RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

New choices, new start - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: New choices, new start - Emma Ven 27 Sep - 10:39



New choices, new start.
Plus de liste, sa rencontre avec Emma avait changé la donne, remué son monde ainsi que ses entrailles au point de lui faire prendre conscience de choses qu'il semblait avoir oublié en offrant son âme à la sorcière autrefois. L'humanité rejaillissait en lui comme un flot de souvenirs, parfois heureux, parfois douloureux, mais dont il n'avait plus connu la saveur depuis bien longtemps, sa mémoire reprenait lentement le pas et le rendait plus humain avec son lot de joie et de souffrance. Les créatures lunaires étaient peu à tenir leur part humaine en mains, les émotions et sentiments exacerbés étaient des points difficiles à gérer, il fallait y prendre garde car, en un battement de cils, tout pouvait s'effondrer et le sang redevenait la priorité des quelques âmes ayant tenté de vivre comme ce qu'ils n'étaient plus. Pour Ayden, son humaine avait su attiser la douceur enfouie en lui, celle qu'il n'avait plus connu depuis Sonia, mais ce qui l'avait poussé à faire un choix, qui aurait surement quelques répercutions auxquelles il serait attentif, était sa rencontre avec une personne de son passé : Stefan Salvatore. Celui qu'on avait nommé le Boucher de Chicago à l'époque était encore de ce monde, personne ne lui avait mis le grappin dessus, et repenser à ce passé où il avait été le seul à mettre un visage sur l'éventreur lui avait fait prendre conscience que l'entourage, même minime, devait être le point le plus important d'une vie. En traquant le jeune vampire autrefois, Ayden avait rencontré Sonia, l'avait épousé et celle-ci allait lui donner une fils, mais s'il avait été plus proche encore d'elle, jamais elle n'aurait péri sous les crocs d'un monstre sanguinaire. Voilà pourquoi il s'était débarrassé de la tâche que voulait le voir accomplir Nora, uniquement pour que le même schéma ne se reproduise pas avec celle qui l'avait poussé à faire jaillir l'humain en lui.

Après un passage à la banque, où il avait fait des choses peu recommandables dans le but de faire sortir le rat de son trou, cette raclure qu'il ne doutait guère les traquer sans relâche et préparer son coup sans pour autant savoir où se trouvait celle qu'il clamait lui appartenir, Mattews fut joint par Hannigan. Le petit fils de celui qui avait été un ami, un partenaire et un collègue hors paire, s'avérait être d'une valeur inestimable. Stanley, du même prénom que portait son grand père, bossait pour la police, et l'affaire qu'il suivait ces derniers temps avait attiré l'attention du damné au point qu'une entente avait été conclue entre eux. Stan avait connaissance des vampires et autres créatures existant en ce monde, sa femme avait été victime de l'un d'eux et depuis il n'avait eu de cesse que de se renseigner sur les divers spécimens, sans relâche, au point que le fait de voir un homme ayant connu son aïeul, debout et bien vivant face à lui, ne l'avait guère surpris. Stanley Jr était quelqu'un de confiance, droit et surtout bienveillant, il ne se défilerait pas et Ayden le savait, il ne faiblirait pas pour la simple et bonne raison qu'il n'avait plus qu'un être dans sa vie, une petite fille nommée Lyli-Rose, âgée de trois ans, la seule chose qui lui restait de son épouse et dont il veillait les jours et les nuits seul, sans l'aide de quiconque. Beaucoup de points avaient été abordé lors de leur première entrevue au Mystic Grill, le passé du Lieutenant qu'était le blondinet, celui du flic face à lui, ses craintes, ses attentes et, en très peu de temps Hannigan avait proposé un marché au vampire lorsqu'ils en étaient venus à parler d'une personne commune : Matis Demarrey. Mattews se savait filé par ce mafieux et Hannigan, lui, le cherchait pour mettre à terme l'enquête qu'il menait depuis son arrivée à Mystic Falls. L'inspecteur avait accès aux dossiers et pouvait aisément faire en sorte que Mattews retrouve une place méritée au sein des forces de l'ordre, une chose non négligeable pour lui, tout autant que pour le chasseur, ainsi une créature lunaire dans la police permettrait de filer plus facilement les criminels, et Ayden aurait plus aisément accès à ce qu'il devait connaître d'un ennemi qui, bientôt, mangerait les pissenlits par la racine. L'accord conclu, il fallait dès lors mettre en place la nouvelle existence d'un homme sensé être décédé depuis des années. Stanley Jr se chargeait de ce point et Mattews assurait les arrières de ce nouvel allié en l'aidant à faire sortir la raclure de son terrier. Trafiquer les comptes de l'Italien et ainsi faire jouir Emma d'un confort certain était dangereux mais amusant, la jolie rousse ne savait encore rien du trafique entre le descendant Hannigan et son vampire mais elle ne tarderait plus à l'apprendre, il fallait simplement que le blondinet soit sûr, parfaitement préparé à ce qui allait suivre pour ne pas mettre les jours de sa précieuse humaine en danger.

Arborant un costume sombre, Ayden rejoignait la maisonnette où il avait dit à Emma de rester le temps qu'il revienne. Il faisait nuit depuis quelques heures, le ciel ne grondait pas et déjà, aux abords de ce logement qu'ils quitteraient bientôt pour le leur, Mattews l'observait par la fenêtre. Emma était son nouvel univers, plus importante qu'une fichue liste, plus précieuse que quiconque et elle méritait les plus belles choses. Sans un bruit, il passa le seuil et coupa l'électricité dans l'enceinte jusqu'à entendre le cœur de la belle s'affoler. Un sourire amusé dévora le coin des lèvres du vampire qui approcha vivement dans le dos de la jeune femme et lui passa un foulard sur les yeux. "Ce n'est que moi, tu me fais confiance?" Sa simple voix apaisa le rythme cardiaque de la belle qu'il tirait par la main pour rejoindre la voiture. "Tu ne retires pas c'que tu as sur les yeux, j'ai quelque chose pour toi trésor, sois patiente." Après sa réponse, le vampire démarra et dirigea la voiture dans les rues jusqu'à la parquer devant un hôtel particulier dans lequel il s'engouffra, prenant soin aux pas d'Emma dont il tenait tendrement la paume. Un petit tour d'ascenseur, dans lequel il déposa un baiser sur son front, et les portes de la cage s'ouvrirent sur le lieu convoité : Un appartement, encore vide de tout mobilier, mais qui leur offrirait un nouveau départ. Ayden passa le seuil puis la tira délicatement vers lui pour la faire rejoindre ce qui serait la pièce centrale de l'habitation. La vue qu'offrait les baies vitrées était fascinante, imprenable. Le damné ancra délicatement les doigts à la taille de la jolie rousse et retira doucement le lien de soie sur ses yeux magnifiques. "Ouvres les..." Susurra-t-il, le menton lové dans le creux de son cou où il sentait le parfum délicieux de celle qu'il aimait saisir divinement son odorat.




Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Ven 27 Sep - 14:59

Il la retrouverait, elle en était persuadée, jamais elle n’avait pu fuir longtemps quand il était en liberté, c’était juste une question de temps. Le temps qu’il les localise, le temps qu’il mette son plan à exécution, car elle le savait, Matis avait du leur concocter un plan des plus diaboliques pour se venger. Il avait comprit leur lien de sang, et n’hésiterait pas à les faire souffrir en simultané. Il s’amuserait probablement à infliger des blessures à Emma, afin de faire saigner Ayden et de les faire souffrir dans leurs sentiments. Dès qu’il les trouvera Matis allait prendre un main plaisir à faire durer les souffrances. Elle voyait déjà son visage se dresser dans ses songes. Il sera vêtu de ses éternels costards, dépourvu de cravate, laissera son imper noir dans la limousine, et affichera son sourire éblouissant mais n’annonçant rien de bon. Rien que cette pensée infligea un long frisson glacial dans son dos, alors que les poils de ses bras se hérissaient. Assise sur le rebord d’une fenêtre, Emma scrutait l’arrière de la maisonnette où ils avaient trouvé refuge. Le temps n’était pas en leur faveur, mais la belle ne pipait mot pour ne pas inquiéter davantage son ange. Elle connaissait Matis depuis tellement longtemps, et avait assisté à certaines de ses exécutions, elle savait pertinemment devant quel homme ils se dressaient. Sa fuite devait s’arrêter, car tôt ou tard, ils commettraient une erreur fatale, et puis ce n’était pas vraiment la vie qu’elle voulait partager avec Ayden. Un sac, une voiture, eux, la route, c’est sur que vu sous cet angle ça pouvait être attrayant, mais pas si on rajoute le fait de ne pas dormir sur ses deux oreilles, de ne pas avoir d’entourage, de devoir changer d’identité régulièrement, d’être constamment concentré sans jamais pouvoir se reposer afin de ne pas se griller. Emma avait écumé toutes ces tactiques depuis quatre ans et aujourd’hui elle était lasse, elle ne pouvait plus. Tout ce qu’elle souhaitait c’était se poser et vivre enfin. Pouvoir respirer un bonheur en toute liberté peu importe le prix à payer, ça valait le coup.

La nuit était tombée depuis quelques heures, elle ne s’était pas rendu compte du temps qu’elle avait passé à regarder les brindilles d’herbes du pseudo jardin à l’arrière de la maison. Le café de la tasse qu’elle tenait dans ses mains était gelé et non plus chaud, le plaid qui couvrait ses épaules, était sur le sol, et Emma semblait perdue dans ses pensées. Tel un robot, elle descendit en silence de son rebord pour se diriger vers la cuisine. Jetant son café dans l’évier, elle fut soudainement prise de panique. L’électricité de la maison venait de sauter, Emma ne prononça un mot et ne fit aucun bruit. Il n’y avait pas de mauvais temps ce soir, les plombs n’avaient pas pu sauter tout seul, elle jeta un rapide coup d’œil à la fenêtre, le quartier non plus n’était pas privé de courant. Une larme de crainte commençant déjà à pointer le bout de son nez, Emma se déplaça avec discrétion en direction de la porte avant de sentir une présence dans son dos, lui bandant les yeux.

"Ce n'est que moi, tu me fais confiance?"

Emma poussa un soupir de soulagement, mais lui riva quand même son poing avec délicatesse dans la cuisse, son cœur commençant à se calmer progressivement en son sein.

- J’ai faillit faire une attaque ne refais plus jamais ça… Oui j’ai confiance.

"Tu ne retires pas c'que tu as sur les yeux, j'ai quelque chose pour toi trésor, sois patiente."

Emma sentait le vent de dehors fouetter son visage, où l’amenait-il ? Elle n’en savait absolument rien, mais tout ce qu’elle savait c’est qu’elle le suivrait au bout du monde si il le lui demandait. Jamais Ayden ne lui ferait intentionnellement du mal, elle le sentait au fond d’elle, elle le voyait dans ses yeux, dans ses gestes, il l’aimait autant qu’elle saignait pour lui. Les minutes ne furent peut être pas long en réalité, mais la vue ne lui étant par rendu titillait sa curiosité et la rendait impatiente, même si elle reste sage sans poser de question. Elle entendit ses pas résonner sur le sol d’un bâtiment, elle n’entendait rien d’autre qui ne pouvait la mettre sur la piste. Son corps se souleva subitement, elle devait être dans un ascenseur, et ce fut dans un sourire qu’elle réceptionna ce baiser contre son front.  Sa main serrant la sienne dans sa paume alors qu’elle entendait les portes s’ouvrir et une délicate odeur de grenade s’échapper. Un sourire en coin, Emma suivit la direction qu’Ayden lui imposait en lui tenant la main. Elle sentit son ange venir dans son dos pour la libérer avec finesse du ruban devant ses yeux. Ses mains se posant sur sa taille alors que son menton se migrait dans son cou.

"Ouvres les..."

Elixir s’exécuta et ne prononça plus un mot en voyant ce qu’il y avait devant elle. La bouche entre ouverte, les yeux scintillants pourtant elle ne comprenait pas du tout ce qu’elle faisait ici. Avec tendresse elle se retira de ses bras, encrant sa main à la sienne alors qu’elle jetait son dévolu sur la vue splendide qui s’offrait à elle. Emma était très peu matérialiste et offrait plus d’importance à la nature qu’au faire voir. Un sourire s’agrandit sur son visage, avant qu’elle ne se blottisse contre son ange tout en continuant de laisser ses yeux s’émerveillés face à ce spectacle et tout cette beauté. Ses prunelles se baladèrent un peu sur la pièce qui était immense, et respirait cet odeur délicate d’un de ses fruits favoris.

- Qu’est ce qu’on fait ici mon ange ?

Puis ses yeux se posèrent sur lui, il portait un costume des plus magnifique, elle qui avait connu Ayden dans une toute autre tenue vestimentaire, laissait ses yeux briller de délice devant lui. Elle eut un petit rictus, en touchant l’étoffe qui le couvrait. Il était si beau, tandis qu’elle était dans un jeans, des ballerines au pied et un pull pour la réchauffer du froid qui approchait à grand pas.

- Tu es magnifique…  On a quelque chose à fêter ?

Demanda t-elle en arquant un sourcil, passant ses bras autour de son cou, avec un petit sourire. Puis elle fronça des sourcils, et laissa ses mains glisser contre son torse, presque songeuse.

- Où tu as quelque chose à m’annoncer et tout ça c’est pour m’apaiser avant la tempête ?






Emma Renzoni



Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Ven 27 Sep - 18:26



New choices, new start.
Muette, la belle relâcha quelques secondes la prise délicate qu'il avait sur elle, s'émerveillant quant à cette place pourtant encore vide, ne sachant pas un instant ce qu'ils faisaient ici, dans l'un des plus beaux quartiers de la ville à contempler une vue imprenable. Mattews sentait le besoin qu'elle avait de se sentir chez elle, dans un endroit qu'elle ne devrait plus fuir, un lieu où elle pourrait évoluer et vivre sans craindre qu'on la traque. Ce dernier point n'était plus qu'une question de temps, avec ce qu'Ayden avait fait, il ne doutait guère que Demarrey pointerait l'ombre de sa silhouette dans le coin d'ici peu. Etait-il encore à Chicago, les croyait-il sur place, se terrant comme deux âmes en peine? C'était mal connaître l'ex flic et ses méthodes dûment réfléchies. Le vampire ne laissait jamais rien au hasard, tout était vérifié, pensé et jaugé de sorte qu'aucune faille ne soit exploitable pour quiconque cherchait sa trace. Emma revint vers lui, le dévorant presque du regard, elle ne l'avait jamais vu vêtu ainsi, et sa réaction ne se fit attendre plus longtemps. Qu’est ce qu’on fait ici mon ange ? Les lèvres du damné se fendirent petit à petit tandis que les mains de la belle rejoignaient son thorax. "Tu es magnifique…  On a quelque chose à fêter ?" Ayden sourit d'avantage et fronça les sourcils lorsqu'elle plissa le nez. "J'connais même pas la date de ton anniversaire, donc à moins que ce soit aujourd'hui." Ses propres mot lui arrachèrent un léger rire qui ne manqua pas d'amuser la jolie rousse. "Ou tu as quelque chose à m’annoncer et tout ça c’est pour m’apaiser avant la tempête ?" Le chasseur laissa échapper un rictus et se dégagea lentement des bras qu'elle avait posé contre sa nuque.

Amusé et surtout conscient que la belle se prêtait au jeu de l'interrogatoire, il s'avança vers le bar et considéra la chaîne hi-fi encastrée au mur. Le damné était loin des jours sanglants qu'il avait coulé jadis, à des kilomètres du traqueur de créatures qu'on lui avait imposé d'être, il était simplement lui, Ayden Mattews, l'être humain amélioré qu'on avait laissé pour mort en 1930. Tout ce qu'il aspirait pour elle fut qu'elle eut une vie meilleure que celle vécue près de celui qui ne serait bientôt plus qu'un mauvais songe, qu'elle puisse jouir des bienfaits de la vie, qu'elle se sente en sécurité et comblée. Il pouvait lui offrir une part de ce gâteau, mais pas l'entièreté, pour la simple et bonne raison qu'un jour, lorsqu'elle se sentirait prête, et malgré ses réticences à l'heure actuelle, Emma aspirerait à d'autres jouissances que celle d'être à ses côtés, elle désirerait sans doute connaître la maternité, donner la vie, mais malgré tout l'amour qu'il lui portait et tous les efforts du monde, jamais il ne pourrait lui offrir ça. Cette perspective noua un instant la gorge du blondinet qui sortit une bouteille, deux verres qu'il apposa sur le comptoir, et se servit avant de marcher lentement dans la pièce où ses pas résonnaient. Fixant la vue que les baies lui offraient, il se tourna vers la belle, lui intimant d'un geste de menton de se servir du récipient qu'il avait rempli. "Pas ce qu'on fait ici mais ce qu'on fait chez nous..." Répondit-il enfin après s'être rincé la gorge de liquide brun. "...Enfin si ça te plait sinon, si tu préfères une caravane ou autre, je te suivrai où que tu ailles jusqu'à ce que tu en ais marre de m'voir et me balance un sac à la figure." Ayden redressa des yeux rieurs dans les siens et réceptionna la jeune femme qui revenait vers lui, déposant le verre sur l'appuie d'une lucarne. "J'ai rencontré un gars il y a environ une semaine, on peut lui faire confiance, il va m'aider à trouver ce crétin Emma, ça n'est plus qu'une question de temps avant qu'il te fiche la paix et qu'tu sois libre." Ayden la repoussa lentement et engloba son visage à deux paumes. "Qu'est ce que tu foutais avec un tel abruti? c'était pas du tout ton genre, à moins que je ne sois pas le tiens?... on peut jugé ça des deux façons." Ses lèvres firent la moue et il rit lorsqu'elle plongea son regard dans le bleu du sien. Ayden était l'homme qu'il était jadis, charmeur avec une pointe d'humour, l'homme plaisant que les gens aimaient, celui en qui ils avaient confiance et tout cela, le vampire le devait à cette magnifique jeune femme face à lui. Sans brutalité, il pinça le bout du nez d'Harper et claqua des paumes avant de sourire lorsque la pièce se tamisa et qu'une mélodie prit possession du système son de la pièce.

Mattews lui tendit la main. "Madame, avez vous déjà fait un tour de piste avec un gentleman des années 30?" Sourire aux lèvres, le vampire déposa une main délicate au creux de ses reins et entama une danse tendre, sans pression comme lors de leur rencontre avec Nora. Juste eux, la musique, l'ambiance et les lumières de la ville pour unique lueur. "Vous êtes sans doute fiancée non?" Emma riait, Ayden ne lui était jamais apparu sous ce jour, il voulait qu'elle se sente unique, apaisée et loin des tourments qui la réveillaient encore en pleine nuit parfois. Il la protégerait au péril de sa vie, quoi qu'il pouvait lui en coûter, Emma vivrait et serait heureuse, avec lui ou non. "J'aurai deux mots à toucher à vos parents jeune fille..." Son air lui fit reprendre un tant soit peu de sérieux alors qu'il la faisait tourner, lentement, sur elle-même avant de la faire rejoindre son torse avec plus de ferveur, sans la blesser une seconde. Le temps sembla se suspendre alors que leurs visages étaient aussi proches qu'il frôlait ses lèvres au point de faire vibrer son cœur. Éprît d'elle, le chasseur n'avait d'yeux que pour cette jeune femme qui, encore quelques temps plus tôt, n'était pourtant qu'une simple protégée d'un soir, au même titre que Candice, mais elle avait cette chose en plus, cette douceur, cette innocence, cette pureté inestimable qui faisait toute la différence avec les autres femmes foulant ce monde dévasté par les créatures. Les notes donnaient encore et jamais il ne cessa d'humer son odeur, de se plaire à la contempler comme si elle fut un diamant qu'il polissait de jour en jour, une perle qu'il fallait protéger sans jamais lui faire de mal, sans jamais qu'elle ne soit blessée. Les paupières closes, alors qu'elle devait bien se demander qu'elle phrase amusante il allait lui servir, le front d'Ayden rejoignit le sien en une sensualité comblée des douceurs profondes qui lui étaient dues. "Épouses moi Emma..." Ayden ne rouvrit pas les yeux, attendant, sans que son cœur ne puisse émettre le moindre tintement alors qu'il aurait battu la chamade, que la voix de son humaine s'offre à lui.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Sam 28 Sep - 0:15

Ayden était parfait dans son costume qui le taillait avec une infini classe, chose qu’elle n’arborait pas du tout dans son jeans. Un instant ses joues rosir, alors que ses yeux se noyaient dans les siens. Aucune réponse ne sortit des lèvres fendues de son ange, qui déjà se dégageait de son emprise pour partir vers un bar. Emma laissa ses yeux voguer rapidement autour d’elle, elle aurait bien regardé davantage les autres pièces, mais ne sachant pas ce qu’elle faisait ici, elle s’abstenue. Se tournant devant la baie vitrée, où l’ombre d’Ayden reflétait, elle perdu son regard sur la ville en contrebas. Tout était infiniment calme, les lumières de la ville scintillaient sous ses prunelles, c’était un moment parfait qu’elle s’empressait de photographier dans son esprit afin de pouvoir se le remémorer, les jours où son moral d’acier en prendrait un coup. Car oui malgré tout, Emma avait une force de caractère afin de pouvoir appréhender au mieux les jours futurs, qui promettaient de ne pas être serein. Ayden revint avec un verre qu’il lui tendit, elle s’empressa de l’apposer à ses lèvres, en continuant de fixer ce spectacle dont elle pourrait ne jamais se lasser. Malheureusement, cette vie là n’était plus dans ses moyens.

"Pas ce qu'on fait ici mais ce qu'on fait chez nous..."

Emma manqua de s’étouffer avec le liquide qu’elle était entrain d’avaler. Elle ouvrit de grands yeux et les tourna vers Ayden en toussotant se tapant doucement la poitrine. Ses lèvres s’entrouvrir, elle ne pigeait pas là. Comment ça pouvait être chez eux, alors qu’elle n’avait pas les moyens et que lui en tant que garagiste ne devait pas rouler sur l’or. Et puis elle avait très bien vu son ancien appartement, c’était mieux que sa petite chambre d’hôtel, mais ça n’avait rien à voir avec ce palace !

"...Enfin si ça te plait sinon, si tu préfères une caravane ou autre, je te suivrai où que tu ailles jusqu'à ce que tu en ais marre de m'voir et me balance un sac à la figure."

Elixir passa sa langue sur sa lèvre, prenant un air sérieux et pourtant rieur à la fois, elle ouvrit de grands yeux et fit des mouvements de main en parlant tel un homme d’affaires le ferait.

- J’aurais amplement préféré planter une tente en plein milieu du parc de la ville, mais si tu insistes soit.

Elle esquissa un beau sourire et se blottit contre lui pour lui offrir un baiser. Une tente dans le jardin de la ville, moui, si elle n’avait pas eu le choix elle l’aurait fait. Mais là, c’était au dessus de ce qu’elle pouvait attendre de la vie. Un instant elle eut envie de se mettre à courir comme une enfant dans la maison pour pouvoir jeter un œil partout, mais elle restait ainsi le regard plongé dans le sien. Son cœur battait tendrement dans sa poitrine alors que ses yeux pétillaient d’amour pour lui.

"J'ai rencontré un gars il y a environ une semaine, on peut lui faire confiance, il va m'aider à trouver ce crétin Emma, ça n'est plus qu'une question de temps avant qu'il te fiche la paix et qu'tu sois libre."

Elixir baissa un instant son visage, Matis, encore et toujours lui. Il était présent chaque jour dans leur vie, chaque jour dans leur discussion. Emma n’en pouvait plus, elle ne souhaitait plus qu’une chose, qu’il disparaisse de sa vie, peu importe la façon dont il venait à s’effacer. Elle ne le pleurerait pas, il lui avait fait trop de mal, et ce ne serait que justice rendue. En guise d’approbation elle fit un simple hochement de tête, avant de remonter ses yeux dans les siens. Mal à l’aise de lui infliger tout ça, elle joua de sa lèvre contre l’intérieur de sa joue, avant qu’il n’englobe son visage entre ses mains.

"Qu'est ce que tu foutais avec un tel abruti? c'était pas du tout ton genre, à moins que je ne sois pas le tiens?... on peut jugé ça des deux façons."

Emma ouvrit de grands yeux avant de faire une petite moue. Pourquoi Matis ? Simplement parce qu’il était entré à un moment dans sa vie où elle en avait eut le plus besoin, il l’avait sortit de ses tourments avec la drogue. Elle aurait pu lui donner du tac o tac la raison mais Ayden semblait s’amuser ce soir. Un visage bien différent de celui fermé de la veille. Elle se demandait comment il avait fait pour s’octroyer un logement pareille, mais l’ignorance n’est elle pas la plus belle des armes ? La pièce se tamisa soudainement, une mélodie ancienne résonnant dans le logement avant qu’elle ne voit la main d’Ayden se tendre devant elle. Un petit rire s’échappa de ses lèvres lorsqu’il prononça ses mots.

"Madame, avez vous déjà fait un tour de piste avec un gentleman des années 30?"

- Imaginairement oui, réellement non.

Dit elle dans un sourire faisant référence au moment passé en compagnie de cette sorcière blonde Nora. Son ange la faisait danser comme un gentleman, jamais elle ne se serait douter de ses talents la première fois qu’elle avait posé son regard sur lui. Lui qui semblait être un homme comme tous les autres, et pourtant ce jour avait marqué malgré elle mais à son plus grand bonheur un grand tournant dans sa vie.

"Vous êtes sans doute fiancée non?"

- Essayerez vous de me charmer Monsieur Mattews ?

Dit elle en riant légèrement, en adoration devant lui. Charmer par l’attitude qu’il prenait avec elle. Son sourire s’agrandissait au fil des secondes, danser sur la pointe de ses ballerines contre lui, sur une mélodie des plus charmantes.

"J'aurai deux mots à toucher à vos parents jeune fille..."

- Je vous souhaite bien du courage pour les retrouver.

Emma lui souriait, et se demandait comment ce petit jeu allait tourner. Mais soudainement il prit un visage des plus sérieux, alors qu’il la faisait danser comme une déesse. Avec lui, Emma se sentait importante, elle avait une véritable place, et non pas celle de l’épouse parfaite qui embellissait l’image d’un homme. Ayden n’attendait rien d’elle, il voulait juste la voir vivre, la voir être heureuse, et ne cessait de dire qu’il s’effacerait si elle ne voulait plus de lui. Chose qui n’arriverait jamais, car Emma était plus amoureuse que jamais, elle ne pourrait pas se passer de sa présence, de ce minois arborant un sourire en coin à chaque fois qu’elle lui lançait un regard, ses petits rictus à chaque fois qu’elle l’amusait. Cet homme était plein d’attention et pourtant ce n’était pas ça qui la rendait amoureuse davantage de jour en jour, c’était juste l’homme qu’il était, attachant, droit, tendre. Avec lui elle n’avait pas peur d’un mouvement geste, bien qu’il ne soit pas humain, elle redoutait plus Matis que cet ange aux capacités exceptionnelles. Il riva son front au sien en fermant les yeux, un geste qu’elle mimait comme profiter de ce moment de douceur et d’amour entre eux.

"Épouses moi Emma..."

Elixir hoqueta, son cœur s’emballant subitement avant d’ouvrir de grands yeux, de descendre de la pointe de ses ballerines et de reculer son visage. Avait elle bien entendu ce qu’il venait de dire. Sa respiration se coupa comme pour l’étouffer subitement avant qu’elle ne crie :

- NON !!

Précipitamment Emma posa les paumes sur le visage d’Ayden et l’embrassa passionnément avant de se reculer et de hocher de la tête.

- Toi épouse moi !

Emma se mit à rire, alors qu’elle haussa d’une épaule avant de baiser ses lèvres avec envie et bonheur. Ajoutant entre chaque baiser.

- Oui… oui… oui… oui… oui… je veux t’épouser Ayden Mattews.

Son cœur pulsait de bonheur dans sa poitrine, Emma souriait et riait en même temps qu’elle embrassait l’homme pour qui elle était capable de mettre un terme à sa vie si il le lui demandait. Ses mains seraient son visage délicatement entre ses mains, elle se sentait vivante comme jamais, c’était la plus belle demande qu’on aurait pu lui faire, la plus spontanée, et la plus bercé de sentiments.  Matis lui, l’avait demandé en mariage devant une foule de monde, lors d’une soirée, Emma s’était doutée qu’il allait mettre un genou à terre ce jour là. Et même si elle avait été heureuse à ce moment là, c’était loin du bonheur qu’elle ressentait en ce moment, il était vrai, immense et faisait palpiter son cœur comme jamais. Elle lui glissa un « Je t’aime » entre deux baisers avant de reculer son visage. Elle se pinça fortement le peau du bras avant de lâcher un petit cris de douleur et de rire.

- Je voulais juste m’assurer que je rêvais pas.

Elle se colla à lui, l’enlaçant dans ses petits bras, reprenant ses lèvres entres les siennes, avant de river ses yeux aux siens et d’arquer un sourire en prenant un faux air sérieux.

- Vous ne mettiez pas un genou à terre dans les années trente ?

Emma ria un court instant, elle se sentait bien, en quelques secondes tout ce qui se tramait autour d’eux avait comme disparu.






Emma Renzoni



Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Sam 28 Sep - 20:42



New choices, new start.
La patience dans ce genre d'instant était particulière, à la fois oppressé et languit d'une réponse, le blondinet ne dérogeait pas à cette règle. Malgré son coeur mort, il sentait le sang pulser en lui comme rarement. Habituellement ce fait n'avait lieu que lors d'excès de rage, d'amour ou lorsque la soif se faisait brûlante mais, ici, le fait de ne pas savoir ce qu'allait répondre la belle, encore contre lui, le figeait sur place. Dans la poitrine d'Emma, Ayden sentait les battements lourds de l'organe qui la faisait vivre, s'animer et ressentir la moindre émotion, avait-elle peur, était-elle surprise? Ses propres sensations ne pouvaient lui permettre de jauger, à juste dose, ce qu'elle ressentait actuellement jusqu'à ce qu'elle cesse de respirer. Son buste se statufia lentement contre le sien, tout autant qu'une pression de ses doigts contre sa paume lui indiqua qu'elle ne s'attendait tout bonnement pas à une telle question. "NON." Cet unique mot lui fit l'effet d'une balle en pleine tête et tandis qu'il cessait de bouger, la musique continuant à donner dans les baffles, subitement les doigts frêles de son humaine vinrent saisir son visage et son regard teinté d’incompréhension.

Était-ce trop soudain? Le baiser qu'elle lui offrit le rendait perplexe, au fond de lui Mattews tenait de mettre un mot sur l'océan étrange d'émotions dans lequel il nageait sans savoir où aller."Toi épouses moi !" Un sourire pincé s'empara de la commissure de ses lèvres, son être s'apaisait déjà. Sans qu'il ne puisse ajouter quoi que ce soit, pourquoi il le lui demandait maintenant, pourquoi il le souhaitait réellement, le précieux trésor épousa ses lèvres avec ferveur, mains baisers innocents tous accompagnés de "oui" qui lui offraient une ivresse jamais vécue. Malgré le temps, malgré les péripéties, malgré la peur qu'elle ressentait, Emma s'animait comme jamais entre ses bras lui offrant sa vie qu'il protégerait au péril de la sienne. Vive comme une ballerine, comblée, vivante, la belle recula et sautilla comme une enfant fragile, ce qu'elle fit le surprit quelque peu, lorsqu'elle se pinça immédiatement il saisit son bras pour s'assurer qu'elle ne s'était pas blessée. "Je voulais juste m’assurer que je rêvais pas." Plus serein, le vampire esquissa un mince sourire qui fut dévoré, sans pudeur, par les baisers chauds de celle qu'il aimerait par delà les âges et, lorsqu'elle revint saisir son regard en un sourcil arqué et une expression sérieuse, le damné fronça les sourcils. "Vous ne mettiez pas un genou à terre dans les années trente ?" Un rictus quitta sa gorge. "Les femmes ne demandaient pas qu'on les épouse à cette époque!" Réceptionnant la jeune femme entre ses bras, il la fit tourner sur elle même et la plaqua lentement contre son thorax avant de baiser sa jugulaire et user de vitesse pour les emmener sur la terrasse qu'elle n'avait eu le loisir de contempler jusqu'à lors. "Emma?" Interrogea-t-il en empoignant lentement ses hanches afin de l'installer assise sur le rebord de pierre. "Je veux que tu sois heureuse, je ne veux pas que tu m'appartienne, simplement que tu sois en sécurité et loin de ce que tu as vécu... S'il m'arrive quoi que ce soit, tu sauras te relever mais saches une chose, je veux t'épouser parce que je t'aime." Recueillant la main de la jeune femme dans la sienne, il y passa une bague avant de redresser la paume baguée devant les yeux de la belle. "On exhibe des bijoux pas une femme..." Entre les genoux de la jeune femme, le vampire dégageait les mèches de ce visage angélique, il aurait pu passer des heures entières à la contempler, à la choyer, mais il ne le ferait que lorsque tout serait terminé, une fois que la raclure ayant osé poser d'autres mains que celles de la tendresse sur elle, serait à mille lieux de pouvoir l'atteindre.

Il la tira vers le salon et ralluma la lumière pour qu'elle fasse le tour du propriétaire. Ce soir leurs ennuis étaient loin, ils vivotaient tout de même en permanence dans l'esprit de Mattews qui savait l'heure de l'Italien approcher à grands pas. L'appartement semblait lui plaire malgré l'absence de mobilier, mais alors qu'elle pouvait penser devoir rentrer, une fois de plus dans l'abri qu'ils avaient occupé depuis leur retour de Chicago, le vampire l'amena dans la dernière pièce où elle put voir un lit. Les mains contre ses hanches, Ayden déposa le menton sur sa clavicule et sourit. "Je t'emmène bientôt à la mairie... Mais d'abord," L'ex flic recula et retira sa veste qu'il laissa au bout du lit avant de s'allonger les bras croisés sous la nuque. "... Quelle est la date de ton anniversaire?" D'abord sérieux, il sourit en réceptionnant la belle contre lui. "Je suis sérieux, plus tard tu pourrais m'repprocher de l'avoir oublié, et me traiter de vieux, ce qui ne serait pas faux étant donné que tu vas épouser un homme de 114 ans." Ils discutèrent longuement jusqu'à ce que la jeune femme s'endorme et qu'il veille sa première nuit en ses lieux. 



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Dim 29 Sep - 1:21

Emma contemplait cette merveilleuse bague à son annulaire, et écoutait les paroles divines qu’il lui adressait. Il était différent des hommes qu’elle avait pu côtoyer dans son monde qui n’était plus ou n’avait peut être jamais été le sien. Emma elle-même ne savait pas si elle avait aimé Matis, ou si elle s’était amourachée de lui, car il était le seul à se pencher sur son sujet. Le seul à lui avoir tendu la main, à l’avoir sortit de ses histoires de drogue pour lui offrir une vie descente. Jamais elle n’aurait la réponse, mais elle savait que les sentiments qu’elle nourrissait à l’égard d’Ayden étaient bien différent de ceux pour son ex époux. Leur appartement, était magnifique, même si elle n’en demandait pas tant, et s’attendait à rentrer à la maison en ne voyant aucun meuble faire vivre cet endroit. Pourtant à sa grande surprise, un lit était présent.

"Je t'emmène bientôt à la mairie... Mais d'abord,"

Ses mots firent battre son cœur de bonheur, jamais elle n’aurait pensé un jour se remarié quand elle avait divorcé. Non pour elle, c’était de la merde en boite, le bonheur n’existait pas, et pourtant, elle déchantait bien vite en scrutant le regard bleuté de son ange qui s’installait sur le lit. Elle posa un instant son épaule contre l’encadrement de la porte, l’admirant, comme si il allait disparaitre en un claquement de doigt.

"... Quelle est la date de ton anniversaire?"

Elixir roula des yeux, et se mit à califourchon sur son ange, collant son buste au sien, et caressant avec tendresse ses cheveux blonds. Il ne perdrait jamais son éclat comparé à elle, et pourtant même cette pensée de vieillir à côté d’un homme qui ne prendrait pas une ride, ne l’effrayait pas. Surement que leurs sentiments étaient plus fort que ça.

"Je suis sérieux, plus tard tu pourrais m'reprocher de l'avoir oublié, et me traiter de vieux, ce qui ne serait pas faux étant donné que tu vas épouser un homme de 114 ans."

Emma exigea le sien en contrepartie, et la nuit passa sous les diverses discussions avant qu’elle ne s’effondre de sommeil. Pour une fois un sommeil dépourvu de tremblements et autres démons qui l’habitaient depuis que Matis avait revu son visage à Chicago.

Quelques temps plus tard, c’était le grand jour, Emma avait laissé un mot à Ayden qu’elle le rejoindrait à la mairie avec leur témoin. Sans même lui dire de qui il s’agissait, Emma fila en ville. Faisant inconsciemment attention à la moindre voiture qui ralentissait devant elle, aux gens qui la regardaient, en faite à tout ce qui l’entourait. Elle marchait tranquillement dans ses ballerines, le mariage étant dans quelques heures. Ses pieds la trainèrent jusqu’au garage  où elle avait touché pour la première fois le corps de son ange. Un sourire se figea sur son visage à cette pensée, et se fut les bras croisés sous sa poitrine, qu’elle pénétrait dans le dépôt où elle entendait Al râler au dessus du capot d’une voiture. Elle hésita un long moment avant de s’en approcher.

- Toujours aussi ronchon ?

Le vieux personnage releva le point du nez, une lueur surprise dans ses iris, alors qu’il attrapait un linge pour s’essuyer les mains, et lui faire un sourire timide. Dans son regard elle voyait également de l’interrogation, que venait-elle faire ici ? Elle défit ses bras et les mit derrière son dos, en s’approchant de la voiture, jetant un regard rapide sous le capot avant de regarder Al.

- Je sais qu’Ayden compte pour vous Al, je vous ai vu pleurer quand on était à Chicago. Je sais aussi que Matis vous tenait et vous tient sans doute encore aujourd’hui d’une manière que j’ignore. Ayden vous en veut, moi aussi je vous en voulais, jusqu’à ce que je me souvienne de comment était mon ex mari.

Al ne prononçait pas un mot, hochant simplement de la tête un sentiment de culpabilité faisant trembler ses mains flétrit avec le temps. Sa gorge semblait se serrer a vu du nombre de fois qu’elle vit sa pomme d’adam descendre et remonter dans sa gorge.

- J’ai une demande à vous faire.

- Je f’rais n’importe quoi pour me rattraper mon p’ti, jt’écoute

- Parfait ! Ayden et moi nous nous marions aujourd’hui, j’ai besoin d’un homme pour m’accompagner à l’autel et signer les papiers en guise de témoin.

Emma lui adressa un petit sourire, fixant un instant la pointe de ses ballerines en ramenant ses mains devant elle dans un claquement avant de les joindre et d’arborer l’attitude d’un enfant qui attendait sagement un carré de chocolat. Al remonta ses lunettes sur le sommet de son crane et se pointa du doigt en fronçant des sourcils avant qu’elle n’affirme de la tête.

- Le gamin ne sera pas content de m’y voir Emma alors je…

- Je vous le demande comme une faveur personnelle, et vous m’avez dis vouloir vous rachetez c’est le moment. Alors à la douche, mettez un semblant de costume enfin se qui traine dans votre armoire et on y va Al’. Et sans ronchonner !

Dit elle en le pointant du doigt haussant des sourcils comme une maitresse grondant son élève. Al eut un semblant de sourire mettant ses deux mains devant lui comme pour capituler. Il passa à côté d’elle et se dirigea vers une porte avant de froncer des sourcils et de la pointer du doigt.

- Tu comptes pas te marier dans cette tenue ?

Emma arqua un sourcil avant de regarder la robe qu’elle portait, un vêtement des plus simples, les cheveux détachés, et ses éternelles ballerines. Le vieux émit un rictus et un « je m’en doutais » avant de lui faire signe de la rejoindre. Elle fit une petite moue avant d’emboiter le pas à cette antiquité pour quelques préparatifs. Quelques heures plus tard, alors qu’Ayden attendait patiemment sur les marches de la mairie qu’Emma le regardait au loin aux bras de Al. Elle s’arrêta un instant et remit en place la cravate de ce vieil homme qui scrutait celui qu’autrefois il appelait gamin avec angoisse. Elle déposa sa main sur sa joue et lui fit un sourire encourageant.

- Au pire si il veut vous tuer promis je m’interposerais.

Dit elle avec beaucoup d’humour alors qu’il ria un très cours instant lui tendant son bras. Emma arriva aux pieds des marches en tenant le bras de Al, dans une jolie robe blanche, dos nu, ses cheveux attachés en une demi queue tenu par une barrette sertit de strass et perle. Le vieil homme lui avait offerte la robe de mariée de sa défunte épouse, ses talons aiguilles, ainsi que le bijou qu’elle portait dans ses cheveux lorsqu’ils s’étaient dit oui des années en arrière. Une chance que les deux femmes faisaient les mêmes mensurations, mais grâce à Al’, elle avait une tenue digne de ce nom pour dire oui à son ange. Al s’arrêta au pied des marches laissant Emma rejoindre l’homme qui dans quelques minutes deviendrait son époux, jusqu’à son dernier souffle. Quand elle arriva devant lui elle posa son index sur ses lèvres alors qu’il allait parler. Posant sa main ensuite sur sa joue.

- J’ai confiance en lui Ayden… Et je veux que ce soit lui et pas un autre… Je connais tes réticences, mais je connais aussi parfaitement Matis pour savoir qu’il n’a surement pas eu le choix. Laisse lui une seconde chance comme tu m’en donnes une aujourd’hui d’être heureuse.






Emma Renzoni



Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Dim 29 Sep - 2:43



New choices, new start.
Emma, ce simple nom, la simple pensée de ce visage, le simple fait d'imaginer parfaitement la fragrance de son corps, ressentir sans qu'elle ne fut présente sa chaleur... Ce tout, d'une réalité invraisemblable, le faisait frémir, parfois son cœur semblait tinter alors qu'il ne s'agissait que de son propre sang, pulsant en ses veines à l'égard de la jeune humaine, nageant jusqu'à cet organe mort pour l’irriguer sans que ce ne fut utile, qui lui intimait ces fausses pulsations. Jamais il n'avait ressenti cela sous ses atours de créature, c'en était d'une puissance à faire pâlir l'amour lui même s'il avait eu un visage, chaque émotions étaient décuplées, chaque sensations grossies au moins un millier de fois lorsqu'il sentait la peau de sa précieuse humaine frôler la sienne. S'enivrer d'elle était le plus beau des présents, un sublime cadeau que lui avait offert le temps, la patiente et indéniablement la mort. Sans elle, jamais il n'aurait connu cette jolie rousse, jamais il n'aurait pu lui venir en aide et jamais il ne s'en serait épris comme il l'était à l'heure actuelle. Mais au delà, s'il était parti ce soir d'hiver, lorsque Sonia avait laissé échapper son dernier soupir aurait-il trouvé la paix bien avant ce jour présent? Aurait-il pu voir naître un fils dans l'au delà, chérir encore celle qu'il avait promis d'aimer, de veiller et de protéger jusqu'à ce que la mort les sépare? C'était bien cela, la mort les avait séparé trop tôt, horriblement séparé... Lui damné, victime de la soif intarissable de sang et eux, deux anges qui devaient déplorer ses actions depuis un Éden auquel, jadis, il croyait. Jamais il n'avait revu le visage de Sonia ailleurs que dans ses songes, jamais il ne la reverrait et désormais il avançait. Épouser Emma était une preuve indéniable de l'amour qui le liait à elle, une preuve qu'il faisait un pas de plus vers elle, la preuve qu'il ne l'abandonnerait pas et la protégerait quoi qui lui en couterait.

Une cigarette aux lèvres, Ayden réajustait le col de sa veste. Seul devant les marches de l'hôtel de ville, impeccable dans son costume brun, il passa deux doigts contre le lapis lazuli à son cou, dissimulé sous sa chemise blanche, et tira une bouffée de la tige à ses lèvres avant de la lui faire quitter. Le temps était nuageux, la brise soufflée quelque peu et tandis qu'il jetait un dernier regard à l'immense horloge du cloché face à lui subitement la scène sembla se figer. Le temps se suspendit lorsqu'un voix fluette sortit du lot de celles des passants sur la place. "Papa!" Mattews reportant lentement la tige de tabac à ses lèvres et tourna le visage, ses mouvement semblaient irréels et pourtant, la chaleur des bras qui entourèrent sa taille, le contact de ce visage contre son ventre, elles, étaient véridique, aussi vraie que le visage souriant de la première femme qui l'avait aimé se trouvant à quelques pas de lui. La cigarette quitta ses doigts et rejoignit le sol tandis que les mains fiévreuses d'un garçonnet enserraient ses hanches comme s'il retrouvait un proche après des lustres d'absence. "Bonjour mon coeur." Incapable de parler, il baissa les yeux vers le corps chétif de l'enfant contre lui, il devait avoisiner les quatre ans et son minuscule visage se redressa en un sourire lorsqu'il croisa le regard du vampire. "Je voulais te dire au revoir, et Aaron aussi tenait à te voir." Lorsque Sonia prononça ce nom, les mains du vampire pressèrent les cheveux blonds du petit homme qui ne le quittait pas et, un mince sourire dévora la coin des lèvres d'Ayden. Le regard humide, il considéra les deux personnes qu'il n'avait su protégé de son vivant et surtout celui dont il n'avait encore jamais contemplé les traits. Lorsqu'il voulut ouvrir la bouche, l'index de la blonde fila contre ses lèvres, sa main rejoignit sa nuque et son front épousa le sien. Mattews ferma les paupières, ils n'avaient aucune fragrance, uniquement la chaleur de deux êtres vivants et les cheveux d'ange de son fils entre ses doigts le comblaient d'un bonheur qu'il savait éphémère. "Elle te mérite Ayden, tu la mérites... Ne renonces jamais à ce qu'elle a fait renaître en toi, je sais qu'elle te rendra heureux et que tu lui offriras tout ce dont elle aura besoin..." Son front quitta le sien tandis que sa main glissait contre son cou et qu'il s'accroupissait devant un fils qu'il pouvait enfin connaître avant de les laisser partir à jamais. "Je suis content de t'avoir vu papa!" Ses joues roses, ses yeux gris, son sourire, jamais Ayden ne les oublierait alors qu'il rejoignait sa mère et que tous deux disparaissaient lentement tandis qu'il se redressait et que le temps reprenait son rythme original. Soufflé, Mattews considéra l'heure de l'horloge, les aiguilles n'avaient pas bougé et lorsqu'il reporta son regard sur celle qui deviendrait sa femme, son avenir, le sens de sa vie, il lui sembla percevoir une silhouette sans en être totalement sûr.

Emma s'approcha de lui, d'une beauté divine qu'il en oublia presque l'homme auquel son bras se tenait. Lorsqu'il voulut parler, Harper fut la première. "J’ai confiance en lui Ayden… Et je veux que ce soit lui et pas un autre… Je connais tes réticences, mais je connais aussi parfaitement Matis pour savoir qu’il n’a surement pas eu le choix. Laisses lui une seconde chance comme tu m’en donnes une aujourd’hui d’être heureuse." Les sourcils froncés, Mattews reporta le regard contre le vieil homme qu'il voyait comme un père de substitution. Le vieux semblait mal, ses mains tremblaient tout autant que son pauvre cœur battait fermement en son thorax. "J'voulais pas Gamin, elle m'a forcé la main... Et..." "Alors on sera deux à faire des efforts,... pour elle." Coupa le damné en posant la main au creux des reins de celle qui aurait fait battre son cœur à en mourir. Il fixa Al' un long moment avant de revenir contempler l'ange, le trésor, la perle qui lui offrait sa main sans la moindre hésitation. "Tu es... un précieux trésor, tu es sublimes Emma." Dégageant les mèches de ses cheveux, le carillon sonnant les seize heures battit dans la poitrine figée du blondinet qui empoigna tendrement la main de sa belle pour l'apposer contre son torse. Ce semblant de battement, généré pas son sang et les cloches du beffroi, donnait le change en un présent futile mais qu'il aurait voulu lui offrir au moins une fois dans son existence. Des pulsations de cœur, certes artificielles mais qui arrachèrent un sourire à la belle qui lui assura qu'il ne s'était jamais trompé. Emma était son monde et deviendrait son univers dans quelques minutes à peine. Ayden lui tendit la main alors qu'Al' la tenait encore à son bras et qu'ils arrivaient dans l'un des endroits qui scellerait leurs deux vies en une seule, jusqu'à ce que la mort ne les sépare jamais puisqu'ils s'éteindraient ensemble.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Dim 29 Sep - 16:19

Emma regardait Ayden, qui ne semblait pas en colère contre elle pour la présence de Al. Le vieux quant à lui, semblait nerveux, tremblant, et elle était persuadée que son cœur devait battre fortement dans sa poitrine.

"J'voulais pas Gamin, elle m'a forcé la main... Et..."

"Alors on sera deux à faire des efforts,... pour elle."

Celle qu’il nommait trésor, regarda Ayden avec un sourire et un regard de remerciement. Elle savait à quel point Al avait compté pour lui, et elle était sure qu’au plus profond de lui, il avait encore une place dans sa vie, bien qu’une certaine rancœur dans sa voix se faisait sentir. Emma espérait au fond d’elle que les tensions s’apaiseraient au plus vite pour que la vie suive son cours.

"Tu es... un précieux trésor, tu es sublimes Emma."

- Je le lui dois.

Dit elle en pointant Al des yeux avec un sourire. Ayden prit délicatement sa main pour la poser sur son thorax, son cœur ne battait pas mais elle sentait son sang afflué, et ceci la fit sourire davantage. L’horloge retentit, et ce fut au bras d’Al qu’elle alla se marier pour la seconde fois de son existence. Les papiers furent signés rapidement et Emma devint Madame Mattews bis. Al avait lâché discrètement sa larme lorsqu’il eut signé les papiers prétextant avoir pris un moucheron dans l’œil à cause des fleurs présentes dans l’enceinte de la mairie. Ce mariage peu ordinaire fut la plus belle journée qu’Emma puisse vivre depuis bien longtemps, un souvenir impérissable qui resterait ancré dans sa tête à tout jamais.

Les jours filèrent à vitesse grand « v », pas de lune de miel, juste eux dans leur appartement qui prenait doucement mais surement une forme des plus adorables. Emma s’amusait à meubler et décorer l’appartement sans même qu’Ayden ne s’interpose à ses lubies. Elle aimait travailler de ses mains, et avait déposé une grande bâche sur le balcon où elle s’adonnait à poncer un meuble pour pouvoir le peindre plus tard. Ayden vint déposer un baiser sur ses cheveux alors qu’elle s’activait plongé dans la musique qui résonnait dans leur domicile.  Il devait sortir, d’après lui il n’en avait que pour quelques heures pas de quoi l’angoisser. Emma était sereine, personne ne savait pour le moment où ils vivaient, mais ça ne saurait tarder. Elle entendit la porte se refermer derrière lui, et Emma se pencha davantage sur son office, les minutes filèrent et un à un instant « t », sa chaine qu’elle portait autour du cou se coinça après la poignée du meuble. Sans même s’en apercevoir Emma s’activait avant de relever son minois en entendant la porte sonner. La chaine cassa, laissant tomber son pendentif contenant de la veine de vénus. Elle râla un instant en le ramassant entre ses doigts, le regardant pour le réparer avant d’entendre une deuxième fois la sonnette retentir. Décidément quelqu’un était impatient de les voir. Remettant une mèche de ses cheveux derrière son oreille, alors qu’elle arborait une vieille robe rouge pour bricoler, elle déposa le bijou sur un coin de meuble. Elle demanderait à Ayden de bien vouloir s’en charger. Emma fixa un instant par le judas, un homme se présentait derrière la porte. Son visage lui était totalement inconnu, et un instant elle hésita grandement à ouvrir avant de voir un insigne de police sur sa chemise. Etait ce cet homme dont lui avait parlé Ayden, Stanley si sa mémoire était bonne ? D’après lui, ils pouvaient avoir confiance en cet homme. Elle ignorait son âge, tout comme son apparence, et c’est sans crainte, qu’elle défit les verrous de la porte pour l’ouvrir.

- Bonjour… Vous devez être Emma ?

Il ne demandait pas si c’était elle, il en faisait une déduction preuve qu’il devait sans doute connaitre Ayden. Emma hocha du bonnet avec un sourire, restant toujours sur le pas de sa porte, ligne infranchissable pour une créature lunaire. Du moins si elle avait bien écouté les conseils de son ange. L’homme arbora un sourire des plus angélique, on lui aurait donné sa propre mère tant la méfiance n’était pas de mise avec et pourtant. Il posa sa paume sur l’encadrement de la porte, et fixa son regard.

- Vous allez m’inviter à entrer chez vous, et vous ne crierez pas.

Emma ne se rendit compte de rien, elle formula les mêmes paroles que lui, avant de l’inviter à entrer dans leur appartement. L’homme devant elle sourit, et passa le seuil de l’entrée, refermant la porte à clé derrière eux. Il attrapa le bras d’Emma avec force pour l’envoyer valser dans le living room sur le canapé douillet que le couple s’était offert. Dans sa chute, Emma emporta avec elle, le va présent sur la table basse qui se brisa au contact du sol, lacérant profondément le côté de sa main. Une blessure bien étrange pour une femme qui était simplement entrain de poncer un meuble. La peur s’empara d’elle sans qu’elle ne puisse l’exprimer, elle regardait l’homme tout en posant sa main sur sa blessure qui lui faisait un mal de chien. Il s’avançait doucement en la fixant alors qu’il retirait sa veste et scrutait les alentours.

- Ne me fuis pas, mais crève de trouille, tremble, pleurs, mais sans bruit.

Le corps d’Emma se mit subitement à trembler, des larmes coulèrent sur ses joues, alors qu’une peur s’emparait de son ventre. Elle se sentait comme étouffée, comme si elle allait entrer en pleine crise, et d’un geste vif, il l’agrippa par les cheveux pour la redresser. Elle ouvrit la bouche mais aucun son ne sortait, elle mimait simplement ses cris. Il commença à l’entrainer dans les pièces de la maison, en cherchant une dont il trouva très vite la porte. Emma se sentit décoller du sol et tomber dans ses draps où l’odeur d’Ayden était encore présente. Le sang sur sa main imprégnait déjà les draps tout comme le flot de larmes roulant sur son visage, elle peinait à respirer tant la peur la paralysait. Elle se retourna sur le dos, le voyant se défaire avec minutie de ses vêtements. Cet homme avait patiemment attendu la sortie d’Ayden avait parfaitement entendu leur conversation et l’heure à laquelle il rentrerait auprès de son épouse.

- Matis ne m’avait pas mentit tu es à croquer, dommage que je n’ai autorisation de gouter ton sang. C’est lui qui m’envoi, tu sembles aimer les créatures alors je suis ton cadeau de mariage de sa part. Ne t’en fais, ce sera rapide.

Emma ramena le drap contre elle se recroquevillant sur elle-même, alors qu’elle tremblait comme une feuille, impossible pour elle de bouger, d’hurler ou de se débattre. Elle n’avait que ses yeux pour constater ce qu’il allait lui faire. Il lui intima de retirer sa robe, et elle s’exécuta avant de le voir venir vers elle, attrapant ses chevilles pour la tirer sous lui. Son odeur était atroce, le contact de sa peau une horreur pour elle alors qu’il baisait déjà sa jugulaire, ses mains trainant le long de ses cottes, remontant au dessus de son soutient gorge. Emma tourna la tête sur le côté fixant la robe qu’elle portait lorsqu’ils s’étaient mariés. Ses doigts se saisir de son menton, et il oppressa ses lèvres sur le siennes, alors qu’elle serrait les pans du lit à s’en faire saigner davantage. Elle se concentra sur la musique qui résonnait encore parmi ses sanglots, essayant de penser à autre chose afin faire abstraction à ses mains sur son corps qui la dévalait avec une gourmandise des plus perverses, passant dans son dos pour la dévêtir de ce qui recouvrait sa poitrine. Elle ferma des yeux avec force, elle était sans voix, elle n’arrivait même pas à lui demander de s’arrêter, c’était un véritable cauchemar, comment avait il pu faire ça !






Emma Renzoni



Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Dim 29 Sep - 22:36



New choices, new start.
Cet instant dura peu de temps mais il vivrait l'éternité dans le cœur du vampire, trois signatures, un autre nom pour son humaine, le sien qu'elle n'avait pas hésité une seconde à porter. Pas une minute Emma n'avait hésité, pas un souffle ni même un tremblement de main alors qu'elle offrait sa vie à celui qui l'aimait afin qu'il veille sur ses jours et la protège comme aurait dû le faire celui qui l'avait sorti de la misère avant de lever les mains sur ce corps fragile. Peu importait la présence d'Alan, même s'il lui en voulait encore et ne lui lâchait pas un mot, Ayden savait que celle qui désormais était sa femme, avait besoin de cette marque paternelle que seul le vieux pouvait lui offrir. l'instant fut court mais inoubliable tout comme le furent les jours chez eux, sans qu'ils n'aient eu à quitter leur domicile pour un quelconque voyage, passés sans que l'ombre d'une menace ne plane sur eux. La semaine passa sans encombre alors que madame Matews s'affairait à meubler le logement, rien ne déplaisait à Ayden, rien de ce qu'elle pouvait imaginer, acheter ou fabriquer de ses mains ne le faisait tiquer, Emma était un ange, une merveille capable de bien des choses et surtout d'une dont il ne se serait jamais douté s'il ne l'avait pas aidé ce soir pluvieux sur le parking d'un motel miteux. L'épaule rivée à l'encadrement de la baie vitrée, le damné la regardait s'activer à une tâche de restauration, il aurait pu achever ça en à peine quelques minutes mais la laisser faire lui permettait de s'occuper l'esprit, ainsi elle était uniquement son épouse et plus l'ex femme d'un homme qui, de toute évidence, n'avait pas abandonné la traque. Sans un mot il s'approcha d'elle et déposa les lèvres contre ses cheveux, son parfum le fit sourire tout autant que les yeux scintillants qu'elle redressait dans le bleu des siens. "Je dois m'absenter un moment, je ne serai pas long, continues..." Sous le regard de la jeune femme, Mattews s'éclipsa.

Le garage d'Alan était ouvert, du moins, en quelque sorte, les volets de fer étaient à moitié clos, la musique résonnait faiblement dans l'enceinte mais le simple écho d'une clef rejoignant le béton ciré, et le débit d'insultes qui suivit derrière, intima à Ayden que Peters était présent. D'un mouvement fluide, le vampire courba le dos et passa sous le rideaux métallique sans prendre soin à être discret ou non. « On est fermé ! Bordel mais depuis quand les... » Tandis qu'il entendait les pas du vieux se rapprocher, Mattews se figea lorsqu'il croisa son regard, les mains tremblantes sur un linge couvert de graisse. « Ha c'est qu'toi, j'ai cru qu'c'était encore un crétin qui venait quémander quelque chose...Entres vas y, j'suppose que tu vas pas la faire longue ? T'es venu récupérer un truc ? » Ayden ne hocha même pas la tête et avança dans l'arrière boutique où un ancien frigo prenait la poussière, il l'ouvrit et s'empara d'une bouteille de liquide rouge qu'il déboucha avant de l'apposer à ses lèvres. « P'tit... ? » Interrogea le garagiste en le rejoignant sans pour autant l'approcher de trop près. « J'vais vendre l'affaire... Prendre ma retraite et quitter la ville, j'fais pas de bonnes choses depuis qu'j'suis dans l'coin. » Mattews baissa le récipient et jaugea l’habitude tremblante du bonhomme. Tout les avait séparé, la mafia, le fait qu'il ait des emmerdes avec la pègre mais plus encore, qu'il ait pu mettre Emma en danger sans lui en avoir touché un mot. Pourtant, alors que celui qu'il pouvait jadis considérer comme un père l'informait de son départ prochain, Mattews sentit son sang chauffer lentement. Ce n'est pas ce qu'il souhaitait, aucunement ce qu'il désirait mais nul mot ne quitta la gorge nouée du vampire qui fronça les sourcils, déposa la bouteille contre l'établi face à lui et ancra les mains de part et d'autre du bois. « Fuir... uhm... Affronter les choses ça t'viens pas à l'esprit deux secondes ? » Al' déglutit et tenta de croiser les yeux de Mattews qui fixait un point invisible devant lui, les muscles bandés sous son tee shirt gris révélant l’amertume qui le possédait. « T'as dit plus avoir besoin d'moi Gamin, j'm'efface... tu l'as elle et moi je vous créés des emmerdes, t'entendras plus parler d'moi et je coulerai des jours paisibles auprès d'une petite blonde, brune ou qui sait... Une rousse tient ! » Cette dernière phrase arracha un rictus au chasseur dont les lèvres se fendirent avec bien du mal. Un malaise profond, une déception intense, une chose à laquelle il ne s'attendait pas, des émotions négatives dues à la tristesse, tout autant exacerbées que ce qu'il ressentait d'amour à l'égard de son humaine, voilà l'état d'esprit dans lequel il se murait lentement. « J'sais pas encore où je vais mais... » Le vieux avança vers le porte clefs duquel il retira l'une d'elles et la balança au vampire qui la rattrapa au vole. « T'en auras plus besoin qu'moi, vu l'état d'la tienne mais j'veux rien savoir... Alors tu la ferme et tu prends c'qu'on t'donne. Rembarques tout le bordel de sang dans ce frigo, si y a une descente de flicaille au moins j'pourrai partir tranquille. » Ayden jaugea les clefs du véhicule, une bagnole, pas n'importe laquelle, celle que le vieux avait passé sa vie à retaper suite à l'accident qui avait tué sa femme et plus encore pour oublier la mort de sa gamine. Alan redressa les yeux au delà de ses verres et claqua la paume contre le biceps du blondinet. « Allez, tires toi d'là, vas la rejoindre et rends la heureuse... vous méritez tous les deux. » Ayden ne dit mot et termina par débarrasser le meuble réfrigéré. Il fixa une dernière fois Peters qui allait et venait dans l'atelier, il ne le reverrait plus, la rancœur étant encore bien trop présente en lui, il était incapable de le retenir et, à dire vrai, Alan serait plus en sécurité loin du mal qui bientôt allait jaillir ici bas.

Des tas de choses comblaient l'esprit du vampire, au volant de la mustang il songeait à ce qu'il ferait bientôt, faire couler le sang n'était pas un plaisir mais une nécessité pour le bien de la jeune femme qu'il rejoignait, sa femme, celle qu'il avait juré de chérir et de protéger. Quittant l'habitacle après avoir parqué la voiture, Mattews reprit le chemin de l'appartement, il devrait annoncer à Emma qu'Alan tirait sa révérence, elle qui semblait le considérer comme le père qu'elle n'avait jamais eu aurait du mal à encaisser mais il serait là, il ne la quitterait jamais. La tristesse était un sentiment étrange, on pleurait les gens qui partaient alors qu'ils étaient encore debout, vos entrailles pulsaient tout autant que quand l'amour s'en emparait mais c'était d'une différence ahurissante. Un torrent de douleur mental qui semblait ne pas connaître de remède à part sans doute le temps... Le temps, Ayden en aurait besoin pour cicatriser d'un départ qu'il n'avait souhaité, il aurait pu le retenir, connaissant Peters celui-ci aurait abdiqué facilement mais en réalité, ce vieux grincheux serait à l'écart d'une guerre qui ne le concernait pas. De retour dans le couloir qu'il avait quitté quelques heures plus tôt, Ayden déposa une main contre la poignet de porte avant de sentir les reliefs veineux sous ses paupières. Immédiatement l'odeur du sang, et pas des moindres, envahit son odorat tandis qu'il pressait avec ferveur la clinche. Verrouillée... Une pulsion étrange fit tinter son propre fluide lorsqu'en concentrant d'avantage son attention, le damné obtint des battements de cœur affolés qu'il lui firent presser la poignet avec plus de fougue au point d'en briser net le système de verrouillage. Au sol, un vase en morceaux, quelques traces de lutte et surtout, une tâche sanglante contre la moquette blanche sous les sofas. Usant de vitesse, il suivit le parfum de terreur que dégageait Emma et entra dans la chambre.

Un homme cherchait à la faire se donner, son corps couché sur le sien, un spectacle qui dura une seconde mais qui fit déferler un torrent de haine au sein du vampire qui saisit l'individu, dont le cœur ne battait pas, à la nuque, le souleva sans effort et lui fit rejoindre la baie vitrée donnant vue sur le balcon. Le verre se brisa en un vacarme tonitruant tandis qu'il enjambait les derniers morceaux en place dans l'encadrement et revenait saisir le monstre qui n'avait encore eu le temps de se redresser. Tout allait vite, trop vite, en peu de temps Mattews ancra les doigts à la bouche de son ennemi et l'approcha du meuble de bois que restaurait la belle à son départ. Brutalement il le plaqua sur celui-ci et indéniablement le pied du guéridon arracha les chairs de la créature qui hurla de douleur alors que le bois transperçait désormais son abdomen. « Où est-il ? » Feula le damné dont les crocs filtraient par delà les lèvres. « Vas en enfer.... t'imagines pas c'qui vous attend et pire encore c'qu'il lui fera ! » Parvint-il à dire tandis que Mattews pressait d'avantage le poids de ce corps mort contre l'entrave qui déchirait encore ses muscles à l'en faire hurler de plus belle. Emplie de rage, le vampire cogna le poing serré contre le thorax de ce qui était bien plus qu'un vampire, son odeur ne le trompait pas, il sentait les bois, l'herbe mais aussi la fragrance épicée de l'Italien : Un hybride. Sans plus attendre, Ayden enfonça vivement les doigts dans la poitrine de la créature, ses muscles et os s'écartèrent en un flot de sang qui dégoulinait le long de son avant-bras jusqu'à ce qu'il empoigne son palpitant et le presse avec haine. Le cœur semblait pulser sans pour autant y parvenir et, en une seconde, l'ex flic extirpait l'organe de ce qui n'aurait jamais du voir le jour. La dépouille resta figé contre le meuble et prit ce teint cendreux propre à la mort des créatures. Mattews relâcha l’abat sur le carrelage et se tourna lorsqu'il sentit Emma dans son dos. Il était couvert de sang, monstrueux sous son vrai visage, celui de la haine intense qui semblait ne pas vouloir quitter ses veines alors qu'il emboîtait le pas et s'approchait vivement d'elle. Sa main rejoignit fiévreusement la nuque de la jeune femme qu'il pressa contre sa clavicule. « Qu'est-ce qu'il t'a fait ? Comment est- il entré ? » Froid alors qu'il voulait s'assurer qu'elle n'avait rien, le blondinet en devenait méconnaissable, son visage reprenait lentement des allures humaines mais la fureur en lui ne disparaissait pas. « Si tu veux oublier dis le avant de reprendre de la verveine... Dis le moi ! » Il n'avait aucunement l'intention de lui faire peur mais son ton n'avait rien de celui qu'elle connaissait, malgré ça, malgré la soif de sang lui dévorant la gorge, le damné ne lui ferait aucun mal.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.



Dernière édition par Ayden Mattews le Lun 30 Sep - 1:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma Lun 30 Sep - 1:14

Tout semblait se dérouler au ralentit autour d’elle. Emma était sous hypnose et se sentait dans l’incapacité de crier, de se débattre, elle n’avait plus qu’à subir les perversions abominables de ce qui semblait être une créature. Dans sa tête tout se bousculait, elle se sentait crier et pourtant aucun son ne sortait de sa bouche, elle était comme momifiée, seule son esprit semblait coopérer mais plus du tout son cerveau. Une rage brulait comme la flamme olympique à l’encontre de celui qui autrefois était son mari, Emma avait la haine et était apeurée comme jamais. Puis soudain tout fut très flou pour elle, comme si elle sortait de son corps sans voir ce qui se tramait autour d’elle. Elle entendait juste des bruits de verre, des paroles indescriptibles et se sentait légère. Les yeux embués de larme, elle attrapa le drap du lit pour se couvrir, se redressant en collant ses genoux sous son menton, tenant sa tête entre ses mains. Emma respirait à toute vitesse, sa tête cognait, ses membres tremblaient d’eux même jusqu’à ce que la voix de son ange ne parvienne à ses oreilles. Tout se stoppa, tout se calma progressivement, jusqu’à retrouver la vue et constater le trou béant dans la vitre. Des hurlements provenaient du balcon, et elle s’extirpa pour s’assurer qu’il ne venait pas de son mari après avoir récupéré son médaillon sur le meuble. Le drap contre elle, Emma regardait Ayden de dos, alors que cette chose était grisâtre au sol contre le meuble qu’elle restaurait paisiblement quelques minutes plus tôt. Elixir posa ses paumes sur ses yeux, ses genoux ne la tenaient presque plus jusqu’à ce qu’elle sente les mains de son époux sur elle.

« Qu'est-ce qu'il t'a fait ? Comment est- il entré ? »

Emma serrait son collier entre sa main ensanglanté, les larmes jaillissants de ses iris, alors qu’elle était incapable de relever son menton vers lui. Sa voix était froide et pourtant, elle savait que c’était la colère qui l’avait envahit qui parlait pour lui. Elle n’était pas responsable de ce qui venait de se produire, elle tâchait de se le rappeler en boucle dans sa tête pour ne pas laisser ce sentiment de culpabilité la gagner. D’une voix faible, empli de sanglot, Emma les yeux clos, serra la main d’Ayden son collier entre leurs paumes.

- Il est tombé… Pardonne moi.

Ses jambes ne la tenaient presque plus, seules les mains d’Ayden lui permettaient de rester les pieds sur terre. Sa présence contre elle, la calmait doucement, mais le dégout qu’elle ressentait ne partirait pas si vite.

« Si tu veux oublier dis le avant de reprendre de la verveine... Dis le moi ! »

Un tremblement parcouru ses épaules, alors que le ton de sa voix se faisait si sec. En guise de réponse, elle lui fit un simple non de la tête, restant contre lui de nombreuses minutes en silence, avant de se ruer dans leur salle de bain pour se doucher, comme pour effacer toutes traces de ses mains l’ayant touché. De tout le reste de la journée Emma ne prononça pas un mot, se terrant sur le rebord d’une fenêtre en scrutant l’horizon, alors qu’Ayden ne l’approchait pas comme par peur d’être rejeté ou peut être lui en voulait il tout simplement. Emma ne voulait pas d’une quelconque hypnose pour oublier, ce n’était pas ça la vie, effacer d’un coup de baguette magique les mauvais jours. Non, pour être plus fort, elle se devait de combattre ses démons, faire taire les sentiments de rage qu’elle avait contre Matis pour ne pas interférer dans les plans inconnus d’Ayden. Elle passa la nuit devant cette fenêtre un plaid rivé sur ses jambes, se réveillant le lendemain matin dans leur lit dépourvu de toute présence.

Les jours filèrent et Emma ne parlait pas beaucoup, Ayden s’était radoucit, et elle manquait cruellement de ses bras. Se privant d’elle-même de ce contact, comme pour se punir d’avoir oublier un geste qui n’était pas encore une habitude encrée en elle, celui de prendre de la verveine. Et pourtant à chaque fois qu’il était près d’elle, il pouvait entendre son cœur pulsé d’amour pour lui, son sang bouillonner dans son corps, et la chaleur s’imprégner d’elle. Elle se contentait que de brèves approches, s’en voulant cruellement pour ce qu’on aurait pu lui faire alors qu’elle n’était qu’une victime et non pas la décisionnaire. Emma s’était transformée en un véritable fantôme qui passait son temps à scruter dehors comme attendant l’apocalypse. Elle sentit ses lèvres délicates se poser sur ses cheveux alors qu’il empoignait une veste pour sortir. Sans doute se sentait il étouffé, pas à sa place et regrettait il de l’avoir épousé vu tous les problèmes que sa présence engendrait à leur couple. Une larme perla sur sa joue, et elle resta figée sur le fauteuil à regarder le vent souffler contre les vitres, amenant les premières feuilles d’automne sur son balcon. Le temps passa et Emma se força à se remettre en selle afin de conserver son couple et retrouver un semblant de tête. Elle prit une longue douche chaude, se vêtu d’une robe noire et s’activa à reprendre des couleurs. Rangeant un moment la maison pour passer le temps, elle empoigna la poubelle et se dirigea vers la porte d’entrée avant de sentir un gros blocage. Son cœur s’affolait, alors qu’elle voulait passer le seuil de la maison, elle riva sa main à son cou et vérifia si son collier était bien là, réfléchissant à si elle avait pris sa verveine. Tremblante elle ouvrit la porte pour prendre l’ascenseur. Quand les porte s’ouvrirent sur les caves, Emma peina à sortir de la cage d’acier, scrutant les moindres endroits entendant le néon grésiller au dessus de sa tête. Elle s’arrêtait même de respirer pour ne pas faire de bruit. Marchant sur la pointe des pieds avec lenteur jusqu’à ce qu’elle lève le couvercle de la benne et voit un truc bouger dans tous les sens. Elle le lâcha vivement en poussant un hurlement avant de reculer. Emma posa sa main sur son cœur qui battait à tout rompre.

- Ce n’est que ton imagination ma pauvre Emma.

Pourtant quand elle ouvrit à nouveau le couvercle des petits cris sortirent d’un amas d’ordure. Fronçant des sourcils, elle jeta son sac dans la benne et commença à retirer des cartons sur ce qui gesticulait. Un sac orange bougeait en poussant des cris, elle saisit les deux pans du sac et l’ouvrit doucement pour découvrir la bouille apeurée d’un chiot. Sa langue venait caresser son pouce, lui octroyant un sourire quant aux chatouillis que cela lui procurait. Emma regarda autour d’elle et vit des cagettes au loin qu’elle s’empressa de poser devant la benne pour monter dessus afin de saisir ce petit être laissé à l’abandon. Pour la première fois depuis quelques jours un sourire se figeait sur ses traits. Sa langue râpeuse chatouillait le creux de son cou, alors qu’elle sortait des tunnels sombres des caves pour retrouver l’ascenseur. Après quelques courses pour ce petit être que personne ne semblait aimé, alors qu’il avait tout d’adorable chez lui, Emma passa le reste de sa journée à s’occuper de lui. Bain, soins, nourriture et jouets étaient de mises. Assise sur le tapis entrain de s’amuser avec le chien auquel elle avait trouvé un nom dont il faudrait l’approbation de son ange, si il voulait déjà bien le garder, elle se saisit de son portable et pianota un sms à son encontre. Je suis désolée mon ange, j’ai une surprise pour toi. Je t’aime… ton trésor

La nuit commençait à tomber, et Emma s’inquiétait, Ayden n’avait pas donné signe de vie, un gilet sur les épaules, elle scrutait ce petit animal qui dormait sur une couverture qu’elle lui avait donné, jetant quelques regards à l’extérieur. Soudain une panique s’empara d’elle, et si Matis l’avait retrouvé, s’il lui avait fait du mal, elle s’en voudrait à tout jamais de la distance qu’elle leur avait imposé par stupidité. Rongeant ses ongles faisant les cent pas devant la baie vitrée. Retournant en un nombre incalculables, des raisons pour lesquelles il n’était pas encore avec elle. Puis le verrou de la porte retentit et avec précipitation Emma se dirigea en sa direction avant de se stopper net. Son ange était là, couvert de sang, un enfant dans les bras. Elle eut un moment de silence avant de sentir son cœur pulser d’angoisse. Etait il blessé, que lui était il arrivé, qui était cette enfant ? Edgar pointa le bout de son nez en baillant alors qu’il se dirigeait vers les deux personnes face à elle dans l’optique des les sentir.

- Ayden ?

Emma s’approchait d’eux, regardant la frimousse qui était figée dans ses bras, interrogeant du regard son ange. Ils parleraient plus tard du chien.






Emma Renzoni



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: New choices, new start - Emma

Revenir en haut Aller en bas

New choices, new start - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-