RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Jeu 12 Sep - 23:20


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Let's have a dring"
Edena

« Va en enfer Rachel, c'est l'unique salue auquel les gens comme toi peuvent prétendre. »

- Et auquel je pouvais encore prétendre il n'y a pas si longtemps.

Dit elle d'un regard mauvais. Cassie était blessée, elle se rendait compte que les secrets de Gregory pesaient beaucoup plus en son sein, que ce qu'elle se laissait persuader. Elle n'en pouvait plus, c'était au delà de ses forces, de faire comme si de rien n'était. Il avait disparu cent longues années, et aujourd'hui reprenait sa place qui lui revenait de droit, sans même se justifier. Oh grand jamais Cassie ne mettrait son époux dehors, jamais elle ne le quitterait, il était sa vie, et sans lui, elle n'était que le pâle reflet du vampire qu'elle était. Elle pourrait même lui pardonner une infidélité, avec du temps, beaucoup de temps et beaucoup de rancune, mais jamais, elle ne voudrait s'en séparer. A ses yeux il était son sauveur, son créateur, son meilleur ami, son confident, son époux et le plus merveilleux amant qu'elle n'aurait pu rêver avoir. Il était doux, tendre, calme et aimant avec elle, c'était un homme bien, en plus d'être terriblement sexy. Pas un jour, pas une minute ne passait sans qu'il hante ses pensées, sans que sa présence en lui manque, sans que son corps contre le sien se donnant à de douces et charnelles caresses ne l'obsède. Mais en ce jour, la dissimulation de tout ce passé où elle n'avait eu sa place, la tyrannisait.

« Mon Amour ...  Je suis enclin à te raconter tout dans les moindres détails si cela peut soulager ton âme mais avant il te faut savoir une chose primordiale. »

Cassie le regardait alors qu'il prenait son visage entre ses mains. Qu'allait il encore lui sortir? Un nouvel aveux? Un nouveau prénom de femme? Elle redoutait déjà les paroles qui allaient sortir de cette magnifique bouche qu'elle adorait embrasser.

« Je t'aime et je t'aimerai à jamais. »

Un sourire se logea sur ses lèvres, et quelque chose se passa dans son être, alors qu'elle sentait ses lèvres effleurer les siennes Une envie dingue de se fondre sur lui, mais elle voulait savoir avant. Leurs doigts entremêlés, Gregory l'entraina dans leur salon, puis la fit s'assoir sur le canapé, se mettant devant elle sans retirer ses mains. Elle le scrutait avec attention et eut soudain peur d'apprendre la vérité. Imaginer son mari se faire torturer, la blesserait, et la rendrait folle de rage. Une rage qu'elle avait déjà déversé sur nombreux chasseurs, formant ainsi un arbre que son époux lui avait fait démolir.

« Pendant une éternité j'ai été torturé par une famille de chasseurs. Ce fut pénible, douloureux mais au fond j'étais heureux et tu sais pourquoi mon Amour ? Parce que je savais qu'aucun mal ne t'était fait durant ce laps de temps. Tant qu'ils m'avaient tu étais en paix. Tout à l'heure tu as mentionné un Kyle, j'en ai connu un lors de ma captivité … connais-tu son nom de famille par pur hasard ? Je doute qu'il s'agisse du même homme mais si tel est le cas je crains que tu ne sois plus en danger que je ne l'aurai escompté. »

Cassie ne délivra pas de suite le nom de famille de l'ancien amour de Rachel, non là elle prenait sur elle pour ne pas fondre en larmes sur les flashs que son imagination transmettaient à son esprit. Gregory ligoté, enchainé, torturé de toutes sortes, veine de vénus, pieu, et autres atrocités lui venaient en tête, octroyant une rage intérieur à la petite rousse. Pourtant pour ses doux yeux, elle restait de marbre, contenait même difficilement ses émotions mais elle luttait pour ne pas lui faire du mal.

« Il y a un an mon Amour, j'avais décidé de revenir dans cette ville. Pour dire vrai je craignais que tu n'aies refait ta vie, ce qui aurait été normal puisque tu me pensais décédé … Le premier endroit où je me suis rendu fut ton ancienne demeure désormais transformée en vestige au fond des bois. C'est là que j'ai rencontré une puissante sorcière répondant au nom de Qetsiyah. Elle était seule, perdue et s'avérait n'être autre que la créatrice du monde des morts où les gens de notre espèce se repentissent après avoir trépassés. »

Stewars serra des dents en entendant le nom de cette femme, elle ne l'avait jamais vu mais la détestait pour s'être octroyer la présence de son aimé. Elle avait des envies de meurtre sur sa personne, et il ne valait mieux pas pour elle comme pour la rouquine qu'elles se croisent. Cassie était jalouse, elle n'avait qu'une envie hurler de rage qu'il soit partit avec cette femme, et pire qu'il ait pensé qu'elle referait sa vie. Avait il oublié leur promesse? Ce n'était pas jusqu'à ce que la mort vous sépare, mais pour l'éternité. Jamais elle ne laisserait un homme la toucher à part lui, il était le seul à la faire frémir, alors pourquoi avait il pensé une telle chose? La larme qu'elle vit fuir de ses yeux, la rendait encore plus triste, elle posa son pouce pour l'essuyer caressant sa joue avec son pouce.

« Je n'ai pas cessé de t'observer de loin, j'ai tout ce temps gardé un œil sur toi Cassie, nuit et jour je rôdais telle une ombre condamnée à se tapir dans le noir pour ton propre bien. Toutes mes pensées t'étaient dédiées, à toi et toi seule mon Aimée. »

L'épouse Stewars ouvrit de grands yeux, elle n'avait donc pas été folle. Quand certain jours il lui semblait détecter l'odeur de son mari, elle avait toujours pensé que c'était le manque qui jouait de mauvais tour sur elle, mais non! Elle resta immobile les yeux ronds quant à cette annonce.

- Tu me regardais alors que moi je te pleurais? N'as tu pas vu tout le mal que j'avais pourquoi m'as tu laissé comme ça. C'est mes bras que tu aurais du retrouvé au lieu de batifoler ou jouer les chevaliers servants pour une putain de sorcière!

Cassie se prit le visage entre les mains, elle savait qu'elle n'était pas juste envers lui mais cette jalousie qu'elle nourrissait à son encontre était forte. Qet avait plutôt intérêt à ne pas la croiser où elle finirait sur un pic dans le jardin des Stewars. Elle poussa un long soupir et pris le visage de son mari aux creux de ses mains.

- Gregory... Ce que tu as fais pour me protéger est tout à fait louable, mais... j'arrive pas à ne pas t'en vouloir de t'être occupé d'elle, de l'avoir protégé, aidé, parce qu'elle était perdue. J'étais perdue, j'avais besoin de mon mari, et alors que je te croyais mort, une étrangère a profité de ta présence et dieu sait quelles pensées impures elle a pu avoir à ton encontre. L'imaginer avec toi me rebute... Et même si je sais que c'était pour mon bien, j'arrive pas à me défaire du fait, que moi j'étais seule, pendant qu'elle t'avait. Pardonne moi.

Des larmes commencèrent à couler sur ses joues, elle mettait toute la volonté du monde à pardonner le fait qu'il soit venu en aide à une autre femme. Mais sa jalousie la bloquait elle n'y arrivait pas, elle ne pouvait se défaire de ses images obscures que son imagination lui faisaient voir. Une femme, touchant la peau de son mari, bénéficiant de sa voix apaisante, de son odeur, tout simplement de sa présence, alors qu'elle touchait l'enfer du bout des doigts à se laisser jeuner par amour et devenant le pire monstre aux yeux de son époux.

- Le nom de Kyle est Jefferson, tout ce que m'a dit Rachel sur lui, c'est qu'il sort avec une playmate... Edena je crois, j'en sais plus rien là.

Elle se laissa doucement tomber du canapé pour prendre son mari dans ses bras, passant ses bras autour de son cou, et posant son menton sur son épaule. Elle était terrassée, par ces nouvelles mais sentait que le pire était à venir. Elle ignorait tout ce que son mari avait fait depuis son arrivée à Mystic Falls, entre ses sauvetages, les menaces qui étaient allés à son encontre. Allait elle vraiment tout savoir?

- Qui est Elena Gregory?

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Ven 13 Sep - 19:21





~ Let's have a drink ~


La détresse de son aimée lui brisait l'âme et pourtant Gregory se devait de ne rien omettre par respect pour elle, pour cette femme qu'il adorait et qui l'avait attendu durant cent ans. Chacune de ses paroles se muait en des lames tranchantes capables d'atteindre des cordes que seule Cassie pouvait prétendre toucher. Bien qu'il n'en montrait rien le vieux vampire s'en voulait plus que de raison pour ses actes qu'il qualifiait de lâches quand bien même chacun d'entre eux avaient été mûrement réfléchis. Certes sa douce l'avait pleuré, il ne le savait hélas que trop bien pour l'avoir constaté de ses propres yeux, mais bien qu'il se languissait de sa présence revenir à ses côtés aurait été beaucoup trop dangereux. Passer ainsi une année à seulement la couver du regard et la protéger dans la mesure du possible lui avait donné suffisamment de temps pour se convaincre qu'il n'avait aucunement été suivi par ses bourreaux, tout en s'assurant une alliance durable avec Qetsiyah. En effet la puissante sorcière lui devait une faveur et même s'il répugnait à user de ce subterfuge, l'époux Stewars s'était indéniablement déniché une façon définitive d'assurer à son aimée une vie sûre et comblée placée sous le signe de la magie. « Gregory... » prononça sa muse après un long soupire. Ses mains tremblantes et pourtant d'un extrême réconfort vinrent rencontrer ses joues en un contact qu'il aurait aimé être éternel. « Ce que tu as fais pour me protéger est tout à fait louable, mais... j'arrive pas à ne pas t'en vouloir de t'être occupé d'elle, de l'avoir protégé, aidé, parce qu'elle était perdue. J'étais perdue, j'avais besoin de mon mari, et alors que je te croyais mort, une étrangère a profité de ta présence et dieu sait quelles pensées impures elle a pu avoir à ton encontre. L'imaginer avec toi me rebute... Et même si je sais que c'était pour mon bien, j'arrive pas à me défaire du fait, que moi j'étais seule, pendant qu'elle t'avait. Pardonne moi. » confessa-t-elle finalement. Le vieux vampire n'attendait pas de son épouse qu'elle comprenne ses intentions ni même qu'elle ne les cautionne. Il savait combien il lui avait fait mal et pas un jour ne se passerait sans qu'il n'y pense … sans qu'il n'éprouve ce goût amer de l’échec face à l'unique personne ayant occupé ses plus intimes pensées.

« Je sais mon Amour, je comprends toute la peine que j'ai pu engendrer et je n'ai de cesse de me haïr pour cela. Mais je n'avais nul autre choix, il me fallait m'assurer de ta sécurité avant tout. Cette femme dont je t'ai parlé, Qetsiyah, n'a jamais été plus qu'une amie pour moi et il en va de même dans l'autre sens. » dit-il en caressant avec précautions la peau douce de sa femme. Ses mots peinaient de plus en plus à franchir ses lèvres qu'ils aurait préféré garder fermées aussi dû-t-il se faire violence pour continuer son récit. « Je n'aurais point supporté que ces gens mettent la main sur toi Cassie, je n'aurai pu supporter le fait qu'ils puissent te faire du mal c'est pourquoi je suis resté en retrait. Pour m'assurer ta sécurité. De plus Qetsiyah ayant retrouvé ses pouvoirs tout comme l'homme pour qui son être est animé, je peux maintenant compter sur une précieuse alliée dans cette guerre contre ces chasseurs. Grâce à elle, je sais que tu seras en sécurité, elle pourra assurer ta survie … et c'est là l'unique chose dont je me préoccupe. » Plus que tout le grand brun souhaitait hardiment que celle qu'il idolâtrait puisse comprendre ses motivations. Tout ce qu'il avait traversé, les nombreuses heures où les chasseurs étudiaient son corps ainsi que les limites que pouvait tolérer son organisme face à la verveine et autres mythes maintenant démontrés l'avaient poussé dans cette direction. Jamais Cassie ne devrait vivre un tel calvaire, aussi forte soit-elle son épouse ne saurait survivre à cela, et si pour sa protection il été forcé de recommencer alors il le ferait, car mieux valait qu'elle le haïsse et vive plutôt qu'elle ne perde la vie. Des larmes vinrent entraver le visage parfait qu'il se plaisait tant à contempler depuis son retour, et c'est tout en lui souriant malgré sa détresse, qu'il les fit disparaître d'un revers du pouce. « Ne pleure pas ma douce … je t'en prie. »

« Le nom de Kyle est Jefferson, tout ce que m'a dit Rachel sur lui, c'est qu'il sort avec une playmate... Edena je crois, j'en sais plus rien là. » lui délivra son aimée avant de se laisser retomber contre le dossier du sofa. Immédiatement la mâchoire du vieux vampire se crispa et soudain les paroles d'Edena prirent tous leur sens. Celle qu'il avait délivré de la folie de Stefan avait mentionné le nom de son compagnon … Kyle en l’occurrence ainsi qu'une attaque précédente de vampire qui ne devait être autre que Rachel elle-même. Pas une seule fois Gregory s'en voulut de l'avoir sauvé, c'était la chose à faire et la mortelle s'était avéré être une personne droite et douce aux antipodes de bien des femmes à sa connaissance, mais le fait même qu'elle puisse partager sa vie avec un tel monstre l'inquiétait. Bien loin d'être candide la jeune femme devait connaître les agissements de son aimé, mais en ce qui le concernait il se sentait plus que jamais en danger … et de ce fait Cassie aussi. Telle une furie le vampire se releva et porta son poing devant la bouche, ses doigts rétractés avec une force suffisamment importante pour lui faire blanchir les phalanges. « Je veux que tu arrêtes de voir Rachel. » gronda-t-il en se retournant vers le fragile être qu'il aimait bien plus que sa propre vie. « Jefferson était le nom de ceux qui nous ont séparés, ceux qui en ont après moi et de ce fait après toi également. Alors si Rachel est l'unique moyen pour eux de nous retrouver tu dois cesser de la voir. Je ne lui fais pas confiance, et si pour ta survie je dois lui arracher le cœur de mes mains je le ferais sans ciller. De mon côté j'irai plaider en notre faveur auprès d'Edena. La nuit dernière un vampire l'a attaqué lorsque je rentrais et étant la compagne du petit fils de cet être misérable que j'ai tant de fois souhaité tuer, elle saura tempérer ses hardeurs. » débita-t-il en arpentant tel un félin la pièce aux allures de cage. Une question s'imposa d'elle-même à savoir si oui ou non il lui fallait lui faire part du problème que représentait le jeune impétueux qu'était Stefan. « Un homme, un jeune vampire que j'ai rencontré s'est juré de venger ses idéaux en me blessant par le biais de la chose la plus importante que j'ai. Or cette chose mon Amour c'est toi. Nous sommes en danger dans cette ville et si tu ne souhaites point la quitter alors il nous faudra nous battre et user de tous les subterfuges possibles afin de vaincre. »

Alors qu'il s'attendait à devoir essuyer les foudres de sa femme, cette dernière se releva pour se lover contre lui, sa tête posée avec douceur contre son épaules tandis qu'elle entourait son cou de ses bras. L'amour qui dégageait de cet acte en apparence simple redonnait suffisamment de courage au vieux vampire pour continuer à percevoir un avenir aux côtés de sa déesse. Depuis toujours il l'aimait, la chérissait et l'adorait comme jamais il ne l'avait fait pour quiconque et pour rien au monde Gregory n'abandonnerait ce sentiment qu'elle lui conférait. « Qui est Elena Gregory? » demanda-t-elle finalement en relevant ce minois si agréable à contempler. Sans hésiter un seul instant l'époux Stewars déposa un nouveau baiser sur son front, laissant ses doigts parcourir avec lenteur la douce chevelure de son épouse dont un parfum fruité se dégageait. « C'est une jeune vampire que Rachel et Katherine ont décidé de mettre à mort. Je n'en sais guère plus, mais il m'a fallu lui venir en aide. Ce n'était pas mon intention, crois moi, mais voir cette fille paniquée et traquée m'a touché. » dit-il sans jamais cesser de fixer les pupilles brillantes de Cassie. D'après les dires de la petite blonde sa protégée était encore en vie ce qui signifiait que son plan avait parfaitement fonctionné. « Je ne l'ai point revu depuis ce jour tout comme j'ignore pourquoi elle fut poursuivie. » termina-t-il en la poussant une nouvelle fois contre son torse. Ainsi blottie dans ses bras, sa muse prenait un air fragile et lui celui de protecteur qu'il négligeait malgré lui. En ce jour Gregory faisait la promesse de ne plus jamais la mettre de côté. Désormais il se devait de protéger la pupille de ses yeux, l'élue de son cœur quelles qu'en soient les conséquences. « Je ne laisserai jamais personne te faire du mal. Je t'en fais la promesse mon Amour. » lui chuchota-t-il en posant le menton sur le haut de son crâne. « Je me rachèterai de mes erreurs aussi long soit le périple car te perdre me serait impossible Cassie. Mais pour l'heure te mettre en sûreté devient ma priorité. M'écouteras-tu ? »
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Dim 15 Sep - 16:47


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Let's have a dring"
Edena

Cette journée s'avérait atroce en émotions, ou était ce son sevrage qui la rendait encore plus vulnérable, ou encore son humanité qui revenait à la surface. Cassie n'en savait rien, mais elle se sentait faible et impuissante face à tout ce que lui disait son mari. Elle avait tant voulu savoir, ce qu'il avait fait durant cent ans, et là à cet instant elle sentait le sol se dérober sous ses pas, et regrettait de ne plus se contenter à imaginer mais bel et bien à apprendre le lourd passé qui les avait séparé. Chacun des mots s'incrustaient dans sa mémoire, chacune des expressions qu'il affichait se photographiaient dans son esprit. Cassie se sentait mal, comme si son coeur s'arrêta de battre alors qu'il était mort, comme si elle manquait d'air alors qu'elle n'en avait nullement besoin. Fermant les yeux et écoutant chacune des paroles de son récit, son imagination s'en prenait à elle. Elle était mélanger entre de la rage, de la tristesse et de la culpabilité. Cassie avait toujours cru Gregory mort, mais si un court instant elle l'avait su vivant, elle aurait fait des pieds et des mains pour l'arracher à ce calvaire pour l'aider, comme il l'aurait fait pour elle. C'était son rôle d'épouse et elle y avait manqué. Quand il parlait d'autres femmes qu'elle, sa jalousie la rongeait malgré qu'elle s'efforçait de comprendre pourquoi une étrangère avait eut sa protection. Elle était perdu, il avait eut pitié, Gregory avait toujours été un homme bon, trop bon surtout avec les femmes au grand désarroi de son épouse. Mais tout ce qu'il avait fait, toutes les alliances contre une aide était dans un seul et unique but, la protéger... Jamais un homme ne l'avait aimé ainsi, et jamais elle n'avait idolâtre une personne en ce monde hormis lui. Gregory était un de ses hommes qui vous tatouait à jamais, qui vous empêchait de respirer tant les sentiments étaient oppressants et pourtant il était indispensable à sa vie, elle le savait que trop bien pour avoir passé un siècle à errer telle une ombre à déverser sa colère sur le commun des mortels. Le voir plus fort qu'elle, lui donnait encore plus envie de s'en sortir, malgré qu'il ai été torturé par ces ignobles mortels, il continuait de les protéger et pour preuve, il avait sauvé une femme des griffes d'un des leurs, et une playmate en plus! Cassie espérait vite retrouver cette femme qu'elle était bien qu'elle faisait déjà surface de part sa jalousie, sa tristesse et ses cris. Avant elle se serrait terrée dans une colère, et un sourire carnassier, aujourd'hui tous ses sentiments jaillissaient.

« Je veux que tu arrêtes de voir Rachel. »

Le timbre de voix de Gregory était ferme et catégorique. Et à juste titre, il allait lui dévoiler des choses encore qu'elle ignorait. A croire qu'elle allait finir alcoolique avec toutes ses révélations qui la dévastaient petit à petit à l'intérieur d'elle même. Cassie voulait redevenir forte comme elle l'avait été lorsqu'il était partit, mais elle voulait également retrouver celle qu'elle était autrefois. Ce mélange serait un bon compromit, bien qu'elle ne remettrait jamais en doute les dires de son époux ou même ses conseils. Il était son pilier, la direction du vent à suivre, et jamais elle ne le contrerait, elle l'aimait trop pour ça. Son époux avait toujours su faire les bons choix pour leur vie, jamais elle n'avait eut à se soucier de ce qui l'entourait, et il retrouvait cette même place après cent ans d'absence.

« Jefferson était le nom de ceux qui nous ont séparés, ceux qui en ont après moi et de ce fait après toi également. Alors si Rachel est l'unique moyen pour eux de nous retrouver tu dois cesser de la voir. Je ne lui fais pas confiance, et si pour ta survie je dois lui arracher le cœur de mes mains je le ferais sans ciller. De mon côté j'irai plaider en notre faveur auprès d'Edena. La nuit dernière un vampire l'a attaqué lorsque je rentrais et étant la compagne du petit fils de cet être misérable que j'ai tant de fois souhaité tuer, elle saura tempérer ses hardeurs. »

Cassie suivait du regard son mari, qui tournait en rond comme dans une cage. Cherchant une solution aux problèmes qui se pointaient devant eux. Si son époux n'avait pas été à ses côtés pour tempérer ses hardeurs, Cassie se serait surement ruée chez cette femme pour lui faire payer ce que la famille de celui qu'elle aimait avait fait endurer à son propre époux. Elle avait toujours eu l'esprit de venge, mais il était plus développer que jamais. Serrant des dents alors que les larmes ne cessaient de perler sur ses joues. Elle ferma les yeux, respirant l'odeur de son époux qui l'apaisait instantanément.

« Un homme, un jeune vampire que j'ai rencontré s'est juré de venger ses idéaux en me blessant par le biais de la chose la plus importante que j'ai. Or cette chose mon Amour c'est toi. Nous sommes en danger dans cette ville et si tu ne souhaites point la quitter alors il nous faudra nous battre et user de tous les subterfuges possibles afin de vaincre. »

- Je ne veux pas fuir et être chasser toute ma vie Gregory.

L'épouse Stewars dans les bras aimants de sa moitié, son créateur, apprenait enfin l'existence d'une dénommé Elena, petite vampire qui d'après ses dires, avait été en danger à cause de Rachel. Pourquoi? Pourquoi Rachel agissait elle ainsi? Elle voulait Kyle pourquoi s'en prendre à sa race. Elle ne connaissait pas cette Katherine mais son influence sur la petite blonde n'était pas du tout bénéfique à son développement. A continuer ainsi Rachel ne finirait pas l'année, mais qui à part Cassie irait la pleurer. Elle croyait en la rédemption de cet être attachant, avait elle tord?

« Je ne laisserai jamais personne te faire du mal. Je t'en fais la promesse mon Amour. »

Elle migra son visage au sein de son cou, soupirant de cette étreinte réconfortante qu'il lui offrait. Sa voix sonnait dans ses oreilles, alors qu'elle déposait un baiser sur sa peau fraiche. Si elle venait à le perdre à nouveau, jamais elle ne se relèverait de cette épreuve, un pieu dans le coeur serait sa seule porte de sortie.

« Je me rachèterai de mes erreurs aussi long soit le périple car te perdre me serait impossible Cassie. Mais pour l'heure te mettre en sûreté devient ma priorité. M'écouteras-tu ? »

Cassie remonta son regard dans le sien, caressant ses lèvres du bout des doigts, alors qu'il la surplombait du regard. Elle effectua un petit hochement de tête, elle le suivrait au bout du monde et ferait n'importe quoi pour lui.

- Tu n'as pas à te racheter Gregory, tes intentions étaient louables et toutes tournées vers ma personne. Je ne t'en veux point d'avoir songé à mon bonheur, mais ne m'abandonne plus je pourrais pas y faire face une seconde fois. Pardonne moi j'aurais du venir te chercher, j'aurais du te venir en aide et te protéger à mon tour. Mais j'ignorais que tu étais encore vie, sinon j'y aurais voué ma vie pour te libérer de leur emprise... Je t'aime tellement.

Dit elle en collant son front au sien, tenant entre ses paumes le visage carré et masculin de son mari.


code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Dim 22 Sep - 23:19





~ Let's have a drink ~


Pour Gregory avoir finalement confessé ses actes pêché fut synonyme de délivrance mais aussi de souffrance. Via ses dires son aimée savait désormais tout de son passé y compris ses frasques quand bien même rien de compromettant n'avait été commis de son côté. Jamais il n'avait cessé d'aimer et de chérir cette femme pour qui un amour puissant été né dès lors que leurs regards s'étaient croisés. Cassie représentait le bonheur à l'état pur, l'unique personne à même de le faire flancher … son unique faiblesse en ce Monde qu'il peinait à comprendre depuis sa libération. Mais alors qu'il aurait pu prier son épouse de lui révéler chaque détail de ce passé dont il n'avait point pu faire parti, le vieux vampire n'en fit rien préférant que sa douce conserve ce semblant de jardin secret. Si fautes il y avait, l'époux Stewars préférait n'en rien savoir quand bien même il était convaincu de la fidélité et de l'amour que lui portait le joyau de son existence. Cette dernière avait laissé ses hardeurs vampiriques prendre le pas sur son humanité encore fort heureusement bien présente mais durant cent longues années bien d'autres évènements avaient dû se produire or Gregory préférait vivre dans ce présent qu'ils partageait ainsi que ce futur peu certain se dessinant devant eux. Beaucoup d'obstacles devraient être franchis, il le savait de source sûre, mais pour rien au monde il n'abandonnerait sa déesse. Mieux valait périr au combat que vivre dans la crainte de la savoir entre de viles mains aux ignobles intentions.

Avec une infinie douceur Cassie posa son front contre le sien, ses mains frôlant sa mâchoire comme s'il s'agissait là d'une matière précieuse à ménager pour nullement l'abimer. Un sourire se nicha sur le visage du vieux vampire lorsqu'il huma son parfum délicieux dont il s'était trop longtemps languis. Désormais elle était prés de lui au creux de ses bras à même de la protéger quel qu'en soit le prix. Cette femme qui jadis n'était qu'une humaine chez qui il avait demandé asile était maintenant son unique famille … et la maintenir en vie était son rôle d'époux. Un rôle qu'il prenait très à cœur. « Je ne te laisserai plus jamais seule mon Amour. Dorénavant je prendrai le plus grand soin de toi et rattraperai ces années passées loin de toi. » dit-il en la prenant par les épaules afin de planter son regard dans le sien. Dieu qu'elle était belle. Ses sentiments pour son épouse, sa moitié en tous points, étaient incommensurables, plus éloignées encore que les frontières du rationnel et, dans un geste gonflé d'amour il remit en place une mèche soyeuse derrière son oreille. « Je suis heureux que tu ne sois jamais venue à mon secours Cassie. Ne te mets jamais en danger pour moi, ne prends pas de risques afin de sauver ma vie si cela signifie perdre la tienne. Je t'aime beaucoup trop pour te laisser ainsi t'exposer aux périls nous entourant. » Chuchota-t-elle avant de déposer avec délicatesse ses lèvres sur ses deux pétales rosées.

Jamais personne ne pourrait lui ravir cette place qui était sienne dans son cœur. Ils appartenaient l'un à l'autre et ce pour l'éternité. Bien que le futur ne se profilait point sous les meilleures auspices Gregory ferait tout ce qui était en son pouvoir afin de permettre à sa douce de continuer à mener une existence tranquille et paisible. Seul lui devrait faire les frais de la haine animant les chasseurs à ses trousses, il en allait de son honneur. « Aucune femme ne peut t'égaler. Vous êtes celle que j'ai aimé, que j'aime et que j'aimerai pour toujours madame Stewars. Le jour où tu as accepté de lier ton existence à la mienne fut le plus merveilleux qu'il m'ait été donné de vivre. Grâce à toi, à ta gentillesse et à la force de tes sentiments tu as fait de moi le plus heureux des Hommes. Une personne comblée plus que de raison … une personne meilleure en somme. C'est à mon tour désormais de te chérir tel que tu le mérites. » Déclara le vampire avec sincérité tout en laissant ses mains glisser sur ses bras pour finalement lier ses doigts à ceux de sa précieuse femme. « Quoi qu'il advienne, je resterai à tes côtés. » Ses dires étaient sans appels, rien ne pourrait jamais lui faire quitter son rôle d'époux, d'amant et de créateur, pas même les plus douteux personnages que couvait cette Terre qui les avait vu naître. Son plus cher souhait pour l'heure n'était autre que lui démontrer combien il la chérissait au plus profond de son être mais après de telles révélations il doutait qu'elle ne daigne s'abandonner à lui ainsi. Pourtant Gregory ne pu réprimer son désir de sceller une nouvelle fois leur amour en un baiser plus brûlant que le précédant. Ses mains virent encadrer ses doux traits qu'il adulait tandis que ses lèvres gourmandes semblaient dévorer avec envie celles de Cassie.

La magnifique créature demeurant face à lui était désormais le théâtre de tous ses désirs, c'est pourquoi le vieux vampire éperdu d'amour n'hésita aucunement à redoubler de fougue à son encontre. Si elle ne  souhaitait point s'unir à lui, alors il ne l'y contraindrait pas, conscient que ses paroles pouvaient avoir créé un impact quelconque sur son esprit déjà atrocement mutilé par sa seule et unique faute. Avec une douceur et une tendresse infinie l'époux Stewars laissa ses doigts explorer son épiderme dont chaque parcelle semblait frémir sous ses caresses enchanteresses alors que ses lèvres venaient frôler la peau fine de son cou. Bien que son cœur ne fut plus à même de palpiter comme celui des mortels, il n'en demeurait pas moins présent, créant un flux continu d'hémoglobine qu'il pouvait sentir sans difficulté aucune dans chacune de ses veines et artères. La chaleur montait en lui au rythme de ses baisers dispersés sans aucune bestialité. Il voulait la respecter, la choyer tel un joyau au prix inestimable et surtout ne pas la brusquer. Son épouse n'était en rien un jouet que l'on pouvait s'approprier quand le moment était opportun, non, elle était un être respectable doté d'une force et d'un courage exemplaire dont il était on ne peut plus fière.

Après un échange fiévreux d'embrassades, Gregory souleva avec aisance sa femme pour l'amener telle la princesse qu'elle représentait à ses yeux sur le canapé non loin de lui. User de ses aptitudes liées à sa condition était chose plaisante en certaines occasion or là, le vieux vampire souhaitait faire preuve de douceur, de lenteur afin de rendre ce moment aussi touchant et lourd de sentiments que possible. Elle devait réaliser que ces filles qu'il avait protégé par pure bonté ne représentaient rien à ses yeux, seuls ce visage parfait, ce regard de biche et cette personnalité suffisamment forte pour le tempérer comptait. Rien d'autre. Tout en la déposant sur la surface duveteuse du sofa, le brun ténébreux accompagna le geste pour finalement la surplomber sans pour autant l’oppresser de son imposante de stature. Cassie avait tous les attributs aussi bien physiques qu’intellectuels pour être une femme accomplie mais quelque chose lui manquait, quelque chose qu'il ne pourrait jamais lui offrir bien que l'envie le dévorait littéralement de part en part. Parce qu'il était mort bien qu'animé par cette vie qu'il avait eut étant humain, Gregory ne serait jamais apte à lui donner un enfant, unique manque dans la vie qui était la leur. Pourtant que Dieu en soit témoin il rêvait de la voir s'épanouir auprès d'un être leur ressemblant mais hélas ils étaient condamné à vivre dans l'absence de famille aussi se jurait-il de redoubler d'efforts afin de la satisfaire. « Tu n'as pas à te forcer si tu ne le veux pas mon Amour. » dit-il, attendant cet ultime consentement.
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Mar 8 Oct - 0:32


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Let's have a dring"
Edena

Cassie ne relâchait plus l’étreinte de son mari, des larmes coulaient lentement sur son visage poupin, alors qu’elle se nourrissait de ses paroles réconfortantes. Longtemps elle avait essayé d’imaginer ce que cet homme avait pu faire durant cent longues années loin de son être. Et aujourd’hui, elle prenait la vérité en plein visage, désormais le fruit de son imagination faisait son œuvre, en dessinant des scènes d’horreur à lui filer la chaire de poule. Son mari avait subit tant de violences, juste pour la préserver de ce sort, il s’était éloigné, mettant leur cœur à mal. Et que faisait-elle ? Elle l’en avait blâmé, lui avait reproché maintes choses, surtout concernant des femmes qui à première vues n’intéressaient nullement son époux. Cassie se sentait stupide, idiote, égoïste et bien d’autres choses pour avoir tant douté de lui. Mais cette jalousie qui la consumait, lui mieux que quiconque la comprenait pour en être aussi atteint. Elle ne supportait pas l’idée qu’une femme puisse avoir posé son regard désireux sur les courbes masculines et viriles de son mari, qu’elle puisse avoir des pensées obscènes, et des envies charnelles à son encontre. Rien que d’imaginer ça, ça lui donnait envie de tuer son ennemie à petit feu, la faire souffrir pour mieux lui ôter la vie, mais là, elle ne connaissait que des prénoms, pas de noms pas de visage où son esprit pourrait se venger à défaut de les avoir sous le coude. Elle prit une grande inspiration, nullement indispensable pour sa survie mais plus pour tempérer ses démons intérieurs. Serrant les pans de la chemise de son époux au creux de ses doigts pour se délivrer de ses pensées violentes submergeant son esprit.

« Aucune femme ne peut t'égaler. Vous êtes celle que j'ai aimé, que j'aime et que j'aimerai pour toujours madame Stewars. Le jour où tu as accepté de lier ton existence à la mienne fut le plus merveilleux qu'il m'ait été donné de vivre. Grâce à toi, à ta gentillesse et à la force de tes sentiments tu as fait de moi le plus heureux des Hommes. Une personne comblée plus que de raison … une personne meilleure en somme. C'est à mon tour désormais de te chérir tel que tu le mérites. »

Cassie pris un véritable coup de massue, ses mots il les lui avait souvent soufflé à l’oreille pour la réconforter, mais ici, ils avaient un tout autre sens. Ils étaient plus fort, plus denses, et avaient un impact plus qu’important, après cette longue absence. Plantant son regard dans celui de son mari, elle posa la paume de sa main sur sa joue sans dire un mot, se nourrissant de son reflet. Gregory était l’homme le plus parfait à ses yeux, il était fort, aimant, bourré de principe louable, respectueux, courageux et infiniment beau. Un doux sourire se figea sur son visage en scrutant les moindres traits de son visage carré.

« Quoi qu'il advienne, je resterai à tes côtés. »

Son sourire ne fit que s’agrandir à l’entente de cette phrase qui résonnait comme une délicieuse promesse. Fermant les yeux un instant, elle frissonna en sentait les lèvres divines de son époux caresser les siennes pour un tendre baiser qui au fil des minutes se faisait plus passionnel. Passant ses bras autour du cou de son époux, la belle répondait favorablement à ses baisers plus pressants. Ses mains épousant les courbes enchanteresses de cet homme pour qui même humaine son cœur aurait pulsé en son sein, elle sentit une certaine tension, ferveur s’emparer d’elle, comme un besoin d’assouvir, de sceller une promesse. Celle d’être sienne pour toujours, bien qu’elle lui ait déjà fait cette promesse lors de leur mariage. C’était comme prononcer à nouveau ses vœux, ceux d’être à jamais à ses côtés, à jamais l’épouse qu’il avait façonné, à jamais à lui tout simplement. Ses mains glissaient sur son corps à l’en faire frémir davantage, jamais un autre homme ne pourrait apposer les paumes de ses mains comme il le faisait sur elle. Il était tout pour elle, son univers, son souffle, le cœur manquant dans sa poitrine, le seul homme qu’elle ne pourrait jamais aimer. Dans un geste de tendresse, son corps se souleva du sol pour rejoindre avec lenteur et douceur l’étoffe du canapé. Gregroy la surplombait sans jamais lui imposer le poids de son corps, fixant de son regard noisette ses iris, alors que sa voix vint résonner dans ses oreilles.

« Tu n'as pas à te forcer si tu ne le veux pas mon Amour. »

Un sourire mutin se traça sur son visage, alors que ses prunelles scintillaient de malice, Cassie posa ses mains sur ses hanches, encerclant son bassin de ses jambes pour le coller à elle. Son front se posa contre le sien, alors qu’elle embrassait avec tendresse ses lèvres sans jamais quitter son regard. Ses mains remontant doucement le long de ses cottes froissant sa chemise en leur paume pour rejoindre le brun de ses cheveux.

- Comme si j’avais à me forcer dans les bras de mon mari.

Ses paupières se fermèrent alors qu’elle pressait ses lèvres contre les siens, échangeant un baiser langoureux, calme, et dépourvu de toute précipitation. Jamais elle ne l’avait repoussé, jamais elle ne s’était forcée à quoique ce soit avec lui. Et pourtant, il était toujours attentif, attendant l’approbation de son épouse pour la combler de bien des manières. Gregory était un mari comme jamais une humaine ne pourrait en connaitre un, pas même une vampire ça elle en était sure, tant son amour était unique. De fil en aiguille, Cassie se fit plus ardente dans ses embrassades, presque haletante, alors qu’elle n’avait besoin de souffle. Tremblante sous son poids qu’elle adorait sentir contre elle, comme une protection, comme une certitude qu’il était bien présent. Ses doigts filèrent sur sa chaire, alors que d’un geste vif elle ruina la chemise qu’il portait pour se sustenter visuellement de son corps tant rêvé durant ces cent dernières années, un sourire en coin de satisfaction. Ses paumes glissaient sur cet abdomen sculpté, remontant à ses épaules pour le séparer de ce morceau de tissu, alors que ses lèvres faisaient leur office sur la peau fraiche et pourtant enivrante de Gregory. Parcourant chaque parcelle de sa peau de ses doigts et de sa bouche, redessinant les contours des marques noirs formées par les tatouages en sa peau blanche, elle resserrant ses cuisses autour de sa taille. Tentant de contrôler l’envie grandissante en elle, comme pour savourer le moindre instant comme si il était le dernier… oui le dernier d’une longue série, si rien ne venait ébranler leur couple. Désireuse de sentir l’union qui la lierait à son mari, Stewars dévorait de baisers et caresses son âme sœur, s’empressant de glisser ses doigts dans la boucle de sa ceinture pour l’en défaire. L’odeur de son sang, la captivait dans une bulle qui n’appartenait qu’à eux, et dans une fièvre indéfinissable, elle riva avec rapidité le dos de son époux sur le divan qui l’accueillait quelques secondes avant. Le surplombant, sentant ses mains remonter le long de sa robe pour l’en défaire, Cassie s’activa à retirer le moindre tissu l’empêchant de sentir son corps contre le sien. Sa langue traçait un chemin la long de sa gorge, avant de se stopper sur sa jugulaire où son sang pulsait comme son amour pour lui. Les veines sous ses yeux filaient au même rythme de ses crocs le caressant avec l’envie indéniable de le mordre pour sentir son sang couler dans sa gorge, comme elle le faisait autrefois. Respirant cette odeur protectrice qu’il dégageait son corps ondulait avec passion contre le sien, le réclamant, lui demandant de la combler comme jamais il ne l’avait fait. A défaut de lui faire du mal, elle mordit ses propres lèvres, le sang filant sans demander son reste sur sa peau opaline, alors qu’elle allait à nouveau réclamer ses lèvres, échangeant ce fluide si précieux avec son tigre. Leurs corps finirent par s’unir à l’unisson. Octroyant des soubresauts délectables à la rouquine qui s’activait à combler les ardeurs de son mari, sans jamais refréner son rythme, intensifiant chacune de ses ondulations contre lui, alors qu’elle entremêlait ses doigts avec les siens, baisant ses lèvres, puis leurs commissures pour finir dans son cou et le haut de son torse. Des soupires s’échappaient de ses lèvres, et, plus le bassin de son ange rencontrait le sien, plus ses soupires se transformaient en gémissements. Collant son corps au sien, sentant une chaleur grandir en elle, alors qu’il la comblait comme aucun homme n’aurait su le faire, et ne saurait jamais le faire. Gregory était un amant incroyable, il pouvait se montrer des plus doux, comme des plus sauvages, sans jamais la blesser, sans jamais oublié de la combler, la mettant toujours sur un piédestal, s’activant à faire jaillir encore et toujours des sensations nouvelles. Renouvelant toujours d’audace et de ferveur pour la satisfaire, tout comme elle prenait toujours soin de le faire. Aucune barrière ne les arrêtaient pas même celle du sang coulant sur leur corps, juste le fait de faire qu’un avec l’autre les enivrait d’une passion qu’aucun couple ne pouvait comprendre. Infatigable, brulante, comblant le manque que son absence lui avait infligé, elle épousait les courbes de son époux avant de remonter ses lèvres à son oreille.

- Je serais à jamais tienne mon amour…

Ses mots eurent sans doute un impact sur Gregory à tel point qu’il redouble de fougue pour la saisir aux creux de ses paumes…

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars) Lun 6 Jan - 0:49





~ Let's have a drink ~


La voix de Cassie sonna comme une agréable mélodie à ses oreilles lorsqu'elle lui offrit son accord tant désiré. Envers et contre tout, le vieux vampire aimait cette femme qui avait illuminé ses jours, comblé ses nuits et pour qui les années de souffrances qu'il avait été forcé d'endurer n'étaient que la concrétisation d'un amour consumant. Ses divines caresses firent frissonner son épiderme tandis qu'il baisait amoureusement ses lèvres suaves. Telle la plus délicate des fleurs, Gregory mesurait chacun de ses mouvements à son encontre afin de ne lui faire aucun mal et offrir à son épouse le résultat escompté. Là, dans les bras de sa déesse qu'il ne renierait pour aucune autre, il se sentait le plus heureux des Hommes et lui serait à tout jamais reconnaissant pour la confiance qu'elle éprouvait à son égard. Il savait mieux que quiconque à quel point ses fréquentations l'affectait tout comme les siennes l'emplissait d'un sentiment qu'il haïssait mais qui faisait pourtant parti intégrante de son être, et malgré cela elle continuait à l'adorer et pour cela il ne pouvait qu'éprouver plus d'amour encore. Rapidement, les baisers de sa douce se firent plus ardent, brûlant même, chose à laquelle l'époux Stewars répondit par des caresses subjectives allant de sa cheville fine pour remonter petit à petit sur son mollet, puis sa cuisse et rejoindre l'endroit qui jadis était considéré comme l'antre du péché. Gémissements et souffle lourd fusaient des lèvres de sa promise, lui conférant une satisfaction charnelle nullement négligeable. Tandis que ses doigts se sustentaient de son entre-jambe divin, Gregory déposait de multiples baisers sur sa peau de porcelaine aussi pâle que la lueur de la lune et qui, malgré leurs nombreuses années de séparation, n'avait rien perdue de son odeur sucrée qu'il affectionnait tant.

La surplombant de son imposante stature, le vieux vampire admirait le spectacle visuel qu'était cette femme qu'il avait apprécié de son vivant et idolâtré après qu'elle ait perdu la vie. Bientôt ils ne feraient plus qu'un, unis dans l'amour et le désir cuisant qui les habitait mais pour l'heure, le brun ténébreux mettait un point d'honneur à faire monter les degrés de leurs deux corps pourtant dénués de chaleur. Lorsque Cassie réduisit en lambeaux sa chemise greffée d'un très grand couturier, Gregory sentit les lèvres avides de sa déesse se poser sur son torse, aussi se redressa-t-il, la faisant se relever quelque peu sur leur divan, pour la défaire partiellement de sa robe désormais grandement ouvert. Les dessous de sa femme, sa promise, sa moitié étaient toujours des plus sublimes et ne manquaient pas d'affrioler l'homme qu'il était. Sans qu'un mot ne soit prononcé que cela fut d'un côté ou de l'autre, les deux vampires se comprenaient via des regards désireux, des gestes ou des soupirs qui ne laissaient aucune place aux doutes. Là, alors qu'elle lui donnait diverses démonstrations de son envie qu'il partageait clairement, l'époux Stewars défit sa main de son entre-jambe pour continuer son exploration sur ce corps parfaitement sculpté. Il aimait le découvrir, le redécouvir et ne s'en lassait visiblement jamais, innovant à chacun de leurs moments torrides pour combler sa raison d'être. Ses doigts dansèrent dans son dos, laissant des sillons rougeâtre sur sa peau laiteuse avant de rejoindre sa poitrine pour dépasser la barrière que représentait sa lingerie. Les paumes de main du vieux vampire semblaient avoir été dessinées pour parfaire le galbe de ses deux monts qu'il couvrit de baisers brûlants une fois le soutient-gorge défait. Ses dents encore parfaitement humaines jouèrent quelques minutes avec leurs pointes terriblement délicieuses durcies par le désir qu'il animait en elle. Tout en prenant soin de ne pas la blesser, Gregory laissait libre court à son instinct de prédateur avide de contacts charnels qui composait sa nouvelle nature, chose que semblait ressentir Cassie entre ses bras car déjà enserrait-elle son bassin avec ses cuisses.

Il était coutume chez les vampires d'offrir son sang à son partenaire lors d'ébats amoureux mais jamais, pas une seule fois, le brun ténébreux désormais en proie à plus d'intensité encore, ne l'y avait forcée. Quand bien même il désirait goûter à ce nectar sucré qui coulait dans les veines saillantes de sa promise, il n'en fit rien et lui adressa un regard on ne peut plus amoureux tout en encadrant de ses mains son visage sans défauts. C'est à ce moment précis que, joueuse, sa compagne  échangea les rôles pour lui faire rejoindre avec une brutalité délectable le canapé qui quelques secondes plus tôt lui avait prodigué un certain confort. Dès lors il su que sa femme ne demandait plus qu'à le sentir en elle, tout comme lui le souhaitait plus que tout. Aussi dangereuse qu'un félin et habile qu'un serpent, Cassie ondulait contre lui, créant on contact irrésistible entre leurs parties intimes encore captives de leurs vêtements respectifs. Ni une ni deux, Gregory usa de sa rapidité due à son statut d'immortel pour la défaire de sa robe qui vint rejoindre sans peine le sol de leur demeure, leur cocon qui avait représenté leur bonheur et qui, il l’espérait, ne cesserait jamais de les bercer. Tandis qu'il lui enlevait avec une lenteur taquine son dernier dessous de dentelle, son épouse jouait de son habilité pour soustraire chacun de ses vêtements subsistants avant que l'union n'opère entre eux. Elle était magnifique, radieuse et irréelle, et plus que jamais il sentait son cœur éteint se gonfler d'un amour pur, sincère car sans elle, sans sa présence, sa voix, son rire, ses sourires, il n'était tout simplement rien. Sa raison de vivre, voilà ce que représentait pour lui son épouse et c'est avec un sourire béa face à cette créature sensuelle qu'il l'amena à lui. La main posée dans sa chevelure flamboyante, l'époux Stewars amena son visage vers le sien, sentant son corps contre sa peau frissonnante tandis que leurs langues entonnaient une danse dont eux seuls en connaissaient les pas.

Un instant, Cassie resta dans le creux de son cou et ce n'est qu'en sentant l'odeur ferreuse et désirable au plus haut point du sang qu'il comprit que sa douce venait de consciemment se mutiler pour ne pas le mordre alors qu'il en éprouvait l'envie. Tout comme lui, la magnifique jeune femme qui avait lié son destin au sien se refusait à infliger une douleur consciente à autrui et pourtant, il éprouvait des remords en voyant le sang perler sur sa peau depuis ses lèvres entrouvertes où se dessinaient des crocs semblables aux siens. Avide d'y goûter, le vampire échangea avec sa promise un baiser qui se voulait significatif car tout comme elle, il se mordit la chair afin qu'un échange de sang opère. Ainsi ils étaient unis par des liens plus sacrés encore que leur mariage, une façon de prouver à l'autre qu'il était sien et c'est sur cette note de passion qu'il offrit à son épouse sa personne tout entière. Ne formant maintenant plus qu'un, Gregory prit d'abord une allure lente, un avant-goût de ce qui attendait celle qu'il adorait sans retenues, puis petit à petit le rythme s’intensifia. Ses doigts liés à ceux de sa femme, le vampire sentit ses baiser lui brûler les lèvres, chacune de ses veines devenait un endroit terriblement tentant alors que ses canines s'allongeaient pour transformer son regard humain en celui du monstre qu'il était et qu'il avait appris à accepter. Leur souffle devenait saccadé quand bien même ils ne pouvaient ressentir une quelconque fatigue et ce n'est que lorsque Cassie lui glissa quelques mots qu'il sentit derechef le besoin de la combler plus encore. « Je serais à jamais tienne mon amour… » lui promit-elle en le couvant d'un regard qui ne laissait en rien place aux doutes. Non pas que Gregory en avait, il avait une entière confiance en celle qu'il aimait, mais savoir que ses sentiments poignants étaient réciproques le rendait on ne peut plus heureux. « Alors ne t'attend nullement à aller te refaire une beauté de si tôt mon ange. » la taquina-t-il en soulevant sans peine son corps, la laissant emprisonner son bassin de ses jambes tandis que ses mains la maintenaient contre lui pour lui faire rejoindre le buffet non loin. Sans même prendre en considération les bibelots déposés, il les fit voler à travers la pièce pour y installer sa princesse à qui il offrit sans plus attendre, plus de satisfaction encore.

Le bruit de leurs de corps se cognant pour mieux se défaire et se rejoindre emplissait ses oreilles et attisaient plus son appétit charnel. Le sang de son propre organisme pulsait dans ses tempes, il mourrait d'envie de rester ainsi à tout jamais, se sustentant uniquement des cris de sa douce alors qu'il poussait bon nombre de soupires rauques. Les vampires avaient la capacité, contrairement aux mortels, de pouvoir rester en activité plusieurs heures sans prendre le moindre répits, aussi quitta-t-il le confort de sa caverne interdite pour lui prendre les poignets et embrasser avec fougue les lèvres de son épouse. Gregory ne se retenait plus, plus rien ne comptait hormis cette frêle créature qu'il mit dos à lui et invita avec passion à se baisser pour retrouver son entre-jambe d'une façon différente mais non moins brûlante. Ses mouvements devenaient plus rapides, plus brutaux et c'est ainsi positionnés durant un long moment qu'il sentit son essence se déverser en sa rousse charmeuse qui se raidit sous ses doigts alors qu'elle soufflait son dernier cris de jouissance profonde. Reprendre leur souffle n'était pas chose compliquée, ils n'en manquaient visiblement pas et pourtant le vampire appréciait de rester un instant immobile, sentant le souffle de sa femme sur sa peau lorsqu'elle se retourna pour se nicher dans ses bras. Protecteur au possible, l'époux Stewars la serra avec bienveillance tout en déposant ses lèvres sur son front frais alors qu'intérieurement ils étaient en ébullition. « Je t'aime Cassie, plus que tout je t'aime. » souffla-t-il en redressant son visage pour contempler son regard aimant. Persuadé qu'elle était capable d'accueillir du sang dans son organisme sans qu'il ne la refrène, le beau brun esquissa un sourire, prit sa main dans la sienne et l'invita à le suivre dans l'une des pièces du Manoir où il conservait de nombreuses poches dans un coffre fort. Cela pouvait sembler grotesque que de garder ainsi sous clé de l'hémoglobine et pourtant c'était indéniablement nécessaire au vu de l'instabilité dont faisait preuve sa raison de vivre. Là, il pianota un code secret en ouvrit la porte pour finalement se mettre de profil et laisser le chemin libre. « Nourris toi mon trésor. Peu importe ta réaction de tout à l'heure, je te sais assez forte pour connaître tes limites. J'ai confiance en toi. »
@ Fiche par Artsoul
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars)

Revenir en haut Aller en bas

Let's have a drink (PV Gregory et Cassie Stewars)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Stewars-