RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

The embrace of chains (Kol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: The embrace of chains (Kol) Ven 22 Nov - 1:23


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"The embrace of chains"
Edena

Son propre sang coulait le long de son buste, hoquetant sous la douleur que lui infligeait la main de son époux au sein de sa poitrine. Le regard rivé dans le sien, scrutant les larmes coulaient le long de ses joues, il lui faisait ses adieux, sans comprendre si il l’embarquait avec elle, lui permettant de revenir libre par le biais du voile levé. Ses doigts ancraient la frisette du mur, plantant ses ongles à l’en faire saigner tant la douleur était atroce, cruelle, encore plus douloureuse qu’un pieu dans l’abdomen. Elle le sentait à quelques centimètres de son palpitant qui demeurait éteint dans sa poitrine. Allait-il vraiment lui arracher ? Cassandra cherchait à respirer à prendre des bouffées d’oxygène alors qu’elles n’étaient que futile pour sa nature, mais comme soulageant. Son sang montait le long de sa gorge, pour noyer sa bouche, coulant entre les commissures de ses lèvres. Le temps semblait se suspendre, entendant parfaitement cette goute d’eau qui tombait du robinet de la cuisine pour s’échouer dans l’évier, le tout au ralentit. Une larme fila au coin d’un de ses yeux, le supplice était atroce, froid et chaud à la fois, elle sentait sa vie lui être arracher alors que son regard brun planter dans le sien noisette lui intimait le contraire. Une seconde douleur lui inculqua un cri de souffrance, la belle prise de convulsion crachait son propre fluide, coulant le long de sa gorge, ses ongles s’enfonçant davantage dans le bois qui lui infligeait une douleur plus que sommaire quant à celle qu’elle ressentait en sa poitrine. Cassie s’était toujours promit de sourire à la mort sous les mains de ses ennemies, mais ici, Gregory n’en était pas un. Son corps retomba lourdement sur le sol entrainant avec elle les quelques verres qui trônaient sur le bar. Le souffle coupé, comme mourant un instant, elle posa sa paume sur sa poitrine ensanglantée avant de remonter son regard sur les deux hommes.

« Ne la touche pas ! »

Kol était présent et tout s’éclairait subitement. Gregory l’avait sentit ou peut être même vu, ce fut le sourire en coin qu’il lui adressa et le regard qu’il posa sur elle qui lui intima de ne rien dire. Il souhaitait mourir, sa décision était prise, et comme la dernière volonté d’un condamné, elle se contenta d’acquiescer comme pour l’honorer. Connaissant Mikaelson, il ne prendrait aucun gant et ne ferait surement pas durer le plaisir sous ses iris noisettes, surement pas alors que son lien l’ancrait encore à celui qui demeurerait dans quelques instants son défunt époux.  

« Oh, joli bijoux, j'aime étrangement le bois au bout de celui-ci, pour une fois t'as bon goût... Entre ça et ta femme ça fait au moins deux choses d’époustouflant ici et tu sais pourquoi ? »

Gregory usait de propos sarcastiques de menaces et autres stratagème afin de ne pas le faire reculer. Ne montrant à aucun moment la peur de mourir comme l’homme courageux qu’il avait toujours été. Tenu entre les mains de chasseurs durant un siècle, subissant les pires tortures qu’on pouvait infliger à un vampire, se nourrissant de sa personne pour tenir. Et quand il fut enfin relâcher, l’avait gardé à distance afin de la protéger, alors qu’elle se mourrait de son absence. Ce manque le ressentirait elle une fois enterré sous une pierre tombale ? Oui Cassie ne comptait pas laisser la dépouille de son créateur dans une décharge, ni même bruler son corps. Elle honorerait son nom, camouflerait sa disparition afin de subsister comme l’humaine lambda qu’on pouvait voir en elle. Et si tel était son désir, il reviendrait du voile pour trouver un nouveau chemin à parcourir, loin d’elle, loin du déshonneur qu’elle venait de lui infliger sans que personne ne le sache. Elle serait la veuve éplorée, et lui un homme libre loin de Mystic Falls. Cette ville où ils s’étaient connu et où ils se séparaient aujourd’hui. Pour le meilleur et pour le pire, c’était le cas aujourd’hui.

« Dis toi simplement qu'elle sera comblé à tout les niveaux, tu semble oublier un truc, c'est un vampire, pas une ivrogne, ni un caniche apprivoisé. »

La tige de métal transperça son ventre et comme si elle ressentait ses douleurs elle posa sa main sur son propre abdomen, préférant fermer les yeux que de voir sa mise à mort. Il serrait des dents, et elle l’entendait. Il ne cherchait même pas à se débattre, elle n’entendait pas ses membres se crisper il était serein et attendait son heure afin de s’effacer de sa vie, par amour pour elle.

« Alors, je disais, tes clubs là, je les aimes bien parce qu'ils ont la capacité de te tuer... Je vais te tuer pour avoir osé la faire chier comme jamais et, surtout, plongé la main dans sa poitrine. »

Quelque chose en elle, lui signifia qu’il était mort. Sans avoir ouvert les yeux, elle le sentait, elle le savait, Gregory venait de passer de l’autre côté. Elle sentait qu’elle l’avait aimé, mais que cet amour entre eux ne subsistait plus, comme envolé. Aucune culpabilité ne la rongeait comme les minutes précédentes face à cet acte charnel avec le vampire qui venait de la libérer. Kol avait eut raison sur toute la ligne, et bien qu’elle en avait pris connaissance au petit matin, une part d’elle-même, ce petit ange qui se battait avec son démon, lui avait forcé à croire le contraire. Ici les ténèbres venaient de triomphé, chassant cette auréole à coup de croc. Elle ouvrit les yeux et redressa son regard sur le faciès endormit grisâtre de Gregory Stewars, avant de le tourner sur cette main tendue qu’elle agrippa pour se remettre sur ses jambes.

« Tu te sens bien ? Désolé pour avoir collé le bras dans ton joli petit corps Cassandra mais, j'avais pas le choix si je voulais que tu vives... T'es libre. »

Elle hocha simplement de la tête, son regard lui intimant qu’elle avait comprit que le choix ne s’était pas offert à lui. Prenant une bouffée d’air qui lui était nullement indispensable, elle arqua un sourcil quand elle le vit tourner des talons dans l’optique de quitter la résidence. C’était à n’y rien comprendre, le matin même encore ses paroles sur elle, ses gestes, son attention, lui démontrait qu’elle était peu être plus qu’un jeu, et là le voir ainsi prendre la fuite, lui mettait un coup de pieu en plein visage. Il finit par se retourner, marchant à reculons lui offrant un sourire dépourvu de tous sarcasme, un vrai sourire comme elle ne lui avait jamais vu.

« Tu vas me manquer Dexter... Mais t'avoir aidé a été la première BA d'ma vie, sans rien demandé en retour, ça et le reste je n'oublierai pas, je ferai simplement avec... Prends soin de toi Honey. »

Cassandra sentit une rage pulser dans ses veines, lui faisant serrer les points. C’était adorable ce qu’il lui disait mais à la fois torturant et déchirant. Il la sauvait des griffes de Gregory, la maintenait en vie, lui signifiait qu’elle lui manquerait qu’il n’oublierait pas son passage dans sa vie, et lui demandait de prendre soin d’elle en se tirant ! C’était à n’y rien comprendre, à quoi jouait-il avec elle ? Un nouveau jeu ? Ou était-il sérieux en voulant la laisser libre loin de lui pour dieu sait quelles raisons louables ou non. Pourquoi après tout ça ? Elle empoigna la première bouteille qui lui passa sous la main et la jeta au dessus de sa tête pour qu’elle s’échoue contre la porte d’entrée. Se brisant dans un fracas monstre ou point qu’il se retourna. Sa poitrine se souleva de colère, alors qu’elle le toisait avec un regard noir, posant ses mains sur ses hanches reprenant cette attitude hautaine et garce. Refermant peu à peu la carapace qu’il avait réussit à fissurer. Un rictus quitta sa gorge, et un sourire cynique s’empara de ses lèvres. Elle haussa un instant des sourcils en secouant la tête, déçu, amèrement blessé, pire que lorsque Gregory avait plongé sa main dans sa poitrine. Passant sa langue sur sa lèvre, avant de marcher doucement le pointant un court instant du doigt.

- Alors c’est comme ça ? Tu vas donner raison à ta pouffiasse blonde qui t’attend probablement les cuisses écartées implorant ton amour dans ton lit ? Dit elle en une petite moue accompagnée d’un petit haussement d’épaule, arborant un calme dérangeant alors qu’elle bouillait de rage. Elle va pouvoir crier victoire, elle qui n’a pas arrêté de me clamer à quel point je n’étais qu’un jeu, une lubie pour toi… Elle n’avait pas tord finalement ce matin, mes minutes étaient comptées jusqu’à ce que tu décides de te débarrasser de moi… Osant en plus me dire que je vais te manquer… T’es audacieux Kol. Avançant elle fit glisser ses doigts sur la couverture d’un livre, rivant son regard au sien. Désolé pour le petit bobo que je lui ai infligé, j’aime pas trop me faire insulter de pute de bas étage surtout quand on ne me connait pas… Tu ferais un bon comédien… tu t’es joué de moi à la perfection.

Malgré son attitude glaciale, son ton plus que princier, révoltante, et son regard noir, une larme s’échappa, roulant sur sa joue avec lenteur montrant à quel point son être était blessé par son attitude et son abandon. D’une rapidité déconcertante, Cassie le poussa contre la porte d’entrée encore ouverte se fissurant sous leur poids, empoigna la main de Kol avec toute la vitesse dont elle était capable pour la plongée dans sa poitrine, ses phalanges effleurant son corps en rivant son regard au sien. Prenant sur elle face à cette douleur.

- Prend moi ou prend le… Je veux pas de pitié…Dit elle en épousant son front avec le sien, ancrant encore plus sa main pour qu’il serre son cœur entre ses doigts. Fermant un instant les yeux délivrant une nouvelle larme, elle rouvrit son regard dans le sien. Pas d’artifices Kol c’est tes mots…

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Kol Mikaelson

avatar
Messages : 80
MessageSujet: Re: The embrace of chains (Kol) Ven 22 Nov - 20:23



The embrace of chains
Un sifflement lui parvint aux oreille, le bruit particulier du verre fendant l'air puis une explosion du même matériaux contre la porte du hall qu'allait passer Mikaelson. Un rictus fendit le coin de ses lèvres tandis qu'il fixait les paillettes coupantes au bout de ses chaussures, il savait exactement ce qu'elle devait penser, qu'il s'était joué d'elle, s'en était amusé, avait eu ce qu'il voulait mais, pourtant, à l'instant précis ou feu son époux avait logé le bras là où autrefois devait tinter son cœur, il avait compris que c'était au delà d'un simple pari. Kol se tourna lentement vers elle, il passa la langue contre l'une de ses canines, les yeux plissés et rivés contre le parquet, redressant doucement le menton contre ses escarpins, ses chevilles, tibias, genoux et cuisses, son regard rebondit ensuite sur le volant de sa robe orangée, maculée de sang et pourpre par endroits, il décrivit le mouvement de sa poitrine alors qu'elle tentait de maintenir la paix nouvellement acquise au fond d'elle même. Son collier reposait paisiblement contre ses clavicules dénudées, sublimant sa gorge fine qu'il fut pris d'envie de dévorer comme la veille au point d'en revivre quelques visions qu'il savourerait peut-être encore parfois, ses prunelles voguèrent ensuite à ses épaules, le creux de ses coudes, ses poignets avant de remonter enfin jusqu'à son menton gracile, ses lèvres parfaites puis, enfin, son regard d'ambre où il se serait attardé des heures durant. Pendant des années il avait recherché cet acte vécu la veille, sans ressentir le besoin de la vider de son sang ou de l'achever ensuite, il n'y avait vu qu'un simple jeu amusant, du moins cela devait l'être. Ce fut amusant oui, la faire faiblir, la faire s'abandonner enfin à lui à s'en brûler les propres ailes sans le savoir, sans y songer une seconde, alors qu'il imaginait que cela n'atteindrait que la belle face à lui. Mikaelson était tombé sur le maître de ses ardeurs, la maîtresse capable de le combler en tant qu'amante, amie, chasseuse et, alors qu'elle avança vers lui, que le vent provenant de la baie ouverte vint s’engouffrer dans ses cheveux flamboyants au point de lui apporter son parfum subtile aux narines, il sut que plus encore lui serait offert sans que jamais elle ne devienne celle qui le tiendrait en laisse.

Cassandra Dexter allait ouvrir la bouche afin de lui délivrer ses reproches, il ressentait bien quelque chose pour elle, mais ce sentiment aussi chaud soit-il, aussi agréable soit-il, Kol ne l'avait jamais connu et était bien incapable de lui donner un nom précis. Tout ce qu'il entrevoyait été qu'il devrait veiller sur elle et éviter à ses propres ennemis de le blesser par le reflet qu'il avait sur elle. Une sensation électrisante lui saisit l'être lorsqu'elle pointa son thorax de l'index mais il resta aussi serein que s'il avait dû faire face à une proie fragile. « Alors c’est comme ça ? Tu vas donner raison à ta pouffiasse blonde qui t’attend probablement les cuisses écartées implorant ton amour dans ton lit ? » Son regard sombre empli de haine n'allait guère avec ce calme olympien dont elle faisait usage. Visiblement ils se ressemblaient bien plus qu'il n'avait pu l'imaginer. « Elle va pouvoir crier victoire, elle qui n’a pas arrêté de me clamer à quel point je n’étais qu’un jeu, une lubie pour toi… Elle n’avait pas tord finalement ce matin, mes minutes étaient comptées jusqu’à ce que tu décides de te débarrasser de moi… Osant en plus me dire que je vais te manquer… T’es audacieux Kol. » Cette fois un rictus quitta sa gorge, une moue amusée se logea sur son faciès juvénile qu'il pencha de façon charmante. Elle se fourvoyait mais il ne dirait rien, il valait mieux qu'elle songe ainsi, qu'elle l'imagine aussi vil et pervers à son égard, ainsi elle tairait ça plus tard et l'oublierait sans savoir la terrible vérité. Elle serait en sécurité, apte à construire une nouvelle vie loin de Mystic Falls et de l'asservissement auquel elle était encore prise au pièce dix minutes plus tôt. « Mon deuxième prénom est modeste si tu veux savoir. » Les sarcasmes étaient de mise, uniquement pour la contraindre à continuer sur sa lancée. Des filles amoureuses, que ce fut sous hypnose ou de leur plein grès, l'Originel en avait vu défiler des masses, il n'avait jamais pris garde à leurs émotions et ressenties à son intention, ici c'était différent mais il préférait la garder loin de lui afin de la garder précieusement à l'esprit et non pas la retrouver morte sous les doigts d'un ennemi. Après tout, pourquoi s'attachait-il tant à cette fille, qu'avait-elle de plus hormis ce physique parfait, cette attitude sanguinaire et ce parfum délectable ? « Désolée pour le petit bobo que je lui ai infligé, j’aime pas trop me faire insulter de pute de bas étage surtout quand on ne me connait pas… Tu ferais un bon comédien… tu t’es joué de moi à la perfection. » Ainsi Lea n'avait pas que subtiliser l'alliance, elle l'avait aussi insulté de catin... Les révélations de Cassandra le firent sourire d'avantage, saute de Cliford, s'i y avait une seule entraîneuse dans leur résidence c'était bien sa chère sœur et pourtant jamais la nouvelle née ne s'était enflammée à son sujet. « Tu as raison ! » Dit-il, avançant vers elle, se saissant d'un club de golf avec lequel il joua avant de l'ancrer à son épaue droite. « C'est plutôt d'autre chose qu'elle aurait dû te qualifier... tu ne prends pas d'argent pour offrir tes charmes et on sait tous les deux que tu n'as eu que deux hommes dans ta vie. » Kol leva l'index en désignant Gregory puis le mjeur et sourit.

Un fait étrange se manifesta lorsqu'il croisa ses yeux, une larme filait le long de sa joue, roulait contre sa mâchoire et termina par éclater au sol sans un bruit alors qu'il lui semblait entendre un déchirement en sa propre poitrine.Avec force, sans qu'il ne s'y fut attendu, Cassie le poussa fiévreusement conte le battant, il ne fit strictement rien alors qu'en un seul geste il pouvait la décapiter avec la tige de métal encore dans sa main, pourtant, comme une preuve de ses douces intentions envers elle, il ouvrit la paume et le fer rejoignit le sol. « Tu peux pas me tuer sweet heart, et j'ai pas l'intention de le faire non plus. » Souffla-t-il contre son visage poupin. Subitement, avant même qu'il puisse la repousser, Kol sentit son poignet enserré par la belle traverser sa poitrine haletante. Le sang froid englobait ses phalanges, pire encore, il sentait les contours de son palpitant inerte. « Prend moi ou prend le… Je veux pas de pitié… » Elle utilisait ses devises, son front épousait le sien, et Kol redressa le visage dans le but de poser son menton contre ses cheveux, les yeux clos, elle ne pleurait plus, ne hurlait pas et lui offrait la raison en un acte d'une violence extrême mais d'une puissance à faire pâlir n'importe quel acte d'amour. « Pas d’artifices Kol c’est tes mots… » Kol soupira, les mâchoires crispées, les yeux rouverts aux siens. La raison était là, au creux de sa main, lui offrant sa vie sur un plateau, un droit de vie ou de mort sur elle. Sa main libre vint épouser sa joue, il sourit avec sarcasme, la voyant déglutir et ferma les yeux afin de sceller ses lèvres aux siennes et retirer doucement son membre du thorax de la jeune femme qui cicatrisa rapidement. « Je veux les deux... On arrive a un dilemme là. » Dit-il, passant près d'elle avant de s'installer lascivement dans le sofa, pied contre l'accoudoir. « Je suis audacieux ! » Un immense rictus fendit ses lèvres alors qu'il considérait les lieux avec dégoût. « Prend le strict minimum, hors de question que je vive ici ! »



Kol Mikaelson
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

The embrace of chains (Kol)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Stewars-