RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Joy and tears with Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Joy and tears with Julian Lun 9 Sep - 14:18

Code by Holliday

~Joy and tears~



Une journée ensoleillée s'offrait à la famille Gates, les rayons perçaient par delà les persiennes de la chambre conjugale et chatouillèrent les paupières de Dylan qui fronça le nez, et ouvrit enfin les yeux sur un ange qui ne cessait de faire pulser son sang aussi fort que son cœur aurait pu battre. La sondant d'un regard bienveillant sans un mot, il souriait de façon peu conventionnelle alors qu'elle le toisait comme la huitième merveille du monde, son odeur enivrante saisissait déjà l'odorat de la belle qui émergeait lentement, les prunelles constellées de paillettes face à l'homme qui ne cessait de faire bruler cet amour en elle. Ces dernières semaines avaient été pourtant difficiles, sa rencontre avec Stefan lui avait laissé un gout amer, mais terriblement tentant, en bouche : celui du sang humain directement puisé à la source. Comme pour chasser cette image désagréable de son esprit, alors que déjà les filigranes bleutés apparaissaient sur son épiderme pâle, la jeune femme fronça les sourcils, ferma les yeux une seconde et les rouvrit pour se concentrer sur l'image adorable que lui rendait son sorcier. Il n'était pas dupe, un simple coup d’œil au visage de sa moitié lui suffisait à savoir ce qui la taraudait et ce fut donc en un sourire délicieux qu'il l'apaisa sans faire le moindre geste, jusqu'à ce qu'elle esquisse à son tour un sourire de bien être et lève la main vers la mâchoire puissante de Julian, le souffle court par les sensations que faisait sa peau contre ses doigts. Il avait chaud, une tendre chaleur qu'elle s'empressa de venir saisir en un baiser parfait. Pas un mot ne quitta la gorge de la jeune vampire qui, doucement au fil de l'échange qui les mena rapidement à se lover l'un contre l'autre -la belle le surplombant et éparpillant quelques baisers plus osés contre les muscles saillants de son torse-, sentait son corps désireux du sorcier lui rendant maintes caresses volubiles qui lui volaient déjà de divins soupirs d'extase. Remontant contre sa gorge, Dylan se contenta d'y apposer les lèvres afin de baiser la veine qui lui faisait envie depuis leur rencontre avant de sentir le mercure grimper dans le corps sculpté de Julian et de l'arrêter dans ce qu'il s’apprêtait à faire.

"Il faudra que tu demandes à Damon de venir la garder... disons une heure pendant que nous ferons une ballade dans les bois." Soupira-t-elle, gémissante une ultime fois quant au dernier geste du sorcier sur sa personne.

Lentement elle apposa la tête contre son cou, reprenant ses esprits tandis que leur petite tornade blanche passait le pas de la porte et, usant de sa vitesse hors norme, se retrouva rapidement les deux pieds sur la couche à bondir avant de se jeter contre son père pour embrasser ses parents et loger une moue malicieuse sur son minois de poupée. [/color]

"J'ai attendu avant de venir, comme a dit papa : "Huit heures et demie pas avant Elyan sinon pas de verre demain!" Annonça-t-elle en imitant le regard sérieux de son père.

"Bon est bien comme il est l'heure..." Soupira Dylan en roulant des yeux à l'intention de son homme avant de poser le doigt contre le nez de sa fille et de sortir des draps. "Je descends préparer le petit déjeuner, tu viens ma puce ou tu restes avec le plus beau sorcier de la terre, comme tu dis si bien?" Après un baiser de son père, la petite suivit sa mère jusqu'à la cuisine où Lucky sortait du sommeil et vint quémander quelques caresses à la mini princesse. "Tu peux sortir mon cœur, il fait beau on va prendre le café dehors et ça ne fera pas de mal à ta peluche sur pattes de se dégourdir un peu."

"D'accord mais oublies pas..."

"Non je n'oublie pas ton verre, mais tu vas manger autre chose aussi ce matin!" Vu la mine déconfite de son ange, Dylan se tourna vers elle tandis que la boule de poils inclinait la tête. "Toi aussi mon gros, t'inquiète pas, ton maître a laissé quelques conditions te concernant et il doit venir te chercher bientôt, tu seras libéré de cette petite pile sur jambes!" Fixant l'air boudeur de sa fille, bras croisés sur son minuscule thorax, elle ne put réprimer un rire et lui pincer gentiment la joue avant qu'elle file à l'extérieur.

La jeune mère reprit ses préparatifs, gardant un œil dans le jardin juste au cas ou, mais vu le bouclier qu'avait généré son sorcier aux alentours de la villa et la présence du chien de Paul, ils ne risquaient pas grand chose à part croiser un insecte. Souriante, Dylan apposa tous les ustensile sur un plateau et termina par servir le fameux délice de sa fille, tentant de ne pas le respirer à outrance. Depuis son altercation avec Stefan, la belle peinait à contrôler sa soif de sang, elle y parvenait certes, mais revoir un peu son contrôle avec l'ainé Salvatore ne serait pas de trop, elle l'appellerait lorsqu'elle sortirait se nourrir pour qu'il puisse l'aiguiller, Julian pouvait certes le faire, mais son sang étant le saint Graal pour elle, Jefferson préférait ne pas le mettre en danger bien qu'elle se savait incapable de lui nuire. Le liquide grenat dans le verre, elle le posa sur le plateau et empoigna ce dernier pour se diriger vers la terrasse ou elle déposa le tout sur la table de salon de jardin et redressa les yeux contre sa fille qui, alors qu'on lui sommait de ne pas en user à tort et à travers, faisait voleter une nuée de papillons bleus, présents grâce à la magie, au dessus d'elle alors que Lucky bondissait pour leur faire battre d'avantage des ailes.

"Ely, si papa te voit tu vas te faire enguirlander, vas plutôt lui dire de venir, c'est prêt!" Bougon quant à la réprimande de sa génitrice, la petite revint en trainant les pieds jusqu'à avoir le regard illuminé par le récipient pourpre sur la table. "Après manger!" Informa Jefferson, repoussant le verre un peu plus loin. "Et papa? Tu ne vas pas le chercher?"

"C'est fait..." Sourit-elle en empoignant la tartine de confiture que lui tendait sa mère.

"Je t'ai prévenu chérie, pas trop de magie, je doute que ça fasse rire ton père." Informa-t-elle, prenant place à table en redressant les yeux vers elle.

"C'est pas d'la magie, c'est comme tu fais avec papa quand j'peux pas entendre, on est comme ça ici, j'y peux rien et ça fait moins de bruit que crier dans les escaliers!" Elle englouttit une boucher tandis que Dylan soupirait et servait l'immense Lucky qui ne demanda pas son reste pour dévorer sa gamelle.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Lun 9 Sep - 23:23

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Depuis quelques temps, en faite depuis qu'elle avait revu Stefan, Julian voyait à quel point Dylan se battait contre sa soif. Il aurait pu prendre peur, et éloigner Elyan d'elle un temps, pour éviter tous incidents. Mais il ne le fit pas, pour la simple et bonne raison qu'il la gardait à l'oeil, et qu'Elyan saurait se protéger face à sa mère. Même si Dylan ne ferait jamais une pareille chose, le doute subsistait toujours, personne n'était à l'abri d'un dérapage. Les gesticulations de sa douce dans leur couche le fit ouvrir des yeux, en ce matin ensoleillé. Il lui adressa un sourire, avant de caresser son visage, alors qu'elle venait se blottir contre lui. Quelques minutes plus tard, il se retrouvait bien éveillé, une déesse logée contre lui entrain de l'embrasser alors que son corps se réveillait contre elle. Ne jetant pas de regard au réveil, il caressait avec délicatesse son corps enivrant, dévorait ses lèvres, et sentait son parfum. Il hocha simplement de la tête quand elle parla de Damon, passant une main dans ses cheveux avant de sentir la mini tornade sauter sur le lit. Il roula des yeux et poussa un petit soupir avant qu'elle ne se jette à son cou pour l'embrasser.

- Elyan je t'ai déjà dis de ne pas sauter sur le lit.

Il passa un bras derrière sa tête et regarda les deux femmes de sa vie quitter le nid. Il aurait bien fait la grasse mat', mais c'était un luxe dont il ne pouvait gouter. Filant sous la douche pour ensuite se vêtir d'une chemise noire, un jeans, il se regarda dans la glace se coiffant, pensant à pleins de choses, mais surtout à Paul dont il n'avait pas eut de nouvelle. C'est à ce moment que son téléphone en mode vibreur se manifesta. Il décrocha et apprit la fâcheuse nouvelle, Elyan interférant dans sa discussion. Quand il déposa le téléphone sur le bord du lavabo, il y apposa ses deux paumes, en fermant les yeux. Comment allait il annoncer ça à Dylan? D'un sens, c'était mieux que ce soit lui qui le fasse, Paul s'en serrait amèrement voulu de la voir pleurer. Il descendit les escaliers avec hâte et déboula sous la véranda. Julian n'était plus d'humeur à jouer, Elyan poussait un peu trop le sorcier dans ses retranchements. La magie, une chose dangereuse pour une enfant de huit d'ans, d'autant plus qu'elle l'utilisait tous les jours pour se rendre service, chose qui commençait à lui taper sur le système. D'ordinaire très calme, Julian n'allait pas laisser passer ça une nouvelle fois.

"C'est pas d'la magie, c'est comme tu fais avec papa quand j'peux pas entendre, on est comme ça ici, j'y peux rien et ça fait moins de bruit que crier dans les escaliers!"

- C'est de la magie Elyan et combien de fois je t'ai dis de stopper ça?

La petite fit une moue touchante et pourtant Julian ne s'attendrit pas. Il s'assit à ses côtés en face de Dylan prenant un café avant d'apposer son dos au siège et de pousser un soupir.

- Elyan je ne veux plus que tu m'appelle ainsi, tu viens de m'interrompre en pleine conversation. Je t'ai dis que tu devais utiliser cette méthode si tu étais en danger, l'es tu?

- Non...

Elyan regarda sa mère un bref instant avant de baisser la tête et bouder. C'était peut être bien la première fois en quelques mois qu'il la grondait sans pour autant se laisser attendrir. Sa voix était calme mais très ferme, un peu comme il avait parlé à Dylan le premier jour de leur véritable rencontre à Mystic Falls.

- Et je ne veux plus que tu joue de la magie, tu m'entends? Les gens ne doivent pas savoir, et tu le sais. Que ce soit à la maison où à l'extérieur, tu ne dois plus en faire usage, sinon je te retire ta magie... Et pour la peine tu es punis, dis adieu à ton verre... Maintenant fini ton petit déjeuner et file faire les devoirs que tu n'as pas fais hier.

Le sorcier et Dylan faisait l'école à la maison pour la petite, trop de monde se poserait de question sur cette gosse, et en attendant de trouver une autre excuse que l'adoption pour justifier un enfant aussi vieux entre eux, cette solution était la meilleure. Julian saisit le verre sur la table et partit le vider dans l'évier de la cuisine. Il était dure certes mais c'était une très mauvaise journée qui démarrait. Il regarda Lucky qui l'avait rejoins pour se faire caresser. Étrangement les yeux du chien semblait triste comme si il avait comprit que son maître était en mauvaise santé avant tout le monde. Il lui caressa l'arrière des oreilles avant de voir mini pouce partir en boudant dans sa chambre et taper des pieds dans l'escalier.

- Et en silence Elyan!

- Oui papa

Il poussa un profond soupir, passant ses mains sur son visage, avant de regarder par la fenêtre Dylan de dos. Comment allait il lui dire ça, que l'homme qu'elle considérait comme un frère, était sur le point de mourir, et refusait toute magie? Il glissa ses mains en poche et s'approcha d'elle, déposant un baiser sur son crâne avant de s'assoir à ses côtés, piquant la chaise de la petite. IL posa son coude sur la table et se gratta l'arcade.

- Je vais être obligé de brider ses pouvoirs si ça continue. Entre ça et sa vitesse vampirique qu'elle use à tout bout de champs, j'en peux plus....

Il bu une gorgée de sa tasse et fixa Dylan, avant de passer sa main sur sa joue, et d'approcher son visage du sien.

- Dylan, ma puce... j'ai eu Paul au téléphone. Il rentre demain, et va venir chercher Lucky dans l'après midi. Il est malade ma douce, il a besoin d'une greffe de coeur dans les mois qui viennent... Je suis désolé mon coeur.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Jeu 12 Sep - 14:00

Code by Holliday

~Joy and tears~



Julian était ferme avec leur fille, depuis quelques temps déjà elle faisait la forte tête et tentait d'aller au-delà des choses que lui interdisait ses parents. Dylan ne dit rien, elle appuyait son futur mari comme elle se le devait, rien n'avait à être ajouté, le sorcier savait parfaitement se faire entendre de la petite hybride et sans doute mieux que sa mère. Le côté magique de l'espèce unique dont elle faisait partie devait être usé avec modération, personne ne savait ce qu'Elyan était, ni même se dont elle était capable, Julian tentait de canaliser sa fougue, ses dons de sorcellerie et Dylan elle, s'occupait de la partie vampirique qui faisait de leur fille un petit prédateur sans qu'elle ne le sache encore. Lui donner du sang chaque jour était en quelque sorte une façon d'assouvir sa soif sans qu'elle n'ait à planter les crocs dans la chair d'un animal et encore plus dans celle d'un humain. Jamais un vampire n'était né d'une mère et d'un père, cela était invraisemblable mais pourtant réel, Ely avait des parents et n'avait pas été engendré par un être hostile, de ce fait il était plus facile de forger son caractère, d'étouffer les pulsions dans l’œuf pour lui éviter tout faux pas capable de faire d'elle une créature sanguinaire. Consciente de tout cela, la jeune mère n'en bridait pas les efforts et les mots durs que Julian avait à l'égard de cette poupée adorée, elle devait comprendre et ne pas user de magie sans cesse, il en allait de son bien être, de ceux des humains qu'elle pourrait côtoyer et surtout de sa protection. Après quelques brimades de la part du beau jeune homme qui vivait près d'elle, qui l'aimait et lui avait demandé sa main, Jefferson considéra leur fille qui suivait son père dans la villa pour lui obéir, Lucky suivit le mouvement lui aussi et Dylan se retrouva seule un instant. Comme pour lui éviter trop de tourment, Julian s'était emparé du verre dont il avait privé sa fille, ainsi la jeune femme n'avait pas à se torturer quand au liquide grenat, puisé aux veines d'un humain, qu'elle avait encore du mal à regarder et sentir sans repenser au cœur chaud et battant que Stefan l'avait forcé à gouter. Le front plissé, se remémorant l'attitude du jeune Salvatore à son égard, la belle replaça une mèche de cheveux derrière son oreille en écoutant sa fille monter les escaliers, un mince sourire quitta ses lèvres quant à l'attitude bougon de son enfant et aux demandes de son sorcier à l’intention de la petite fille.

La brise jouait lentement dans ses cheveux bruns, le soleil chauffait tendrement sa peau froide et, alors qu'elle n'y avait songé depuis longtemps, les deux mains sur son ventre, Dylan se revit dans ce même jardin des mois plus tôt lorsqu'elle se savait mourante alors qu'elle portait encore Elyan en elle. Cette période avait été difficile mais, grâce à Elena, elle était encore présente pour voir grandir sa fille et aimer plus encore l'homme qui lui était destiné. Ils allaient se marier, vivre le restant de leur jour ensemble, quoi de plus beau alors qu'elle pensait ne plus jamais connaître le bonheur en devenant un vampire? La bouche entrouverte, la belle soupira doucement, Julian était ce qui lui était arrivé de meilleur en ce monde et que dire de l'enfant qu'il lui avait donné? Rien ne semblait perturber ce tableau et, malgré tout, des ombres maléfiques et dangereuses venaient encore s'interposer dont la sorcière Shona, la nouvelle brulure de sang que ressentait la jeune mère... l'absence de son père et, le souci qu'avait rencontré Paul. Songeant aux traits souriant de l'ami de son frère, Dylan sentit subitement les mains de Julian s'apposer contre ses épaules et un frisson dévala son dos encore couvert de la nuisette de soie ciel tandis qu'il déposer les lèvres contre son ses cheveux avant de prendre place sur la chaise à ses côtés. La buveuse de sang plissa le nez quant à l'attitude de son sorcier, généralement lorsqu'il avait ainsi recourt à ce geste, somme toute banale, qu'était celui de passer un doigt sur son arcade sourcilière, il était préoccupé.

"Je vais être obligé de brider ses pouvoirs si ça continue. Entre ça et sa vitesse vampirique qu'elle use à tout bout de champs, j'en peux plus...." Dit-il en avalant une gorgée de café.

"Elle ne sait pas ce qu'est d'être humaine mon ange... Mais s'il faut cela pour l'habituer à agir normalement je te soutiendrai." Approuva-t-elle en réceptionnant la paume chaude de son amour contre son visage frais. "Ne sois pas préoccupé pour ça, personne ne peut l'atteindre ici, nous sommes présents et des tas de gens veillent sur elle." Alors qu'elle souriait, pensant que l'air grave qu'il affichait était dû à l'attitude désinvolte de leur fille, le front de Dylan épousa celui de Gates qui se voulait réconfortant.

" Dylan, ma puce... j'ai eu Paul au téléphone. Il rentre demain, et va venir chercher Lucky dans l'après midi. Il est malade ma douce, il a besoin d'une greffe de cœur dans les mois qui viennent... Je suis désolé mon cœur." Cette nouvelle enserra le palpitant mort de la jeune fille dont les paupières se fermèrent pour retentir une larme, larme qui quitta pourtant son oeil et dévala la courbe de sa pommette pour mourir sur le flanc de la main du sorcier.

"Je savais... je savais et pourtant je me suis voilée la face, son rythme cardiaque n'était pas sain. Tu aurai entendu ces battements lourds lorsqu'il est tombé dans l'armurerie." Elle rouvrit des yeux emplis de pleurs pour les unir à ceux si doux de Julian. "Si aucun organe ne lui est offert il?... J'ai du mal à imaginer la suite Julian, Paul a bercé mon enfance, il a toujours été là pour moi, pour Kyle... Mon dieu et Kyle, il en mourrait si..."

Elle se redressa sur les jambes et avança dans le fond du jardin après s'être excusé auprès de lui. Paul était plus malade que ce qu'elle voulait bien s'avouer, pourquoi ne pas faire appel aux choses autour de lui pour s'éviter un sort funeste? Essuyant ses larmes d'un revers de main, la belle soupira et croisa les bras sur sa poitrine. Comment imaginer un monde sans ce blondinet et sa légendaire maladresse, pourquoi refusait-il l'aide de ses proches? Repensant à la naissance de sa fille, subitement Dylan sut qu'elle n'avait pas à juger les demandes de son ami, elle même avait refusé de faire appel à la magie pour survivre alors qu'elle se savait mourante, elle ne pouvait décemment pas en vouloir à Lewis et, pourtant, le fait de le savoir aux portes de la mort lui arrachait le cœur. Alors qu'elle tentait de reprendre ses esprits, le portillon qui menait du jardin aux bois alentours grinça sur une silhouette qui la fit retenir son souffle, ayant entendu le bruit de la clinche, Julian la rejoignit rapidement et le corps de cet homme, que la belle n'avait pas vu depuis des mois, subit l'action magique de son fiancé. Alerte, le souffle court et la peur au ventre, rapidement la jeune femme enserra le poignet de son amant qui s'empressait d'agir encore face à ce qu'il pensait être un ennemi de plus.

"Julian non!...." Pour lui faire entendre raison, la belle engloba le visage parfait de son sorcier entre ses paumes, les iris pourpres ancrées aux gris des siens. "J't'en prie arrête, c'est... C'est mon père." Eut-elle un mal de chien à dire en reportant les yeux sur l'homme qui se redressait après l'assaut magique de son beau fils.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Jeu 12 Sep - 21:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Julian était triste aujourd'hui, apprendre qu'un homme aussi sympa que Paul, pétillant de joie de vivre était sur la liste de la faucheuse lui donnait clairement envie de gueuler. Mais c'était la vie, il ne pouvait rien faire pour en changer. Le plus dur était de l'annoncer à Dylan, elle qui avait grandit avec ce grand blond maladroit et blagueur comme il ne lui avait jamais été permis d'en voir un. En faite, quand Dylan lui parlait de Paul, il ne croyait pas un mot de ce qu'elle disait, ça semblait irréaliste, mais maintenant qu'il le côtoyait, il pouvait dire que Paul était aussi intelligent que débile. Les deux n'étant pas incompatible. C'était dure pour elle, il le voyait au sein de son regard, mais Dylan allait devoir s'habituer à cette perspective, son entourage finirait par s'éteindre alors qu'elle... elle resterait à jamais la plus magnifique femme qu'il lui était donné de voir de ses grands yeux.

"Je savais... je savais et pourtant je me suis voilée la face, son rythme cardiaque n'était pas sain. Tu aurai entendu ces battements lourds lorsqu'il est tombé dans l'armurerie. Si aucun organe ne lui est offert il?... J'ai du mal à imaginer la suite Julian, Paul a bercé mon enfance, il a toujours été là pour moi, pour Kyle... Mon dieu et Kyle, il en mourrait si..."

Julian pris doucement le visage de sa puce pour la mettre dans son cou afin de la consoler au maximum, mais il n'avait pas les mots, ni même les gestes qui pourraient soigner son mal. Bien sur il pourrait faire usage de la magie, mais ce n'était pas lui rendre service, elle devait apprendre à vivre avec ses émotions. Il déposa un baiser sur sa tempe, caressant avec attention ses cheveux.

- Kyle n'est pas encore au courant, Paul va passer le voir cet après midi... Il a aussi pris une lourde décision. Il refuse toute magie ou sang de vampire, il veut faire face à sa maladie et à son destin. Nous devons respecter son choix, même si c'est dure pour toi Dylan, ça reste ton ami, ton grand frère de substitution, alors... ne fait rien contre ses attentes.

Dylan hocha simplement de la tête avant de se retirer de ses bras pour aller faire quelques pas dans le jardin. Il comprenait qu'elle avait besoin de distance et de rester seule, elle connaissait cet homme depuis l'enfance. Julian partit un court moment voir ce que faisait leur fille, et aussi invraisemblable que ça puisse le paraitre, mademoiselle dansait sur son lit plutôt que de faire ses devoirs. Il poussa la porte, lui fit de gros yeux, et en moins d'une seconde, elle se retrouvait devant son petit bureau et ses cahiers.

- Si tu m'écoutes pas Elyan, c'est dans mon bureau que tu finira par faire tes devoirs... Descend quand tu as fini qu'on corrige avec toi.

Sa petite princesse hocha du bonnet sans rien répondre. Julian ne lui dirait pas pour Paul, il ne voulait pas qu'elle soit malheureuse, alors il mentirait les jours à venir. Comment expliquer à une si jeune poupée, que l'homme qu'elle affectionne pour toutes ses blagues et mission commando dans le jardin, alors bientôt finir sous une pierre tombale? Impossible, il redescendit en bas, et ressentit au fond de lui que quelqu'un était proche du bouclier. Il arriva avec précipitation et ne vit que Dylan faire les cents pas en nuisette, avant d'entendre la grille du jardin, grincer. Serrant de la mâchoire, des poing, il poussa un raclement de gorge avant de faire valdinguer ce monsieur dont il ne connaissait pas encore l'identité dans les rosiers.

"Julian non!...."

Dylan migra ses mains sur son visage, alors qu'il allait attaquer une seconde fois l'homme qui se redressait en râlant.

"J't'en prie arrête, c'est... C'est mon père."

Il tourna la tête en direction de cet homme qui n'avait pas bonne réputation auprès du sorcier. Cet homme chauve avait abandonné sa fille lorsqu'elle en avait le plus besoin. Se demandant ce qu'il venait faire ici, il poussa Dylan derrière lui, si c'était l'attaquer pour la mettre à état de cendres, il mourrait avant elle. Julian ne lui accordait pas un regard doux, non plutôt un regard emprunt d'amertume.

- Qu'est ce que vous venez faire ici? Vous êtes au courant qu'on sonne chez les gens avant d'entrer comme dans un moulin?

Il lança un regard en coin vers Dylan et lui dit avec ironie.

- Je vois d'où tu tiens tes bonnes manières.

Rappelons que Dylan l'avait agressé le premier jour de leur rencontre à Mystic, pas de bonjour, pas de merci, juste une rage folle qui la contenait. Julian ne le saluait pas certes, après tout il venait de pénétrer dans son domaine sans même y avoir eut l'autorisation. Quand il entendit les petits pas de sa fille, Julian tourna rapidement la tête vers elle, alors qu'elle tenait son cahier et allait sortir de la maison.

- Elyan cachette toute suite!

La petite lacha son cahier et partit en courant là où personne ne la trouverait jamais mis à part son père. Le lien magique entre eux, cette petite pièce sous l'escalier eux seules (Julian et Elyan) pouvaient l'ouvrir. Tant qu'il ne saurait pas ce que cet homme vient faire ici, il ne mettrait pas en danger ses deux femmes vampires.

- Que faite vous ici, répondez où je vous flanque dehors!


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Ven 13 Sep - 23:51

Code by Holliday

~Joy and tears~



Son père était là, devant eux après des mois d'absence sans un contact, sans un appel, sans s'être intéressé à l'évolution de sa fille, sans même se questionner à savoir si oui ou non elle était toujours de ce monde. Pourquoi l'avait-elle épargné alors que Julian aurait pu le réduire en cendres en un quart de seconde alors qu'il avait pensé la tuer suite à son changement? Étrangement Dylan ne savait plus que faire ni quoi penser face à l'homme dont les gênes nageaient en ses veines, elle était perdue et des tas de questions se bousculaient dans sa tête. Fixant les deux puits jumeaux magnifiques qu'étaient les yeux de son sorcier, la buveuse de sang tourna le menton vers son père tandis que Julian la repoussait derrière lui dans le but de la protéger des intentions, quelles qu'elles fussent, de celui qu'elle dépeignait comme son géniteur. La main toujours rivée sur l'avant bras de celui qu'elle aimait, par la simple pensée elle lui intima encore ne lui faire aucun mal. John se redressa face à eux, il ne devait tout bonnement pas s'attendre à ce que l'homme qui veillait sur sa progéniture fut un sorcier, puissant qui plus était, capable de l'anéantir en un froncement de sourcils.

"Qu'est ce que vous venez faire ici? Vous êtes au courant qu'on sonne chez les gens avant d'entrer comme dans un moulin?" La rage se lisait sur les traits de Gates et, malgré son amour pour elle, malgré le fait qu'elle lui hurlait, par le lien qui les unissait, de ne pas lui faire de mal, si John se montrait hostile, il ne ferait rien de ce qu'elle lui demandait. Il garda les yeux contre lui et s'adressa doucement à elle pour l'apaiser sans doute, mais rien de ce qu'il dirait ne pourrait retirer les saignements qui semblaient jaillir de son cœur mort. "Je vois d'où tu tiens tes bonnes manières."

"Je viens simplement voir ma fille!" Siffla Jefferson en dépoussiérant sa veste couverte de terre sèche. "J'ai pas de sales intentions, plus maintenant." Son regard froid se fit plus curieux subitement. Il dévia lentement de ses premiers interlocuteurs pour se figer sur une tierce personne dont Dylan sentait parfaitement l'odeur lui revenir aux narines. Avant qu'elle n'ait pu user de son don pour s'empresser vers leur fille, Julian la convia à rejoindre la pièce qu'elle connaissait parfaitement. "Dylan, il faut que j'te parle chérie!"

Ce mot doux gonfla subitement la haine dans les veines de la jeune mère qui revint contempler cet homme qu'elle avait perdu en devenant un vampire. Julian perdait déjà patience et désirait connaître les réelles intentions de son beau père.

"Me parler?" S'égosilla la jeune femme en repoussant doucement le bras de son amant pour faire face à John. "TU OSES nous abandonner, Kyle et moi, ne plus donner signe de vie, vouloir me rayer de ta vie en pensant me tuer, et renier ta famille uniquement parce que mon coeur ne bat plus et tu veux me parler?" Hurla-t-elle, la voix railleuse par tant de haine la contenant.

Les veines sous ses yeux filaient déjà contre sa peau, haineuse et amère, la tristesse venait elle aussi posséder sa silhouette fine au point de lui faire serrer les poings pour se contenir. Si Julian parlait, elle ne l'entendait plus, trop prise par l'envie de protéger la vie de sa fille, de son sorcier et la sienne.

"Tu aurais répondu à un coup de fil, pris le temps de me voir ailleurs qu'ici?" Interrogea-t-il en avançant vers elle. Dylan ne recula pas pour autant, habitée par la douleur que lui imposait son père, elle était prête à le tuer de ses mains s'il pensait faire du mal à quiconque ici bas. "Je suis ton père Dylan, j'ai quitté la ville pour ne pas faire c'que j'fais le mieux, pour éviter de te tuer! maintenant accordes moi quelques minutes!"

"VAS-T'EN!" Vociféra-t-elle alors qu'il continuait de s'approcher d'elle. Lorsqu'il fit mine de caresser sa joue, la jeune mère ne retint plus sa patience, ni même sa force, et l'envoya rencontrer l'un des troncs d'arbre à quelques mètres d'eux. "Je t'ai dis de partir, je te préviens John..." C'était la première fois qu'elle usait de son prénom pour nommer celui qu'elle adorait tant jadis. "Si tu ne déguerpis pas, je te tuerai ou Julian le fera, jamais je ne te laisserai approcher de ma famille, jamais je ne te laisserai leur faire du mal! Comment oses tu prétendre à me voir, ordonner quoi que ce soit chez moi, alors que tu voulais ma mort, que tu m'aurais tué alors que tu es capable de te contenir?"

"Kyle..." Bafouilla-t-il en se remettant lentement du choc.

"FICHE LA PAIX A KYLE!!!!!!!!! Lui a au moins le mérite de se battre contre lui même, contre la marque qui fait qu'il ressent le besoin irrépressible de tuer des vampires, de me tuer ou tuer sa nièce!!!!!!!!!!! Tu n'es pas marqué, uniquement tes convictions débiles te forcent à croire que nous devons tous crever!!! je te hais! Fiche le camp!!!! Vas-t-en!"

Cette fois la belle pleurait, hurlait sa rage et tout ce qu'elle lui reprochait, elle allait perdre Paul, son père revenait foutre les pieds dans sa vie et, tandis qu'elle sentait les bras de Julian la ramener contre lui, elle ne pouvait plus contenir sa détresse. La soif de sang, son altercation avec Stefan, l'état de Paul, son père, tout tourbillonnait dans sa tête au point qu'elle manqua de défaillir tant son humanité criait en elle.

"Je peux pas Julian... je le déteste pourtant mon cœur hurle de l'écouter..." Lui dit-elle en toute intimité, fixant les yeux de son amour.

"Dylan..." Elle l'écouta sans le regarder d'avantage. "Je suis simplement venu te parler de la chevalière de Kyle, il ne voudra pas me parler mais à toi si..." Essuyant ses larmes, elle redressa le visage sans jamais se retirer des bras de son sorcier, intriguée par les dires de son géniteur.

"Lis en lui... dis moi si je peux avoir confiance, s'il te plait." Elle fixa Julian, elle ne comptait que sur lui désormais, lui seul et sa fille comptaient.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Sam 14 Sep - 22:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En générale les migraines c'est lui qui les distribuait aux vampires, mais là celle qui le gagnait ne présageait rien de bon pour sa journée. Se tenait devant lui celui qu'il devrait considérer comme son beau père, mais pour le moment jamais il n'aurait cette place pour lui. La famille était quelque chose de sacré pour Julian, mais si un membre abandonnait le navire, il avait plutôt intérêt à prouver sa détermination et sa bienveillance pour retrouver sa place d'origine. La famille Jefferson qui fusionnerait avec la sienne une fois qu'ils seront mariés, ne ferait pas exception à cette règle dans le crâne de Julian. Il savait oh combien Dylan avait souffert à cause de cet homme. Le sorcier n'appréciait guère cette intrusion dans son jardin sans son consentement, certes c'était le père de Dylan, et elle était aussi chez elle. Mais ça restait SA maison, et lui seul avait des droits sur les personnes entrant dans son domaine, Julian avait toujours été méfiant beaucoup plus que Dylan qui était instable depuis quelques jours. Un raclement de gorge en signe de manifestation quand elle quitta le derrière de son dos se fit entendre. Il détestait quand elle jouait les héroïnes, certes elle était vampire, rapide, mais elle oubliait parfois qu'elle n'était de cette race que depuis quelques mots, tandis que lui était sorcier depuis sa naissance. Son sang pulsait dans ses veines, sa colère se développait, elle était inconsciente, certes c'était son père, mais elle en oubliait qu'il était un chasseur, un vampire de quelque mois n'était qu'une promenade de santé pour lui. Comment pouvait il la quitter des yeux alors qu'elle enchainait erreurs sur erreurs? Quand il vit John se manger une nouvelle fois le sol, il poussa un long soupir d'agacement, mais elle ne semblait pas en prendre note. Il écoutait avec attention les propos de John, et finalement cet homme avait du bon sens. Il était chasseur, ça coulait dans ses veines, dans ses tripes, s'éloigner de ses enfants afin de ne pas leur faire du mal était une raison légitime. Julian aurait sans doute agit de la même manière si il pouvait être nuisible pour Elyan et Dylan. Sans aucune hésitation il se serait éloigné pour les garder en vie, et loin de lui. Voyant s'énerver Dylan plus que de raison il l'attrapa dans ses bras, posant une main dans sa nuque l'autre dans le bas de son dos.

"Je peux pas Julian... je le déteste pourtant mon cœur hurle de l'écouter..."

"Dylan... Je suis simplement venu te parler de la chevalière de Kyle, il ne voudra pas me parler mais à toi si..."

Julian arqua un sourcil en regardant le paternel sans pour autant avoir de la compassion. Il infligeait des douleurs supplémentaires à Dylan, elle avait eu sa dose pour la journée. Déjà Paul, Stefan, maintenant lui.

- Pour quelqu'un qui est un véritable fantôme vous semblez en savoir des choses.

Avait il gardé un oeil sur ses enfants en se tenant de loin? Sinon comment expliquer qu'il soit au courant de quelque chose qu'eux ignorent?

"Lis en lui... dis moi si je peux avoir confiance, s'il te plait."

Julian sonda et l'homme devant lui et sa petite soeur pour savoir ce qui allait se passer. Ceci prit quelques minutes où un silence de mort s'installa entre eux. Il essuya les larmes de Dylan déposant un baiser sur ses lèvres et faisant un oui de la tête néanmoins il mit John en garde.

- S vous tentez quoique ce soit sur Dylan et ma fille, famille ou pas, je vous ferez bouffer le macadam... Rentrons.

Gates n'avait nullement l'intention de discuter dehors, les voisins n'avaient pas à deviner le conflit familiale qui se passait dans son jardin. Il prit la main de Dylan, lui faisant un signe de tête pour se rendre sous la véranda. Il ferma les baies vitrées, avant d'aller dans le salon pour chercher Elyan qu'il envoya dans sa chambre jusqu'à nouvel ordre. Elle n'avait pas à entendre ce qui se disait en bas et Julian s'arrangea pour faire une barrière sonore entre eux. Il retourna dans la véranda et glissa ses mains en poche appuyant son épaule contre l'encadrement de la porte.

- Il ne fera rien Dylan, il est venu pour le bien de ton frère.

- Vous voulez parler de la chevalière de Kyle, est ce que ça veut dire que vous les surveiller? Ou c'est juste une excuse pour venir rencontrer enfin votre petite fille et les deux autres qui arrivent?

Lylou connaissant son frère ne lui avait rien dit de ce qui se passerait, elle l'avait juste rassuré sur le fait qu'il n'était pas venu avec des intentions hostiles. Mais même ça n'arrivait à apaiser Julian, qui vouait une certaine colère envers cet homme qui avait fait tant de mal à sa puce. Elle était peut être heureuse mais il avait manqué à sa vie, lui qu'elle idolâtrait il y a encore peu.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Dim 29 Sep - 10:46

Code by Holliday

~Joy and tears~



Le regard de son père pesait sur elle, cet homme qu'elle avait adoré humaine lui apparaissait comme un étranger de plus. Lovée dans les bras de Julian, sa gorge la tiraillant de sanglot qu'elle réprimait afin de ne pas faiblir, Dylan tenait de se calmer au rythme du cœur de son sorcier. Lorsqu'elle était devenue un vampire, son père avait assuré qu'il fallait l'anéantir, qu'elle serait incapable de refouler les pulsions sauvages qui l'habiteraient pourtant, elle était là face à lui, sans avoir tué un seul humain. Son frère l'avait aidé à achever sa transformation, lui qui portait la marque et dont le but et l'envie irrésistible était d'achever des vampires avait été là pour elle jusqu'à ce qu'elle rencontre l'homme dont elle agrippait fermement les avants bras en l'instant. Deux hommes auxquels elle tenait comme à la prunelle de ses yeux avaient oublié leurs convictions concernant la race dont elle faisait désormais parti pour elle et son propre père n'avait pu... Son propre père, celui à qui elle devait sa vie. Après une mise en garde, qu'elle savait véridique pour avoir déjà vu son sorcier à l'oeuvre, la belle suivit les deux hommes dans la véranda mais resta un instant sur le pas de porte tandis que John prenait place dans un sofa et que Julian s'éclipsait afin d'intimer à leur fille de rejoindre sa chambre et de ne pas la quitter jusqu'à nouvel ordre.

"J'ai pas souhaité c'qui t'es arrivé ma puce... jamais." La jeune Jefferson redressa les yeux qu'elle avait perdu sur le carrelage de la terrasse. "Il a l'air d'une personne de confiance, c'est bien..." Les bras croisés sur la poitrine, Dylan, dont l'épaule épousait l'encadrement de la baie vitrée, évitait les yeux d'un homme qui pouvait faire disparaître ses larmes autrefois mais qui, désormais, était capable de faire naître en elle une rage qui lui ferait perdre ceux pour qui elle se battait : Julian et Elyan.

"Je n'ai pas envie que tu restes ici, alors dis nous ce qu'on a besoin d'entendre et fiches le camps." La belle redressa les yeux sur l'homme de sa vie qui revenait dans la pièce. En une simple pensée il lui intima que John ne lui ferait rien et elle baissa les paupières pour rejoindre enfin la pièce où elle prit place dans un des fauteuils face au plus âgé des hommes présents.

"Vous voulez parler de la chevalière de Kyle, est ce que ça veut dire que vous les surveiller? Ou c'est juste une excuse pour venir rencontrer enfin votre petite fille et les deux autres qui arrivent?" Interloqué, le père Jefferson redressa les yeux sur son beau fils puis fixa Dylan sans vraiment comprendre.

"J'savais pour votre fille, même si je ne comprend pas comment elle peut être de ce monde en revanche... J'ignorais..." Il déglutit tandis que sa fille le toiser.

"Kyle va être père, tu vois on peut très bien avancer sans toi. On a grandi pendant ton absence et tu as raté des choses que tu ne pourras jamais revivre." La gorge nouée, Dylan se redressa et fouilla dans l'un des coffrets de la pièce pour en ressortir la chevalière qu'elle portait lorsqu'elle chassait encore. Sans tact, elle déposa le bijou au centre de la table basse et se redressa. "T'es venu parlé de ça, j'attends, dépêches toi et vas-t-en." Jonh fixa la bague que sa fille portait et sourit faiblement.

"Il faut que tu mettes ton frère en garde quant à la chevalière qui ne le quitte jamais, on m'a dit qu'il pouvait y avoir un retour de bâton en contrepartie des résurrections qu'elle offre... Les bagues contiennent parfois l'esprit des premiers chasseurs les ayant porté." Il redressa les yeux vers Gates. "Je sais que vous ferez le nécessaire si jamais un truc pareil arrivait à mon fils, il porte la marque des chasseurs et c'est dangereux pour Dylan, ceux qui protègent les vampires ainsi que... Cette petite fille." Il soupira et se massa lentement les yeux. "J'ai cru qu'en te ôtant la vie tu ne ferais jamais de mal autour de toi Chérie, mais j'vois que tu es encore plus mûre que lorsque tu étais humaine, tu as une fille... vous avez une fille, d'après c'que j'ai vu elle est magnifique puis, tu vas épouser un homme que jamais je ne pensais te voir aimer à c'point..." Des larmes naissaient dans les yeux gris de son père, un fait qui fit battre le sang dans les veines de la jeune buveuse de sang qui, étrangement, se radoucit et saisit la paume tannée de son géniteur pour l'apposer contre sa joue.

"Je t'en veux mais... Notre famille s'est trop déchirée et... Papa..." Lorsqu'il rouvrit les yeux dans les siens, la belle sourit. "Devenir ainsi a été la plus belle chose qui pouvait m'arriver, je suis devenue meilleure, j'ai rencontré un homme qui m'aide chaque jour et que j'aime profondément, il m'a offert une fille merveilleuse... Jamais je ne serai tel que je suis si j'étais encore humaine, Julian m'a proposé de trouver la fiole qui rend la vie, je ne veux pas, simplement car je suis plus apte à protéger ma famille ainsi... Je suis plus vivante que lorsque mon cœur battait." Dylan relâcha la paume de son père et avança vers son sorcier. J'aimerai qu'il puisse la rencontrer au moins une fois... mais pas sans ton accord. Après se partage de pensées, la jeune vampire considéra les traits tirés de son paternel. "Mon cœur ne bat plus mais je suis encore là, profites en papa, profites de ta famille, Kyle manque de toi je le sais, il va être père et tu n'es pas là..."La belle serra l'avant bras de son homme, attendant la réponse à ce qu'elle venait de lui demander.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Lun 7 Oct - 0:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Julian avait rejoint la véranda et posa son épaule sur l’encadrement de la porte en croisant les bras devant lui. Il jeta un regard à ce que Dylan déposait sur la table, son ancienne chevalière. Puis il porta son regard sur le père de Dylan le scrutant dans les moindres détails, sa gestuelle, sa manière de s’exprimer. Il respirait le regret ça se voyait au fond de ses iris, et pourtant Julian ne voulait pas le laisser entrer plus loin que la véranda. Dans sa famille, on naissait avec une place bien définit, si on la perdait on se devait de prouver sa loyauté pour la retrouver. Il était un homme de parole, un homme de principes et personne ne pourrait l’en faire changer pas même sa future épouse, envers qui il avait plus de poigne que n’importe qui.

"J'savais pour votre fille, même si je ne comprend pas comment elle peut être de ce monde en revanche... J'ignorais..."

- Dylan est redevenue humaine temporairement.

"T'es venu parlé de ça, j'attends, dépêches toi et vas-t-en."

Julian n’appréciait pas du tout la tournure de la discution. Dylan se montrait hautaine, une facette qu’il ne supportait pas autant chez les gens et surtout pas sur sa future femme. Il serra de la mâchoire à l’en faire grincer avant de la toiser du regard.

- Dylan sur un autre ton, je vous rappelle que vous êtes chez moi et que je ne veux pas d’engueulade sinon vous déguerpissez tout les deux dans la rue.

Autant dire que cette journée n’était pas bonne pour le sorcier, il était irritable et de très mauvais poil, et si tout deux se montraient agaçant, ses pouvoirs l’aideraient surement à remettre de l’ordre dans un éclat monstre. Chose qu’il voulait à tout prix éviter. Julian était un homme calme et ne faisait jamais preuve d’impulsivité, tout était toujours parfaitement réfléchit, mais ces derniers temps il perdait vite patience autant avec sa femme qu’avec les gens. Dylan était encore jeune, n’avait pas la maturité qu’il avait avec l’âge, alors il se devait de la tempérer un maximum, il ne voulait pas d’une mère comme ça pour sa fille.

"Il faut que tu mettes ton frère en garde quant à la chevalière qui ne le quitte jamais, on m'a dit qu'il pouvait y avoir un retour de bâton en contrepartie des résurrections qu'elle offre... Les bagues contiennent parfois l'esprit des premiers chasseurs les ayant porté."

Julian fronça doucement des sourcils, cette chose il en avait déjà entendu parlé mais rien n’avait jamais été vérifié. Même sa famille qui comportait des couples de sorciers puissants depuis des générations n’avait eu le cas se dessiner sur leur chemin. Il tendit attentivement l’oreille et regarda le père lorsqu’il planta ses yeux dans les siens.

"Je sais que vous ferez le nécessaire si jamais un truc pareil arrivait à mon fils, il porte la marque des chasseurs et c'est dangereux pour Dylan, ceux qui protègent les vampires ainsi que... Cette petite fille."

- Votre petite fille vous voulez dire… Dans ma famille on a souvent parlé de ce défaut de la bague, mais on a jamais eu le cas, je garderais un œil sur Kyle et je ferais quelques recherches supplémentaires pour être près au cas où. Quant à Elyan ne vous faite pas de soucis je sais protéger ma fille, j’ai pas besoin de conseils.

"J'ai cru qu'en te ôtant la vie tu ne ferais jamais de mal autour de toi Chérie, mais j'vois que tu es encore plus mûre que lorsque tu étais humaine, tu as une fille... vous avez une fille, d'après c'que j'ai vu elle est magnifique puis, tu vas épouser un homme que jamais je ne pensais te voir aimer à c'point..."

Là le sorcier tiqua encore plus. Comment était-il au courant qu’ils allaient se marier, seul leur entourage familial était au courant, personne d’autre. Les observait-il ? Tout jurait il que Dylan changea subitement d’attitude face à son père et se radoucit. Alors là c’était le monde des bisounours, Julian devait être en pleine paranoïa.

"Je t'en veux mais... Notre famille s'est trop déchirée et... Papa… Devenir ainsi a été la plus belle chose qui pouvait m'arriver, je suis devenue meilleure, j'ai rencontré un homme qui m'aide chaque jour et que j'aime profondément, il m'a offert une fille merveilleuse... Jamais je ne serai tel que je suis si j'étais encore humaine, Julian m'a proposé de trouver la fiole qui rend la vie, je ne veux pas, simplement car je suis plus apte à protéger ma famille ainsi... Je suis plus vivante que lorsque mon cœur battait."

Alors là c’était le coup de massue en pleine figure, Julian poussa un long soupir d’agacement avant de se mordre la langue pour ne pas se mettre à hurler. Dylan l’agaçait à vouloir à tout prix protéger leur famille, à croire qu’elle n’avait toujours pas compris la leçon. Elle était un jeune vampire en un claquement de doigt Julian pourrait la briser et pourtant à chaque fois elle se mettait devant lui lors d’une bataille, ne cessait de vouloir les protéger, hors il n’avait pas besoin d’elle, et il n’avait pas besoin qu’elle prenne des risques était ce difficile à comprendre ? Elle avait l’éternité, et il voulait qu’elle la garde pour veiller sur leur fille si lui un jour il lui arrivait quelque chose. Maladie, accident de voiture tout était possible pour un humain, par contre elle, il voulait la préserver pour qu’elle puisse être la pour leur fille. Mais elle se sentait obligé de vouloir toujours les protéger, ce qui lui mettait les nerfs à fleurs de peau et commençait à lui faire se poser de nombreuses questions. Julian n’avait pas l’impression d’avoir la place du chef de famille mais celui d’un gars à qui la femme lui ôtait ses couilles, supporterait il ça toute sa vie ? Il la regarda s’avancer vers lui, sachant très bien ce qu’elle allait lui demander quand elle prenait ce petit air.

J'aimerai qu'il puisse la rencontrer au moins une fois... mais pas sans ton accord.

Julian ferma les yeux posant son index et son pouce sur ceux-ci pour conserver son calme olympien, avant d’entendre sa belle faire une leçon de moral à son père. C’était pas possible il était en plein cauchemar, elle l’envoyait sur les roses et là, elle redevenait la petite gosse adorable ? Incroyable.

"Mon cœur ne bat plus mais je suis encore là, profites en papa, profites de ta famille, Kyle manque de toi je le sais, il va être père et tu n'es pas là..."

- Pendant que vous y êtes aussi, au lieu de garder jalousement la mère d’Edena à vos côtés vous pourriez peut être l’amener voir sa fille qu’est en pleine dépression pré natale.

Dit il en haussant d’une épaule sur un ton de reproche. Julian savait par Lylou depuis bien longtemps que la mère d’Edena était en ville avec John, mais il n’avait pas voulu en savoir davantage. Il n’aimait pas savoir trop souvent l’avenir, sauf les choses dangereuses et encore quand on lui mentait pas ! Il retira son épaule de l’encadrement de la porte, dégageant doucement son bras de l’emprise de Julian qui la fixa très sérieusement.

- C’est hors de question Dylan. Faudra me passer sur le corps avant. Il t’as trahit, il vous a abandonné, il a perdu sa place dans notre famille, si il veut voir Eylan il devra la regagner… la confiance ça se gagne et quand je jugerais qu’il l’aura regagner on en reparlera… Mais je ne laisserais pas ma fille s’accrocher à un fantôme qui pourrait nous faire défaut. Fin de la discussion maintenant toi tu fais ce que tu veux avec lui…

Julian se tourna vers John et lui fit un signe de tête.

- Merci de l’information, j’ai à faire avec Elyan, à une prochaine.

Gates regarda une dernière fois Dylan et tourna des talons pour rejoindre sa fille qui faisait ses devoirs.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Dylan Jefferson

avatar
Messages : 110
Age : 32
Emploi/loisirs : Etudiante
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Lun 7 Oct - 12:46

Code by Holliday

~Joy and tears~



Quelque chose n'allait pas, bien qu'ils n'avaient échangé aucune pensée ou mot concernant leurs humeurs, Dylan sentait que Julian était à fleur de peau, un fait qui ne la mettait pas des plus à l'aise. La présence de John ne devait pas arranger les choses, les réprimandes concernant leur fille non plus mais au delà, la jeune vampire avait remarqué que l'agacement émanant de l'être qu'elle aimait, cette aura de stress et rancune palpable qui flottait invisiblement autour de lui, provenait beaucoup d'elle même. Il n'y avait qu'à considérer le ton qu'il avait employé pour répondre à sa demande puis le dernier regard qu'ils avaient échangé avant qu'il s'éclipse à l'étage. Son père avait filé, à croire qu'il n'était venu que dans le but de les mettre en garde concernant ladite chevalière mais pourquoi ne pas avoir joint Kyle directement, ou même Edena si ce dernier ne souhaitait pas le voir? Julian avait évoqué un fait, celui que la mère de la sorcière était proche de John mais, d'après ce que savait Dylan, cette dame avait trouvé la mort depuis bien longtemps, comment pouvait-elle encore être de ce monde et pourquoi près de son propre père? Il était rare que la jeune Jefferson pointe son nez là où ça ne la regardait pas mais son futur époux, bien qu'il fut sur la défensive et assez froid, avait mis le doigt sur une chose qu'elle ne s'expliquait pas, était-ce la fameuse tombée du voile dont beaucoup parlaient?

Seule avec sa fille une bonne partie de la journée, après que celle-ci eut fini ses devoirs et que la jeune mère eut pris une douche afin de se détendre, la belle n'avait pas échangé une phrase avec son sorcier, comme murée dans un mutisme éloquent qui, d'après ce qu'elle pensait, lui éviterait les foudres de celui-ci. Dylan avait passé un peu de temps à observer sa fille jouant avec Lucky dans le jardin et ce jusqu'à ce qu'Isabella vint chercher cette immense peluche vivante. La jeune Jefferson avait tenté d'engager la conversation, tenté de connaître l'état de cet ami précieux mais, la brune semblait aussi fermée et froide que possible, tant qu'elle récupéra l'animal en un simple "je n'ai pas le temps" et fila sous le froncement de sourcil de la buveuse de sang. La journée passa donc lentement et au plus les minutes filaient, au plus la belle ne pouvait s'enlever du crâne qu'elle devait parler avec son sorcier, oui elle fonçait tête baissé, oui elle désirait les protéger par peur, peur qu'ils puissent lui être retirés comme Kyle avait perdu Rachel à l'époque. Dylan n'avait connu que ça, la chasse aux vampires, les entrainements intensifs, elle avait vu son frère évoluer, son père s'en prendre à quelques goules comme le disait si bien Kyle, bien que jeune et vulnérable, dans le passé la jeune fille n'avait eu que cela pour accroche, sa mère vivant à des kilomètres de Mystic falls, lorsque Kyle l'avait rejoint suite au décès de la blondinette de son cœur, qui désormais n'était plus rien à ses yeux, John avait reporté ses conseils et leçons sur elle. Dylan devait avoir un avenir de chasseuse et qui savait, si elle n'avait pas été tuée par vengeance, peut-être aurait-elle aussi porté la marque, dissimulée par un sort, que son frère arborait.

Après avoir couché Ely, sur les coups de 21h30, la jeune femme, bras croisés sur la poitrine, fixa l’extérieur depuis la baie vitrée de leur chambre. Julian n'avait pas daigné venir diner, d'ailleurs il était descendu quelques fois sans jamais lui lâcher un mot et remontait aussi sec après avoir bu ou grignoter. Le temps était dégagé, la lune avait remplacé le soleil et aucun nuage ne venait voiler les étoiles, un ciel des plus sain menant doucement la jeune femme à la réflexion, là devant la vitre immense, la chevalière entre les doigts en repensant lentement à tout ce qu'elle avait appris près d'un homme qui revenait dans sa vie avec mille excuses en bouche. Il s'agissait de son père, bien qu'elle avait nourri une certaine rancœur à son égard, la cadette Jefferson pardonnait plus facilement que son ainé, malgré l'horreur qui avait déchiré leur famille, la buveuse de sang ne pouvait s'empêcher de songer qu'une seconde chance pouvait être offerte à quiconque avait obtenu son amour un jour ou l'autre. Julian l'avait fait pour elle, malgré le mensonge, il était passé au delà et lui avait offert son cœur, sa nouvelle confiance, et visiblement elle était incapable d'en faire bon usage. Fougueuse de nature, les émotions exacerbées par le vampirisme lui jouaient bien des tours et la forçaient à agir comme le détestait son sorcier, de plus son altercation avec Stefan, alors qu'elle le pensait inoffensif comme lors de leur première rencontre, l'avait meurtri et renfermée sur elle même. Ce n'était pas la seule cause de l'état songeur et difficile dans lequel elle semblait se noyer à petit feu, Shona était encore vivante et dieu seul savait quand elle leur tomberait dessus afin de mettre la main sur leur princesse, elle était impuissante face à la magie, en un tour de main elle pouvait se faire briser et rendre l'âme mais elle était prête à le faire pour protéger sa famille. Sa mère et son père s'étaient détruits à cause des créatures, beaucoup de choses faisaient peur à Dylan qui ne souhaitait pas perdre ceux qu'elle aimait, ni même le cocon dans lequel Julian l'avait accueilli malgré son dégout pour la race dont elle faisait parti. Il avait fait tant d'effort, avait accepté Elena et Damon, et elle, qu'avait-elle fait à part s'exposer afin de ne perdre personne? Elle agissait encore comme une chasseuse, prête à protéger quiconque alors qu'à ses cotés, un homme puissant et merveilleux passait au second plan et devait repenser sa place en permanence au sein de leur clan. Puis il y avait Paul... Celui pour qui son cœur d'ado avait tinté, celui qui l'emmenait balader, avec qui elle avait fait énormément de chose que lui déconseillaient ses parents, des choses amusantes et risibles, parfois totalement stupides, que même Kyle ignorait. Paul était comme son meilleur ami, il l'était bel et bien à vrai dire et il était malade...

Une personne si agréable, si touchante, si drôle allait rendre l'âme tandis que des milliers d'autres, bien moins méritantes, vivraient encore. Ayant été chasseuse, elle comprenait qu'il ne veuille pas user de magie ou de subterfuge mais au fond, elle aurait souhaité qu'il le fasse, qu'il vive et ne s'éteigne que très vieux alors qu'elle lui aurait amené des bonbons à l'hospice. Cette pensée lui arracha un maigre sourire alors qu'une larme quittait son œil, tout tournait mal autour d'elle et elle ne faisait rien pour arrondir les angles, si son obstination à se battre, à vouloir à tout prix tout contrôler, ne la quittait pas, la belle ne donnait pas cher de son couple et cela lui couterait sans doute son âme. Sans Julian, sans son soutien, sans tout ce qu'il avait fait pour elle, elle n'était pas grand chose. Dylan soupira et serra la chevalière dans sa main, elle descendit à la cuisine et prépara un encas pour l'homme qu'elle s’apprêtait à rejoindre dans le bureau à l'étage. Considérant la montée d'escalier depuis la pièce, elle lissa les pans de sa robe de laine grise et ajusta rapidement ses bottes, une manière comme une autre de se donner le courage de faire face et ainsi d'étouffer un mal être qui la gagnait depuis plus de deux semaines et rongeait leur couple. A image humaine, sans user de don quel qu'il fut, Dylan gravit les marches et poussa lentement la porte de la salle où était assis le sorcier face au bureau, le nez plongé dans de vieux livres. Sans un mot, elle déposa l'assiette près de lui en prenant garde à ne pas le déranger et laissa glisser ses phalanges sur la nuque de Gates. Elle le connaissait, s'ils ne discutaient pas, les choses empireraient et elle ne donnait pas cher de la place qu'il lui avait assigné au sein de leur famille, place qu'elle avait déjà failli perdre par protection une fois encore. Toujours muette, elle alluma la lampe de chevet au dessus des grimoires ouverts devant elle et serra la chevalière comme pour s'empêcher de hoqueter.

"Tu n'as rien mangé..." Souffla-t-elle d'un ton tremblant. Les doigts jouant encore et encore avec le bijou à l'origine de ce qu'elle était encore malgré sa mutation. Elle vint s'assoir sur le bord d'un fauteuil et fixa le profil de l'homme qui avait fait battre son cœur en Alaska et ce durant toute sa grossesse, aussi rapide fut elle. "Jul, j'ai besoin de toi... Je vais mal et je sais que tu vas mal toi aussi, j'ai..." Elle reprit son souffle et dégagea les cheveux de son visage avant de reprendre. "...j'étais chasseuse avant de te connaître, avant de devenir celle que tu as devant toi, c'était la seule chose qui me rendait fière de moi, qui rendait fier mon père, je n'avais que ça, j'ai toujours eu à protéger les gens je devais devenir comme ça et non pas," Dylan se désigna et serra les mains devant elle, la chevalière toujours prisonnière entre elles. "je ne regrette pas, du moins je n'ai pas de remord car je t'ai connu, que tu m'as fait confiance et offert une chose que je ne croyais pas possible pour moi... Ely est merveilleuse, tu es merveilleux et si je suis si hargneuse vous concernant c'est que j'ai peur!" Les mots fusaient enfin ainsi que les larmes qui menaçaient de quitter ses prunelles plus sombres que d'ordinaires. "J'ai l'angoisse permanente qu'on me retire ce que j'ai la chance immense d'avoir, qu'il vous arrive malheur comme lorsque Kyle a perdu Rachel... Son monde s'est écroulé et, si cela venait à m'arriver je ne pourrai pas m'en relever indemne à cause de ce que je suis désormais... J'ai peur Julian, peur qu'avec ce que j'ai vécu en rencontrant Stefan, qu'en sachant cette sorcière aux trousses d'Ely et en sachant les jours de Paul comptés, j'ai peur de sombrer... Voilà pourquoi je me rattache à quelque chose que je connaissais en tant qu'humaine." La belle essuya la perle saline qui roulait contre sa joue et redressa les yeux dans ceux de son sorcier. "Je n'avais que ça comme attache, c'est tout ce que je savais faire de mieux et toi tu m'as offert une autre vie mais j'ai peur, peur alors que tu es plus capable que moi, j'ai simplement peur qu'il vous arrive du mal... Je suis désolée Julian, je t'aime et je sais que ce n'est pas évident pour toi, tu te sens inutile parce que j'essaie de tout maitriser pour que rien n'arrive." Elle se redressa et soupira. "j'ai besoin de toi pour trouver ma place et ne pas prendre la tienne et pour ça," La jeune vampire déposa la chevalière sur les pages d'un livre devant lui. "j'aimerai que tu la gardes, ainsi tu seras celui qui veillera sur nous, le symbole de force, c'est inutile sur toi je le sais, mais je veux simplement que ça soit toi qui la détienne et plus moi, je veux que tu sois mon pilier et non pas l'inverse." La belle caressa la joue de son homme, tremblante comme une feuille avant de se lover dans ses bras lorsqu'il se remit debout. "Je t'aime Julian Gates, je veux être une femme parfaite et te gaver de gâteaux lorsque tu rentreras, protèges moi, protèges la... et, offres moi un bouquin comme: devenir une bonne épouse sans marcher sur les pieds de son homme!" Malgré les larmes, cette dernière phrase la fit rire. Julian la rassura et une heure plus tard, par fatigue et épuisement du au peu de sang qu'elle buvait ces temps-ci, la jeune femme rejoignit leur chambre tandis qu'il terminait sans doute quelques recherches.




[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian Lun 7 Oct - 20:10

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Julian passa une grande partie de la journée affairé dans son bureau à faire des recherches concernant la bague de résurrection. Il avait toujours été très protecteur concernant les membres de sa famille, son entourage amical et professionnel, c’est pourquoi il resta des heures sur des ouvrages anciens, à rechercher des informations. Si Kyle était en danger, il fallait qu’il soit préparé à l’aider. Il allait être père, Edena avait besoin de lui tout comme sa sœur Dylan. Julian ne pouvait pas laisser cette situation au hasard, et prenait des notes, de nombreuses notes sur ce qu’il trouvait. Un instant il se stoppa, frottant ses yeux avant de fixer la baie vitrée de son bureau, la nuit tombait, il n’avait fait que de rares apparitions auprès de sa famille aujourd’hui. La vie de Julian avait pris un grand tournant ces derniers mois. Lui qui autrefois était un célibataire endurcit appréciant de vivre seul, comptait aujourd’hui deux femmes avec lui, deux êtres qu’il ne devait pas décevoir, qu’il devait protéger de toutes ces créatures maléfiques qui leur voulait du mal. Le sorcier qui autrefois détestait cette espèce buveuse de sang avait pris sur lui, était passé outre ses obligations et avait écouté son cœur pour laisser à Dylan le soin de prendre une place importante. Elyan était la plus belle chose qu’on aurait pu lui offrir, elle reflétait la joie de vivre, la malice, et bien d’autre chose, parfois effrayante quant à son évolution. Oui Julian avait peur, sa fille n’avait pas conscience des véritables impacts concernant la sorcellerie et en faisait usage comme bon lui semblait. Un moment, il se posa la question si il était bon de brider ses pouvoirs, mais vu les dangers l’entourant cette solution n’était pas envisageable, et pourtant sans ça jamais elle ne prendrait conscience de la chance qu’elle avait d’être humaine avant tout. Puis il y avait Dylan, tout semblait lui échapper, elle se montrait parfois trop désinvolte, courant des risques afin de les protéger, et Julian peinait à trouver sa véritable place au sein de leur trio. Parfois quand il les regardait toutes les deux, il avait l’impression de leur être inutile, tant Dylan se chargeait de tout, levé, couché, diners, Julian lui était spectateur alors qu’il se devait d’être aussi acteur. Il aimait sa femme plus que n’importe qui en ce bas monde, mais il avait besoin de changement avant de commettre des actes irréparables pour leur couple. Dylan était encore jeune, elle était aussi un bébé vampire qui apprenait à contrôler non pas sans mal sa soif. En apprenant tout ce que son père avait été pour eux, il avait comprit qu’elle détenait la même facette que son paternel, le besoin de tout contrôler, de tout prendre sur ses épaules, et il n’était pas du même avis que sa douce à ce sujet. Un fossé se creusait lentement entre eux, et Julian savait qu’il fallait tôt ou tard qu’ils se parlent, afin de se rapprocher, de se retrouver sans quoi leur couple irait droit dans le mur. Ce n’était pas l’avenir qu’il souhaitait pour eux, encore moins pour sa fille. De longues minutes il resta ainsi avant de voir l’une des prunelles de ses yeux passer le seuil du bureau lui rapportant un sandwich, un maigre sourire de remerciement se forma sur son visage, et Julian continua de lire les quelques lignes, ne sachant pas comment amorcer une discussion sans se disputer. Ils avaient tout deux des caractères bien trempés, et parfois les cris remplaçaient les mots. Quand sa voix perça le silence morbide qui englobait la pièce, Julian détacha son regard de son livre pour le poser sur Dylan, profondément attristée sans doute par son attitude fermée. Il se gratta rapidement l’arcade, passant sa langue sur sa lèvre alors qu’il écoutait attentivement les moindres mots qu’elle lui offrait. Il la comprenait, il ne pouvait pas dire le contraire, il savait ce qu’elle ressentait, elle avait été comme ça durant sa période humaine, tirée vers le haut par son paternel, et Julian ne pouvait pas la blâmer.  Quand elle lui donna sa chevalière, il arqua un sourcil, surprit par ce geste qui finalement était symbolique.

"J'aimerai que tu la gardes, ainsi tu seras celui qui veillera sur nous, le symbole de force, c'est inutile sur toi je le sais, mais je veux simplement que ça soit toi qui la détienne et plus moi, je veux que tu sois mon pilier et non pas l'inverse."

Julian observa le visage torturé de sa douce, et se leva pour la prendre dans ses bras. Intérieurement il s’en voulait de la mettre dans un état pareil, mais sans doute était ce un bien pour un mal ? Pour l’instant il n’en savait rien, il se contentait de poser son menton sur le sommet de son crane, la réconfortant comme il l’avait toujours fait.

"Je t'aime Julian Gates, je veux être une femme parfaite et te gaver de gâteaux lorsque tu rentreras, protèges moi, protèges la... et, offres moi un bouquin comme: devenir une bonne épouse sans marcher sur les pieds de son homme!"

Un petit rictus s’échappa de ses lèvres alors qu’il claquait des doigts pour faire apparaitre un bouquin sur les cupcakes. Il se recula doucement et pris le menton de son adoration entre ses doigts pour plonger son regard dans le sien.

- Je ne te demande pas d’être parfaite, j’aime tes défauts Dylan, j’ai juste besoin de trouver ma place, et j’ai du mal car tu t’imposes sur tous les fronts. Je comprends que c’est en toi, que tu as été façonné pour ça, mais… j’ai un tout autre résonnement.

Julian posa son postérieur sur le bureau attirant auprès de lui l’élue de son cœur, avant de déposer un baiser sur son front.

- Dylan, je suis humain et tu es vampire… Tu es à l’abri de beaucoup de choses comparées à moi, maladie, accident de la route, et j’en passe… Mais je suis aussi habitué que toi à combattre des créatures, je le fais depuis que je suis enfant, je sais manier mes pouvoirs, je sais être astucieux, et moins impulsif que toi… Tu prends des risques inconsidérés pour nous protéger, des risques qu’en un claquement de doigt je pourrais t’éviter si seulement tu me faisais un peu plus confiance. De nous deux, tu es la seule sur qui je peux misée concernant le futur d’Elyan… Si il m’arrive quelque chose, tu seras là pour la protéger, mais si tu pars avant moi, comment je vais faire ? Comment je peux affronter l’avenir en sachant que je peux m’éteindre du jour au lendemain et la laisser sans rien ? Je ne te demande pas de te mettre en retrait, de me laisser le devant de la scène, juste de me laisser faire ce dont je suis capable, et ce pourquoi je suis né… Dylan ces derniers temps tu te perds, tu passes tes journées à t’occuper d’Elyan et tu t’oublie… Tu devrais trouver un but, une ambition, c’est pas parce que t’es vampire que tu peux pas travailler ou autre… Edena a besoin d’aide au magasin pourquoi tu n’irais pas lui filer un coup de main pour te changer les idées, pour passer un peu de temps hors de la maison et te ressourcer ? En plus ça te rapprocherais de ton neveu et ta nièce.

Dit il en lâchant sans le vouloir le morceau avant de se mordre la lèvre.

- Merde… pas un mot aux parents, ils veulent la surprise à la naissance.

Julian embrassa son front, puis les heures passèrent et sa douce avait rejoint les bras de Morphée. Lui était au salon entrain de boire un verre, un bouquin posé sur le comptoir alors qu’il entendait doucement frapper à la porte. Il releva le nez et ferma le bouquin se dirigeant vers la porte d’entrée, avant de voir le visage de son beau père par une fenêtre. Il poussa un long soupir avant d’ouvrir la porte. Ils se scrutèrent un moment, et Julian comprit que ce n’était pas à Dylan qu’il voulait parler mais à lui, sans un mot, il se poussa de la porte pour le laisser entrer. Il se dirigea vers le salon sans un bruit avant de lui servir un verre sans même lui avoir demandé. Il en ferait ce qu’il voudrait, puis il reprit place devant son bouquin.

- Je te suis reconnaissant pour ce que tu as fais pour mes enfants, notamment Dylan.

- Le fait que vous soyez reconnaissant, ne me fera pas changer d’avis concernant Elyan.

- Toi et moi on est pas si différent au final, tu es protecteur auprès de ta famille, méfiant et résonne avec des principes.

Julian eut un petit rictus avant de lever son nez et de le regarder.

- Ouai, sauf que moi je les abandonnerais pas.

- Une erreur que je paye chaque jours Julian.

- Et qu’ils ont payé sans rien demandé… Vous tenez à eux, et je ne remets pas ça en doute, mais je ne vous ouvrirais pas la porte de ma famille aussi facilement, pour que vous la détruisiez à nouveau. Vous voulez votre place de grand père, à vous de vous en donner les moyens.

- Et je le ferais.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Joy and tears with Julian

Revenir en haut Aller en bas

Joy and tears with Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Villa Gates-