RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Ven 6 Déc - 23:35


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Enterrement Kat"
Edena

Allongée en sous vêtement sur le lit de la chambre, Léa entrain de souffrir le martyr sur le balcon à cause d’un nouveau que lui infligeait Cassie sans même plus la regarder, elle fixait l’écran de la télévision. Roulant des yeux en entendant les niaiseries prononcer par Jack à l’attention de Rose, elle tapotait des doigts sur la couverture, en jetant parfois un regard à sa montre, histoire de savoir quand elle devrait décoller pour aller chercher la future mariée. Cassie Stewars avait une amie, le truc improbable ! Elle qui ne daignait vouloir un entourage, car c’était source de problème et de faiblesse voyait en la brunette une parfaite compère. Similaire sur bien des points, elles avaient fini par tisser en quelques semaines une solide amitié, à tel point qu’elle finissait témoin à son mariage qui l’eut cru. Mâchouillant l’intérieure de sa joue en scrutant l’écran, elle sentit un poids se poser sur elle, et sentit une main emprisonner la sienne qui tenait la télécommande. Retirant au plus vite celle-ci pour cacher la télécommande sous son buste, elle fit un petit non de la tête.

- Même pas en rêve tu coupes la télé sweety !

Devant sa persévérance, et sachant très bien qu’elle ne ferait absolument pas le poids, face à lui, elle tourna son visage vers le sien, croisant son regard et le voyant rouler des yeux quant au film qu’elle regardait. Titanic, une histoire d’amour à vomir, jusqu’à ce que le bateau ne daigne enfin sombrer. Elle lui adressa son petit sourire malicieux avant de prendre sa voix fluette.

- Aller s’il te plait Kol, c’est mon passage préféré !Dit elle en pointant de la main l’écran Le moment où l’autre poufiasse se prend la rambarde en plein visage… T’imagine pas ce film est source d’inspiration pour les futurs tourments de Léa !

Leurs rires se mirent à résonner dans la chambre avant que leur regard ne se pose sur Léa jouant à s’enfoncer un clou avec un marteau dans le genou, devant le retirer une fois enfoncé et reprendre jusqu’à ce que Cassie quitte le manoir. La rouquine fit une petite moue en la voyant faire, une once de culpabilité ? Un regret ? Absolument pas !

- J’ai été trop gentille avec elle aujourd’hui, je faiblis on dirait !

Une grimace s’étira sur son visage, avant qu’elle ne soit prise d’un soubresaut. Ses lèvres se posaient dans son cou, dévorant sa peau juste sous son oreille, avant de glisser dans sa nuque et descendre le long de sa colonne vertébrale. Ses mains habiles qu’elle adorait sentir sur elles, l’une glissait sous son ventre, alors que l’autre se figeait sur ses hanches, une décharge électrique parcourait ses veines, chacun de ses membres, et déjà son film était un lointain souvenir. Sans avoir eu le temps de fermer les yeux, d’un geste vif, le dos de Cassandra retrouvait la douceur des draps, et ses lèvres la brutalité des siennes. Un baiser enivrant, sauvage, et pourvu de tant de désir qu’il ferait presque péter le cœur de Stewars si il battait encore. S’invitant entre ses jambes, saisissant une de ses cuisses la remontant à sa taille, elle riva la plante d’un de ses pieds dans le bas de son dos pour le coller à elle. Un soupir s’échappa de ses lèvres tandis que ses lèvres gravissaient sa poitrine, et que son sang se mit à couler sans jamais tacher sa peau porcelaine. Mordant sa lèvre inférieure, ses mains rejoignirent vivement son torse pour le défaire de son tee shirt, baisant ses muscles, remontant le long de son épaule, alors que ses crocs épousaient son épiderme. Son membre durcit épousait déjà son entrejambe lui filant la chaire de poule et un désir indéniable. Les mains de Kol remontaient le long de ses courbes, jusqu’à saisir sa chevelure et baiser sa gorge d’ivresse. Puis soudain le prénom de son amant retentit entre les murs de la résidence. Cassie laissa retomber sa tête, et haussa d’un sourcil contrariée au moment où elle entendit à nouveau son prénom résonner et un poing cogner contre la porte.

- Je la hais quand elle fait ça…

Sa frangine avait le don pour se pointer toujours au mauvais moment, Stewars soupira et considéra l’heure sur sa montre, avant de dévorer pour la dernière fois les lèvres de sa moitié et de sentir son corps la libérer. Elle lui fit une petite moue et se redressa vivement pour enfiler ses vêtements. Un jeans noir, une tunique à manche courte blanche, où on entrevoyait la naissance de ses seins, et une veste en cuir. Elle retira ses cheveux prisonniers du tissu, et se saisit d’un sac qu’elle riva à son épaule, avant de jeter un regard à Lea attendant désespérément d’être libérée.

- Tu peux disposer mon petit chat on se voit demain soir !

Dit elle dans un sourire sadique avant de passer devant son amant et de lui voler un dernier baiser. Filant au volant de sa voiture pour rejoindre la résidence des Salvatore où elle devait arracher pour la nuit la future mariée. Quand ses pneus embrassèrent les graviers de la coure, Cassie klaxonna avant de se diriger vers la porte et de vivement sonner pour annoncer son arrivée telle une tornade. Stefan ouvrit la porte et elle lui adressa un chaleureux sourire. Puis dans un courant d’air, Katherine apprêtée à fêter sa dernière soirée de célibataire daigna enfin se présenter. Elle tapota des doigts en les regardant s’embrasser avant de presser à nouveau sur la sonnette.

- Roh tu la retrouve demain, allez en route Kat !

Tournant des talons, elle ouvrit la portière arrière de sa voiture, pour l’aider à déposer correctement son vêtement de célébration. Une fois au volant, le son résonnant dans la voiture, elle savait déjà où se diriger. Quoi de mieux que le manoir Stewars pour être tranquille et où quelques surprises attendaient les filles ? Après tout elle n’y vivait plus, Gregory allait être déposé au caveau dans les prochains jours. Oui ça trainait, c’était le cadet de ses soucis et même si les semaines défilaient, elle avait enfin décidé d’une date où aller entreposer la dépouille de son époux, feinter sa tristesse devant quelques vampires amis de son défunt mari. Veuve, riche, jolie et amouracher d’un amant divin que demander de mieux ? Rien du tout ! Cassie tourna son regard vers Katherine.

- Alors la petite sorcière, ta double, il se l’est enfin envoyé ?

Quand elle entendit la réponse elle roula des yeux, même pas un potin croustillant à se mettre sous la dent. Navrant ce Damon ! On lui avait conté un personnage fun, mais finalement elle ne voyait pas ses bons côtés. Kol avait sans doute raison à son sujet. Quelques minutes s’écoulèrent et elles arrivèrent au manoir, pas un pincement de cœur, non pas une émotion ne vint se peindre sur son visage. Un homme en costard attendait leur arrivée. Ahh l’hypnose quel don merveilleux ! Pourquoi lui demander de faire les choses qu’un autre pouvait faire à sa place.

- Gregory, les bagages sont à déposer dans la grande pièce à l’étage !

Dit elle en faisant un petit mouvement de tête à Katherine pour qu’elle la suive. Elle poussa la porte d’entrée, et fronça d’un sourcil, faisant une moue horripilé.

- Bienvenue au musée Stewars !

Cassie retira sa veste et la jeta dans un coin avant d’entrer dans un énorme salon, où le feu de cheminée s’activait tout ça pour conserver le sang chaud de leur futur repas. Oui Stewars avait engagé, et hypnotisé quelques serveurs pour la soirée. Le champagne coulerait à flot, les petits fours et le sang aussi. Katherine et elle n’avait pas besoin d’aller en boite de nuit, la discothèque viendrait à elle jusque dans le salon. Mais elle avait prévu un truc plus fun, non seulement pour enterrer la vie de jeune fille de Katherine, mais aussi pour défouler sa colère face à cet asservissement dont elle avait été victime. Elle entendait ruiner le manoir avant de le mettre à son image. Bombe de peinture, couteau et tout ce qui pouvait mettre à néant les œuvres pittoresques de Gregory était bon à prendre. Ignorant totalement qu’il reviendrait du voile d’ici quelques semaines ! Un serveur torse nu, nœud papillons et pantalon de costard vint leur offrir une coupe de champagne.

- Trinquons à la grande Katherine Pierce qui va se passer la corde au cou demain !

Dit elle en riant faisant tinter son verre contre le sien.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-




Dernière édition par Cassie Stewars le Dim 8 Déc - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Sam 7 Déc - 23:49

Enterrement de vie de jeune fille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Katherine avait repris l'existence qui l'attendait, cependant bien des choses avaient changé depuis ce périple dans les catacombes de la capitale française, sans parler du fait qu'elle avait frôlé la mort, Stefan l'avait demandé en mariage, une chose à laquelle elle ne s'attendait pas le moins du monde et qui l'avait rendu muette sur le coup. Elle le voyait encore à genoux devant elle, l'un de ses journaux contre les jambes, serrant sa paume et lui posant la question qui lui aurait fait bondir le cœur s'il avait été encore apte à battre, puis ce moment fabuleux sur le balcon devant la dame de fer, tout avait été parfait, à l'image sublime de son vampire qu'elle ne cessait d'aimer depuis déjà cent quarante neuf années. Stefan et elle, Katherine avait tant de fois espérait pouvoir le récupérer, effacer les doutes qu'elle avait elle même ancré profondément en lui et ce jour était venu quelques mois plus tôt et demain elle lui dirait "oui" sans hésiter une seconde. Leur promesse prenait dès lors tout son sens, elle serait sienne pour l'éternité et aux yeux de tous, désormais plus rien ni personne ne viendrait entacher ce bonheur longuement désirait et retrouvait, rien ni personne... Perchée sur ses talons vertigineux, un slim sombre et un chemisier rouge près du corps, Pierce passa une dernière fois le bout des doigts contre l'étoffe de dentelles ivoires qu'elle porterait le lendemain, cette robe était un présent d'une amie très chère dont elle n'aurait pu soupçonner la complicité une seconde : Cassandra Dexter, alias Cassie Stewars, épouse de feu Grégory Stewars ou encore Jurrassic Parc comme adorait le nommer le vampire de son cœur. Elle n'avait peut-être pas connu ce buveur de sang, mais d'après son ange et celle qu'elle considérait désormais comme sa plus proche alliée, elle n'avait rien manqué, d'ailleurs Kol n'avait pas tari d'éloges -ironie- à l'encontre de Monsieur Wiképédia add on moyen age. Cette nouvelle amitié hors norme n'avait pas tardé à voir le jour à la plus grande surprise de cette jolie rousse, aussi spéciale que Petrova elle même, qui s'était vue demander par la future mariée d'être son témoin lors de son mariage. Elles avaient donc courut les boutiques ensembles et choisi les accessoires ainsi que la fabuleuse toilette que revêtirait Katerina pour ce jour nullement espéré tant il était surprenant. Cassie avait tenu à ce qu'elle n'achète pas cette dernière, d'après elle, il fallait que la jeune femme -de plus de cinq cent ans- respecte une tradition millénaire, du bleue, son lapis lazuli ferait l'affaire, une chose ancienne, le peigne que son précieux fiancé lui avait légué, une chose neuve, la robe que Cassandra lui avait offerte et enfin un objet prêté qui lui manquait encore...

Songeant à ce dernier point en remontant la fermeture éclair sur l’étui de tissu sombre emprisonnant la tenue, Pierce fut subitement sortie de ses songes lorsque la sonnette du hall résonna à ses tympans, Stewars pile à l'heure elle n'allait pas la faire patienter d'avantage et saisit son sac ainsi que la doublure renfermant un pur joyaux de dentelles, que Stefan aurait aimé admirer sans qu'elle ne le désire, et fila en un courant d'air au bas des escaliers pour faire face à l'homme merveilleux dont le sourire en invita un sur ses lèvres vermeilles. Lorsqu'il passait ainsi la langue contre ses pétales invitant au plus sensuels baisers, soit il était pensif, soit l'envie le gagnait, Katherine eut rapidement réponse lorsqu'il embrassa son front et invita sa main sous l'étoffe de soie qui recouvrait son buste déjà frémissant au contact de ses phalanges. Elle se laissa voguer dans l'océan gris de ses pupilles et approcha ses lèvres des siennes, un souffle court et langoureux offert au vampire qu'elle aurait aimé combler une dernière fois en tant que jeune fille cette nuit. Un baiser divin s'en suivit, rapidement coupé par la sonnette que pressait furieusement Dexter. Salvatore rouvrit les yeux pour ouvrir le battant mais Katerina emprisonna derechef ses lèvres en un sourire mutin tandis que sa confidente apparaissait sur le seuil.

« Roh tu la retrouves demain, allez en route Kat ! » Cette réplique fit sourire d'avantage Pierce qui, relâchant doucement son étreinte suave contre la lèvre inférieure de son amant, arqua les sourcils à l'intention de leur interlocutrice.

« Monsieur l'Originel aurait-il manqué à son devoir ? » Un léger sarcasme mais rien de méchant, toutes deux étaient ainsi et se comprenaient parfaitement.

« Bonne soirée ma poupée, sois sage, et faites attention à vous. » Le sourire de Stefan lui manquerait, une unique nuit mais pourtant une éternité pour elle lorsqu'on songeait à leur dernière séparation.

« Je serai sage beau vampire, toi aussi non ? » Mutine, elle arbora son regard malicieux et son index fila contre la gorge de Stefan qu'elle dévorait en un sourire mutin. « Amuses toi bien... tu vas me manquer, à demain Monsieur Salvatore. »

Elles filèrent au véhicule de la rouquine, sa robe sous housse rejoignit le coffre, ainsi que le sac contenant tout le nécessaire pour le lendemain et enfin Katherine jeta un dernier regard au souriant et merveilleux fiancé qui lui faisait un signe de main depuis le perron. Si elle avait été encore humaine, la belle aurait senti son cœur pulser d'impatience, jamais elle n'avait songé à épouser qui que ce fut d'autre que lui, d'ailleurs jamais elle n'avait imaginé qu'un beau jour, tel que le lendemain qui approchait à grands pas, Stefan lui demanderait sa main, surtout pas après tout ce semblant de haine puissante qu'ils s'étaient livré au seul profit d'une niaise qui avait désormais brisé Damon comme jamais elle ne l'avait fait. L'aîné Salvatore était meurtri lorsqu'elle l'avait retrouvé près de la falaise, il aimait trop son double, c'en était pathétique et pourtant la belle avait de la peine pour lui, sans doute une affection généré par Stefan qui, malgré des hauts et des bas, adoraient toujours autant son frère. Elle secoua la tête pour éviter d'y songer mais Stewars lui remémora le visage du frère l'ayant trop aimé ainsi que celui de son ancêtre.

« Alors la petite sorcière, ta double, il se l’est enfin envoyé ? » Katherine roula des yeux et déposa la tempe contre la vitre près d'elle.

« Damon est assez long à la détente ces derniers temps... Il y a de quoi, avoir passé plus de sept mois auprès d'Elena l'a ramolli. » Soupira-t-elle avant de hausser une épaule et reporter son regard sur le profil de son amie dont les yeux se révulsaient d’exaspération. « Il me fend le cœur le pauvre, même quand je l'ai blessé il s'est relevé, là on dirait que s'il n'y avait pas Tatiana j'aurai réellement enterré quelqu'un et Stefan ne s'en serait jamais remis... Ils « discutent » soit disant. » La belle mima des guillemets et sourit. « On sait tous où ça mène ce genre de choses, ça viendra un jour ou l'autre, il faut juste que Damon redevienne celui que j'ai connu et alors les murs du manoir trembleront tout comme la petite sorcière. »

La route ne fut pas longue et déjà les abords de la résidence de la veuve Stewars se dessinaient devant son regard interloqué. C'était clinquant, ça il n'y avait pas à dire, mais au delà de ça, la bâtisse ressemblait d'avantage à un château, dont les jardins étaient fabuleusement entretenus -sans doute pas par les soins de Cassie qu'elle savait plus friande de sang que de coups de sécateur, enfin lorsqu'ils étaient livrés aux haies et non affairés sur les phalanges d'une créature humaine-, au point de lui faire plisser le nez. D'après les dires de son amie, l'intérieur était encore plus « impressionnant », une façon plus douce pour annoncer un « vieillot » qu'elle put juger lorsqu'elle passa le seuil, un larbin, soigneusement manipuler, derrière les bottes qui déjà filait à l'étage avec les bagages des deux vampires. « Bienvenue au musée Stewars ! » Déclara Cassandra en avançant dans le hall qui, déjà, comblait bien plus encore les espérances de Katherine que de contempler un tas de luxe, sans aucun goût, au plein milieu d'un quartier pourtant bon chic bon genre. La belle passa les mains sur l'un des meubles et empoigna un petit objet qu'elle dénota en un sourire inversé servit à la rouquine qui claquait des doigts.

« Une chouette presse papier incrustée de rubis... Ton ex a pillé le Vatican? je m'attendrai presque à trouver une aube et les chevalière de Benoit XVI. » Elle abandonna l'objet aux mains d'un des hommes, torses nus, qui se présentaient à elle en une rangée appréciable quant aux battements de cœur revenant saisir ses oreilles. « Ça en revanche, ce ne sont sans doute pas les jardiner de feu ton mari, ils sont trop.... appétissants pour avoir été choisi par monsieur afin d'entretenir ta pelouse, surtout lorsqu'on juge son peu de goût pour... tout ça. » Termina la belle en réceptionnant la coupe de champagne que lui tendait la mutine petite Dexter.

« Trinquons à la grande Katherine Pierce qui va se passer la corde au cou demain ! » Katherine sourit et haussa l'épaule comme une enfant séduite par le jour de noël qui approchait vivement.

« Et à mon témoin aussi sublime qu'increvable et ses idées de génie ! » Elles firent tinter leurs verres et la belle réceptionna un fruit rouge dans le plateau que tenait l'un des pantins.

Petrova les décrivit un à un, passant entre le peu d'espace entre leurs épaules presque jointe pour enfin pointer l'index sur l'un d'eux et se tourner vers la rouquine. « Alors ? Que fait-on ? Ils ne sont pas là pour faire beau, bien que ce soit un peu mieux que ces œuvres d'art à vomir... » Lorsque Cassie demanda à l'un des garçons de service d'ouvrir la cloche d'argent posée sur la table, les yeux de la belle scintillèrent. Un sublime petit poignard trônait là et elle entendait bien amuser la jeune femme ayant mis tant de cœur à l'ouvrage pour la satisfaire cette nuit. Pierce enlaça gracieusement la garde du couteau les le pointa vers Stewars. « Tu veux une petite larme de crème saignante dans ton champagne ma belle ?» Un sourire aux lèvres, Katherine fendit une nouvelle fois les rends et fit avancer deux des hommes devant elles, l'arme en main, elle lui ouvrit le poignet et le posa à ses lèvres sans sortir les crocs, uniquement les veines sous ses prunelles ambres prenaient possession de ses traits de poupée puis, pressa la main du pantin au dessus de son verre pour s'en délecter une nouvelle fois. Cassandra avait sûrement prévu quelques petites choses et curieuse la future mariée cherchait sous les sourires et rires de sa plus proche amie. Subitement, ses doigts rencontrèrent les flancs d'une bombe de peinture qu'elle empoigna avant de se tourner vers la belle, une moue étrangement surprise sur les lèvres. « Tu m'as invité pour taguer les murs de ton manoir ? » Katherine fit mine de détester l'idée et plissa le nez avant de déboucher la bombe et d'en lancer une contre la poitrine de sa confidente. « Qu'est-ce qu'on attend? en plus nous avons des toiles vivantes... » Elle pressa le pulvérisateur vers le torse d'un jeune homme et dessina un 1 sur ses pectoraux avant d'ancrer profondément les yeux dans son regard déjà stoïque. « Numéro 1, vas me chercher du sel, beaucoup de sel... » Cassie se demandait déjà ce qu'elle avait en tête et Pierce lui offrirait bientôt la réponse.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Katherine P. Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Dim 8 Déc - 1:59


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Enterrement Kat"
Edena

La soirée promettait d’être marquante, en même temps elles étaient ensemble pour enterrer la vie de jeune fille de Miss Pierce. Quelque chose qui pouvait paraitre futile quand on était aussi âgé que les deux vampires, mais les traditions perduraient qu’on soit humain ou non ! Et afin de s’assurer aucune mauvaise ombre sur leur mariage, Stewars avait pris soin à ce que la future mariée ne les respecte. Une chose manquait, l’objet prêté, mais Katherine ne le découvrirait que le lendemain, lorsqu’elle serait vêtue de sa robe, coiffée et maquillée telle une parfaite petite poupée. L’alcool allait couler à flot, et ce n’est pas ça qui manquait dans le manoir qui appartenait désormais entièrement à Cassie, son mari avait toujours eu un gout prononcé pour les nectars de grandes valeurs ou non. Ce fut sans grande surprise qu’elle avait fait remonter quelques caisses de champagne hors de prix. Incapable de vous dire le chiffre exacte mais le nombre de zéro ferait sans doute pâlir un smicard. Portant à un toast, à celle qui allait s’unir avec l’unique homme qu’elle avait pu aimer –d’après ce qu’elle lui avait dit-, Stewars bu une gorgée de son verre, et rit doucement aux propos de Katherine.

« Et à mon témoin aussi sublime qu'increvable et ses idées de génie ! »

- J’aime t’entendre me complimenter !

Dit elle en haussant d’une épaule, un air malicieux se peignant sur ses traits. Quoi, elle n’avait pas tord, grâce à son vampire Originel, elle était désormais immortelle. Elle ne le réalisait pas encore, sauf quand elle s’imaginait les siècles prochain entrain de se sustenter des délicieux coups de reins de son amant. Espérant secrètement que la blonde qui lui serve de sœur, ne se soit trouvé un mâle afin de ne plus les couper dans leurs moments les plus charnelles. Encore frustrée par cette interruption, alors qu’elle s’était clairement vu atteindre le nirvana, Stewars se laissa tomber dans un petit fauteuil et scruta les humains devant elle.

« Alors ? Que fait-on ? Ils ne sont pas là pour faire beau, bien que ce soit un peu mieux que ces œuvres d'art à vomir... »

Un sourire sur le visage, Cassie fit un signe à l’un des larbins et aussi repas de la soirée, de relever la cloche en argent sous les yeux intrigués de sa compère. Un petit poignard, mais pas n’importe lequel. Celui qu’affectionnait tout particulièrement Gregory sans même lui avoir donné une utilisation. D’après ses souvenirs, il se donnait de génération en génération et était aussi tranchant qu’une lame de rasoir. Elle lui fit un petit mouvement de main pour qu’elle se serve et se redressa pour se diriger vers la chaine hifi.

« Tu veux une petite larme de crème saignante dans ton champagne ma belle ?»

Hochant de la tête, elle scrutait le nom des CD, en jetant quelque uns par-dessus son épaule. Des grands classiques qu’elle n’avait nullement envie d’entendre, elle recherchait un truc sympa et d’actualité si possible. Ecoutant les paroles de Katherine elle se tourna un moment pour lui adresser un sourire.

« Tu m'as invité pour taguer les murs de ton manoir ? »

- Oui… et aller fouiner chez le voisin aussi… mais si ça ne te tente pas libre à toi d’aller voir Gilbert et ses copines puériles pour enterrer ta vie de jeune fille.

Dit elle en penchant la tête faussement vexé avant de voir Katherine peindre le premier humain. Jetant encore quelques disques, elle fini enfin par trouver une musique entrainante et qui était de cette époque et non pas d’une des rois dont elle ne se souvenait plus le nom. Cassie n’avait jamais été fervente d’histoire, de monarchie ect, elle préférait les légendes, tout ce qui était plus palpitant. Lorsque la brunette demanda du sel, un instant elle fronça des sourcils avant de considérer le sang sur la victime. Un sourire et un rire quitta sa gorge, alors qu’elle secouait de la tête.

- Sadique ! J’adore !

Cassandra se retourna rapidement et emporta malgré elle un cadre qui se fracassa sur le sol. Passant sa main dans ses cheveux alors que ses prunelles se posaient sur la photo, elle se baissa doucement, poussant un long soupir en considérant son visage et celui de Gregory le jour de leur mariage. Celui de Katherine n’avait rien à envier au sien. Elle portait une grande robe d’époque, là où la femme n’avait nullement sa place dans la société, entourée de notables et de bourgeois, postée aux côtés de feu son époux, sans broncher, sans rire, sans s’exprimer. Non pas que Gregory la brimait, non, mais c’était dans les conventions à l’époque de leur mariage. La femme n’était qu’un visage, elle n’avait nullement sa place contrairement à aujourd’hui. Stewars se redressa, et reposa le cadre, face contre le bar, avant de chopper sa coupe, d’en boire une gorgée et la jeter dans le feu de cheminée. La musique l’emporta sur l’être de Cassie, qui commençait déjà à gesticuler sur un son entrainant, montant sur la table basse qu’affectionnait son époux, ses talons aiguilles  abimant et décrochant quelques joyaux qui tombaient à terre, ses cheveux s’agitant dans tous les sens, son corps ondulant, elle finit par rejoindre le sol, agrippant la main de sa compère pour la faire tourner sur elle-même avant de chopper elle-même une bombe de peinture.

- Par quoi je vais commencer ? Hum tient choisi un tableau !

Lorsque ce fut fait, Stewars fit trainer le fauteuil adoré par Gregory et grimpa dessus, les pointes des ses talons perforant le tissu onéreux, un petit « oups » s’échappant de ses lèvres avant qu’elle contemple le faciès d’un homme  qu’elle se mit à gribouiller de bombe indélébile bien entendu. Après s’être vengé sur bien des œuvres, en faisant tomber quelques unes au sol en énonçant leur prix astronomique, la sulfureuse rouquine, empoigna la nuque d’un des hommes présents. Elle fit une grimace de dégout en scrutant son torse, rien à ses yeux n’était aussi délectable que le corps brulant de son originel contre le sien. Ses crocs se plantèrent dans sa chaire, et elle le vida de son sang afin de reprendre des forces pour le reste de la soirée. Minuit sonna à grande pompe et les bouteilles vides jonchaient le sol, Stewars une bouteille de champagne en main fit un sourire à Katherine, regardant leur esquisses sur les murs et le peu d’humain encore présent.

- Aller suis moi cendrillon !

Elle lui agrippa la main et la traina hors de la maison pour se diriger chez son voisin mort quelque semaine plus tôt. Stewars considéra un instant l’intérieur par la petite lucarne et fit sauter la porte avant de figer ses mains sur ses hanches.

- Dommage que ce soit moi qui la casse, tu verrais comme Kol est ultra sexy quand il fait ça…

Dit elle en poussant un long soupir avant d’entrer dans la maison où l’électricité n’était plus, elle trouva rapidement des bougies et alluma un chandelier avant de scruter les murs.

- Shane Walsh, mon voisin mort le jour où je me suis envoyée en l’air avec Kol ! Il était flic, on va peut être trouver des trucs marrant et pouvoir faire péter sa maison !!!

Ajouta t-elle avant de se mettre à rire, imaginant déjà la bâtisse flamber sous ses prunelles. Un truc tirailla sa curiosité, le chien avait du être emporté ou alors il était sec quelque part. Elle commença à ouvrir les tiroirs d’un bureau, laissant tomber des enveloppes et photo vraiment nulles.

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Lun 9 Déc - 13:38

Enterrement de vie de jeune fille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le numéro un revint rapidement avec un bocal de verre contenant la convoitise de la belle Katherine, Cassandra devait bien se demander à quoi servirait ces grains blancs mais elle n'allait plus douter longtemps. Allant et venant devant cette allée de mâles au sang chaud, laissant l'index filer sur leurs poitrails sans ressentir la moindre émotion à leur égard -du moins si ce n'était qu'un profond désir de se nourrir de leurs personnes comme s'ils n'étaient que de vulgaires amuses-gueules-, Pierce s'arrêta devant l'un d'eux, le macula de peinture pour y inscrire un 2 et l'envoya chercher des shooters. Il s'exécuta tandis que le chiffre trois, qu'elle venait de choisir avait pour quête d'apporter de belles rondelles de citron fraîchement coupées puis une bouteille de tequila -sans doute hors de prix vu tout ce luxe, trop clinquant à son gout, dans ce manoir immense-. Lorsque les sujets de la future mariée revinrent, elle se fit servir un petit verre, tendre une rondelle de citron et termina par ordonner au dernier des quatre sbires, d'étaler une couche suffisante de sel sur les veines ouvertes de son tout premier choix. La belle lécha donc ce sable amer, mélangé à un fluide finement sucré, appréciant par la même occasion le visage grimaçant de douleur du larbin puis s'enquilla la mini dose avant d'apposer sensuellement la rondelle jaune à ses lèvres pulpeuses et de révulser les yeux quant au délice qui s'offrait à elle. La musique retentit ensuite, la belle fit volte face et retrouva une Cassie déchainée, sur la table basse qui ondulait comme une gogo, d'avantage classe bien entendu, en martelant le bois sans prix à coup de talons aiguilles. Petrova sourit comme une enfant, visiblement les lieux n'étaient pas les préférés de feu madame Stewars, du moins pas dans l'état actuel et elle comptait bien revoir au gout du jour cette décoration morne, digne d'un musée moyenâgeux, pour se venger d'on ne savait quoi si nous n'étions pas de ses plus proches amies.

Katherine avait su pour l'asservissement et cette chose la faisait encore sourire lorsqu'elle songeait à une autre jeune fille, au même visage que le sien cette fois-ci, qui, elle en mettrait sa main au feu, elle aussi était liée à un vampire à qui elle avait pourtant briser l'âme à coup de mots tranchants, de manucure étincelante et de talons aiguisés. Se faire piétiner ainsi le cœur par Gilbert, il fallait y aller, même elle n'avait pas tant fait de mal à Damon et bien qu'elle détestait la petite niaise, elle devait avouer qu'elle avait fait fort, trop même pour la belle brune qui ne désirait qu'une unique chose depuis plus d'un siècle : que les deux frères ne soient jamais séparés. Cassie descendit de son perchoir et fit tourner la belle qui riait et profitait de l'instant en quelques pas de danse qui, elle en était certaine, auraient fort plus à son vampire qui comblait ses pensées même lors de ses absences, demain elle deviendrait sa femme, chose inespérée lorsqu'on connaissait leur histoire et elle serait la plus heureuse au monde, sienne pour l'éternité... Cette promesse serait scellée aux yeux de tous.

Elles burent, du sang, du champagne, de la tequila et moult alcool à disposition, tant qu'un des serveurs, invité à cuver lui aussi, histoire de mêler son fluide à la vodka, s'écroula comme une loque aux pieds de Pierce qui sourit avant de considérer la demande de sa grande amie : choisir une toile hors de prix. Elle jeta donc son dévolu sur un Picasso, pas une réplique, un vrai chef d’œuvre qui aurait dû voir sa place dans un grand musée, et Cassandra poussa le fauteuil, en arracha le velours couteux sous ses escarpins et décrocha le tableau sous les yeux brillants d'ivresse de Katherine. Jouant de bombes, d'allumettes de coups de poignard et autres ustensiles, sur la première peinture puis un tas d'autres choses au gout douteux -avec l'aide et l'appuie de la brunette aux cheveux bouclés-, Stewars finit par lui saisir le poignet tandis que Katherine arrachait quelques giclées de sang à la gorge de Monsieur "2" qui termina raide contre le parquet en un fracas qui la fit rire aux éclats.

"Allez suis moi cendrillon !" Pierce enjamba le cadavre et tailla sa route dans les couloirs jusqu'à sortir du logement, traverser la devanture et se retrouver, toujours en sublime compagnie, devant le battant de la demeure voisine. Sans hésiter, la rouquine la fit reculer et colla sa semelle dans le bois qui éclata comme un fruit mur lancé contre le sol. "Dommage que ce soit moi qui la casse, tu verrais comme Kol est ultra sexy quand il fait ça…" Pierce laissa échapper un rictus et passa par dessus les restants de porte.

"Il est impulsif, j'suis contente de l'avoir dans mon camp, mais plus encore de t'avoir toi Dexter..." Cassie s'empara d'un chandelier et en alluma les bougies pour offrir de lumière sur des lieux qui firent grimacer la buveuse de sang. "Où sommes nous? Chez ton photographe attitré?" Dit-elle en une moue inversée, pointant devant les yeux de son alliée un cliché d'elle sortant de sa douche.

"Shane Walsh, mon voisin mort le jour où je me suis envoyée en l’air avec Kol ! Il était flic, on va peut être trouver des trucs marrant et pouvoir faire péter sa maison " Pierce tira une grimace lorsqu'elle imagine Kol affairé avec sa complice et tira la langue.

"Épargnes moi les détails, dis toi que moi aussi j'ai eu la "chance" de combler un Originel..." Lorsque Cassandra se tourna surprise pour en connaître le nom, Katherine sourit malicieuse. "Elijah... Mais je donnais de ma personne, il est classe certes, il m'aimait aussi, mais je n'ai toujours eu d'yeux que pour Stefan, Elijah a juste permis que je ne sois pas inquiétée par mes divers ennemis et Dieu, s'il existe ce qui n'est pas le cas, sait combien ils sont nombreux." Les deux sourires et continuèrent leur périple jusqu'à ce que la semelle de la belle rencontre quelques choses de craquant et gluant, immédiatement elle fit baisser les chandelles que Cassie tenait vers le sol avant d'afficher un air faussement triste face au spectacle macabre et odorant : un rat mort, enfin un chien desséché dans le vestibule près du jardin. "Que tu es vilaine Cassandra, pauvre bête tu aurais pu au moins le recueillir..." Rit-elle avant de fouiller dans les tiroirs et de contempler une paire de menottes qui lui fit s'imaginer quelques petits scénario avec son futur époux, si toutefois celui là se laissait faire et ne briser pas ces liens en un tour de main habile. "Mort, il n'a plus besoin de ça, en revanche à l'époque nous n'avions que des foulards pour emprisonner les doux poignets de nos amants, alors j'emporte ça, un cadeau de mariage que me fait feu ton voisin pervers!" Sourit-il en pointant une multitude de portrait de son amie affichés contre les murs de cette pièce.

La soirée suivit son court et bientôt vint l'heure de se coucher, elle aurait apprécié profiter d'avantage mais le temps lui était compté et elle devait dormir un minimum afin d'arborer son légendaire visage poupin le lendemain. Ce fut sur une note de rire et quelques derniers verres de sang chaud, que Katherine rejoignit un immense lit à l'étage, dans lequel elle se glissa dans les draps, le regard logé contre les diamants de sa bague en un sourire annonçant clairement les sentiments à l'égard de son vampire. "Tienne à jamais mon ange..." Soupira-t-elle avant de fermer les paupières et les rouvrirent le lendemain lorsque le soleil joua chaleureusement sur ses traits parfaits.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Katherine P. Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Cassie Stewars

avatar
Messages : 145
Age : 29

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Lun 9 Déc - 16:08


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

"Enterrement Kat"
Edena

La maison plongée dans le noir, une odeur acre revenait à ses narines mais incapable de mettre le doigt sur la petite chose qui était surement entrain de pourrir. Stewars écarquilla des yeux en voyant son minois sur une photographie, envelopper d’un drap de bain plutôt court. Un petit grognement d’agacement et elle arracha cette image du mur pour la glisser en poche. Il était encore plus pervers que ce qu’elle avait pu le penser, et déjà les images de cet énergumène chevauchant la branche d’arbre sous les fenêtres du manoir lui donnait envie de rendre tout ce qu’elle avait pu avaler. Quand elle vit la langue de Katherine être tirée, elle sourit mimant de lui arracher avant de reprendre l’expédition des lieux.

"Épargnes moi les détails, dis toi que moi aussi j'ai eu la "chance" de combler un Originel… Elijah... Mais je donnais de ma personne, il est classe certes, il m'aimait aussi, mais je n'ai toujours eu d'yeux que pour Stefan, Elijah a juste permis que je ne sois pas inquiétée par mes divers ennemis et Dieu, s'il existe ce qui n'est pas le cas, sait combien ils sont nombreux."

- Ouai mais t’as comblé le mauvais Kat… D’après Kol, Elijah ressemble à mon défunt mari… T’imagine, limite ils auraient pu être copain de bal.

Une odeur nauséabonde vint chatouiller ses narines, et elle posa son regard sur le petit chien en décomposition, son petit nœud bleu collé à ses chaires. Elle fit une grimace et rit doucement.

"Que tu es vilaine Cassandra, pauvre bête tu aurais pu au moins le recueillir..."

- Wô je suis pas directrice de SPA moi !

"Mort, il n'a plus besoin de ça, en revanche à l'époque nous n'avions que des foulards pour emprisonner les doux poignets de nos amants, alors j'emporte ça, un cadeau de mariage que me fait feu ton voisin pervers!"

Stewars releva les yeux sur le mur, et resta bouche bée un moment, avant d’empoigner tous les clichés et les embarquer avec elle, hors de question que quelqu’un trouve ça. Finalement heureusement qu’il était mort, sinon il aurait été une belle proie pour Cassie, qui aurait pris un malin plaisir à se venger de ces photographies. La nuit était tombée, et Katherine se reposait tranquillement dans l’un des nombreux lit du manoir. Cassie quant à elle, redescendit au rez de chaussée, en nuisette, ramassant quelques bouteilles en finissant une, avant de regarder les corps des humains jonchant le sol. Elle ne pouvait pas les laisser là et les fit rejoindre les sous sol condamnés de la demeure avant de remonter et d’aller éteindre les lumières du salon. Subitement son regard se posa sur un trou près de la cheminée, et toute la scène lui revint en mémoire. Son suicide, la voix de Kol, le gout de son propre sang remontant sa gorge. Ses yeux se baissèrent un instant avant qu’un rictus ne quitte sa gorge pour rejoindre un lit où elle n’avait pas mis les pieds depuis longtemps. Un moment hésitante, comme par peur d’être habité par des souvenirs qu’elle voulait effacer, c’est réjouit qu’elle se coucha dans les draps, retrouvant le visage somptueux de son vampire dans ses pensées.

Le lendemain matin, Stewars se leva avant Katherine, et ouvra doucement la porte de sa chambre pour la trouver endormit. Elle ne la réveilla pas et se contenta de descendre dans la cuisine, choppant un plateau, versant le sang du dernier humain en vie, et quelques gâteaux trainant. Elle remonta tranquillement et déposa le tout sur le chevet de son amie, la laissant tranquillement se réveiller avant de se diriger vers la salle de bain. Jetant son peignoir et sa nuisette dans la corbeille à linge, Stewars fit un pas en arrière après avoir croisé le miroir. Du bout des doigts elle effleura le nom de Gregory tatoué sur sa peau, jusqu’à remonter son regard pour scruter ses propres prunelles. Filant sous la douche, Cassie contempla le mur devant elle, alors que l’eau se mélangeait à son propre sang. Aucun cris de douleur ne quitta sa gorge, aucune grimace de douleur ne vint prendre possession de ses traits, et au bout de quelques secondes, le nom de Gregory tout comme sa peau retomba dans les canalisations, l’effaçant à tout jamais de son être.

Pour préparer Katherine, Cassie avait vidé la grande pièce de l’étage, et c’est une fois habillé de sa robe bleu, les cheveux bouclés retombant en cascades sur ses épaules, alors qu’une broche retenait la majorité d’entre eux, qu’elle retrouva la sublime mariée dans son étoffe. Une boite en main, Cassie eut un sourire doux en la contemplant avant de s’avancer vers elle et de se poster à ses côtés, la scrutant au travers du miroir.

- T’es magnifique Katherine… Stresse pas tout va bien se passer… au pire je le tuerais.

Dit elle en souriant, avant de remettre les pans de sa robe correctement et vérifié qu’aucun plis ne se soit formé sur sa jolie robe. Puis elle tourna son regard sur elle.

- Il te manque l’objet prêté.

Stewars ouvrit doucement la petite boite qu’elle tenait sous les prunelles de Katherine et  retira délicatement le bijou hors de prix qu’elle contenait. Elle pris doucement son poignet entre ses doigts et le lui accrocha avant de remonter ses prunelles dans les siennes et de lui faire un sourire.

- Voila t’es parfaite…

Dit elle en caressant doucement ses bras avant de tendre l’oreille.

- Tatiana est arrivée, elle a laissé le bouquet en bas, et je lui ai donné sa robe…

code by © Lancy Orca de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Cassie Stewars-


Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Lun 9 Déc - 17:29

Enterrement de vie de jeune fille

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Ses cils battirent un court instant, de courtes secondes où son esprit, encore habité par le sommeil, refaisait lentement surface jusqu'à que ce son cœur semble battre sans le faire pourtant. La belle ouvrit les yeux sur cette chambre luxueuse où l'attendait sa robe, découverte de toute housse, accrochée à la sculpture encadrant l'immense miroir sur pieds devant la couche dans laquelle elle s'asseyait, un sourire jamais vu son son visage de poupée délicate. Elle allait épouser Stefan, son vampire, son unique amour, le seul homme qui avait su gagné son cœur alors qu'il n'était encore qu'un humain, un rêve de petite fille qu'elle faisait lorsque les herbes hautes, de la devanture du foyer qui l'abritait auprès de sa famille, caressaient délicatement ses hanches lorsque de sa petite taille d'enfant, elle courrait derrière des nuées de papillons en plein été. Ce temps là, Katherine n'y avait plus songé depuis des lustres, son corps d'humaine n'était plus, tout comme les êtres qu'elle avait aimé et celle qu'on lui avait arraché sous des cris et pleurs, avaient quitté ce monde depuis des siècles par la faute de son sang humain. La belle avait longtemps cru que son existence avait été fichue à cause de ce fluide, traquée comme un animal, accusé par Niklaus de trahison, elle avait embrassé la vie éternelle uniquement pour fuir et ce jusqu'à la fin des temps, jusqu'à ce que son bourreau baisse les bras ou obtienne ce qu'il désirait. Ce qu'elle n'avait pas imaginé une seconde en revanche fut de trouver la personne qui serait la seule et unique, capable de faire tinter son palpitant figé, Stefan Salvatore avait été, était et serait toujours, l'unique amour de sa vie et elle allait le rejoindre aujourd'hui, dans une toilette somptueuse, belle comme au jour de leur rencontre, pour s'unir à lui et ne jamais plus laisser la haine l'emporter sur leur idylle.

Katerina quitta la couche et fila dans la salle de bain, laissant couler le jet d'eau sur sa peau dorée, en profitant pour sourire encore, imaginant déjà les yeux brillants de Stefan devant l'autel. Elle s'épongea et abandonna la serviette sur le rebord du meuble, enfilant des sous vêtements en dentelles fines, ivoires, tout comme sa robe princière, et lassa le corset en une boucle discrète qui retomba le long de sa poitrine dissimulée puis parfit son maquillage, des notes douces et un gloss rosé ajoutèrent de beauté à celle qu'elle arborait déjà. La belle redressa ses cheveux séchés, sublimant ses boucles et plaça le peigne sans valeur,tant il était cher à son ses yeux, dans les vagues brunes de sa chevelure. Quittant la pièce, elle enfila sa robe dont la douceur épousa parfaitement sa silhouette fine et passa les mains sur son ventre, les yeux rivés sur l'image que lui rendait son reflet lorsqu'un soupir anxieux quitta ses lèvres entrouvertes. Elle revoyait son vampire devant elle, prononçant des mots qu'elle n'aurait jamais cru entendre de sa bouche, son regard scintillant comme milles étoiles lorsqu'elle lui avait offert sa réponse, leur échange dans ce lit où elle avait miraculeusement reprit vie grâce à Damon. Subitement, elle fixa son portable sur le chevet, et l'empoigna délicatement pour rédiger un message qu'elle n'aurait jamais envoyé dans d'autres circonstances au frère du merveilleux vampire qui l'attendait en ce jour sublime. Elle reposa l'appareil et fixa le verre de sang dans le plateau à son intention mais ne le but pas, préférant songer encore devant son reflet, allait-il être là ? Allait-il dire oui ? Un tas de choses comblait son esprit et la rendait anxieuse au point de sursauter lorsque sa meilleure amie, sa confidente, entra dans la chambre, sublime dans sa robe turquoise.

« T’es magnifique Katherine…» Pierce émit un rictus et fixa les yeux bruns de Stewars dans le miroir.

« Je n'ai pas eu peur jusqu'à maintenant Cassie, mais là j'ai l'impression de me consumer, j'ai peur qu'il recule, que tout soit allé trop vite pour lui et... »

« Stresse pas tout va bien se passer… au pire je le tuerai. » Cette fois Katherine sourit d'avantage et rit. « Il te manque l’objet prêté. » La belle scruta l'écrin qu'ouvrait son amie et caressa les pierres du bout des doigts.

« Il est sublime merci. » Dit-elle en la serrant dans ses bras avant de reprendre  son attitude sereine.

« Voila t’es parfaite… » La rouquine passa les bras contre ceux de la future épouse et sourit, ce jour étant le plus beau de l'existence de Katherine et elle espérait que rien ne vienne l'empêcher de dire oui,que tout irait pour le mieux. « Tatiana est arrivée, elle a laissé le bouquet en bas, et je lui ai donné sa robe… » Katherine hôcha la tête et laissa la belle rejoindre la sorcière.

Elle soupira et se sourit comme pour se donner du courage, elle qui d'ordinaire était si sûre d'elle, ici n'était plus qu'une femme éprise et angoissée quant au déroulement des choses. Elle remit en place son lapis lazuli, lissa sa robe dont elle empoigna la traîne et quitta la chambre pour rejoindre le rez de chaussé. Cassandra lui indiqua que la voiture les attendait et elle fixa une dernière fois l'endroit qui avait enterré sa longue jeunesse éternelle, sa vie allait prendre un tout autre tournant et serait désormais merveilleuse comme elle l'avait tant rêvé étant enfant. La belle prit son bouquet, une merveille sans nom tant elle était sublime, Stefan avait pris soin d'y faire lover ses fleurs favorites, des roses rouges au parfum divin et des arômes blancs, les mêmes qui poussaient le jardin de l'ancienne résidence des Salvatore lorsqu'elle l'avait connu. Un sourire de coin vint tordre ses lèvres et elle quitta enfin les lieux sous les yeux rieurs de Cassandra et Tatiana qui grimpait à l'arrière d'un voiture décorée pour l'occasion. Katherine fixa sa bague de fiançailles et soupira, passant le premier escarpin sur l'allée puis le second avant de redresser les yeux sur une personne inattendue qui la figea sur place et effaça tout sourire de ses traits poupins. Son prénom retentit entre les lèvres de celui qu'elle redoutait voir depuis leur rencontre dans les bois, elle hoqueta et les boucles d'oreilles tintèrent contre sa gorge lorsqu'elle se raidit alors qu'il avançait vers elle, parfaitement mis dans son costume, son légendaire rictus à la commissure des lèvres. « Elijah... » Souffla-t-elle, le sang ne faisant qu'un tour dans ses veines tandis qu'il parlait et la clouait sur place. Elle ne quitta jamais son regard, désormais certaine qu'elle ne rejoindrait jamais son vampire, prête à laisser couler une larme qu'elle retint de force sous son masque surpris dissimulant une profonde angoisse quant à la présence de l'Originel qu'elle avait trahis par amour.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Katherine P. Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah) Sam 28 Déc - 20:45





I forgive you Katerina.

Le voyage en Nouvelle-Orléans aussi long et pénible fut-il lui avait permis de s'assurer de la bonne condition de Hayley, chose rassurante en soit en vue de la protection que lui conférait ce cher Marcelus. La dernière fois que les deux hommes s'étaient vu remontait à fort bien longtemps, lorsque sa famille dirigeait encore la ville qu'ils avaient construit avant d'y accueillir cet ancien esclave que Niklaus avait pris sous son aile. Cependant son retour ne fut pas sans quelques surprises et c'est de son air satisfait que Kol lui avait fait part du mariage de Katerina et Stefan Salvatore. D'abord silencieux, Elijah avait peu à peu réalisé que le cadet des Salvatore, le plus réfléchi mais aussi le plus droit des deux frères, avait gagné le cœur de celle qu'il avait aimé profondément. Jamais leur idylle n'avait été véridique, il n'avait été qu'un bouclier fait de chair et de sang pour la plus sournoise des doubles Petrova et pourtant, toute rancœur semblait s'être éteinte alors qu'il se trouvait seul dans sa chambre richement décorée. Certain de n'avoir personne pour épier ses faits et gestes, l'originel ouvrit un tiroir soigneusement fermé à clé et en sortit avec délicatesse une boite de velours grenat qu'il déposa sur la surface laquée du meuble. Là, l'aîné Mikaelson l'ouvrit et enroula autour de ses doigts un bijou d'argent dont le camé bleu qu'il avait fait réparer semblait s'illuminer sous la douce lumière depuis l'unique fenêtre. Offrir une petite visite de courtoisie à la future mariée lui paraissait de mise et c'est sans plus attendre qu'il glissa le collier dans la poche de son manteau sombre pour quitter la résidence sans dire un mot à qui que ce soit. Dehors, quelques flocons tombaient, parsemant ses vêtements d'une fine pellicule aussi blanche que son teint et tout en marchant à une allure dite normale, Elijah se rendit jusqu'au manoir des Stewars qui, d'après les dires de son frère, n'était autre que la demeure de sa nouvelle lubie féminine. Sur le chemin, tant de souvenirs lui revenaient en mémoire alors que son regard se posait ici et là. L'originel avait connu la construction de Mystic Falls, il avait connu le village qui l'avait précédé et quand bien même plus rien ne subsistait de son passé, il semblait pouvoir encore toucher du doigt son ancienne maison où, humains, ils vivaient tous et pourtant tout n'était plus qu'un leurre avec lequel il se devait de vivre. Ou plutôt de survivre.

Car plus rien n'avait d'importance pour l'homme droit que tous respectaient malgré la crainte qu'il inspirait chez certains. En effet le vampire âgé de plusieurs siècles avait tout perdu au fil du temps, ses amis proches, les femmes qu'il avait aimé, tous avaient fini par le quitter qu'ils furent emporté par la maladie, la vieillesse ou encore la mort aussi prématurée fut-elle. Cela l'avait profondément touché, affecté même c'est pourquoi Elijah avait fait un choix, celui de se donner corps et âme pour sa famille afin de la ressouder quitte à devoir mettre de côté son propre bonheur et ses propres inspirations. Soupirant face au futur incertain qui se dessinait sous ses yeux, le jeune homme resserra sa prise sur le camée qui le ramenait indéniablement à la réalité. Jamais il ne pourrait sourire de bon cœur uniquement parce que Klaus ne le lui permettrait pas. Fougueux, impétueux, égoïste et rancunier, l'unique hybride de la famille était un enfant gâté en somme, une personne qui ne supportait aucunement de voir ses parents lui manquer d'attention aussi ne manquait-il pas d'ingéniosité pour le leur faire remarquer. En effet, Elijah avait une fois tourné le dos à son cadet au profit d'une femme, une sorcière qu'il avait adoré de tout son être alors qu'ils vivaient encore en Nouvelle-Orléans. Célèste … ce prénom résonnait encore en lui tout comme la fin tragique de sa vie orchestrée par son propre frère. Ce rappel à l'ordre termina de le convaincre que son éternité ne devait être destinée qu'à une seule et unique chose, à savoir le salue de celui que tous pensaient perdu à jamais. Bien évidemment, la rancœur demeurait, il haïssait les agissement de Klaus ainsi que ses méthodes et pourtant jamais il ne fit par de son mal-être. Personne ne savait ce qu'il pensait réellement, ce qu'il enfouissait au plus profond de son cœur mort. Plongé dans ses pensées, il s'en remit entièrement à son instinct qui le guida d'une main de maître jusqu'au manoir en fête. Quelques voitures étaient parquées à la naissance de l'allée et dans l'une d'elles, il pu y apercevoir celle qui était morte pour lui de la main de sa propre génitrice, à savoir Tatiana Petrova. Elle était magnifique comme à son habitude et quand bien même Elijah ressentait un pincement de cœur à chaque fois qu'il posait ses yeux sur cette douce poupée pour qui il s'était battu afin de s'en attirer les faveurs, il se refusait à la mettre une nouvelle fois en danger pour des sentiments qui n'avaient plus lieu d'être. Certes l'originel l'aimait encore, mais cet amour devait rester là où il était, c'est à dire mille ans plus tôt. Pour rien au monde il ne voulait se quereller une fois encore avec Klaus, la troubler d'avantage et plus elle était loin des Mikaelson, de lui, plus belle serait sa vie. Il avait ouïe dire que l'humaine qui avait fait battre son cœur s'était liée d'amitié avec Katerina, Damon, Stefan, le trio infernale de Mystic Falls et alors qu'une pointe de jalousie naissait en lui, Elijah la fit taire immédiatement et se contenta d'avancer sur l'allée de graviers jusqu'à regagner le perron fleuri.

Il attendit ainsi, adossé au mur un pied posé sur les pierres teintes, jusqu'à ce que la lourde porte d'entrée ne s'ouvre finalement. Immédiatement le vampire qui se savait redouté de la future mariée se redressa et c'est de son sourire froid mais non moins sincère qu'il la détaillait. Sa robe était sublime et mettait indéniablement en valeur ses courbes parfaites tout en rehaussant son teint de porcelaine. Plus que jamais la plus fourbe des doubles était resplendissante, pimpante même et étrangement surnaturelle, mais derrière cet aspect de déesse il ne mit pas bien longtemps à déceler sur son expression une note de crainte profonde, ce qui le fit jubiler intérieurement. « Elijah ... » souffla-t-elle en le dévisageant comme si le diable en personne la visitait. Sans jamais se défaire de sa décontraction face à la situation qui prenait une tournure inattendue, l'originel s'avança d'un pas dans sa direction et sortit sa main de sa poche pour mimer chacun de ses propos comme à son habitude. « Et bien Katerina, n'avais-je pas dis que je reviendrais ? » lui demanda-t-il en avançant une nouvelle fois de sorte à ce que son dos heurte la pierre rugueuse du manoir. L'aîné des Mikaelson menait la danse et était maître de la situation, il en avait pleinement conscience et alors qu'il n'était ici que pour lui rendre son bijou le plus précieux, le vampire décida de jouer une dernière fois de sa puissance sur la grande Katerina qui, à son contact, ne devenait plus qu'un charmant petit chaton. « Je t'ai attendu, moi qui pensais que tu ferais preuve de bon sens et te rendrai … je dois au moins admettre une chose. » ajouta-t-il en approchant ses lèvres de son oreille pour lui susurrer ces simples mots « Tu es radieuse. » Puis il se redressa de toute sa hauteur et recula pour admirer plus aisément la traîtresse pour qui il ne ressentait plus aucune haine ainsi que le jardin tout entier. « Quelle belle journée en perspective, n'est-ce pas ? Des festivités, un engagement que Dieu seul sait si tu seras capable de tenir et ... » Lança l'originel en se retournant vers son interlocutrice interdite. « une mariée qui peut-être ne se rendra jamais à l'autel ou du moins, pas ainsi. » dit-il en la montrant du doigt avec désinvolture. Ses paroles avaient volontairement pris la tournure de menaces et lorsqu'il glissa sa main dans sa poche pour en sortir le collier, il réprima un rictus amusé en la voyant redouter le pire, à savoir son tour favori. Cependant ce ne furent pas des pièces qu virent s'inviter dans sa paume mais bel et bien le symbole de son amour pour Stefan. « Tu permets? » demanda-t-il en la contournant pour le lui mettre avec délicatesse autour de son cou frêle. La pierre vint se nicher parfaitement au creux qui se dessinait à la naissance de sa gorge et une fois le collier mis en place, et tout en sachant qu'il la protégeait des rayons du soleil, il défit l'autre et lui glissa dans la main sans jamais cesser de la couver d'un regard doux. « Une épouse ne peut décemment pas se marier sans quelque chose de bleu, non ? Ce lapis-lazuli convient beaucoup mieux à ta tenue. Tu es magnifique. » la complimenta Elijah en souriant. Puis, ne voulant pas la retenir plus longtemps il la prit avec douceur dans ses bras et déposa un unique baiser sur son front, ses mains posées sur son visage enfantin. « Sois heureuse Katerina. Je te le souhaite de tout cœur. » Et sur ses mots, il s'en alla le cœur léger bien qu'emplit de divers regrets. Il venait de rendre sa liberté à une femme qui l'avait dupé, il lui offrait une vie paisible mais contrairement à ce que l'on pouvait croire, jamais il ne cesserait de l'avoir à l'oeil.
- code copyright Believe de http://www.artsoul.fr -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah)

Revenir en haut Aller en bas

Enterrement de Kat (Katherine fin Elijah)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Stewars-