RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Ven 11 Oct - 20:48

Shadow of Scotland

Un réveil soudain, comme s'il fut nécessaire qu'elle rouvre les yeux sous peine de connaître les pires tourments dans ce songe des plus dérangeants. Katherine ouvrit les yeux sur la place vide à ses côtés, les draps étaient froissés, encore marqués de la dernière présence de celui qu'elle avait retrouvé après plus d'un siècle de haine. Stefan s'était évaporé sans la prévenir ni même la tirer du sommeil un fait étrange qui, lorsqu'elle se redressa dans la couche, l’étoffe blanche contre sa poitrine nue, la fit sourire en portant deux de ses doigts à ses lèvres. Elle se rappelait avoir passé la nuit près de lui, dans le lit de son vampire, là dans le manoir où il vivait auprès de son frère et de cette chère petite niaise de double. La belle remarqua rapidement le peigne a cheveux sur la taie voisine et le billet qui l'accompagnait : « Ne l'oublies pas, je devais faire quelques petites choses de dernière minute, je passe te prendre avant la fin de matinée. Love, Stefan ». Le sourire de Petrova s'agrandit alors qu'elle s'emparait du bijou, quittait la couche sans pudeur aucune, allumait la chaîne hi-fi, qui cracha un tube appréciable, et rejoignit la salle d'eau jouxtant la pièce où elle déposa la pince contre la vasque pour enfin s'inviter sous le jet chaud de la douche italienne. La journée commençait sur les chapeaux de roue, une nuit divine dans les bras de l'homme parfait, un voyage qui ne tarderait plus à venir et surtout, la cure qu'elle tiendrait bientôt dans les mains pour ensuite la faire avaler à cet ignoble Hybride Originel. Pierce appréciait de plus en plus son existence, comme on disait, la roue tournait un jour ou l'autre et il semblait que la chance l'avait enfin baigné de son aura. S'affairant à rincer son corps svelte pour en retirer la mousse, la magnifique brune sortit enfin et coupa l'eau, redressant des yeux surpris et amusés dans ceux de celui qu'elle n'aurait pour rien au monde voulu voir en quittant la douche.

« Qu'est-ce que tu fiches encore ici ? » Interrogea-t-il une expression de dégoût logée contre ses traits plissés. Pierce se saisit de la serviette à disposition et l'enroula autour de sa silhouette humide, un rictus malicieux au coin des lèvres.

« Bonjour Damon, je suis ravie de te voir moi aussi... » Katerina le poussa de l'épaule et fixa son reflet dans le miroir après en avoir essuyé la buée. « Tu n'as rien d'autre à faire, Elena n'a pas quelques petits soucis dont tu pourrais te mêler ? » Se saisissant d'un gloss rosé, elle le passa contre la pulpe de sa bouche et fixa les prunelles aciers de Damon depuis la glace. « Ou alors tu viens contempler ce que Stefan peut toucher ? »

« Pitié, taies toi... Je venais juste demander à mon cher petit frère de baisser le son et, » Il cessa subitement de parler et fronça les sourcils en empoignant le peigne à cheveux contre la porcelaine de l'évier. « On peut savoir d'où tu tiens ça ? » Katherine termina de poudrer ses yeux et se tourna vivement jusqu'à le plaquer contre le mur le plus proche, une main enserrant sa gorge.

« Insinuerais-tu que je suis une voleuse Damon ? » Il redressa les doigts retenant le bijou et la belle le lui arracha, quittant la pièce pour se vêtir dans la chambre. « Saches simplement que c'est un cadeau... t'as l'intention de rester ou je peux m'habiller tranquillement ? » Le vampire roula des yeux et quitta la chambre.

Quelques minutes plus tard, ce fut une Katerina pimpante, cheveux bouclés arborant le peigne contre la tempe, parfaitement maquillée et vêtue d'un slim, tunique taupe et bottes, qui descendit les marches, un sac de randonné à bout de bras qu'elle balança aux pieds du sofa ou l’aîné Salvatore buvait tranquillement un café, dont l'odeur de bourbon dissimulé lui revenait aux narines. La belle considéra l'horloge contre la cheminée et se saisit d'une cerise dans la coupelle sur la table basse qu'elle fit lentement craquer entre ses dents. L'air innocent, Pierce contempla quelques livres du buffet et fila doucement dans le dos du frère qui l'avait trop aimé, ce dernier lisait encore un grimoire ennuyeux évoquant la fameuse cure. Amusée, curieuse de connaître l'avancement de la quête de Damon alors que Stefan et elle savaient où la trouver et comment l'obtenir, la buveuse de sang lut par dessus l'épaule du grand brun jusqu'à voir apparaître Stefan dans le salon et s'animer d'un sourire des plus radieux. Sans attendre, la belle empoigna le sac et s'approcha de lui.

« Belle journée pour parcourir le monde... » Elle l'embrassa tendrement, les doigts mêlés aux mèches soyeuses de sa nuque. « Je suis prête ! » Assura-t-elle en enfilant sa veste de cuir pour en ressortir les boucles prisonnières.

« Vous quittez la ville ? » Elle se tourna vers Damon qui redressait un regard étrange contre eux. « Ou mieux, t'as l'intention de l'abandonner comme un labrador sur le bord de la route, avoues Stefan, ça me ferait tellement plaisir ! »

Il sourit de façon pincée, un petit jeu auquel il aimait s'adonner. Servir des animosités sur le ton de l'humour plaisait également à Katherine qui, tandis que Stefan, lui servit un rictus sarcastique. En effet ils allaient quitter Mystic Falls pour quelques jours, mais sachant les raisons qui les menaient à le faire, eux seuls étaient au courant et, bientôt, les deux invités qui les accompagneraient sans pourtant être au courant. Après quelques mots échangés entre les deux frères, les amants terribles quittèrent le manoir pour se rendre dans le centre ville, là où Katerina était venue quérir un présent, au cœur battant, pour sa protégée qui l'avait étrangement laissé fuir. Un fait qui, lorsqu'elle y repensa tandis que Stefan garait la voiture, lui fit plisser le front avant de fixer le doux visage de son vampire. Ses prunelles scintillaient à la simple idée de revoir une proie qu'il n'avait eu le loisir d'achever mais, pour le moment, il devait s'abstenir, lui comme elle avaient besoin de cette fichue sorcière et de son chasseur afin de parvenir à leur but. Un simple regard fut échangé entre les deux amants qui quittèrent l'habitacle et filèrent vers la battisse, dans le hall pas un rat ne traînait et, déjà, alors qu'ils rejoignaient le couloir où se trouvait l'appartement presque vide de Jefferson, ils pouvaient aisément entendre les quatre palpitants. Katerina frôla les doigts de Stefan et avança devant la porte grande ouverte depuis laquelle elle pouvait observer les pièces sans plus de meuble. Stefan ne pouvait pas entrer, alors autant attirer Kyle dans le hall afin d'ameuter celle qui lui servait de moitié. Pierce considéra le décor atour d'elle et opta pour une solution radicale : briser un morceau de bois de l'escalier voisin et le faire voler dans l'appartement. L'arme de fortune termina plantée dans l'encadrement de baie vitrée et elle s'adossa contre le mur le plus proche tandis qu'elle entendait le jeune homme murmurer quelques mots à sa sorcière. Ses pas résonnèrent ensuite dans le logement et, lorsqu'il pointa le profil sur le seuil, rapide comme l'éclair, Katherine déposa ses doigts frais contre sa nuque et lui servit un sublime sourire.

« Hello Kyle ! » Salua-t-elle, il écarquilla de grands yeux et ouvrit la bouche, cependant Katherine n'avait pas de temps pour les insultes et lui brisa le cou. « Fais de beaux rêves Kyle ! » Termina Pierce, sortant un sédatif sous seringue qu'elle lui planta dans le flanc sans vergogne avant de lâcher la dépouille. Leur plan fonctionnait à merveille car, déjà, la belle entendait les battements de cœur de la jeune femme s'approcher du hall et ce de plus en plus vite. « Fais toi plaisir mon ange, elle est toute à toi ! » Murmura-t-elle, déposant un baiser à la commissure des lèvres de son vampire pour lui laisser la place d'opérer.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Sam 12 Oct - 1:59


Une nuit torride en la compagnie de sa poupée, rien de mieux pour requinquer un homme tourmenté ces derniers jours. Stefan avait de nombreuses choses en tête et n’avait encore eut la possibilité de faire le tri dans son esprit, de pouvoir se concentrer sur lui-même sans être en compagnie d’une tierce personne. Il avait essayé de le faire quelques jours auparavant, mais une autre nouvelle était venu bouleverser ses songes. Elena… cette douce rose qu’il avait éperdument aimé avant qu’elle ne choisisse son frère et ne devienne vampire, perdait pied. Elle perdait l’humanité qui l’animait quelques semaines plus tôt, il l’avait trouvé entrain de vidé un corps humain. Sous ses yeux il lui avait montré ses pratiques de boucher et aujourd’hui il craignait qu’elle imite sa signature et ne lui attire de nouveaux ennuis. Stefan n’était pas contre la nouvelle femme qu’elle était, elle semblait moins triste, plus épanoui, mais il savait que ce n’était pas l’avis de Damon, alors il taisait son impression sur le sujet. Peu à peu Elena se rapprochait dangereusement du comportement de sa poupée encore allongée à ses côtés nu comme un ver… Deux petrova, deux mêmes caractères dans la même maison, oui ils allaient finir SDF, si la brunette ne retrouvait pas rapidement ce qu’elle venait de terrer en elle. Salvatore savait à quel point c’était difficile de retrouver cette chose, à quel point c’était facile d’enterrer ses émotions pour vivre dans un soulagement permanent, mais en agissant ainsi, le moral de son ainé en prenait un coup et ça c’était insupportable. L’idée de voir Damon aussi déchiré qu’il ne l’avait été à cause d’elle lui était insurmontable et c’est dans un grognement qu’il s’extirpa du lit, laissant un mot à sa douce pour partir à l’extérieur. Un jean bleu foncé, un tee shirt blanc, et sa veste en cuir, il marchait dans les bois, aujourd’hui était un grand jour et il avait besoin de se recentrer pour pouvoir accomplir son œuvre. Edena, Edichou allait mourir sous ses crocs et pour un peu si Jefferson pouvait assister à la mise à mort de sa compagne et de sa progéniture, une satisfaction supplémentaire emplirait le cœur mort du vampire. Marchant dans les bois, où quelques branches craquaient sous ses rangers, les mains en poche il profitait des derniers rayons du soleil qui se faisait bien flémard ces derniers jours. Il posa son dos contre le tronc d’un arbre, fermant les yeux pour faire le vide, mais son ouie le sortit brusquement de sa zenitude. Un cœur pulsait non loin de lui, et l’odeur enchanteresse du sang réveillait ses papilles. Tous ses sens étaient en éveil, il n’avait plus qu’à faire son petit manège et le tour était joué. Sortant de sa cachette, il fit face à un jeune homme, sans doute un étudiant vu le sac à dos dans sa main, la clope fumante au bec et surtout la dégaine négligé. Stefan n’avait pas de temps à perdre et planta ses yeux dans les siens.

- Ne cris pas, ne respire pas, et laisse toi faire.

Ne pas respirer, en voila une mort atroce avant qu’il ne manque de sang. Stefan crocs sortit et veines saillantes se rua sur lui pour déguster le premier repas de la journée. Celui qui lui donnerait toutes les forces nécessaires pour mettre son plan à l’œuvre. Les battements de son cœur s’estompaient comme la fin d’une belle mélodie, alors que les dernières goutes de sang rejoignaient sa trachée. Laissant le corps tomber au sol, il leva sa tête vers le ciel, fermant les yeux et humant l’air si douce, si enivrante avec l’odeur de ce sang chaud. Il essuya sa bouche et se pencha sur le cas de l’homme.

- Alors qu’est ce que je vais faire de toi hum ?

Un sourire psychotique s’empara de ses lèvres alors qu’il tirait le corps du jeune homme dans les bois, s’enfonçant dangereusement au plus proche de la civilisation en plein réveil. Il trouva une corde près d’une cabane et s’en empara, avant de faire un nœud coulissant. Montant après l’arbre pour l’accrocher, avant de prendre un barile qui devait sans doute contenir de l’eau autrefois. La posant sous la corde c’est avec facilité qu’il pendit sa victime, scrutant avec délice son œuvre, avant de lâcher un petit oups et de shooter dans le tonneau pour le faire chuter. Le bruit de sa nuque se rompant fut un pur délice et c’est joyeux que Salvatore rejoignait le manoir où il trouvait sa poupée penchée sur la lecture de son frère avant qu’elle en vienne délicatement l’embrasser. Il passa sa main sur son visage, son regard en disait long sur la journée merveilleuse qu’ils allaient passer.

« Je suis prête ! »

« Vous quittez la ville ? Ou mieux, t'as l'intention de l'abandonner comme un labrador sur le bord de la route, avoues Stefan, ça me ferait tellement plaisir ! »

- Je suis désolé de te décevoir Damon, on part juste quelques jours… On vous laisse la maison ne la ruiner pas.

Dit il dans un clin d’œil alors qu’il passait son bras autour de son amour lui prenant le sac des mains. Un sourire mutin sur le visage, il déposa un baiser sur sa tempe et juste parce qu’il sait pertinemment que son frère laisse toujours trainer ses oreilles là où ça ne le concerne pas il ajouta.

- Je vous croquerais bien Mademoiselle Pierce.

Stefan un sourire aux lèvres, imaginait déjà le roulement d’œil de son frangin et rejoignit l’habitacle de la voiture où il lança le sac à l’arrière de la lotus. Il prit une grande inspiration et ouvrit la portière de sa poupée, faisant un petit signe chevaleresque avant de la claquer pour les conduire vers son chef d’œuvre inachevé. Les minutes filèrent, Stefan entremêla ses doigts à ceux de Katherine et déposa un baiser sur ceux-ci, avant de reporter son regard sur la route, où le bâtiment se dessinait déjà. Si son cœur avait pu battre une seconde, il aurait fait pâlir un médecin. Il se gara tranquillement avant de lancer un regard complice à son amour à qui il offrit un sourire.

- Toi et moi ma poupée, victorieux en ce jour…

Quelques secondes suffirent pour qu’ils rejoignent la porte d’entée, où Jefferson résidait autrefois. Katherine pouvait entrer mais lui non, il attendrait sur le pas de la porte qu’elle fasse son office pour que son jouet rapplique. Sans un bruit, et admirant les courbes de son corps, Katherine entrait féline, un sourire sur le visage, il s’appuya contre le mur, un pied rejoignant celui-ci alors qu’il ne la quittait pas des yeux par pure gourmandise.

« Hello Kyle ! »

Stefan prêta l’oreille aux mots que le chasseur pouvait porter à l’oreille de sa lapine, leurs cœurs résonnants dans leur oreille, lui donnait satisfaction et rien ne pourrait entacher ce jour magnifique où Salvatore allait régner. Katherine se chargea du chasseur, quel crétin se laisser prendre aussi facilement, son corps fut trainer avec facilité par sa poupée, son regard de braise se plantant dans le sien, alors qu’il regardait d’une manière hautaine le corps de ce crétin.

« Fais toi plaisir mon ange, elle est toute à toi ! »

- Edichou ? Kyle est entrain de mourir je serais toi je viendrais l’aider.

Le cœur pulsant de panique de la playmate résonnait dans son oreille, il déserta le devant de la porte, entendant ses pas hésitants s’approcher d’eux, sa respiration presque coupée, elle crevait de trouille. Et la première chose qu’elle pu voir fut la dépouille, blanche et sans vie de celui qui n’était autre que le père de ses enfants. Comme Stefan l’avait prémédité, elle se jeta sur le corps, pleurant à chaude larmes, complètement désorienté par la situation. D’un geste vif, Stefan se rua sur son dos, lui arrachant cette bague qui la protégeait des doigts, qu’il lui fasse mal lui était complètement égale, et vu le craquement du doigt, la douleur devait sans doute être atroce. Il lança la bague à Katherine, et l’empoigna par la gorge, collant son dos au mur en plantant son regard dans le sien. Déterminé, Stefan ne laisserait rien au hasard.

- Pleure en silence, ne fait plus un bruit, tu vas me suivre et faire tout ce que je te demande moi uniquement tu entends, pas de magie Edichou...

Comme il l’avait imaginé pas de veine de vénus dans son organisme, sans doute à cause de sa grossesse, une aubaine pour lui. Il la jeta sur le corps de Kyle où elle le pleurait avant d’apposer son poids dans son dos, retirant les mèches de cheveux qui obstruait sa nuque. Les veines et crocs sortit, il respirait l’odeur qu’elle dégageait fermant les yeux pour en savourer la moindre fragrance. Ses crocs percèrent délicatement sa peau blanche, et le sang coula dans sa gorge comme une fontaine de jouvence. Il relâcha sa tignasse, lâchant un cri de plaisir avant de regarder sa poupée.

- Elle est divine… Tu veux gouter ma poupée ?

Demanda t-il en se redressant sur ses jambes, s’approchant de son aimée pour la plaquer contre un mur, saisissant sa jambe pour la faire rejoindre sa taille, alors que son autre main parcourait ses boucles magnifiquement dessinées. Caressant avec son nez l’arrête du sien, il agrippa ses lèvres pour partager le fluide encore présent en sa bouche, caressant les courbes de déesse qu’elle possédait avant de parcourir sa gorge pour finir à son oreille.

- Si le temps n’était pas compté, je t’arracherais le moindre tissu couvrant ton corps pour en savourer tous les délices que tu te plais à m’offrir.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Dim 13 Oct - 18:57


-Shadow of Scotland-


Enfin l'heure, le jour, bref la délivrance totale, remballant les ultimes cartons qui traînaient encore dans le séjour vide de sa garçonnière, Kyle se redressa, clope aux lèvres pour s'éclipser sur le balcon. Son monde changeait, bientôt papa d'un duo qu'il aimait déjà sans encore avoir vu leurs bouilles qui, il en était certain au vu du physique affolant de leur mère, seraient de véritables beaux gosses. Jefferson le sentait au fond de lui, deux petits mecs allaient pointer leurs nez dans peu de temps, deux graines de badass, avec de supers pouvoirs légués par leur maman, à qui il apprendrait les choses de la vie avec patience. Cette dernière pensée lui arracha un rictus, dont la fumée blanche, encore en sa gorge, voleta sur la terrasse tandis qu'il souriait. Patient lui... bha voyons, c'était comme demander à Lewis de ne plus bouffer de smarties en bref, impossible. Subitement, la tronche de son pote lui revint à l'esprit, les traits tirés, le teint grisâtre, les cernes, une image qui estompa la joie, encore figée quelques secondes plus tôt, sur le visage de JK. Paul, s'il n'était pas présent pour les deux monstres en devenir alors comment gérerait-il? Que ferait-il de certaines soirées où Edena profitait d'un peu de temps auprès de Dylan, "entre filles" comme elle le disait? L'amertume gagna la bouche du jeune chasseur, tout autant que son palpitant qui battit lourdement, comme si l'heure fatidique allait bientôt sonner chez celui qu'il surnommait, depuis quelques temps, Stitch. L'évidence était là, sous son nez depuis le début, depuis que Paul lui avait annoncé l'avenir sombre qui se profilait devant lui, là, à l'endroit même où Jefferson fumait sa cigarette. Un souvenir dur, douloureux, dont il peinait encore à assimiler la véracité des propos. Pourtant, la vérité était bien là, son frangin n'allait pas bien, c'était de pire en pire même mais, pour faire bonne figure, pour que ses derniers instants soient aussi bons que les souvenirs cons et stupides qu'ils avaient ensemble, Kyle préférait la fermer et jouer le jeu, comme si tout allait pour le mieux. Tirant une dernière bouffée de nicotine, JK balança le mégot par dessus bord lorsque sa lapine, radieuse dans ses atours de futur mère, passa le seuil du balcon. Immédiatement le chasseur effaça les tourments qui gagnaient ses traits et sourit, un sourire plaisant, certes totalement abusé étant donné les pensées sublimes *pure ironie* qui faisaient le tour de sa cervelle comblée de merdes ces derniers temps.

"J'ai fini, t'as récupéré c'que tu voulais dans la salle de bain?" Kyle s'approcha d'elle et entoura les reins de la belle entre ses bras qui, de part le ventre rond de la jeune femme, étaient arqués plus que d'ordinaire. "Genre... un soutien gorge que t'aurais laissé là au début de notre relation ou encore... un diaphragme qui sert plus à rien?" Blaguer l’empêchait de penser, Edie savait bien qu'il était rongé par l'état de Paul mais elle ne disait rien le concernant, Kyle se confiait très peu et lorsqu'il le faisait, mieux valait que ça vienne de lui et non qu'on lui tire les vers du nez, chose qu'il détestait au point de monter dans une rage déplaisante. Plus souriant cette fois, car la jolie sorcière et les jumeaux en elle l'apaisaient, Kyle déposa un tendre baiser sur les lèvres pulpeuses de l'ange qu'il aimait chaque jour un peu plus. La vie près d'elle était appréciable, délectable même, jamais il n'aurait pu songer au bonheur après la perte de celle qui, contre toute attente, l'avait sauvé d'un sombre destin. Il n'en avait pas encore parlé à Edena, devait-il le faire au risque d'attiser l'incompréhension de la jeune femme? Ou devait-il se taire ou encore attendre le moment opportun? Partageant un instant intime avec elle, du moins, soft pour le moment mais auquel il passait subtilement aux choses sérieuses, à coup de caresses de bassin contre le sien, de phalanges dégringolant dans son dos et de lèvres quittant les siennes pour goûter, de la pointe de la langue, le parfum enivrant de son cou, Kyle jugea plus important de passer une heure excitante auprès d'un ange qu'il n'avait plus eu le temps de combler à cause d'imprévus tous plus morbides les uns que les autres. La repoussant lentement vers l'intérieur, Kyle lui ancra le dos contre le comptoir de la cuisine vide et la souleva pour l'y faire asseoir. Dieu qu'il avait envie d'elle, à un point tel qu'il se débarrassa rapidement de la ceinture qui appuyait contre son entrejambe à l'en faire grimacer d'inconfort. Riant un moment, n'ayant rien à foutre que la porte d'entrée soit grande ouverte, chose que Gordon semblait redouter en lui servant oralement, les lèvres de son amant revinrent aux siennes et les scellèrent en un baiser langoureux qui la fit taire et apprécier la saveur d'un acte charnel en préparation. Malgré l'abstinence, JK savait parfaitement s'y prendre avec elle, elle était faite pour lui et lui pour elle, car chaque baisers, effleurements ou encore ondulations, avaient le pouvoir de les faire frémir comme deux ados sur le point de s'offrir l'un à l'autre pour la première fois.

Kyle crevait de chaud, son cœur s'emballait comme un dingue, il cognait dans sa poitrine à en faire pâlir un athlète. L'instant était torride alors qu'ils n'en étaient qu'aux balbutiements de l'acte, que JK faisait durer les choses dans le but de décupler le désir de sa lapine qui, il en était certain, ne bouderait pas son plaisir grâce aux sensations grandies qu'offrait la grossesse. Relâchant ses lèvres, dont il mordilla l'inférieure avant de revenir à sa poitrine, les mains ancrées de part et d'autre de ses hanches contre le meuble, Kyle repoussa, d'un baiser plus virulent, le menton de la belle qui ne put qu'incliner la tête vers l'arrière pour se faire copieusement dévorer. Délicatement, et avec plus de douceur qu'il n'en possédait déjà, le chasseur passa la paume sous son top et dessina la silhouette désirable de sa douce magicienne. Elle pouvait bien penser qu'il ne voulait plus d'elle mais elle se trompait lourdement, et, si tel était le cas, en l'instant il lui prouvait ô combien rien n'avait changé pour lui. "Tu m'rends dingue, ça fait quoi..." Souffla-t-il d'une voix suave, entrecoupée de baisers bouillants, contre sa mâchoire haletante. "...genre trois semaines que j'te veux sans pouvoir te l'dire ou l'faire... connerie de vampires." Le jeune homme continua, se penchant d'avantage sur elle, l'embrassant derechef jusqu'à ce qu'un sifflement désagréable, suivit de près par un vacarme de bois et de verre, lui parvint aux oreilles à l'en faire lâcher ses plans et redresser un faciès grimaçant quant à ce qui venait les déranger. "Putain d'merde j'préviens que le premier qui entre, j'lui éclate le nez sur le battant!" JK se retourna vers la baie, constatant en un regard rond la latte de bois, provenant sans doute de la rambarde du hall d'escaliers, rivée dans l'encadrement de terrasse. Le cœur battant subitement plus fort, il déposa rapidement l'index contre les lèvres de sa Lapine prête à parler, puis une paume oppressante en la collant dos contre son torse tandis qu'il rejoignait, en l'emportant, le mur de la cuisine ouverte.

La belle tremblait déjà comme une feuille et les deux pulsations en elle semblaient s'affoler comme jamais il n'avait pu les sentir auparavant. Cet acte violent, dont il constatait les restes de verres étalés sur le parquet, n'était en rien l’œuvre du proprio, cet abruti était peut-être con, mais pas au point de faire preuve de tant de brutalité ni même d'autant de force, non, cette chose là devait être à l'origine d'une goule qu'il avait sans doute manqué en chasse. Cette salope revenait se venger. Alors qu'habituellement JK n'aurait mesuré aucun de ses gestes et se serait présenté rapidement dans le couloir afin d'achever le trouble fête, ici, Edena contre son corps, frémissante de tous ses membres, ne lui permettait pas d'agir sans penser à sa protection. D'un geste subtil du menton, le jeune chasseur dégagea les boucles contre l'oreille de la brunette et ouvrit les lèvres. "Quoi qu'il arrive ne bouges pas, si ça tourne mal, appel Julian." Murmura-t-il en la relâchant. Il s'éloigna à reculons, les yeux à la fois rivés sur elle puis, le dos en arrière afin de scruter l'entrée où aucune âme ne semblait vivre. "Ne bouges pas..." Ordonna-t-il en un mouvement de lèvres presque inaudible. A pas mesurés, tentant de ne pas faire craquer le parquet aux endroits stratégiques, JK avança vers le couloir qu'il voyait aisément depuis l'encadrement de porte. Personne, mais, lorsqu'il fut au milieu du hall, en une vitesse qui n'appartenait qu'à cette saloperie de race, un vampire lui fit face jusqu'à ce qu'il remette enfin les traits sadiques de celui-ci. "La pute Petrova..." Trop tard pour ajouter quelques mots forts inutiles ou encore lui coller le poing *dont le poignet était muni du bracelet à pieu* dans la poitrine, la garce collait déjà les paumes à ses joues. "Hello Kyle" En un geste brusque, qu'il n'eut une fois de plus pas le temps d'esquiver, JK passa de la vie à la mort...

Lorsqu'il reprit conscience, à grosses goulées d'air emplissant ses poumons à les brûler, au même titre que sa gorge, le chasseur ouvrit les yeux sur le sable brun d'une plage inconnue. La tête lourde, il ancra les ongles dans les grains pour redresser le corps quand il fut prit d'une irrépressible envie de vomir. Manquant de force, la vue lui disant merde comme il se devait, Jefferson recracha un liquide transparent qui lui indiqua clairement la présence de tranquillisant dans son organisme. Haletant, l'estomac totalement vide, il releva néanmoins le nez sur les voix, qu'il entendait de façon lointaine, des protagonistes à quelques mètres de lui, affairés à retirer des sacs d'un zodiac qu'il n'avait encore jamais vu. JK secoua la tête, tentant de percevoir plus nettement la scène voisine jusqu'à ce que sa sorcière lui apparaisse clairement, là, menacée par cette raclure de Katherine. Elle ne la touchait pas certes, mais la façon qu'elle avait d'avancer vers elle, l'index pointé contre son ventre, donc ses enfants, afin de lui faire rejoindre un tronc de pin, ne lui plu guère. La haine l'habita rapidement, s'insufflant à ses muscles et veines au point de le faire se redresser et approcher vivement de cette goule à qui il enserra rapidement la gorge. "Tu sens ça?"Interrogea-t-il en collant l'extrémité du pieu, logé au bracelet de cuir sous sa manche, contre le flanc de Pierce, là où il pouvait atteindre son cœur sans encombre. Sans répondre, la garce se mit à sourire en percevant quelque chose derrière son épaule. Une présence à laquelle Jefferson ne s'attendait pas le moins du monde.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Ven 18 Oct - 1:58




"
Shadow of Scotland"

Edena

La garçonnière de Kyle, voila où Edena se trouvait aujourd’hui, dans un lieu où elle n’avait jamais daigner dormir, ou même passer du temps. La raison ? Rachel… Cette blondinette qui l’avait presque laissé sur le carreau dans cet appartement devenu trop dangereux pour elle, et où Kyle ne lui donnait autorisation de mettre les pieds uniquement si il était présent. En même temps que viendrait elle faire ici sans lui ? Edena était ravie de mettre le nez dehors, depuis quelques temps, elle ne sortait plus sans être chaperonner, et dire que d’ici quelques temps la soirée d’inauguration serait lancée, et Kyle buttait à vouloir y participer. Pas qu’il ne voulait pas qu’elle s’épanouisse dans son affaire, mais plutôt par peur qu’un vampire n’entre dans le magasin sans qu’ils ne le sachent. Edena se retrouvait toute seule dans son affaire, Isabella, celle qu’elle considérait comme une sœur avait fuit la ville. La maladie de Paul semblait trop lourde pour elle, et malgré les appels de la lapine, elle ne répondait pas. Edena se sentait trahit et abandonné, mais elle ne disait rien, inutile de se faire plaindre. Kyle affrontait sa plus grande peur, celle de perdre son meilleur ami, alors ses petits maux elle se contentait de les enterrer quand il n’était pas là, même si ils la dévoraient de l’intérieur. Dans la salle de bain, assise sur le rebord de la baignoire Edena réfléchissait avant de voir son reflet dans un miroir. Elle fit une petite moue, et se redressa pour s’approcher, contemplant sa silhouette qui avait tout à envier de son ancienne. Elle posa ses mains sur son ventre alors qu’une larme naissait à ses yeux, elle avait du mal à accepter son nouveau corps, non pas qu’elle regrettait ses enfants loin de là, mais elle qui autrefois arborait une silhouette qui faisait perdre la tête matin, midi et soir, voir même au gouter de son têtard d’amour, semblait le rebuter. Il allait à nouveau au mystic grill d’après Dina, et il était plus que distant, les calins se comptaient sur les doigts d’une main, et pourtant il arborait toujours son sourire divin quand il était près d’elle. Sa grand-mère et Jeff pensaient qu’elle faisait une dépression pré natale, mais Edie était persuadée du contraire, et était réfractaire à toute discussion concernant ce sujet avec eux, si elle devait parler à quelqu’un ce serait Kyle et personne d’autre. Quand son imagination lui joua un tour, celui de voir son cœur entre les jambes de cette affreuse serveuse, elle reçu un coup dans son ventre, et elle braqua son regard sur son ventre, roulant des yeux.

- C’est bon j’arrête promis !

Dit elle en caressant son ventre avant de rejoindre Kyle sur le balcon qui grillait sa cigarette. Elle resta un instant dans l’encadrement de la porte avant qu’il ne se retourne pour la regarder.

"J'ai fini, t'as récupéré c'que tu voulais dans la salle de bain?"

Elle secoua de la tête alors qu’il passait ses bras autour d’elle. Edena fit une petite moue, pas très fervente de son humour à cet instant là. Les émotions de la lapine étaient comme décuplés, ses joies, ses tristesses, tout était multiplié, la faisant passer du rire aux larmes.

"Genre... un soutien gorge que t'aurais laissé là au début de notre relation ou encore... un diaphragme qui sert plus à rien?"

- Non j’ai trouvé la pilule du lendemain d’une de tes conquêtes

Dit elle avec amertume alors qu’elle allait s’échapper elle fut retenu par une chose. Ses lèvres, ses divines lèvres qui embrassaient les siennes au point de lui faire perdre la tête. Il lui manquait même si il était présent, il était distant à la fois ces derniers temps, et Edena avait du mal à tout gérer. Un sourire mutin s’empara de ses lèvres alors qu’elle savait très bien ce que Kyle avait en tête, à son plus grand bonheur. Se retrouvant sur le comptoir alors que les mains exquises de son têtard parcouraient les parcelles de son corps, ses lèvres baisant sa peau à l’en faire frémir alors qu’elle resserrait ses jambes contre lui. Morte d’envie, elle voulait lui arracher ses vêtements pouvoir sentir sa peau brulante contre la sienne, son corps mouvant contre le sien par désir. Elle jeta un rapide regard vers la porte, et si quelqu’un débarquait elle ne pourrait pas se rhabiller aussi vite qu’autrefois. Kyle semblait s’en ficher comme de l’eau de pluie, trop obnubiler par son être, à tel point qu’elle fini par oublier cette porte. Fermant les yeux alors qu’il repoussait son menton pour la dévorer, des soupirs s’échappaient de ses lèvres alors qu’elle était prise de soubresauts. Il l’enivrait à un point inimaginable, une sensation de bien être parcourait son corps.

"Tu m'rends dingue, ça fait quoi...genre trois semaines que j'te veux sans pouvoir te l'dire ou l'faire... connerie de vampires."

Elle se mit à sourire à ses mots, ses mains glissant sur son corps d’apollon, alors qu’elle agrippait ses lèvres pour les baiser plus que de raison. S’attaquant à son pantalon sans pouvoir lui retirer, son ventre lui empêchant tellement de mouvement surtout à cette hauteur. Un bruit la fit sursauter et elle fixa un instant Kyle, la peur au ventre.

"Putain d'merde j'préviens que le premier qui entre, j'lui éclate le nez sur le battant!"

Elle constata au même titre que lui les dégâts sur la baie vitrée, et alors qu’elle allait parler pour lui dire de partir, il posa son index sur ses lèvres. La faisant descendre du comptoir, Kyle la prit contre lui, lui susurrant des actes à accomplir, mais Edena mourrait de peur. Elle était peut être une sorcière mais une sorcière qui était habitée par bien des sentiments incontrôlables ces derniers jours. Elle avait tout de même mis le feu au voisin, ce n’était pas rien, alors elle cloisonnait ses pouvoirs en elle, faisant comme si ils n’existaient pas, sauf qu’ils se manifestaient contre son grès. Elle attrapa son téléphone cherchant le numéro de Julian prête à l’appeler quand elle entendit, un poids tomber sur le sol. Elle releva les yeux regardant devant elle, là où son têtard avait disparu.

- Edichou ? Kyle est entrain de mourir je serais toi je viendrais l’aider.

Cette voix, elle l’aurait reconnu entre mille. Stefan était là, et venait de s’en prendre à son amour, il lui avait juré qu’ils se retrouveraient, il avait promis à Kyle qu’il se nourrirait de son être et de ses enfants. Il ne pouvait pas entrer ici, mais le fait que son ange soit en danger lui faisait perdre les idées. Elle ne savait plus où donner de la tête, et pressait sans le vouloir sur le bouton appeler de son téléphone avant de le lâcher. Elle avança prudemment ne voyant rien sur son chemin durant de longues secondes. Son cœur pulsait de peur dans sa poitrine, et plus elle s’avançait plus elle découvrait le corps sans vie de son têtard. Effrayée en pleine panique, Edena se rua à l’extérieur de l’appartement pour toucher le corps froid de Kyle. Son regard sans aucune lueur, elle se mit à pleurer à chaude larme ne voyant pas Stefan mais une brunette un sourire victorieux sur le visage. Et alors qu’elle allait faire usage de ce que Kahlan lui avait apprit une douleur immense la ravagea. Son doigt se brisait la privant de sa bague et de la veine de vénus. Edena ne pouvait plus en consommer depuis sa grossesse, elle ne faisait que la rendre alors elle ne quittait plus sa bague, de toute façon elle ne l’avait jamais quitté.

- Pleure en silence, ne fait plus un bruit, tu vas me suivre et faire tout ce que je te demande moi uniquement tu entends, pas de magie Edichou...

La lapine hocha de la tête, plus maitresse de son corps, plus dominante sur ses pouvoirs, elle devenait le pantin de ses deux vampires. Elle retomba sur le corps de Kyle et le scruta son gindre, juste des larmes silencieuses quittant sa gorge. Elle trembla en le sentant s’approcher d’elle, la porte n’était à quelques pas, mais elle ne pouvait pas l’atteindre étant sous influence de l’hypnose. Soudainement la chevalière de son têtard scintilla sous ses yeux, il allait reprendre vie, Edena trop habité par ses sentiments n’avaient pas réfléchit à ce détail. Aucun cri ne sortit de sa bouche lorsqu’elle sentit les crocs de cet être se planter dans son cou, l’odeur de son sang venait à ses narines, et les coups de ses enfants cognaient contre son ventre. Edena planta son regard dans celui de la brunette satisfaite de voir son sort se sceller sous son regard machiavélique. Elle ne savait pas qui elle était, mais ce n’était pas une bonne personne. Elle les regarda s’embrasser sans aucune pudeur sous son regard, alors qu’elle tenait la main de Kyle priant pour qu’il revienne au plus vite.

Edena fut trainer sans tranquillisant, dans une voiture jusqu’à un port, où ils la jetèrent dans un zodiac. Le trajet fut pesant autant parce que son état ne lui permettait pas de se balader dans de tels conditions, surtout que la brunette prenait un malin plaisir, à lui filer la nausée en filant à toute allure sur les vagues pour rejoindre une île. Son ange dormait toujours, aucun souffle n’était perceptible, Edena posait parfois ses phalanges à son cou, pour sentir la moindre pulsation mais rien ne venait. Ils débarquèrent sur une île, un endroit qu’elle ne connaissait pas, elle était épuisée par le trajet et l’envie de rendre son déjeuner encrait son ventre sans pour autant la soulager. Elle porta quelques sacs plus lourds qu’elle sous l’influence de Stefan avant de tomber sur le banc de sable blanc. Elle n’en pouvait plus, mais elle se redressa, passant sa main sur son ventre, avant de voir la brunette s’approcher d’elle, lui lançant un ramassis de sarcasmes en menaçant du doigt ses enfants.  Son dos rejoignit le tronc d’un arbre et Edena eut une larme qui coula sur sa joue avant de voir le dos de son têtard se dessiner devant elle. Il menaçait clairement cette Katherine, mais déjà elle sentait la paume d’une main se poser sur sa gorge, un petit soufflement dans son cou. Stefan la respirait pointant une lame près de son ventre, avant de croiser le regard de son ange.

- Je suis désolée…

Stefan arborait un sourire victorieux en scrutant Kyle. Voir Edie en position de faiblesse devait sans doute le remplir de joie, lui qui s’était fait botté le cul par Gregory quelques semaines plus tôt. Son visage se transformait sentant son cou, la caressant avec ses crocs avant d’avoir un rire démoniaque à lui glacer le sang, lui susurrant quelques mots à l’oreille en lui remettant le couteau en main.

- Je serais toi je ne ferais pas ça Kyle… Tu ne voudrais pas qu’Edena poignarde votre progéniture ? Mettons nous en route, nous n’avons pas de temps à perdre. Ma poupée tu ouvres la marche ?

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/


HRJ : J'ai inséré une phrase à la demande de Stef pour t'aider à avancer Wink



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Ven 18 Oct - 20:43

Shadow of Sctoland

Edena Gordon voici donc enfin la fameuse femme qu'elle avait menacé sans même connaître son visage, la fameuse sorcière, incapable d'user de ses dons à l'époque où Stefan lui avait dévorer la peau pour connaître le gout divin de son sang. Figée près de l'entrée de l'appartement, Katerina se délectait des pleurs et la terreur dans le regard de cette brune au physique bien moins attrayant que celui dont son vampire avait vanté les louanges. Pleine de vie, comme un animal sur le point de mettre bas, une chose que la buveuse de sang qu'elle était ne connaitrait jamais et ne désirait en rien connaître. Si la belle cherchait la cure, c'était dans le but de la faire avaler à cet Hybride Originel qui avait fait de sa vie un enfer, certes il y aurait encore Elijah, Rebekah et Kol en travers de son chemin mais plus tard, elle trouverait un moyen d'assurer son bonheur retrouvé auprès de l'homme dont elle avait fait battre le cœur lorsqu'il était encore humain. Tandis que son ange au regard brillant usait d'hypnose après avoir débarrassé la sorcière de son bijou comblé de verveine, Pierce recula et se débarrassa de la seringue dont le liquide avait rejoint l'organisme du chasseur à leurs pieds. Le parfum sanglant effleura ses narines à l'en faire sourire lorsque Stefan se redressa face à elle, la pulpe de ses lèvres finement maculée de ce liquide pourpre dont la saveur devait être divine d'après les mots du cadet Salvatore à son sujet.

"Elle est divine… Tu veux gouter ma poupée ?" Interrogea-t-il, les crocs et veines disparaissant de son visage parfait.

Sans qu'elle n'ait à répondre, les yeux se noyant dans le gris des prunelles du vampire de son cœur, Katherine se vit rejoindre le mur le plus proche, ce dernier épousant les courbes de sa silhouette gracile, une main rivée au creux de son genoux. Laissant échapper un rictus de complaisance, elle hoqueta lorsqu'il saisit ses lèvres avec fièvre. Une fièvre qu'eux seuls connaissaient, une fièvre qu'il avait consommé la nuit précédente sans retenue aucune. Le baiser lui offrait la passion du jeune homme à son égard mais aussi l’arôme parfait du fluide vitale de cette sorcière, dont les sanglots ne les dérangeaient plus. Une main épousant sa nuque fraîche, Katerina pressa plus encore son corps contre celui de Salvatore, ivre de lui et consciente que la chaleur dévorait ardemment ses organes au point de la faire faiblir face à lui comme il en était coutume lorsqu'ils s'adonnaient à des plaisirs plus intimes. Envieuse de lui, lorsqu'il relâcha enfin ce baiser délicieux, la buveuse de sang rouvrit les paupières, les lèvres entrouvertes, muette face à l'ardeur dont faisait preuve le beau Stefan.

"Si le temps n’était pas compté, je t’arracherai le moindre tissu couvrant ton corps pour en savourer tous les délices que tu te plais à m’offrir." Soupira-t-il au creux de son oreille au point de la faire frémir délicieusement.

"Tes lèvres sont encore meilleurs que son sang." Souffla-t-elle, considérant désormais le dos vouté de la sorcière, pleurant contre la fausse dépouille du père de ce qu'elle portait en elle. Les palpitants battaient la chamade en son être, une musique qui agaçait la brunette au point de l'en faire regretter le moment sensuel avec son vampire, pourquoi avaient-ils besoin d'eux absolument? Cette traque à la cure allait inlassablement jouer avec ses nerfs puisqu'elle devrait supporter ces deux idiots. Stefan cessa de l'étreindre et pressée par le temps, désirant en finir et, surtout, rentrer au plus vite afin de retrouver le corps brulant de son vampire, Petrova enjamba le cadavre de Jefferson, redressant Gordon qu'elle logea contre le torse de l'homme qu'elle aimait depuis toujours. "Tiens toi tranquille, il se réveillera t'en fais pas mais avant, la mer nous attend!"

[...]

Quelques heures plus tard, après une traversée des eaux dans le plus grand silence, le corps de Kyle toujours inanimé dans le fond d'un zodiac les menant sur les léchées de sable d'une île en retrait de l'écosse, Katherine foula le sable instable, mains sur les hanches tandis que Stefan ordonnait à Edena, désormais sous son contrôle permanent, de sortir les sacs de l'embarcation. La dépouille du chasseur, elle, reprenait des couleurs et surtout, son cœur reprenait lentement mais sûrement du service, fut étalée sur l'étendue sableuse. Pierce savait le destin se sceller en ce jour qui bientôt laisserait place à une nuit fraîche, fixant le soleil couchant, la belle considéra la mer devant elle, là où les rayons scintillaient comme des milliers de pierres précieuses, une vue imprenable dont elle savourait la beauté plus que de raison pour le simple fait que, dans peu de temps, elle détiendrait le remède et n'aurait plus qu'à en user sur son pire ennemi avant de l'achever froidement comme il avait tué l’entièreté de sa famille. Klaus ne nuirait plus jamais, il nourrirait les vers de sa dépouille redevenue humaine et ne serait plus jamais sur son chemin, n'attenterait plus jamais à ses jours ni même à ceux de Stefan à qui elle sourit lorsqu'il s'approcha d'elle.

« Jefferson tentera peut-être de nous faire faux bond, mais comme tu tiens sa stupide petite magicienne j'imagine qu'il sera plus docile. » Passant un doigt contre sa mâchoire, Katerina se tourna vers Gordon qui peinait avec les bagages et s'approcha d'elle, la redressant sans mal sur ses jambes avant de pointer l'index contre son ventre. « Bat toi pour survivre sur ces terres, on a besoin de toi vivante ma belle... Et arrange toi pour que tes chiots ne pointent pas leurs sales petites truffes avant terme, sinon... j'imagine que Stefan scellera leur sort pour leur éviter la souffrance, compris ? » Incapable de répondre, la jeune femme fixa celle qu'elle entrevoyait comme un bourreau sans cœur et, subitement, alors que son dos rejoignait douloureusement l'écorce d'un pin, Pierce se vit entraver la gorge par une main assez puissante pur lui arracher une grimace de surprise. « Jefferson, ravie de voir que tu sois de retour parmi nous ! » Sourit-elle en fixant le beau Salvatore par dessus l'épaule du chasseur.

« Tu sens ça? » Interrogea-t-il tandis que l'extrémité d'un pieu, sans doute dissimulé sous la manche de sa veste, entravait lentement le flanc de la belle qui serra les dents.

« Je serai toi je ne ferai pas ça Kyle… Tu ne voudrais pas qu’Edena poignarde votre progéniture ? » Victorieuse grâce à la protection de son amour, Katherine fut libre tandis que Kyle considérait l'arme blanche que Stefan venait de remettre entre les mains tremblantes de Gordon. « Mettons nous en route, nous n’avons pas de temps à perdre. Ma poupée tu ouvres la marche ? » La belle sourit lorsque Jefferson croisa ses prunelles, une victoire pour les deux vampires que la belle appréciait à sa juste valeur.

Katerine s'extirpa de l'étreinte peu agréable du traqueur et revint vers son ange, passant 'index contre les contours de sa mâchoire pour s'engouffrer dans la forêt. « Kyle, rend toi utile, aide ta précieuse sorcière à porter les vivres et dépêche toi si tu ne veux pas voir ta descendance à l'air libre avant qu'elle ne puisse pousser son premier cri ! » Sans plus de mot, Petrova ouvrit la marche et ils avancèrent ainsi pendant plus d'une heure, soixante minutes durant lesquelles le soleil fondait derrière les cimes d'arbres. Lorsqu'elle jugea l'endroit parfait, la buveuse de sang se figea au centre d'une clairière et attendit les deux retardataires. « Monte le camp Jefferson si tu veux offrir un abri à ta moitié, dans à peine une demi heure elle crèvera de froid et çà, ce n'est pas envisageable ! »

La belle n'avait pas l'intention de s'attarder ici, mais les faire crapahuter dans les bois, et ce sans la lumière du jour, leur permettrait de leur jouer de mauvais tours. Tandis que les humains s'affairaient, La créature rejoignait Stefan, assis sur un tronc couché à quelques mètres des deux autres, il semblait songeur, un visage qu'elle ne lui avait plus connu depuis qu'ils formaient de nouveau le couple qu'ils étaient jadis. Soucieuse de son sort et n'ayant d'attentions que pour celui-ci, elle se plaça entre ses genoux et déposa les phalanges contre sa mâchoire puissante afin de redresser son regard dans le sien.

« Tu penses à ce que nous ferons de ce remède ? » Déposant les lèvres contre les siennes, Pierce sourit comme animée par un nouveau souffle de vie. « Une fois Niklaus hors d'état de nuire, nous serons tranquille mon cœur... pour l'éternité. » Sereine, Katherine n'avait pas imaginé une seconde que les intentions de son vampire concernant la cure, étaient différentes des siennes.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Mar 29 Oct - 22:05


L’hypnose, un don magnifique que Stefan se complaisait à utiliser ici, avec son jeu favori qui n’était autre qu’Edena Gordon. Les semaines avaient passé depuis la première attaque et beaucoup de chose avait changé, comme la jeune femme, mais sa soif de sang elle, était de plus en plus forte chaque jour, rendant la moindre gorgée de son sang être un délice égalant aucun autre. Stefan jubilait, Edena était à sa merci, victime de ses talents vampiriques, dans l’incapacité la plus totale de se défendre, et que dire de Kyle ? Impuissant face à l’état de sa compagne, obligé de se plier aux ordres et manigances des deux vampires, afin de s’assurer la survie des siens. Bien que Stefan en avait décidé autrement mais se gardant bien de le dire. En même temps, il ne fallait pas être stupide, elle était ce qu’il convoitait depuis de très longues semaines, là il l’avait servit sur un plateau de diamant, personne pour l’arrêter alors pourquoi la laisserait il repartir ? Et puis il ne prendrait pas le risque de laisser Kyle contrecarrer ses plans. Un sourire sur le visage, il s’inclina doucement avec ironie auprès de sa belle qui se mettait en route.

« Kyle, rend toi utile, aide ta précieuse sorcière à porter les vivres et dépêche toi si tu ne veux pas voir ta descendance à l'air libre avant qu'elle ne puisse pousser son premier cri ! »

Un petit rire s’échappa de ses lèvres, et vu que Stefan ne voulait pas être ralentit, il prit des mains ce que la jeune mère avait dans les siennes. Elle était la plus faible d’entre eux avec le poids de sa grossesse, son état de santé devait être préservé afin que tout se déroule comme il le souhaitait. Quand il croisa le regard de Kyle il lui adressa un sourire.

- Ne crois pas que je le fais par bonté d’âme j’ai simplement besoin qu’elle reste vivante.

Afin de ne pas perdre de vue le chasseur Stefan ferma la marche, mettant entre lui et sa poupée le couple d’humain. Le trajet ne fut pas très long pour sa capacité de vampire, mais sous le soleil de plomb la jeune mère rencontrait de nombreuses difficultés, et c’est à de nombreuses reprises que Stefan lui apporta une bouteille d’eau afin de ne pas s’affaiblir davantage. Dans la tête du jeune homme, tout se dessinait joyeusement, bientôt il aurait la cure entre les mains. Il rentrerait au manoir, retrouvant son frère et celle qu’il avait autrefois aimé. Leur offrant ce qu’ils cherchaient depuis des mois afin de rendre son statut d’humain à Elena. Lui rendant ainsi sa vie, celle qu’elle avait longuement pleurée avoir perdu, pourrait reprendre son destin entre ses mains, et devenir peut être même un jour mère. Bien sur ceci engendrait bien des conséquences sur le couple que son frère et elle formait, elle serait mortelle, vieillirait, tandis que lui resterait à jamais dans son corps sans prendre une ride, avec la lourde épreuve que de la voir un jour s’éteindre quand les années l’auraient dévoré. Mais c’était son souhait le plus cher, et Stefan lui avait fait la promesse de l’aider à redevenir celle qu’elle était avant son départ. Etant un homme de parole, il s’y tiendrait. Quand Katherine le décida, le groupe se stoppa et Stefan déposa les caisses qu’il portait aux pieds de Kyle avant de faire craquer ses membres pour aller se prélasser plus loin.

« Monte le camp Jefferson si tu veux offrir un abri à ta moitié, dans à peine une demi heure elle crèvera de froid et çà, ce n'est pas envisageable ! »

Il rejoignit un arbre, où il s’appuya avant de s’y coucher, posant ses mains sur son thorax alors que le fruit de ses envies les plus charnelles s’approchait tel un félin. Un sourire aux lèvres, il ne perdait pas pour autant les deux humains des yeux affairés à monter le camp, la mère enceinte était décidément plus tenace qu’il ne l’avait pensé. Lui qui la voyait comme une proie facile et pleurnicharde, se montrait plus forte que le jour où il avait planté ses crocs pour la première fois dans sa gorge. L’odeur de son sang l’enivrait à tel point qu’il reprit ses esprits en sentant les lèvres délicates de sa poupée se poser sur les siennes.

« Tu penses à ce que nous ferons de ce remède ? Une fois Niklaus hors d'état de nuire, nous serons tranquille mon cœur... pour l'éternité. »

Stefan fronça des sourcils en fixant Katherine sans comprendre. Avant que tout ne lui explose en plein visage. Il secoua de la tête en la fixant un instant avec rancœur, puis la repoussa pour se mettre sur ses jambes. Passant une main sur son visage avant de la loger sur sa hanche, regardant Katherine comme il avait pu la contempler lorsqu’il la détestait encore. Il émit un petit rictus avant de scruter plus loin le couple qui montait les tentes.

- Encore et toujours Klaus… C’était donc ça ton plan ? Servir ton propre intérêt une fois de plus, jouer les égoïstes et encore penser à ton sort pour changer… J’aurais du m’en douter... tu ne changeras jamais Katherine.

Il la fixait sans une once d’amour comme il pouvait la regarder encore quelques minutes avant. Là il était écœuré, il pensait qu’elle retrouvait son humanité à son contact, qu’elle se montrerait plus humaine et familiale envers celle qu’il lui offrait. Damon et Elena avait mis leur poing en poche pour l’amour qu’il portait pour la brune aux boucles, mais elle semblait s’en contreficher. Il eut un sourire en coin avant de croiser les bras sur sa poitrine.

- La cure sera pour Elena, pour lui redonner ce que tu lui as pris, sa vie humaine ! Si tu n’es pas d’accord alors il faudra me tuer Katherine… Je pense que ça ne devrait pas te poser de soucis de m’arracher le cœur, après tout, ce ne serait pas le premier.

Dit il avant de tourner les talons pour rejoindre le couple plus loin. Stefan s’assit sur une caisse, sortant d’une autre de quoi manger. Il balança un sandwich à Kyle avant de demander à Edena de le rejoindre. Ce qu’elle fit sans même y mettre de barrière, quelle douce joie cette capacité d’hypnotiser les humains. Il regarda Kyle puis Edena.

- Edena ce soir toi et moi on va dormir ensemble. T’en fais pas Kyle je prendrais bien soin d’eux… Tient j’ai une petite faim, on a pas de kinder bueno donc…

Stefan attrapa le délicat poignet de la brunette pour y planter ses crocs. Ne lâchant pas du regard Kyle qui était impuissant face à tout ça, avant de le laisser retomber sur son ventre. Il lui tapota l’épaule.

- Aller viens Edichou on va dormir. Je te laisse quand même dire bonne nuit à ton idiot, je me sens grand prince ce soir.

Il se dirigea sans un regard pour son aimée ouvrant la tente et attendant qu’Edena le rejoigne. Stefan la laissa tranquille prenant même soin de lui mettre tout le duvet sur elle pour qu’elle ne prenne pas froid. Il la regarda un long moment pensif, alors qu’elle ne prononçait pas un mot.

- N’ai pas peur pour Kyle, elle ne lui fera rien… Elle serait pas assez stupide pour le mettre à mort… Quoique.

Dit il avec amusement avant de s’approcher d’elle, laissant ses doigts glisser sur sa joue.

- On va jouer à mettre les nerfs à ton crétin...

Stefan planta son regard dans le sien, un sourire carnassier aux lèvres.

- Simule un acte charnel avec moi... prononce mon nom, met y de l'entrain.

Un sourire amusé, Stefan la tête rivée dans la paume de sa main, contemplait la jeune femme contrainte de s'exécuter. Entendant son nom être prononcé, des soupirs s'échapper de ses lèvres gorgées de sang. Il laissa ce supplice aux oreilles du chasseur faire leur œuvre durant de longues minutes avant de l'interrompre, avant de laisser échapper un râle audible pour clore le tout.

- Dors douce Edena, on a du pain sur la planche demain.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Kyle Jefferson

avatar
Messages : 115
Emploi/loisirs : Arracheur de coeur (souvent de vampires mais parfois des filles aussi)
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Mer 30 Oct - 20:22


-Shadow of Scotland-


Qu'est-ce qu'il foutait là? Qu'est-ce qu'Edie faisait là? Sans l'avoir imaginé une seconde Kyle se retrouvait de nouveau face à ces deux goules de malheur, si seulement il les avait achevé lors de leur première rencontre, rien de cela ne serait arrivé et sa sorcière ne serait pas forcée de subir tant d'angoisse, de peur et surtout, n'attenterait pas à ses propres jours sous l'hypnose de cet enfoiré de Salvatore. Il aurait pu tuer la dénommée Pierce, seulement en faisant ça, sa belle se serait elle même poignardée, ce simple fait n'était pas envisageable, il avait déjà joué au con de chasseur dans le passé, uniquement pour impressionner une fille, il ne le referait jamais. Edena était la femme qu'il aimait, qu'il se devait de protéger et surtout la mère de leurs enfants en devenir, jamais il ne ferait quoi que ce soit qui puisse nuire à sa santé et sa vie, jamais! Incapable d'agir sans attenter à sa douce, Kyle fulmina en silence, les yeux rivés sur le faciès parfait de ce petit con de Stefan, Attend qu'on soit seul connard... Pensa-t-il tandis que ce qui lui servait de femelle ouvrait la marche en lui ordonnant de se tirer les doigts du cul *bon évidement le langage de la goule à roberts n'était pas aussi vulgaire mais c'était ainsi que JK le comprenait. Entre les deux vampires, Jefferson ne lâcha pas Gordon d'une semelle ni même des yeux, elle peinait mais il la savait forte et déterminée, en revanche les enfants, eux, pâtiraient de ce surmenage non désiré de la part de leur mère. Il la débarrassa des poids superflus, tant qu'il pouvait porter et lui éviter de souffrir, Kyle le fit, peu importait si ses muscles et tendons subissaient et devenaient douloureux, au moins Edena était soulagée du fardeau que ces canines de mes deux se plaisaient à lui faire vivre, d'ailleurs qui y avait-il à la clef? Pourquoi les avoirs amené ici? Si c'était dans le but de les achever, ils auraient très bien pu les trainer dans une usine désaffectée de Mystic Falls ou encore chez cette pute au visage d'ange. "T'inquiète pas mon ange..." Sans en ajouter d'avantage, il passa le bras autour d'elle et la serra délicatement contre son torse au fil des pas qu'ils faisaient. Parler ne servait à rien, les deux cons qui les entouraient avaient une ouïe de renard, autan éviter de leur servir ses pensées sur un plateau et leur filer un bras d'avance.

De nouveau plongé dans ses songes, le regard attentif aux moindres pas de la femme qu'il aimait, les muscles de Kyle se tendirent lorsque Stefan s'approcha d'eux et la débarrassa d'un autre sac. "Ne crois pas que je le fais par bonté d’âme j’ai simplement besoin qu’elle reste vivante." Sourit-il aussi faux que l'était son frère, pourtant ce dernier n'avait jamais pomper le sang de sa Lapine, mais un vampire restait un monstre, uniquement Dylan était différente à ses yeux, le reste pouvait bien aller se faire foutre ou crever, il ne bougerait pas le petit doigt pour cette race, au contraire, il aiderait la mort à venir les décapsuler. "Joue pas au con avec moi, parce que j't'assure que j'serai couronné roi bien avant que tu l'sois Salvatore!" Un rictus de la canine lui fit froncer les sourcils, il ne savait pas ce que manigançaient ces deux là mais ce n'était certainement pas un pic-nic surprise qui les attendait. Lorsqu'ils furent de nouveau en tête à tête *façon de parler étant donné qu'un vampire ouvrait la marche et l'autre la fermait* JK sortit son téléphone, un chouilla de réseau dont il profita pour localiser leur position et en faire part, grâce à l'écran, à sa Lapine. L'écosse non loin, ils étaient visiblement sur une minuscule île au large des côtes de ce pays. Replaçant le portable devant lui, il pianota rapidement et alerta sa belle en un bref coup d'épaule. Tout va bien se passer, on doit juste attendre que cette salope s'éloigne de lui, elle est plus forte, lui en revanche à beaucoup moins d'expérience. Prend ton portable et on communiquera de cette façon, via les écrans... Je t'aime mon ange, j'les laisserai pas t'faire de mal. Edena lui offrit donc une réponse écrite sans que leurs ravisseurs ne se doutent du subterfuge, collés l'un contre l'autre, ni Pierce ni Stefan ne pouvaient voir leur manège. J'espère qu'ils se boufferont le nez, j'prendrai l'avantage à ce moment là, mais en attendant, ne fais rien d'inconsidéré ma belle, il t'a peut-être hypnotisé mais d'après Kahl tu peux aller au delà d'ça en rassemblant tes forces, n'oublie pas que ta des graines de badass dans le ventre aussi... Essaye, si tu y arrive pas, je suis là, on s'tirera d'ici à la première occaz. Un sourire de coin rassurant fut offert à la belle puis, la voix irritante de la meneuse lui fit passer la pointe de sa langue contre ses canines, il rêvait de la mettre à mort et ce depuis la première fois où il l'avait vu. "Monte le camp Jefferson si tu veux offrir un abri à ta moitié, dans à peine une demi heure elle crèvera de froid et çà, ce n'est pas envisageable !" Cette raclure lui mettait les nerfs a vif, mais sans le vouloir, jouant les princesses adorant user et abuser de ses sujets, Pierce laissait le champ libre au chasseur.

JK déposa les sacs et entreprit de monter l'unique tente tandis que les canines discutaient plus loin, en prêtant suffisamment l'oeil *son ouïe n'étant pas aussi bonne que celle d'une goule* il s'assurerait de leur comportement et saurait si il pouvait agir sans craindre pour les jours de sa moitié et ceux de ses fils. Il mit peu de temps à monter le campement, Paul et lui avaient campé des milliers de fois et ils se chronométraient souvent dans le but de savoir s'ils étaient capables de prouesses en milieu sauvage. Paul, son pote lui manquait et sans doute se demanderait-il ce que foutait JK qui lui avait promis de passer chez lui le soir même. Ressaisissant le smartphone, désormais plus aucun réseau ne persistait, livrés à eux mêmes dans une jungle écossaise et ne pouvant compter que sur ce qu'il avait appris auprès de son père et de Tia, Kyle fixa Stefan qui semblait désappointé et un sourire se mua sur son visage presque victorieux. Y aura pas fallu attendre longtemps, on dirait qu'il y a de l'orage dans l'air. Délivra-t-il à Edena via son écran, le léger sourire de sa Lapine lui mit du baume au cœur mais il lui fit signe de rapidement se reprendre, Salvatore revenait à leur rencontre. "Y a d'l'eau dans l'gaz on dirait!" Lança sarcastiquement Jefferson en se redressant, recevant l'épaule du jeune vampire dans la sienne. "Edena ce soir toi et moi on va dormir ensemble. T’en fais pas Kyle je prendrai bien soin d’eux… Tiens j’ai une petite faim, on a pas de kinder bueno donc…" Il saisit la belle et planta les crocs dans son avant-bras, Kyle serra le poing et fit un pas en avant jusqu'à ce que Pierce ne se colle devant lui. Fait chier, même en pétard elle continuait à vouloir protéger son petit con, il ne parviendrait donc pas si facilement à ce qu'il voulait. "Vire tes crocs de sa peau connard!" Tonna-t-il tandis que Katherine esquissait un sourire des plus malsains. "Allez viens Edichou on va dormir. Je te laisse quand même dire bonne nuit à ton idiot, je me sens grand prince ce soir." En rage, il devait pourtant se mettre en tête que cette goule tarée ne la tuerait pas, ils avaient visiblement trop besoin d'eux et, malgré elle, l'attitude de Pierce la trahissait, ils avaient un but pour eux, les tuer ici les désavantagerait... Avant qu'Edie ne s'approche, il pianota vivement sur son téléphone et lui remit une fleur dans la main dont il resserra les phalanges contre la paume. Baisant son front, il lui dévoila l'écran. "Tu sais c'que c'est... Avale en un peu, ton sang sera plus comestible et il pourra plus te donner d'autres directives, joue le jeu, s'il pense que t'as ingérer de la verveine, dis lui que c'est simplement la magie des petits que lui ne peut pas influencer... Je t'aime ma puce, on va s'en sortir. Il l'abandonna aux griffes de cette créature, Stefan paierait son arrogance et sa suffisance, peu importait le temps qu'il mettrait à trouver la façon de procéder mais le final serait grandiose, après tout, ne dit-on pas que la nuit porte conseil ?

Les yeux rivés sur la tente, Kyle resta debout un long moment, jusqu'à croiser les yeux de Katherine, jouer avec elle afin d'obtenir des réponses était tentant... Visiblement son visage, aussi poupin d'ordinaire, montrait quelques signes de faiblesse, depuis quand ne s'était-elle pas nourrie? Sur ses gardes, il approcha lentement de son dos jusqu'à fixer de nouveau le refuge de toile d'où provenaient des gémissements qui lui glacèrent le sang et lui hérissèrent le poil. Prêt à se ruer sous la tente et en finir avec Salvatore, la voix de Pierce l'en empêcha. Kyle fixa le sac non loin de lui, lorsqu'il avait porté les deux bagages, et Stefan un sac contenant un vieux bouquin poussiéreux, JK avait remarqué qu'un seul contenait des poches de sang. Sans sourire, mais désormais certain de ses plans, Jefferson sortit une cigarette du paquet qu'il avait en poche, l'apporta à ses lèvres avant de l'allumer, puis une fiole d'alcool, un truc concocté par Paul que celui-ci lui avait demandé de garder en permanence, ainsi il pouvait aisément faire disparaître les corps qu'il achevait. Silencieux, Pierce toujours obnubilée par le feu de camps devant elle, il déversa le liquide sur le sac précieux aux regards des deux morts sur pattes et y balança la clope fraîchement grillée. "J'suis maladroit bordel... Vous avez plus rien à bouffer, j'te proposerai bien une veine mais le goût te plaira pas j'pense." Sourit-il, les yeux plongés dans ceux de Petrova qui se retournait vivement vers lui.



Post color = skyblue|DC : Aleister D. Madera

KYLE JEFFERSON

Revenir en haut Aller en bas
Edena Gordon

avatar
Messages : 94
Emploi/loisirs : Gérante d'un magasin d'antiquités
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Jeu 31 Oct - 1:11




"
Shadow of Scotland"

Edena

La journée avait pris une tournure atroce, Edena qui autrefois foulait la planète pour du travail, dénudant son corps afin de satisfaire les mirettes des hommes, n’avait aucunement conscience de ses monstruosités à dents longues. Depuis son arrivée à Mystic Falls elle côtoyait ces bestioles et avait été la victime de deux d’entre eux. Rachel et Stefan. Si la petite blonde semblait l’avoir complètement zappé de ses plans, Edena n’étant pas au courant des derniers événements auxquels son têtard d’amour avait été confronté, Stefan lui n’avait pas abandonné sa quête. Il souhaitait plus que personne la mettre à mort, la vider de son sang et lui priver de la naissance de ses enfants. Naturellement Edena serait prêt au pire des sacrifices, ici sa personne, pour que sa progéniture reste en vie, prête à pactiser avec le diable si il le fallait. C’était donc ça être mère, cette sensation, ce sentiment qui grandissait en elle, où la mort n’était que trop douce comparé à la perte de sa chaire et son sang. Marchant sans dire un mot, complètement à la merci de ce vampire, qui s’amusait à jouer de l’hypnose avec elle pour retenir son chasseur de toutes ses envies de meurtres. Il vint même la décharger au maximum afin qu’elle ne puise pas de trop dans ses forces, bien qu’une longue marche ne lui serait pas bénéfique. Stefan lui-même s’y mit mais juste pour la garder vivante, elle ne savait pas encore où ils étaient et pourquoi ils n’étaient pas encore mort. Tout ce qu’elle avait comprit c’est qu’ils avaient besoin d’eux, et particulièrement d’elle, sans doute de sa magie, ainsi ils feraient d’une pierre deux coups. Epuisée mais forte d’elle-même, elle traçait la route sans prononcer un mot, de toute façon le moindre mot sortant de sa bouche serait entendu des deux goules, autant rester muette. C’était sans compter le génie de son ange qui usa d’un stratagème intelligent, son téléphone portable. Un sourire se figea sur ses traits afin de rassurer son amour bien qu’elle ne lui cacha en rien sa peur, lui demandant de faire plus attention à leurs enfants qu’à elle, au cas où le pire se produirait. La peur d’accoucher avec anticipation la paralysait, si ça arrivait, elle ne donnait pas cher de sa peau ni même de celle de ses enfants. Ses petits êtres qu’elle aimait déjà plus que tout sans pour autant avoir découvert leur sexe et leur visage. Kyle était persuadé qu’il s’agissait de deux garçons, cette idée la faisait toujours sourire, bien qu’elle espérait qu’une fille serait dans le tas. Sinon qu’aurait-elle à apprendre à ses garçons, pas grand-chose hormis être des hommes respectables avec les femmes. Arrivant au camp la brunette ordonnait à Kyle de monter le camp, et c’est sans force qu’elle s’assis sur une caisse, les mains tremblantes d’avoir porté des charges, fixant au loin le couple qui ne les lâchait pas des yeux. Kyle remarquant qu’il y avait de l’orage dans l’air entre eux deux. Edena poussa un profond soupir en posant une main sur son ventre, pris d’une certaine envie de vomir mais se contrôlant pour ne pas effrayer son amour. Il devait se concentrer sur la manière de les tirer de là, car elle ne pouvait user de ses pouvoirs sans aval de Stefan qui d’ailleurs revenait, le regard injecté de malice, un sourire victorieux en la regardant, lui demandant de la rejoindre. Elle lança un regard à Kyle avant de s’assoir alors que la présence de ce vampire lui glaçait le sang, elle n’était pas au bout de ses surprises.

"Y a d'l'eau dans l'gaz on dirait!"

"Edena ce soir toi et moi on va dormir ensemble. T’en fais pas Kyle je prendrai bien soin d’eux… Tiens j’ai une petite faim, on a pas de kinder bueno donc…"

La bouche entre ouverte, Edena peinait à réaliser qu’elle ne serait pas entouré des bras protecteur de son têtard, mais de ceux de ce vampire qui souhaitait la vider de son sang. Angoissée, son cœur battant au sein de sa poitrine, elle finit par laisser échapper un petit cri de douleur quand elle sentit ses crocs perforer son épiderme à son poignet. Une larme coulant sur sa joue, incapable de se débattre, de faire de la résistance, son corps étant complètement immobile.

"Vire tes crocs de sa peau connard!"

"Allez viens Edichou on va dormir. Je te laisse quand même dire bonne nuit à ton idiot, je me sens grand prince ce soir."

Sa respiration s’accélérait, elle se sentait comme proche du malaise, sa peur l’englobait de plus en plus, la rendant inoffensif, alors qu’elle était une sorcière. Certes encore novice, bien qu’elle avait fait de nombreux efforts et avait gagné en pouvoir, mais elle n’était pas aussi forte que Julian ou même Khalan. Bien que tout deux n’avaient cessé de lui rabattre les oreilles qu’elle était autant capable qu’eux qu’il suffisait qu’elle prenne confiance en elle. Mais comment faire alors que deux petits anges grandissaient en elle, et que sa dépression près natale la paralysait de bien des choses ? Elle serra un instant son poignet où le sang coulait encore avec lenteur avant de se sécher sur sa peau. Elle se leva et alla près de Kyle, son regard perdu dans tous ce qui se passait, elle sentit quelque chose se fixer dans ses mains mais ne les regarda pas afin de ne pas attirer la curiosité des prédateurs.

"Tu sais c'que c'est... Avale en un peu, ton sang sera plus comestible et il pourra plus te donner d'autres directives, joue le jeu, s'il pense que t'as ingérer de la verveine, dis lui que c'est simplement la magie des petits que lui ne peut pas influencer... Je t'aime ma puce, on va s'en sortir.

Edena ferma simplement les yeux un cours instant pour lui dire qu’elle avait comprit et qu’elle le ferait. Elle se blottit un instant dans ses bras avant de déposer ses lèvres dans son cou, puis sur ses lèvres, comme si c’était la dernière fois qu’elle pouvait les sentir contre elle-même. Le cœur lourd par l’angoisse, la peur autant pour elle que son homme, Edena serra sa main pour entrer dans la tente, où elle se glissa très vite sous un édredon tournant le dos au vampire, dans l’unique but de lui cacher ses actions, n’écoutant pas ses sarcasmes sur son têtard d’amour. La fleur, cette chose qui lui donnait la nausée et qui l’avait contrainte à arrêter d’en consommer était son unique porte de sortie pour ne pas être pomper comme une gourde. Elle n’eut qu’un court instant de répit pour faire son office avant qu’il ne lui fasse une demande des plus particulières.

- On va jouer à mettre les nerfs à ton crétin... Simule un acte charnel avec moi... prononce mon nom, met y de l'entrain.

Impossible de faire quoique ce soit hormis ce qu’il lui demandait, non seulement à cause de l’hypnose mais aussi parce que la veine n’avait pas encore eu le temps de faire son effet. Kyle lui avait aussi demandé de jouer le jeu alors si elle voulait retrouver son domicile entourer de sa famille elle devait y mettre du sien. Serrant des mâchoires un instant elle fini par céder et s’exécuter durant de longues minutes, non pas sans verser quelques larmes jusqu’à ce qu’il la laisse enfin tranquille.

- Dors douce Edena, on a du pain sur la planche demain.

Hochant du bonnet, la belle ferma les yeux à moitié, afin de garder un œil sur son adversaire, sachant pertinemment que son sommeil ne pointerait pas le bout de son nez. Toute la nuit durant, elle le vit la contempler avec cette malice à faire froid dans le dos, cette envie irrépressible de la bouffer mais il ne l’approchait pas pour autant.  Il avait besoin d’elle mais elle ignorait encore pourquoi. Quand les petits oiseaux se mirent à chanter dans les arbres, il lui intima de sortir de la tente ce qu’elle fit sans broncher, retrouvant le visage adorable de son amour vers qui elle se dirigea pour se blottir un moment avant d’être rappelé aux côté de son bourreau. Celui-ci scrutait avec surprise une marque de brulure sur le sol. Visiblement des poches de sang venaient de disparaitre, et Stefan trouva rapidement un autre moyen que de nourrir sa poupée comme il aimait l’appeler. Il lui balança brusquement le corps de la jeune mère en lui donnant l’autorisation de boire son sang. Edena regarda Kyle avec une once d’horreur dans le regard avant de sentir les crocs de la brunette se planter dans sa chaire avant de brusquement se reculer, comme si elle brulait de l’intérieur. Edena ne montra rien mima une expression d’incompréhension et de surprise, et lorsqu’elle sentit la poigne de Salvatore se refermer sur son bras, elle le fixa un instant.

- J’y peux rien, c’est pas moi, ce doit être eux… Je ne peux rien faire contre ça, ni toi ni moi !

Cette once de courage et d’amertume dont elle faisait preuve ne semblait pas au gout de Stefan qui dore et déjà empoignait un couteau dans le but de la séparer de ses enfants. Etait il devenu fou ? Si il faisait ça, il la tuait et elle ne serait plus d’aucune utilité d’après les dires de sa compagne qui le résonnait alors que son visage vampirique et sa folie semblait prendre le dessus. La peur qui la contenait, celle de perdre ses enfants s’affirma et elle réussit à lui infliger une migraine qui le terrassa de longues minutes avant qu’elle ne tourne de l’œil, épuisée d’avoir réuni le peu de force en elle.

code by © Lancy Orca de http://www.artsoul.fr/



Edena Gordon

Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Ven 1 Nov - 23:03

Shadow of Sctoland

Leurs baisers avaient toujours cette touche magique ne possédant qu'eux, comme s'ils étaient destinés depuis la nuit des temps, comme si sous les malheurs qu'elle avait vécu et la mort qu'elle avait semé au quatre coin du monde, Katherine n'avait eu qu'un réal but hormis se jouer de l'hybride Originel : rencontrer Stefan, l'aimer à un point inimaginable et faire de lui un vampire afin qu'un beau jour, il l'aime profondément en retour sans plus que l'hypnose n'entre en jeu. Ce temps était venu quelques mois plus tôt, le jeune Salvatore lui avait enfin livré son cœur et la sublime Petrova le chérissait comme jamais elle n'avait chéri de sa vie, pas même sa propre progéniture, dont elle n'avait vu les traits que de bref seconde, ne fut adorée de la sorte par sa personne. Lui seul comptait, lui seul mais Niklaus était l'ombre au chef d’œuvre d'amour que la belle comptait bien vivre pour l'éternité auprès de son vampire et bientôt, celui-ci ne serait plus qu'un loup garou donc mortel et capable de mourir sans que le pieu de chêne blanc n'entre en ligne de compte. Leurs lèvres s'épousant à merveille, Salvatore cessa brièvement cette étreinte délicieuse obligeant sa poupée à rouvrir des yeux surpris sur les traits septiques qu'il arborait.

"Quoi?" Interrogea-t-elle en, les lèvres fendues en un sourire peu amusé.

"Encore et toujours Klaus… C’était donc ça ton plan ?" Lâcha-t-il sèchement, passant les paumes sur son visage tout en se remettant debout.

"Qu'est-ce qu'il y a Stefan, as-tu un soupçon de regret dans le fait d'ôter la vie à celui qui t'a délibérément manipulé?" Son ton se voulait sarcastique et uniquement car elle le connaissait parfaitement, l'air froissé que prenait son visage n'annonçait rien de bon.

"Servir ton propre intérêt une fois de plus, jouer les égoïstes et encore penser à ton sort pour changer… J’aurai dû m’en douter... tu ne changeras jamais Katherine." Ces dernières phrases lui firent l'effet d'un pieu dans le cœur mais elle ne baissa pas le masque méprisant qui revenait saisir ses traits poupins.

"Je t'écoute..." Reprit-elle, bras croisés sur sa poitrine dont l'une des mains pointait un index bagué vers lui. Une moue boudeuse aux lèvres, Pierce fit quelques pas, tel un animal rôdant face à une proie, et se figea -en un courant d'air- face à lui. "quel usage de la cure est plus important que celui que je viens de te donner? Tu veux redevenir humain? me punir pour t'avoir offert la vie éternelle, t'avoir forcé à m'aimer?" Interrogea Katerina, aussi froidement que si elle avait fait face à Salvatore premier du nom. "ou non, sans doute veux tu me faire payer pour ton pauvre frère, mais j'y pense... c'est toi qui l'a fait devenir ce qu'il est aujourd'hui!"

" La cure sera pour Elena, pour lui redonner ce que tu lui as pris, sa vie humaine ! Si tu n’es pas d’accord alors il faudra me tuer Katherine… Je pense que ça ne devrait pas te poser de soucis de m’arracher le cœur, après tout, ce ne serait pas le premier." La belle manqua de hoqueter mais se retint.

Faire taire ses émotions et ses ressentis était un jeu d'enfant pour une créature de son âge et se concentrer sur l'une d'entre elles était la meilleure façon d'opérer. Celle qu'elle choisit n'était pas nouvelle, elle nageait en elle depuis le jour où elle avait posé les yeux sur cette fille comme si elle observait son propre regret dans le miroir. Katherine ressentait la haine voguer librement dans ses veines jusqu'à combler son cœur mort, oui elle avait juré à Stefan de ne plus lui nuire, mais depuis quand avait-elle promis de s'allier à cette quête d'humanité perdue que faisait cette tendre écervelée de Gilbert? Jamais si ses souvenirs étaient bons. Un regard sombre fut offert à son vampire, elle l'aimait à un point inimaginable certes mais jamais, ô grand jamais, elle n'accepterait offrir ce qui lui permettrait de prendre sa revanche sur Klaus à cette gamine trop naïve. Amère, sentant le cadet Salvatore prêt à tout encore pour la fille qu'il avait aimé, cette vampire aux traits jumeaux aux siens, Pierce ferma son âme aux sentiments d'amour qu'elle éprouvait pour lui, ainsi elle pouvait réfléchir librement sans que son regard ne fut aveuglé par Stefan, et ce qu'elle pensait n'était pas des plus agréables. Elle n'attenterait pas aux jours de celui qu'elle aimait, mais elle ne lui laisserait certainement pas obtenir ce pourquoi elle avait monté ce plan depuis des mois.

"Elena Gilbert, j'aurai dû y songer... ton amour m'aveugle Stefan, j'en deviens faible et ignorante c'est affligeant comme le fait d'avoir confiance en quelqu'un peu s'avérer être une bombe à retardement." Dit-elle en approchant d'un tronc duquel elle pouvait observer la surface de l'immense lac. "Tu viens de la faire exploser, mais ça ne marche pas Stefan, ne compte pas m'éduquer comme un petit chien car tu seras déçu bien avant que je le sois!" Conclu-t-elle tandis qu'il s'éloignait vers le campement.

Pierce n'écouta même pas les mots tranchants qu'il servait à l'égard des deux humains, elle s'en fichait, il l'avait profondément blessé mais elle ne lui laisserait pas l'occasion de s'en rendre compte. Katherine n'avait jamais supplié quiconque et ne supplierait jamais qui que ce soit. Elle sondait la surface d'eau, perdait son regard sur celle-ci, songeant déjà aux prochaines heures qu'elle passerait ici, à la façon dont elle s'emparerait du remède, quitte à devoir ruser Stefan ne l'aurait pas, pas si c'était pour l'utiliser dans un but futile. Elena était devenue un vampire à cause d'elle oui, mais aussi à cause du sang que Damon lui avait fait avalé, si Gilbert était aussi proche de lui désormais, c'était qu'il y avait une bonne raison. En laissant son esprit divaguer au couple Delena, Katherina esquissa un sourire malicieux, oui... il y avait bel et bien une raison pour que cet amour, qui jusqu'à lors n'avait jamais existé, éclate subitement aux yeux du monde entier et Pierce venait de mettre le doigt dessus. De ce fait si Elena redevenait humaine, plus rien ne subsisterait en elle concernant Damon et elle pleurerait la perte du premier vampire qu'elle avait aimé, ce dernier au bras de sa pire ennemie et ancêtre. Cette option était fort envisageable à dire vrai, ainsi la petite niaise n'aurait plus rien et Stefan aurait tenu la promesse faite à son égard. Séduite, Petrova revint près du feu de camps, mains dans le dos, sourire aux lèvres qu'elle fit disparaître afin de n'éveiller aucun soupçon chez qui que ce fut. La belle songeait encore, la mort de Klaus ou les malheurs d'Elena? Choix Cornélien... Perdue dans ses pensées les plus viles, Petrova fixa rapidement le chasseur qui osait menacer son vampire, et bien qu'il y eut une mésentente entre eux, elle n'allait sûrement pas laisser Jefferson le blesser tandis qu'il se sustentait du nectar vitale de sa sorcière.

"Reste sage Kyle, tu ne voudrais pas devoir marcher avec une jambe en moins si?" Interrogea-t-elle en un sourire inversé, la tête inclinée près de son épaule.

L'humain cessa les hostilités lorsque sa moitié vint lui souhaiter bonne nuit, durant ce laps de temps, Katherine ne dédia aucun regard à Stefan, il ne devait pas savoir, du moins pas pour l'instant, que ses plans avaient subitement viré de bord, sinon cela paraitrait suspect et elle savait que le cadet Salvatore était loin d'être stupide. Tandis que son vampire et la nécromancienne s'éclipsaient dans la tente, Pierce s'assit sur un tronc près du feu, elle n'avait rien à craindre de Kyle, son ouïe lui permettait de savoir à l'avance s'il tentait quoi que ce soit de stupide et ce crétin craignait d'avantage pour la vie de sa petite amie et de ses futurs morveux, de ce fait il était aussi inoffensif qu'un moustique, elle le tenait mieux encore que lorsqu'elle l'avait saigné chez elle. Songeuse, les yeux noyés dans les flammes qui dansaient devant elle, Petrova esquissa un sourire lorsque des gémissement coquins, et tout à fait factices, lui parvinrent aux oreilles après la subtile demande que Stefan fit à la sorcière. Jefferson changeait d'attitude et n'attendait qu'une chose, qu'elle baisse sa garde pour anéantir celui qu'il voyait comme son pire ennemi, chose qui n'arriverait pas, jamais. "Tu es idiot ou tu te donne un genre?" Demanda-t-elle en tisonnant, à l'aide d'une branche, le feu qui brulait entre ce cercle de pierres plates. Le profond soupir de Jefferson lui fit émettre un rictus jusqu'à ce que plus un bruit ne fit écho dans la clairière, la nuit suivait lentement son cour mais, pourtant, alors qu'elle pensait se nourrir pour reprendre des forces, elle entendit le bruit d'un briquet suivit d'un liquide s'écoulant. L'odeur lui parvint au narine, une fragrance d'alcool qui n'augurait rien ne bon, elle fit volte face en se redressant pour gifler le chasseur avec force. Ce dernier s'écroula au sol, il venait de faire bruler leurs uniques vivres et l'horreur, tinté de rage, se muait sur le visage poupin de la belle qui déjà prenait ses airs de vampire.

"Qu'est-ce que tu as fait?!" Tonna-t-elle, éteignant les flammes, il était pourtant trop tard.

"J'suis maladroit bordel... Vous avez plus rien à bouffer, j'te proposerai bien une veine mais le goût te plaira pas j'pense." Son sourire termina de faire grimper la rage de la belle qui le redressa en empoignant le col de sa veste. Le téléphone du jeune homme rejoignit le sol et ce fut intriguée qu'elle le saisit.

"Oh, je vois qu'on a tenté de communiquer." Dit-elle sèchement avant de broyer l'ustensile et balancer les restes dans le feu. "Une fois nos plans mis en œuvre, je te tuerai et Stefan se fera un plaisir d'achever ta sorcière et tes petits morveux!" Sur ces mots, elle logea les paumes à la nuque de l'humain et lui brisa les cervicales, ainsi il finirait tranquillement la nuit sans qu'elle n'ait à se méfier.

Les premières lueurs du soleil levèrent le voile de la nuit, Kyle reprenait une énième fois conscience tandis que Petrova tentait de tuer le temps et la soif qui la tiraillait en vidant la fiole avec laquelle il avait fait cramer les poches de sang. Elle ne lâcha pas un mot et bientôt Edena et Stefan quittèrent la tente afin de les rejoindre. Personne ne saurait qu'elle avait une fois encore achevé le chasseur, sauf si il s'en plaignait auprès de sa sorcière mais il n'en aurait pas le temps pour l'instant, car déjà Salvatore observait le chef d’œuvre brûlant de l'humain et livrait la petite Gordon aux mains de celle qu'il appelait sa poupée. Katherine mourrait de soif et le peu de liquide dans la flasque n'avait pas aidé à apaiser cette brûlure désagréable. Ce fut donc sous les yeux ronds de Jefferson qu'elle laissa libre cour à sa nature, ses veines saillirent sous ses prunelles sanguines puis les crocs percèrent l'épiderme délicatement doré de la jeune femme qui gémit. Le sang de la brunette ne mit pas longtemps à s'écouler dans la gorge sèche de Petrova qui entrevoyait ce met comme un cadeau inestimable de la part de son vampire, preuve irréfutable que, malgré leur dispute de la veille, il l'aimait comme un dingue, tout comme elle d'ailleurs, mais alors qu'elle noyait ses iris pourpres dans le gris de ceux de Stefan, subitement une brûlure acide lui combla la langue et le feu de gorge lui ravagea la trachée. Repoussant l'humaine, Pierce se tint le cou à deux paumes et vacilla jusqu'à s'adosser à un arbre, toussant et crachant les restes de ce fluide empoisonné qu'elle venait de boire. La douleur était intense, la veine de vénus comblait les veines de la sorcière mais comment ? Les larmes de souffrance roulant sur ses joues rosées, Petrova s'étouffait et manquait de souffle alors que Stefan reportait la rage naissante le contenant contre la sorcière.

"J’y peux rien, c’est pas moi, ce doit être eux… Je ne peux rien faire contre ça, ni toi ni moi !" Clama Gordon tandis que Stefan la menaçait avec une lame. Manquant de souffle, ses poumons, son œsophage et la bouche en feu, Katherine se redressa et usa de vitesse pour repousser la sorcière.

"Ne fais pas ça!" Ordonna-t-elle face au vampire dont les traits prenaient des teintes morbides. Toujours amère quant à ses propos de la veille, elle engloba son poignet, l'autre main sur sa joue et serra la première aussi fort qu'il lâcha prise sur l'arme. "Tu veux le remède Stefan?" Siffla-t-elle les mâchoires serrées. "Alors fais en sorte que tu puisses au moins t'en approcher, sans eux n'y compte pas, tu la tuera une fois le portail ouvert." Sans aucun baiser, ni une once de regret sur les mots prononcés le soir précédent, Katherine lâcha prise sur lui et empoigna le bras de Kyle. "Avance, hors de question que tu nous joues un second tour de passe passe, t'inquiète pas, bientôt vous serez en paix, toi comme elle." Assura Pierce tandis que le chasseur s'emparait des deux derniers sacs restants. La tente resterait là, ils n'en auraient plus besoin car la crypte n'était qu'à deux heures de marche si l'indic qu'elle avait rencontré des mois plus tôt lui avait dit vrai. Alors qu'elle pensait déjà quitter la zone, les genoux de Stefan rejoignirent le sol, il gémissait, les doigts cramponnés à ses tempes. Immédiatement Petrova fit volte face vers la sorcière dont les yeux se révulsèrent avant qu'elle ne rejoigne le sol. "Stefan?!" S'empressa-t-elle, déjà auprès de lui afin de s'assurer qu'il allait bien. Tandis qu'il reprenait peu à peu ses esprits, elle riva un regard mauvais vers Jefferson agenouillé près de sa magicienne, ces mioches étaient décidément coriaces même sans avoir vu le jour.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena Ven 8 Nov - 2:07


Allongé dans son lit de fortune, Stefan regardait un long moment Edena, avant de vaciller sur le dos, posant son bras derrière sa nuque. Ne prêtant pas du tout l’oreille à l’extérieure, Katherine saurait se débrouiller et puis il était en colère contre elle. Malgré que sa nature de chasseur avait repris le dessus sur son humanité, Stefan avait conservé son attachement familiale. Jamais il ne laisserait quiconque faire du mal à son frère ou Elena, ils étaient ses deux seuls proches parents, et l’union faisant la force, Salvatore n’avait aucune envie de se détacher d’eux. Il avait promis à Elena sur sa propre existence qu’il ferait tout pour trouver cette maudite fiole afin de lui rendre ce que sa poupée lui avait volé. Un cœur pulsant dans sa poitrine, la chaleur de son corps, des blessures qui ne cicatrisent pas, des émotions, et surtout la possibilité d’enfanter, de vieillir. Bien sur elle redeviendrait fragile, moins apte à se défendre contre les créatures comme eux, ou comme les loups. Mais au moins, elle aurait retrouvé ce qu’elle souhaitait récupérer depuis le jour de sa transformation. Katherine le détesterait surement pour ne pas lui laisser le choix sur la cure, mais Stefan ne trahirait jamais une promesse faite peu importe la personne. Il aimait cette femme à s’en arracher le cœur, mais son peu d’intérêt pour la famille qu’il lui offrait le rendait triste et colérique. Il se battait contre les siens pour lui faire une place auprès d’eux, cherchant par tous les moyens d’apaiser ses fautes et que faisait-elle ? Elle ruinait ses efforts en un battement de cil, comblait son esprit de désillusion, malgré son amour incandescent pour elle depuis des siècles. Stefan avait emmuré ses sentiments à son égard, les transformant en une haine comme pour la punir de son abandon et se relever de celui-ci. Aujourd’hui ses sentiments et son indéniable envie de ne former plus qu’un avec elle avait éclaté au grand jour, et c’est heureux malgré tous les problèmes qu’il vivait sa romance  ses côtés. Malgré sa nature sanguinaire, Stefan restait un homme romantique auprès de l’élu de son cœur, la couvrant de tendresse, d’amour, de présent afin de faire de son existence un délice sucré auprès de lui, une volupté afin de la rendre davantage dépendante de leur union. Il fini par s’assoupir non sans laisser une oreille attentive au geste de la douce jeune femme à ses côtés, malgré l’hypnose Stefan ne prenait aucun risque et s’attendait à tout, même à un pieu dans le cœur. Au premières rosées, ses yeux s’ouvrir et se tournèrent vers la jeune mère qui avait déposé une main sur son ventre comme par protection. Il approcha sa main de son visage, écartant les mèches de cheveux qui le séparaient de ce doux nectar, qu’il gardait jalousement en bouche. Dans des paroles douces et dépourvu de méchanceté, tout ça bien entendu feinter afin qu’elle pense qu’un intérêt improbable lui était porté, tout comme l’illusion qu’il la laisserait encore en vie, Stefan la réveilla, pour l’entrainer au dehors. Katherine et Kyle étaient déjà éveillés, et ses yeux se posèrent derechef sur une tache noire au sol.  Son odorat ne le trompait pas, un mélange de cendre et de sang, preuve que les poches avaient été brulé par dieu sait quelle raison. Stefan porta son regard sur Kyle, un sourire machiavélique et un regard de vengeance. Remarquant la soif qui tenait au ventre de sa poupée, il la regarda un instant avant de lui river le corps de la jeune mère dans les mains. Lui octroyant un regard telle la bénédiction que de planter ses crocs en sa peau délicat, Stefan glissa ses mains en poche fixant un instant la pointe de sa chaussure en un air satisfait.

Soudain les gémissements et le souffle court de sa poupée tintèrent à son oreille, et ce fut un spectacle des plus atroces auquel il assistait. Ni une ni deux il se rua vers sa poupée relevant son visage vers le sien, humant à plein poumon l’odeur qui émanait de sa bouche. Du sang mélangé à la veine de vénus comment était ce possible ? Son hypnose avait pourtant fonctionné sur elle, se sentant trahit, à juste raison, il se redressa et dans une rapidité du à sa nature, il empoigna un lame, pour s’approcher de la jeune mère. Son visage affreux et menaçant prenait possession de son visage, et la colère qu’on puisse avoir touché sa poupée grandissait en ses veines. Alors que son chien ayant engendré sa progéniture en son ventre tentait de s’interposer, Stefan poussa un cri de rage et le fit voler dans les airs jusqu’à retomber contre une caisse. Ses nerfs étaient palpable, et le manche du couteau craquait sous ses phalanges tant sa force était contenu dans une rage folle. Respirant avec force et fureur, ses pas se firent lent vers la jeune mère qui déjà se défendait en des mots à peine croyable et pourtant.

"J’y peux rien, c’est pas moi, ce doit être eux… Je ne peux rien faire contre ça, ni toi ni moi !"

- J’aime pas qu’on me tienne tête ni même qu’on me poignarde dans le dos… Si c’est eux on va s’en débarrasser et afin que tu tiennes jusqu’au but je te ferais boire mon sang !!!

Hurla t-il en serrant davantage le manche du couteau qui allait rejoindre dans un geste brusque le ventre de la jeune mère. Pourtant quand la pointe toucha le bout de sa peau il se stoppa sous les cris de Katherine lui intimant de ne pas le faire. La rage dans la peau, les mâchoires serrées, il fixa les prunelles de la jeune mère affolée qui ne tentait pas de fuir. Son souffle était rapide du à sa colère qui l’inondait. Elle lui fit lâcher l’arme avec force et il riva son regard emplit de haine dans le sien, alors qu’elle déposait sa main sur sa joue, les tensions de Stefan s’apaisait. Fermant les yeux se concentrant sur sa voix pour se calmer.

"Tu veux le remède Stefan?  Alors fais en sorte que tu puisses au moins t'en approcher, sans eux n'y compte pas, tu la tuera une fois le portail ouvert."

Un petit rictus quitta sa gorge, un sourire enjoué sur son visage alors qu’il rouvrait ses prunelles sur Edena. Katherine fit passer son chasseur devant et entama la marche. Quand Stefan riva sa main à la peau d’Edena pour l’entrainer avec lui, une vive douleur pris possession de son crâne. Un cri de douleur se fit entendre alors que ses genoux rejoignaient le sol, prenant son crâne entre ses mains, hurlant comme si on lui arrachait un membre. Cette souffrance était indéfinissable tant elle le prenait aux tripes et lui donnait envie de se taper la tête contre un mur, se recroquevillant contre lui-même, alors que le corps de la jeune mère rejoignait également le sol. Katherine se précipita à son chevet mais sa voix était floue à son oreille, il attrapa sa main pour se redresser assit avant de fixer le corps inconscient de la sorcière.

- Je vais la crever jusqu’à la dernière goute de sang mais avant, je vais l’enfermer durant des jours et la boire, jusqu’à ce qu’elle mette bas. Je lui infligerais le poids de la mort de ses enfants sous ses yeux, les vidant de leur sang sous leurs cris perçant, puis je lui ferais porter ses petites oreilles de lapin et planterais mes crocs sur son corps lui infligeant les pires tortures jusqu’à ce qu’elle ne daigne mourir !!!

Beugla t-il alors qu’il se relevait sur ses jambes, scrutant son visage. Il regarda Kyle et lui pointa sa femme du menton.

- Occupe t’en ou je la vide de sa verveine, j’ai tout mon temps ici.

Sur ses mots, il posa son pied sur les cottes de la jeune femme la poussant de toutes ses forces pour la faire rouler dans un cri de rage. Il restera à leur côté oreille tendu afin de ne pas louper une seule de leur manigance pour s’échapper. Le trajet sous la chaleur de plomb fut délicat sans doute pour les humains mais cette fois Stefan ne fit pas preuve de gestes aidant comme il avait pu le faire la veille pour éviter à la jeune mère de leur claquer dans les pattes. Kyle marchant entre eux deux, tenant son déchet dans les bras, Stefan marchait poings serrés, écoutant les indications de sa bien aimé sans prononcé un mot. Après deux heures de route, le groupe s’arrêta devant un puis, Stefan se pencha en avant, scrutant la profondeur de celui-ci alors que la jeune mère semblait avoir repris connaissance dans les bras aimant de son chasseur qui se chargeait de veiller à son bien être. Sans aucun tact, il empoigna son bras et la tira avec force vers lui quitte à faire trainer son corps quelque instant sur le sol jusqu’à ce qu’elle se redresse. Englobant ses cheveux, il lui fit un signe de tête.

- Eclair le !

Quand ce fut fait, Stefan jaugea à nouveau la hauteur et un sourire éclaira son visage. Il monta sur le puis, forçant Edena à le rejoindre avant de plonger à l’intérieur, retombant sur ses jambes bien que les bras de la jeune mère s’écorchèrent contre le mur. Il n’avait plus aucune délicatesse pour elle, et s’empressa de lâcher son bras attendant l’arrivée de Katherine et Kyle. Stefan demanda à Edena d’embraser les deux torches présentes et en donna une à Kyle. Les mains occupées celui-ci ne pourrait pas les entourlouper. Il riva ses phalanges aux cheveux soyeux dont l’odeur lui monter à la tête de la sorcière et traversa les couloirs humide et empestant la poussière des catacombes. Très vite une porte où des symboles semblaient scintiller par l’effet de la magie s’offrir à eux. Stefan lança un regard satisfait à sa poupée, avant de lui faire un signe de tête pour qu’elle arrache la chemise du chasseur. Il entraina Edena devant la porte Katherine se chargeant de Kyle.

- Ne me déçois pas Edichou si tu veux voir tes enfants vivre… Tu sais ce que tu as à faire… ouvre la porte

Dit il en choppant le bras de Kyle pour lui mettre sous le nez. Il empoigna la main de sa poupée pour la reculer d’eux ne sachant pas si avec la magie ils allaient être touchés. De nombreuses minutes filèrent et Stefan commençait à perdre patience tapant du pied sur le sol, alors que les écris commencèrent à s’entremêler entre eux, formant un faisceau lumineux autour de la porte. Un grondement sourd et lourd se fit entendre et la porte fit trembler les parois de la grotte sous son ouverture. Il jeta un regard à son poupée, remplit d’étoiles.

- On touche au but ma poupée

Lorsqu’elle fut ouverte et la jeune sorcière épuisée, il la choppa par le bras et il pénétra dans l’immense pièce où trônait le cercueil de Silas. Sourire triomphant sur le visage, Stefan avança jusqu’à se stopper laissant sa poupée faire son œuvre pour ouvrir le cercueil. Les premières minutes rien ne se passa et le sourire qu’elle lui adressa lui donna le feu vert pour mettre son plan à exécution. Plaçant Edena devant lui, il écarta les mèches de ses cheveux fixant son regard alors que le sien se remplissait de sang, ses veines filant sous ses yeux tandis que ses crocs pointaient le bout de leur nez. Se nourrissant de sa peur, il huma l’odeur de sa peau avant de planter ses crocs et de se sustenter des premières gorgées, étrangement dépourvu de veine de venus, comme si tout c’était effacé. L’ivresse l’emporta et c’est en accompagnant le corps mourant de la sorcière au sol, qu’il sentit un pieu transpercer son corps. Lâchant immédiatement prise, il releva son regard de sa plaie sanglante sentant déjà son corps se statufié sur le corps gracile et éblouissant de sa poupée qui le fixait. Voyant le silhouette sortir du cercueil il réussit dans un courage émanant de son amour à prononcer son prénom.

- Katherine…

Ses yeux l’implorant de se retourner alors qu’il voyait cette main transpercer son corps sous un hurlement strident de son aimée. Leurs regards se fixèrent et il réussit à prononcer leur promesse.

- A jamais mienne

Le poids de son corps retombant sur le sol, tandis que son cœur tronait dans la main de celui qu’il venait de réveiller. Les yeux de Stefan se fermèrent et son corps tomba mort sur le sol poussiéreux, ses phalanges rencontrant ceux de la sorcière qui décédait lentement mais surement, n’ayant plus que son cœur qui battait tandis que ceux de sa progéniture s’étaient éteint.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena

Revenir en haut Aller en bas

Shadow of Scotland with Stefan, Kyle & Edena

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir SalvatoreReste du monde-