix Elena continuait à vouloir diriger la vie du cadet comme si lâcher prise le ferait fuir à tout jamais. Contrairement à ce que l'on aurait pu penser ce matin là, la brunette avait peur, une peur dévorante de le voir partir loin, lui, celui qu'elle chérissait et qui désormais devait la détester pour ses paroles.

Quelque part la jeune femme se disait que peut-être le laisser croire qu'elle s'était jouée de lui était une façon honorable de le laisser prendre le large et ainsi clôturer le chapitre la concernant. Bien qu'une fois encore elle soit celle qui souffrirait c'était la moindre des choses que de lui rendre sa liberté mais hélas tout ne dépendait pas de son bon vouloir. Le monde ne tournait pas autour de sa personne et il avait fallu que cette dispute éclate pour qu'elle en prenne conscience. Persuadée d'être la cause tous les troubles qu'avait connu Mystic Falls, Elena s'était transformée en martyr alors que désormais la vie s'annonçait plus que radieuse la concernant. Bien qu'elle ait cessé ses recherches quant à la robe parfaite pour son mariage la brunette n'en restait pas moins déterminée à officialiser son union avec Damon, mais elle se devait de rétablir les choses avant le grand jour. Ses agissements avaient causés du tort à celui qu'elle aimait, à cause d'elle, parce qu'elle n'avait pas été capable de voir combien le cadet Salvatore souffrait, il était tiraillé entre les deux personnes chères à ses yeux: or cela lui était insupportable. De plus la jeune femme voulait discuter de façon plus posée avec Stefan, lui faire comprendre que la leçon était retenue et que dès lors elle n’interférerait plus jamais dans sa vie. Plus rien de tout cela n'était de son ressort c'est pourquoi elle prit son téléphone et composa le numéro qu'elle connaissait sur le bout des doigts. Le ventre noué, elle écouta les sonneries retentir tout en se mordant la lèvre inférieure jusqu'à ce qu'un mince filet de sang vienne entraver son menton. Peu étonnée Elena tomba sur la messagerie vocale et c'est non sans laisser sa voix trembler sous la peur que lui inspirait cette entrevue qu'elle lâcha ces quelques mots "Stefan ... c'est moi. Je suis désolée de t'appeler et je suis très certainement la dernière personne que tu souhaites voir mais ... rejoins moi au pont Wickery s'il te plait. C'est important."

Plus forte et déterminée que jamais la jolie brune empoigna ses clés de voiture, enfila une veste de cuir blanche sur son haut noir et dévala les escaliers pour sortir de la maison dans laquelle elle s'était trop longtemps cachée. Jenna et Jeremy se faisaient du soucis pour elle, et pour cela elle en était réellement désolée. Ayant besoin de temps pour faire le point, Elena avait laissé sa mélancolie prendre le dessus sur sa raison, la faisant réaliser qu'elle n'était rien. Une personne parmi tant d'autres si ce n'est qu'elle ressemblait à Katherine et descendait d'une lignée au sang précieux. Mis à part ce point la belle était une femme comme les autres, une personne entière et distincte qu'elle avait eu tendance à trop mettre en avant ces derniers temps. Bien que la dispute avec celui qu'elle espérait voir sur le Pont représentant le début de leur histoire l'ai marqué au fer rouge, Elena devait aller de l'avant et révéler la vérité à Stefan. Elle avait menti, voulant lui nuire elle avait dit des choses qu'elle ne pensait pas et cela la rongeait littéralement. Au volant de sa voiture la jeune Gilbert se parqua non loin de sa destination et continua à pieds, ses talons martelant le sol à chacun de ses pas. Beaucoup de choses s'étaient passées ici même: la mort de ses parents, sa rencontre avec Stefan, son accident avec Matt, sa dispute avec Damon, tout avait un lien avec le pont Wickery, sa vie entière était indéniablement liée à cette construction. Posant ses mains sur la rambarde, Elena enjamba cette dernière et s'y assit, les pieds dans le vide et le regard errant sur la surface huileuse de l'eau. Oui, elle appartenait à cet endroit et il lui semblait normal que sa conversation avec celui qu'elle continuait à aimer malgré tout ait lieu ici.

Une seule et unique larme roula sur sa joue. Le jeune vampire avait eut raison, sans Katherine, il n'aurait pas été là, il ne l'aurait pas sauvé et elle n'aurait pas rencontré Damon, mais cela pouvait-il effacer pour autant les actes de son ancêtre? Depuis son retour à Mystic Falls cette dernière n'avait eut de cesse de la torturer, allant même jusqu'à tente de la tuer par le biais de Rachel, alors comment pouvait-elle passer outre cela? Chaque seconde de sa vie la forçait à voir avec peine que jamais elle ne vieillirait, contrainte de vivre ainsi pour le restant de ses jours. Comment pouvait-on lui demander de ne pas en vouloir à celle qui avait fait de sa vie un enfer sur Terre? Perdue dans ses pensées la belle n'entendit pas de suite les pas lourds de Stefan et manqua de tomber lorsque sa voix retentit. Se rattrapant de justesse pour ne pas glisser dans l'eau glaciale la brunette tourna la tête en direction de son interlocuteur, un mince sourire peint sur ses lèvres rosées. "Tu es venu ... merci." Dit-elle en regagnant le sol cimenté pour se dresser face à lui. Humaine son cœur aurait battu à tout rompre or là il ne pouvait aucunement communiquer au vampire combien elle était terrifiée et à la fois heureuse de le revoir bien que quelque peu rancunière aussi. "Je ne vais pas te retenir longtemps Stefan je voulais simplement m'excuser pour les horreurs que je t'ai dites la dernière fois ..." Commença-t-elle en plongeant son regard mordoré dans le sien: cette fois-ci elle ne fuirait pas, elle ne se défilerait pas et prendrait l'entière responsabilité de ses actes. "... je t'ai fais du mal, je le sais et je vais pas mentir ... c'était mon but. Parce que tu m'as blessé j'ai voulu t'infliger de la peine en jouant sur ta plus grande faiblesse et ... je suis horrible." Dit-elle en reposant ses bras sur la rambarde, tournant cela dit la tête pour ne jamais perdre ce contact visuel. "Je ne dis pas cela pour que tu me prennes en pitié, loin de là, c'est juste que ... ce n'est pas moi. Agir ainsi ne me ressemble pas et t'avoir fait croire que je ne t'avais jamais aimé à été la pire chose que j'ai pu dire. Tu ne me croiras sûrement pas, et certainement que tu ne me feras jamais plus confiance mais je t'ai aimé Stefan." Confessa Elena en se redressant. "Je te le jure, je t'ai aimé comme jamais je n'ai aimé de mon vivant. Tu as été le miracle de ma vie et sans toi je ne serais rien. Tu avais raison au manoir, sans toi et ton frère je ne serai rien d'autre qu'un cadavre et je te dois tout. Pas seulement ma vie mais aussi celle des autres. Tu as toujours était bon envers moi et tu as aidé Jeremy, Jenna, Alaric alors que rien ne t'y obligeait. J'ai été stupide de remettre en question tes sentiments Stefan, et je m'en veux." Sentant les larmes lui brûler les yeux, la brunette respira un bon coup en fermant les paupières un instant, tandis que le vent s’affairait à faire virevolter sa crinière brune. "Je n'ai pas mesuré combien il avait été important pour toi de revoir Katherine ..." Continua-t-elle en rouvrant ses yeux, un sourire désolé peint sur son visage renfermé. "Tu étais au plus mal et je n'ai rien fait pour t'aider, j'ai juste pensé à moi avant de penser aux autres, je suis vraiment devenue égoïste et je ne le réalise malheureusement que maintenant." Jouant avec ses doigts comme pour se donner une contenance la jeune Gilbert finit par poser la main sur le bras du vampire, aucune animosité ne l'animait, elle voulait simplement qu'il comprenne qu'elle avait su admettre ses erreurs, qu'il puisse être heureux à son tour comme elle l'était. "Écoute, je ne me mêlerai plus de ta vie, tes actes ne regarderont plus que toi." Dit-elle en remontant ses doigts jusqu'à sa joue. "Regarde moi Stefan." Souffla-t-elle jusqu'à ce que leurs yeux se rencontrent en une image poignante. "Je veux que tu sois heureux et si ton bonheur est auprès de Katherine alors rejoins là. Tu as été capable de m'accorder ton pardon pour avoir choisi Damon, et parce que je tiens à toi, parce que je ne cesserai jamais de t'aimer je veux que tu sois libre. L'amour est une chose que l'on ne contrôle pas alors ... ne la laisse pas filer. Peu importe combien je la hais, combien elle m'a fait mal cela ne concerne que nous, pas toi."

Sur ses mots la belle cessa le chaste contacte entre eux et esquissa un sourire qui se voulait maintenant sincère. Sans ses remontrances, Elena n'aurait jamais été capable de dire de telles choses, elle aurait laissé ses propres envies et désirs la consumer au détriment des sentiments de ses proches dont faisait parti Stefan. "Merci, merci pour tout ce que tu as fait pour moi Stefan. Et je suis désolée de t'avoir fait tant de mal ... d'avoir mis tant de temps à savoir ce que je voulais vraiment. Je ne veux pas te retenir plus longtemps, je suis heureuse d'avoir pu te dire ce que j'avais sur le cœur." Dit-elle en laissant son regard glisser par delà l'horizon. Alors qu'elle se sentait à deux doigts de laisser ses pleurs prendre le dessus, la jeune Gilbert les retint, aucune larme ne serait tolérée, elle devait apprendre à être forte et d'ailleurs un petit quelque chose c'était éveillé en elle peu de temps après cette terrible dispute. Là, au fond de son cœur, Elena sentait qu'une sensation nouvelle s'était installée, un sentiment étrange qui la rendait moins dépendante des autres, plus solitaire. Ne sachant pas de quoi il en retournait la belle n'en avait parlé à personne et gardait ce changement pour elle, mettant cela sur le coup de la colère. Quelque part la présence des autres l'agaçait, elle ne voulait plus être la fragile petite fille que tout le monde se plait à couver, celle que l'on surveille en permanence pour un oui ou pour un non. Non, cette fille était partie, envolée, et c'était Stefan qui une fois encore lui avait fait prendre conscience de cela. Elle devait apprendre à se battre seule, à ne compte que sur elle même, or cette subite envie commençait à prendre des proportions qui la dépassait. Scrutant avec attention l'eau soudainement mouvementée suite au passage d'un poisson, la brunette s'empara d'un bouquet de fleurs mauves poussant non loin d'elle et ferma les yeux en le lançant dans le fleuve. "La Elena que vous connaissiez tous est morte ici. Elle ne reviendra jamais, cette fille fragile et triste a rejoint ses parents. Je l'ai compris le jour de notre dispute. Je ne la retrouverai jamais et nous devons tous nous faire une raison. Il n'y a aucun retour en arrière possible. Je dois aller de l'avant maintenant, arrêter de me comporter en enfant." Souffla-t-elle sans que rien ne vienne briser le calme serein de sa voix fluette. "Merci Stefan ... merci de m'avoir ouvert les yeux."


Dernière édition par Elena Gilbert le Mer 21 Aoû - 15:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Ven 16 Aoû - 15:24


Une bonne semaine, et de l'eau avait coulé sous les ponts, pourtant Stefan n'avait pas revu Elena. A quoi bon? Elle avait été si en colère contre lui, qu'elle lui claquerait certainement la porte au nez. Il n'aimait pas se disputer avec les gens, Stefan préférait les moments de complicité avec ses proches, bien qu'il soit vampire et ait l'éternité pour lui, chaque moment était précieux et irrécupérable. Ce qui l'embêtait le plus c'est l'absence que ressentait Damon, oh non il ne disait mot, ne montrait rien tel un preux chevalier, mais Stefan n'était pas dupe. Il avait aimé la petite Gilbert et savait à quel point ses absences quand elle boudait pouvait être douloureuse et pesante. Elle repointerait le bout de son minois quand elle se sentirait apaisé, néanmoins, il se sentait fautif par rapport à son frère. Assis à son bureau plume en main, Stefan avait reprit l'écriture qu'il avait abandonné depuis leur séparation, il ressentait à nouveau le besoin, d'extérioriser ses émotions sans pour autant cité de nom, ou d'événement. Il ne savait pas entre quelles mains pouvaient tomber ses écrits mieux valait il être prudent. Stefan flirtait avec la mort depuis qu'il avait prit la décision de laisser son coeur le guider et non plus sa tête. Peut être que pour la première fois de sa vie, Stefan se montrait déraisonnable mais qui lui jetterait la pierre à lui qui a presque toujours été droit? La plume embrassant le papier blanc qui aspirait l'encre comme un vampire assoiffé, Stefan n'entendit pas son téléphone vibrer dans la poche de sa veste.

J'ai vu sur ma route plein de paysage, avec des mots je peints des images. Sortie de ma cage monter d'un étage, aujourd'hui je plane dans les nuages. Et je laisse la vie m'emporter, je laisse ma plume me porter c'est pas si facile de tourner la page. Quand le présent m échappe et que le passer me traque, je soupirs pour dire dommage. Je m’arrête un moment juste pour une chanson, je rattrape le temps volage. Et je laisse la vie m'emporter, je laisse ma plume me porter mes joies et mes peines. J'entends cette vague qui m'appelle. Pour pardonner les mots muets, le temps coule dans le sablier, pour oublier ne pas plier, j'avance sans savoir ou je vais

Il referma son manuscrit et le déposa dans un tiroir avant de ranger sa plume, il attrapa sa veste avec l'envie dévorante de partir se balader là où plus rien ne lui rappellera ses ennuis. Prenant sa voiture, les lunettes de soleil sur le bout du nez, il sentit un vibration dans sa poche, et en sortit son portable où il pris connaissance du message d'Elena. Immédiatement il fit demi tour et roula paisiblement jusqu'au pont. Allait elle encore lui hurler dessus, pire avait elle prévu de le tuer? Cette pensée le fit sourire, à l'écoute de sa voix, il avait clairement sentit que c'était pas la joie en ce moment. Il gara sa voiture au début du pont, et fit les derniers mètres à pied, retirant ses lunettes qu'il glissa dans sa poche, avant de fondre ses mains dans celles de son jeans. Voir la brunette les pieds dans le vide, perdu dans ses pensées, un visage triste lui donna un petit pincement. Il s'arrêta près d'elle penchant sa tête dans le vide.

- T'as l'intention de sauter? Ca fait haut tu sais...

Dit il avec un sourire en coin, son visage dépourvu de toute colère. Il était calme, tranquille, les yeux pétillants comme à son habitude. En faite le Stefan qu'elle avait l'habitude de côtoyer. Mais il ne s'attendait pas à avoir une Elena devant lui, dépitant un flot d'explications sans qu'il puisse encore rajouter quelque chose.

"Tu es venu ... merci. Je ne vais pas te retenir longtemps Stefan je voulais simplement m'excuser pour les horreurs que je t'ai dites la dernière fois ..."

- J'ai tout mon temps Elena

"Je t'ai fais du mal, je le sais et je vais pas mentir ... c'était mon but. Parce que tu m'as blessé j'ai voulu t'infliger de la peine en jouant sur ta plus grande faiblesse et ... je suis horrible. Je ne dis pas cela pour que tu me prennes en pitié, loin de là, c'est juste que ... ce n'est pas moi. Agir ainsi ne me ressemble pas et t'avoir fait croire que je ne t'avais jamais aimé à été la pire chose que j'ai pu dire. Tu ne me croiras sûrement pas, et certainement que tu ne me feras jamais plus confiance mais je t'ai aimé Stefan.Je te le jure, je t'ai aimé comme jamais je n'ai aimé de mon vivant. Tu as été le miracle de ma vie et sans toi je ne serais rien. Tu avais raison au manoir, sans toi et ton frère je ne serai rien d'autre qu'un cadavre et je te dois tout. Pas seulement ma vie mais aussi celle des autres. Tu as toujours était bon envers moi et tu as aidé Jeremy, Jenna, Alaric alors que rien ne t'y obligeait. J'ai été stupide de remettre en question tes sentiments Stefan, et je m'en veux. Je n'ai pas mesuré combien il avait été important pour toi de revoir Katherine ...Tu étais au plus mal et je n'ai rien fait pour t'aider, j'ai juste pensé à moi avant de penser aux autres, je suis vraiment devenue égoïste et je ne le réalise malheureusement que maintenant."

Pas un mot ne sortait de la bouche de Stefan qui assimilait le flot d'informations données par son ancienne rose. Mais quand il ouvra la bouche, il se fit à nouveau couper le sifflet comme si elle mourrait de peur de le voir sortir les crocs à nouveau. Un sourire amusé sur le visage, il prêta l'oreille afin d'écouter tout jusqu'au bout. Le fait qu'elle soit tactile avec lui, lui fit un instant tourné le regard sur l'eau. C'était comme se souvenir de cette piqure que son coeur avait subit quelque temps plus tôt.

"Écoute, je ne me mêlerai plus de ta vie, tes actes ne regarderont plus que toi. "Regarde moi Stefan."

Il remonta ses yeux dans les siens, et lui fit un sourire. Il posa doucement sa main sur sa joue.

"Je veux que tu sois heureux et si ton bonheur est auprès de Katherine alors rejoins là. Tu as été capable de m'accorder ton pardon pour avoir choisi Damon, et parce que je tiens à toi, parce que je ne cesserai jamais de t'aimer je veux que tu sois libre. L'amour est une chose que l'on ne contrôle pas alors ... ne la laisse pas filer. Peu importe combien je la hais, combien elle m'a fait mal cela ne concerne que nous, pas toi."

Stefan eut un petit rire amusé. Oh ça il savait combien elle la détestait, et combien elles se détestaient en faite!

"Merci, merci pour tout ce que tu as fait pour moi Stefan. Et je suis désolée de t'avoir fait tant de mal ... d'avoir mis tant de temps à savoir ce que je voulais vraiment. Je ne veux pas te retenir plus longtemps, je suis heureuse d'avoir pu te dire ce que j'avais sur le cœur."

Le regard triste qu'elle portait sur le pont qui avait été un endroit éprouvant pour elle, fit souffrir intérieurement Stefan.

"La Elena que vous connaissiez tous est morte ici. Elle ne reviendra jamais, cette fille fragile et triste a rejoint ses parents. Je l'ai compris le jour de notre dispute. Je ne la retrouverai jamais et nous devons tous nous faire une raison. Il n'y a aucun retour en arrière possible. Je dois aller de l'avant maintenant, arrêter de me comporter en enfant. Merci Stefan ... merci de m'avoir ouvert les yeux."

Sur ces mots, Stefan lui fit un signe avec ses mains.

- Viens par là.

Il la prit contre lui déposant un baiser sur le haut de son crâne, la serrant fort pour la réconforter.

- Elena, tu es toujours cette jeune femme, douce, fragile, et triste. A ton avis pourquoi on prend autant plaisir à te couver avec Damon?

Salvatore émit un petit rire.

- Je sais que tu m'as aimé, je te rappelle que je pouvais entendre ton coeur... Et je t'ai aimé aussi fort que tu as pu m'aimer, Elena à aucun moment je ne t'ai comparé avec Katherine, vous êtes deux femmes bien différentes, et je t'ai aimé pour celle que tu es, la petite Elena Gilbert qui écrit dans son journal intime dans un cimetière entouré de brouillard, sortant des toilettes des hommes sans aucune explication.

Dit il avec le sourire se moquant d'elle mais pas avec méchanceté. Juste se remémorer, les bons moments, leur rencontre.

- Je comprends tout à fait ce que tu ressens contre Katherine mais, moi aussi je dois te dire merci... Si tu ne m'avais pas sauté dessus ce matin là, jamais je n'aurais vraiment pris en considération ce que je taisais pour elle. Sois sans crainte, je ne l'ai pas aimé quand j'étais avec toi... Tout s'est réveillé quand je l'ai vu l'autre jour.

Il recula doucement le visage d'Elena plantant son regard dans le sien, en caressant ses petites joues de bébé.

- Moi aussi je suis désolé d'avoir été aussi dure et méchant avec toi. Mais tu sais qu'à aucun moment je ne pourrais te faire du mal, tu comptes pour moi Elena. Sans toi dans nos vies avec Damon on serait deux couillons entrain de mater les pigeons par la fenêtre. Non grâce à toi on s'est mis au bricolage... Mais pitié arrête de tout dévasté, tu vas finir par le mettre en cendres!

Dit il en riant plantant un baiser sur son front.

- Elena, je n'ai pas, prémédité tout ça avec elle. Mais pour la première fois de ma vie j'ai envie de laisser parler mon coeur avant ma tête. Alors je te supplie de continuer à mettre un peu ton grain de sel dans ma vie... De un parce que je m’ennuierais, et de deux, l'amour rend aveugle alors autant que Soeur Elena Gilbert me rende la vue non?

Stefan était très sincère, il savait qu'il ne verrait certainement pas quelques signes dans son couple, alors autant avoir un oeil de lynx comme la petite Gilbert dans son camps. Néanmoins il rajouta avec humour en faisant une grimace.

- En gros, continue de nous taper des crises de nerfs, et de chouiner parce qu'on va se sentir inutile à ta vie... Et puis ça met l'ambiance à la maison et ça file la migraine à Damon... D'ailleurs il est temps que tu le retrouve.

Dit il en riant lui adressant un petit clin d'oeil, l'embarquant avec lui. Son bras sur son épaule comme un frère pourrait le faire. Elle savait qu'il plaisantait, jamais il ne chercherait les noises à son frère sauf pour s'amuser. D'ailleurs Damon désolé pour le gratte cul sur ta serviette de bain, mais fallait que tu tournes ta frustration contre ton frangin plutôt que contre Elena à son retour. Stefan Salvatore pour vous servir.

- Au faite, tu me dois une danse vu que tu me l'as gâché au bal..

Arrivant à la voiture, il enclencha la radio où My love is your love de Houston passé. Les paroles n'auraient aucune importance. Il lui tendit la main avec un sourire charmant.

- Mademoiselle Gilbert, si vous voulez bien vous donner la peine.

Il dansa contre elle, sans avoir pour autant de sentiment. Une sorte de réconciliation entre les deux êtres qui se déchiraient depuis bien trop longtemps.

- Alors qu'est ce que ça fait de devenir la futur Madame Salvatore, ça envoi du lourd pas vrai?

Dit il en riant avant de se détacher d'elle pour faire passer leur bras au dessus de leur tête, cette fois la danse était décollée et amusante. Stefan riait avec celle qui autrefois était sienne... et qui aujourd'hui devenait sa belle soeur et par conséquent un précieux membre de sa famille.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Mer 21 Aoû - 15:12


Le sourire sincère de Stefan lui serra le cœur et tandis qu'il la prenait dans ses bras pour la réconforter, la belle ferma les yeux. Malgré ses paroles elle savait, elle sentait au plus profond de ses entrailles que la petite Gilbert humaine, souriante, chaleureuse et aimante avait disparue dès lors qu'elle était revenue sous forme de vampire. Bien qu'ayant essayé de conserver son humanité et ses habitudes passées la jeune femme était désormais un être différent, une personne animée par le sang et la constante envie de tuer. Ce qui la refrénait dans ses pulsions n'était autre que cette accroche fictive qu'elle gardait sur son existence désormais révolue, son amour pour les deux frères et surtout sa haine envers sa créatrice. Lorsque Stefan et elle s'étaient disputés, Elena avait vu rouge, faisant passer cette rage contre Katherine avant les sentiments de celui qu'elle avait blessé sans le vouloir. Depuis toujours on lui sommait de faire un choix, de faire le point quant à ses sentiments pour les frères Salvatore or jusqu'à maintenant cela lui avait été impossible, perdre l'un d'eux aurait eut de graves répercutions sur sa personne et dans un soucis de protection aussi bien pour elle que pour eux la brunette avait sottement fermé les yeux.

Les paroles du cadet la berçaient, cette complicité qui lui manquait tant repointait le bout de son nez, affichant un sourire radieux sur ses lèvres tandis qu'elle se défaisait de cette douloureuse étreinte. Il n'était maintenant plus question de le voir comme l'homme qu'elle aimait, pour lui, pour son bonheur elle devait faire taire ses sentiments à tout jamais afin de se focaliser uniquement sur son propre bonheur auprès de Damon. Elle l'avait choisi envers et contre tout, le grand méchant, le frère égoïste comme beaucoup le surnommait et malgré le fait qu'il sache que jamais elle ne pourrait cesser de ressentir ce petit quelque chose pour son frère cadet, il l'avait accepté et même demandé en fiançailles. Cet acte d'amour symbolisait un nouveau départ pour le couple, mais aussi pour Stefan qu'elle ne voulait plus faire souffrir. Bien qu'il se soit de nouveau entiché de Katherine, cette personne abjecte et répugnante en tous points, cela ne la regardait plus et aussi douloureuse que lui soit leur liaison il ne lui revenait plus d'interférer. Le vampire face à elle avait réussi à passer outre sa tristesse et sa vengeance, il lui avait accordé un pardon qu'elle ne méritait pas pour s'être éprise de son aîné, et c'était son devoir d'en faire tout autant même si de toute évidence son ancêtre ne rentrerait jamais dans ses bonnes grâces. Plus que personne en ce monde, c'était elle qu'elle voulait voir mourir, souffrir comme elle l'avait elle-même fait par le biais de Rachel, mais sa mort entraînerait la perte totale de Stefan, une descente aux enfers dont il ne reviendrait jamais et cela, elle ne le voulait pas.

"Moi aussi je suis désolé d'avoir été aussi dure et méchant avec toi. Mais tu sais qu'à aucun moment je ne pourrais te faire du mal, tu comptes pour moi Elena. Sans toi dans nos vies avec Damon on serait deux couillons entrain de mater les pigeons par la fenêtre." dit-il le regard pointant une once de malice qui la fit sourire. Savoir que tous deux avaient une chance de repartir du bon pied, effacer l'ardoise pour mieux recommencer la comblait d'une joie intense malgré son amertume vis à vis de Petrova. "Non grâce à toi on s'est mis au bricolage... Mais pitié arrête de tout dévasté, tu vas finir par le mettre en cendres!" Cette phrase lui fit rouler des yeux. Il était vrai qu'elle passait un peu trop ses nerfs sur les bibelots du manoir, mais mieux valait cela qu'un pauvre innocent, non? Les bras croisés et la moue faussement outrée Elena ria lorsqu'il déposa un baiser sur son front, la faisant frissonner de tout son être. Une fois qu'ils se seraient quittés, elle se jurait de faire taire à tout jamais cette partie d'elle qui se languissait du moindre contacte. La jeune femme avait une fois entendu Damon parler d'un sorte de « bouton » permettant à un vampire d'enfermer à tout jamais certains sentiments, lui-même l'avait pressé pour ne pas ressentir la culpabilité des meurtres qu'il commettait …

"Elena, je n'ai pas, prémédité tout ça avec elle." La sincérité qu'il émettait dans sa voix lui resserra un peu plus encore son palpitant éteint. Chacune de ses paroles se transformait en arme contre elle, une sorte de double tranchant qui bientôt ne serait plus. Bien qu'elle ne sache trop comment s'y prendre la belle était résolue à faire cesser son amour éternel pour Stefan : ce geste les libérerait tous deux de l'emprise de l'autre et leur permettrait d'aller de l'avant sans jamais se retourner sur leur passé. C'est donc souriante qu'elle tourna la tête vers le jeune homme que son cœur hurlait de laisser partir, il avait droit lui aussi de ressentir ce qu'elle ressentait en ce moment même pour Damon. De passer à autre chose et ainsi vivre une belle histoire que lui dessinait le destin les ayant séparés. "Je sais Stefan, et tu n'as pas à te justifier de quoi que ce soit. Je veux que tu sois heureux, peu importe le prix." Ses paroles auraient pu laisser planer le doute quant à ce qu'elle ferait ce soir même tandis que le courage la tenait encore, mais son ancien vampire ne releva pas, ce qui en soit était une chance. "Pour la première fois de ma vie j'ai envie de laisser parler mon cœur avant ma tête. Alors je te supplie de continuer à mettre un peu ton grain de sel dans ma vie... De un parce que je m’ennuierais, et de deux, l'amour rend aveugle alors autant que Soeur Elena Gilbert me rende la vue non?" Accoudée à la rambarde du pont, la brunette fronça les sourcils lorsqu'il la pria de continuer à se mêler de sa vie: ne s'étaient-ils pas justement disputés à cause de cela? A cause de sa présence trop importante dans son existence? "Tu ne peux vraiment pas te passer de moi, hum?" Plaisanta-t-elle en laissant son rire cristallin retentir dans le calme environnant alors qu'elle lui accordait un clin d’œil amusé. "En gros, continue de nous taper des crises de nerfs, et de chouiner parce qu'on va se sentir inutile à ta vie... Et puis ça met l'ambiance à la maison et ça file la migraine à Damon... D'ailleurs il est temps que tu le retrouve." Le simple fait d'entendre le prénom de celui qu'elle aimait et que pourtant elle avait délaissé ces derniers temps fit naître en elle une crainte dont elle n'avait jusque là jamais pris conscience. Comment allait-il l'accueillir? Allait-elle se faire remonter les bretelles comme il savait si bien le faire et lui lancer ses paroles sarcastiques au possible ou lui laisser le temps de s'expliquer avant? Son fiancé n'avait clairement rien à voir dans les tensions entre Stefan et elle et pourtant Elena lui en avait fait payer les frais: une nouvelle preuve irréfutable de son manque de maturité. "Comment va-t-il? Je veux dire est-ce que … est-ce qu'il va bien? Je lui ai causé du tort à lui aussi …" Dit-elle d'une voix hésitante au possible, leurs voitures se dessinant petit à petit sous ses yeux au fil des pas qu'ils faisaient en rythme.

Crispée, la jeune Gilbert redoutait une possible dispute avec celui qu'elle aimait et pourtant il fallait admettre qu'elle le méritait. Ses quelques jours loin de tout et de tout le monde lui avait permis de grandir en quelque sorte, elle se sentait plus ouverte et plus … différente. Comme si elle pouvait à elle seule régler tous les problèmes sans avoir recours à l'aide des deux frères qui ne cesseraient visiblement jamais de la veiller comme le lait sur le feu. Une fois leurs véhicules atteints, Elena se dirigea vers le sien avant que Stefan ne la rattrape pour lui intimer qu'elle lui devait une danse. Leur dernier slow n'avait pas été des plus concluants, elle le savait, et pour cause c'est à cet instant précis que leurs lèvres s'étaient rencontrées et que la belle avait pris conscience que ce qu'elle ressentait pour lui n'était plus aussi fort qu'avant. Bouche bée elle regarda le vampire allumer la radio et lui tendre la main comme le plus galant des cavaliers: une main qu'elle accepta en y déposant la sienne. "Gilbert, si vous voulez bien vous donner la peine" Dit-il de sa voix douce, son visage angélique illuminé par une joie qui l'avait bien trop longtemps déserté par sa simple faute. "Avec plaisir Monsieur Salvatore." Paume contre paume, leurs corps rapprochés elle dévora une dernière fois les iris de celui qui deviendrait son beau-frère … une situation étrange lorsqu'on prenait en compte leur idylle terminée.

"Alors qu'est ce que ça fait de devenir la futur Madame Salvatore, ça envoi du lourd pas vrai?" Esquissant un sourire amusé et des plus sincères, Elena fronça cependant les sourcils, comme si ce mariage dont elle préparait les moindre détails semblait proche et pourtant terriblement loin. Le bonheur n'étant pas une chose dont elle avait beaucoup profité dans sa vie, la belle redoutait que quelque chose ne vienne ternir cette joie qui l'attendait … et pire encore que ce quelque chose puisse porter le nom de Pierce. "Et bien je dirais que c'est … bizarre. Je ne réalise pas encore que je vais être de votre famille. Enfin officiellement je veux dire. J'ai sans cesse l'impression que tout se passe trop bien pour être vrai …" Dit-elle en posant sa joue contre l'épaule de son cavalier improvisé. Si elle avait encore été humaine, Stefan aurait immédiatement pu remarquer combien elle continuait à l'aimer au simple son des battements de son cœur, et pour la première fois depuis sa transformation la jeune Gilbert était heureuse qu'il se soit éteint. Ainsi personne ne saurait jamais à quel point elle continuait à nourrir pour lui de précieux sentiments et cela facilitait en quelques sortes les choses. Bientôt elle serait incapable de sentir son palpitant se serrer jusqu'à exploser au simple contact charnel aussi chaste soit-il, au moindre sourire et à l'unique entente de cette voix qu'elle adorait. La brunette aimait Damon, elle pourrait mourir pour lui, commettre les actes les plus bas pour ne serait-ce qu’apercevoir ce sourire en coin qui la faisait toujours céder, et parce qu'elle voulait pleinement vivre cet amour, être sienne et uniquement sienne, elle jouerait à ce jeu dangereux qui consistait à faire taire une part d'elle, une part importante de son amour qu'elle ne voulait plus voir divisé … une part de son humanité en somme. "J'ai peur." dit-elle soudainement en redressant le visage vers celui pour qui elle ne ressentait bientôt plus qu'une profonde amitié comme c'était le cas pour Matt. "L'éternité est longue lorsque l'on est un vampire. Et … je crains de perdre le contrôle, de tuer ou de blesser des gens. Je sais que je peux me nourrir de poches de sang mais … c'est toujours en moi Stefan. Depuis cette soirée chez Alexander j'ai constamment envie de tuer. Que se passerait-il si je baissais ma garde ? Que j'essayais de m'en reprendre à Matt ou même Jeremy ? Si c'est le cas Damon me tuera, et crois moi il le fera parce que je ne le lui donnerait pas d'autres choix." Consciente qu'elle venait une fois encore de ruiner la danse tant convoitée du cadet Salvatore, Elena pinça les lèvres et se mit à fuir le regard marron qui pesait sur elle. Jamais elle ne lui avait dit réellement ni même concrètement qu'un pacte les liaient son frère et elle, aussi vendit-elle la mèche une bonne fois pour toutes. "Le jour où je me suis transformée en vampire, Damon et moi avons convenu d'un accord, c'était l'unique condition pour que j'accepte de boire du sang et terminer ma transition. Le fait est que si je blesse l'un de mes proches il devra mettre fin à mes jours. Je sais que ça peut paraître stupide, idiot, puérile, ce que tu veux mais je voulais m'assurer qu'aucun mal ne serait fait à ceux que j'aime." Débita-t-elle en se redressant de toute sa hauteur, le regard plus serein qu'il n'aurait dû l'être. "Je ne sais pas me contrôler, je n'y arrive pas et lorsque je prends une vie c'est atroce … j'ai l'impression de ne plus être moi-même et … et je finirai par m'en prendre à ceux qui me son chers. Je l'ai déjà fait et si tu n'avais pas été là Matt serait mort." Une fois ses paroles lancées en un temps record, Elena se retourna pour faire dos à Stefan, serrant ses poings jusqu'à sentir ses ongles percer la peau de ses paumes. Elle ferma les paupières pour faire taire ses larmes qu'elle se refusait de verser, inspira une grosse bouffée d'air avant de lâcher de but en blanc. "Je ne veux pas rentrer. Je ne peux pas. Rester près de mon frère revient à l'approcher un peu plus de la mort. Sa bague le protège mais nous savons tous que cela finira aussi par le tuer tout comme ça a tué Rick. Je ne peux plus prendre de risque en ce qui le concerne." Puis elle tourna finalement la tête vers le vampire, s’apprêtant à lui demander l'impossible. "Accepterai-tu que je vienne vivre au manoir quelques temps? Je dois rester loin de ma famille, loin de ceux que je pourrai blesser et Damon saura sûrement m'aider à passer à travers ça. Je ne peux pas te le demander car je sais ce que provoque le sang humaine sur toi, et je ne veux pas que tu perdes ce que tu viens tout juste de regagner mais … si tu ne veux pas je comprendrai parfaitement, Stefan. C'est chez toi et je ne veux pas m'imposer."
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Mer 21 Aoû - 22:26


Stefan profitait de cette réconciliation pour boucler ceci par une danse entre eux. Sauf que cette fois, pas d'animosité, pas de troubles dans les sentiments du moins de sa part à lui. Au fond de lui, il aimerait toujours Elena, mais d'une toute autre manière qu'elle avait pu connaitre. Elle allait devenir sa belle soeur, un membre à part entier de sa famille, une personne qu'il avait promit de protéger envers et contre tous. Jamais il ne faillirait à sa promesse même si ça lui coute. Bien qu'heureux de pouvoir être de nouveau proche avec elle, il n'en oubliait pas pour autant, les embuches qu'il allait traverser les semaines suivantes. Les deux femmes qui comptaient à ses yeux hormis Shawna, se détestaient, une haine qui les rongeait et qu'il allait falloir à tout prix anéantir afin que le clan Salvatore soit soudé et plus fort que jamais. Stefan savait que Katherine ferait tout pour lui, quitte à mettre son poing en poche, et ses sentiments pour son regard, mais jusqu'à un certain degrés. Et c'est ce degré qu'il redoutait, Elena saurait elle mettre toute sa rage dans un coin, pour qu'il puisse vivre léger et loin de tous tracas. Il n'en savait rien, mais l'affrontement entre les deux femmes étaient inévitables. Bien sur, il ne les lâcherait pas dans une cage, et les laissant se taper dessus, non elles devront faire ça de manière plus douce et conventionnelle au risque de supporter l'exaspération du cadet.

"Et bien je dirais que c'est … bizarre. Je ne réalise pas encore que je vais être de votre famille. Enfin officiellement je veux dire. J'ai sans cesse l'impression que tout se passe trop bien pour être vrai … "J'ai peur."

- C'est normal d'avoir peur Elena, le mariage c'est un acte important et sacré... on fait pas ça à la légère, mais vous vous aimer, je suis sur que tout se passera bien ma belle..

"L'éternité est longue lorsque l'on est un vampire. Et … je crains de perdre le contrôle, de tuer ou de blesser des gens. Je sais que je peux me nourrir de poches de sang mais … c'est toujours en moi Stefan. Depuis cette soirée chez Alexander j'ai constamment envie de tuer. Que se passerait-il si je baissais ma garde ? Que j'essayais de m'en reprendre à Matt ou même Jeremy ? Si c'est le cas Damon me tuera, et crois moi il le fera parce que je ne le lui donnerait pas d'autres choix."

- Si Damon et moi on a réussit à combattre ça, tu y arrivera Elena.

Cependant il ne comprenait pas pourquoi elle lui indiquait que Damon la tuerait. Il voyait mal son frère faire une chose pareille, il en était incapable tout comme il le serait lui même. Il fronça des sourcils et savait que son regard allait faire cracher le morceau à celle qu'il appelait autrefois sa rose.

"Le jour où je me suis transformée en vampire, Damon et moi avons convenu d'un accord, c'était l'unique condition pour que j'accepte de boire du sang et terminer ma transition. Le fait est que si je blesse l'un de mes proches il devra mettre fin à mes jours. Je sais que ça peut paraître stupide, idiot, puérile, ce que tu veux mais je voulais m'assurer qu'aucun mal ne serait fait à ceux que j'aime."

Stefan écarquilla les yeux en la regardant. Il eut envie de dire quelque chose mais là actuellement les mots lui manquait. Comment avaient ils pu faire un tel pacte, il pourrait détruire l'un deux. Damon si il la tuait et Elena si il rompait sa promesse. C'était très dangereux comme parole, et jamais il ne pourrait faire la même. Il passa sa langue sur sa lèvre, regardant plus loin le soleil qui descendait au grès des heures. Il fourra ses mains en poche, avant de regarder la pointe de son pied, écoutant le reste de l'argumentation d'Elena. Mais lorsqu'elle parla de Matt, il remonta son regard dans le sien. Il comprenait sa déchirure, mais elle oubliait un point, elle n'était pas seule. Les deux frères étaient là pour elle, et le seraient toujours à moins qu'elle ne les rejette, ou rompt un sacrement essentiel entre eux.

- Elena voit la chose sous un autre angle, certes tu as faillis mordre Matt, mais combien de personne t'es tu retenu de dévorer? Beaucoup.. Si tu es étais un monstre, tu aurais déjà ravagé la ville, on aurait déjà du t'amener loin d'ici pour camoufler nos natures. On a foi en toi, on sait que tu ne faiblira pas. La vie est parsemée d'obstacles Elena, que tu sois humaine ou non, c'est ainsi, et il va falloir que tu travailles sur toi mais on sera là...

Il poussa un long soupir et la regarda très sincère.

- En tout cas ne me demande pas de te faire la même promesse, j'en serais incapable.

"Je ne veux pas rentrer. Je ne peux pas. Rester près de mon frère revient à l'approcher un peu plus de la mort. Sa bague le protège mais nous savons tous que cela finira aussi par le tuer tout comme ça a tué Rick. Je ne peux plus prendre de risque en ce qui le concerne." Accepterai-tu que je vienne vivre au manoir quelques temps? Je dois rester loin de ma famille, loin de ceux que je pourrai blesser et Damon saura sûrement m'aider à passer à travers ça. Je ne peux pas te le demander car je sais ce que provoque le sang humaine sur toi, et je ne veux pas que tu perdes ce que tu viens tout juste de regagner mais … si tu ne veux pas je comprendrai parfaitement, Stefan. C'est chez toi et je ne veux pas m'imposer."

- Elena, le manoir est ta maison, tu n'as pas à me demander tu peux aller et venir à ta guise, tu es chez toi... Concernant le sang pour toi tu sais que je serais capable de beaucoup...

Stefan s'approcha d'elle et la blottit dans ses bras, déposant un baiser au sommet de son crâne, décidément rien ne serait simple en compagnie d'Elena, tout comme avec Katherine me direz vous. Mais pour les gens qu'il aime, il ferait tout ce qui était en son pouvoir pour leur rendre la vie meilleure. Il caressa doucement ses cheveux comme pour la réconforter avant de jouer sur un brin d'humour.

- Rassure moi à ton mariage, quand on dansera car tu me dois encore une danse, tu vas encore me planter? Jamais deux sans trois on dit non?

IL la regarda gentiment alors que le son de la radio se mettait à grésiller.

- Aller rentrons.

Dit il en attrapant la poignée de la portière, quelque chose déposé dans sa voiture, le fit soudainement songer. Un collier qu'il avait porté à la soirée d'Alexander. Il se tourna vers Elena.

- Elena? Que faisais tu chez Alexander l'autre soir?.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Sam 24 Aoû - 17:18


La bienveillance de Stefan lui fit chaud au cœur, tout comme la gentillesse qu'il avait à son encontre malgré leur passé ainsi que leurs différents. Comme toujours le beau vampire lui servait ce sourire charmeur qui ne lui appartenait plus, celui pour qui elle aurait déplacé des montagnes lorsqu'elle n'était qu'une humaine. Sa main glissa dans sa chevelure tandis qu'elle se lovait contre lui, les larmes menaçant de poindre aux coins de ses yeux grands ouverts. Comment arrivait-il à contenir ce flot d’émotions qui continuait à la dévaster ? Sa jeunesse vampirique lui portait certainement préjudice car contrairement aux deux frères dont elle s'était entichée, Elena n'était qu'un nouveau né incapable de faire la part des choses face à ses sentiments et émotions décuplées. Lorsque son cœur était encore à même de battre, la jeune femme pensait avoir atteint le paradis dans les bras de Stefan mais une fois morte, elle avait littéralement défaillit dans ceux de Damon. Tout en elle hurlait de satisfaire ses pulsions qu'elles soient sanguinaires ou non, et c'est avec une difficulté terrifiante que la brunette s’efforçait de les faire taire. Seul l’aîné devait compter désormais, lui et uniquement lui. Continuer à ressentir ce qu'elle ressentait pour le cadet était malsain, mauvais aussi bien pour son couple retrouvé que pour celui du vampire qu'elle souhaitait voir libre et heureux auprès de celle qu'il aimait. "Rassure moi à ton mariage, quand on dansera car tu me dois encore une danse, tu vas encore me planter? Jamais deux sans trois on dit non?" Demanda-t-il en haussant les sourcil de façon amusée, ce à quoi elle répondit par un sourire radieux et un soupire de soulagement. "Je dois donc comprendre par là que la première danse de la mariée devra t'être dédiée ?"

Scrutant un instant sa voiture parquée non loin de celle de Stefan, Elena se décida à la laisser sur place pour s'engouffrer dans le véhicule du cadet Salvatore afin de regagner le Manoir. La crainte de devoir faire face à l'agacement de Damon lui rongeait l'âme et pourtant elle devait le faire. Se cacher éternellement ne leur apporterait rien de bon, d'autant plus que la jeune femme voulait lui demander conseils quant à sa volonté de faire taire ses derniers sentiments amoureux pour son frère. A jamais la belle serait vouée à l'aimer, à l'adorer même or elle ne souhaitait plus ressentir ce pincement au cœur caractéristique de leur histoire terminée. En son âme et conscience la jeune Gilbert avait fait son choix, un choix irréfutable sur lequel jamais elle ne reviendrait, aussi devait-elle faire le nécessaire pour que l'homme qu'elle aime n'ait plus à souffrir de ses frasques perpétuelles. "Elena ?" Demanda une voix qui la fit sortir de sa torpeur mélancolique. Tournant le regard vers celui du conducteur, elle remarqua que ce dernier détaillait un objet quelconque avant de plonger son regard inquiet dans le sien. "Que faisais tu chez Alexander l'autre soir? " Cette question lui fit l'effet d'une douche glaciale. Durant cette soirée, la brunette avait perdu tout contrôle sur ses instincts primaires après avoir découvert l'existence d'une nouvelle Petrova arborant un visage poupin aussi innocent que le sien. Le sang avait été la seule chose capable d'animer son corps bandé au possible et le simple souvenir des humains hurlant dans la résidence d'Alexander suffisait à la faire frissonner. Cette nuit là, la belle brune avait été piégée, par qui ? Elle l'ignorait mais le simple fait que son invitation ne fut pas rédigée de la main de l'hôte lui confirmait ses craintes pour le moins fondées. Cela avait été horrible, les remords en découlant auraient suffit à la tuer et pourtant elle était encore là, bel et bien vivante. "Et bien j'ai … j'ai été piégée." dit-elle en regardant par la vitre où commençait à défiler le paysage que dessinait Mystic Falls. Fuir le regard de Stefan était une façon pour elle de ne pas craquer, ne pas se rattacher à lui comme à une bouée de sauvetage et c'est de sa voix tremblante qu'elle continua. Le souvenir de ces meurtres perpétrés par les vampires invités la dévastait, tout comme le fait qu'elle ait aimé cela plus qu'elle ne souhaitait se l'avouer. "J'ai reçu une invitation chez moi et … Alexander étant un ami je n'ai pas pensé une seconde que cela pouvait me porter préjudice mais …" Son regard rencontra finalement le profil parfaitement sculpté du cadet Salvatore. "Alexander ne m'a jamais envoyé cette invitation. Je ne sais pas qui l'a fait ni pourquoi mais quelqu'un m'en veut, Stefan." dit-elle avec plus d'amertume qu'elle ne l'aurait souhaité. Évidemment ses premières suspicions allaient à l'encontre de sa créatrice mais pourquoi Katherine prendrait-elle le risque de nuire à celui qu'elle clamait aimer en s'attaquant à elle ? Cela n'avait pas de sens mais au fond, Elena n'était-elle pas son jouet favoris ? Son malheur n'engendrait-il pas un bonheur perfide chez Pierce ? Gardant ses suppositions pour elle la jeune femme riva son regard emplit de tristesse à la route avant de demander, hésitante. "Est-ce que … est-ce que tu en as parlé à Damon ? De cette soirée ?" Si c'était le cas alors la dispute qu'elle redoutait tant risquerait de prendre des proportions inquiétantes.

Rares étaient les fois où la brunette avait vu son fiancé énervé mais lorsque c'était le cas, la peur léchait chaque partie de son être face à tant de colère et surtout d'amour. Car oui, la plupart de leurs différents avaient vu le jour de part les sentiments que portaient le plus âgé des Salvatore à son encontre tandis qu'elle ne jurait que par Stefan … toujours Stefan. Ses propres paroles résonnaient en elle telle une ancienne rengaine "c'est Stefan, ce sera toujours Stefan" avait-elle clamé et pourtant plus rien de leur passion dévorante ne subsistait : comme si tout cela n'avait été qu'un rêve inventé par son imaginaire. Depuis ce jour où son regard avait croisé celui de Damon, les choses avaient changées, se prononçant toujours un peu plus jusqu'à ce que le cadet ne cède aux demandes de Klaus et la laisse entre les mains de son frère. Dès lors, et ce malgré son amour profond pour lui, Elena avait commencé à ressentir plus que de l'amitié envers l’aîné de la fratrie. Leur lèvres s'étaient rencontrées de nombreuses fois et jamais la brunette ne l'avait caché à Stefan : la sincérité de son amour pour lui l'empêchait de lui dissimuler des faits dont elle était à l'époque peu fière. Maintenant les choses étaient toutes autres, Damon avait su lui ravir son cœur, l'aider à traverser la dure étape qu'était la transition en vampire et la mettre sur la voie que se devaient d'adopter les êtres de la nuit. Il était encré dans son corps, dans sa tête, dans son âme et son esprit, et personne ne pourrait leur enlever ce lien qui s'était forgé au fil du temps. Fixant la bague à son annulaire, la jeune femme esquissa un sourire : elle était sienne et le serait pour toujours malgré ce qui s'apprêtait à arriver. "Je dois lui dire. Je ne veux pas lui cacher quoi que ce soit. J'imagine qu'il m'en voudra …" Elle haussa les épaules en ferma les poings jusque là posés sur ses cuisses. "Je dois juste lui raconter ce qu'il s'est passé, les conséquences que cette nuit a eut sur moi et sur mes proches." Puis elle reporta son attention sur le conducteur qui ne semblait jamais quitter le chemin devant lui des yeux. "Je devrais probablement lui dire pour Matt …"

Ses paroles restèrent en suspend dans le véhicule anormalement calme. Tous deux savaient ce qui adviendrait d'elle si jamais Damon apprenait pour son dérapage mais dissimuler ainsi ses agissements à l'homme qu'elle s'apprêtait à épouser la rongeait littéralement. Personne ne méritait de vivre dans le mensonge, et surtout pas lui aussi prendrait-elle le risque de mourir pour qu'il puisse prendre connaissance de la vérité. Une boule se forma dans sa gorge tandis que le Manoir se dessinait devant eux, l'instant tant redouté allait avoir lieux et bien qu'elle se languissait de revoir son vampire, Elena n'en restait pas moins craintive. La voiture se gara avec une lenteur torturante dans l'allée et lorsque Stefan voulu sortir la jeune femme posa l'une de ses mains sur son bras, le forçant ainsi à la regarder dans les yeux. Pour la dernière fois la belle souhaitait ressentir ce qu'elle ferait taire incessamment sous peu en se délectant des traits doux de son ancien amour. "Attend, il y a quelque chose que je souhaite te dire avant que nous ne rentrions …" dit-elle en prenant une inspiration inutile. "Je sais que je t'ai fais du mal, tu as toutes les raisons de garder une certaine rancœur envers moi Stefan, et je ne peux pas t'en vouloir pour ça mais … accepterais-tu de m'accompagner à l'autel le jour du mariage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Lun 26 Aoû - 22:41


Au volant de sa voiture, Stefan laissait parfois son regard partir sur Elena qui était à ses côtés. Il voulait savoir pourquoi elle était présente à cette morbide soirée où même lui ne s'était pas amusé. Et à juste titre, Shawna venait de lui avouer ses sentiments et elle semblait encore lointaine de lui, Katherine était présente avec Elijah, et Elena ici parmi les loups. Une incompréhension avait gagné son regard quand il l'avait vu parmi la foule, même si il aurait voulu la sortir de là bas, il n'avait pu car un instant plus tard elle avait disparu, et malgré ses efforts il ne l'avait plus retrouvé. Peut être était elle partit, c'est ce qu'il espérait. Elle était au début de sa transformation, se contrôler n'était pas innée comme certains vampires le disaient. Il fallait travailler sur soit et on était jamais à l'abri d'un rebondissement, il n'y avait qu'à le regarder pour le savoir.

"Et bien j'ai … j'ai été piégée."

Stefan ouvrit de grands yeux et tourna son regard sur elle, cherchant qui aurait pu faire une chose pareille. Il y a quelques temps, il aurait misé sur Katherine. Mais quel aurait été son intérêt aujourd'hui? Ils n'étaient plus ensemble, ils étaient juste amis, alors ça ne pouvait pas être elle... Cette question s'arrêterait elle de tourner dans sa tête, ou serait ce sujet clos? Il n'en savait rien pour le moment.

"J'ai reçu une invitation chez moi et … Alexander étant un ami je n'ai pas pensé une seconde que cela pouvait me porter préjudice mais … Alexander ne m'a jamais envoyé cette invitation. Je ne sais pas qui l'a fait ni pourquoi mais quelqu'un m'en veut, Stefan."

Il se passa la main dans les cheveux, poussant un long soupir, c'était quoi encore toutes ces histoires? Qui pourrait lui en vouloir, au point de la balancer dans une soirée sordide. C'était il passé des choses qu'il ignorait?

- T'es vraiment sur que c'est pas lui? Tu le connais si bien que ça? Faut être prudent Elena, on connait pas toujours nos amis...

Stefan ne connaissait pas du tout cet homme, tout ce qu'il savait c'est qu'il s'en méfiait. Pourquoi? Parce que cet homme semblait cacher des choses, des choses non anodines.

"Est-ce que … est-ce que tu en as parlé à Damon ? De cette soirée ?"

- Non, c'est pas à moi de le faire et je ne veux pas qu'il y ait de querelles entre vous...

"Je dois lui dire. Je ne veux pas lui cacher quoi que ce soit. J'imagine qu'il m'en voudra … Je dois juste lui raconter ce qu'il s'est passé, les conséquences que cette nuit a eut sur moi et sur mes proches. Je devrais probablement lui dire pour Matt …"

Salvatore haussa des épaules, il ne pouvait la conseiller à ce sujet. Les mensonges étaient pesants mais parfois inévitables pour préserver la personne qu'on aimait. Lui pour Katherine serait prêt à bien des mensonges juste pour qu'elle conserve la vie sauve. Et même si tout finissait par se savoir un jour, le mensonge pouvait parfois servir d'argument quant aux sentiments qu'on possédait pour une personne. Il ne tenait qu'à elle, de le comprendre. Damon n'était pas si stupide, bien que têtu et buté. Le silence s'imposa de lui même dans l'habitacle, tout deux plongés dans des pensées qui leur était sans doute propre. Puis il arriva devant le manoir, garant la voiture avant de couper le contact. Il lui adressa un tendre sourire et un regard réconfortant pour qu'elle aille affronter Damon qu'elle n'avait pas vu depuis un temps.

- La fuite, n'est pas toujours la meilleure solution... Prend en note...

"Attend, il y a quelque chose que je souhaite te dire avant que nous ne rentrions …"

Rajouta t-elle en lui agrippant le bras alors qu'il allait sortir de la voiture. Il referma la porte et la regarda intrigué.

"Je sais que je t'ai fais du mal, tu as toutes les raisons de garder une certaine rancœur envers moi Stefan, et je ne peux pas t'en vouloir pour ça mais … accepterais-tu de m'accompagner à l'autel le jour du mariage ?"

Un sourire radieux apparu sur le visage du blondinet, passant sa langue sur la commissure de ses lèvres, avant d'approcher d'elle.

- C'est le plus beau honneur que tu pouvais me faire... je t'accompagnerais à l'autel...

Il lui fit un petit clin d'oeil et sortit de la voiture, la contournant pour ouvrir la portière à sa belle soeur. Lui tendant la main, il l'accompagna jusqu'à la porte d'entrée, lui ouvrant et la laissant passer en premier. Il jugea rapidement l'intérieur et pris son visage aux creux de ses mains déposant un baiser sur son front.

- Courage ça va bien se passer... Laisse ton coeur parler.

Puis il disparu dans l'escalier pour reprendre le cours des choses.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Mar 27 Aoû - 1:22


Elena sourit une dernière fois à Stefan avant de le regarder monter les escaliers pour regagner sa chambre. Désormais seule dans le couloir, la belle se défit de sa veste encombrante avant de s'avancer vers la pièce à vivre, ses doigts jouant nerveusement avec sa bague de fiançailles. Sa discussion avec le cadet Salvatore lui avait permis d'ouvrir les yeux sur ses erreurs, sur son incapacité à faire la part des choses tout comme son immaturité, et c'est donc résignée que la brunette continua son ascension vers celui qu'elle aimait. L'odeur enivrante de son vampire emplissait de plus en plus ses poumons, faisant de chaque bouffée d'air un réel plaisir, jusqu'à ce que son regard ne rencontre cette silhouette parfaite qui lui avait manqué plus que de raison. Damon était là, devant elle, plongé dans un ouvrage dont il en tournait les pages jaunies. La jeune Gilbert resta debout sans bouger à la naissance de l'immense pièce, complètement absorbée par l'image parfaite que lui renvoyait l’aîné de la fratrie. Pour rien au monde elle ne souhaitait briser cette ambiance studieuse dans laquelle son fiancé semblait s'être plongé, un verre d'alcool à portée de main, et pourtant au bout de plusieurs longues minutes Elena décida de s'avancer dans sa direction. "Hey ..." dit-elle en souriant à son intention lorsque son regard noisette rencontra celui froid et pourtant terriblement attendrissant du vampire qu'elle adorait plus que tout au monde. Frictionnant son bras droit de sa main gauche, la jeune femme scrutait les diverses notes jonchant la table pour finalement contourner le lourd meuble de noyer afin de se poster à ses côtés. La proximité de leurs corps alors qu'elle se mourrait de déposer un baiser sur ses lèvres lui faisait terriblement mal, et pourtant la belle souhaitait d'abord se confondre en excuse et dévoiler ce qu'elle gardait sur le cœur. Elle se devait d'être forte pour lui, pour eux. "Damon écoute ..." dit-elle en posant sa main sur son épaule. "Je suis désolée d'être partie, de t'avoir évité ces derniers jours. Je sais que c'était puéril de ma part, voir même terriblement stupide et je ne te blâmerai pas pour m'en vouloir." La boule qui s'était formée dans sa gorge durant le voyage continuait à prendre de l’ampleur, la forçant à déglutir avec peine tandis qu'elle s'écartait pour le laisser se lever.

"Je vais tout t'expliquer, d'accord ? Mais promets moi de m'écouter avant de me hurler dessus. J'ai juste besoin que tu m'écoutes, je répondrai à toutes tes questions ensuite … s'il te plaît." Le supplia Elena avant de se servir un verre de Whisky bien qu'elle déteste cela. Le liquide glissa le long de son œsophage, brûlant de façon agréable ce pendant sa gorge afin de délivrer une douce chaleur : Dieu sait qu'elle en avait besoin ! Une fois le récipient vidé de son alcool répugnant la belle le reposa sur la table et se retourna pour faire face à Damon : le moment redouté était arrivé. Sa bouche s'entre-ouvrit doucement pour laisser passer le flot de paroles qu'elle se devait de verser, mais ne tenant plus la brunette soupira et se lova tel l'être le plus fragile au monde, dans les bras de celui qu'elle aimait. Le contact rassurant de son corps contre le sien la fit sourire, un sourire sincère dévoilant tout l'amour qu'elle ressentait pour son vampire tandis que ses bras puissant l’enserraient. "Je t'aime." souffla-t-elle en fermant un instant les paupières pour se délecter de cette étreinte dont elle avait tant rêvé. Bien qu'elle ait eut besoin de temps pour réfléchir à sa vie, à ce qu'elle avait été et était désormais, pas un jour ne s'était écoulé sans que ses pensées ne soient dédiées à son fiancé. Cependant il avait fallu qu'elle reste le plus loin possible de Stefan, or la brunette savait que voir l'un signifiait bien souvent voir l'autre et entendre les justifications de Damon par rapport à son frère cadet ne lui aurait tout simplement pas permis de faire le point. Doucement la jeune Gilbert rouvrit les yeux et se redressa sur ses jambes afin de planter son regard dans celui atrocement beau de son fiancé, ses mains se plaçant de part et d'autre de son visage. "Je ne fuirai plus, Damon ..." dit-elle avant de scruter un instant ses lèvres tentatrices qu'elle effleura des siennes en un chaste baiser. "… Je te le jure."

Sur ses mots Elena fit une moue souriante et prit la main de son fiancé dans la sienne pour l'intimer de la suivre jusque dans le salon situé devant la cheminée éteinte. "Tout d'abord tu dois savoir que je ne suis pas uniquement partie à cause de la dispute que j'ai eu avec Stefan ..." dit-elle en prenant place sur l'un des sofa. La peur lui serrait les entrailles et pourtant rien ne pu se lire sur son visage emprunt d'une tristesse à fendre l'âme. "Il est vrai que le fait d'avoir appris qu'il aimait Katherine m'a fait mal, ça a été insupportable mais ça m'a permis de revoir mes priorités. Je me suis rendu compte que ma réaction était excessive, je n'ai plus rien à voir dans la vie de ton frère et il m'a fallu du temps pour le comprendre. Ce matin je l'ai appelé pour que nous puissions discuter, donner nos points de vues respectifs sur ce qui c'est passé ..." la jeune femme marqua une pause et changea nerveusement de position sans jamais briser le contact visuelle qu'elle entretenait avec son vampire. "Je n'ai plus aucun droit sur lui, et je veux le voir heureux que ce soit avec Katherine ou une autre. Il est assez grand pour s'occuper seul de sa vie, ce qui m'a mené de fil en en aiguille à nous deux … à notre couple que j'ai trop longtemps laissé de côté. Tu vas probablement me détester pour ce que je vais dire et sache que si tu veux que je parte, je partirai mais je ne veux plus rien te cacher ..." Ses paroles flottèrent un moment dans l'air tandis que l'une de ses main venait attraper celle de celui qu'elle aimait. "Un peu après notre retour de Las Vegas j'ai reçu une lettre d'Alexander … l'homme avec qui je suis allée cherchée Isabella à New York. Il m'a invité à une soirée et … les choses ne se sont pas réellement bien déroulées. C'était horribles, les gens hurlaient, les vampires plantaient leurs crocs en eux comme de la vulgaire viande et … et … j'ai perdu le contrôle, Damon !" Lâcha-t-elle, retenant ses larmes tant bien que mal, rendant le souvenir de cette nuit plus douloureux que tout ce qu'elle avait connu jusqu'ici. "Je n'ai tué personne mais je me suis nourris sur ces innocents, j'ai aimé ça et depuis ce jour je n'arrive plus à refréner ma soif. Je ne sais pas comment faire, et rester près de Jeremy le met en danger chaque jour. Je peux plus prendre ce risque, pas après ce qui est arrivé à Rick, je ne veux pas que mon frère perde la tête lui aussi !" La brunette crispa ses doigts sur sa prise et tenta de continuer de sa voix tremblante. "Quand … quand je voulais m'éteindre, que tu venais me nourrir la nuit, quelque chose est arrivé. Quelque chose dont je ne suis pas fière et que je craignais de te dire." commença Elena en se relevant pour arpenter la pièce doucement. "J'étais assoiffée, Matt est entré et … je l'ai presque tué. Si Stefan n'était pas arrivé j'aurai le sang de mon meilleur ami sur les mains et je ne veux plus que cela arrive. Je ne pourrai pas supporter de perdre quelqu'un, de faire du mal à qui que ce soit. Je ne veux pas devenir un monstre et j'avais tellement honte de moi que je ne pouvais tout simplement pas t'en parler." S'exclama-t-elle en tournant son visage vers son fiancé. Il aurait droit de la tuer, elle le savait, elle était consciente des risques qu'elle encourait mais lui mentir une seconde de plus la tuerait bien plus lentement. "Je suis désolé mon cœur. Je t'ai déçu et pour ça je ne pourrai jamais suffisamment m'excuser." chuchota la jeune Gilbert, réalisant par la même occasion qu'elle venait pour la première fois de donner un surnom affectif à celui qu'elle aimait. Pas même Stefan n'avait eut ce privilège … personne ne l'avait eut hormis lui.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 32
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Mar 27 Aoû - 20:23


Depuis combien de temps était-il seul ici ? Seul, nous parlons bien entendu de l’absence de celle à qui il avait livré son cœur, cœur qui, semblait-il, était plutôt délaissé qu’aimé comme il aurait dû l’être, Damon ne savait pas depuis combien de secondes, minutes et heures Elena n’avait pas foulé le plancher ciré du manoir, pour la simple et bonne raison qu’il se refusait à le faire, comme s’il se fichait éperdument si, oui ou non, la brunette en qui il avait fondé une espérance d’avenir reviendrait, si son parfum délicat saisirait de nouveau son odorat dans les moments prochains. Taire ses émotions était chose aisée pour lui, seul son frère pouvait voir derrière le masque impassible qu’il arborait depuis la très houleuse discutions ayant eu lieu dans la cuisine une semaine plus tôt, uniquement la chair de sa chair et, malgré leur nouvelle complicité retrouvée, l’ainé refusait catégoriquement toute explication, préférant la compagnie d’un verre de bourbon et du grimoire chapardé par Kahlan lors de leur expédition dans le musée de la sorcellerie. Ces pages jaunies lui livraient quelques informations importantes quant à l’aspect de la véritable cure, qu’elle était l’aura qui s’en dégageait et surtout, comment pratiquer un sort pour la trouver, à l’aide d’un pendule, sur une map tout ce qu’il y avait de plus ordinaire. Qui disait sortilège et cristal au bout d’un fil, disait forcément sorcière et, pour les fameuses lignes inscrites en rimes sur la page qu’il parcourrait avec attention en l’instant, il ne fallait pas un première année de Poudlard mais bien un professionnel dans l’art de transformer les humains en toute autre chose qu’un vulgaire crapaud.  Van Allen ne serait pas du coup, bien qu’ils avaient quelques rapports bien plus sains depuis qu’il lui avait livré Travis, non, Damon, dont le verre qu’il tenait en main rejoignait les lèvres, plissa le front en un sourire illuminé, Julian Gates, qui de plus puissant que lui le ténébreux vampire connaissait-il ? Personne !

Le nez plongé dans l’ouvrage, subitement il entendit les pas significatifs de son frère rencontrer les marches qui menaient aux chambres. « Ravi de constater que Katherine ne t’a toujours pas achevé frérot ! » Un simple rictus lointain, mais parfaitement audible pour le buveur de sang, lui servit de réponse tandis que lui-même en laissait échapper un avant d’entendre une voix bien différente de celle de son cadet. Neutre, un regard cependant constellé de glace fut servi à la jeune fuyarde qui revenait au bercail. La bouche entrouverte premièrement, Damon referma la lourde couverture et lécha lentement ses lèvres, les yeux roulants vers le ciel lorsqu’elle entama une phrase qui ne teintait en rien de bon à ses tympans. Verre de liquide ambré en main, main apposée sur le sommet du sofa dans lequel il était installé, Damon, dont un sourire inversé rongeait le visage, lui fit signe de se lancer, les yeux rivés sur ses moindres gestes lorsqu’elle fit le tour de l’immense table de salon pour apposer les phalanges contre son épaule tendue. Lui « hurler dessus ? » Il y avait désormais trois bonnes semaines qu’il avait pris la décision de ne plus l’enfoncer, avait-elle déjà oublié cela comme les belles promesses faites dans cette suite de Casino ? Ne disant mot, une fois encore Salvatore appuya sur la forme boudeuse de ses lèvres et lui indiqua, de ses doigts libres, de prendre place dans l’assise de cuir. Étonnement, Elena s’enquilla un verre de Wiskhy et sans demander son reste, vint s’ancrer au corps pourtant impassible de celui qui bientôt devait l’épouser. « Je t’aime. »  Peu enclin à ce genre d’étreinte, et pour cause lorsqu’elle usait de cela Damon n’avait plus tous ses esprits et cédait trop facilement, il se laissa pourtant aller à la serrer une mini seconde avant de se redresser contre l’accoudoir, lui intimant ainsi sans un mot qu’il préférait entendre ce qu’elle avait à lui dire avant de juger si elle méritait tant d’effusions sentimentales de sa part.

« Je ne fuirai plus, Damon ...» Un soupir las quitta les narines de Salvatore, combien de fois lui avait-elle servi ces mêmes mots ? il ne les comptait plus. « … Je te le jure. » Se plaçant de façon à posséder son regard grâce au sien, Damon insista d’avantage sur cet inverse de sourire encore et toujours rivé à ses lèvres. Son attitude ne la gêna en rien et, déterminée, la jeune Gilbert l’entraina jusqu’au salon où, quelques temps plus tôt, le sang de Rachel s’était répandu. « Tout d'abord tu dois savoir que je ne suis pas uniquement partie à cause de la dispute que j'ai eu avec Stefan ... » Tandis qu’elle prenait place dans un des canapés à disposition, Damon préféra rester là où il était, debout face à elle, l’oreille attentive à ses dires. « Il est vrai que le fait d'avoir appris qu'il aimait Katherine m'a fait mal, ça a été insupportable mais ça m'a permis de revoir mes priorités. Je me suis rendu compte que ma réaction était excessive, je n'ai plus rien à voir dans la vie de ton frère et il m'a fallu du temps pour le comprendre. Ce matin je l'ai appelé pour que nous puissions discuter, donner nos points de vues respectifs sur ce qui s’est passé ... »

Un rictus quitta enfin la gorge de l’ainé qui ne put s’empêcher de croiser les bras contre son thorax en un sourire presqu’amusé. C’était tellement peu surprenant de sa part, il avait raison depuis le début, jamais l’amour qu’elle portait envers son cadet ne l’avait quitté, elle était possédée par la crainte de perdre l’un d’eux en faisant un choix, ce qui n’était pourtant pas le cas. En revanche, interférer ainsi dans l’existence de Stefan, qu’elle avait délaissé pour lui, ça, aurait pu lui couter l’attention et la bienveillance de ce dernier mais, son jeune frère étant ce qu’il était, n’avait pas agi de la façon dont Damon l’aurait fait si ce fut lui le lésé et pisté de l’histoire. Lui ne se serait jamais rendu sur le pont et n’aurait tout bonnement pas voulu entendre les mots d’une jeune fille pensant devoir diriger la vie d’un homme dont elle avait piétiné le cœur mais ça, c’était sa manière à lui de faire, sa personnalité et elle avait eu de la chance que Stefan ne soit pas marqué par cette caractéristique bien trempée. Tandis qu’elle marquait une pause, sans doute abasourdie par la réaction de celui qui, somme toute, l’aimait, Salvatore brassa l’air à l’aide de l’index pour qu’elle reprenne et l’écouta avec intérêt en s’asseyant sur l’accoudoir à son flanc.

« Un peu après notre retour de Las Vegas j'ai reçu une lettre d'Alexander … l'homme avec qui je suis allée chercher Isabella à New York. Il m'a invité à une soirée et … les choses ne se sont pas réellement bien déroulées. C'était horrible, les gens hurlaient, les vampires plantaient leurs crocs en eux comme de la vulgaire viande et … et … j'ai perdu le contrôle, Damon ! » Le ton morne de sa voix lui fit froncer les sourcils. « Je n'ai tué personne mais je me suis nourris sur ces innocents, j'ai aimé ça et depuis ce jour je n'arrive plus à refréner ma soif. Je ne sais pas comment faire, et rester près de Jeremy le met en danger chaque jour. Je peux plus prendre ce risque, pas après ce qui est arrivé à Rick, je ne veux pas que mon frère perde la tête lui aussi ! »

Ces doigts crispés contre les siens lui firent relever des yeux vides d’expression dans ses puits jumeaux, où voulait-elle en venir ? On l’avait visiblement piégé, qui et pourquoi ? Mais, par-delà les questions qui taraudaient dès lors le vampire quant à la personne à l’origine d’une telle invitation, Damon s’attarda d’avantage sur les lèvres de son interlocutrice. Elle s’était nourrie à la source même du sang mais s’était tout à fait contrôlée puisqu’elle avouait n’avoir engendré aucun carnage, où était donc le problème qui lui faisait perdre pieds à ce point ?

« J'étais assoiffée, Matt est entré et … je l'ai presque tué. Si Stefan n'était pas arrivé j'aurai le sang de mon meilleur ami sur les mains et je ne veux plus que cela arrive. Je ne pourrai pas supporter de perdre quelqu'un, de faire du mal à qui que ce soit. Je ne veux pas devenir un monstre et j'avais tellement honte de moi que je ne pouvais tout simplement pas t'en parler. » Voilà donc cette fameuse cause, celle qui la faisait frémir comme une biche aux mains du chasseur, un chasseur qui portait son nom et qui lui avait promis d’agir en tant que tel si elle attentait au jour d’un de ses proches. « Je suis désolé mon cœur. Je t'ai déçu et pour ça je ne pourrai jamais suffisamment m'excuser. » Un surnom qui sonna délicatement à son oreille, jamais elle ne l’avait nommé ainsi, face à lui, cette princesse quémandait grâce, une grâce qu’il ne lui accorderait pourtant pas…

Quittant la faible emprise que sa main avait sur la sienne, Damon se redressa et s’approcha du bar pour se servir un autre verre et un second, qu’il vint poser sur la table de merisier et fit glisser jusqu’à elle avant de prendre place dans le club face au sofa. Il se sustenta de quelques gorgées et ancra les coudes à ses genoux, buste en avant, les deux mains encerclant le récipient de Crystal. Le silence profond envahissait la pièce tout autant qu’il rongeait la jeune fille devant lui, puis, un simple claquement de lèvres émana de sa personne alors qu’il allait enfin mettre fin à son calvaire.

« Et ? » Lâcha-t-il en souriant à l’inverse de la joie. Appuyant plus encore ce mime facial lorsqu’il vint saisir son regard, Damon restait tout à fait calme. « Tu as écorché des veines, bu du sang humain… Où est le problème ? » Son attitude n’était en rien méprisante, au contraire, il tentait simplement de comprendre ce qu’elle attendait de lui. « Nous sommes des vampires Elena, pas des rongeurs, le sang constitue notre alimentation de base… Certains tuent leurs victimes ça,… je te l’accorde, mais toi tu as simplement gouté sans achever ta proie et ça t’a plu,… tu veux savoir pourquoi ? » Lorsqu’elle hocha la tête et qu’il eut repris une gorgée, Damon reprit. « Simplement car c’est rare… que tu ne fais pas ça en permanence comme les assoiffés, tu n’es pas un monstre Elena, tu es simplement humaine, ce qui t’amène aux regrets que tu éprouves… C’est humain et cette parcelle de toi qui te juge est bénéfique, elle te permet d’être entière ! » Damon reposa le verre contre la table et vint la saisir par la main, la redressant pour ensuite encercler son visage. « Concernant Matt, tu ne l’as pas touché, peu importe que ça soit grâce à l’intervention de Stefan, tu ne l’as pas tué, de ce fait je suis aux regrets de te décevoir princesse… mais je ne tiendrai donc pas une promesse qui n’a nullement lieu d’être en de telles circonstances ! » Quittant son air impassible, Damon esquissa une moue boudeuse histoire d’afficher un sourire sur ce visage parfait. Il recula ensuite, ramassant les récipients contre le meuble bas et se redirigea vers le bar. « Oh, et une dernière chose ! » S’exclama-t-il en un air amusé. « C’est la dernière fois que tu jures, tu mens très mal !… C’est dingue ça ! d’où ça vient cette façon de mentir sans être convaincante ?!! » Arquant les sourcils en un sourire charmeur, sachant parfaitement qu’elle avait saisi le fait qu’ils se ressemblaient bien plus qu’elle ne voulait bien le croire lorsqu’elle possédait encore un cœur viable, Damon lui fit un clin d’œil et tendit le bras vers elle. Elena avait beau jurer ne plus fuir, Salvatore n’était pas né de la dernière pluie, sa belle était telle qu’elle était, et ça ne serait sans doute pas la dernière fois qu’elle lui ferait faux bond pour quelques jours. « Si tu pouvais simplement éviter de m’planter au mariage… Uhm ? » Une fois qu’elle l’eut rejoint, Salvatore la riva à son flanc, embrassant le haut de son crâne avec amour tandis qu’il leur servait, cette fois, un peu de sang…

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Mer 28 Aoû - 14:45


Malgré toutes ses réticences, les retrouvailles avec Damon furent beaucoup moins difficiles que la belle ne l'aurait cru. L'amour faisant, son vampires ne l'avait aucunement jugé ni même réprimé sur ses actes, bien au contraire ! Au delà de son sarcasme légendaire qui ajoutait à ce charme dévastateur, son fiancé l'avait écouté et réconforté à sa manière sur ses pulsions dévastatrice à la vue du sang. Elle était une vampire, que cela lui plaise ou non, et bien qu'elle sache que désormais seul ce liquide grenat devait lui importer, blesser des humains n'en restait pas moins douloureux. Lorsque son cœur battait encore Elena avait pu ressentir bon nombre de choses, et la peur avait été une part terriblement important de tout son panel d'émotions. Lorsqu'elle avait malgré elle découvert la nature des deux frères Salvatore son âme avait plongé dans une démence hors norme, la terreur avait eut main mise sur ses autres sentiments et le simple fait de recréer ce schéma en des rôles inversés la révulsait. La jeune Gilbert peinait à composer avec sa nouvelle nature, et pourtant elle se devait d'aller de l'avant comme l'avaient fait Stefan, Damon et même Caroline avant elle. Elle savait qu'il avait été difficile pour son vampire d'accepter son existence de prédateur après que son cadet l'ait forcé à se transformer, tout comme elle savait pertinemment que pour survivre il avait fait appel à un subterfuge qu'elle souhaitait expérimenter sur son être. Son vampire avait un jour énoncé le fait que chaque être animé par des envies sanguinaires avait la possibilité d'activer et désactiver à souhait un bouton fictif permettant de faire taire certains aspects de leurs personnalités … et si cela était la réponse à toutes ses questions ? Perdre son humanité était en soit hors de question, jamais Elena ne ferait taire ce qui faisait d'elle ce qu'elle était, son identité propre en somme, mais ressentir constamment peine et regrets l'empêchait de vivre pleinement son existence. "Oh, et une dernière chose !" s'exclama-t-il en la fusillant de son regard pénétrant. "C’est la dernière fois que tu jures, tu mens très mal ! … C’est dingue ça ! d’où ça vient cette façon de mentir sans être convaincante ?!!"

A son tour la jeune femme croisa les bras et fronça les sourcils avant de sourire sans grandes convictions. Il était normal que Damon doute de ses paroles, il avait toutes les raisons du monde de la contre-dire et pourtant Dieu sait qu'elle était sincère. Plus jamais elle ne laisserait quelque chose entraver sa route et nuire à leur bonheur que ce soit le destin, Katherine, Rachel, Rebekah ou  qui, quoi, que ce soit d'autre. Elle voulait vivre sa vie comme elle le souhaitait, profiter de chaque instant auprès de celui qu'elle aimait, celui qu'elle avait adoré depuis leur première rencontre, leur premier baiser, leur première nuit … Son monde tout entier portait son prénom. "Je suis sérieuse Damon." dit-elle en souriant de façon franche face au clin d’œil de son fiancé. Ses doutes étaient justifiés et il ne tenait qu'à elle de faire ses preuves. Plus jamais Elena ne souhaitait lui faire de mal, elle voulait être sienne pour toujours et le perdre serait une épreuve dont la brunette ne pourrait décemment pas ressortir indemne. Lorsque le beau brun dont le parfum la rendait ivre de bonheur lui tendit le bras, Elena s'empressa de lien ses doigts aux siens pour finalement se positionner à son côté, sa tête blottie au creux de son cou. "Si tu pouvais simplement éviter de m’planter au mariage… Uhm ?" A l'entente de ces mots, la brunette releva le visage et fit une moue réprobatrice. "Tu as des doutes ?" demanda-t-elle en plongeant son regard son le sien. Pour rien au monde la belle ne planterait celui qu'elle aimait, bien au contraire lier son destin à celui de l'homme pour qui son cœur avait battu humaine, et qui continuait malgré sa mort à ne vouloir que lui, était ce qu'elle désirait le plus au monde. "Je n'ai aucune raison de me défiler, je veux être avec toi, partager le reste de mes jours avec toi mon cœur, avec toi et personne d'autre. Crois moi, je ne regrette pas mon choix je sais ce que je veux … je te veux plus que tout." Dit-elle en caressant avec tendresse sa joue, effleurant sa peau de son pouce. "J'ai demandé à Stefan de m'accompagner à l'Autel le jour de notre mariage, es-tu d'accord ? Si ce n'est pas le cas je me rétracterai et demanderai à Jeremy. Je ferais n'importe quoi pour toi Damon, tu m'entends ? N'importe quoi, parce que je t'aime."

Proposer à celui qu'elle avait tant aimé humaine d'être un membre clé du jour le plus heureux qu'il puisse être était certes étrange mais personne d'autre que lui ne pouvait jouer ce rôle. La norme aurait voulu que ce soir son père qui la mène jusqu'à son futur époux, et Dieu sait qu'Elena aurait été la plus heureuse des femmes à son bras, mais désormais seule elle se devait de choisir elle-même celui qui l'accompagnerait. Jeremy aurait certes pu la mener mais la peur de le voir porter un coup fatal à celui sans qui elle ne pouvait vivre l'empêchai de le choisir bien qu'il fut de sa famille. "Depuis que mon frère à cette marque, depuis que tu l'as aidé à ne plus vouloir me tuer et même après que nous ayons tué Kol il est animé par sa soif de tuer des vampires. Je ne souhaite pas qu'il tente de te tuer et l'ouverture serait trop importante pour lui s'il venait à essayer quelque chose contre toi, contre Caroline ou Dylan. Je ne suis pas prête à prendre ce risque et …" Elle marqua une courte pause le temps de s'emparer du verre recelant ce sang précieux, faisant apparaître l'espace d'un instant ses veines bleutées autour de ses yeux de biche. "… je n'ai pas vraiment d'autres personne à qui demander cela. Jer ne fera jamais de mal à Jenna parce qu'il l'aime, elle est un membre de sa famille, sa seule parente mis à part moi. En revanche pour les autres vampires, je ne sais pas s'il serait capable de se contenir." La crainte lui noua le ventre à la simple idée que son petit frère puisse attenter aux jours de ceux qu'elle aime. Le sang miroitant au creux de ses paumes l'empêchait de véritable réfléchir, elle n'avait plus qu'une envie : en boire jusqu'à plus soif. Si elle plongeait ses lèvres dans cette hémoglobine qui sait ce qui arriverait par la suite ? Pourrait-elle refréner son envie de vider des humains sans retenue ? Dans le doute Elena respira plus que de raison sans jamais pouvoir défaire ses yeux de l'objet de sa convoitise. "Nous sommes des vampires Elena, pas des rongeurs, le sang constitue notre alimentation de base." répétait la voix de son fiancé dans son esprit. Il avait raison, c'était indéniable et pourtant cela lui faisait atrocement peur. "Comment … comment est-ce que tu as fait pour faire face à tes envies après ta transformation ?" demanda la jeune femme en continuant à observer avec envie la surface alléchante de ce sang. "Tu as un jour parlé d'une façon de faire taire certains aspects de nos personnalités … tu penses que je serais capable d'en faire autant ? J'aimerai ne plus me sentir coupable à chaque fois que je ressens cette envie, ne plus pleurer quand je fais du mal à un humain même si je ne le tue pas et …" elle avala avec peine en reposant ce qu'elle désirait hardiment à cet instant pour finalement détailler le visage de son vampire. "… je voudrais me rappeler de Stefan comme d'un ami et non pas comme étant celui que j'ai aimé lorsque mon cœur était encore capable de battre. Je lui ai fais du mal, et cela rien ne pourra me l'effacer de la mémoire tout comme je t'ai blessé avant que tu ne me fasses ta demande. Je sais ce que je veux Damon, je veux être avec toi, t'aimer jusqu'à la fin de mes jours et être heureuse car je suis heureuse à tes côtés." Lui confessa-t-elle sans jamais se défaire de leur étreinte dont elle en savourait chaque seconde. "Est-ce que tu penses sincèrement que je serais capable d'éteindre à tout jamais ma culpabilité ? Je ne veux plus me regarder dans un miroir en me disant que je suis la digne descendante de Katherine, je veux être moi-même, conserver mon humanité intacte et aller de l'avant sans toujours revenir sur mes erreurs passées."

Ses propos étaient sincères, Elena souhaitait plus que tout au monde partager son existence auprès de Damon. Elle l'aimait à en mourir, seul lui avait réussi à faire naître un tel lien, une telle passion capable de la consumer en un seul regard. Son vampire représentait tout pour elle, son passé, son présent et son futur, il était le pilier de sa vie, le pourquoi de son existence sur cette Terre et sans cet amour qu'il lui apportait, la belle n'aurait jamais achevé sa transition. Cela la brunette l'avait fait pour lui, pour qu'il n'ait pas à la perdre et quand bien même elle avait tenté à plusieurs reprises d'en finir avec cette éternité qui la rongeait elle était désormais heureuse. Avec lui à ses côtés le monde semblait plus sûr, comme si rien ne pouvait l'atteindre, comme si elle était tout bonnement invincible. Puis son regard doux revint se river sur le verre de sang, faisant naître ses crocs dont elle sentit la pointe s'enfoncer dans sa lèvre inférieur. Ne tenant plus, Elena l'attrapa rapidement et en but le contenu d'une traite, savourant le contact de ce nectar délicieux sur son palais avant qu'il ne s'écoule avec ferveur dans sa gorge. Immédiatement ses canines se rétractèrent tandis qu'elle vidait le récipient de cristal jusqu'à la dernière goutte. "Il y a autre chose que je dois te dire." reprit la jeune Gilbert, un sourire radieux teint sur ses lèvres. "Stefan m'a donné son approbation donc … accepterais-tu que je m'installe ici ? Je ne veux plus être séparée de toi, je veux te prouver que mes paroles étaient sincères, je ne fuirai plus. Jeremy et Jenna peuvent se passer de moi, et sûrement seront-ils plus en sécurité sans ma présence. Qu'en dis-tu ?"  
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 32
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore Dim 8 Sep - 14:10


Damon ne desserra pas son étreinte, plus d'une semaine sans elle avait lentement ravivé le manque cruel de cette fille qu'il ressentait lorsqu'elle était la petite amie de son frère, désormais elle était sienne, lui avait promis son cœur et bien qu'il connaissait parfaitement la jeune fille pour être aussi imprévisible que lui, Salvatore savait qu'elle ne trahirait pas sa parole. Poussant lentement le verre de sang contre le bar, il fut attentif à la moindre de ses réactions quant à ce liquide, avait-elle encore un manque de prise sur son propre contrôle, avait-elle peur depuis la soirée dont elle lui avait parlé plus tôt? Les jeunes vampires étaient vulnérables à la soif de sang, le contrôle devait se vouloir ardemment, à l'image d'un gros fumeur voulant stopper la cigarette l'envie de meurtre sur les humains -uniquement dans le but d'assouvir sa faim- devait se désirer aussi fort que possible pour parvenir à un résultat concluant. Un instant, alors qu'elle parlait de Stefan, du fait qu'elle avait demandé à ce dernier de l'amener à l'autel le jour J, Damon fit le tour des possibilités de sevrage efficaces pour sa belle. Le sang animal? non, ce n'était pas nourrissant et avait très peu de gout, même son frère en était revenu visiblement. Les poches en permanence? non plus, cette alternative devait être utilisé en cas de fringale rien de plus... Rien, hormis le fait de lui enseigner ce que Sage lui avait appris à l'époque, ne trouvait grâce aux yeux de Salvatore, il devrait se montrer pénible certes mais c'était dans le but d'ôter un gros poids de la conscience d'Elena, elle était encore trop humaine, il désirait qu'elle le reste, si elle venait à changer Dieu seul savait ce qu'il adviendrait d'eux et de leur entourage. Il répondit par un simple sourire à la question de la belle, lui précisant qu'il n'avait pas envisagé les choses autrement depuis que son cadet et lui avaient enterré la hache de guerre mais, lorsqu'elle évoqua son propre frère, le ténébreux vampire pu aisément voir le malaise l'envahir, l'angoisse et la mélancolie. Jeremy avait tenté de la tuer, s'il n'avait pas été présent Damon ne se trouverait pas en grande conversation avec elle. Il recula le quelques pas, s'avança vers la cheminée, où il tisonna le feu, tout en écoutant la jeune femme qui serait bientôt sienne pour l’éternité, quoi qu'elle lui demande, il le ferait pour les mêmes raisons qu'elle : il l'aimait.

"Comment … comment est-ce que tu as fait pour faire face à tes envies après ta transformation ?" Damon s’accroupit afin de faire prendre une buche qui n’était encore dévorée par les flammes.

« Comme toi au début, … j’ai tué des gens, que je connaissais pour avoir été mes amis, chose que je t’ai évité, et de purs innocents… » Il considéra le feu en se remémorant les tourments de la transformation et soupira avant de se redresser pour l’observer face au verre qu’elle fixait sans relâche. « Tu te souviens de Sage ? C’est elle qui m’a enseigné le contrôle, comment s’abreuver sans tuer pour autant, c’est ce que j’aimerai t’apprendre, ce que je tente de faire depuis que tu as bu cette poche Elena, mais je pense être trop laxiste, mes sentiments pour toi entrent beaucoup trop en jeu pour que tu puisses vraiment être capable de faire preuve de contrôle sur tes envies, ce qui indéniablement te mène ensuite aux regrets, à la culpabilité. »

"Tu as un jour parlé d'une façon de faire taire certains aspects de nos personnalités … tu penses que je serais capable d'en faire autant ? J'aimerai ne plus me sentir coupable à chaque fois que je ressens cette envie, ne plus pleurer quand je fais du mal à un humain même si je ne le tue pas et …" Arquant un sourcil, Damon tiqua, si il lui enseignait cet art, elle devrait faire très attention, en un claquement de doigt les choses pouvaient dégénérées, ce n’était pas une chose à prendre à la légère, cependant, il attendit les arguments de la belle quant à ce désir. Elle revient se lover contre lui sans qu’il n’objecte, préférant la rassurer en quelques caresses contre ses cheveux. "… je voudrais me rappeler de Stefan comme d'un ami et non pas comme étant celui que j'ai aimé lorsque mon cœur était encore capable de battre. Je lui ai fait du mal, et cela rien ne pourra me l'effacer de la mémoire tout comme je t'ai blessé avant que tu ne me fasses ta demande. Je sais ce que je veux Damon, je veux être avec toi, t'aimer jusqu'à la fin de mes jours et être heureuse car je suis heureuse à tes côtés. Est-ce que tu penses sincèrement que je serais capable d'éteindre à tout jamais ma culpabilité ? Je ne veux plus me regarder dans un miroir en me disant que je suis la digne descendante de Katherine, je veux être moi-même, conserver mon humanité intacte et aller de l'avant sans toujours revenir sur mes erreurs passées." La repoussant lentement, Damon voulait saisir son regard torturé par la demande.

« Ce n’est pas une chose facile Elena, ça demande de l’entrainement, savoir se contrôler en toute circonstance, le on/off est quelque chose de précis, si tu ne le gères pas à la perfection ça se retourne contre toi et c’est rarement fun ! » Les sourcils froncés, il observa la réaction de la jeune Gilbert, elle était convaincue d’y parvenir et, parce qu’il l’aimait plus que tout, Salvatore était prêt à l’aider, il devrait être prudent, elle devrait l’être d’autant plus, mais si cela pouvait la soulager alors soit. « Tu devras être forte, tu devras bloquer ce qui te fait mal et faire des choses que tu ne tolérais pas jusqu’à maintenant pour te convaincre que ce que tu veux est bien actif en toi, ça sera la seule façon de t’assurer que le blocage est bien présent… tu ne devras jamais relâcher sous peine de ressentir l’exacerbation de tes émotions mais ça ne sera pas en bien, généralement lorsque tu relâches prise sur ça, la haine est bien plus puissante que tout ce qui te possède et plus rien n’a de valeur hormis ta nature première : être un vampire. » Comme pour assimiler ses mots, Elena reprit le verre, laissant naitre son second visage avant de l’avaler sans aucune patience. Ce simple geste assurait à Damon qu’il devrait la garder à l’œil si, d’une elle décidait de faire ce qu’elle envisageait et de deux, pour lui éviter de devenir un monstre si son envie première venait à foirer.

"Il y a autre chose que je dois te dire. Stefan m'a donné son approbation donc … accepterais-tu que je m'installe ici ? Je ne veux plus être séparée de toi, je veux te prouver que mes paroles étaient sincères, je ne fuirai plus. Jeremy et Jenna peuvent se passer de moi, et sûrement seront-ils plus en sécurité sans ma présence. Qu'en dis-tu ?" Damon se contenta d’un rictus amusé et repoussa une mèche de cheveux de la belle derrière son oreille, une moue boudeuse totalement fausse contre ses lèvres.

« Oh si… Je pourrai plus faire c’que je veux, un boulet rivé à la cheville en permanence, adieu les petits moments entre frère à écouter le silence morbide, quelle déception ! » Portant le récipient à ses lèvres, Damon avala une gorgée et lui servit un clin d’œil avant de reprendre en posant le verre contre le bar. Il avança vers elle, un air légèrement carnassier rivé aux traits, la faisant reculer lentement contre le sofa dont son dos rejoignit les coussins tandis qu’il la surplombait rapidement. « J’en dis qu’on peut rattraper le temps perdu, que j’aurai d’autres chats à fouetter que de vieux bouquins… » Susurra-t-il à l’oreille de sa belle, remontant ensuite contre ses lèvres, croisant son regard avant de l’embrasser sans trop d’ardeur uniquement pour la faire languir. « Lâche prise Elena, plus de regret, plus de peine, plus d’angoisse pour ce soir… Ça te permettra de sentir si oui ou non tu es prête à faire ce que tu sembles désirer. » Sourire séduisant aux lèvres, Damon la contemplait avec désir tandis qu’elle retenait son souffle. « Vois ça comme un test avant l’examen… » Sur ces derniers mots, Salvatore relâcha les pulsions le contenant, cette nuit serait longue et chaude, une nouvelle expérience pour eux qui leur permettrait, par un acte différent, de savoir si Elena était capable de maîtriser ses émotions…

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore

Revenir en haut Aller en bas

I am Sorry Ft Stefan & Damon Salvatore

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Pont Wickery-