RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Sam 31 Aoû - 18:57


-Happy Birthday Rachel-


Les temps avaient changé, ça JK en était pleinement conscient, plus de drague, plus de coups d'un soir, plus que son ex lapine désormais gérante d'une boutique d'antiquité, et bientôt deux autres Jefferson. Un sourire collé à la tronche en imaginant le visage des deux petits gamins qui verraient le jour dans quelques mois, Kyle s'empressa de coller quelques saletés dans un carton avant de se redresser dans la pièce vide de son appartement. Cette garçonnière allait lui foutre le bourdon, il avait passé tant de temps ici, entre ses fou rire avec Lewis, ses murges avec Lewis, ses partis de poker avec... encore Lewis et leurs deux complices, désormais le chasseur garderait uniquement les souvenirs de ces soirées arrosées sans plus jamais pénétrer le lieu qui les avait abrité. Il avait cassé le bail, l'appart n'était donc plus à lui et le propriétaire du bloc cherchait activement à le relouer, ce "bouseux", comme adorait le nommer Jefferson, n'avait pas fait dans la politesse lorsque le jeune homme lui avait fait part de ses intentions. P’tit con, profiteur, racaille, emmerdeur, drogué... Un panel d'insultes toutes plus délectables les unes que les autres pour Kyle qui, du coup, ne s'était pas privé pour lui lâcher un "Tu m'casse les burnes Hanson." suivi d'un subtile "Va chier !" En bref Jefferson n’était plus locataire des lieux et c’était avec satisfaction, et bien entendu un sourire de connard de première, qu’il allait rendre ses clefs à l’enflure qu’il ne reverrait plus de sa vie une fois ses affaires pliées. Seul dans le salon vide comme jamais il ne l’avait été, il retomba sur de vielles tofs de Paul, Vince et l’autre narcoleptique, à l’époque du lycée, c’était le bon temps mais comparé à ce qu’il s’apprêtait à vivre, c’était clairement naze, pas que ses potes étaient des abrutis *enfin si mais il les aimait tel que* mais, au-delà des correspondances qu’il avait gardé avec eux, Jefferson avait enfin sauté le pas avec une nénette qui en valait le coup *et pas que de queue*. Dans quelques temps, il vivrait auprès d’elle, avant de lui offrir un lieu plus grand que son appartement, et des jumeaux, dont il avait fièrement affublé son ventre jadis plat à en faire pâlir certaines. Edie ne se sentait pas terriblement attirante ces dernières semaines, en revanche, pour lui elle était un concentré d’hormones sur jambes divines, parfois ça lui servait, d’autres il s’en prenait plein la gueule pour pas un kopeck, les joies de la grossesse, pour le sexe y’avait rien à redire mais en ce qui concernait les sautes d’humeurs, JK aurait volontiers donné son tour à un autre.

S’allumant une clope, sans ouvrir la baie vitrée, histoire de bien faire chier le proprio qui ne devrait plus tarder pour reprendre son trousseau et ainsi marquer une dernière fois l’appartement, Kyle tira plusieurs bouffées et s’attarda à faire quelques ronds de fumées quand un poing toqua sur la porte d’entrée. Ce gros con était en avance, première fois de sa vie qu’il devait avoir lu sa montre ! « C’est ouvert !!!! » Hurla-t-il en se tournant vers les cartons qu’il devait encore coller dans le coffre de sa Dodge. Des pas résonnèrent dans son dos, mais le manque de battement de cœur, qu’il pouvait aisément entendre depuis que la marque avait pris d’assaut sa peau pour en faire un GPS vivant pour Originel et autres goules décérébrées, ne l’alerta pas. Un faux pas qu’il regretterait amèrement dans les heures à suivre. Se tournant, carton de bordel en mains, il fronça les sourcils, que foutait la meilleure amie de sa sœur ici ? Qu’est-ce que Gilbert avait dans le crâne pour venir l’emmerder en plein déménagement alors qu’elle était uniquement tolérée par le chasseur ? Face au vampire, JK lâcha le carton qui fit vibrer le parquet et tira la clope de ses lèvres, envoyant les dernières fumées contre le visage trop mielleux de cette Elena. « T’as cru quoi Gilbert ? Qu’j’allais t’offrir le thé peut-être ? » La repoussant de l’épaule pour la dégager de son passage, subitement il huma son parfum et arqua un sourcils, une expression septique rivée à la gueule. « J’peux savoir pourquoi tu restes plantée là ? t’es suicidaire ? une envie subite de sentir un pieu traverser ton cœur sans doute ? Dégage, j’te tolère toi, comme le cadavre qui t’sers de mec uniquement pour faire plaiz’ à ma frangine ! » Sans qu’il puisse piger ce qui lui arriver, rapidement JK sentit les mains gelées de la goule lui saisir la mâchoire et la faire valser en un quart de seconde puis, plus rien, uniquement le néant et les battements de son putain de cœur qui faiblissaient jusqu’à ce qu’il arrête totalement de pulser.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Sam 31 Aoû - 21:58

Happy Birthday Rachel

Il y avait fort longtemps que Pierce et Mcferson ne s'étaient rencontrées, pour être tout à fait honnête, Katerina avait eu d'autre chat, portant le nom d'Originel, à fouetter, enfin à fuir plus précisément, quelques jours sans pouvoir quitter le manoir des Salvatore, où l'avait convié son vampire dans l'unique but de la protéger de son ex partenaire, l'avaient contrainte à se faire plus discrète encore qu'à l'accoutumé. Stefan l'avait surprise à plusieurs reprises par le passé mais jamais elle n'aurait pu imaginer qu'un jour, alors qu'ils s'étaient voués une haine sans merci les mois précédents, il lui offrirait une telle marque d'amour. Ce bijou inestimable, d'or blanc, de diamants et de perles fines, qu'elle tenait à l'instant même entre ses mains afin de l'épingler aux dentelles sous le top de soie brune qu'elle arborerait, était un symbole puissant liant les deux amants terribles, une broche ayant appartenu à la famille du jeune buveur de sang, désormais sienne et, plus encore que le fait d'évoquer l'amour que Stefan avait à son égard, il la protégeait des perfidies des Originels et lui indiquait les intentions, bonnes ou mauvaises, de quiconque frôlait son être.

Deux heures plus tard, campée devant une résidence, le soleil réchauffant sa peau de ses rayons chaleureux, Katherine, affublée d'un jean sublimant sa longueur de jambe -celle-ci accentuée par des boots vertigineux lui offrant quelques centimètres non négligeable-, d'une veste de cuir aux manches froncées aux coudes et ses sublimes boucles déferlant en cascades sur ses épaules, contemplait en un sourire cynique le balcon de celui qu'elle convoitait en silence depuis son petit séjour auprès de son amour. Sans pour autant l’avoir promis à Rachel, sa petite protégée, Pierce avait longuement songé à la façon dont elle servirait sa part de marché passé avec la délicate nouvelle née et, ce fut donc grâce à l’espionnage intensif des sbires, que Mcferson leur avait dégotté bien avant le retour du cadet Salvatore, que Katherine avait pu filer à distance les moindres faits et gestes du fameux chasseur de vampires et ainsi en savoir d’avantage sur sa vie. Son entourage, ses intentions et surtout connaître, de source sûre, que le jeune et beau petit humain venait de céder le bail de son logement dans le but d’aller vivre, ou encore protéger -cela la belle s’en contrefichait comme d’une guigne- auprès d’une ex playmate qu’il avait parfaitement engrossé. Deux futurs têtes blondes d’après ce qu’elle savait, deux pauvres futurs orphelins lorsque leur père aurait cédé aux attentes de  Rachel, une fois que cette dernière pourrait saisir le cadeau que s’apprêtait à lui faire son mentor sans pour autant lui avoir fait part de ses intentions. Ravie en ce jour important -précisons que cette date avait une grande valeur morose aux yeux gris de Mcferson étant donné qu’elle était celle à laquelle, quatre ans plus tôt, celui qu’elle appelait ange avait tenté de lui ôter la vie pour ensuite l’abandonner-, Petrova entra donc, avec grâce et sophistication, dans le hall de la bâtisse où, elle le savait parfaitement, ce cher Kyle terminait de faire ses valises. Sans un mot pour les quelques personnes qu’elle croisa, la brune s’attarda d’avantage auprès de celui qu’on lui avait dépeint comme le propriétaire de ces divers lieux à louer, désormais détenteur –depuis que ce Jefferson avait rendu son titre de locataire- de son droit d’entrée dans l’antre du mâle convoité.

« J’peux faire quelque chose pour vous mademoiselle ? » Son sourire pervers la fit glousser intérieurement. Naturel et parfaitement maitresse d’elle-même, Katherine n’attendit pas plus d’une seconde pour user d’hypnose avec ce qu’elle considérait comme un pantin sans plus d’importance lorsqu’il lui aurait offert son droit de passage.

« Tu vas m’inviter à entrer au 6-B et oublier tout cela une fois que j’aurai quitté les lieux… » Les prunelles dilatées du propriétaire lui indiquèrent que son tour de passe-passe avait fonctionné à merveille et elle n’attendit pas longtemps avant que le bougre n’entonne ces délicieuses paroles : Vous pouvez entrer librement au 6-B.

Un sourire délicieux aux lèvres, la jeune femme quitta le bonhomme en un frôlement de doigts contre son cou, il était tentant d’y planter les crocs mais bien plus encore de patienter quelques heures afin de se sustenter d’un fluide bien plus jeune et pimenté, sang dont elle approchait dangereusement le détenteur au fil des pas qu’elle faisait dans les couloirs de l’enceinte. Le battant prisé se présenta à elle, grande ouverte, la porte lui offrait une vue imprenable sur le dos taillé de cet humain, passant le premier talon par-dessus le seuil, Katerina fut ravie de constater que l’invitation était bel et bien accordée et se contenta de toquer trois fois pour indiquer sa présence au chasseur. Il répondit sans se tourner, pauvre petit homme, si mignon et pourtant si naïf, il ne devait pas envisager l’avenir comme Katherine le lui préparait, bientôt il ne serait plus que l’ombre de lui-même, une loque, pas mal en son genre, au service d’une blondinette qu’il avait connu et aimé jadis. Imaginant le sourire radieux de sa protégée lorsqu’elle verrait ce qu’elle désirait depuis maintenant quatre années, Katherine en frémit et se reprit lorsque Jefferson se tourna vers elle et, de surprise sans doute, fit choir le carton qu’il avait en paumes.

« T’as cru quoi Gilbert ? Qu’j’allais t’offrir le thé peut-être ? » Alors là, la situation devenait encore plus jouissive, elle qui pensait devoir directement user de la force et ainsi s’opposer à ce chasseur, était ravie de constater qu’il connaissait l’écervelée qui lui servait de double. Sourire de coin logé à la commissure de ses lèvres, Pierce entrouvrit la bouche, soufflé par tant de crédulité de la part de ce qui se voulait être un traqueur affublé de la fameuse marque tant prisée des Originels -chose qu’elle savait par bouche à oreille-. « J’peux savoir pourquoi tu restes plantée là ? t’es suicidaire ? une envie subite de sentir un pieu traverser ton cœur sans doute ? Dégage, j’te tolère toi, comme le cadavre qui t’sers de mec uniquement pour faire plaiz’ à ma frangine ! »

Considérant sans mot aucun le jeune humain aux traits attrayants, Pierce chercha des yeux le fameux tatouage sur sa paume mais rien ne lui parut, sans doute un voile créé par le sortilège d’une sorcière, oui, ça devait être cela, sinon pourquoi lui avoir servi un mensonge ?  Un ennemi n’aurait jamais mentionné le fait que Jefferson fut marqué si il voulait lui nuire, après tout, lorsqu’un vampire tuait un chasseur marqué, le buveur de sang devait subir l’âme de ce dernier, en être hanté durant un siècle avant de pouvoir s’en défaire… Septique un instant, la belle le fut moins lorsqu’elle jaugea, en une lueur brillante aux prunelles, la fameuse chevalière qu’il portait au majeur, le même bijou qu’arborait fièrement Saltzman avant de le troquer contre un pieu de chêne blanc indestructible. Ce détail la fit jubiler, ainsi, marqué ou pas, Pierce pouvait le tuer à maintes reprises et autant de fois que cela lui plairait sans pour autant s’infliger la tourmente d’un fantôme puisque, quelques minutes après avoir rendu ses ultimes soupirs, Kyle reviendrait à lui comme si la mort ne l’avait jamais saisi entre ses doigts squelettiques. Impérieuse, Katherine redressa les yeux et considéra, en un sourire malsain, le regard sombre de son interlocuteur. Vivement, n’ayant plus de temps pour quelques bavardages sans importance et profitant de la crédulité et du mauvais jugement du chasseur à son égard, la buveuse de sang logea rapidement les paumes au cou de celui-ci et la lui brisa sans demander son reste.

« Dieu que tu es bavard, j’espère que tu le seras moins lorsque tu te réveilleras… » S’accroupissant près du corps sans vie de Jefferson, Katherine lui effleura la joue d’un index délicat. « On va s’amuser Kyle, je t’en fais la promesse ! »

Sans plus de considération pour lui, la belle se redressa et empoigna le col de la veste de cet homme pour le trainer derrière elle jusqu’à l’ascenseur.  Le chemin ne fut pas long jusqu’à son véhicule où elle le colla dans le coffre, comme il ne fut pas plus long pour arriver chez elle, l’en sortir et le laisser dans l’immense pièce à vivre, aux fenêtres immenses, le temps qu’elle puisse le pendre au plafond grâce à de lourdes chaines, munies de pointes acérées, dont elle lui en habilla les poignets. S’enivrant quelque peu de l’odeur du sang qui jaillissait déjà de ses veines, Katerina déboutonna lentement la chemise du chasseur et parcourra les courbes musculaires de sa peau hâlée du bout des doigts, un délice pour les yeux qui lui faisait subitement prendre conscience pourquoi Rachel le désirait tant mais, bien que la vue fut appréciable, Pierce trouvait bien plus de charme à son vampire qui, ce dernier, pendant qu’elle s’affairait à parfaire son cadeau d’anniversaire pour la blondinette, devait surement vaquer à des occupations des plus palpitantes à savoir : croquer quelques veines humaines comme dans les années vingt lorsqu’elle le suivait à distance. A cette simple pensée de l’être qu’elle aimait et adulait tant, Katherine en frémit et ferma les yeux pour se tourner vers un guéridon, sur lequel était apposé un panel d’instruments de torture, du simple scalpel aux écarteurs des plus sophistiqués. Inutile de le torturer pour le moment, après tout où était le plaisir de cet acte si la victime était inconsciente ? Amusée par la situation, mais bien plus satisfaite d’arriver lentement à un but sur lequel elle travaillait depuis la demande de sa protégée, Katherine se saisit d’un verre de vin, lui aussi apposé sur le fameux chevet des horreurs, afin de l’apporter à ses lèvres et d’étancher un peu la soif de sang qui l’incommodait quant à ce fluide délicieux, mais néanmoins gorgé de veine de vénus, émanant des poignets de Kyle pour enfin remplir lentement les deux écuelles d’argent placées au sol afin d’éviter au parquet d’être souillé. Lorsque Katherine l’entendit respirer à nouveau, elle reposa le récipient sur la surface de bois et tourna lentement autour de sa proie enchainée.

« Hum, ravie de voir que tu ressuscites plus tôt que prévu Kyle… Comment te sens tu ? » Interrogea-t-elle une inquiétude totalement fictive rivée au visage. « Évite de te tordre comme un vers, tu risque d’abimer ce qui fait de toi un homme charmant. » Feulant à l’encontre de la jeune femme, Jefferson ne semblait pas comprendre le pourquoi de sa torture prochaine. « Disons que j’ai une amie qui s’enquit de toi, mais, pour l’instant… mon beau petit humain, il faut que cette satanée verveine quitte tes veines, sinon je ne pourrai pas offrir son présent à celle qui le convoite depuis tant de temps. » Vive comme l’éclair, Katherine saisit l’un des couteaux sur le chevet et lui taillada les pectoraux, assez profondément pour atteindre les veines mais pas assez pour le tuer trop vite. « Dis moi Kyle, sais tu au moins que ta bague est un bijou dangereux…? Elle ne fait pas que te ramener à la vie quand tu meurs, non, elle a aussi le don de rendre fou le porteur lorsqu’il décède trop souvent… Que dirais-tu d’essayer ? » Lorsqu’elle redressa le bras, afin de lui planter la lame profondément dans le cœur, Kyle lui somma d’arrêter, une supplication qui fit jubiler la brune aux yeux liquéfiés de plaisir. « Oui, tu as raison, gardons ça pour plus tard, pour le moment j’ai simplement envie que tu lâches rapidement cette fichue verveine, ensuite j’aviserai ! » La poupée rapprocha le visage de la joue de Kyle qu’elle baisa avec tendresse, tout en lui rivant la lame au creux du ventre avant de l’en retirer lentement. « Je comprends maintenant pourquoi elle te désire tant… »

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Sam 31 Aoû - 23:28


-Happy Birthday Rachel-


Le corps lourd, la tête pleine de songes du passé mais aussi de son présent, Kyle revenait lentement à la réalité après avoir gouté, une fois encore, à la mort. La magie de la chevalière faisait doucement son effet et bientôt, de ce brisement de nuque, ne resterait plus que quelques douleurs cervicales. Rouvrant péniblement les yeux, reprenant des goulées d’air qui lui brulèrent les poumons, ce fut pourtant un geste brutale et malheureux, sans doute dû aux convulsions de son cœur qui se remettait à battre, qui lui arracha un soupir de souffrance qui rencontra la barrière de ses dents sans quitter ses lèvres. Le parfum du sang et de la veine de vénus lui emplit les narines, et la douleur ressentie à ses poignets ne laissait aucun doute au jeune chasseur, pas plus que l’étirement désagréable de ses épaules, tendues vers le plafond tout comme ses bras retenus par des chaines lui lacérant les chairs, il n’était plus chez lui. Tentant de ne pas bouger, Kyle cligna des paupières, la vue encore trouble par son sommeil funeste précédent et remarqua subitement les courbes fines de ce qu’il pensait, quelques minutes ou heures plus tôt, être l’amie de sa frangine.

« Hum, ravie de voir que tu ressuscites plus tôt que prévu Kyle… Comment te sens-tu ? « Évite de te tordre comme un vers, tu risques d’abimer ce qui fait de toi un homme charmant. » Le regard noir, Jefferson toisa cette vampire comme la pire salope qui lui était donné de contempler. « Tu jubileras moins lorsque je tordrai ton jolie cou ! » Avançant d’un pas vers elle, JK fut violement retenu par les pics meurtriers à ses poignets, ces dernièrs lui infligeant souffrance et saignements brutaux. « Me semble pas te connaître, ni t’avoir déjà botté le cul, j’peux savoir c’que j’fou ici ? » Lorsqu’elle répondit, immédiatement le faciès angélique, mais bien plus démoniaque qu’à l’époque désormais, de Rachel se riva à son esprit. Ça ne pouvait être que d’elle qu’il s’agissait mais elle, cette goule brune face à lui qui était-elle et surtout comment se faisait-il qu’elle arborait des traits identiques à ceux de Gilbert ? Il ne répondit pas jusqu’à hurler lorsqu’un métal frais et tranchant lui ouvrit le thorax pour l’en faire se vider lentement de son sang, manquant d’air, Kyle respira fortement par la bouche, les dents serrées. « Dis-moi Kyle, sais-tu au moins que ta bague est un bijou dangereux…? Elle ne fait pas que te ramener à la vie quand tu meurs, non, elle a aussi le don de rendre fou le porteur lorsqu’il décède trop souvent… Que dirais-tu d’essayer ? » Sans attendre, la créature leva le bras dans le but de le poignarder là où il n’y survivrait pas. « ARRÊTES ! STOP ! putain, arrêtes ça… » Supplier n’était pas son fort, mais devenir barge encore moins et s’il mourrait trop, qu’adviendrait-il de celle qu’il aimait et de ses enfants ? Il n’avait d’autre choix que de ramper aux pieds de cette pute pour, plus tard, l’étriper quand une occasion unique se présenterait, si tenté qu’elle s’offre à lui. Le vampire minauda, cette saleté de suceuse de veine jubilait, il le voyait clairement dans ses iris lorsqu’elle rapprocha les lèvres de sa joue et la baisa sans retenu. Retenant son souffle, subitement il grimaça lorsque a pointe de la lame qu’elle tenait s’enfonça tendrement dans sa chair et lui sectionna sans doute quelques vaisseaux. L’hémoglobine fusait, il retenait ses hurlements, la souffrance était insupportable et pourtant, l’unique chose qui le faisait tenir était le sourire d’Edena et le fait d’imaginer les visages des jumeaux qui viendraient bientôt au monde. Le ramenant soudain à la réalité, la voix de la goule lui caressa la peau en un souffle désagréable. « Va crever salope ! » Le sourire de ce qui devait être une gosse autrefois, s’élargit plus encore tandis qu’elle retirait l’arme de la plaie, le faisant frémir à nouveau. « J’aimerai au moins connaitre ton intitulé pétasse, au moins j’saurai qui j’butterai une fois libre ! » Kyle lui servait des regards d’affront, possédé par la haine il gardait néanmoins cet air de connard à la gueule, il ne lui ferait aucunement le plaisir de jouir sa souffrance aux oreilles de cette merde infâme. Lorsqu’elle lui donna son nom, subitement Jefferson fronça les sourcils, il avait rassemblé pas mal de chose sur le vampire qu’il traquait sans pouvoir le tuer par respect pour Julian, ce dernier ami avec le frangin de la goule qui avait failli crever la mère de ses futurs enfants. « Comme c’est touchant, la nana plus expérimentée qu’son mec qui vient venger celui-ci, Il sait pas venir lui-même ? il se pisse dessus au point de s’terrer quelque part et d’envoyer sa pétasse faire le boulot à sa place ? » Le rire agaçant de Pierce lui colla une expression morne à la tronche, et lorsqu’elle lui répondit, Jefferson ne put que lui cracher aux traits, chose qu’elle esquiva grâce à cette vitesse hors norme. « Tu sais quoi Katherine, t’as intérêt à m’offrir mort à Rachel, sinon… Si jamais je sors d’ici, peu importe mes promesses mais ton connard crèvera, j’te le promets comme j’te jure de te ravaler la façade et d’te faire bouffer ce qui sert à rien dans ta poitrine ! » A ces mots, Kyle mangea un énième coup de lame, au cou cette fois, et il ne fallut que peu de temps pour que le fluide quitte son organisme et, qu’une fois de plus, son cœur cesse de battre…



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Dim 1 Sep - 21:19

Happy Birthday Rachel

Il souffrait et c’en était délectable pour elle, il y avait fort longtemps que Katherine ne s’était adonnée à ce petit jeu sanglant et, humant le parfum de sang qui filait du corps du chasseur, elle sut que bientôt la veine de vénus ne serait plus une barrière. Laissant le jeune homme vociférer, se tordre d’avantage, ce qui faisait considérablement couler ce nectar rouge plus vite qu’il n’aurait dû, subitement il lui demanda son patronyme, chose à laquelle elle rit avant de lui intimer sans réellement s’en soucier. En revanche, ce fut ce qu’il lui servit ensuite qui la fit se tourner vers lui et arquer les sourcils, les bras croisés sur sa poitrine, le couteau toujours en main et un sourire inversé s’emparant de ses lèvres. Venger Stefan ? loin d’elle cette idée, son vampire était rusé et posé, le genre de créature qui, même jeune comme il l’était, ne se laissait avoir par un crétin de traqueur trop impulsif, pourquoi diable aurait-elle dû se mêler de ses petites affaires ? Amusée par les propos de son jouet, la belle pointa l’extrémité de la lame vers Kyle, son index rejoignant ses lèvres dont le sourire reprenait le contrôle au fil de ses pas et paroles.

« Si tu le pense capable de venir se plaindre, c’est que tu sous-estime Stefan, il est bien plus réfléchit que son imbécile de frère… Tu m’aurais parlé de Damon là je ne dis pas mais non, Stefan n’a pas peur de toi, quoi qu’il t’ait fait et quoi que tu lui ais fait, il est certainement entrain de penser à une manière d’agir pour te tomber dessus. » La belle posa la main contre les abdominaux meurtris de Kyle et savoura le sang qui constellait ses phalanges, l’odeur était délicieuse et faisait lentement palpiter le propre fluide en ses veines, au point que les filigranes sous ses yeux pointèrent le bout de leur nez une seconde à peine.

« Tu sais quoi Katherine, t’as intérêt à m’offrir mort à Rachel, sinon… Si jamais je sors d’ici, peu importe mes promesses mais ton connard crèvera, j’te le promets comme j’te jure de te ravaler la façade et d’te faire bouffer ce qui sert à rien dans ta poitrine ! »  Elle s’esclaffa un instant et riva les yeux aux siens, aussi proche de ses lèvres qu’elle aurait pu les baiser s’il avait s’agit de celui qu’elle aimait.

« Tu aimes les surprises Kyle ? » Dit-elle en une moue de poupée à qui on aurait donné le bon dieu sans confession. « Car, pendant que tu es ici, il se pourrait bien que ta jeune amie, cette très chère lapine pleine comme elle l’est, ayant du mal à se mouvoir suite à ton malheureux coup de reins, reçoive une douce visite pendant que nous nous trouvons ici… » Un nouveau sourire inversé au visage, Pierce recula de trois pas et changea d’arme pour un scalpel bien plus tranchant que le couteau précédent. « … qui sait, Stefan s’occupe peut-être d’elle à l’instant, imagine ses cris, ses pleurs et surtout ce qu’elle porte en elle mourir sans jamais avoir vu le jour… c’est tellement triste, mon gentil et doux petit Kyle… » Feintant la délicatesse, la main libre de Petrova caressa la joue de sa victime qui ferma les paupières pour retenir la rage qui faisait saillir chaque muscles sous sa peau dorée. « J’espère vivement que Rachel mettra fin à ton calvaire, par l’hypnose ou encore la mort, ainsi tu n’auras pas à pleurer la mort de celle que tu sembles aimer, ni même celle de ta progéniture que, de tout évidence, tu auras totalement oublié. » Humant l’absence de verveine au sang qui dégoulinait de ses lèvres tant il les mordait, les iris de Pierce se dilatèrent de plaisir tandis qu’elle venait saisir, de la pointe de sa langue, les quelques gouttes de ce nectar savoureux. « Tu es un délice… mais je t’ai promis quelque chose Kyle, et je n’aime pas qu’on me fasse perdre du temps en tentant de contrecarrer mes envies ! » Lorsqu’il fronça les sourcils, Katherine l’égorgea sans plus attendre jusqu’à ce qu’il tente de retenir son souffle puis que son cœur s’éteigne à nouveau.

Durant le laps de temps qu’il mit à ressusciter, Katherine se saisit de son cellulaire et l’apposa à son oreille pour sommer à Rachel de la rejoindre au plus vite, le sourire radieux aux lèvres lorsque Jefferson, une heure après avoir revu la faucheuse, papillonna des paupières pour revenir à lui tandis que le soleil se mourrait au dehors. S’approchant telle une louve le ferait vers une proie potentielle, Katherine saisit vivement la chaine qui retenait ses poignets et la brisa. Le métal s’écrasa contre le parquet et, alors qu’il tentait encore de se défiler, la belle s’empressa de venir river son regard dans le sien. « Reste debout, tu ne peux plus bouger, ni parler jusqu’à nouvel ordre de Rachel. » Le regard noir, Kyle répéta cependant cette phrase en un murmure avant de considérer son bourreau sans pouvoir agir. Mcferson ne tarderait plus et il était temps de rendre celui que son amie convoitait un peu plus présentable malgré le sang qui ruisselait sur sa peau huileuse. Sans un mot, Pierce se débarrassa des écuelles qu’elle jeta dans la cheminée qu’elle avait allumée durant le petit somme de l’invité et rangea la batterie d’instruments pour enfin prendre en main un verre de Crystal vide. Impérieuse, sadique et féline, elle avait toutefois envie de faire durer le suspense pour la petite blonde qu’elle avait délaissé trop de temps à son gout, sans le vouloir certes mais tout de même Rachel était une amie très chère qui se devait d’être choyée pour la fidélité dont elle faisait preuve à l’égard de Petrova. Silencieusement, elle saisit délicatement l’un des poignets meurtris du beau Jefferson et pressa sa peau de part et d’autres pour que son fluide vienne lentement remplir le ballon de ce récipient brillant, qu’elle garda en main avant de se mordre le poignet et le river à la bouche du jeune homme qui cracha le surplus d’un sang dont il ne voulait guère.

« J’ai été ravie de faire ta connaissance Kyle, vraiment… Peut-être te reverrai-je sous d’autres conditions, tout dépendra de ce que ta nouvelle propriétaire voudra faire de toi. » Les talons martelant gracieusement le parquet qui la menait à la double porte du salon, Pierce fit subitement volte-face comme si elle avait omis un détail qu’il connaissait pourtant parfaitement. « Oh, dois-je te préciser que si tu laisses une fois encore la mort t’emporter tu deviendras ce que tu adores tant en ce monde ? Hum, Non, oh pardonne moi je pensais que tu manquais cruellement de réflexion… Sois sage Kyle. » Quittant la pièce, refermant avec précaution les battants derrière elle, Katerina s’installa dans le sofa du salon et apposa le verre de sang bien en évidence sur la table basse qui ornait la pièce lorsque Rachel fit son entrée. Un sourire aux lèvres tandis que la blondinette lui servait quelques reproches qu’elle comprenait parfaitement, la buveuse de sang lui fit signe de s’installer dans le fauteuil face à elle et se contenta de pousser le récipient grenat vers la jeunette. « Ça te rappelle quelque chose Rachel ? » Les traits de Mcferson la firent d’avantage jubiler, au point qu’elle ne put attendre plus longtemps avant de rejoindre la double porte qui les séparait de Kyle et d'en saisir lentement les clinches. « Je t’expliquerai le pourquoi de mon absence plus tard ma jolie… Pour le moment j’ai mieux à te livrer que de simples mots. » Un sourire divin fiché au visage, Pierce repoussa les battants de bois et laissa Rachel avancer tandis qu’elle reculait pour lui laisser le loisir de contempler son présent. « Très bon anniversaire Rachel… Je te laisse en tête à tête avec lui… Si tu as besoin de quoi que ce soit, je t’en prie, fais comme chez toi ! » Déposant une main amicale sur l’épaule de sa protégée, Katherine referma les portes lorsque Mcferson franchit le seuil.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Lun 2 Sep - 22:25







Le soleil déclinait tout doucement sur Mystic Falls. Ces derniers jours avaient été chargés d’émotions pour la petite blonde, en effet elle avait fait la fâcheuse rencontre de Gregory de façon plus ou moins violente. Le vampire qui servait de mari à sa chère amie Cassie avait révélé son vrai visage une fois face à elle et bien qu'il aurait pu mettre un terme sans appel à sa vie, il n'en fit rien sous la demande implorante de sa belle à qui il cédait tout. Tous deux étaient voués à se haïr et bien que Rachel ait décidé de ficher la paix à son ancienne partenaire de chasse les choses ne faisaient que commencer concernant celui qu'elle aimait. Ce dernier avait osé venir en aide à Elena, cette douce peste au visage poupin semblable à celui de Katherine, contrecarrant ainsi ses plans. Les vampires à sa bote étaient revenu la queue entre les pattes de leur traque pourtant peu difficile et cela Mcferson le gardait en travers de la gorge. La sentence avait été lourde pour eux et pourtant aucun n'avait perdu la vie, bien trop utile pour ainsi être rayés de la surface planétaire. La petite blonde nourrissait de grands espoirs pour son équipe de nouveaux nés et la stupidité de Gregory lorsqu'il les avait laissé vivre se retournerait bientôt contre lui. Oui, Cassie l'aimait mais elle … elle le détestait. Une haine viscérale dont il ferrait les frais bien assez tôt. Se jouer d'elle et prêter main forte à cet insecte de Gilbert était une chose à ne faire sous aucun prétexte et pourtant Stewars s'était en son âme et conscience interposé entre son ennemie et elle.

Tout en imaginant les nombreuses tortures qu'elle lui assénerait quand l'heure serait venu (évidemment la mort ne faisait pour l'heure pas parti de ses plans uniquement pour préserver leur amitié), Rachel marchait dans les ruelles sombres de la ville que quelques réverbères venaient éclairer. Ses talons martelaient le sol encore chaud suite à cette canicule qui faisait rage, rythmé par les pulsations cardiaques des quelques humaines encore de sortie. Quelques jours auparavant Rachel les aurait chassé en compagnie de Cassie mais le temps avait fait son office et c'est désormais seule qu'elle devait s'amuser telle une enfant mise au coin après avoir fait une quelconque bêtise. Sa vie partait à la dérive, son existence perdait de son sens et tous ceux qu'elle avait pris en affection semblaient s'éloigner d'elle. Jamais la jeune femme n'irait jusqu'à se remettre en questions, cela n'était simplement pas envisageable étant donné qu'elle ne faisait que jouer le rôle donné par son créateur quatre ans plus tôt, mais les faits étaient là. Les Stewars lui avaient proposé de se nourrir uniquement de reclus de la société, les indésirables de Mystic Falls et pour dire vrai cette idée l'avait fait sourire. Il fallait admettre qu'être un vampire avait ses avantages et bien qu'elle se soit profondément détestée après avoir survécu à l'assaut de son Ange, elle ne changerait pour rien ni personne.

Soudain son téléphone portable résonna dans la pénombre affichant un numéro qu'elle ne pensait plus jamais revoir. Persuadée que Katherine l'appelait uniquement afin de mettre à bien l'un de ses plans diaboliques, Rachel hésita à répondre mais son amitié et sa loyauté profonde pour celle qui lui avait appris à composer avec sa nouvelle nature prirent le dessus sur sa rancœur. Katherine, que me vaut ce soudain retour ? Demanda-t-elle sans pour autant cesser sa marche. L'amertume transparaissait clairement dans sa voix alors que son interlocutrice lui demandait de se rendre au manoir. Quelque chose d'important l'y attendait d'après ses dires. Très bien, j'arrive je suis sur le chemin. Répondit la petite blonde en observant l'immense bâtisse sous ses yeux tout en raccrochant. Les lumières encore allumées dans certaines pièces du manoir lui intimaient que ses habitants n'avaient pas rejoint les bras adorateurs de Morphée, tout comme les quelques paroles que pouvait réceptionner son ouïe fine. Un mois plus tôt Mcferson en avait foulé l'entrée en compagnie de ce cher Damon qui, cela dit en passant, s'était joué de ses sentiments pour Kyle afin de venger la femme de sa vie. Une fois encore le sujet Elena Gilbert était revenu sur le tapis, lui valant une multitude de souffrances avant que la chance tourne en sa faveur. L'ainé Salvatore était un vampire peu réfléchi, impulsif et irréfléchi au plus haut point, et c'était cette confiance beaucoup trop grande en lui qui avait causé sa perte temporaire. Ce jour là Rachel aurait dû lui arracher le cœur comme il avait souhaité lui faire et pourtant elle s'était contenté de le neutraliser assez longtemps pour se faire la malle. Ce soir la jolie blonde avait souhaité en terminer définitivement avec le dernier double Petrova mais Katherine l'ayant appelé, elle se devait une fois encore de remettre à plus tard ses envies pour d'abord faire passer celles de son mentor et malgré tout amie.

Tout en lançant une dernière œillade réprobatrice vers l'une des fenêtres du premier étage, Mcferson se volatilisa pour rejoindre au plus vite la demeure beaucoup plus luxurieuse de celle pour qui jamais elle ne faiblirait. Le décor devint flou autour d'elle tant sa vitesse était importante, impossible pour un simple humain de déceler sa présence qu'il mettrait sur le compte d'une subite bourrasque, et enfin sa destination se dressait sous son regard d'acier fondu. Sans avoir besoin d'une invitation (cela était inutile étant donné que son unique habitante était décédée bien qu'encore animé) Rachel entra telle une furie, faisant claquer la porte d'entrée pour annoncer son arrivée magistrale. En quoi puis-je t'être utile Katherine ? Demanda-t-elle s'avançant d'une démarche féline dans le grand salon où cette dernière se prélassait sur son canapé. Je ne t'ai pas revu depuis un moment, pas de nouvelles, rien, et maintenant tu claques des doigts pour que je rapplique comme un bon petit chien ? Nous sommes sensées être amies !  Crachat-elle en croisant les bras sur sa poitrine, le visage agacé par cette constante situation. Aurais-je loupé le moment où je suis devenue ton jouet comme Klaus avec ses hybrides ? Sa phrase créa un léger blanc jusqu'à ce que la magnifique brune aux boucles parfaite l'invite à s’asseoir face à elle. Je te repose la question. Que veux-tu ?

Un soupire s'échappa de ses lèvres lorsqu'elle se résigna à obéir. Katherine avait toujours cette façon de faire qui la faisait céder immédiatement et alors qu'elle prenait place sur le sofa, cette dernière poussa de ses doigts fins un verre ballon remplit de nectar fruité dont elle reconnu l'arôme parfait immédiatement. Ça te rappelle quelque chose Rachel ? Lui demanda Pierce, un sourire coquin peint sur ses lèvres subtilement maquillées. Étonnée, voir même décontenancée par la présence du sang de son Ange sous ses yeux, la petite blonde pencha la tête sur le côté faisant ainsi frôler ses ses boucles d'or sur ses épaules nues. Ou est-il ? Sa question ne resta pas longtemps sans réponse car déjà son amie espiègle se relevait pour rejoindre une lourde portes à battant qui dissimulait une pièce dans laquelle jamais elle n'était entrée. Je t’expliquerai le pourquoi de mon absence plus tard ma jolie… Pour le moment j’ai mieux à te livrer que de simples mots. Le ton qu'employait Katherine cachait quelque chose, cette voix mielleuse et enjouée que peu de personnes avaient le luxe d'entendre sans craindre une mort certaine caractérisait ses jeux en tous genres. C'était en somme une arme redoutable que Rachel utilisait bien souvent à son avantage elle aussi. La brune charmeuse lui ayant appris tout ce qui faisait d'elle ce qu'elle était Mcferson ne doutait pas que la surprise serait de taille et c'est dans une attente insoutenable qu'elle vit finalement l'homme pour qui elle se mourrait depuis toujours. Très bon anniversaire Rachel… Je te laisse en tête à tête avec lui… Si tu as besoin de quoi que ce soit, je t’en prie, fais comme chez toi ! 

Un sourire radieux illumina son visage aux allures innocent tandis que son regard de lynx détaillait sans retenue le corps parfait de son Ange. Finalement Katherine avait tenu sa part du marché, elle avait réussi à lui obtenir l'objet de sa convoitise et bien qu'aujourd'hui fut un jour terrible pour la blondinette il devint subitement magnifique grâce à elle. Une main bienveillante se posa sur son épaule lorsqu'elle remercia son amie pour le présent, le cœur gonflé de joie à l'idée de passer la soirée de sa mort en compagnie de celui qui lui avait juré de l'aimer pour toujours. Ils étaient des âmes sœurs, des amants et cela Kyle semblait l'avoir oublié lorsque son pieu transperça sa poitrine. Ce souvenir était resté intacte dans son esprit tout comme cet amour qu'ils se portaient mutuellement de son vivant. Son Ange l'avait renié par dégoût pour les vampires et pourtant elle savait de source sûre (étant donné qu'elle était la cause de cette situation) qu'il côtoyait de près ses semblables. Dylan était restée dans sa vie, conservant son statue de sœur or elle avait tout perdu dès lors que le vampire avait fait d'elle un être nocturne. Sa mort lui avait été insoutenable, et pourtant Rachel s'était trouvé dans ce cimetière simplement sur la demande de Kyle. Il avait voulu faire le paon devant sa petite amie, montrer quel chasseur aguerrie il était et pourtant il avait été incapable de la sauver tout comme il avait failli à sa mise à mort. Et bien et bien, je savais qu'on finirait par se retrouver mon Ange. Dit-elle en s'avançant près de lui, effleurant son torse puissant de ses doigts glaciales avant de poses lèvres près de son oreille Tu m'as manqué

Bien qu'il ne subsistait plus rien de l'ancienne Rachel douce, peureuse et aimante ses sentiments pour Jefferson n'avaient aucunement faiblit. Plus amoureuse et avide de lui que jamais la petite blonde tournait autour de lui comme la prédatrice qu'elle était, celle qu'elle était devenue par sa faute. Comment trouves-tu cette soirée ? Demanda-t-elle en se positionnant devant lui, le sourire pendu aux lèvres. Il y a quatre ans toi et moi nous aimions terriblement, je crois qu'il est temps que nous revenions à cette époque. Je vais te faire oublier ton Civet soit-en certain. Cette nuit toi et moi, nous allons nous aimer comme jamais. De gré ou de force mon Ange. Ses mots résonnèrent dans la pièce close, Pierce les écouterait certainement mais cela n'était en rien un problème. Désormais seul Kyle comptait, son corps, sa voix, son visage, tout la rendait folle chez lui, même ce côté bad boy qui faisait de lui un bien piètre chasseur. Par quoi veux-tu commencer ?


holliday creation

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Sam 14 Sep - 20:43


-Happy Birthday Rachel-


Il reprenait lentement conscience, le fait de rendre l'âme plusieurs fois et ce de façon rapprochée n'était pas ce qu'on pourrait qualifier de plus naturel, ça allait avoir de lourdes conséquences, mais ça, JK était loin de s'imaginer le sort qui l'attendait dans les semaines à venir. La voix de Pierce le fit grimacer, il aurait souhaité lui faire avaler sa langue, qu'elle s'étouffe avec et qu'ensuite un pieu lui soit planté dans ce qui lui servait de cœur, s'il avait fallu même, il se serait plu à lui arracher sa si mignonne petite tête pour nourrir le feu de cheminé qui le faisait suer et séchait le sang qui huilait sa peau. En sa bouche, Jefferson sentait encore le gout ferreux du liquide des veines de cette pute, ce dernier l'aidait à cicatriser rapidement à se sentir plus capable et, pourtant, malgré les possibilités de fuir qui grandissaient grâce aux chaines qui ne retenaient plus ses membres, il était incapable de bouger. L'hypnose avait eu raison de lui, comment avait-il pu être si con pour se faire avoir, comme un couillon de base, par cette salope à boucles? Les phrases de Katherine résonnaient dans son crâne, il peinait encore à ouvrir les paupières et préférait sans doute les laisser close pour s'éviter le pire, sa tête vacillait, sa mémoire flanchait dangereusement sur les visages de ses proches et surtout celui de son ange... Edena semblait être présente, le soutenait, lui hurlait qu'il était assez fort pour tenir et ne rien lâcher, sa belle était tout ce qu'il avait de plus beau en ce monde, s'il venait à se retourner contre elle, sous ordre de Pierce, il ne s'en remettrait pas... Plutôt mourir ici, quitte à ne plus serrer son corps et ne jamais voir naître leurs enfants, uniquement pour ne pas leur nuire... "...je savais qu'on finirait par se retrouver mon Ange. La voix de Gordon était différente, plus mielleuse plus piquante et pourtant elle faisait battre son cœur au point qu'il esquissa un sourire, les paupières toujours closes dans l'espoir que, lorsqu'il les rouvrirait elle serait là près de lui, son regard angélique noyait dans le sien. Subitement les doigts fins de celle qu'il aimait s'approchèrent de lui, son cœur pulsait plus encore mais sembla s'éteindre au moment même ou il sentait la fraîcheur étrange de son épiderme contre sa ceinture abdominale. "Tu m'as... manqué." Kyle rouvrit lentement les yeux, jamais il n'avait s'agit de la mère de ses futurs enfants, il n'y avait qu'elle, cette fille pour qui il se serait damné quatre ans plus tôt, celle qu'il avait aimé la première et qu'il haïssait désormais au point de souhaiter la voir bruler vive pour tout le mal qu'elle avait engendré autour de lui. Sa gorge se serrait, pas qu'il la craignait, ça non, mais uniquement car il ne pouvait sortir le moindre mot sous les ordres de Pierce l'ayant dépourvu de toute parole et de tout geste.

"Comment trouves-tu cette soirée ? Les yeux plongés dans les siens, JK sondait son âme comme il n'avait pu le faire depuis maintenant quatre années, mauvaise et sombre comme la nuit cependant, cette lueur amoureuse qu'il connaissait parfaitement pour l'avoir contempler durant leur relation flottait encore dans ses pupilles grises. "Il y a quatre ans toi et moi nous aimions terriblement, je crois qu'il est temps que nous revenions à cette époque. Je vais te faire oublier ton Civet soit-en certain. Cette nuit toi et moi, nous allons nous aimer comme jamais. De gré ou de force mon Ange." Lui cracher au visage était tentant, d'une force tel qu'il sentait ses muscles bander d'avantage alors qu'il était incapable de faire preuve de libre arbitre. L'écouter était comme entendre une vipère siffler, si elle l'aimait tant, si elle l'avait tant adoré alors pourquoi lui faire subir une chose dont il ne voulait pas? "Par quoi veux-tu commencer ?" Usant semblablement d'hypnose, en soufflant cette phrase, il fut enfin capable de répondre sans pouvoir bouger pour le moment. "Que tu la fermes par exemple, j'apprécierai d'avantage le silence Rachel!" Feula-t-il, appuyant bien sur le prénom de la blonde lui faisant face.

Un sourire carnassier s'empara de ses lèvres, dieu que ces mots lui firent un bien fou, il y avait tant de choses à dire et pourtant, cette simple phrase fut la première qui quitta ses lèvres, premières avant les prochaines qu'il devait composer avec plus de tact, avec toute l'intelligence qui lui était dû et surtout sa force de persuasion. Jamais il n'avait négocié avec un vampire, mais avec les donzelles si, et, malgré les crocs, veines et la froideur de son corps, Rachel était encore une femme d'après ce qu'il avait sous le nez. Quelque part au fond d'elle, il savait qu'il trouverait celle qu'il avait tenté de sauver du sort qu'elle vivait actuellement des années plus tôt. Si elle tenait à lui, si elle le désirait au moins autant qu'elle le clamait il pourrait la séduire assez pour l'amener à ce qu'il souhaiter, sa liberté et... lorsqu'elle baisserait sa garde, sa mort une bonne fois pour toute. Déglutissant, tant sa gorge était sèche et comblée du sang de ce qui servait de mentor à la garce devant lui, Kyle redressa les iris dans les siens, l'air peut-être doux  mais néanmoins possédé par la rage.

"Ta copine m'a fait boire son sang... T'attends quoi pour me rendre tel que t'es? Hum?" Crachant le surplus de liquide sanguin contre le sol, il sourit de coin et passa la pointe de sa langue sur l'une de ses canines. "Si tu veux vraiment c'que tu m'dis là, alors vas y Rachel, tue moi, je serai tout à toi ensuite, mais rien ne te garantiras que j'serai capable de chercher mes sentiments enfouis depuis quatre ans pour toi, j'aurai besoin de sang et cette soif sera plus puissante, plus forte que l'amour qui nage peut-être encore en moi à ton égard!" Ses lèvres se fendirent d'avantage. "T'auras peut-être c'que tu veux, ou non... Plus d'hypnose possible, plus de l'ange que tu connaissais, t'es prête à tenter le coup où tu préfère la jouer autrement ma belle?"

Ce dernier mot était là uniquement pour la faire vaciller un peu, dans chaque phrase à son attention, JK avait pris le soin d'être vif, incisif et piquant, l'homme qu'elle avait aimé. Un sourire charmeur ou plutôt cynique se colla sur ses lèvres alors qu'elle avait son visage aussi proche qu'il fixa ses traits avec gourmandise, pas celle de les baiser, plutôt celle de les voir se déformer par la douleur s'il ne parvenait pas à faire éclater l'humanité qui subsistait peut-être en elle.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Sam 14 Sep - 22:52







Entendre la voix de son Ange la fit sourire, un sourire froid et Ô combien amoureux. Depuis qu'elle avait transformé ce dommage collatéral portant le prénom de Dylan en vampire, Rachel n'avait pas eut l'occasion de revoir celui qu'elle aimait or pouvoir à nouveau contempler ses traits parfaits lui faisait chavirer le cœur. Kyle avait représenté sa raison d'être lorsqu'elle était humaine et alors qu'elle l'observait sous tous les angles les éclats de rires partagés par le passé se mirent à résonner dans son esprit. Katherine avait tenu sa part du marché, elle lui avait offert ce qu'elle désirait le plus et pourtant Mcferson peinait à profiter du moment présent. Hypnotisé plus que de raison son Ange se devait de répondre au moindre de ses désirs, et bien que cette idée soit alléchante au possible, la blondinette n'en fit rien et se contenta pour l'heure d'écouter ses paroles venimeuses. Que tu la fermes par exemple, j'apprécierai d'avantage le silence Rachel Lui répondit-il sans bouger. Vraiment son amie avait pensé à tout c'est pourquoi la jeune fille la félicita mentalement pour cette prudence qui la caractérisait. Ainsi Kyle était dans l'incapacité totale de lui porter quelque coup que ce soit, lui assurant une main mise sur son âme.

De là où elle était, Pierce pouvait sans mal entendre leurs échanges, Rachel en était certaine, aussi continua-t-elle ce petit jeu bien que le cœur n'y fut pas. Oui elle rêvait de pouvoir reconquérir celui qu'elle n'avait jamais cessé d'aimer, oui elle souhaitait plus que tout faire table rase du passé afin de reprendre leur histoire là où ils l'avaient laissée … mais pas comme ça. Vidée de son sang et hypnotisé comme un vulgaire humain, son Ange avait par la même occasion perdu son libre arbitre or cela n'était en rien représentatif de ses espoirs. Tout ce que la petite blonde demandait c'était qu'il lui dise qu'il ne l'avait jamais détesté, que cet amour qu'elle chérissait au plus profond de son cœur avait perduré quand bien même ce n'était qu'un mensonge. Elle souhaitait comprendre pourquoi il l'avait abandonné, pourquoi il avait fallu qu'il joue les imbéciles le soir de ses 18 ans et surtout elle voulait savoir comment il avait pu continuer à se regarder dans un miroir après avoir assassiné celle qu'il avait clamé aimer. Kyle aurait pu la sauver, il aurait pu l'aider à traverser cela comme il l'avait fait pour sa petite sœur mais il avait préféré user de la solution la plus facile au détriment des sentiments de sa petite amie. Tant de choses demandaient des explications précises, tant d'ombre demeuraient dans son passé, leur passé, que Rachel ne savait par où commencer.

Finalement ce fut son Ange qui creva ce silence uniquement rythmé par le tintement de ses pas sur le sol marbré et parfaitement lustré. Ta copine m'a fait boire son sang... T'attends quoi pour me rendre tel que t'es? Hum? Lâcha-t-il de sa voix emplit de sarcasme. La petite blonde soupira et roula des yeux tout s'adossant au mur face au jeune homme qui vraisemblablement n'avait pas perdu sa langue dans sa poche. Il la croyait réellement stupide, suffisamment avide pour le transformer, et quand bien même il méritait ce châtiment qu'il lui avait lui-même infligé quatre ans plus tôt, Rachel refusait de le tuer. Cela n'avait rien avoir avec une quelconque gentillesse ni même un acte de charité, ne vous y méprenez pas, seulement la blondinette ne désirait pas se faire traquer toute sa vie pas un être incapable de mourir autrement que brûlé ou touché en plein cœur. Toujours aussi charmant dans tes paroles mon Ange ... Dit-elle en regardant cet homme qu'elle aimait à se damner. Ce qu'elle était n'était autre que sa faute à lui, le terrible reflet de son incapacité à viser un cœur alors qu'il se disait être un chasseur hors paire. Si tu veux vraiment c'que tu m'dis là, alors vas y Rachel, tue moi, je serai tout à toi ensuite, mais rien ne te garantiras que j'serai capable de chercher mes sentiments enfouis depuis quatre ans pour toi, j'aurai besoin de sang et cette soif sera plus puissante, plus forte que l'amour qui nage peut-être encore en moi à ton égard! Continua-t-il, indéniablement persuadé que le danger planait au dessus de sa tête. Immédiatement Rachel usa de sa vitesse uniquement réservée aux membres de son espèce pour plaquer son Ange au mur le plus en retrait, sa main enserrant son cou sans pour autant le faire suffoquer. Je préférerai amplement continuer à faire souffrir tes proches les uns après les autres plutôt que de te faire de venir un vampire. Alors arrêtes de me pousser à bout Kyle, ma patience à des limites que tu ne devrais pas essayer de dépasser … surtout lorsque tu es en position de faiblesse. Répondit la jolie blonde avant de le balancer par terre.

Alors qu'un humain normalement constitué aurait tremblé comme une feuille Kyle, lui, se mit à sourire de façon plus en plus satisfaite à mesure qu'elle approchait. T'auras peut-être c'que tu veux, ou non... Plus d'hypnose possible, plus de l'ange que tu connaissais, t'es prête à tenter le coup où tu préfère la jouer autrement ma belle? L'espace d'un instant Rachel se demanda s'il était fou ou tout simplement ignorant de sa faiblesse. Tandis qu'elle franchissait les quelques mètres les séparant, la jeune fille réfléchissait à la suite des opérations. Katherine ne devrait en aucun cas se douter de ce qu'elle préparait et la jouer fine avec une telle experte des coups bas se révélait extrêmement compliqué. En effet son amie s'était donné du mal dans l'unique but d'assouvir ses désirs or la contrarier en relâchant ce qu'elle avait mis tant de mal à attraper serait une offense qu'elle ne pouvait pas se permettre. Cela dit si Pierce lui avait accordé plus de temps sûrement aurait-elle remarqué que sa protégée prenait de plus en plus le large mais quand bien même, elle se devait de remettre à plus tard sa rancœur afin de protéger l'unique humain de la résidence. Dans cette pièce ses mouvements étaient plus ou moins restreints, une seule fenêtre permettrait à Jefferson de s'enfuir mais le tout devrait se faire dans la discrétion la plus totale. Cet acte d'amour pure que s'apprêtait à faire Rachel lui coûtait énormément, elle qui désirait retrouver cette vie perdue suivait pour la première fois les conseils d'une autre personne que son mentor … à savoir ceux de Cassie.

Une fois à sa hauteur un sourire radieux anima son visage de marbre et c'est sans aucune difficulté que la blondinette souleva l'unique homme qu'elle ait aimé dans le but de le remettre sur pieds. Profitant de son incapacité à bouger, Rachel laissa sa main glisser sur sa joue qui auparavant était de la même température de son corps. Puis ses doigts rencontrèrent ses lèvres douces et son regard jusque la foudroyant s'illumina de milles éclats d'une tristesse intense. Pour toujours elle lui dirait au revoir, et même si cela la déchirait c'était la meilleure chose à faire. Lui courir après jusqu'à la fin des temps était une perte d’énergie mais aussi de temps et bien que ce dernier ne représentait plus rien pour elle, il était important pour lui. Je t'aime, je t'ai toujours aimé ... Souffla-t-elle en esquissant une moue qu'elle ne réservait qu'à lui. Mais cela ne suffira pas à te sauver. Pas cette fois. Termina la jeune fille d'une voix ferme que son visage d'ange démentait. Faire croire à Katherine qu'elle menait la danse était le seuk moyen d'assurer la survie de son amour perdu, c'est pourquoi elle le contraignit à se taire d'un seul regard alors qu'elle prenait son téléphone. Je vais te faire sortir d'ici, mais si tu veux survivre tu vas devoir me faire confiance. C'est à prendre ou à laisser. Écrivit-elle avant de glisser l'appareil entre ses doigts. Son sort lui revenait et s'il voulait prendre le risque de se débrouiller seul alors elle reprendrait son visage de vampire dénué de sentiments.


holliday creation

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Dim 15 Sep - 0:02


-Happy Birthday Rachel-


Se manger une dégelée, Kyle s'y attendait, ça lui pendait à la gueule comme le lait au nez d'un moutard, elle ne comptait pas le rendre à son image alors que voulait-elle? Qu'il soit un sage petit pantin prêt à exécuter le moindre de ses désirs? Malgré l'optique de devenir une loque, Jefferson ne lâchait rien, jamais il n'avait fait preuve de compassion et jamais il n'en ferait, au plus la soirée filait, au plus le soleil se couchait par delà l'unique fenêtre, au plus Kyle sentait la furie bouillir dans son corps. Qu'attendait-elle, qu'il pète une pile sévère au point de la supplier de l'achever? Elle pourrait crever avant que ça n'arrive, jamais, ô grand jamais il ne ferait preuve de faiblesse face à elle. Le seul et unique talon d'Achille qu'il avait été en sécurité, loin d'eux et surtout dans son appartement, là où Rachel et aucun autre vampire n'avait accès. L'unique chose qui pouvait arriver était qu'elle lui efface la mémoire, qu'il oublie Edena, ses futurs enfants et tout ceux qui généraient son monde à l'heure actuelle, s'il ne souvenait plus d'eux, et bien que cette idée lui dévora les tripes au point qu'il dû serrer les dents, JK serait incapable de leur nuire, il ne serait plus qu'une loque sans libre arbitre adepte des moindres désirs de son ex petite amie mais les siens vivraient, c'était ce qui lui importait le plus, que la femme qu'il aimait et leur progéniture vivent avec ou sans lui... Gisant contre le marbre après une altercation rapide avec Mcferson, il n'en oublia pas moins son sourire, lui tenir tête était ce qu'il faisait de mieux lors de leur relation, elle avait toujours plié, elle faisait tout pour lui mais, aujourd'hui il n'était plus en position de force et bien qu'il en prenait peu à peu conscience, Kyle n'avait aucunement l'intention de se livrer à elle sans hypnose.

"Qu'est-ce qu'on fait maintenant? Tu veux une marionnette Rachel? Vas y... Mais rien ne sera réel, tout sera dû à tes jolies coups d’œil..." Un rictus fila de ses lèvres tandis qu'elle approchait. Incapable de se mouvoir, il crispa les mâchoires lorsqu'il sentit ses mains l'empoigner pour le redresser sur ses deux jambes afin qu'elle puisse le toiser. "Pourquoi tu peux pas comprendre? Tu veux pas comprendre que j'peux pas t'aimer comme ça, t'es plus la même, t'es plus celle que j'ai connu... C'est du passé ma belle..." Il ne put achever sa phrase lorsqu'elle déposa la paume contre sa joue et le coupa dans son élan. "Je t'aime, je t'ai toujours aimé ..." Son visage reprenait les airs qu'il avait connu, adoré et tant pleuré lorsqu'il avait était contraint de la mettre à mort, fronçant les sourcils, Jefferson considéra le téléphone qu'elle saisissait. "Mais cela ne suffira pas à te sauver. Pas cette fois."

Son regard ne reflétait en rien ces paroles, qu'avait-elle prévu?... Ce n'était pas la mort, ce n'était pas l'hypnose et pourtant les mots qu'elle servait ne révélaient rien d'hostile en ses prunelles bien plus douces et humaines. Ils avaient été complices jadis et, ici, alors que tout les séparait, leur univers, leur nature et surtout la haine amoureuse ou furieuse qu'ils éprouvaient l'un envers l'autre, ça n'avait pas changé à tel point qu'il comprit devoir se taire lorsqu'elle arqua lentement les sourcils pour lui révéler le message sur l'écran de son smartphone. Je vais te faire sortir d'ici, mais si tu veux survivre tu vas devoir me faire confiance. C'est à prendre ou à laisser. Son front se plissa. Kyle redressa les yeux dans ceux de Rachel puis sur la porte close de la pièce.

Katherine, voilà donc la raison pour laquelle elle ne voulait pas parler directement. Amer, froid, les veines chaudes de haine, il revint sonder les traits de la blondinette pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas encore d'un mauvais coup de sa part mais, la lueur en ses deux billes grises encore bien présente lui assurait le contraire, elle était sincère... plus humaine et vrai qu'il ne l'avait connu sous son masque de vampire. Impossible d'en connaître la raison mais elle était là, devant lui, prête à le laisser partir, à lui rendre ce qu'il désirait à l'oublier peut-être. Jamais il n'avait considéré la chose sous cet angle, pour lui celle qu'il avait adoré jadis n'était plus qu'un monstre, ce qu'elle avait prouvé à maintes reprises en s'en prenant à Dylan et Edena mais elle était simplement perdue, blessée, amoureuse alors que lui ne l'aimait plus, qu'il avait passé plus de temps à la haïr qu'à la comprendre, à comprendre ce qu'elle éprouvait. Subitement la vérité lui pétait à la gueule sans qu'il ne s'y fut préparé, Rachel aurait pu vivre sa mutation comme Dylan s'il avait pris le temps, lors de son retour, de l'écouter, de lui parler et de la rassurer, mais la sanguinaire qu'elle était devenue en quatre ans lui avait collé la rage au ventre, tant qu'il n'avait fait que la brimer et attiser la propre furie de la jeune fille amoureuse. Il se maudissait désormais, s'il avait été plus attentif jamais sa sœur ne serait devenue un vampire, jamais Edena n'aurait souffert sous les mains de Rachel, tout était sa faute, à cause de lui, à cause de ces conneries de connard fini, Rachel, Dylan et Edena avaient subi des choses que jamais elles n'auraient dû connaitre.

"Fais le!" Dit-il fermement pour ne laisser aucun doute à celle qui devait écouter leur conversation.

Malgré ce ton glacial, ses yeux, humides de larmes et de regrets, indiquaient à Rachel combien il s'en voulait, combien il regrettait tout ce qu'il avait pu faire, que ce soit envers elle, sa sœur et son ange merveilleux qui bientôt donnerait vie à deux êtres qu'il protégerait comme il n'avait encore su le faire avec les siens. Trop égoïste, trop impétueux, JK en avait oublié l'essentiel, il était formé pour venir en aide aux autres et non pas pour la jouer gros bras et se faire mousser devant quiconque lui prêtait un regard attentif. Lorsqu'elle le libéra de l'emprise que Pierce avait encore sur lui, Il soupira et empoigna ses tempes à pleines paumes, retenant des larmes de rage à sa propre encontre, le dos vouté contre le mur frais, il tentait vainement de se pardonner à lui même jusqu'à ce que Rachel revienne près de lui.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Dim 15 Sep - 13:27







Un sourire fendit les lèvres de Rachel lorsqu'elle réalisa que Kyle comprenait ses intentions. Lui faire du mal n'entrait pas dans ses prérogatives, et cette joie qu'elle avait affiché en présence de Katherine n'avait été que pure comédie pour ne pas la froisser. Jamais elle n'avait souhaité qu'elle le fasse ainsi souffrir dans le but de la satisfaire, pas une seule seconde la petite blonde avait imaginé que son amie puisse user de ses aptitudes vampiriques contre le chasseur et pourtant elle aurait dû s'en douter. Les méthodes de Pierce étaient connue de tous pour leur côté radical, et à cause de cet amour qu'elle n'arrivait pas à faire disparaître son Ange en payait maintenant les frais. Fais le ! Hurla-t-il alors que, tout comme elle, son visage hurlait le contraire. Un expression jusque là inconnue depuis sa transformation, depuis ce soir où, quatre ans plus tôt, il avait pleuré sa dépouille pourtant revenue à la vie teinta son regard de tristesse. Aucune haine n'était projetée à son encontre, aucune parole cinglante ne venait entraver cet instant où seuls leurs yeux pouvaient parler. Pour la première fois ils redevenaient Rachel et Kyle, deux humains liés par de puissants sentiments qu'un monde avait séparé à jamais.

Pour toujours Mcferson ressentirait un amour intarissable pour cet homme qui avait donné un sens à sa vie d'humaine avant de finalement l'abandonner dans une éternité de désespoir. Elle ne pourrait cesser de le vouloir mais elle savait au fond d'elle que prétendre à une relation comme celle de Cassie et Gregory lui serait impossible. Avoir écouté leur dispute lui avait fait prendre conscience de bien des choses mais pour rien au monde la jeune fille ne se sentirait coupable pour avoir fait ce qu'elle avait fait à savoir agresser Edena et transformé Dylan. Cela Mcferson l'avait accomplit en son âme et conscience par désir, par ambition et surtout par folie amoureuse. Cette rancœur qu'elle conservait pour Kyle ne s'éteindrait jamais mais il était temps pour elle de passer à autre chose aussi pénible cela soit-il. En un unique regard Rachel brisa l'emprise qu'avait créé Katherine sur lui, lui rendant ainsi ses capacités physiques et mentales. Elle aurait pu le contraindre à l'aimer, à oublier chaque personne ayant compté dans le but de tout recommencer mais cela n'aurait pas été réel, il ne l'aurait pas choyé comme il le faisait par le passé.

Toi et moi mon Ange avons vécu beaucoup de chose ensemble. Dit-elle en observant la fenêtre qu'elle devrait briser pour le faire s'échapper. Je me souviens de chaque moment passé en ta compagnie, chaque paroles que tu me destinais, chaque sourire que tu m'offrais, rien n'a disparu. Continua Rachel en s'avançant dans sa direction, les yeux brillant d'amour pour celui qu'elle s'apprêtait à abandonner. Baisser les bras ne me ressemble pas, depuis le temps tu devrais savoir que quand une idée traverse mon esprit, je fais tout pour la mettre à bien, non ? Reprit-elle en lui adressant un sourire complice. Pierce penserait très certainement qu'elle parlait de ses plans vicieux, de son amour qu'elle voulait récupérer or ici la blondinette mettait en évidence son désir de le faire sortir d'ici. Sa place n'était pas ici, dans ce Manoir placé sous le signe de la torture, elle ne l'a de toute évidence jamais été. Tandis que son Ange se massait les tempes, la jeune fille cherchait un moyen de mettre en scène son évasion sans que son amie ne s’aperçoive de ses plans, et ce n'est que lorsque que son regard se posa sur les nombreux objets de torture que la lumière fut. Après lui avoir servit une œillade désolée pour ce qu'elle s’apprêtait à faire, Mcferson s'empara d'un des couteaux, défit sa veste et l'entoura autour de son poing pour que le verre n'entaille pas ses chaires. Si jamais son sang venait à couler Katherine le détecterait, or si c'était celui de Kyle qu'elle sentait une fois la vite éventrée elle penserait que son heure avait sonné. Son plan prenait finalement forme et rien ne devait être laissé au hasard.

Tout en retournant aux côtés du chasseurs, Rachel lui déposa l'arme blanche à la main, garde dans sa direction, et haussa les sourcils pour qu'il la prenne. Consciente qu'il pourrait s'en servir contre elle, la blondinette préférait que sa vie lui soit enlevée de ses mains plutôt que de celles d'un autre, ainsi s'il le souhaitait la boucle pourrait être bouclée même si cela signerait aussi son arrêt de mort. Kyle était loin d'être bête c'est pourquoi elle était certaine qu'il prendrait la bonne décision ne serait-ce que pour sa survie et celle de ses proches sur lesquels il se sentait obligé de veiller … proches dont elle ne faisait maintenant plus partie. Nous allons jouer à un jeu toi et moi, et je sens que tu vas adorer. Après tout la soirée ne fait que commencer et j'ai beaucoup te projets te concernant ... Lança-t-elle pour donner l'illusion de s'amuser comme son amie l’espérait. D'un geste bref la jeune fille mima sur sa paume la blessure qu'il devrait s'infliger lorsque la vitre exploserait sous sa force, puis elle se mit à sourire en coin comme pour entrer dans ce rôle qu'elle répugnait à cet instant. Grâce à toi je peux faire beaucoup de chose, je suis devenue plus puissante mais aussi plus déterminée que jamais. Quand je veux quelque chose, je l'ai et en l’occurrence … c'est toi que je veux. D'un signe de tête Rachel l'invita à répondre de façon cinglante comme à son habitude, il fallait qu'il la pousse dans ses retranchements pour que la dernière étape de son plan puisse avoir lieu. Une fois son venin déversé sans que cela ne la touche, Mcferson se rua à une vitesse fulgurante vers l'unique sortie qu'elle brisa de son poing. Il était temps pour Kyle de faire verser de son sang désormais. Lorsque cela fut fait la petite blonde observa ces gouttes grenat se déverser sur le sol, puis elle releva le regard sur ce visage à jamais gravé dans son cœur. Sans attendre, et parce que chaque seconde comptait, Rachel l'empoigna avec force pour le faire rejoindre le trou béant où s'engouffrait un froid mordant. Ne sous estime pas l'amour d'une femme ... Chuchota-t-elle avant de déposer ses lèvres sur les sienne en un baiser d'adieu qu'elle n'oublierait jamais. Son monde s'écroulait, son passé rejaillissait et une fois encore, elle était seule.


holliday creation

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson] Dim 15 Sep - 19:41


-Happy Birthday Rachel-


Aucune hostilité ne vint combler les yeux pétillants de Rachel, cette lueur, Kyle ne l'avait plus revu depuis ce soir terrible au cimetière, il avait aimé cette fille, si fort que la tuer fut, pour lui, la meilleure façon de la garder jalousement dans ses souvenirs comme cette humaine douce et souriante qu'il avait adoré. Jamais il n'avait songé que son geste n'ait pu lui offrir la libération, jusqu'à la revoir quelques mois avant sa capture en ces lieux. Son corps se remettait lentement des coups et lacérations que Katherine lui avait fait subir, pourtant s'il mourrait, chose que ne semblait pas désirer Rachel, JK savait ce qu'il ferait pour s'éviter le même sort que la jeune blonde, jadis délicate et sensible, qui se révélait de nouveau face à lui. Son cœur hurlait, pas qu'il l'aimait encore, ça non jamais plus il n'aurait d'yeux pour elle, Edena avait ravivé ce feu éteint en lui dont les braises peinaient à reprendre depuis le départ prématuré de la blondinette qui était pourtant là à lui délivrer quelques phrases qui ne reflétaient en rien leur sens lorsqu'il croisait ses iris larmoyants. L'envie de la rassurer se fit vivement ressentir en ses entrailles, au point qu'il dû se retenir et considérer la tristesse qu'elle éprouvait avec impuissance, uniquement leurs regards parlaient, uniquement ça et même les mots qu'ils s'échangeaient n'avaient plus le moindre sens ni même de valeur. Pourquoi avait-il fait ces choix, toutes ses décisions l'avaient amené à se renfermer, à prendre la gente féminine pour de la vulgaire chaire bonne à écarter les cuisses pour son simple plaisir, pour qu'il puisse cicatriser du geste mortel *qu'il pensait l'être* porté à la jeune fille merveilleuse qui n'avait eu de cesse que de l'aduler. Les actes de Rachel, Kyle ne les avalerait jamais, ses menaces sur Edena, la mort de sa sœur, jamais il ne pourrait tirer un trait sur ce qu'elle avait pu faire de mal autour de lui mais, il comprenait un tant soit peu... Elle était perdue, malheureuse, prisonnière d'une nature qu'elle n'avait jamais voulu et, n'ayant eu aucun appuie, la soif de sang et la violence avaient fini par emporter sa douceur d'antan. Se saisissant d'un coutelas, Rachel lui en tendit la garde qu'il saisit sans jamais relâcher ses prunelles grises, tous deux souffraient, l'un par amour pour l'autre, l'autre car il prenait conscience que tout était entièrement de sa faute mais chacun souffrait et plaidait sa cause auprès de son interlocuteur en de simples regards humides de regrets.

"Nous allons jouer à un jeu toi et moi, et je sens que tu vas adorer. Après tout la soirée ne fait que commencer et j'ai beaucoup te projets te concernant ..." Encore une fois son visage évoquait l'inverse de ses mots. " Grâce à toi je peux faire beaucoup de chose, je suis devenue plus puissante mais aussi plus déterminée que jamais. Quand je veux quelque chose, je l'ai et en l’occurrence … c'est toi que je veux." Il découvrait de nouveau Rachel, celle qu'il était capable d'apprécié mais leur nature étant différente, jamais plus il ne la considérerait comme une proche, jamais plus pour le bien être des siens, de sa belle Edie, de leurs enfants à venir et de tous ceux qui gravitaient dans son univers. "Ta preuve d'amour et celle-ci Rachel, tu veux m'faire payer le fait de ne plus te désirer... Fais le, arrache moi le coeur si ça t'chante, il sera toujours vide d'amour pour toi même quand tu l'tiendras dans le creux de ta paume montreuse!" Vide d'amour et de passion oui, mais pas de reconnaissance et d’amertume quant à ce qu'il avait fait d'elle sans l'avoir jamais désiré. "Tu me répugne, tout autant que tous ceux de ta race, un à un vous crèverez et crois moi que tu seras la premières que je tourmenterai, je serai là à faire de ta vie un enfer comme tu auras fait de la mienne une horreur, tu veux savoir quelque chose Rachel?" Dit-il en s'approchant d'elle, son sourire masquant les traces de rancunes que projetaient ses paroles. "J't'ai jamais aimé, jamais..."

Dans ses pupilles, Kyle lui délivrait ce qu'elle voulait entendre, qu'il l'avait aimé mais que maintenant tout ça n'était plus qu'un souvenir qu'elle devrait garder pour elle afin de continuer à survivre, jamais il ne la tuerait, jamais après ce qu'elle allait faire pour lui. Il se prépara et, lorsque rapidement la vitre se brisa, que le verre éclata en milliers de fragment, il laissa la lame entraver son bras gauche, là ou son tatouage filait de jour en jour sans que personne d'autre que lui ou sa sorcière, fut capable de le remarquer. Sans pouvoir jauger le temps, il sentit simplement le froid de ses mains l'emporter pour lui faire rejoindre l'extérieur, lorsqu'ils furent assez éloigné des oreilles malveillantes de la garce Pierce, Rachel croisa une ultime fois son regard désormais vide de toute haine envers elle.

"Ne sous estime pas l'amour d'une femme ..." Ses lèvres épousèrent les siennes une seconde, il ne la repoussa pas et préféra songer à la jeune femme qu'il aimait bien plus qu'il n'aurait jamais songé aimer une autre que celle qui venait de le libérer de son emprise. En se redressant sur ses jambes et ce avant qu'il ne parte, tandis que la blessure à son bras cicatrisait lentement comme le symbole d'une plaie béante que Rachel refermait enfin, Kyle déposa la main contre la mâchoire fine de celle-ci, le front posé contre le sien, les iris noyaient dans les siens. "Eloigne toi d'elle... tu vivras comme lorsque je t'aimais." En guise d'adieu, Kyle embrassa son front et s’évapora dans les bois alentours, la reverrait-il un jour? Si oui, alors il ne s'empresserait plus de la juger aussi vite qu'il l'avait fait les mois précédent cette nouvelle révélation.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson]

Revenir en haut Aller en bas

Happy Birthday Rachel [PV Katherine Pierce & Rachel Mcferson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Petrova-