RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only| Ven 13 Sep - 19:11




Quand les légendes prennent vie.

La journée se terminait enfin, une opération à cœur ouvert et quelques heures au dispensaire, étrangement ce dernier lieu devenait un passage quotidien car la mignonnette s'y trouvait d'avantage utile. Des tas de gens, que certains considéraient dans le bas du panier, n'avaient pas les moyens de s'offrir des soins dignes de ce nom, c'était ce pourquoi elle passait énormément de temps auprès d'eux, ils méritaient tout autant que les plus riches de se sentir bien, pourquoi l'absence d'argent devait-elle non seulement les ancrer dans une vie peu évidente mais, en plus de ça, les dépourvoir d'une bonne santé? Au volant de sa voiture, Jewel songeait à tout cela, le manque de ressource de quelques habitants de cette ville alors que d'autres, comme elle d'ailleurs, vivaient dans un confort bien trop luxueux lui donnait envie de se rendre d'avantage utile qu'en son simple rôle de cardiologue. Souriante suite à son idée, qui était de modifier un peu son emploie du temps afin de s'aménager un peu plus d'heures auprès des personnes les plus simples de Mystic Falls, la jeune fille en oublia totalement la jauge d'essence, sur le rouge depuis son départ de l'hôpital, qui clignotait depuis un bon bout de temps. Plus attentive aux musiques qui déferlaient dans les enceintes, elle chantonnait sans réellement donnait de la voix, ça, son cousin le faisait bien mieux qu'elle et, en pensant à Paul, elle fronça les sourcils. Il était gravement malade, ça en devenait plus préoccupant qu'elle ne le pensait avant d'arriver ici mais que pouvait-elle faire? Voler un organe au premier corps qui déboulerait à la morgue? Non, c'était hors de ses convictions et surtout impensable, bien que, celle dont lui avait parlé le blondinet, nommée Candice, devait être capable de le faire même si cela lui coutait sa place. Un nouveau sourire naquit sur son visage fin, imaginer une infirmière si dévouée et amicale avec Paul la rendait heureuse, il n'était pas seul dans cette épreuve, énormément de monde le soutenait dans ses choix, Kyle, Isabella, ses parents, ses oncles et tantes, cette Candice qu'elle n'avait encore eu le loisir de rencontré au même titre que les fameux Julian Edena et la sœur de Jefferson.

De nouveau pétillante grâce à ses douces pensées et le tube qui filait dans la voiture, subitement elle le fut bien moins lorsque sa voiture se mit à brouter, sans raison apparente, jusqu'à ce qu'elle rive des yeux ahuris sur le voyant rouge vif. Plus d'essence et surtout, le moteur semblait avoir surchauffé étant donné la fumée qui s'échappait du capot. Arrêt forcé pour Harris qui ronchonna en claquant les paumes plusieurs fois sur le volant et redressa le menton vers le ciel comme pour s'adresser à une entité invisible.

-Rahhhhh, merci bien Paul Laguigne, je suis sûre que c'est de ta faute! Elle coupa le contact, retira sa ceinture et sortit de l'habitacle pour ouvrir la bête qui ne cessait de cracher ses vapeurs blanches. Bien entendu, comme toute jeune fille n'y connaissant rien en mécanique, elle étant plus adepte de la mécanique du corps humain, elle soupira en voyant les entrailles de son véhicule et sortit son téléphone, encore une fois, la poisse pointa le bout de son nez : plus de batterie. Oh oui, j'adore ça! je vais commencer à croire que te revoir cher cousin, dit-elle en serrant les dents pour claquer le couvercle de métal et retourner chercher son sac à l'intérieur, me file la scoumoune! Casey termina sa phrase, jeta un coup d’œil aux alentours, des tas de troncs, du bitume à perte de vue et, certainement très loin au delà du bois, les lumières du centre ville. Elle devrait donc couper par la forêt afin de rentrer, soirée géniale en perspective!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only| Sam 14 Sep - 12:33

Quel nuit excellent, sombre et orageuse, noire et glauque au possible, surtout en pleine foret, avec un temps pareil la lune était camoufler par d'épais nuages gorgé d'eau prêt à craquer eu dessus de leur tête, l'humidité de la foret était dense et on ne voyait pas plus de cinq mètre devant soit, une vrai nuit noir. Se genre de nuit ou tout est permis avec un minimum de discrétion.

Ashur ne l'entendait visiblement pas ainsi, ou du moins ces conviction n'évaporait face a la colère, cela fessait une bonne heure qu'il poursuivait un vampire, se dernier n'irait plus très loin, plusieurs  rafales de balle en bois avaient trouver refuge dans le corps du monstre ainsi qu'un pieu dans la cuisse lors d'une confrontation au corps a corps, confrontation durant la quel Ashur manqua de perdre la vie.

Contrairement à beaucoup de chasseur, il ne fait pas partie d'une famille portant une chevalière de résurrection. Il n'avaite en aucun cas recu comme héritage la mission d'éradiquer cette espece, Dagan n'était pas droit dans ses bottes, pas toujours du moins, et depuis toujours c'est une plaie, le genre d'infection qui se glisse dans votre vie et qui la pourri lentement mais surement. Lasser de ses jeux la il passa le cran au dessu et devint un assassin, mais la justice le poursuivait alors quand il entendit la bombe du millénaire, tuer des vampires et officieusement toléré, quel joie! Tuer sans remord, sa de toute façon il n'en avait jamais, mais surtout, tuer gratuitement et sans avoir affaire a la justice! Sa vocation était toute tracée.


-Putain de vampire de merde!!!... ou T'es passer enculer!

Il était seul dans la foret, enfin pas si seul puisque le vampire n'était pas loin et souffrant, d'ailleurs il n'était pas le seul, Ashur aussi était victime de lourde blessure, l'arcade ouverte la lèvre inférieur éclater, la marque de multiples coups, ca jambe droite lui fessait terriblement mal et pourtant la soif de tuer se monstre l'empêchât de se reposer ou de fuir l'ennemis. Ils étaient la pour en finir, et la goule elle même finirait par se montrer pensant que l'humain aie baiser sa garde.

C'est armé d'une hache et da sa précieuse dague qu'il attendait la prochaine attaque du vampire, il devait être aussi sournois que lui pour le prendre au même jeux, quel adrénaline bons sang!, Ashur pouvait claquer dans la seconde, il ne s'en souciait pas, lorsqu'il voulait tuer, plus rien ne comptait, il tata sa poche et remarque la présence de sa came, elle n'avait pas bougée et serait son meilleur butin après la mort du monstre bien sur.

Une brindille se brisa derrière lui, le monstre n'avait pas fait preuve de beaucoup d'inspiration pour s'attaquer à lui, un vampire était en tout point supérieur à un humain mais l'issue d'un affrontement reste incertain face a un chasseur expérimenter. Il fonça sur Ashur, celui-ci n'eu pas le temps d'attaquer et se vit renverser par terre, il roula et sa tête heurta un arbre, sonner il se releva, son ennemi était en face, il esquiva le coup de poing qui s'encastra dans le tronc du pin, Dagan en profita pour s'accroupir et lui enfoncer ca hache dans le genoux jusqu'à entendre l'os voler en éclat.

Humain ou vampire...cela devait etre douloureux!Ashur se releva et poignarda le flanc du monstre avec ca dague a de multiple reprise, la victoire était proche! Mais toute bonne chasse ne s'arrête pas la, il fallait faire connaissance aussi! Discuter un peu autour d'un feu de camp, c'est toujours plus agréable..

Le chasseur avait tous prévu, il traina le corps du vampire jusqu'à son petit campement , un feu crépitait gentiment tendis qu'une jeep était garée juste a coté, il lâcha le corps comme de la merde et ouvrit le coffre de sa voiture.
Quel bordel, tous un arsenal d'instrument de torture, Ashur ignorait encore l'utilité de certain objet, cette panoplie ne lui appartenait pas, il l'avait voler a la concurrence après les avoir tuer gratuitement.


-Alors comment te sent tu sale raclure?!... vient par la toi!

Il l'agrippa par les bras et l'attacha à l'arbre, un petit système avait été conçu pour qu'il finisse pendu par les mains au dessus de son feu de camps. L'introduction allait pouvoir commencer. Il était toujours bien légitime de se présenter a son auditoire mais aussi a l'interroger sur d'éventuelle compagnons vampire pour ainsi facilité le travail de recherche. Très peu d'entre eux parlaient mais c'était surtout pour le plaisir!

La chaleur du feu mettait déjà notre amis vampire dans de bonne condition, si il coupait la corde, il finissait dans le brasier, d'office! Il commençait presque à tourner de l'oeil le bougre !
Ashur lui planta un ustensile de chirurgie dans le ventre afin de capter a nouveau toute son attention.


-Bien! On va pouvoir commencer! Moi c'est Ashur Dagan, et toi mon jeune amis? Dit moi, connais tu d'autre vampire à Mystic Falls, oui je suis un peu directe se soir excuse moi d'habite je prend mon temps...

-Va... va chier!

Le vampire lui cracha au visage un gerbe de sang avant de ricaner, son ton rigolard s'arreta net lorsque Ashur l'éventra, ses intestin et ses tripes glissait lentement mais surement vers le nouvel orifice, Dagan y plongea sa main sans aucun dégout et commença a tiré sur ses tripes.
Vampire ou pas, il souffrait! et si on assaisonne le tout de veine de vénus c'était parti pour une chouette soirée!


-Arhhh non!!! pitiez arrêter!... je me nome Steve kutcher, je suis vampire depuis seulement une petite année, mais je le jure, je ne connais pas d'autre, c'est Damon Salvatore qui ma engendré ainsi mais tu les connais surement!

En effet Steve ne lui racontait rien de nouveau, il connaissait les grande famille de vampire rodant a Mystic Falls, d'ailleurs le jour ou il en croiserait un ca sera sans doute une date mémorable
Ashur était tous de même déçu de Kutcher... se dernier avait finalement vider son sac bien trop tot! Pas le temps de s'amuser avec lui! Quel trouble fête!


-Merci l'ami mais tu ne me sert donc a rien!

Le vampire le supplia de mettre fin a ses jours ou de le laisser partir , enfin, c'est se que cru entendre Dagan a travers les hurlement de douleur qui s'échapait de sa bouche, Il s'était équipé d'une torche et a chaque fois que le bout était une braise flamboyante, il l'éteignait à travers le ventre du monstre. Coriace ces con, fait ca a  un humain et il tombe dans les vap bien plus tôt, et il crève plus vite aussi, c'est se qui était cool avec les vampires! Les séances de torture pouvait duré très longtemps.

Le monstre pendait toujours au dessus du feu, et toujours a moitiez conscient, Ashur quand a lui sorti sa dope et se tira une dose de cocaïne sur le main, de fin résidu se trouvait encore sur ses doigts, ils les fourra en bouche pour l'étale sur ca gencive afin de la ralècher longuement, autrefois la drogue le calmait lors de ses crise de nerf, aujourd'hui il en est toujours persuader, mais aussi bonne soit elle, il devait augmenter la dose pour avoir le même effet qu'autrefois.
Il en glissa même sous le nez du vampire pour le faire taire car se dernier gémissait depuis un bon moment et cela tapait sur le système d'Ashur.

Tendit qu'il rangeait ses ustensile et ses quelques affaire trainant ici et la, il entendit un bruit au loin dans la foret, impossible de voir bien loin dans cette pénombre même avec son feu de joie, qui était la? Un vampire? Ashur ne serait pas prêt pour un second round, un chasseur? Pas de souci alors, mais si c'était une personne tous simplement égaré dans la foret, l'horreur qui pendait à l'arbre se vidant de ses organes ferait surement un choc.

Il se dépêcha de tous ranger vite fait, il n'allait plus trainer ici longtemps et il n'aimait pas trop être importuner après son petit plaisir.il reprit sa hache et s'approcha de l'arbre pour rompre le lien.
Une fois couper le corps du vampire sombra dans les flammes et c'est dans un ultime hurlement de douleur qu'il rendit l'âme pour de bon. Ashur se retourna et la...il fit face a une jeune femme blonde, probablement témoin de son crime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only| Dim 15 Sep - 17:39




Quand les légendes prennent vie.

Des arbres, encore des arbres et toujours des arbres... Oui de plusieurs variétés, mais dans le noir, à la chiche lueur de la lune, qui peinait à lui montrer le chemin de terre qu'elle devait suivre, Jewel se fichait éperdument que ces chênes, conifères, pins ou encore mille autres espèces, fussent centenaires ou non. Les talons de ses bottes s'enfonçaient dans le sol instable, lui offrant parfois quelques pas mal assurés dont elle retenait la chute en se maintenant fermement aux branches rugueuses que les troncs lui offraient, crapahuter ainsi n'était pas sa tasse de thé, elle, ce qu'elle adorait par dessus tout était voir un cœur battre entre ses paumes tandis qu'elle procédait à une transplantation, d'ailleurs que n'aurait-elle pas donné pour sentir l'odeur du souffre qu'offrait le sang, la chaleur d'un bloc et le parfum du désinfectant? Tout cela, même un vulgaire soap à la télé, une tasse de café ou un lait chaud entre les mains, aurait été plus appréciable que cette randonnée forcée. Marcher ainsi durant des heures lui rappelait pourtant son enfance et que de souvenirs que ces missions commandos, en vu d'échapper à des monstres invisibles, dirigées par son chasseur de père... En y songeant, la mignonnette laissa échapper un rictus de ses lèvres et réajusta sa queue de cheval avant de faire une pause, adossée contre un arbre qui lui parut aussi confortable que les tables de chirurgie. Marre, c'était bien le mot, marre, à cran et usée, après une journée éreintante il ne fallait pas se leurrer, reprendre le chemin de la ville à pinces n'était pas ce qu'il y avait de plus reposant mais, en soupirant, subitement une fragrance bien connue titilla son odorat de médecin. Le sang et... une odeur de cochon grillé, quelqu'un improvisait-il un barbecue dans les bois? Interpellée par quelques bruits et éclats de voix venant d'une zone un peu plus éloignée de sa position, Harris en vint à se demander si ce n'était pas là son billet de sortie vers la civilisation. Peu froussarde, n'ayant jamais rencontré de vampire, de loup ou encore tout autres créatures mythiques que chassaient soit disant les hommes de la famille, elle avança au son des haussements de tons qui lui parvenait. Si des campeurs ou un couple se roulait dans l'herbe, autant dire qu'elle les ferait cesser de suite pour quémander de l'aide. Cette perspective de jeunots amoureux se léchant la poire abusivement dans les bois, et ce à l'abri de tous regards, la fit glousser jusqu'à ce que...

Un homme, le teint halé et huileux, se tint devant elle, dans une clairière où un feu de joie avait été battit en l'honneur d'un animal sans doute, ou plutôt de ses restes qui flambaient allégrement dans le campement de fortune. Son cœur cessa de battre un instant, était-elle tombée sur un chasseur comme son père l'était, un braconnier ou encore un timbré de plus amateur de viole collectif? Pour le moment elle n'en savait rien et préférait filer en douce sans en connaître d'avantage bien que, en tournant lentement le buste afin de prendre le large, elle considéra la jeep garée près de celui qui, une fois que sa semelle eut fait craquée une brindille, lui arrachant une grimace au passage, fit volte face pour la toiser avec intérêt. Très peu peureuse mais tout de même, rien ni personne ne pouvait lui assurer que le type était fréquentable ni même totalement maitre de ses ardeurs, elle releva la paume et secoua les phalanges comme pour le saluer bêtement et le faire pencher du côté du bon cœur, si tant est qu'il fut capable de faire preuve de gentillesse.

-Désolée, je ne voulais pas vous déranger dans... votre petite soirée méchouis mais, j'ai... Lorsqu'il fit quelques pas dans sa direction, le dos de la blondinette rencontra un tronc et elle sourit niaisement avant d'afficher un air bien plus fermé quant aux plaies divers et variées sur les traits de l'inconnu. Vous vous êtes battus avec un puma? Dit-elle le plus sérieusement du monde avant de s’intéresser à l'état de ce type.

Il aurait très bien pu la tuer, la torturer ou dieu sait quoi d'autre mais un blessé restait un cas pour elle, tout ceux qui saignaient méritaient des soins, cependant, tactile comme à son habitude, la jeune fille se ravisa un instant en approchant le doigt du visage de cet homme et considéra le feu non loin qui lui ramenait aux narines une odeur de chair brulée immonde.

-Je sais pas ce que vous faite griller mais vu votre état, il vaut mieux éviter de songer à vous en nourrir, vous pourriez faire une infection! Un sourire lui fut offert alors qu'elle déglutissait tout de même avec peine face à l'air étrange qu'il affichait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only| Dim 15 Sep - 23:55

-Désolée, je ne voulais pas vous déranger dans... votre petite soirée méchouis mais, j'ai... Vous vous êtes battus avec un puma?

-Qu'es tu fou ici toi!

Il tenta de garder son calme, elle n'avait peut être rien vu... « mon cul oui! » Se dit il, impossible de garder son sang froid plus d'une minute, sa pensée la toute de suite? La buter et la bruler avec le vampire, ni vu ni connu! Ou bien se laisserait-il aller par une seconde satisfaction personnel? Après tout c'était un jolie brin de fille qui s'affichait devant ses yeux avides! Il avait de nombreuse envie a assouvir autant qu'un vampire a la diet de sang!

-Je sais pas ce que vous faite griller mais vu votre état, il vaut mieux éviter de songer à vous en nourrir, vous pourriez faire une infection!

Elle pouvait pas fermer sa gueule deux seconde celle la? Dagan avait déjà du mal à mettre ses propres pensée en place correctement sans s'énerver et voila qu'elle parasitait son esprit! « Quoi mon feu? Qu'es-ce qu'il a? Il pue il te plaie pas? Tu veux griller aussi salope!
Sa soif de meurtre était assouvie mais les courbes de cette femme le rendait fou!
Personne ne l'avait vu faire son pique nique ici? Alors personne ne verrait la suite...

Il la plaqua contre l'arbre, l'étranglant a moiter, juste pour maintenir sa respiration saccader, passant sa main gauche sur son visage, serrant sa mâchoire et caressant les lèvres de la jeune blonde avec son pouce de manière  appuyer, Ashur était en nage, la sueur coulait sur son visage tellement l'excitation lui montait à la tête, il laissa son visage tranquille un moment pour s'attaquer à des morceau plus généreux, il caressa ses cotes avec fébrilité avant d'empoigner fermement l'une de ses fesse, « Quel putain de cul! », il tenta de faire baisser son jeans mais... Sbaf! La blonde ne se laissa pas faire plus longtemps et lui mis ca main dans sa gueule »


-Ohh coquine! T'aime ca pas vrai hein!

Elle voulu s'enfuir mais Ashur la saisis par les cheveux, tiré a nouveau vers lui, il ne manqua pas l'occasion pour lui rendre la pareil et lui colla une droite bien mériter! Le femme tomba a terre, elle n'était pas sonner, mais elle devait sans doute profiter de la fraicheur de la terre.

Il était désormais trop tard pour faire marche arrière, si il la laissait partir que se passerait il? Elle avait vu son visage et demain matin les flics le cueillerait à son domicile.
Mais avant ca, il devait ranger tous son matériel, la blondasse ramassera plus tard, il devait dégager au plus vite d'ici!

Il attrapa un bout de corde et noua la jeune femme a l'arbre, histoire qu'elle se tienne tranquille, son heure viendra et ses multiples sévices aussi! Il se reprit une dose de came devant la belle, celle ci osa le dévisager, désirait elle une seconde trempe dans sa gueule celle la? Il ne devait pas trainer, il ramassa ses outils de tortures et laisserait le feu s'éteindre tout seul, il avait plu et la foret était bien trop humide pour s'embrasser, il n'étais pas écolo pour un pet, mais le bois était son lieu de prédilection pour s'amuser, il ne pouvait pas s'en priver en le saccageant!

Lorsqu'il s'abaissa pour ramassa sa hache il senti une incroyable douleur le prendre sur le flanc droit!  Passant sa main sur la zone douloureuse, son vêtement était imbiber de sang! Son sang!
Il arracha son haut et découvrir une plaie de plus de quinze centimètre, c'était pas beau à voir!
Le vampire  devait l'avoir toucher sans qu'il ne s'en rende compte. «  le fils de pute! »
il devait stopper l'hémorragie et vite sans quoi il allait caler comme une merde!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only|

Revenir en haut Aller en bas

Quand les légendes prennent vie |Ashur Dagan Only|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-