RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Your death and your new existence - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Your death and your new existence - Emma Ven 20 Sep - 21:58



Your death & your new existence.
Même si tout ne s'était pas déroulé comme prévu, le but était atteint, Matis encore en vie cela il n'avait pu y remédier, bien trop préoccupé par la vie de la jeune femme ayant pleuré la mort d'un homme de bien pourtant au service de l'Italien. Les mains rivées contre le volant, Ayden avait retiré sa veste et les gants qui lui couvraient les mains, plus serein, plus apaisé, il savait qu'Emma ne craignait plus rien pour l'heure, si son dernier plan s'effectuait sans encombre alors les jours de son humaine seraient saufs. La route défilait devant les phares de la mustang, Ayden avalait des kilomètres de bitume sans prononcer un mot, les larmes de la jolie rousse furent un instant la seule mélodie dans l'habitacle jusqu'à que son cœur sonne une toute autre symphonie, celui de la sérénité. Contre son épaule, le vampire sentait le visage de la belle, le parfum de ses cheveux rejoignait lentement ses narines alors que ses souffles ensommeillés lui prouvaient combien il n'avait pas agis que par pur intérêt ou vengeance, tout ce qu'il avait fait été pour elle, pour ce corps fragile endormi contre le sien, jamais il ne faillerait à sa protection, il le lui avait juré, ce serait ainsi pour les restes des jours qu'elle aurait à vivre, qu'il vivrait encore auprès d'elle. L'entrée de la ville qu'il convoitait depuis plus d'une semaine s'offrit à son regard, la nuit dévorait les immeubles, leur lueurs semblaient offrir mille merveilles au regard du damné qui rentrait chez lui sans en avoir prémédité, des mois plus tôt, son retour. Il était sensé ne jamais revoir cette citée, lorsqu'il en était parti c'était dans le but d'offrir gain de cause à une tierce personne dont Al' avait précisé les attentes avant de rejoindre, sous l'ordre de son protégé, lui aussi cette métropole où mains meurtres et atrocités avaient été commis avant même qu'il ne devienne une créature lunaire. Ayden tourna le volant dans un quartier simple, ni trop riche, ni trop précaire et les abords d'une maison banale, où quelques rosiers grimpaient contre l'estrade l'entourant, se présentèrent au chasseur qui gara la voiture face à celle-ci. Quelques mois s'étaient écoulés depuis qu'il avait franchi le seuil de cette demeure et pourtant il lui semblait que c'était encore hier. Lorsqu'il arrêta le moteur, sortit de la voiture et en fit le tour, Ayden saisit le sac de billet dont il passa la bandoulière contre son torse pour enfin enserrer délicatement le corps endormit d'Emma.

Le damné passa le seuil, s'aida d'une épaule pour allumer quelques lumières dans le logement, qui malgré l'absence de celui-ci était encore tel qu'il l'avait laissé, afin de la déposer dans le sofa d'un salon d'époque mille neuf cent trente, il déposa le sac dans l'un des placards par la suite. La seule fantaisie des lieux? Une télévision qu'il alluma, le volume au minimum afin de s'assurer d'une chose qui, pour l'instant, ne passait pas encore en boucle sur les canaux. Un bref coup d’œil à l'horloge au dessus de la cheminé lui indiqua qu'il avait encore un peu de temps devant lui. Reprenant lentement ses aises dans un domaine qui était sien, Mattews croisa les bras sur son torse, replia les doigts aux pans de son tee shirt taché de sang et le retira avant de se diriger vers l'âtre où il colla quelques bûches avant de leur faire prendre feu. Dans son sommeil, Emma grelottait, elle n'avait pas froid pourtant mais sans doute les brides douloureuses de la soirée lui faisaient faire quelques cauchemars qu'il voulait effacer à tout jamais de son esprit. Personne ne savait qu'elle était ici, elle était en sécurité, vraiment protégée de quiconque la traquait encore quelques minutes, le temps que le premier plan d'Ayden, visant à lui offrir une réelle plénitude, n'entre enfin en jeu. Lentement il se dirigea vers la fenêtre, bougea le voile la couvrant et fixa les alentours, rien, pas l'ombre d'une menace, Ayden reporta ensuite l'attention sur le visage doux du trésor qu'il venait de récupérer, accroupi devant elle, il caressa tendrement sa joue jusqu'à ce qu'elle ouvre les yeux sur les commissures fendues que le vampire lui offrait. "Hey... comment te sens tu?" Sa réponse lui fit froncer les sourcils tandis qu'il se redressait et filait dans la cuisine le temps de lui ramener quelque chose à boire. Durant ce court laps de temps, les informations télévisées lui offrirent enfin l’apaisement le plus total.

Flash spécial, c'est aux abords de la ville de Mystic Falls que nous avons retrouvé le corps d'une jeune femme, impossible de définir son identité et les forces de l'ordre sont formelles, il sera difficile de trouver qui est la victime de cet accident de la route. Il semblerait en effet que la conductrice d'une coccinelle rouge, dont l'immatriculation défile sur le bandeau sous les images que nous vous diffusons, soit sortie de la route et ait terminé sa course dans la ravine à un kilomètre du Pont Wickery. Elle serait morte sur le coup, nous appelons à témoins concernant la plaque minéralogique de ce modèle, ainsi nous serons dans la mesure d'informer les plus proches personnes de la jeune femme dont le corps sera visible à la morgue de l'hôpital de la ville.

Ayden revint dans le salon, tendant un verre d'eau à la jolie rousse qu'il toisait avec tendresse, il était à l'origine de cet accident, il avait hypnotisé la raclure qui avait osé la gifler devant lui au club, ce qu'il eut plaisir à faire fut de lui ordonner de ne pas se louper lorsque, dans la chambre de cet hôtel de luxe où elle avait ses habitudes, le vampire avait remarqué cette photographie d'elle souriante auprès du fameux Dwayne. Il leur avait offert un présent sans valeur, la mort l'un auprès de l'autre, tandis que les images diffusaient en boucle l'accident, Ayden savait qu'Emma n'encourait plus rien pour le moment, bientôt, quelqu'un joindrait la police en désignant le véhicule comme le sien et, ayant été lui même à la tête d'une équipe à son époque, il n'avait pas lésiné sur les détails pour éviter à quiconque d'identifier le cadavre de la dénommée Roselyne. Même taille, même poids, même couleur de cheveux qu'Emma, le seul souci à régler fut les empreintes et les dents, choses qu'il avait aussi pris soin de demander à la victime d’éradiquer. Les yeux plongés dans le jade de son humaine, Ayden repensa subitement à la scène s'étant déroulée avant qu'il ne saccage l'entrepôt. Tu ne vas pas te louper, tu mourras, mais avant, tu vas t'arracher les dents une à une, les balancer là où personne ne les retrouva, ensuite, tu plongeras les doigts dans le liquide de cette bouteille. Avait-il dit en poussant un flacon d'acide sur la table devant eux tandis qu'il lâchait ses ordres à coup d'hypnose. Tu vas prendre le véhicule garé devant chez elle, et rouler jusqu'au ravin près du Pont, tu feras une embardé, les pneus crisseront et tu quitteras la route, si tu ne meurs pas sur le coup, fais en sorte que ce soit le cas avant que la voiture prenne feu, ton corps brulera et plus personne ne se souviendra de toi... C'est compris? Le hochement de tête qu'elle eut lui avait fait esquisser un sourire avant qu'il déserte les lieux. Tandis qu'il baissait les paupières, à l'instant présent, Ayden déposa une main délicate contre le menton de la belle qu'il embrassa tendrement avant de se redresser. "Je vais me débarrasser de tout ça, ne sors pas, prends tes aises et si tu as besoin, je ne serai pas loin Emma." En un regard doux, Mattews quitta la pièce pour s'engouffrer dans la salle de bain.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Ven 20 Sep - 23:04

Emma s'endormit sur cette épaule réconfortante, elle avait été éprouvé par la soirée, par les hurlements, les coups, le sang qui avait coulé. Son corps était crispé contre le sien, comme si dans ses rêves elle mourrait de trouille de se réveiller sans lui. Elle ne savait pas où ils se dirigeaient, mais elle savait qu'avec lui elle n'avait rien à craindre. Même si Matis lui filait froid dans le dos, et la rechercherait, quitte à retourner et mettre à feu et à sang des villes, jamais il n'abandonnerait celle qu'il considérait comme sa propriété. Le visage de Jack, ses sourires, son regard plein de confiance tournait dans ses songes, revivant au ralentit les balles qui avaient meurtrit son corps. Son visage blême, plus inquiet par le sort de la rouquine que par le sien, Emma savait qu'il rejoindrait sa femme dans les cieux, il avait toujours dit qu'une fois sa tâche terminée, il rejoindrait les siens. Mission accomplie Jack, repose en paix, bien qu'il laissera un souvenir encré en son sein, comme aucun homme de cette maison des horreurs ne lui en aura laissé. Puis soudain les coups de Matis lui revenaient comme une massue en plein visage, et c'est tremblante qu'elle se réveilla dans un endroit qu'elle ne connaissait pas. Un instant affolé, elle croisa rapidement cet océan réconfortant qui caressait sa joue.

"Hey... comment te sens tu?"

- Ma gorge me brule.

Dit elle d'une voix faiblarde alors que ses yeux s'habituaient à la lumière et ses oreilles au son du téléviseur. Ayden disparut dans ce qui semblait être une cuisine aux premiers abords. Emma se redressa assise, grimaçant en touchant son cou, où le sang avait séché. Puis ce fut ses cottes qui se réveillaient lui infligeant une souffrance dont elle connaissait bien trop les maux. La télévision attira son attention quand le nom de Mystic Falls fut mentionné. Une voiture était tombée depuis le pont et une femme était morte. Emma ne releva pas sur le coup, fixant sans vraiment lire les informations sur le bandeau. Elle prit en tremblant le verre qu'il lui tendait et en bu une grande quantité en grimaçant. Emma n'était pas au mieux de sa forme comparé à ce qu'il avait pu connaitre quand elle était encore dans cette chambre de motel. Aucun mot ne sortaient de sa bouche, elle était comme liquéfiée alors qu'il prenait délicatement son menton entre ses mains pour lui donner un baiser, qui ne signait pas un adieu cette fois ci.

"Je vais me débarrasser de tout ça, ne sors pas, prends tes aises et si tu as besoin, je ne serai pas loin Emma."

Emma hocha du bonnet, alors qu'elle tenait son verre entre ses mains avant de le déposer sur une table, faisant glisser ses talons, où des marques du au frottement entre le bitume et sa peau s'étaient formées. Elle poussa un long soupir et laissa sa tête retombée sur le dossier du canapé fixant l'écran qui défilait le numéro d'une plaque d'immatriculation. Subitement son front se plissa, et elle se mit sur ses jambes. Une coccinelle rouge à la même immatriculation qu'elle? C'était sa voiture dans le ravin, mais Emma peinait à comprendre ce qui se passait. Sa tête était tellement pleine qu'elle en était désorientée. Lui aurait on volé sa voiture au garage? Un tourment de question vint prendre possession d'elle avant qu'elle ne pose ses mains sur ses yeux, le coeur battant dans sa poitrine. A cet instant elle avait besoin de ses bras et de sa voix pour comprendre ce qui se passait. Qui était cette femme? Pourquoi avait elle sa voiture? Et si... et si on la faisait passé pour morte? Cette idée semblait invraisemblable et pourtant, ceci serait la solution à tous ses problèmes avec Matis. Mais qui aurait pu faire ça et surtout qui était cette femme? Elle tourna le visage vers le couloir où Ayden était partit. D'un pas lent, elle se dirigea vers la porte où un fuseau de lumière se dessinait aux contours. Emma posa sa main sur la poignée avant de la faire tourner délicatement pour ouvrir la porte sur Ayden qui portait déjà son regard sur elle. Pinçant des lèvres, elle posa son épaule et sa tête dans l'encadrement de la porte. Posant ses mains également sur celui ci.

- C'est pour te protéger que je suis partit.

Alors qu'il s'approchait d'elle sans doute pour lui délivrer quelques mots réconfortant, Emma posa sa paume sur ses lèvres et de son regard brillant lui intimait de ne dire aucun mot.

- Lorsque je me blesse tu saignes, si je mourrais peut être que ça aurait eu un impact sur toi vampire ou non... j'en savais rien et je ne pouvais pas prendre ce risque.

Elle libéra sa bouche de sa main, alors que quelques larmes coulaient de ses yeux, ses lèvres entre ouvertes, prête à avouer le plus lourd des sacrifices qu'elle avait effectué dans sa vie.

- Je l'ai fais parce qu'il m'était inconcevable qu'on te fasse du mal, moi j'y étais habitué, et seule le fait que tu respirais encore m'aidait dans ma tâche. Mon but était de te garder en vie mon ange.

Emma tapota des doigts nerveuse quand au fait qu'il puisse renoncer à elle. Peut être voulait il juste lui offrir une vie loin de lui, malgré toutes les paroles qu'il lui avait servit ces derniers jours. Elixir le contourna sans le toucher, et vint poser ses doigts sur le robinet de la douche, faisant couler l'eau un instant sur ses mains où le sang s'y mélangeait. Elle se retourna sur lui et saisit sa main dans la sienne le tirant vers son corps pour finir vêtu sous l'eau chaude qui coulait sur eux. Posant ses paumes sur son abdomen, s'étirant jusqu'à ses lèvres pour les caresser sans pour autant les baiser, Emma fixait son regard avant de laisser glisser ses mains du corps d'Ayden. Empoignant les bretelles de sa robe, elle les fit glisser le long de ses épaules, puis sur les courbes de ses hanches jusqu'à s'en débarrasser. Elle engloba les mains d'Ayden pour les poser sur son corps, malgré les hématomes triomphant du travail de Matis, elle ne le repousserait pas, non elle l'intimait de la toucher. Les boucles parfaites de ses cheveux disparaissaient sous l'eau, sa peau ensanglantée revenait aussi blanche que neige, et se fut lorsqu'elle fit glisser le tee shirt d'Ayden le long de son torse que son attention se porta sur cette bague à son annulaire qu'elle s'activa d'arracher avec les dents avant de la laisser tomber dans le siphon de la douche. En sous vêtements, elle fixait encore et toujours son regard, passant son doigt entre sa ceinture et son pantalon pour l'obliger à venir à elle. Son corps se colla au sien, et ses mains dessinaient avec fascination le moindre de ses muscles jusqu'à ce qu'elle englobe son visage entre ses mains pour venir baiser avec une ferveur inconnue ses lèvres jusqu'à perdre haleine. Son coeur cognait contre sa poitrine, alors que ses mains s'activaient à lui retirer les étoffes sanglante de cette nuit, où il venait de l'arracher à des griffes tranchantes. Un instant elle reprit son souffle, frissonnante, fixant ce regard qu'il lui octroyait tellement de bien. Son visage parfait entre ses mains Emma souffla pour la première fois ce que son coeur lui criait.

- Je t'aime mon ange.

Une larme se perdit sur son visage, parmi les goutes d'eau tombante, ses lèvres s'unit à nouveaux aux siennes, alors qu'elle le collait davantage à elle, enroulant une de ses jambes à sa hanche avant de faire une pression sur son autre pied pour décoller du sol et les enrouler autour de sa taille, passant ses bras autour de son cou, dévorant chaque parcelle de son visage, de son cou avant de souffler à son oreille.

- Je te veux Ayden, me repousse pas, ne me laisse plus, garde moi auprès de toi.

Emma passa ses deux bras dans son dos, alors qu'elle reculait son visage du sien pour fixer son regard, alors que ses doigts défaisaient l'attache de son soutient gorge, le faisant doucement glisser tel un effeuillage délicieux avant de le laisser tomber derrière lui et de se river à son corps, prise de tremblement et d'une fièvre incontrôlable. Emma embrassa ses lèvres comme une friandise inestimable, alors qu'elle sentait son bas ventre le réclamer comme jamais. Tout ce qu'elle voulait c'était retrouver celui qui avait illuminé sa vie, bercé ses nuits, et qui faisait pulser son coeur en son être.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Sam 21 Sep - 0:30



Your death & your new existence.
Affairait à se débarrasser du sang maculant son visage et ses mains, subitement Ayden vit la porte s'ouvrir et redressa les prunelles, en un sourire de coin, sur le visage parfait de la précieuse humaine. Il était désormais à des kilomètres des actes horribles qu'il avait commis pour elle, ne subsistait qu'eux, leur attache, ce lien puissant qui avait poussé le vampire hors des limites que lui avait fixé la sorcière l'ayant incombé de sa tâche. Dans quelques jours, il la rencontrerait afin de mettre au clair certaine chose concernant son oeuvre ainsi que le fait qu'elle se soit servie d'Alan pour lui faire faire ce qu'elle souhaitait. Jamais Ayden n'avait eu peur de cette femme à la peau blême, aux cheveux blonds et aux iris dorés dans lesquels il lui était impossible de lire la moindre émotion. Ce soir tout cela n'existait pas, Mattews se laissait bercer par les gestes gracieux de la jolie rousse pour qui son sang avait pulsé de rage, de fureur, d'amour et de passion au point de le conduire dans ses plus sombres instincts. "C'est pour te protéger que je suis partie." Sa silhouette gracile dans l'encadrement de porte le fit sourire d'avantage, le protéger... il n'avait nullement besoin de protection mais cet élan de bienveillance à son égard le fit s'adoucir au point qu'il s'approcha d'elle sans avoir à regretter ses prochains gestes. Emma déposait déjà le creux de sa main sur ses lèvres qu'il baisa à défaut de pouvoir parler. "Lorsque je me blesse tu saignes, si je mourrai peut être que ça aurait eu un impact sur toi vampire ou non... j'en savais rien et je ne pouvais pas prendre ce risque." Quelques perles quittèrent ses yeux magnifiques, larmes qu'il s'empressa d'effacer en baisant lentement la joue sur laquelle elles coulaient. "Je l'ai fait parce qu'il m'était inconcevable qu'on te fasse du mal, moi j'y étais habituée, et seul le fait que tu respirais encore m'aidait dans ma tâche. Mon but était de te garder en vie mon ange." Ayden l'écouta attentivement et lentement sa paume s'ancra à la nuque chaude d'Emma. "Je ne t'ai jamais demandé ça, pourtant je comprends tes actes, peu importe ce que tu as dû faire trésor, je ne t'en veux pas mais à lui si..." Délicatement Ayden déposa la tempe contre la sienne, les contours de son nez effleurant la pommette rose de la demoiselle qu'il adulait comme si elle fut son univers, un océan nouveau dans lequel il désirait plonger pour ne plus jamais en retrouver la surface. "Tu n'as plus rien à craindre, ce sera bientôt fini je te le promets." Elle quitta son corps, lui offrant en un courant d'air subtile la fragrance de son corps divin, un parfum dont il ne cesserait jamais de savourer les épices sucrées s'en dégageant.

Sans bouger, il la contempla en tournant le visage, les paumes désormais rivées de part et d'autre de la porte qu'elle avait ouverte plus tôt. Elle était ici chez elle, comme le fut Sonia autrefois, comme l'aurait été ce fils qu'il n'aurait jamais, la belle était son monde, son précieux trésor et au plus il foulerait cette terre, au plus il veillerait à ce que ses jours soient aussi beaux que l'humanité sublime qu'elle avait fait naître en lui. Emma fit couler le jet d'eau du pommeau de douche, rinçant ses doigts du fluide horrible versé en cette nuit terrible, lorsque ce fut fait, elle l'intima de venir à elle, sous cette pluie artificielle, en une simple paume contre son poignet. Le creux de ses mains rejoignit le ventre frais du damné qui sentait déjà ses lèvres contre les siennes, chaque caresses de leurs peaux était électrisante, magnétisante, une tendre ivresse nageait délicieusement en son être qui lentement s'éveillait pour elle. Les yeux rivés dans les siens, elle quitta cette étreinte fébrile et dégagea les bretelles de sa robe noire, l'étoffe trempée rejoignit la faïence à leurs pieds et déjà le chasseur constatait les méfaits de l'homme ayant abusé d'elle durant plus d'un mois. Sans curiosité malsaine, il frôla chaque bleu, chaque cicatrice avant de poser le plat de sa main sur ce qui, au delà des blessures physiques, fut bien plus touché par l'horreur vécue : son cœur.

Il pulsait à s'en extirper d'elle, il battait avec fièvre, tintait aux oreilles d'Ayden qui plissait le front quant à tous ces coups constellant sa peau laiteuse dont le sang séché filait au fil de l'eau contre elle. Elle retira l'étoffe qu'il avait revêtu avant qu'elle le rejoigne et se débarrassa du caillou brillant encerclant son annulaire, le métal du bijou tinta comme un son savoureux, comme une nouvelle vie s'offrant à eux, lorsqu'il rejoignit le siphon. Lentement les bras du vampire encerclèrent sa taille alors qu'elle l'invitait contre elle d'un index entre sa peau et la ceinture qui retenait son jean. Pressant avec maintes tendresses ce corps adulé conte le sien, leurs lèvres s'unirent enfin dans un baiser des plus divins encore jamais échangé entre eux. L'eau coulait contre leurs traits, leurs bouches jointes, leurs courbes et filait en une douce mélopée contre le carrelage sur lequel ils se tenaient encore debout. Elle relâcha l'étreinte, haletante, la poitrine soulevait comme jamais, Ayden frémissait déjà du plaisir nouveau s'emparant de son organisme, du seul fait qu'elle puisse être là, entre ses bras musclés, protégée de tous tourments, loin de l'horreur dans laquelle elle s'était emprisonnée par amour pour lui. "Je t'aime mon ange." Ces mots sonnèrent à son oreille comme la fin d'un long cauchemar, les doutes se levaient, une brise nouvelle soufflait sur Mattews qui pressa ses lèvres contre les siennes avec toute la passion le possédant à son égard. Il déposa son front contre le sien, l'arrête de leurs nez s'unissant en un moment unique, Ayden ne respirait plus pour donner le change, il soufflait son bonheur à la jeune femme qui venait de lui offrir le cœur qui pulsait fiévreusement en sa poitrine parfaite. Déjà les jambes nues d'Emma encerclaient ses hanches, lui offrant la chaleur d'un sanctuaire qu'il semblait être le seul à pouvoir combler sans douleur aucune. Il la maintint sans mal, déposant une main contre la porcelaine embuée de la cabine tandis qu'elle lui livrait, à haute voix cette fois ci, ses désirs. " Je te veux Ayden, me repousses pas, ne me laisses plus, gardes moi auprès de toi." Il scella cette requête en la portant lentement hors de la douche, leurs corps ruisselant ne laissèrent que les traces humides des pas du vampire dans les salles qu'il traversa jusqu'à la déposer dans une couche digne de ce nom, à l'étage du domaine qui était sien depuis toujours.

Le dos fragile de la belle épousa le confort d'un drap fourré de plumes, lui intimant chaleur et douceur, choses dont lui même ferait preuve lorsqu'il la comblerait, l'aimerait et lui offrirait son être car tel était son désir et qu'il ressentait l'envie cuisante lui dévorer les entrailles. Ayden la débarrassa des dernières étoffes le séparant de la beauté de son corps, elle resta nue, parsemée de ses baisers dont il couvrait chaque parcelle de sa peau brûlante. Son parfum chauffait lui aussi, devenant plus sucrée encore aux lèvres et odorat du chasseur qui ne comptait plus les secondes comme il l'avait fait durant ce mois d'absence. Emma était là, offerte à lui, spectrale, angélique avec un brin de malice dans son regard devenu un feu magique qui l’envoûtait au plus il s'y noyait. Possédé par l'image et la douceur qu'elle lui rendait, qu'il dévorait du bout des lèvres ses hanches, ses courbes, son ventre, où il traça un chemin charnel jusqu'au creux de ses cuisses sur lequel sa langue s'attarda un long moment, Ayden revint combler le creux de ses genoux, ses chevilles puis remonter contre elle, reprenant le même chemin jusqu'à ce que ses mains le libèrent de ses propres étoffes qui le révélèrent nu à ses yeux de jade. Délicatement, le vampire la surplomba, l'une des mains lovée à sa cuisse qu'il replia tendrement contre sa taille, l'autre bras ancré à la couche près du visage dont il ne se lasserait jamais. Les doigts de ce membre lovés sur sa tempe, se mêlant aux mèches humides de ses cheveux qui déjà séchaient grâce à la chaleur torride qui émanait d'elle. La peau plus fraîche d'Ayden parsema son corps de frissons et, rivant son regard au sien lorsqu'elle rouvrit les yeux, il s'invita en elle avec tact. « Je t'aime trésor... » Souffla-t-il au creux de son oreille comme la première fois, son nez effleura sa joue, son menton et ses lèvres qu'il revint embrasser langoureusement tandis que son bassin officiait au plaisir de la jeune femme lui offrant le sien.

Cette fois il la combla sans l'inviter à prendre les rennes, elle était sa reine, une femme magnifique, d'une beauté hors du commun pour laquelle on se serait volontiers donné la mort si nous n'étions pas déjà sous sa coupe. Ayden donnait des reins, attentif à ses regards, lorsqu'elle poussait les hanches contre lui, il revenait en elle, enivré de ses gémissements qu'il lui rendait en quelques soupirs qu'il ne pouvait réprimer. Les perles salées les couvraient, autant elle que lui, leur plaisir transpirait par les pores de leurs peaux et le vampire sentit enfin le corps de la belle se tordre sous le sien. Ce fut l'apogée, une explosion de saveurs accompagnée des battements fiévreux de son cœur, tandis qu'il redressait les bras autour d'elle afin de décoller son torse et de la soulager de son poids, sans jamais cesser l'échange, il rouvrit les yeux et déposa les doigts contre les lèvres de sa précieuse humaine, s’éraflant légèrement la peau contre ses dents afin que son sang coule en sa gorge, uniquement quelques gouttes dont les effets ne tardèrent plus. Son épiderme blanc fut gommé de tous bleus, toutes horreurs lui ayant été faites. Emma ondulait contre lui, lui délivrant une jouissance sans égale qui invita la sienne à couler en elle. Cette fois Ayden empoigna les draps près du visage d'Emma et les serra aussi fort qu'il en extirpa les plumes de l'étoffe maculée, ses lèvres rejoignirent les siennes, qu'il baisa avec la plus savoureuse des douceurs lui étant donné de lui offrir...



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Sam 21 Sep - 1:34

Elixir rejoignit une couche des plus douces, dépourvu de violence, au creux des bras de son amant. Les lumières de l'extérieur éclairaient le visage et les courbes d'Ayden, un spectacle magnifique pour ses yeux émeraudes, où elle ne tarde pas à se mordiller la lèvre de désir. Son regard pétillait pour elle, ses membres semblaient frémir tout autant que les siens, et pourtant à aucun moment il ne lui infligea quelconque désirs obscènes comme ceux de Matis. Le son du téléviseur faisait son office et pourtant seul l'intonation de ses lèvres se déposant sur sa peau, ne délaissant aucune parcelle de son corps, résonnaient en une mélodie des plus divines. Emma ferma les yeux, sentant son corps vibrer pour lui, l'appeler, le désir autant que son coeur l'avait appelé durant cette longue absence. Il était doux, et pourtant tenu par un désir indéniable, moins sur la réserve comme au premier jour tout comme elle. Le reste des tissus l'habillant glissait avec volupté sur son corps qui lui appartenait, et quant bien même les équimoses présentes sur sa peau lui sautaient au visage, en rien celles ci n'altéraient les envies de son vampire. Ses doigts effleuraient sa peau comme pour lui intimer qu'elle n'attendait plus que lui, qu'elle se languissait de cet échange depuis la seconde même où elle l'avait quitté. Sa respiration s'accélérait plus le désir se faisait pesante, son corps ondulait contre le sien comme pour lui intimer de la rejoindre. Nu dans cette couche avec cet homme parfait en tout point Emma se sentait vivante, malgré les nuits blanche et les violences, elle mettait toute son âme à provoquer encore et toujours les folies d'Ayden. Sa main sur sa cuisse remontait tendrement, sa peau frissonnant, sa poitrine faisant son office alors qu'il la redressait contre sa hanche, figeant sa main un court instant au côté de son visage. Les deux aimés se dévoraient du regard, se désiraient, s'aimaient, lorsque ses doigts filèrent dans ses mèches de cheveux, Emma tourna son visage et déposa ses lèvres pulpeuse sur sa peau fraiche, avant d'encercler son poignet au creux de sa paume. Son autre main traçait son visage carré et inestimable à ses yeux. Cette différence de température entre leurs corps la faisait frissonner comme jamais et pourtant c'était bien le désir qui la consumait, à petit feu, lentement pour la faire bruler davantage. Le mouvement de son bassin alors qu'il s'insinuait en elle la fit soupirer mais ce fut ses douces paroles qui la firent trembler, là déverser au creux de son oreille alors que déjà il caressait du bout du nez sa joue, son menton pour rejoindre ses lèvres.

- Je suis tienne Ayden.

Ses paroles étaient sincère et souffler dans un gémissement divin que lui octroyait les mouvements de hanches parfaite de son ange. Emma l'aimait au point d'avoir mis sa vie en danger pour le protéger, au point d'avoir accès la folie d'un homme sur son corps tout comme sa possession malsaine de son être. Ce qu'il avait pu faire en cette nuit ne la tiraillait aucunement, il l'avait sauvé au péril de sa propre existence, tout ça pour l'amour qui grandissait entre eux, et ça jamais Emma ne l'oublierait. Elle se sentait libre avec lui et pourtant, elle savait qu'à chaque moment d'absence son coeur se languirait de sa présence. Il était comme son oxygène, le coeur pulsant dans sa poitrine, sans lui, Emma n'était plus une humaine, juste un être errant sans but. Elle se savait capable de lui pardonner toutes ses folies, car jamais il ne serait comme lui. Ce qu'elle ressentait tant dans son coeur que dans son bas ventre lui intimait que pour la première fois elle aimait quelqu'un à s'en damner. Elle voulait lui appartenir à jamais, mourir en ayant le souvenir de ses iris se plongeant dans les siennes comme il le faisait en s'activant à la faire défaillir dans cette couche divine. Son corps rencontrait le sien avec hardeur, délice et volupté, un cocktail de sensation prenant possession du trésor qu'elle était à ses yeux. Haletante, transpirante de passion, elle laissait son amour éclater pour lui, s'efforcer de toutes les manières possibles de lui faire comprendre à quel point il était important pour elle. Il n'était pas qu'une simple personne dans sa vie, il était LA personne de sa vie, son nouveau monde, celui qu'elle ne voulait plus jamais quitté sans y être obligée. Gémissante, soupirante, frémissante, son corps déchainant la passion qu'elle contenait pour lui, juste pour ses yeux océanique qui la possédait de maintes manière. Ses doigts qui filaient sur sa peau, alors qu'elle l'encerclait un peu plus de ses jambes, le pressant contre elle comme pour le sentir davantage. Le gout de son sang en sa gorge, ce mélange d'amour et de d’idolâtrie entre eux, finirent par avoir raison d'elle, ses doigts, ses ongles pressant sa peau divine, alors qu'elle retrouvait la douceur de ses lèvres.

Son corps nu contre le sien, sa tête posée sur son torse, ses jambes l'encerclant pour ne plus le laisser filer, Emma revint à elle, sentant sa présence et son odeur réconfortante. Comme par habitude, elle joignit ses mains entres elles, caressant son poignet durant quelques secondes cherchant cette trace qu'elle avait pris habitude de caresser comme pour se prouver qu'elle était bien vivante. Ses yeux s'ouvrirent avec rapidité, peinant à les garder ouvert avec la lumière du jour qui éblouissait son visage. Peu à peu Emma fixait ce poignet où sa cicatrice semblait avoir disparu, elle se redressa d'un bond assise dans le lit fixant tour à tour ses deux poignets sans même comprendre. Un instant elle se crut complétement folle avant de sentir les doigts de son amant galopé le long de sa colonne, lui infligeant un long frisson désirable.

- Y'a un truc louche là.

Dit elle avec calme. Ses yeux papillonnaient, elle ne sentait plus cette douleur de son corps engourdit à cause des coups. Délicatement, elle attrapa l'un des draps et s'échappa dans la salle de bain sans même refermer la porte derrière elle. Elle passa une main dans ses cheveux, avant de se passer un peau d'eau sur le miroir, tamponnant son épiderme avec une serviette. Elle prit une grande inspiration alors que son regard se portait à nouveau sur son poignet. Elle prit les bout du tissu pour l'ouvrir doucement devant un miroir. La bouche entre ouverte, Emma fixait son corps, qui ressemblait à celui d'un nouveau né, sa peau était blanche comme elle l'avait toujours été, mais il manquait quelque chose. Ce bleu énorme qui trônait sur ses cottes, ses fines cicatrices où le verre des bouteilles ou autres objets tranchant avaient laissé un souvenir sur son épiderme avaient disparu, tout avait complétement disparu, comme si une nouvelle femme venait de naitre. Elle remarqua la présence de son ange dans l'encadrement de la porte, les bras croisés et revêtu d'un tee shirt. Emma se tourna vivement vers lui, le regardant sans comprendre ce qui lui arrivait alors qu'elle voyait ce sourire en coin sur son visage. Un air de stupéfaction apparut sur le visage de la belle qui fronçait des sourcils en s'approchant de lui. Relevant précipitamment les pan de son tee shirt qui lui offrait la plus merveilleuse vue qu'elle n'avait pu contempler. Pourtant elle cherchait du regard quelque chose sur lui avant de prendre ses poignets.

- Ayden où les as tu mise?

Dit elle en tournant autour de lui tel un chaton à la recherche de sa balle, relevant les vêtements de son ange, alors qu'il fronçait d'un sourcil. Elle était persuadée qu'il y était pour quelque chose, comme si il les avait prise pour elle, comme si il les avait déposer quelque part sur son corps alors que rien ne lui sautait aux yeux. Elle s'arrêta devant son minois, posant sa main sur sa joue son corps se lovant contre le sien, alors que ses yeux pétillant pour se noyer dans le bleu des siennes. Un sourire radieux apparut sur les traits d'Emma qui se retenait de rire de curiosité.

- Comment t'as fais?

Si il y avait bien une chose qu'elle ignorait c'était ce qu'un vampire était capable de faire ou ne pas faire. Ils n'avaient jamais eu temps d'en parler tout comme leur passé houleux. Emma souriait comme jamais, en fixant l'homme qu'elle aimait.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Sam 21 Sep - 23:12



Your death & your new existence.
Le jour se leva sans encombre, pour la première fois depuis longtemps, Ayden avait trouvé le sommeil sans songe du passé, ce qui le réveilla fut le corps chaud d'Emma contre le sien, elle n'avait pas disparu, lovée contre lui, souriante, les cils papillonnant subtilement au grès des rayons contre ses yeux merveilleux. Sans un mot, il porta le majeur et l'index contre sa joue où quelques ridules, générées par les draps et les mouvements de son profond sommeil, avaient trouvé refuge. Jamais plus il ne l'abandonnerait à d'autres mains que les siennes, c'était le souhait de la belle mais aussi le sien, et autant qu'elle aurait besoin et voudrait de lui, Mattews resterait près d'elle. La tendre chaleur de la veille, voguant lentement dans l'entièreté de son être, ne l'avait guère quitté, signe que son âme comblait tendrement les fissures provoquées lors de son absence. Ce temps fut long, au moins autant que les décennies avant de faire cette rencontre qui avait balayé chacune de ses convictions en une brise portant son nom, arborant ses yeux, ses courbes délicieuses, ce sourire angélique et cette fragrance dont il s'enivrait encore, le matin même, tandis qu'il baisait passionnément ses cheveux d'ange.

Ayden la laissa s'éveiller dans cette couche où il avait comblé son corps avec douceur, subitement, alors qu'il pointait le coude contre l'oreiller, les doigts retenant sa tempe au dessus de celui-ci, le vampire se prit à sourire lorsqu'elle s'anima comme une poupée magique, sur le dos de laquelle il fit dégringoler sa main libre afin de l'ancrer à ses reins. "Y'a un truc louche là." Lorsqu'elle considéra ses poignets, le blondinet comprit ce qu'elle cherchait du bout des doigts sur ceux-ci mais ne dit mot, préférant la voir vivre et respirer d'un nouveau souffle jusqu'à ce qu'elle s'engouffre dans la salle de bain, jouxtant la chambre, pour se rafraichir des brulures luxuriantes et torrides vécues la nuit précédente. Ayden revivait malgré sa mort, son cœur ne battait pas mais c'était tout comme car son humanité fleurissait en lui comme une rose trop longtemps fanée, le damné ne l'était plus vraiment, plus humain encore qu'il ne l'avait été, et n'avait su en profité, lorsque la vie traversait encore ses veines. Harper le rendait vrai, important et bien plus encore elle l'aimait tout comme lui en tombait lentement, mais sûrement, sous le charme. Ce n'était pas qu'une histoire d'un soir qui filerait au fil des jours s'égrainant, c'était plus fort, plus puissant, plus véritable que n'importe quelle histoire d'amour ayant lieu dans ce monde. Jamais il n'avait fait ce qu'il avait commis pour une autre qu'elle, pas même Sonia qu'il aurait aimé gardé en vie. Songeant un instant à la blondinette de son passé, Ayden s'assit sur le rebord du lit et enfila quelques vêtements avant de considérer, s'étant levé et dirigé vers une lourde armoire, la porte close de la chambre du fils qu'il n'aurait jamais. Une lueur mélancolique flotta dans ses prunelles bleues, c'était la première fois qu'il y pensait vraiment en sentant sa gorge s'enserrer au point qu'un sourire triste fendit ses lèvres lorsque son esprit en vint à imaginer le visage d'un ange qui n'avait jamais vu le jour. Les yeux rivés sur ce battant de bois, derrière lequel tout était resté intact pour accueillir l'enfant, Mattews baissa les paupières et s'infiltra dans la pièce où se trouvait celle qui serait son avenir, sa protégée, sa précieuse humaine, son trésor inestimable.

Il la trouva devant le miroir face à la vasque, elle remettait rapidement les pans d'un drap de bain contre ses courbes, la bouche entrouverte en contemplant son propre reflet. Un autre sourire, plus serein cette fois, dévora la commissure de ses lèvres alors qu'il croisait les bras, amusé par ce qui devait se passer dans l'esprit de cette douceur portant le nom d'Emma. Sans attendre, elle fondit sur lui et souleva de ses doigts agiles le bas du tee shirt qu'il portait, cherchant quelque chose qu'elle ne trouverait plus ni sur elle, ni sur lui. "Ayden où les as tu mise?" Cette interrogation lui fit lâcher un rictus tandis qu'elle tournait autour de lui et s'assurait, toujours en soulevant le vêtement qu'il arborait, qu'il n'avait aucune trace qu'elle portait la nuit précédente. De nouveau face à lui, elle sourit et se lova contre son thorax, les iris levés dans les siens, pétillants comme jamais. "Comment t'as fais?" Emma était drôle vu sous ce jour qu'il ne lui connaissait pas encore, curieuse et surtout stupéfaite de ne plus avoir à croiser les courbes horribles des cicatrices qui ravageaient sa peau fragile. Le vampire lui saisit délicatement les poignets et la fit tourner sur elle même afin de s'assurer que toutes les traces de violence, offertes par l'Italien, avaient bel et bien décampé puis la tira entre ses cuisses lorsqu'il s'assit sur les contours de la baignoire. Amusé et surtout ravi que plus rien ne salisse ses courbes fines, Mattews lui pinça délicatement le nez. "Je suis magique non?" Lorsqu'elle sourit, que son visage fut dévoré par la joie, que ses pupilles se dilatèrent quant au mystère qu'il faisait durer, il embrassa le creux de ses clavicules et se redressa contre son corps. "Avant de te délivrer mes secrets, j'aimerai que tu prennes tes aises ici, tu es chez toi Emma, alors..." La voix plus suave du blondinet fila au cou de la belle qu'il embrassait en la faisant lentement rejoindre le seuil. "Si tu veux savoir, vas et viens comme tu l'entends ici mais ne sors surtout pas et n'ouvres à personne, si tu es sage, je répondrai ensuite à toutes les questions que tu me poseras..." Il frôla la joue de la belle du bout du nez et déposa un baiser subtile contre ses pétales de rose. "Tu trouveras des vêtements à ta taille dans l'armoire du bureau, sois sage, je ne serai pas long..." En un dernier sourire, le vampire l'observa tandis qu'elle quittait la salle d'eau et s'affaira à se débarbouiller.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 0:53

La petite rouquine ne comprenait pas du tout comment tout ça était possible, mais elle était persuadée qu'il y était pour quelque chose. Et vu le sourire qu'il arborait, bercé de mystère alors qu'il l'attirait entre ses jambes, ayant comme vérifié que son oeuvre était achevée, Emma passa ses mains dans ses cheveux blonds avant de laisser ses doigts tracer les traits de son visage. Il était merveilleux, à couper le souffle, faisant battre son coeur comme personne ne l'avait jamais fait. Quand il pinça doucement son nez un petit rire se fit entendre avant qu'elle ne penche doucement la tête sur le côté comme une enfant.

"Je suis magique non?"

Un sourire se logea sur son visage, alors qu'elle hochait de la tête, mais ce qu'elle voulait savoir c'était comment. Certes il n'était pas comme elle, leur corps était différent, il n'avait pas besoin de coeur pour respirer, ni de chaleur pour s'assurer que les organes à l'intérieur de lui fonctionnait. Etait il comme les supers héros dotés de pouvoirs magiques. Allait il sortir un lapin d'un chapeau? Cette idée la fit sourire alors qu'il baisait sa peau avant de se redresser en fixant son regard pétillant.

"Avant de te délivrer mes secrets, j'aimerai que tu prennes tes aises ici, tu es chez toi Emma, alors..."

Alors qu'il embrassait son cou, Emma passait ses bras amoureusement autour de lui, frissonnant sous ses caresses alors qu'il la faisait reculer doucement jusqu'à la porte.

"Si tu veux savoir, vas et viens comme tu l'entends ici mais ne sors surtout pas et n'ouvres à personne, si tu es sage, je répondrai ensuite à toutes les questions que tu me poseras..."

Ne pas sortir, n'ouvrir à personne, Emma revenait comme à la réalité, celle de Matis. Il n'était pas mort, et ne tarderait pas à arpenter les rues à sa recherche. Certes elle était censé être morte mais elle n'allait pas se terrer comme un lapin des années dans une maison, ce n'était pas une vie, d'ailleurs comment allait elle faire ensuite pour travailler et subvenir à ses besoins? Allait elle devoir emprunter un nouveau nom, comme le faisait les témoins importants d'une affaire à qui on attribuait cette fameuse protection policière? Son baiser la fit un sourire même si son esprit qui était quelques minutes avant panser de toutes les embuches se dessinant sur son chemin futur.

"Tu trouveras des vêtements à ta taille dans l'armoire du bureau, sois sage, je ne serai pas long..."

Emma tourna des talons en tenant cette serviette contre elle, elle se dirigea derechef au bureau qu'il lui avait indiqué. Ouvrant la grosse armoire avant de reconnaitre son sac en bas. Ayden avait pensé à tout, tout était prémédité dans la tête du jeune homme pour la sortir des griffes de son bourreau. Ce n'était pas un baiser d'adieu dans l'ascenseur, juste un baiser de courage lui signifiant qu'il ne l'abandonnerait pas. Elle ne l'avait pas vu sous cet angle et pourtant tout était clair désormais. Elle l'attrapa à bout de bras avant de le poser sur le bureau pour l'ouvrir. La première chose qui lui sauta au visage fut le livre qu'il contenait, elle le prit doucement entre ses doigts avant qu'une déchirure ne se fasse dans son coeur. "Les aventures de Foster", ce livre lui avait été offert par Jack à l'entrée de prison de Matis. C'était dans ce même livre qu'il avait laissé des mots sur une des pages blanches, lui indiquant tout ce qu'elle devait faire pour disparaitre à jamais. L'encre était un peu passée, et pourtant, elle la caressait du bout des doigts, une larme tombant sur la page. Il avait donné sa vie pour elle, et même si elle savait qu'il l'avait fait de bon coeur elle s'en voulait de la lui avoir prise. Il avait été comme un père pour elle, comme celui qu'elle n'avait jamais connu, il l'avait prise sous son aile, sans jamais rien lui demander en retour. Ce livre était nul, mais il portait le prénom d'un homme important dans sa vie. Foster, si elle devait choisir un nouveau nom ce serait celui ci comme un hommage envers un grand homme, un homme courageux, aux convictions légendaires et aux traits réconfortants.

Un jeans noir, une tunique bleu et ses ballerines, Emma arpentait la maison sans pour autant être curieuse. Elle voulait juste connaitre les lieux afin de se repérer, jetant quelques regards à des vieux objets sur des meubles, le calme était relaxant dans cette demeure. Mais ne dit on pas le calme avant la tempête? C'est le prénom d'un garçon qui attira son attention sur une porte, Emma haussa d'un sourcil et pénétra délicatement dans une chambre d'enfant, du moins de bébé. Cette pièce était vide de vie, comme si elle était figée dans un moment "T". Elle ne toucha rien et se contenta de regarder avant de ressortir et fermer la pièce. Elle pouvait poser des questions il répondrait, pourtant elle ne voulait pas lui faire mal, peut être que cette pièce appartenait à un moment douloureux de son passé. Ils avaient assez souffert pour le moment, et Emma ne voulait pas en rajouter davantage. Pourtant quand elle relâcha la poignée, elle vit la silhouette de Ayden dans le couloir qui la fixait. Elle eut un sourire inversé, comme si elle s'excusait d'avance de ce qu'elle venait de découvrir si tenté que cette maison lui appartienne depuis des lustres. Elle glissa ses mains en poche avant de s'approcher doucement de lui sans le toucher.

- Tu avais un fils?

Elle baissa un instant son regard sur la pointe de ses chaussures mal à l'aise. Avant de remonter son minois dans son regard.

- T'as le droit de me dire "Emma j'ai pas envie de t'en parler". Je comprendrais tu sais, moi aussi je t'ai rien dis de mes passages sombres.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 12:23



Your death & your new existence.
Un pantalon sombre, une ceinture, une chemise blanche, il y avait bien longtemps que le vampire ne s'était vêtu de la sorte, mais se fondre dans cette ville était non négligeable, on pensait Emma morte, du moins Ayden espérait vivement que le mafieux l'ait cru en revanche, lui, était encore de ce monde aux yeux de l'Italien qu'il ne doutait pas déjà lancé à sa recherche. Pas pour le fait de lui avoir retiré Emma, ni même pour l'avoir menacé et anéanti une partie de ses hommes mais d'avantage pour détenir quelque chose lui appartenant : son frique. Mattews passa une main dans ses cheveux et appuya les paumes sur la vasque devant lui, il redressa son regard vers son reflet et songea à la rencontre prochaine qu'il ferait dans cette ville, Nora, il y avait tant de temps qu'il n'avait pas croisé ses prunelles dorées où aucune émotion ne lassait entendre les sentiments qui traversaient son être. Cette sorcière, au physique d'une femme de trente ans mais à l'âge certain, était à l'époque |c'est ainsi qu'il la voyait| celle qui l'avait aidé à devenir un être sans âme, sans sensation, dont l'unique but était de mettre à néant une race, sa propre race afin de rendre le monde à ses propriétaires. Désormais il y avait la jolie rousse qui, à l'heure actuelle, arpentait la maison, ce simple fait changeait considérablement la donne, en un clin d’œil, Harper avait fait renaître l'humanité du vampire, avait fait jaillir de l'amour en lui, lui avait offert ce que personne n'avait plus su lui donner depuis sa transformation, rien qu'elle donnait l'envie à Mattews de revoir ses objectifs et il ne doutait guère que la sorcière aux cheveux blonds jugerait la chose d'un mauvais œil. Un soupir passa le seuil de ses lèvres et Ayden quitta la pièce pour rejoindre le couloir, affairé à nouer une cravate autour de son cou jusqu'à relâcher l'étoffe de soie lorsqu'il la vit tourner la clinche d'une porte qu'il n'avait plus passé depuis des années. L'air désolé qu'elle arbora, en se tournant vers lui, fit froncer les sourcils du damné qui attendait déjà les questions qui lui torturaient l'être. "Tu avais un fils?" Le ton qu'elle empruntait n'était pas comblé de reproche mais bien plus triste. Les yeux du vampire filèrent sur les lettrines de bois évoquant le nom de l'enfant dont il n'avait jamais vu les traits, jamais entendu les pleurs, jamais senti le cœur battre au creux de ses bras."T'as le droit de me dire "Emma j'ai pas envie de t'en parler". Je comprendrai tu sais, moi aussi je t'ai rien dit de mes passages sombres." Le simple prénom sur le battant fit s'humidifier ses yeux, Il empoigna délicatement la main chaude d'Emma et passa le pas de cette porte derrière laquelle un monde d'enfant s'offrit à eux.

L'humanité, cette chose perdue et retrouvée, était à double tranchant, les émotions, sensations et sentiments qu'elle générait étaient exacerbés au point que la joie devenait magnifique, comme jamais l'être humain ne pourrait la ressentir, mais la tristesse elle aussi gagnait en intensité et c'en était insoutenable au point que certaines créatures lunaires préféraient taire leur part humaine pour ne plus rien vivre de bien ou de mal, pour ne plus nager dans une mer de regrets et ainsi exister dans un unique but : se nourrir de leur proie. Ayden relâcha les doigts de la précieuse humaine et avança lentement dans la pièce où il effleura le bois du berceau, joua avec le mobile dessus celui-ci, tira lentement le fil le mettant en marche pour lui offrir une mélodie qu'il n'avait plus entendu depuis plus de quatre vingt ans. La brûlure en ses entrailles lui faisait mal mais reculer et ne pas affronter cela n'était pas de mise, Emma était en droit de connaître son passé comme lui en avait recueilli quelques brides dans son esprit. Les yeux du chasseur s'arrêtèrent sur un fauteuil à bascule qui le ramena lentement à l'époque où elle était encore vivante et un faible sourire tordit le coin de ses lèvres fines. J'aime ce prénom, bientôt on l'entendra dans chacune des pièces de cette maison. Il revivait un moment de son passé, Sonia était assise dans ce siège, une main posée contre son ventre rond, souriante et apaisée par les battements du petit cœur qui tintait en elle. Je termine ça, ensuite je dois repasser au poste, Hanigan m'a laissé quelques dossiers sur lesquels il faut que j'me penche.  Sonia plissa le front et un sourire déçu figea son visage angélique. Ayden tu avais promis que... Le trentenaire revint près d'elle et déposa les doigts contre sa joue, la main libre sur les courbes que générait leur fils en elle. Et je ne me défilerai pas, prépares toi il fait froid dehors, je prends ce dont j'ai besoin là-bas et ensuite je vous emmène dîner, d'accord? Son épouse déposa les doigts contre son visage et hocha la tête, il baisa tendrement son front et senti, pour la première fois, les gestes de leur enfant sous sa paume, son cœur se mit à pulser comme jamais il n'avait battu. Ce fut la première et la dernière fois qu'il sentait ces vibrations et la dernière fois où il pu sourire à sa femme car, le soir même, elle rendait son dernier souffle sous les canines d'un vampire et lui mourrait avant de reprendre conscience la gorge ravagée par le feu sanglant.

La voix d'Emma le ramena à la réalité, il se tourna vers elle, une larme épousant le contour de sa joue puis de sa mâchoire de laquelle elle s'extirpa avant de mourir sur la moquette grise à ses pieds. Lorsqu'elle approcha, le vampire la tira vers lui afin de prendre place sur la banquette contre l'appuie de fenêtre. Son trésor était merveilleux sous les lueurs du soleil jouant dans les reflets roux de ses cheveux, elle méritait de savoir, de connaître ce qu'il avait vécu. « Je devais avoir un petit garçon, il se serait nommé Aaron, ma...femme... Sonia, l'attendait depuis déjà huit mois, un soir, alors que je terminais de monter ce mobile et devais l'emmener dîner ensuite, nous avons quitté la maison, la neige tombait et le froid mordait ma peau... Je devais récupérer des papiers au poste de police. » Il déposa le visage tendre de sa précieuse humaine contre son cou, caressant lentement sa nuque. « Jamais je n'aurais dû... En quittant le poste j'ai trouvé Sonia aux mains d'un vampire, il terminait de la vider de son sang, son corps sans vie, où notre fils venait lui aussi de mourir sans jamais voir le jour, a rejoint le sol blanc, ses yeux étaient encore ouverts, c'est la seule chose dont je me rappelle avant d'avoir senti un goût de sang en ma gorge puis le noir complet... » Ayden redressa délicatement le menton de la belle et ancra ses prunelles aux siennes. « Quand j'ai repris conscience, au lieu de m'empresser contre elle, de tenter de la sauver, j'ai d'avantage ressenti le besoin de me nourrir, le sang était devenu une obsession, je ne ressentais qu'une tristesse intense et plus encore le désir de connaître la saveur de ce fluide sur ma langue... Je l'ai abandonné Emma, je les ai abandonné pour m'activer à cette nouvelle nature... Sonia fut enterrée un jeudi, Aaron avec elle, bercé à tout jamais dans le ventre de sa mère je n'ai pas assisté à ses funérailles, j'étais déjà loin, plus préoccupé à effacer la douleur qui me ravageait... à coup de mort, à coup de morsures... » Mattews engloba le visage de la belle, les yeux emprunt de souffrance et de mélancolie. « Je les ai abandonné, j'étais pas là... Mais je ne ferai plus les mêmes erreurs, Emma... Saches une chose importante, même si tu es attachée à moi, même si je fais naître quelque chose de fort en toi, jamais je ne pourrai t'offrir d'enfant, jamais tu ne m'en donneras, si tel était ton envie pour l'avenir, devenir mère et connaître la joie de tenir un être magnifique au creux de tes bras, je ne pourrai pas te l'offrir.... » Revivant chaque partie de son passé, Ayden laissa couler une autre larme et baisa la tempe de celle qui le rendait meilleur, celle pour qui il ne referait plus les mêmes erreurs, celle pour qui il tuerait encore et encore. « J't'en veux pas d'être entrée ici, je t'aime Emma, le passé est ce qu'il est et même si cela me fait mal car c'est grâce à toi que je peux enfin ressentir l'amour ou la tristesse, l'euphorie ou les souffrances, je ne regrette rien de ce que tu m'offres, je t'aime même si mon cœur ne bat plus... En ce qui concerne tes bleus, j'ai simplement donné de mon sang, les vampires ont ce don, celui de régénérer les cellules, tu as bu une infime quantité de ce sang et cela a effacé tout ce qui contusionnait ton corps mais pendant deux jours tu seras vulnérable, alors sois prudente et restes auprès de moi... Je ne veux pas que tu deviennes ce que je suis, jamais ! » Le damné déposa le front contre le sien, ils restèrent un long moment dans cette pièce aux lourds souvenirs puis la quittèrent pour rejoindre la cuisine où elle put déjeuner et discuter de ce qu'elle désirait.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 14:05

Ayden arborait un visage triste dans cette chambre d'enfant. Emma regrettait d'y avoir mis les pieds et de réveiller de douloureux souvenirs en son être. Malgré ses larmes qui coulaient le long de son visage parfait, il restait l'homme le plus fort et courageux à ses yeux, et cette image sera éternelle. La douce mélodie qui s'échappait du mobile, avait un air de mélancolie, elle restait son épaule posée contre la porte, avant de finir aux creux de ses bras sur une banquette près de la fenêtre lorsque sa voix avait retentit. Avant même qu'il n'ouvre la bouche, Elixir eut envie de le stopper, de lui dire d'oublier la découverte et la question qu'elle avait posé, qu'elle ne voulait pas savoir, qu'elle ne voulait pas le voir souffrir, mais elle ne fit rien. Peut être que les mots soulageraient son esprit, elle n'en savait rien, Emma n'était pas doué pour réconforter les gens, la preuve son ex mari trouvait plus un soulagement dans les coups que dans les paroles qu'elle pouvait lui servir. Elle se contenta d'encrer ses doigts aux siens, tout en fixant la moquette grise de cette pièce ne respirant aucune vie.

L'histoire qu'il lui conta, était à se déchirer le coeur soit même, Ayden avait été un homme heureux et on lui avait pris son bonheur. Elle fixa un instant cette bague à son doigt qui n'était autre que son alliance renfermant un douloureux passé. Il était plein de regret, et l'assassina de son épouse ainsi que de sa progéniture était l'une des plus horribles qu'elle ai pu entendre. Emma aurait tellement aimé être magique et pouvoir d'un coup de baguette, effacer tous ses maux qui lui brisait le coeur. Ses yeux remontèrent dans les siens torturés par le passé, et elle caressa du bout des doigts les larmes qui dégringolaient de ses prunelles. Elle ne prononçait aucun mot, incapable de juger une situation qui lui échappait, et puis elle ne voulait pas être maladroite. Ayden n'avait pas besoin qu'elle cherche à le persuader du contraire, d'un ressentit encré en lui depuis bien des années. Emma connaissait ça, elle savait qu'il faudrait du temps avant que ses yeux ne s'ouvrent et qu'il réalise à quel point il a agit ainsi car il était vulnérable. Le coeur d'Emma pulsait lentement de tristesse pour lui, la vie ne lui avait pas sourit, ils étaient comme deux âmes en peine. La belle ne releva pas quand il parla de maternité, Emma n'avait jamais songé à avoir d'enfant, elle était dépourvu de figure maternelle, et Matis ne lui avait jamais inspiré l'envie de se jeter dans ce lagon merveilleux.

« J't'en veux pas d'être entrée ici, je t'aime Emma, le passé est ce qu'il est et même si cela me fait mal car c'est grâce à toi que je peux enfin ressentir l'amour ou la tristesse, l'euphorie ou les souffrances, je ne regrette rien de ce que tu m'offres, je t'aime même si mon cœur ne bat plus... En ce qui concerne tes bleus, j'ai simplement donné de mon sang, les vampires ont ce don, celui de régénérer les cellules, tu as bu une infime quantité de ce sang et cela a effacé tout ce qui contusionnait ton corps mais pendant deux jours tu seras vulnérable, alors sois prudente et restes auprès de moi... Je ne veux pas que tu deviennes ce que je suis, jamais ! »

D'un hochement de tête, elle joignit son front au sien, englobant aux creux de ses douces paumes son visage carré, avant de baiser la moindre parcelle de ce minois torturé. Emma ne disait rien, elle se contentait d'être là, et de le suivre jusqu'à la cuisine où l'appétit n'était pas réellement présent. Tournant la cuillère dans son café, sans un mot, elle réfléchissait. Non pas à ce qu'il lui avait dit mais à ce qu'elle pourrait dire. Ayden venait de lui livrer une partie essentielle de sa vie, et elle, elle restait murée dans un silence qu'elle ne savait pas comment il était entrain de l’interpréter. Fixant son reflet dans ce nectar noir, de sa voix douce et faible elle brisa ce moment de silence.

- Tu ne m'as posé aucune question sur mon passé... Tu m'as aidé sans même savoir, ou alors y'a un truc qui m'échappe.

Emma fit taper quelques fois la pointe de sa cuillère sur la table en fixant toujours l'objet entre ses mains comme nerveuse.

- J'avais dix neuf ans quand j'ai épousé Matis, on était ensemble depuis quelques mois. Il est arrivé dans ma vie, lors d'une période des plus sombres. Je le voyais comme un héro, un sauveur, il m'aimait et me voyait comme un diamant.

Elle eut un petit rictus avant de plonger la cuillère dans sa tasse.

- Je sais pas où il voyait ça... Il était pas comme aujourd'hui, il était différent, plus doux et plus gentil. Les triades ont commencées à mettre le bordel dans ses affaires à New York. Il était pris à la gorge, il s'est mis à boire, c'est comme ça que ça a commencé. La femme de Jack est décédée lors d'une rixe quelques semaines après les violences de Matis. Pourtant il est resté droit, et s'est juré de me tirer de là. Il était le seul qui m'aidait et en qui je pouvais avoir confiance.

Emma releva le bout du nez vers Ayden glissant ses mains jointes entre ses cuisses, un peu mal à l'aise de se souvenir de tout ça. Pas une larme, juste de la douleur et de la gêne.

- Matis devait procéder à un échange un matin, les flics ont débarqués, il a prit huit ans, quatre si il se tenait bien. J'ai profité de ce moment pour demander le divorce, mais... tu quittes pas comme ça une famille pareille... Il a juré de me tuer, et depuis ce jour, je fuis, je m'attache pas aux gens pour pas souffrir... les choses ont changé.

Dit elle en se levant de sa chaise avec sa tasse en main, laissant sa main caresser sa nuque avant de la déposer dans l'évier pour la nettoyer. Emma ne disait plus rien. Elle avait dit les grandes lignes de ce qu'il avait à savoir sur son ennemie. Car même si on la croyait morte, Matis ne laisserait pas tomber, Ayden était un homme mort à ses yeux. Elle s'entailla sans le vouloir le doigt avec un couteau et aussi sec, elle se retourna pour regarder le doigt d'Ayden.

- Je suis désolée, j'ai pas fais attention fais voir?

Emma se souciait même pas de sa blessure, mais bien plus de celle d'Ayden qui était déjà refermée. Elle tiqua avant de hocher de la tête. Ah oui son sang magique! Elle lui fit un sourire d'excuse, avant de se blottir dans ses bras et de chuchoter.

- Il va me falloir un nouveau nom... Jack s'appelait Foster... Emma Foster.

Dit elle en déposant ses lèvres contre sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 17:27



Your death & your new existence.
Le silence entre eux n'avait rien d'étrange, Emma était délicate et réservée, il l'avait connu ainsi et ne doutait guère qu'elle le reste, il l'aimait sous ce jour et ne comptait pas la faire changer. L'unique son provenant d'elle était ses battements de cœur, agréable bien que plus vifs lorsqu'elle évoqua des brides d'un passé peu lointain contrairement au sien. Assis face à elle, cherchant les indices sur sa prochaine rencontre avec Nora, Ayden l'écoutait attentivement, pas un mot ne quitta sa gorge nouée lorsqu'elle évoqua ce qu'avait fait Matis, ce qu'il était avant de devenir la raclure qui avait posé les mains comme jamais il n'aurait dû sur elle, ce qu'elle décrivait, Ayden n'en avait vu que les effets néfastes, l'alcool n'excusait en rien les gestes violents qu'il avait eu à son égard, le fait d'être ivre n'était pas une excuse, on ne portait pas la main sur une femme, preuve en était que lorsqu'il avait convaincu Roselyne de se donner la mort et d'exécuter chacun de ses ordres sous hypnose, Ayden ne l'avait guère touché, pas une seule fois bien qu'elle eut méritait de souffrir. Mattews avait vu l'horreur se peindre sur les traits poupins d'Emma, véritablement et aussi au creux de son esprit lorsqu'elle avait frôlé son bras en lui offrant, pour la première fois, sa pleine confiance. "La femme de Jack est décédée lors d'une rixe quelques semaines après les violences de Matis. Pourtant il est resté droit, et s'est juré de me tirer de là. Il était le seul qui m'aidait et en qui je pouvais avoir confiance." C'était la seconde fois qu'il entendait le nom de cet homme, mais entre les lèvres d'Emma et non celles de l'Italien, ce patronyme sonnait comme celui d'un bienfaiteur hors paire.

Jack lui avait permis, en lui laissant sonder son être, de livrer son amour à Emma, de la forcer à reprendre courage alors qu'elle pensait que ce baiser dans la cage d'ascenseur sonnait comme un adieu, cette personne, Ayden ne l'avait vu qu'à deux reprises et, malgré ça, ce dernier lui avait livré la vie de la belle qu'il tentait de protéger et ce au péril d'une vie qu'il avait donné afin qu'il la tire des griffes de son patron. "Il a juré de me tuer, et depuis ce jour, je fuis, je m'attache pas aux gens pour pas souffrir... les choses ont changé." Le contact de ses doigts contre sa nuque lui fit redresser les yeux sur son dos lorsqu'elle déposa la tasse vide dans l'évier. En une seconde, un gémissement jaillit de ses lèvres, plus soufflé que hurlé mais déjà le sang coulait lentement de son doigt et la plaie se stigmatisait au même emplacement sur lui. "Je suis désolée, j'ai pas fait attention fais voir?" Un rictus s'échappa de ses lèvres tandis qu'il faisait disparaître, à l'aide d'une serviette, les perles rouges s'échappant de la peau de la belle rousse et la tirait pour qu'elle prenne place contre ses genoux. "C'est rien tu vois, c'est déjà qu'un souvenir... En revanche fais plus attention à toi qu'à moi, c'est important." Elle hocha la tête et Ayden reprit les annonces du journal posé devant lui. "Il va me falloir un nouveau nom... Jack s'appelait Foster... Emma Foster." Ses boutons de rose filèrent contre son cou, un frisson divin s'empara de la peau du vampire qui dégagea quelques mèches de ses cheveux et baisa le coin de ses lèvres. "Reprendre vie après une telle mort, ce n'est pas donné à tout le monde miss Foster... Je tâcherai de faire de celle-ci un bonheur sans égale." Le regard plongé dans le sien, Ayden vit subitement une annonce jusqu'à lors invisible, s'inscrire sur les pages grises du journal, Nora se manifestait et le lieu de la rencontre se dévoilait aux seules prunelles du vampire qui fixa l'adresse lui rappelant mains souvenirs lointains : Un ancien club de Jazz, désormais abandonné, où il avait connu la sorcière. L'endroit ne le surprenait guère, la blonde avait toujours adoré user de magie pour se faire entendre et, tandis qu'il voyait l'heure précise s'annoter à la poudre d'or contre le papier fin, le chasseur savait qu'elle ne dérogerait pas à ses propres règles. "On va devoir sortir ce soir, je dois voir quelqu'un ne t'en fais pas tout ce passera bien mais il est hors de question que je te laisse seule ici... il fera nuit, personne ne te reconnaîtra, surtout pas ici où ton visage n'est connu de personne." Le damné referma les pages du journal local et se redressa en la soulevant sans mal, telle une princesse entre ses bras, afin de la porter dans le salon pour quelques heures douces loin des prochains reproches qu'il devrait affronter.

Les heures filèrent et bientôt le vampire revêtit un trois quart sombre et ancra sa main à celle d'Emma lorsqu'elle fut prête. Pas de voiture ce soir, le centre ville n'était qu'à quelques pâtés de maison et marcher n'attirerait pas l’œil sur un couple lambda. Matis cherchait sans doute la mustang et celle-ci avait miraculeusement disparu, l'après midi même lorsqu'Emma prenait ses marques dans la demeure, Ayden ne laissait rien au hasard concernant la sécurité de la belle et il avait les yeux partout, l'oreille à l'écoute du moindre bruit suspect. La main dans la sienne, ils marchaient au cœur des rues bondées de la ville. « Ce que je fais là est important, donc écoutes bien et surtout retiens ! » Dit-il tout en marchant parmi la foule de badauds s'empressant vers divers discothèques ou pubs. Les lumières de la ville donnaient des allures festives à celle-ci, malgré les ans passés, rien ne semblait avoir changé, Chicago s'éveillait la nuit et sans doute, dans quelques ruelles mal famées, des meurtres ou règlements de compte avaient lieu mais tout cela était loin derrière le vampire qui ne songeait plus qu'à protéger cette femme unique à laquelle sa main était accrochée. « Reconnaître les créatures n'est pas difficile si tu jauges bien la personne, ils portent souvent un bijou à pierre bleue comme ma bague, du Lapis Lazuli, pas n'importe quelle pierre, uniquement celle-ci leur permet de se mouvoir sous le jour. Ensuite, si tu te concentres assez, tu n'entendras aucun souffle émaner d'eux, leur pouls ne pulse pas non plus, attardes toi sur leur gorge... » Tandis qu'elle répondait, Ayden pressa les doigts contre sa paume et la fit changer de coté, plus près des murs, lorsqu'un spécimen croisa leur route. « Tu l'as vu celui-ci ? » Lorsqu'elle se tourna pour le dépeindre il fronça les sourcils et continua de marcher pour ne pas attirer l'attention. « Jusqu'à ce qu'on arrive à l'endroit où je dois me rendre, je veux que tu presses ma main deux fois lorsque tu penses en apercevoir un, si je te rends le geste c'est que tu as bon... Et une chose encore, n'invites jamais une de ces choses chez toi, ils ne peuvent rentrer que si tu les y convies. Le petit jeu d’identification débuta, au commencement elle ne trouva que peu d’énergumène alors que pas mal croisaient leur route et à chaque fois Ayden humait leur odeur pour connaître leur régime alimentaire, très peu se nourrissait d'humain mais quelque uns tout de même, prendre garde à elle était son objectif premier, bien avant la liste dissimulait dans sa veste, bien avant le but que lui avait confié la sorcière qu'ils rejoignaient à grands pas.

Ils arrivèrent enfin dans une ruelle sombre, aucun humain ne s'y trouvait, ni même de vampires, personne à part eux devant ce double battant sans âge, écaillé et fendillé, derrière lequel autrefois se trouvait un club très en vogue. L'enseigne ne brillait plus comme jadis, c'était mort en extérieur tout comme ce qu'ils y trouveraient à l'intérieur, pourtant, il sembla au damné qu'une musique d'époque parvenait depuis la battisse et, avant d'entrer, il enseigna une dernière chose à la jeune femme qu'il aimait sincèrement. « Ne cesses jamais de prendre tes infusions, et gardes toujours ce pendentif au cou, ainsi les buveurs de sang ne peuvent t'hypnotiser... Si toutefois je n'étais pas là si tu faisais face à l'un d'eux, plantes lui n'importe quoi qui sera fait de bois dans le cœur ! » Ayden la fit se placer dos à lui, lova son menton contre son épaule et fit grimper une main sous la veste qu'elle arborait. Ses doigts galopèrent jusqu'à ses cotes gauches où il s’arrêta et dessina de petits cercles sous les soupirs délicieux d'Emma. « C'est ici que tu devras enfoncer ton arme pour le tuer... tu ne manqueras pas ton coup... mais je n'serai jamais loin j'te le promets trésor. » Sur ces dernières paroles, le vampire baisa ses lèvres et poussa l'immense porte leur faisant face.

Alors que l'antre semblait dénuée de vie, un phénomène magique se produisit, ils furent entourés d'une lueur ambrée qui changea l'apparence de leurs vêtements, Ayden arborait dès lors un trois pièces de son époque et un couvre chef gris, Emma fut plus divine encore qu'elle l'était, sublimée dans une robe blanche dont les perles, paillettes et pampilles noires retombaient contre ses genoux. Nora était présente mais ne se monterait pas de suite, il la connaissait assez pour savoir qu'elle userait de mains charmes magiques, et ce dans le but de les troubler, avant de les honorer de sa présence. La musique sonnait lentement depuis l'immense pièce où tout prit subitement vie, des hommes et femmes en costumes des années vingt et trente dansaient sur la piste qui reprenait ses teintes d’antan, au fil des pas que le couple faisait, tout rejaillissait en une soirée digne de l'endroit qu'Ayden avait connu. Le vampire continua son chemin, ne relâchant jamais la paume, cette fois gantée, de l'humaine qu'il aimait, sondant chaque recoin de ce club plongé dans la magie de la sorcière, afin d'y trouver la silhouette de celle-ci. « Profites un peu de tout ça, le temps file tellement vite, je viendrai à toi quand j'estimerai l'instant venu. » La voix sucrée de la blonde s'infiltra dans sa tête, Nora aimait jouer de ses dons, Ayden attendrait donc qu'elle daigne se présenter mais, en attendant, il tira lentement le corps d'Emma contre le sien, la fit tourner d'une main au dessus de son corps gracile, dont il apprécia la beauté sous cette tenue qu'elle n'aurait jamais pu porter ailleurs qu'ici. La chanteuse donnait le la voix sur scène et lui pressa la belle à la taille, le bras libre près du sien où il attendait qu'elle dépose les doigts pour un moment unique qu'ils ne revivraient sans doute plus jamais. « Rien n'est réel, c'est dû à la magie, tout ce qu'il y a de vrai ici c'est toi et moi... mais malgré ça je te trouve parfaite... magnifique. » Attentif au moindre battement de cœur, autre que celui de la belle contre son corps, subitement Ayden croisa le regard d'Al' accoudé au bar, lui même semblait peiner à croire qu'Emma était bien vivante mais sa présence annonçait déjà celle de la blonde. Elle eut au moins la décence de leur laisser cette danse et fendit la foule, dans une robe cintrée à chemisier rouge, ses longues mèches ondulées contre l'une de ses épaules, la blonde les interrompit tandis que son sort continuait à donner le change. « Me permettrais tu Emma ? » Interrogea-t-elle en un sourire polie. Le blondinet baissa les paupières et fit signe à sa précieuse humaine de rejoindre Alan qui lui n'était pas une illusion. Nora et lui devaient parler mais ce ne serait pas dans l'unique profit de la sorcière, qu'il sentait désappointée comme rarement.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 19:17

Ayden et elle parcouraient les avenues de la ville qui s'éveillait pour la nuit. Emma n'était pas rassurée, même si sa main était ancrée à celle de son vampire. Elle avait vécu des années en fuite, et elle avait l'impression que rien ne changeait, et même si elle ne risquait rien, ce sentiment d'insécurité allait mettre du temps à la quitter. Non pas qu'elle n'ai pas confiance en lui, juste qu'il était en elle depuis tellement longtemps. Son coeur s'affolait dans sa poitrine à la moindre approche d'un costard sombre, mais la main d'Ayden et ses regards finissaient très vite par la rassurer.

« Ce que je fais là est important, donc écoutes bien et surtout retiens ! »

Elixir hocha de la tête et s'en suivit une paire de conseils pour reconnaitre un vampire. Des points judicieux qu'elle n'aurait surement pas trouvé seule, Emma fixait les gens en écoutant les paroles d'Ayden, ça paraissait si simple vu de son angle, mais du sien tout était différent. Les gens grouillaient telles des fourmis s'activant à se créer un nez, des rires, des paroles, tout allait très vite et elle avait peine à se concentrer sur ce qu'il lui disait de faire. Mordant un instant l'intérieure de sa joue et s'encourageant elle même, elle fini par fixer des gens et serrer sa main par moment. Perdu essaie encore! Jusqu'à ce que Bingo elle commença à en trouver quelques uns parmi la foule. Pas de quoi casser trois pattes à un canard mais c'était déjà un bon début. Qui sait peut être un jour réussira t-elle a les distinguer sans aucun problème?

Ils bifurquèrent dans une rue sombre où Emma n'aurait jamais mis les pieds seules, tant l'atmosphère était lourde et peu rassurante. Ayden marchait d'un pas sur de lui, alors à ses côtés elle pressait le pas pour rattraper ses grandes enjambées. Elle ne savait pas où ils allaient ni même pourquoi ils étaient sortit de la maison où ils semblaient en sécurité. Une porte vieillit par le temps et rouillée de part et d'autre se dessina devant eux. Quelques affiches de spectacle étaient collées dessus arrachées par endroit.

« Ne cesses jamais de prendre tes infusions, et gardes toujours ce pendentif au cou, ainsi les buveurs de sang ne peuvent t'hypnotiser... Si toutefois je n'étais pas là si tu faisais face à l'un d'eux, plantes lui n'importe quoi qui sera fait de bois dans le cœur ! »

Son ange colla son dos à son torse et laissa une main se balader sur elle remontant le long de son buste lui octroyant des frissons et soupirs alors qu'un sourire se migrait sur son visage.

« C'est ici que tu devras enfoncer ton arme pour le tuer... tu ne manqueras pas ton coup... mais je n'serai jamais loin j'te le promets trésor. »

Elle fit un hochement de tête alors qu'il poussait la porte grinçante pour entrer dans un lieux sombre où la poussière lui pris un instant les narines au point d'éternuer. Au fil des secondes comme par enchantement la pièce se transforma en une sorte de club cabaret comme dans les vieilles années. Emma écarquilla des yeux avant de voir le costume d'Ayden. Il était à couper le souffle et elle reste bouche bée en le voyant avant de voir son regard se profiler sur elle. Emma baissa les yeux sur elle et leva un bras devant elle. Une somptueuse robe blanche d'époque avait remplacé ses vêtements, des gants longeant ses bras, alors qu'elle voyait des gens danser au centre de la pièce. Ayden fini par la river à lui en lui présentant sa main comme pour une danse. Un petit sourire se forma sur ses lèvres alors qu'elle était époustouflée par ce qui se tramait autour d'eux.

« Rien n'est réel, c'est dû à la magie, tout ce qu'il y a de vrai ici c'est toi et moi... mais malgré ça je te trouve parfaite... magnifique. »

Ses joues rosir à l'entente de ses paroles et elle baissa un instant son regard avant de fixer ses prunelles.

- Tu es époustouflant mon ange.

Emma dansa auprès de cet homme sur une musique ancienne et pourtant connu, ce moment était magique c'était le cas de le dire, et pourtant, elle ne faisait plus attention à l'environnement mais bien plus à son ange devant elle, la tenant contre lui alors qu'ils dansaient, comme si aucun danger ne les enveloppait.

« Me permettrais tu Emma ? »

Elixir tourna son regard sur une femme blonde, qui les scrutait tour à tour avec un sourire polie. Elle jugea le regard d'Ayden avant de le les laisser ensemble pour rejoindre le bar qu'il lui avait intimé. Cependant Emma ne voyait pas Alan, elle voyait des hommes assit au comptoir buvant et fumant des cigares, alors que des femmes riaient à d'autres endroits. Elle posa ses paumes sur la surface blanc verni du bar, avant de relever son regard sur un serveur qui s'activait à sécher et préparer des verres. Les minutes s'écoulaient au vu de l'horloge gigantesque au dessus du bar, mais ses yeux ne loupaient en rien ce qu'elle voyait. Soudain elle sentit une présence derrière elle, quelque chose de néfaste.

- T'es splendide Emma!

D'une traite elle se retourna pour examina l'homme devant elle. Un grand brun dans un costume trois pièces, un chapeau lui empêchant de voir ses yeux pourtant elle était sure de reconnaitre sa voix, il était seul, dépourvu de tous gardes. Collant son dos au bar, elle ne pouvait pas fuir.

- Au début je ne le comprenais pas, s'amouracher à une junkie était vraiment répugnant, mais quand je te regarde aujourd'hui je me demande pourquoi je ne me suis pas empressé à ton chevet lors de ta chute.

Emma hoqueta lorsqu'il retira son chapeau pour lui adresser un sourire des plus somptueux. Chris le frère de Matis, le beau gosse de la fratrie était sous ses yeux. Il s'avança et posa son couvre chef sur le comptoir avant de se tourner vers elle.

- Rentre avec moi Emma, je ne laisserais pas Matis te faire du mal, plus jamais... Tu es un véritable diamant, il ne sait pas la chance qu'il a de t'avoir... Je te protégerais de lui, tu n'aura plus à te cacher, tu ne manquera jamais de rien. Et moi je ne ferais pas l'erreur de t'abandonner pour finir en cabane.

Le coeur d'Emma s'enflammait dans sa poitrine, elle était en transe complète, son corps se mettait à trembler au point que ses genoux ne la portaient que sur un fil. Plus il s'avançait le long du comptoir plus elle reculait, jusqu'à butter sur une estrade et sentir ses mains la rattraper.

- Ne me touche pas!!!!!!

Elle ferma les yeux, rien n'était réel et quand elle les ré ouvrit elle vit le visage d'Al se décomposer mettant ses mains devant lui.

- Du calme mon p'ti, j'te veux pas de mal okay?

- Il était là, il était là...

Dit elle en tremblant alors que Al l'aidait à se redresser tremblante avant de l'assoir sur un tabouret près du comptoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma

Revenir en haut Aller en bas

Your death and your new existence - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Chicago-