RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Entrainement sentimental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Entrainement sentimental Mar 17 Sep - 8:58

Quel belle matinée! Le soleil brillait de mille feu et le ciel avait banni tous nuages à l'horizon, la ville ne s'en sentait que meilleur, se genre de météo rend les gens bien plus aimable et Mystic Falls avait une bonne joie de vivre aujourd'hui! Tous le monde se disait bonjours que se soit a haute voix ou bien de manière plus discrète via un hochement de tête et parfois un petit sourire, Agron estime avoir recenser plus de vingts personne l'ayant saluer, il n'en connaissait aucune personnellement, un homme vivant dans le même hôtel que lui, le réceptionniste qui pour une fois ne dormait pas! Et la fleuriste du coin, sur les vingts, seul trois lui avaient déjà adresser la parole, les autres... simple courtoisie!

Même la foret semblait de bonne humeur, enfin l'odeur des arbres aussi divers qu'ils soient, dégageait de nombreuses odeurs, ainsi que les fleurs, les oiseaux gazouillaient tranquillement et la verdure des bois avait toute ca pêche! Il fit un break le long d'un cours d'eau, le soleil tapait bien et Agron n'avait pas embarquer d'eau vu qu'il ignorait la soif mais il se sentirait bien en se rafraichissant tout de même le visage, depuis qu'il était vampire il avait tous de même garder ses réflexes d'humain, il se surprit même à boire l'eau de source.

Agron lui même était d'une forme olympique et d'une humeur parfaite!
Tous cela n'était pas uniquement du au temps, sa balade dans les bois n'étaient qu'un raccourci pour se rendre chez Angeline, un joli sentier l'y aurait conduit mais c'était un peu plus long et le plaisir de traverser se bois l'enchantait. Leur dernière rencontre datait seulement de quelques jours, peu de choses s'était produit sauf cette rixe dans la boite de nuit, tout avait cramer...bref il s'était fait un « ami ».

Et elle qu'avait elle fait durant son absence? Et comment c'était passer ses jours si avec Jack, il n'avait pas un mauvais fond au final, il était juste incroyablement perturber, sa sautait au yeux, d'ailleurs il se demandait déjà la tête qu'il ferait lorsqu'il sonnerait a sa maison si c'était lui qui lui ouvrirait la porte. «  coucou beau-frère! Angeline est la? » il ferait sans doute une syncope bien que se soit impossible. Tout ou tard il devra lui parler, si leur relation continue dans cette fois Angeline et Agron, Duro devra sans doute avoir un petit entretient avec l'ainée. Étais-ce encore dans la culture actuel de demander la bénédiction du parent le plus proche? Ceci était surement l'un des rares sujet qu'Agron n'avait pas mise à jour a sa sortie de quarantaine.

Le Manoir était en vue! Angeline ne s'attendait pas a son arrivé, mais lui s'était préparé comme il faux, bien propre, barbe tailler et soignée, il se trimballait aussi un gros sac à dos, que pouvait il transporter ainsi? Et il avait aussi un autre petit sac venant d'un magasin de la ville, un petit cadeau pour la belle, cela aiderais sans doute dans leur relation.

Enfin arrivée sur le bas de la porte, il frappa lourdement a la porte, c'est ensuit qu'il remarqua la sonnette, tien! Il s'était moderniser le Jack? Agron hésita ensuit il pressa tout de même la sonnette tout en restant correcte de ne pas en abuser.
Il attendit un petit moment, lorsque la porte s'ouvrit un sourire magnifique s'afficha sur son visage, la belle Rose était la aussi heureuse que lui de se revoir!

Agron ne laissai plus de place a sa timidité et s'avança contre Angeline, pressant son corps contre le sien, sentant sa petit étreinte, leurs lèvres se joignirent dans un immense moment de bonheur tout en restant sobre, il se laissa déjà hypnotiser par le regarde de Rose qui en disait long sur son absence et l'envie de le revoir.


-Je t'ai apporter un petit cadeau, je t'expliquerais comment ca marche si tu ne sais pas....

Il lui tendit le petit sac, dans le quel se trouvait une petit boite emballer comme un cadeau d'anniversaire, c'était un téléphone portable, afin qu'ils soient joignable plus facilement et en cas de problème aussi, son propre numéro était déjà enregistrer dedans, lorsqu'elle déballa son cadeau, il lui expliqua rapidement tout cela.

-Tu a prévu quelques choses aujourd'hui? Si non ...un petit cours de remédiation de « comment etre un bon vampire & apprendre à se défendre.» ca te dit?
Revenir en haut Aller en bas
Angeline R. Aberline

avatar
Messages : 144
Emploi/loisirs : Parler à sa poupée
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Mar 17 Sep - 21:50




"Entrainement sentimental"
Edena

C'est sous le chant de son cardinal que la petite poupée de sang ouvrit les yeux, un sourire sur le visage en entendant cette mélodie dont elle ne se lassait pas depuis qu'elle avait cet oiseau. Un oiseau des plus particuliers, il était immortel tout comme elle, elle n'avait pu le laisser mourir, et l'avait transformer en un volatile unique. Angeline se redressa cachant avec une main les rayons du soleil qui éblouissaient ses prunelles, elle s'extirpa du lit pour contempler l'extérieur. Une belle journée se dessinait sur Mystic Falls, un sourire vint saisir ses lèvres, alors qu'elle entendait pester à l'étage inférieur. Son frère sans doute de mauvaise humeur entrain de chercher quelque chose qui à coup sur devait être sous ses yeux. Elle enfila un gilet et descendit pied nu dans la cuisine alors qu'il retournait un tiroir à la recherche de ses lunettes. Angeline déposa un bouton de rose sur sa joue avant de saisir les lunettes qui trônaient sur sa tête en un sourire risible. Jack marmonna dans sa barbe avant de retourner à ses activités toutes plus louches les unes que les autres. Elle se servit un café et posa ses avant bras sur le comptoir en songeant à cet homme, celle qu'elle avait nommé son petit ami. Peu de jours s'étaient écoulés, mais elle se languissait de ses baisers, de son sourire de sa présence tout simplement.

Quelques minutes plus tard, Angeline ressortait de sa douche pour s'infiltrer dans l'immense dressing du manoir, elle avait conservé le moindre vêtement qu'elle avait porté, caressant du bout des doigts les étoffes de ses grandes robes qu'elles portaient lors des vieilles époques, avant de saisir un cintre, et de filer dans sa chambre. Jetant sa serviette dans la panière, elle enfila un jeans noir, une tunique blanche légèrement transparente mais en rien vulgaire, ou ne montrant quelque chose qui n'appartenait à personne sauf à elle. Alors qu'elle s'armait de ses escarpins pour gagner en grandeur, la poupée se demandait ce qu'elle pourrait faire aujourd'hui. Une chose est sure, elle ne remettra pas les pieds au Mystic Grill, sa rencontre avec ce goujat lui avait laissé un gout amer, et c'était auprès de son frère qu'elle s'était renseigné sur son attitude. Jack n'avait rien trouvé de mieux que de lui offrir un bouquin "Les loosers en dix leçons", ne se sentant pas encore prêt à parler de ce genre de chose avec celle qu'il appelait son Angelot. Il avait fait beaucoup d'effort, serrant des mâchoires à chaque fois qu'elle quittait le manoir, mais il ne l'enfermait plus, bien qu'elle se doutait ou du moins sentait son parfum planer autour d'elle, preuve qu'il la suivait afin de se rassurer. Ca ne la dérangeait pas, si il avait besoin de ça pour lâcher du lest alors soit.

Vêtue d'un tablier, Angeline déposait avec légèreté les paillettes décorant les petits gâteaux qu'elle venait de confectionner quand elle entendit frapper sur du bois. Elle releva les yeux et reporta son attention sur son travail, pensant que Jack confectionnait quelque chose, ou peut être se mettait il enfin au bricolage, l'espoir fait vivre. Mais ce fut la sonnette retentissante dans le manoir qui attira son attention. C'était bien la première fois qu'elle sonnait, essuyant ses mains et retirant son tablier, le son de ses talons résonnaient sur le marbre du hall d'entrée. Elle croisa la frimousse de son frère paré de ses lunettes, lui offrant des yeux énormes et globuleux, ce qui la fit rire un moment en silence, avant de porter son attention sur la lourde porte d'entrée. Tournant la poignée, Angeline eut l'agréable surprise de voir ce sourire dont elle se mourrait devant elle. Des frissons s'emparèrent d'elle, alors que ses lèvres se posaient sur les siennes sans prononcer un mot. La pression de son corps contre le sien, lui donnait l'impression d'être plus vivante que jamais, elle était heureuse de cette visite inattendue.

-Je t'ai apporter un petit cadeau, je t'expliquerais comment ca marche si tu ne sais pas....

Un petit sourire se logea sur ses lèvres alors qu'elle arquait un sourcil intrigué par le paquet qu'il lui tendait. Lui offrant ses lèvres en guise de remerciement, elle découvrit quelque chose qu'elle ne possédait pas pour la simple et bonne raison que jusqu'à aujourd'hui elle n'en avait eut aucune utilité. Les temps changeait, sa vie et son monde changeait sous ses pas, et Angeline se métamorphosait en une femme plus sur d'elle sans pour autant en perdre sa délicate innocence et sa douceur qui la caractérisait. Elle écouta attentivement les explications qu'il lui fournissait afin de ne pas commettre d'erreur.

-Tu a prévu quelques choses aujourd'hui? Si non ...un petit cours de remédiation de « comment être un bon vampire & apprendre à se défendre.» ça te dit?

- J'en aurais grandement besoin.

Dit elle en pensant à cet énergumène blond qui l'avait fortement blessé dans ses actes et paroles. Elle jugea ses chaussures un court instant avant de relever le menton vers celui pour qui son coeur se serait mit à battre si elle était humaine. Elle n'allait pas y aller en talon, ainsi elle s'excusa un instant pour retourner dans le manoir enfiler des ballerines. Comme si Angeline, coquette comme elle était possédait des chaussures de sport. Elle réapparut dans l'encadrement de la porte avant d'entendre un raclement de gorge. Angeline leva les yeux au ciel et partit déposer un baiser sur la joue froide de son frère caché dans une autre pièce avant de rejoindre celui qui hantait ses pensées, refermant la porte derrière elle.

- Je crois qu'à sa manière Jack te salue.

Angeline prit délicatement la main d'Agron dans la sienne, entremêlant ses doigts au sien en fixant un instant son regard hypnotisant avant de se sentir rougir et de commencer à marcher. Le soleil caressait avec volupté son visage de porcelaine, ses yeux pétillaient de malice et de joie, tandis qu'elle restait sagement à ses côtés en fixant de ses prunelles les alentours, n'ayant aucune peur sur ce qu'ils pourraient rencontré. Elle était en sureté avec lui, elle jugea un instant sa petitesse et sourit.

- Ca ne devrait pas être permis d'être aussi grand, j'ai vraiment encore plus l'impression d'être une naine en plein jour.

Ses ballerines épousaient le sol sans un bruit, alors qu'elle se lovait contre lui, fixant son regard protecteur et le sourire qu'il semblait lui adresser. Elle ferma un court instant les yeux, photographiant à jamais dans son esprit cette image, au cas ou un jour il venait à disparaitre. Si ce jour arrivait, si il l'abandonnait, Angeline savait qu'elle ne serait plus que le reflet d'elle même, elle revivrait retranché dans son monde pour ne plus jamais laisser quelqu'un l'approcher. Un petit vent vint balayer ses cheveux bouclés qu'elle avait coiffé en une queue de cheval.

- Serais ce trop curieux de ma part que de te demander ce que tu as fais ces derniers jours?

Ses yeux brillant rencontrèrent les siens, alors qu'elle caressait du pouce son dos, là où sa main s'était logée, pour le sentir près d'elle.

- Où allons nous?


code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/





--


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Mar 17 Sep - 23:00

Malgré deux jour on peut dire que leur retrouvailles se fessaient attendre, comment était-se possible? Rien qu'en la voyant ses sentiments doublaient ou bien même triplaient d'intensités, la joie, l'amour, l'apaisement etc trop nombreux pour être tous citez et pourtant ils étaient bien la et était ressenti pour de vrai. Un simple baiser était une bénédiction pour Agron, ca vie se stabilisait et à ses coté Angeline était présente, elle comptait plus que tout pour lui!

Elle accepta volontiers le plan de Duro pour la journée, bien qu'il ne lui en dévoila aucun détail. Il avait déjà prévu quelques petite choses dans son sac et au lieu d'entrainement, pour la suit ils verraient bien tout dépende de la rapidité d'apprentissage de Rose, allait-elle être assidue ou bien  distraite par le bonheur d'être avec Agron, lui même devrait s'efforcer de pousser d'abord la productivité avant de passer son temps a se câliné, si elle revenait chez lui se soir, ils auraient toutes la nuit pour ca. Mais aujourd'hui il fallait bosser!

Toujours sur le bas de la porte, Angeline fila changer de chaussure, des talons n'étaient vraiment pas adapter, des ballerine non plus mais bon, pas si étonnant, Duro aurait été surpris de la voir revenir en survêtement sportif et des baskets, ca n'était pas son style. Durant ca courte absence il avait senti le poids d'un regarde a travers la maison, il n'y fit pas attention et pourtant il sentait la présence de Jack, en train de l'épier, il interpela même sa soeur qui manqua de partir comme une voleuse sans lui dire au revoir.


-Je crois qu'à sa manière Jack te salue.

Agron n'en rajouta pas, il respectait l'amour que Angeline portait à son ainé, il n'irait pas lui dire ne saloperie sur son compte, elle savait désormais la vérité, pour les détails elle n'avait plus qu'a demander, il avait a son sens réussit à libéré Rose de sa prison, il était important qu'elle garde un bon lien avec son frère d'ailleurs sa gentillesse absolue semblait l'avoir pardonner pour ses calomnies honteuse.

Leur mains s'enlacèrent tous en se mettant en route vers leur objectif! Sans talons il est vrai qu'elle ne fessait vraiment pas très grande l'Aberline mais cela lui rajoutait d'avantage de charme et elle paraissait encore plus mignonne au yeux de son homme.
Cela lui fessait encore drôle se définir ainsi... le copain d'Angeline... son petit ami. Cette simple pensé lui marqua un sourire jusqu'au oreilles et il le partagea a sa copine lors qu'elle protesta contre la taille d'Agron.


-Ca ne devrait pas être permis d'être aussi grand, j'ai vraiment plus l'impression d'être une naine en plein jour.

-Mais non! Tu n'es pas naine, tu est parfaite comme tu es!, c'est moi qui suis trop grand, toi tu es magnifique.

Lui dit il en lui volant un baiser.

-Serais-ce trop curieux de ma part que de te demander se que tu as fais ses derniers jours? Et ou allons nous?

-Ho moi, avant hier, j'ai trouver et ...perdu mon travail, je t'explique, j'ai eu une annonce comme barman et sorteur dans une boite de nuit, mais le boulot était pourri, de plus la boite a cramer suit a une fusillade entre vampire et chasseur, c'était pas beau a voir, mais je n'ai rien eu rassure toi, je me suis même fait un ami humain, chasseur lui aussi , mais il a ses propre convictions sur les vampires. Un chic type!

Il avait essayer de ne pas trop ébruiter l'affaire sur la boite de nuit, il lui avait tout avouer, mais rentrer dans trop de détails ne ferrait que inquiéter d'avantage, il en était ressorti vivant, certes c'était le bordel! Mais ils étaient saint et sauf lui et son ami. De plus une bonne relation se doit de tous se dire, mais de la a l'inquiété inutilement, ca ne serai que la stresser d'avantage.

-Si non hier j'ai préparé notre journée d'aujourd'hui, j'ai été prendre ton cadeau et voila,
Et toi ma douce? Qu'as tu fais ses deux jours ci?


Ils discutèrent un moment, Agron n'avait pas répondu a sa question sur leur destination afin de lui laisser la surprise, ils marchèrent ainsi quelques minutes, le lieu ne se trouvait vraiment pas loin.
Une fois sur place le germain était ravi qu'il fasse aussi beau, le lieu n'en était que plus merveilleux.
Ils étaient au pied d'une cascade qui se jetait dans un petit étang, de chaque coté de grosse roche fessait office de mur d'escalade et autour de l'eau, un jolie terrain mélange d'herbe et de galet trempant ses pied dans l'eau avant de se laisser aller a mesure de la profondeur.
Plusieurs mannequin était été installer, afin de jouer des mise en scène, certain ne ressemblait ni plus ni moins a un vieux paluse de l'antiquité, mais bon, Agron n'avait ni eu beaucoup de temps ni énormément de moyen pour faire ca.


-Voila! Ca te plaie? On va commencer par un entrainement physique histoire de se reposer après lors de la suite. Si quoi que se soit d'embête dit le!
Revenir en haut Aller en bas
Angeline R. Aberline

avatar
Messages : 144
Emploi/loisirs : Parler à sa poupée
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Mer 18 Sep - 17:28




"Entrainement sentimental"
Edena

Les compliments qu'il déversait en ses oreilles, avaient don de la faire rougir plus que de raison, pourtant des compliments elle en avait souvent fait les frais, mais jamais ils n'avaient aussi agréables à entendre. Battant des cils, Angeline posa son regard sur cet homme au sourire enchanteur, au regard hypnotisant, et au corps en s'en damner. Même une bonne soeur rendrait son aube pour lui courir après. A cette pensée, la poupée de sang ressentir comme une pression dans son thorax, imaginant un bref instant leur regard d'autres femmes tout aussi émerveillé que le sien à son encontre, et un sentiment étrange et inconnu naissait dans ses veines. Secouant brièvement de la tête elle écouta avec attention le récit de ses jours passés. Un travail obtenu et perdu dans la même journée, une fusillade entre vampire et chasseur mais il avait dégoté un ami humain et chasseur. Là c'était énorme pour Angeline qui voyait les chasseurs comme la pire menace à leur encontre, comment pouvait il devenir ami, alors qu'une fusillade entre deux camps avaient éclaté au point de faire bruler le domaine. Une multitude de question vint perturber son esprit, en même temps que son regard affolé planait sur son corps afin de trouver une blessure oubliant presque qu'il en était un vampire. Il la rassura par des paroles, mais la seule pensée qu'on puisse lui faire du mal, faisait saigner son coeur, et affolait son esprit. Elle serra un bref instant sa main dans la sienne, avant de porter son regard sur ce qui se dessinait devant elle.

-Sinon hier j'ai préparé notre journée d'aujourd'hui, j'ai été prendre ton cadeau et voila. Et toi ma douce? Qu'as tu fais ses deux jours ci?

Angeline prit une grande inspiration, ce qu'elle avait fait, ou qui avait elle rencontré? Elle se demanda soudainement si tout était bon à dire ou si parfois il valait mieux se taire. Son frère lui avait toujours dit que l’honnêté était une vertus essentielle, que le mensonge n'apportait que des problèmes. Il avait raison pour leur relation familiale mais Angeline ignorait tout de ce qui se faisait en couple. N'ayant guère l'habitude mentir, elle préféra ne rien dissimuler.

- Jack m'a trainé dans les bois pour cueillir des champignons, je crois qu'il avait besoin d'un terrain neutre pour que nous puissions échanger. Tu sais il est peut être étrange pour d'autres mais c'est vraiment quelqu'un d'adorable, il suffit juste de le connaitre.

Dit elle comme si elle voulait lui donner bonne figure. Jack était bien différent d'Agron, de Katherine ou encore de Quetsiya mais c'était un homme droit en qui on pouvait faire confiance. Elle se sentait presque obliger de le couver aujourd'hui comme il l'avait si bien fait autrefois et même encore aujourd'hui avec elle.

- Et puis je suis allée en ville, je devais déjeuner avec Jack au... Mystic Grill si j'ai bonne mémoire, mais j'ai préféré partir après qu'un odieux vampire se soit montré trop entreprenant.

Ses yeux s'illuminèrent lorsqu'elle découvrit un endroit magnifique au pied d'une cascade, un sourire se dessina sur ses traits alors qu'elle croisait le regard de cet homme qui avait bouleversé son quotidien et la personne qu'elle était. C'était somptueux, pour un peu elle en aurait presque oublié ce fameux entrainement pour profiter des vertus s'offrant à elle, et de la présence de ce bellâtre faisant chavirer son coeur pourtant bel et bien mort.

-Voila! Ca te plaie? On va commencer par un entrainement physique histoire de se reposer après lors de la suite. Si quoi que se soit t'embête dit le!

Elle hocha de la tête en remettant une mèche de ses cheveux s'étant fait la malle de son élastique.

- C'est magnifique, tu es vraiment surprenant de jours en jours Agron.

Dit elle en scrutant les choses présentes dont elle ignorait encore l'utilité. Elle posa son index sur sa bouche en songeant un instant à ce qui pourrait se produire ici avant de froncer des sourcils.

- Rassure moi tu ne vas pas me demander de te frapper? Car je serais incapable de te vouloir du mal. Ou inversement est ce que tu vas m'attaquer?

Angeline avança sagement regardant ce qui était disposé, ceci lui mis soudain la chaire de poule, un frisson d'appréhension pour la suite. Elle avait confiance en lui, mais elle ne savait pas du tout à quoi s'attendre, touchant du bout des doigts ces morceaux de bois terrés dans le sol, elle jeta un regard inquiet à Agron.

- Ils sont en bois...

Le bois cet élément si dangereux pour eux, un fin morceau dans leur coeur et ils redeviennent à l'état de cendres. Angeline se stoppa au milieu de tout ça, fixant un instant la petite cascade qui tombait avant de le regarder un fin sourire en coin.

- Par quoi on commence?

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/





--


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Sam 21 Sep - 10:15


Angeline fit le tour de se qu'avait construit Agron, rien de bien compliquer, quelques but de bois, un maillet, une force vampirique et hop le tour était jouer, mais si elle se souvenait bien, le haut de la cascade était l'endroit ou elle avait retrouver ca pouper et manquer de tomber, la chut ne lui aurait jamais été mortel, mais dans une crise de conscience Agron l'avait tout de même sauvée.

- C'est magnifique, tu es vraiment surprenant de jours en jours Agron.

Rose était perplexe devant certaines choses, elle ne comprenait peut être pas l'intérêt de tous ca, mais Agron préféra la voir se défouler su un mannequin en bois que sur lui, malgré son innocence et sa douceur, elle restait une vampire, et sa force était en elle, cacher ou plutôt, in-exploiter car ca n'était pas dans ses habitudes, mais elle était bien la, et Agron jura qu'il ne laisserai plus personne lui faire du mal, mais si un jour il n'est plus la, elle devra se débrouiller seul!

-Rassure moi tu ne vas pas me demander de te frapper? Car je serais incapable de te vouloir du mal. Ou inversement est ce que tu vas m'attaquer?

-Tu n'aura peut être pas le choix si tu veux apprendre correctement, et de mon coté je ne te ferais aucun mal...si tu évite les coups!

Des paroles peu rassurante pour la jeune femme, mais Agron n'était pas un psychopathe, il ne la blesserai pas volontairement, le but était qu'elle apprennent a se battre ou du moins a se défendre.

- Ils sont en bois...

Oui en effet... un problème? Tu dois aussi apprendre à connaitre les armes de tes ennemis et à pouvoir les neutraliser!

-Par quoi on commence?

Agron déposa son sac contre la falaise, il avait aussi prévu d'autre choses a l'intérieur, d'abord il en sorti deux pieux ainsi que deux matraque en nerf de boeuf, c'était un outil artisanal qu'il avait confectionner la veille c'est un style de matraque, et donc inoffensif pour eux a part a donner des coups.

-Tout d'abord... j'aimerais voir de quoi tu es capable, à main nue d'abord, attaque moi!!!

Angeline semblait impuissante ou du moins elle en voulait pas s'attaquer a lui, le simple faite de concevoir qu'il le blesse semblait la perturber.

-N'ai pas peur tu ne risque pas de me faire mal, je suis bien plus fort que toi, sans vouloir t'offenser. De plus je t'ai vu a l'action l'autre soir, avec ses chasseurs, tu n'y était pas aller de main morte, repense a ses gens la et attaques moi avec la même fougue!

Soudain elle se jeta sur lui et accepta de l'attaquer, après tous cela n'était qu'un entrainement et Agron savait pertinemment bien se qu'il fessait. Jamais il ne mettrait leurs vie an danger pour un simple exercices.Après cinq bonne minutes d'esquives et de contres il surprit Rose en l'attrapant par les épaules et en la plaquant contre le mur de la falaise, ses poignaient était sous l'entrave des mains de Duro, elle ne pouvait plus bouger et se retrouvait face a face a son copain.

-C'était pas si compliquer que ca finalement ?

Il lui vola un petit baiser, comme pour s'excuser et la remercier de s'être ouverte à lui et d'avoir accepter se qu'il lui demandait de faire.La suite serait moins pénible vu qu'il ne sagissait que de mannequin.

-Voila un humain...ou un vampire... oui je sais c'est pas super bien foutu mais on fera avec!

Effectivement les mensurations du corps était quelques peu... inhabituelle, des épaules large comme un ours avec une tête bien trop petite, Agron avait fait ca avec de la paille, du bois et des drapes, et question art, il s'arrêtait la!

-Bref, homme ou vampire, tu peut croiser n'importe qui avec de mauvaise intentions, l'un comme l'autre, le coeur est le point fatal, arrache lui le coeur et c'est fini, plante y un pieu, c'est radicale pour quelqu'un comme nous, mais un humain dégustera aussi comme il faut! Apprend a visé juste pour que chaque coup que tu devra donner soit fatal, tu n'aura peut être pas toujours l'occasion de frapper ton adversaire plusieurs fois. Même contre un vampire plus âgé, tu peut le vaincre si tu le touche au bon endroit d'un coup!

Agron lui montra plusieurs fois les bon geste a avoir pour planter l'arme dans le corps du pauvre mannequin, ensuit il lui apprit a développer sa force cacher, comme soulever des choses impensable, pour un humain, un parfait rocher d'une demi tonne fessait comme par hasard partie du décor... ensuit transpercer des cloisons de bois de plusieurs centimètre avec un simple coup de poing, choses a nouveau que les humain ne sont pas capable de faire.

Agron ne la prenait pas pour une idiote, loin de la, mais pour tous le apprendre il devait passer par certaine bases élémentaire, et il ne savait rien de son niveau à elle, donc il lui disait surement des choses qu'elle savait déjà.


-Tan qu'on y est... parle moi de se vampire trop entreprenant, que t'a t il fait?
Revenir en haut Aller en bas
Angeline R. Aberline

avatar
Messages : 144
Emploi/loisirs : Parler à sa poupée
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Dim 22 Sep - 16:32




"Entrainement sentimental"
Edena

-Tout d'abord... j'aimerais voir de quoi tu es capable, à main nue d'abord, attaque moi!!!

Angeline arqua un sourcil avant de faire un petit non de la tête. Hors de question pour elle de s'en prendre à lui, elle était certes plus jeune mais elle pouvait tout de même lui faire un peu mal. Elle glissa ses mains dans son dos en le fixant alors qu'il insistait. Elle ne pouvait pas se défouler sur lui sans aucune raison valable, et quand bien même il y en ai une, ses sentiments l'obligeraient à ne jamais commettre un acte qu'elle regretterait par la suite. Agron était persévérant, et sa patience fini par payer. Par dieu sait quel moyen Angeline se rua sur lui pour l’assener de coups, qu'il réussit à éviter sans grand mal. La poupée de sang se retrouva le dos rivé au mur, ses poignets aux creux des mains d'Agron. Elle plongea son regard dans le sien, alors qu'elle respirait normalement comme si rien ne venait de se produire. Ses yeux se fermant sur le doux baiser qu'il déposait sur ses lèvres avant de la quitter. Elle fit une petite moue dans son dos déçu de ne pouvoir le garder contre elle plus longtemps. Mais elle n'était pas là pour jouer et Agron non plus, vu les événements passés, Angeline devait très vite apprendre à se débrouiller seule. Bien qu'elle doutait fortement pouvoir tenir tête à un vampire plus âgé qu'elle.

-Voila un humain...ou un vampire... oui je sais c'est pas super bien foutu mais on fera avec!

Angeline posa doucement ses mains sur ses hanches en scrutant les mannequins difformes, un sourire figé sur le visage. Elle se retint de rire se contentant de sourire, il était adorable à regarder. Puis elle se concentra pleinement sur ce qu'il lui indiquait. Le coeur cet organe essentiel pour les deux races s'opposant, la différence est qu'il battait pour l'une des deux. Angeline savait qu'elle devait protéger son coeur mais elle ignorait le pourquoi. Tout comme elle ignorait pourquoi elle buvait chaque matin de la verveine. Elle s'exécutait sans rien demander, et aujourd'hui ses interrogations trouvaient pratiquement toute une réponse. Elle buvait ses paroles et les imprimait dans un coin de sa tête pour ne rien oublier. La théorie s'alliant à la pratique, Angeline était loin d'être une combattante pourtant son envie de bien faire était perceptible et elle s'efforçait de mener à bien ce qu'on lui demandait de faire. Bien sur ça allait à l'encontre de sa douceur que de frapper, mais elle était réaliste, les vampires, les humains et autres créatures étaient tous un danger potentiel pour elle, elle avait déjà fait les frais à trois reprises, il fallait qu'elle sache les combattre. Une minute de répit, Angeline posa les paumes de ses mains sur ses genoux, alors qu'elle était accroupis scrutant cet horizon si paisible. Un sentiment de déjà vu vaguait intérieurement en elle, et pourtant incapable de remettre le doigt dessus, sans doute faisait il nuit.

-Tan qu'on y est... parle moi de ce vampire trop entreprenant, que t'a t il fait?

Angeline remonta son regard dans celui d'Agron, alors qu'il lui faisait signe de venir à nouveau l'attaquer. Parler de cet homme n'était pas une bonne chose pour elle, il n'avait pas été aussi horrible que Klaus, mais sa manière d'être l'avait laissé perplexe.

- J'ai pas envie de parler de ce fameux Adam.

Déjà sans même s'en rendre compte, elle délivrait son prénom, en se redressant sur ses jambes. Remettant en place les pans de sa tunique blanche, alors qu'Agron insistait et pour qu'elle l'attaque et pour qu'elle lui parle. Angeline arbora une mine boudeuse pour la première fois. Elle troquait son sourire à une moue renfermée. Cet homme avait été ignoble avec elle, et elle espérait ne jamais plus le revoir, bien que cette ville était petite. Elle commença à frapper doucement Agron qui la contrait ou l'esquivait toujours sans problème, comme si jamais elle ne pourrait lui faire de mal. D'un sens cette idée la réconfortait car c'était bien la dernière chose qu'elle voulait. Les mots finirent par quitter ses lèvres, alors que son regard ne pétillait plus, elle se contentait de frapper Agron et plus elle expliquait les choses plus elle y mettait de la hargne sans même s'en rendre compte.

- Il m'agaçait avec son sourire radieux et son air prétentieux, comme si toutes les filles lui mangeaient dans la main. J'avais l'impression d'être enfermé dans un bocal où une guêpe me tournait autour pour me piquer! Il était trop tactile, et je crois, non je sais et je suis sure vu qu'il m'a laissé le nom d'un endroit où le trouver qu'il me voulait dans son lit... Je l'ai repoussé plusieurs fois mais il insistait! Je détestait le contact de ses mains sur moi... Il m'a mordu! Et m'a volé un baiser au coin des lèvres du coup je l'ai...

Est ce sa rage, ou bien un moment d'inattention d'Agron? Tout jurait il qu'elle réussit à lui mettre une gifle magistrale en plein visage. Dès qu'elle s'en rendit compte, Angeline poussa un petit cri de stupeur en posant ses mains sur ses lèvres, s'approchant d'Agron, en posant sa main sur la joue qu'elle avait frappé.

- Chéri je suis désolée, j'ai pas fais attention.

La poupée de sang complétement confuse par son geste, se mit sur la pointe des pieds pour déposer des baisers où sa main s'était écrasée, avant de lui faire un sourire d'excuse. Puis elle rajouta avec une pointe de malice.

- Je t'ai fais mal? Juste pour savoir car je lui ai balancé la même, en plus de quelques coups de journaux.

Angeline descendit de la pointe de ses pieds, et fixait ses yeux, il était toujours aussi hypnotisant voir même plus avec le temps, un sourire radieux commençait à se dessiner sur son visage, tout en le contemplant. Elle posa ses mains sur son épaule, avant de regarder le haut de la cascade et voir une barrière de bois brisé. Elle fronça des sourcils avant de regarder Agron qu'elle venait de nommer chéri pour la première fois.

- On était pas au dessus il y a quelques semaines?

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/





--


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Dim 22 Sep - 23:06

Adam? Il avait un nom c'était déjà ca, ou plutôt ca l'énervait déjà assez qu'elle s'en souvient, il ne pouvait pas lui en vouloir bien entendu, mais il n'en avait pas assez, qu'avait il fait pour qu'elle lui cache ainsi la vérité, il ne connaissait Angeline que depuis moins d'un mois et pourtant il était persuader qu'elle n'était pas une trainée, se simple mot se volatilisa de son esprit avant même d'y être entrer, elle n'était pas comme les autres certes, mais Agron savait qu'elle serait honnête avec lui et que tôt ou tard elle lui dirait tout.

Elle suivait l'enseignement de son copain avec une grande assiduité, pourtant ca colère grimpait doucement, elle se montrait un chouilla plus violente d'essai en essai, cette histoire la perturbait, autant que lui ne sachant rien de se qu'il s'était passer. Ensuit ils reprirent l'entrainement en duel, maintenant qu'elle savait comment attaquer, la prochaine étape serait de se défendre, mais il lui laissa un dernier assaut pour faire bouillir se qui mijotait dans sa tête.


-Il m'agaçait avec son sourire radieux et son air prétentieux, comme si toutes les filles lui mangeaient dans la main. J'avais l'impression d'être enfermé dans un bocal où une guêpe me tournait autour pour me piquer! Il était trop tactile, et je crois, non je sais et je suis sure vu qu'il m'a laissé le nom d'un endroit où le trouver qu'il me voulait dans son lit... Je l'ai repoussé plusieurs fois mais il insistait! Je détestait le contact de ses mains sur moi... Il m'a mordu! Et m'a volé un baiser au coin des lèvres du coup je l'ai...

Agron évitait les coups sans grande difficulté mais c'était pas « son » entrainement, le but était qu'elle se défoule et exprime ses sentiments par la force, il ne voulait pas et ne la rendrait pas catcheuse pro, en aucun car elle en deviendrait camionneuse poids lourd etc, mais elle se devait d'apprendre et de sortir d'ennuis seul. Sa force grandissait, il gardait ca garde sans souci mais ses parole le troubla et il resta figer un instant... «  ses mains sur moi »... « Il m'a mordu »... « un baiser »... il n'en croyait pas ses oreilles, qui était se petit enculer d'Adam qui avait oser agir ainsi?

Se bref moment ou il se déconnecta du monde lui couta une gifle en plein visage, chose à la quel il ne s'attentait pas vraiment. Il se rendit compte de plusieurs choses.
Rose était donc devenue tellement importante et précieuse!!! il ne pouvait supporter l'idée de la perdre ou qu'on s'en prennent à elle, il l'aimait vraiment, pas comme les jeunots, les humains n'avaient plus la maturité de connaitre l'amour le vrai, comment pouvait il murir en moins d'un siècle?
Il comprenait désormais encore mieux les sentiments de Jack pour sa soeur.

Se qui le rappela à la réalité était l'exclamation d'étonnement et de surprise d'Angeline.
Elle pensait lui avoir fait mal? Non loin de la, l'effet de son coup n'était rien de douloureux pour se « vieux vampire », il passa tout de même sa mains sur sa joue, pour vérifier si cela était bien réelle.


-Chéri je suis désolée, j'ai pas fait attention.

Elle s'excusa mille fois sans qu'il puis en placer une, elle se dressa le plus haut possible et l'embrassa pour s'excuser.
Ne comprenait elle donc pas le but de cette entrainement, Agron était un peu furieux intérieurement, il ne lui en voulait pas pour se qui s'était passer avec Adam, loin de la, mais sa manière de s'excuser alors qu'elle na fait que se qu'il lui avait demander... si elle n'était pas sa copine il lui en aurait collé une grosse dans sa tronche! Il calme son esprit surmené, mais c'était la première fois qu'elle frappait quelqu'un qu'elle aimait et il reconnaissait que ca ne devait pas être évident et que les excuses à volos étaient légitimes et polie.


-Je t'ai pas fais mal? Juste pour savoir car je lui ai balancé la même, en plus de quelques coups de journaux.

Elle redescendit, Agron plongea son regard dans ses yeux.

-Tu ne comprend donc pas! Tu n'as pas a t'excuser, t'excusera tu devant quelqu'un qui te veux du mal? Non? Bah dit toi que c'est pareil, tu as fais se que je te demandais... je suis fière de toi!

Elle passa ses mains sur ses épaules et admira les environs pour enfin remarquer le dessus de la cascade, lieu de leur première soirée.
Agron devait se montrer patient avec ca douce Rose, Duro lui avait vécu des siècles de guerres et de sang, provoquer par lui même ou par autrui, il avait vécu dans la mort et le carnage, chose inconnu pour Angeline, cette petite poupée sortie d'un compte de fée, l'incarnation même de la douceur et de l'élégance, l'amour et la sagesse. Tous le contraire du Germain, ou plutôt de se qu'il était dans un noir passé.


-Si... c'est la que tu as récupéré ta poupée et que tu a manquer de tomber... note tu ne te serais rien fait de grave...mais le simple faite de te voir chuté ma stresser et poussé à te « sauver ».

Il s'écarta d'elle un instant, l'entrainement n'était pas fini, d'ici une heure ou deux, ils se câlineraient  dans les bras l'un de l'autre mais en attendant ils devaient terminer se pourquoi ils étaient venu.
Il lui expliqua qu'un vampire un vrai ne reculait devant rien pour ses convictions, lui c'était Rose, a part elle, il n'avait rien de chère a son coeur! Tous lui avait déjà été prit, il n'avait plus rien a protégé, ca force n'était donc que de la violence gratuit durant des siècles, aujourd'hui elle s'épanouissait d'une autre façon, il ne tuait plus d'humain pour le plaisir, et devait se protégé ainsi que celle qui fessait trembler son coeur.


-Regarde se que tu dois pouvoir faire!

Il s'approcha d'un arbre et d'un seul coup de poing il le transperça, il souleva un rocher énorme et l'envoya voler au sommet de la cascade, en faite il se défoulait pour expier les ondes négatives qu'il avait, cette histoire avec Adam le rendait dingue, ca jalousie commençait a s'accroitre, il devrait tous de même la calmer, car la jalousie est un bien gros défaut lorsqu'il pousse les gens a commettre des erreurs, il ne voulait pas devenir invivable, elle était innocente, par contre se mec la ...il en subira les conséquence!

Il fonça vers Angeline, prise par surprise elle laissa échapper un petit cris, il se trouvait dans son dos, une main sur sa bouche, bâillonnant cette délicate fleure, elle l'avait tout de même appeler « chéri » chose qui faillit raviver son coeur, son autre main se trouvait derrière sa tête.


-Tu es morte! Je t'aurais briser la nuque aussi sec!

Il la relâcha et fila a nouveau dans les bois a toutes vitesse, le but n'était pas de faire peur a Rose, mais bien de lui faire comprendre la difficulté de la survie, se protégé des humains n'était rien comparé a se protégé des vampires! Il ramassa une pomme de pins et fonça a nouveau vers sa moitiez, bondissant de nul part il mima de lui planter sa pomme dans le coeur, bien entendu il stoppa son action au moment ou le fruit du pin heurta le haut de sa poitrine!

-Tu es morte a nouveau! Si cela avait été un pieu!

Il se débarrassa de son objet, Rose ne semblait pas tellement apprécier cette partie de la leçon, ou du moins elle semblait choquer par la rapidité et les actes d'Agron, elle ne devait pas se sentir si vulnérable, le faite qu'elle se voit affronter Duro ne la mettait pas en bonne situation. Lors d'un réelle problème, ces sens seraient bien plus aiguisé.
Le vampire ramassa ses deux nerf de boeuf, cela ressemblait de loin a une matraque de policier, il lui en lança un et garda l'autre fermement serrer dans son poing.


-Apprend à te défendre maintenant! Je ne vais t'attaquer qu'avec des coup horizontal ou vertical! Pas de fourberie ni rien, une attaque basique...essaye des les éviter ou contre avec ton arme!

Il se jeta sur elle comme un fou furieux, elle eu le bon réflexe de bondir elle aussi en arrière, Agron commençait doucement, elle évita les coups avec souplesse et agilité, bien mieux qu'il ne l'aurait cru, il accéléra donc ses assauts, elle esquiva tan bien que mal, quitte à reculer de plusieurs mètres, mais Agron ne se relâchait pas pour autant! Lors de sa dernière frappe elle contra de justesse mais se fit désarmé face à la force de l'européen.

Il glissa le bout de son arme contendante sous le menton de sa belle, et fit un bruitage de la bouche comme pour dire qu'il lui tranchant la gorge. L'entrainement touchait a sa fin, du moins la partie pratique, il était temps de se relaxer dans l'eau, sans dire un mot il s'approcha de Rose et prit son visage entre ses mains, elle s'étaient bien débrouiller l'air de rien! Et il était fière d'elle! Il lui fit comprendre tous cela par un simple regarde, bien plus doux que précédemment, un sourire s'afficha aussi sur son visage avant de l'embrasser.


-Suit moi!

Il enleva ses vêtements et le posa a coté de son sac...tous ses vêtements, si les années ne lui avait toujours rien appris c'était bien sa pudeur, se montrer tors nu ne le dérangeait pas le moins du monde, et a poils ... non plus en faite, enfin...pas devant n'importe qui non plus. Il pénétra délicatement dans l'eau de source et fit quelques brasse et fessant signe a sa bien aimer de le rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Angeline R. Aberline

avatar
Messages : 144
Emploi/loisirs : Parler à sa poupée
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Lun 23 Sep - 3:32




"Entrainement sentimental"
Edena

Angeline se retrouva désappointée face à l'attitude qu'il adoptait. Quoi de plus normal qu'elle s'excuse alors qu'elle venait de le frapper. Il n'était pas un homme lambda dans sa vie et pourtant en cet instant, c'était totalement ce qu'il voulait qu'elle pense de lui. Chose complétement impossible pour la petite vampire, incapable de faire du mal à autrui. Certes il fallait qu'elle apprenne à se défendre, qu'elle sache comment agir en toutes circonstances mais là c'était son petit ami sous ses yeux et pas un homme qui lui voulait du mal. Elle resta un instant stupéfaite, son ton était plus dur et Angeline redouta subitement la tournure des événements. Elle releva un instant son regard sur la petite barrière qui avait plié sous son poids, et des brides de souvenirs emplir son coeur mort. Ce moment elle aurait aimé le revivre et pouvoir en profiter sans le quitter au levé du jour. Mais l'important était qu'aujourd'hui elle pouvait profiter d'une toute autre manière de sa présence. Reportant son attention sur le bellâtre lui montrant divers chose sur un arbre ou un rocher, Angeline écarquillait des yeux, et jeta un petit regard à ses mains se demandant si elle, elle était capable de ça sans avoir une poussée d'adrénaline.

Ce qu'elle redoutait le plus fut qu'il l'attaque et l'incite à se défendre, et elle ne fut pas épargnée par cela. Morte plusieurs fois fictivement ça l'agaçait en même temps que ça la frustrait de le voir agir comme ça. Non pas qu'elle lui en voulait, elle comprenait parfaitement pourquoi il se comportait ainsi, comme pour la protéger, mais il passait plus dans le rôle du professeur intolérant que le petit ami adorable qu'elle connaissait. Elle se débrouillait comme elle le pouvait pour éviter ses attaques, mais c'était difficile pour elle qui n'avait pas du tout l'habitude de devoir faire face à une rapidité aussi impressionnante et une force aussi époustouflante. La poupée de sang donnait tout ce qu'elle pouvait pour s'éviter de prendre un mauvais coup et surtout lui montrer qu'elle était capable de faire ce qu'il attendait d'elle, bien qu'elle prenait sur elle. C'était un grand changement pour elle, de passer de la femme pacifiste incapable de faire du mal, à celle qui apprenait à se battre pour se protéger d'ennemies dont elle n'avait jamais eu à se soucier. Elle qui autrefois regardait le monde de sa fenêtre, croyant à des monstres imaginaires, aujourd'hui le touchait et voyait que ces monstres étaient différents de ce qu'on lui avait conté. Jack au fond de lui voulait la préserver de ça mais aujourd'hui il était conscient, qu'elle ne pouvait pas rester éternellement ainsi. Angeline soupçonnait même une once de soulagement en lui de la savoir entouré sans même qu'il ne l'avoue.

Elle finit par être désarmée par son homme qui mima de lui saigner la gorge ce qui la fit tout de même sourire, bien qu'elle était épuisée tant physiquement que mentalement. Elle était certes un vampire mais peu habituée à ce genre d'effort comparé à lui qui avait vécu beaucoup de chose dans son passé. Angeline ne disait pas un mot essayant de rassembler son esprit pour qu'il soit au grand complet quand elle sentit ses mains englober son visage, elle ferma les yeux un court instant avant de les ouvrir sur lui. Il était redevenu doux, calme et hypnotisant, ce qui la fit sourire. Comme on dit après l'effort le réconfort et cette note fut soldée par le contact de ses lèvres dont elle ne se lasserait jamais.

-Suit moi!

Angeline se demandait ce qu'il lui réservait encore pour la suite. Et la suite fut... attrayante. Agron se mettait à nu pour rejoindre l'eau, un instant elle ferma les yeux, pour lui laisser de l'intimité, peu habituée à voir des hommes nus, voir même pas du tout habituée, c'était pas le genre de la maison Aberline! Il était vraiment surprenant, et elle l'enviait dans sa manière d'être. Un sourire mutin sur le visage, elle ré ouvrit un oeil puis l'autre en plissant du nez adorablement, alors qu'il avait disparu dans l'eau lui faisant signe de le rejoindre, il était splendide. Et là ce fut la panique à bord, heureusement elle savait nager mais alors se mettre nue devant un homme, même si il était son petit ami, c'était pas commun pour elle. Angeline mordilla sa langue discrètement avant de se séparer de ses ballerines. Prendre son temps pour réfléchir à ce qu'on devait faire en même temps qu'on retirait ses fringues c'était bien aussi non? Elle défit l'élastique, laissant tomber en une cascade de boucles ses cheveux sur ses épaules, avant de déboutonner le côté de sa tunique pour la poser dans un coin. Puis elle fit tomber son pantalon, avant de se diriger vers l'eau. Elle resterait avec ses sous vêtements de dentelle noir qui laissaient déjà assez entrevoir sa peau, c'était déjà un grand pas pour elle que de se montrer dans cette tenue, surtout que n'importe qui pouvait les surprendre, c'était surtout ça son soucis, pas le fait que ce soit lui. Angeline était timide, pudique et ça tout ceux qui la connaissait le savait. Une seule personne avait de voir son corps est c'était lui, mais pas ici alors que n'importe qui pouvait les regarder et se rincer l'oeil, peut être changerait elle ce trait de caractère avec le temps. La température de l'eau n'était pas un problème pour elle de part sa nature, elle avançait doucement sentant quelques galets sous ses pieds avant de nager tranquillement, ses cheveux s’imprégnant d'eau. Elle fit du sur place un moment avant de regarder Agron avec un sourire malicieux.

- Est ce que tu es toujours aussi dur quand tu entraines quelqu'un... Ou tu peux être encore pire que ça? Que je sache pour l'avenir.

Angeline pensait déjà avoir la réponse à sa question en vu du passé tumultueux dont il lui avait conté quelques briefe. Elle tourna autour de lui, tout en fixant ses yeux, n'effaçant pas son sourire.

- Le cours est fini ou tu attends que je baisse ma garde pour m'attaquer de nouveau?

Un petit rictus amusé s'échappa de ses lèvres alors qu'elle disparaissait sous l'eau pour réapparaitre quelques secondes plus tard dans son dos. Elle riva sa poitrine à son dos, et passa ses bras autour de son torse, avant de murer ses lèvres à proximité de son oreille et lui chuchoter.

- Merci même si c'était pas facile, merci pour ta patience.

Elle déposa un tendre baiser sur son épaule, en déposant d'autre en remontant le long de son cou avant de mordre avec délicatesse sans lui faire mal le lobe de son oreille. Un sourire simple sur le visage, la brunette dévora l'arrière de son cou de baiser, alors que ses genoux se tenaient sans mal à sa taille. Puis elle s'approcha à nouveau de son oreille.

- Un moment j'ai cru que tu étais en colère contre moi, rassure moi c'était pas le cas? Ou du moins ça t'es passé?

Demanda t-elle en passant sa main dans ses cheveux court, alors qu'une de ses mains restaient posées sur son torse, ses lèvres embrassant les parcelles de sa peau. Rien chez lui n'était à jeté, il était parfait à ses yeux, tant physiquement que mentalement. Ils étaient différents certes, Angeline plus douce et lui peut être plus brute, mais elle l'aimait ainsi. Pour rien au monde elle n'aurait voulu le transformer en marshmallow, car intérieurement cette once de rage qu'elle avait perçu dans ses iris noyées de sang lors des batailles avec les chasseurs lui avait plu.

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/





--


Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Mar 24 Sep - 15:51

L'eau était parfaite! L'été s'achevait doucement mais de beau jours restaient prévisible, leur journée était bénit par un soleil au zénith et un ciel radieux sans nuage, le milieu de la journée était passer et l'entrainement physique aussi. Ils se relaxaient désormais dans l'étendue d'eau, Angeline semblait quelque peu désappointer par le nudité dont fessait preuve Duro, il n'avait pas penser un seul instant que cela la gênerait peut être et qu'elle n'en ferait pas autant, ca n'était pas son but bien sur! Agron nageait en direction de la cascade, la puissance de l'écoulement le massait le dos, c'était nickel!

Le jeune femme hésita un instant et après une grande bouffée d'air inutile elle commença à se déshabiller, Agron constatait qu'elle n'avait pas l'habitude de faire cela devant quelqu'un... quelques part à la fois normale et rassurant, mais son interprétation lui fessait surtout voir qu'elle n'avait pas l'habitude des hommes et des moment charnels, connaissant son frère il avait du la préserver de bien des choses. Duro ne savait pas que la petite était toujours vierge après trois cent ans.

Elle garda ses sous-vêtement, mais quel beauté! Agron avait déjà prit plaisir à l'admire sous plusieurs angle mais jamais si peu vêtue, après tout! Il n'était pas encore passer a l'étape supérieur, il n'avait fait que dormir ensemble, cela restait un agréable moment!
Ses formes était parfaite pour son petit gabarit, elle glissa un pied dans l'eau avant de se laisser aller totalement, elle barbotait un moment sur place seul avant de rejoindre Agron.


-Est-ce que tu es toujours aussi dur quand tu entraines quelqu'un ou tu peux etre encore pire que ca? Que je sache pour l'avenir.

-Hahaha tu trouve que j'ai été dur? Mon frère et moi avions été élevé a a barbare, surtout moi et donc je le défendais et je lui apprenait a se débrouiller seul, cela remonte a très longtemps et déjà la j'étais beaucoup moins sympa qu'aujourd'hui, je te parle de ca...c'était forcément avant ma transformation....

Agron eu un de ses petit moment d'absence, sur toute ca vie il ne se rappelait pas toute les conneries qu'il avait fait, mais ses souvenir d'avant sa mort ca...il n'oubliais pas le moindre détaille.
Son frère lui manquait... son corps était enterrer quelques part dans le nord de l'Allemagne, tous avait changer en huit cent ans, peut être qu'aujourd'hui un building était bâti sur sa tombe... si un jours il rentre au pays il tenterait de le retrouver pour lui donner une meilleur sépulture, si bien sur il restait quelque choses de ses os... Soit , se n'était ni le moment ni l'endroit pour être prit de nostalgie et de dépression.


-Le cours est fini ou tu attends que je baisse ma garde pour m'attaquer de nouveau?

-La première partie du moins, mais on peut arrêter quand tu veux! La suite sera plutôt sur tes connaissance et si tu a encore des questions sur quoi que se soit don tu ignorais encore les réponses.Ou bien des question sur moi si tu le souhaite, j'ai eu une très longue vie et tu mérite de la connaitre.

Angeline lui offrit son plus beau sourire, chose qu'il lui rendit juste avant qu'elle ne plonge sous l'eau, il la senti passer a proximité de lui avant de remonter a la surface dans son dos, Il se laissa enlacer par sa copine, sentant son corps entrer en contacte avec le sien, Bon sang il la boufferai bien toute crue ici et maintenant, mais cela restait un lieu public et il doutait fortement que se soit le style de Rose,

-Merci même si c'était pas facile, merci pour ta patience.

Se petit bout de femme s'agrippa a l'aide de ses jambe a sa taille et le remercia par une multitudes de baiser des épaules a la nuque en passant par un délicat mordillement d'oreille, il se laissa cajoler un instant avant qu'elle ne reprenne parole.

-Un moment j'ai cru que tu étais en colère contre moi, rassure moi c'était pas le cas? Ou du moins ça t'es passé?

Agron pondérait sa réponse dans ça tête le plus honnêtement possible, il ne devait pas faire de crise de jalousie plus à son âge, il s'occuperait de cet Adam tôt ou tard, mais ca n'était pas a Rose de se faire disputer par Duro pour des actes dont elle était la victime.elle attendait ca réponse tout en continuant d'embrasser son corps et de lui caresser les cheveux.

-Non...bien sur que non je n'était pas en colère contre toi! J'avais un excès de haine contre se vampire qui ta malmené, je m'occuperais de lui afin de lui apprendre les bonnes manières! Je suis soulager qu'il ne se soit rien passer d'autre... ma chérie!

Malgré les années il restait un sentimental lors que quelqu'un arrivait a faire vibrer son coeur comme Rose le fessait actuellement, si non il ne serait pas le même, plus distant, plus froid et moins doux surtout. Cela restait incomparable au démon qu'il fut il y a un siècle.
Il se retourna vers elle et l'attrapa par la taille, elle passa ses jambes autour de lui une nouvelle fois, Agron sentait en lui le besoin d'exprimer l'amour qu'il avait pour elle, si même cela était prématurée il s'en moquait, se n'était qu'une simple parole mais qu'il se devait d'annoncer, peut importe si la réponse tardait a venir ou bien même si elle ne répondait pas, il savait qu'elle l'appréciait beaucoup c'était déjà ca.


-Rose... j'espère ne pas t'avoir offenser durant ses exercices, mais je fais ca pour toi, si il t'arrivais malheur je ne pense pas m'en remettre, je ferais tous mon possible pour être la, a tes cotés!... Je t'aime!

Il l'embrassa tendrement avec tout son amour pour elle, il se sentait tout timide, alors qu'il était nu dans l'eau serrant dans ses bras la femme qu'il aimait plus que tout.
Leur lèvres étaient toujours scellée les une au autres alors qu'elle n'avait encore rien dit, mais sa participation au embrassade disait déjà du positif.

Lors que leur étreinte du terminer il la laissa s'exprimer tout en la gardant dans se bras, baladant ses mains le long de son dos, filant sur le bas de ses reins, elle avait décidément un corps de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Angeline R. Aberline

avatar
Messages : 144
Emploi/loisirs : Parler à sa poupée
MessageSujet: Re: Entrainement sentimental Mer 25 Sep - 2:21




"Entrainement sentimental"
Edena

La séance d’entrainement physique semblait terminée, il lui proposait la théorie. Angeline réfléchissait au fond d’elle-même pour trouver des questions à lui poser. Concrètement elle avait plutôt bien pigé les choses, le cœur était un organe essentiel pour les deux races, sans lui, bonjour la terre et ses vers de terre. Le lapis aussi elle avait comprit à quoi il servait, le soleil brulait les vampires n’en portant pas, raison pour laquelle elle vérifiait toujours machinalement si son collier était toujours autour de son cou. Concernant la vie d’Agron, elle ne ressentait pas le besoin de lui poser des questions, Katherine lui avait proposé de lui en dire plus, mais la poupée avait refusé. Elle apprendrait à le connaitre au fur et à mesure de ce qu’il voudrait ou ressentirait le besoin de lui dévoiler. Elle savait déjà le principal, il avait eut un frère, n’avait pas été un ange, bien qu’elle ignorait l’importance de ses crimes, les ayant comme alléger par le biais de ses sentiments. L’important pour Angeline était l’homme qu’il semblait être aujourd’hui, calme, posé, protecteur avec elle, et surtout il ne la voyait pas comme les autres, comme une bête de foire étrange dont on voulait percer l’âme. Sa façon d’être, intriguait les personnes la rencontrant, mais Angeline ne comptait pas changer sa personnalité. Certes elle prendrait peut être un peu de caractère, se transformera sans doute en une véritable femme, mais pour rien au monde sa douceur et son innocence ne la quitteraient. Ses genoux posés contre sa taille, ses bras passant autour de lui, elle déposait quelques baisers ça et là, alors qu’elle attendait la réponse à sa question. Il mit du temps à répondre, du moins, les secondes s’écoulant semblaient une éternité pour la poupée de sang. Un instant elle s’inquiétait de ce qu’elle avait pu dire ou faire le mettant dans un état pareil. A moins qu’elle ne se fasse du mouron pour rien du tout, cependant Angeline avait la fâcheuse tendance à culpabiliser très vite.

-Non...bien sur que non je n’étais pas en colère contre toi! J'avais un excès de haine contre ce vampire qui t'as malmené, je m'occuperais de lui afin de lui apprendre les bonnes manières! Je suis soulager qu'il ne se soit rien passé d'autre... ma chérie!

- Je ne te demande pas de le faire, je ne veux pas qu’il te fasse du mal, je m’en voudrais. Même si je ne doute pas de tes capacités loin de là.

Dit-elle alors qu’il se retournait pour la saisir à la taille et la coller contre lui. Angeline encercla sa taille de ses jambes et passa ses bras autour de son cou, caressant délicatement ses cheveux, se noyant déjà dans son regard hypnotique. Cet homme avait le don de réveiller des choses inconnues en son être, des sensations délicieuses et électrisantes, mais en rien dérangeantes. Elle n’avait jamais ressentit ça avec les hommes qui lui faisaient la cour autrefois quand elle mettait encore le nez dehors pour jouir des richesses d’un monde qui avait évolué à grande échelle.

-Rose... j'espère ne pas t'avoir offensé durant ses exercices, mais je fais ca pour toi, si il t’arrivait malheur je ne pense pas m'en remettre, je ferais tous mon possible pour être là, à tes cotés!... Je t'aime!

Un soubresaut s’empara de ses épaules alors qu’il scellait ses lèvres aux siennes avec tendresse, ne lui laissant nullement le temps de répondre. Angeline posa sa paume sur sa joue, répondant à son baiser avec plus de passion, entremêlant sa langue à la sienne, dans une caresse somptueuse. Elle ne s’était pas sentit offensé durant l’entrainement, il avait voulu la faire réagir et s’y était pris de la bonne manière. Les paroles qu’il venait de formuler, résonnaient comme une promesse qu’il lui faisait. Ses bras qui la serraient contre lui, jamais elle ne s’en lasserait, sa présence lui manquait au quotidien, les attentions qu’il avait, sa voix, sa silhouette, lui tout simplement. La poupée de sang se sentait étrangement vivre, une sensation qu’elle n’avait jamais connue en la présence d’autres hommes que lui.  A son contact, elle se transformait doucement, la chenille sortait de son cocon lentement mais surement pour se transformer plus tard en un papillon. Elle mesurait moins ses gestes, préférant laisser parler ses pulsions qu’il générait en elle, se montrant plus entreprenante sans jamais manquer de douceur. Quand il relâcha ses lèvres, les yeux clos, elle colla son front au sien, ses mains se baladant sur elle l’enivrait comme jamais, oubliant presque le lieu où elle se trouvait. Plus rien n’avait d’importance à part lui, son sourire, ses yeux, son corps contre elle.

- Agron… je ne pourrais jamais te promettre d’être comme toutes ces femmes contemporaines que les hommes semblent adorer, car je suis différente d’elle en tous points. Je ne pourrais jamais te promettre de porter leurs vêtements dénudés à la vue de tous…

Oui Angeline avait remarqué à quel point les femmes se dénudaient de plus en plus pour plaire aux hommes, ce n’était pas du tout son genre. Elle était féminine mais conservaient ses attribut pour elle, et pour lui. Pourtant ces femmes semblaient étrangement attirer les hommes qui se damnaient pour elle. La vulgarité semblait être un atout dans ce monde.

… de danser au milieu d’un troupeau d’homme pour qu’il te jalouse mais si je peux te promettre une chose c’est…

Elle ouvrit ses yeux de biche sur les siens, son regard pétillait dans le sien, alors qu’elle laissait ses mains quitter son visage pour caresser son buste, redessinant du bout des doigts la forme de ses muscles.

- Que je t’aime à m’en faire saigner les veines et que jamais je ne te trahirais.

La petite poupée contempla sa réaction dans son regard. Elle n’y connaissait peut être rien aux relations de couple, même son frère n’avait pas de petite amie sur qui Angeline pourrait se pencher. Elle découvrait aux creux de ses bras, toutes ces choses dont elle avait rêvé pouvoir sentir le gout un jour. D’autres hommes avant lui, lui avaient fait des propositions indécentes, des siècles en arrière, mais jamais elle ne s’était laissé tenté, pour la simple et bonne raison, qu’elle ne nourrissait pas de sentiments à leur égard. Angeline déposa à nouveau ses pétales de roses sur ses lèvres pour l’embrasser tendrement, alors que ses mains le serraient contre elle, elle les fit dévier sur sa mâchoire, baisant délicatement son cou avant de lui souffler à l’oreille.

- Garde moi près de toi cette nuit.

Elle colla sa tempe à la sienne, alors qu’elle le gardait dans ses bras, fermant les yeux pour imprimer ce moment unique où leurs sentiments parlaient pour eux. Les mains d’Agron sur sa peau de neige, l’électrisait au point qu’elle resserra ses cuisses contre lui, alors qu’elle était tout à fait détendu avec lui, loin de se sentir oppressée. Des réactions étranges qu’elle ne contrôlait pas, que seul son corps lui dictait. La poupée se détacha doucement de son buste sans pour autant quitter ses bras, elle fixait ses yeux, alors que sa main parcourait les traits de sa mâchoire, elle se sentait comme enfermée dans une bulle où rien ne pourrait venir la perturbé. Étrangement elle laissa trainer ses oreilles autour d’eau, le vent soufflait très légèrement sur quelques feuilles, l’eau faisait son office autour d’eaux, pas un battement de cœur humains, pas l’ombre d’une respiration, juste eux, dans cette eau. Elle prit avec douceur les mains d’Agron dans les siennes et les déposa sur ses hanches, alors que ses prunelles se fixaient dans les siennes. Sans précipitation, sans s’en sentir forcée, elle glissa ses mains dans son propre dos, défaisant l’attache de son soutient gorge, avant de le faire glisser contre sa peau. Loin d’être matérialiste, elle le laissa flotter sur l’eau. Posant ses mains sur les mains d’Agron, avant de l’inciter à les laisser glisser le long de ses cottes, des frissons s’emparant de sa peau de porcelaine, alors que ses pouces passaient son abdomen. Ainsi elle fit remonter ses mains jusqu’à sa poitrine, un soupir discret et incontrôlé s’échappait des ses lèvres rosées.

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/





--


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Entrainement sentimental

Revenir en haut Aller en bas

Entrainement sentimental

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Aberline-