RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Welcome in university (Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Mar 17 Déc - 0:12

Ce fut sa descendante que Tatiana percuta violemment en sortant de cette salle de bain. Elle poussa un long soupir de soulagement avant de tourner son regard sur Damon qui saisissait rapidement ses joues avant d’ordonner à Katherine de prendre la poudre d’escampette pour rejoindre les voitures. La faculté quel endroit merveilleux –ironie-. Dans un souffle de vent trop violent tant elle ne s’y attendait pas, elle se retrouva très vite vers la voiture et se tourna vers la devanture de la maison. Cherchant des yeux la jeune femme qui lui voulait du mal en la prenant pour une autre qu’elle était. Décidément elle qui voyait sa vie tranquille, d’autant plus que Klaus ne lui voulait aucun mal, se retrouvait au milieu d’affaire qui ne la concernait nullement. Des dangers, des craintes, des ennemies, elle commençait à en avoir sans même avoir fait quelque chose pour les mériter. Elle s’appuya doucement contre la voiture, regardant un moment sa paume qui s’était arrêtée de saigner, c’était superficielle. Le froid mordait son visage, la neige commençait à tomber à nouveau, et durant un cours laps de temps elle songea à utiliser sa magie pour remédier à ce problème. Mais Katherine s’en chargea, ouvrant la portière de la voiture de Damon et magouillant les fils avant de la river à un siège. Elle lui fit un sourire de remerciement bien que son regard montrait sa surprise.

« Il dira rien, il tient trop à toi... Si tu prenais froid il m'en voudrait bien plus, là ce n'est qu'un banal petit jouet pour lui. »

- Merci c’est gentil.

« Ce doit être étrange pour toi non ? Que le seul homme pour qui tu es revenue, du moins j'imagine que c'est la raison qui t'as fait quitter l'autre côté, ne se soit pas soucié de toi une seconde... Elijah est bien trop porté sur sa famille, il n'a vu qu'en moi ton reflet, une façon de t'aimer à travers moi alors que je ne serai jamais ce que tu es. »

Tatiana regarda un court instant Katherine avant de baisser le menton sur ses doigts. Elle avait raison, la sorcière était revenue pour son grand amour, celui qui l’avait consumé lorsqu’elle était humaine et lui avait valu une mort certaine. Son cœur même dans l’au-delà avait battu si fort pour lui, ses espoirs de le revoir un jour s’étaient nourrit de lui à chaque instant, et pourtant sa route avait pris une autre direction. Tatiana ne regrettait pas du tout ce qui se passait entre Damon et elle, elle se sentait bien, heureuse, amoureuse, mais une pointe d’amertume était encore palpable dans son cœur. Elijah, l’avait abandonné à son sort, alors qu’il clamait partout son amour pour elle. Etait ce sa façon de l’aimer que de la laisser derrière lui pour aller secourir d’autres femmes. Elle n’en savait rien, elle ne l’avait pas revu depuis longtemps, depuis qu’il était partit en Nouvelle Orléans. Son âme se souvenait encore de son passage au manoir Stewars, ce jour là son cœur avait lentement saigné de son indifférence, qu’elle ne comprenait absolument pas. Mais elle s’était faite une raison, et son cœur l’avait mise sur une toute autre voie.

« Damon est quelqu'un de bien, il suffit de gratter le vernis et c'est un agneau adorable que tu découvres derrière ce loup indomptable, il est... différent depuis qu'il te connaît, très concentré sur toi et j'avoue que cela me plaît. »

- Je n’ai jamais vu Damon en « méchant » vampire… je l’ai toujours connu ainsi… je découvre peu à peu ses sarcasme, et il est très doué dans son domaine.

« Il est aussi très doué pour ce que tu sais... Mais Stefan l'est d'avantage. »

Tatiana remonta ses prunelles dans les siennes, ses joues rougirent lentement, et elle ne savait pas quoi dire face à ceci. Sauvé par les vampires, les deux garçons revenaient avec les corps de deux autres personnes. Sortant de la voiture elle arqua d’un sourcil, en découvrant le visage de celle qui l’avait attaqué dans la salle de bain. Rapidement ils reprirent la route pour rentrer au manoir, et machinalement Tatiana lia ses phalanges à celles de son vampire, le regardant un moment avant de sombrer doucement jusqu’à ouvrir ses yeux sur le manoir. Lorsqu’elle entra, elle retira son manteau, son écharpe et frotta ses mains entres elles, avant de tirer les manches de sa robe pour les recouvrir. Un mug lui fut rapidement rivé aux mains et elle sourit adorablement à Katherine, qui n’était pas aussi méchante qu’on pouvait le dire. Du moins elle n’y avait encore pas tâté.

- On les descend aux cachots.

Tatiana manqua de s’étouffer avec une gorgée de son chocolat.

- Vous n’allez pas faire ça ce sont des humains…

- Okay… joue de ta magie alors… On sait pas encore si ils sont dangereux mais en tout cas ils veulent te tuer…

Tatiana se raidit un instant en scrutant Stefan avant de tourner son regard sur Damon. La jeune femme certes avait tenté de la tuer, mais comment pouvait ils tous être au courant en même temps. Les humains avaient ils parlé ? Elle n’en savait rien mais subitement, elle comprit que Damon lui avait dissimulé ses intentions quant à cette soirée, ça expliquait que Stefan et Katherine cherchaient des yeux des personnes qu’elle ignorait. Ils étaient tous au courant et tous l’avaient mis dans l’ignorance.

- Oups… je vais aller boire un verre moi.

La sorcière regarda le corps du chasseur au sol, et se pencha pour remettre sa main correctement afin de lui éviter des douleurs à son réveil. Quand elle se redressa elle scruta Damon, elle n’était pas en colère, elle était juste quelque peu contrariée. Elle ne comprenait pas pourquoi il lui avait dissimulé quelque chose d’aussi grave, tandis qu’elle n’avait aucun secret pour lui.

- Pourquoi Damon ? Pourquoi t’as rien dis ? Dit elle en s’approchant du canapé avant de se retourner Tu sais je comprends que tu veuilles me préserver des dangers et je t’en veux pas… mais t’as pas le droit de me cacher ce genre de chose. J’ai pas de secret pour toi, je t’ai toujours tout dis, et je compte jamais rien te cacher même si ça t’effraie, car je veux pas de secrets entre nous. Elle riva son regard au sien Je suis pas Elena Damon… je compte pas me mettre en danger ou jouer avec le feu alors que tu me l’interdis… Je compte pas jouer la guerrière pour prouver que je peux me défendre, ou même pour m'amuser... je suis plus raisonnée que ça… je tiens trop à ma vie... on me l'a volé une fois... Tatiana baissa son regard sur le sol en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille. Elle poussa un soupir et passa à ses côtés se dirigeant vers l’escalier Je vais voir Mila, appelez moi quand vous aurez besoin de ma magie.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Mar 17 Déc - 20:16

Les corps plongés dans une léthargie à durée déterminée rejoignirent la banquette arrière de la convertible, Damon ne dit mot concernant la poignée de sa portière, le temps que Tatiana n'avait pas pris froid était bien plus important que sa voiture fétiche. Katherine et Stefan suivirent le mouvement dans la Lotus, la route était assez longue mais pas fatigante pour un vampire, à contrario, pour une jeune humaine, le trajet avait tendance à bercer, aussi ne fut-il pas surpris lorsqu'il sentit le pouce de Tatia, rivé sur la main qu'il tenait au levier de vitesse, stopper ses effleurements. Il la fixa une brève seconde, les sourcils froncés quant à ce qui aurait pu lui arriver s'il n'avait pas été présent, si Stefan et Katherine n'étaient pas arrivés à temps et déjà il regrettait de l'avoir poussé à rejoindre les bancs de la fac. La belle avait peut-être raison, ce n'était pas son monde, il était déjà merveilleux qu'elle s'adapte à cette nouvelle ère, sans doute la pousser vers ses rêves était de trop, trop qu'elle ne pouvait gérer. Légèrement amer, le visage fermé, Salvatore posa le coude près de la vitre et fixa les deux jeunes -possiblement de leur famille- encore "morts", par delà le rétro. Ils ne respiraient plus, comme réellement raides alors qu'ils reviendraient de ce coma d'ici peu, les bagues de résurrections avaient de nombreux avantages dont celui-ci : lui permettre de transporter des personnes, réticentes à suivre, sans leur accord. Les abords du manoir se dessinèrent devant le capot de la rutilante décapotable, il se parqua dans l'allée et sortit tandis que la petite sorcière reprenait conscience. Katherine fut la première à rejoindre la résidence et Stefan vint embarquer Sean tandis qu'il se chargeait de l'impétueuse et sarcastique Dawn. Leurs cœurs battaient faiblement, signe qu'ils se réveilleraient d'ici peu, il fallait simplement attendre que leurs organismes fonctionnent de nouveau et enfin ils pourraient s'assurer qu'il ne s'agissait pas de vulgaires voleurs. Si tel était le cas, les deux frères savaient ce qu'ils auraient à faire, Damon joindrait surement Kahlan afin de pouvoir les éliminer sans devoir subir la malédiction liée à leurs tatouages.

"On les descend aux cachots." Informa Stefan, ce à quoi l'ainée n'eut rien à redire.

"Vous n’allez pas faire ça ce sont des humains…" Cette fois Damon considéra son humaine puis le regard étrange que Stefan lui lançait.

"Okay… joues de ta magie alors… On sait pas encore si ils sont dangereux mais en tout cas ils veulent te tuer…" Salvatore lui livra un regard rond au possible, le genre d’œillade indiquant clairement à son frère qu'il aurait dû se taire. Tatiana n'était au courant de rien, elle n'avait rien à voir avec ça et ce n'était qu'un malheureux concours de circonstances quant aux mauvaises actions d'Elena, elle n'avait pas à en subir les causes et effets et surtout devait rester en dehors de ça mais, en grand honnête qu'il était, croyant sans doute bien faire, Stefan venait de cracher un morceau qui, Damon le savait, aurait bien du mal à passer dans la gorge fine de la délicate douce, et très neutre, Petrova. "Oups… je vais aller boire un verre moi." Le cadet abandonna le corps sur la carpette du salon et fila dieu savait où.

"Merci Stefan, vraiment sympa!" Lança-t-il à son égard, remarquant parfaitement le bras que levait son frère dans le but de l'informer qu'il devait se débrouiller seul désormais. "Écoutes, si tu veux pas de cachots j'm'en fiche Tatia, mais ils veulent ta mort uniquement parce qu'Elena a fait des choses dont ils te tiennent responsable parce que ces deux crétins ne voient pas plus loin que le bout de leurs nez..." Informa-t-il, déposant la jeune fille sur le sofa face à l'âtre et s'approchant de Sean afin de le porter à ses côtés.

"Pourquoi Damon ? Pourquoi t’as rien dis ?" Salvatore redressa les yeux sur elle, elle n'approchait pas, l'un et l'autre aux extrémités de la cheminée crépitante. "Tu sais je comprends que tu veuilles me préserver des dangers et je t’en veux pas… mais t’as pas le droit de me cacher ce genre de chose. J’ai pas de secret pour toi, je t’ai toujours tout dit, et je compte jamais rien te cacher même si ça t’effraie, car je veux pas de secrets entre nous.

"Tu voulais que j'dise quoi uhm? Tatiana abandonnes tes rêves uniquement parce que deux andouilles veulent ta mort car ils pensent que tu es à l'origine de celle de je ne sais qui..." Il ne haussait pas le ton, pas une seconde, mais son sarcasme légendaire le tenait aux tripes, elle avait failli y passer ce soir, s'il n'y avait pas eu la pierre, ou encore son frère et Katherine, dieu seul savait ce qu'il serait advenu d'elle. Il l'avait poussé égoïstement à aller au delà de ses peurs, et voilà le résultat, n'avait-elle pas droit à une vie ordinaire comme celle qu'elle aurait dû vivre mille ans plus tôt? "Je ne veux pas que tu payes pour elle, je ne veux pas que tu ais à te jeter dans la gueule du loup pour me protéger, ou encore m'épargner quelques soucis! Je sais faire face seul Tatiana, je ne veux pas que tu craignes de mourir pour les conneries d'une autre!

Ses mâchoires se tendirent, le simple fait d'évoquer Elena lui ancrait une rage folle aux tripes, un incendie désagréable lui dévorait l'âme, il la détestait profondément et plus encore ce soir, à cause d'elle, une jeune femme innocente, qu'il aimait puissamment, était menacée de mort. Damon pressa les phalanges contre ses paumes, il n'avait pas l'intention de hurler bien que laisser couler ce venin, tentant à l'empoisonner encore malgré les jours passés, concernant Elena Gilbert était prenant, instinctif même mais elle n'était pas face à lui, chaque mot blessant qu'il pourrait dire à l'instant ne serait pas délivrer à la bonne personne et il s'en mordrait les doigts comme tant de fois autrefois. Tatiana n'avait rien à voir avec elle, il le savait, d'ailleurs même le reflet qu'elle lui offrait, son visage, ses regards et ses sourires, n'étaient pas ceux de son Double, il ne voyait qu'elle face à lui, pas Katherine ni même Gilbert, uniquement elle, cette fille douce et unique dont il tombait sous le charme un peu plus chaque jour.

"Je suis pas Elena Damon… je compte pas me mettre en danger ou jouer avec le feu alors que tu me l’interdis… Je compte pas jouer la guerrière pour prouver que je peux me défendre, ou même pour m'amuser... je suis plus raisonnée que ça… je tiens trop à ma vie... on me l'a volé une fois..." Sans qu'il n'ait eu à délivrer la peur qui l'animait, la belle lui offrait la réponse qu'il quémandait sans un mot. Il se tue, la laissant passer à ses côtés, lui frôler l'avant bras sans qu'il n'ait un geste à son égard. "Je vais voir Mila, appelez moi quand vous aurez besoin de ma magie."

Sa magie, comment pouvait-elle penser qu'il l’obligerait à en user? il n'y songeait pas, ni depuis leur rencontre, ni pour l'avenir, la préserver était bien plus important, qu'elle puisse vivre une vie ordinaire lui tenait à cœur et ce n'était déjà pas la chose la plus évidente sachant qu'il était une créature lui même. Damon ne lui dit rien, il la laissa rejoindre l'étage et passa une main contre ses traits, la haine l'avait gagné ce soir et uniquement car Elena l'y conviait sans pour autant être présente. La rage qu'il portait à l'égard de cette fille le rendait livide, tout était en rapport avec elle, il n'y avait pas un jour, une heure, minute ou seconde, durant laquelle Damon ne se maudissait pas de l'avoir poussé à devenir une buveuse de sang. Fatalement il ne pouvait en vouloir qu'à lui si tout cela arrivait, en ayant suivi le choix de la brunette à l'époque, jamais Tatia n'aurait été en danger ce soir et ce n'était pourtant qu'un début, combien de personne la confondant avec son double attenterait encore à ses jours? Combien de fois devrait-elle payer pour des actes dont elle n'était pas l'auteure? Combien de temps devrait-elle payer le fait d'être à l'origine du vampirisme alors qu'elle n'était nul autre qu'une victime? La toute première, sacrifiée aux profits de monstres sanguinaires dont il faisait parti. Subitement la respiration des deux chasseurs le tira de ses réflexions et il héla rapidement Stefan depuis le seuil de la véranda. Devant eux, face à le cheminée, leur deux invités revenaient à eux et la jeune Dawn fixa les alentours avec précipitation.

« Hé, on s'calme Buffy ! » Ordonna-t-il en un index pointé devant elle. « Pareil pour toi Sean... On a pas l'intention de vous tuer, d'une parce que vous portez cette marque de fabrique très sympa et de deux à cause de ça... » Damon riva le bracelet de la donzelle devant leurs regards sombres. « Je vous invite à répondre, chaque mauvaise réponse vous causera quelques dommages, phalanges, nez, bras, jambes, libre choix à Stefan ici présent qui a très peu de patience contrairement à moi. » Lorsque son frère fronça les sourcils, comme pour pointer du doigt le premier mensonge de son frère -oui des deux c'était plutôt lui l'impatient- Damon lui servit une moue pour le convaincre de suivre. « On commence, où avait vous eu ces petits bijoux ? »

« C'est plutôt à nous d'vous demander où vous avez eu les votre. » Une mise au point de Stefan s'imposa et Damon grimaça faussement en quelques sifflements prisonniers des dents.

« La tueuse a peut-être une meilleure réponse en stock ? » Sourit-il, les yeux rivés dans le bleu des siens. « Comme le dit mon petit frère, c'est donnant donnant... »

« Bijoux de famille !!! » Lâcha-t-elle enfin lorsque quelques gestes hostiles furent prêts à être offerts à son frère. « Un héritage... On les tiens de notre mère, qui les tenait de son père et ainsi de suite. »

Damon sourcilla et fixa Stefan, l'invitant à se redresser et, à son tour, délivrer quelques confessions concernant leurs propres chevalières. Des descendants Salvatore, Standford uniquement car c'était le patronyme de leur père, mais visiblement ces deux gosses, pleins de bonnes intentions les concernant -ironie-, ne savaient pas qui se trouvait devant eux et ils leur rirent au nez lorsque Stefan leur déclina leurs identités complètes. Pas de doute, lorsqu'il les vit se marrer ainsi, Damon pensa automatiquement à son frère et lui, du sarcasme, une pointe d'arrogance de la part de Dawn, une réflexion et une force de caractère acérée pour Sean, les deux vampires faisaient véritablement face à deux membres, aussi lointains étaient-ils, le leur fratrie dont ils pensaient êtres les deux derniers survivants. Ils désiraient des preuves, soit, une vieille boite fut sortie d'un buffet et il la colla sur la table de salon, sur laquelle il s’asseyait nonchalamment, puis leur colla quelques photographies de leurs ancêtres sous les yeux, jusqu'à enfin leur délivrer l'une des leurs, les représentant en 1864, ce qui les fit taire sans sommation.

« Bien, maintenant que les présentations sont faites, autre chose Nicolas et Pimprenelle... » Sourit Salvatore en jetant les divers clichés dans le fond de la boîte. « Elena Gilbert, qu'est-ce qu'elle vous a fait exactement ? »

« Rien qu’assassiner la moitié de nos amis... et aussi notre père. » Damon fronça les sourcils. « Si vraiment vous êtes nos « oncles », comme vous l'dites, pourquoi est-ce que vous protégez une fille ayant tué l'un des votre ? » Un rictus dévora le coin des lèvres du vampire qui se redressa.

« On y vient... La fille que vous avez vu aujourd'hui, si vous aviez un tant soit peu l’œil où l'oreille mes petits chats, vous auriez su directement qu'elle n'était pas Elena... »

« C'est elle, un sosie aussi parfait n'existe pas ! » Reprit Dawn en roulant de ses beaux yeux clairs.

« Je sens la migraine là, Stefan, tu veux pas dire à ta chère épouse de venir faire un exposé sur les Doubles Petrova ? » Grimaça Damon en dépeignant son cadet.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Stefan Salvatore

avatar
Messages : 280
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Mar 17 Déc - 22:49


Face à la boulette qu’il venait de faire, en même temps, il n’était pas censé savoir que Tatiana ignorait tout. Damon et Stefan n’avait jamais rien caché à Gilbert, sans doute auraient ils du le faire afin d’être plus tranquille autrefois. Mais ici, la première Petrova était loin du caractère indompté d’Elena. Elle semblait plus résonnée, plus terre à terre, et apte à comprendre beaucoup de chose. Néanmoins il comprenait son frère, et sa volonté de vouloir la protéger, n’étant en rien responsable de ce dont on l’accusait. Pourtant, ne rien dire pouvait avoir des conséquences dramatiques, ainsi la sorcière ne se doutait de rien et n’était pas en mesure de se méfier. Chose qui semblait lui avoir joué des tours dans cette soirée d’alcooliques. Faisant tourner la bague entre ses doigts, Stefan la contemplait sans piper mot. Il connaissait plus que bien l’écusson gravé dessus, et beaucoup de questions sans réponse tournaient dans son crane. Il fut dérangé dans sa réflexion par son épouse, et remonta le menton vers elle, un sourire en coin.

« Ils portent des marques tous les deux, je comprend pourquoi vous ne les avez pas tué mais en revanche, pas pourquoi vous avez tenu à les ramener ici. »

Stefan eut envie de lui dire que ça ne la concernait pas, qu’elle n’avait pas à poser de questions face aux agissements des deux frères. Katherine était trop curieuse, et mettait bien souvent son nez là où il ne fallait pas, pour des raisons bonnes ou mauvaises, tôt ou tard, cette manie lui porterait préjudice. Il n’aimait pas se justifier, mais afin d’éviter toute animosité, d’autant plus qu’il s’agissait de son épouse, il tendit la bague vers un faisceau lumineux et lui fit un signe de tête pour qu’elle la regarde de près.

« Ho, vous comptez leur tirer les vers du nez pour savoir si oui, ou non, ils sont issu de votre famille ? Moi qui pensais qu'il n'y avait plus que toi et Damon, j'imagine que ça ne sera pas de tout repos si toutefois ces gamins sont bien des parents... »

- On verra, en tout cas si tu veux me rendre service t’en mêle pas… pour le moment… Et puis franchement, avec tout ce qu’Elena a pu faire, je ne doute pas que les retombées vont venir nous éclabousser… Pour être tranquille faudrait vivre loin d’ici… mais je partirais jamais sans Damon.

« Tu te souviens de Jefferson ? Il porte la même chose sur le bras, mais elle n'est pas visible, sans doute un sortilège, mais si eux sont bien ce que tu crois qu'ils sont, il vaudrait mieux que vous dissimuliez leurs présences ou même leurs tatouages, Klaus ou même d'autres créatures, friandes en ce qui concerne le remède, pourraient bien leur vouloir du mal ainsi qu'à nous... »

- J’y songeais déjà… Tatiana pourrait le faire, et ce serait un bon moyen pour qu’elle renoue rapidement avec sa magie… Plus vite elle en usera mieux elle se protégera… Sinon je ferais appel à Qet… Au moins en elle j’ai confiance, rien ne sortira de sa bouche..

Stefan se leva de son siège et glissa sa main en poche pour y déposer la bague. Il ignorait pour Jefferson malgré la péripétie vécu avec la sorcière il avait mis ça sur le compte de la magie, mais d’un sens ce n’est pas lui qu’il voulait tuer, c’était sa lapine et ses lapereaux, lui n’aurait été qu’un dommage collatéral. Pour l’instant sa lubie Gordon était loin, il avait du pain sur la planche pour d’autres choses, et puis d’un sens, le temps où il disparaissait, faisait baisser la garde de la playmate. Une aubaine pour lui, un malheur pour elle, bien qu’elle soit sorcière, elle devrait user d’autre chose que de l’anévrisme. Cependant il feinterait longuement pour lui donner une pseudo confiance qu’il s’activerait à mettre à néant sous ses crocs aussi tranchant que des lames de rasoir. Il prêta un instant l’oreille à l’intérieur et entendit Tatiana parler du fait qu’elle n’était pas Elena. Il arqua d’un sourcil, Damon la confondait il avec sa consœur, ou avait il peur que les agissements de l’humaine finissent par être identiques à sa semblable ? Il n’eut pas le temps de se pencher sur la question qu’il débarquait sur la véranda pour lui intimer de venir. Stefan déposa ses lèvres sur le front de Katherine et la laissa reprendre ses occupations. Les deux jeunes étaient installés sur le canapé devant la cheminée, Stefan leur fit face, les bras croisés sur le torse.

« Hé, on s'calme Buffy ! Pareil pour toi Sean... On a pas l'intention de vous tuer, d'une parce que vous portez cette marque de fabrique très sympa et de deux à cause de ça... »

- Tu n’as pas l’intention de les tuer moi j’ai rien dis ! Dit il avec un grand sourire sur les lèvres.

« Je vous invite à répondre, chaque mauvaise réponse vous causera quelques dommages, phalanges, nez, bras, jambes, libre choix à Stefan ici présent qui a très peu de patience contrairement à moi. »

Stefan arqua d’un sourcil et se tourna vers son frère avec un sourire malicieux.

- Oui ou vous tuer à plusieurs reprises… Après ça fera comme Alaric vous deviendrez complètement fou… Dur…

« On commence, où avait vous eu ces petits bijoux ? »

« C'est plutôt à nous d'vous demander où vous avez eu les votre. »

- On a posé la question en premier, répond et on répondra aux tiennes !

Face à l’attente, Stefan décroisa des bras, siffla un petit « Bien », haussant une épaule, avant d’attraper la nuque de Sean.

« La tueuse a peut-être une meilleure réponse en stock ? Comme le dit mon petit frère, c'est donnant donnant... »

- Toujours pas de réponse ? D’accord !

« Bijoux de famille !!! Un héritage... On les tiens de notre mère, qui les tenait de son père et ainsi de suite. »

Stefan haussa d’un sourcil avant de lâcher Sean et regarder Damon. Alors comme ça, ça venait de leur famille. Ceci voulait dire qu’ils avaient leur descendant sous les yeux. Il fit une petite moue peu ravie en scrutant leurs traits physiques. Il se posta face à eux, regardant un instant sa propre bague, avant de remonter son regard sur eux.

- Hé bin, on dirait qu’on est en face de nos descendants… ils nous ressemblent pas je trouve… Nous tenons nos bagues de notre famille, comme vous, elle se transmettent de générations en générations, malheureusement la tradition s’est arrêtée à nous… Du moins c’est ce qu’on pensait jusqu’à aujourd’hui.

- Il ment ! C’est un vampire l’écoute pas !

- Je suis un vampire mais pas un menteur… Bon d’accord j’admets que pour t’appâter j’ai du raconter un tout petit mensonge, mais t’es pas tout blanc non plus en tant qu’humain hum ? Damon montre leur ils vont jamais nous croire sinon..

Stefan laissa le soin à Damon de sortir la boite de famille. Quelques documents comme actes de naissances, photographie ou même morceaux de tissus des écussons familiaux. En somme toute leur histoire, qu’il laissa soin aux deux jeunes de prendre connaissance. Un instant il prêta l’oreille dans la maison pour savoir où se trouvaient Katherine et Tatiana. Aucun bruit hormis celui du cœur de l’humaine paisible, elle devait sans doute dormir.

« Bien, maintenant que les présentations sont faites, autre chose Nicolas et Pimprenelle... Elena Gilbert, qu'est-ce qu'elle vous a fait exactement ? »

« Rien qu’assassiner la moitié de nos amis... et aussi notre père. Si vraiment vous êtes nos « oncles », comme vous l'dites, pourquoi est-ce que vous protégez une fille ayant tué l'un des votre ? »

« On y vient... La fille que vous avez vu aujourd'hui, si vous aviez un tant soit peu l’œil où l'oreille mes petits chats, vous auriez su directement qu'elle n'était pas Elena... »

« C'est elle, un sosie aussi parfait n'existe pas ! »

« Je sens la migraine là, Stefan, tu veux pas dire à ta chère épouse de venir faire un exposé sur les Doubles Petrova ? »

Stefan fit une petite moue et les regarda.

- Vous êtes des chasseurs et vous n’avez jamais entendu parler des Doubles Petrova ? Vous tuez des vampires sans même savoir comment ils ont foulé le monde pour la première fois… Tssss Les Originels ça vous dit quelque chose ? En voyant leur tête il se tourna vers son frère Toute une éducation à refaire… Pour votre information, la petite brune que vous traquiez aujourd’hui elle s’appelle Tatiana Petrova, celle qui a été sacrifié pour créer les premiers vampires… Si vous avez entendu parler du voile, vous savez donc que les morts ont repris leur place sur terre, c’est son cas. Katherine ?

Il tendit la main à son épouse qui pointait le bout de son nez en  entendant que Stefan l’appelait. Il lui fit un sourire et passa doucement sa main dans le bas de son dos.

- Un double Petrova… Katherine Pierce Salvatore… votre tata ! Chérie tu veux bien leur expliquer ?

- Qui nous dis que c’est pas elle dans une autre tenue ?

Stefan poussa un long soupir en regardant son frère puis Katherine.

- Je ferais bien descendre Tatiana mais elle dort avec son chat, après la soirée que ta charmante sœur lui a fait passer laissez la au moins tranquille ce soir vous les verrez toutes deux demain matin.



    If you die I will be lost because i love you...

Revenir en haut Aller en bas
Katherine P. Salvatore

avatar
Messages : 213
Age : 31

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Mar 17 Déc - 23:57

Welcome in Universtiy

Katherine le laissa filer, ça ne concernait qu'eux, du moins... pour l'instant, si en revanche ces petits chasseurs de pacotilles montraient leurs griffes de chatons envers son clan, elle ne s'y piquerait mais s'y frotterait allégrement. Frère et sœur, tous deux affublés de la marque, le fameux plan magique menant à la cure qu'ils cherchaient activement afin de mettre Klaus à néant une bonne fois pour toute, ce que pensait Damon certes mais la belle Petrova avait changé de plan plus tôt, bien que, désormais, offrir de nouveau un cœur battant à Elena n'était plus au gout du jour. Elle avait débarrassé le plancher de la vie des Salvatore, une grande chose pour Katerina qui, dès lors, pouvait convoiter de nouveau le remède dans le même but que le frère de son époux, et son époux lui même, si, comme elle l'imaginait, il était maintenant sur la même longueur d'onde qu'eux. Cependant, alors qu'elle parlait avec Stefan, échangeant en un dialogue construit, suite à un silence de leur part où tous deux profitaient des traits parfaits de l'autre, elle avait entendu les quelques maux de Damon et Tatiana, sans devoir tendre une oreille curieuse et déjà soupçonnait un mal être chez le ténébreux vampire qu'elle connaissait parfaitement -malgré qu'il ne fusse plus son vieil amant-. Sa débâcle sentimentale tournait vers la haine, une fureur grandissante à l'égard d'Elena qui, s'il n'agissait pas, se retournerait sans doute contre lui même et l'affection puissante qu'il portait à son ancêtre. Pierce réfléchit un moment sous cette verrière baignée de lune, se servir des deux chasseurs pour obtenir la cure rapidement était tentant, mais désormais elle n'agissait plus pour son propre compte et prenait à cœur les choses pour lesquelles se battaient Stefan et Damon, le temps qu'il ne s'agissait pas de venir en aide au piètre dernier Double, elle les suivrait aveuglément en donnant son avis toutefois, ici, nuire à ceux qui étaient leurs descendants -d'après ce qu'elle entendait des éclats de voix dans le salon- ne lui effleurerait pas l'esprit, la famille... La belle savait combien cette chose était importante car elle en avait été privée très tôt, se venger de Niklaus était prenant, mais utiliser les membres de son clan afin d'arriver à ses fins n'était pas envisageable, elle obtiendrait la cure, tôt ou tard, mais sans plan diabolique, uniquement à force de recherches et de persuasion, pas au prix du sang des personnes l'entourant.

Deux doigts contre les lèvres, baissant les yeux jusque là fixés sur l'astre gris, elle se dirigea vers la cuisine et se servit un verre de sang avant de contempler les divers placards, désormais presque pleins de nourriture humaine -sans grande surprise étant donné que Tatiana vivait ici-. Pierce farfouilla un instant sur la pointe des pieds, si les deux traqueurs devaient élire domicile dans la résidence, il y avait ce qu'il fallait... Ils ne mourraient pas de faim, mais au delà de ce qu'elle cherchait dans ces étagères aux odeurs divers et variées, Katherine déroba sa convoitise, des olives dont elle empoigna le bocal, l'ouvrit et se saisit d'un cure dent afin d'en planter quelques unes à son extrémité et de leur faire rejoindre ses lèvres, tour à tour, tandis que Stefan la conviait à les rejoindre dans l'immense salon à l'âtre démesuré. Verre de sang en main, la brochette de délices amer entre deux doigts, Petrova quitta la pièce et déhancha lentement vers son époux qui déposait une main tendre au bas de ses reins. Elle inclina la tête en dépeignant les deux humains face à elle, leurs regards ronds lui logèrent une moue amusée aux lèvres et elle se sustenta d'une gorgée de sang, ainsi que d'un condiment, avant de leur sourire.

"Un double Petrova… Katherine Pierce Salvatore… votre tata ! Chérie tu veux bien leur expliquer ?" Lorsqu'il évoqua le mot "tante", Katherine roula des yeux sous le rictus sarcastique de Damon qui ne pipait mot. Le blondinet fut le premier à tiquer sur l'identité de Pierce, c'était donc vrai, certains chasseurs ignoraient encore l'existence de certaines créatures comme les Doubles par exemple? "Je ferai bien descendre Tatiana mais elle dort avec son chat, après la soirée que ta charmante sœur lui a fait passer laissez la au moins tranquille ce soir vous les verrez toutes deux demain matin."

"Comment ça peut être réel? Pourquoi on devrait vous croire sur parole alors que vous nous avez brisé la nuque pour nous amener ici?" Katherine releva le sarcasme et l'insolence de la brunette et fixa Damon, pas de doute, cette jeune fille était bel et bien marquée d'un des caractères Salvatore. "Pour moi c'est Elena, son cœur ne bat pas, tout à l'heure ce n'était qu'un tour de passe passe, c'est bien connu, certains vampires reçoivent l'aide des sorcières..."

"Tu es sûr de toi?" Siffla Katherine, terminant la dernière olive sur le pic auquel elle fit rejoindre son verre vide pour le déposer entre les mains de ce qui devait être une nièce des Salvatore. "Je n'ai jamais eu à m'exposer de la sorte, comme l'a fait cette petite niaise, j'ai toujours eu la présence d'esprit d'opérer avec tact, ce qui n'est pas son cas... ni le tiens visiblement. Vous êtes des chasseurs, votre ouïe, vos reflex et vos sens sont plus développés que les autres humains, d'autant plus que vous aussi vous êtes, au même titre que les Doubles, des créatures surnaturelles." Servit-elle en se redressant les bras croisés sur la poitrine.

"Vous avez encore combien de trucs stupides à nous sortir ce soir?" Un rictus similaire à celui qu'arborait souvent Stefan mua au creux de ses joues et la belle arqua les sourcils pour se tourner rapidement vers son vampire. Lui avait hérité de l'esprit retord de Stefan, deux autres Salvatore, différents physiquement mais décidément bien plus proches des premiers qu'ils ne devaient le penser. "Donc t'es un Double... c'est quoi au juste?" Pierce plissa les yeux, malicieuse comme d'ordinaire, elle passa dans le dos de l'assise et posa les mains sur les épaules du dénommé Sean.

"Est-ce que Katerina Petrova rafraichirait vos petites cervelles encore engourdies?" Lorsqu'elle les vit se croiser des yeux, Pierce émit un rictus et revint face à eux. "Des siècles de traque m'ont confronté à un choix, celui de changer d'identité afin de fuir plus facilement les filets et sbires que Niklaus avait lancé à mes trousses."

"Vous êtes Katerina? La femme à l'origine du vampirisme des..." Dawn pointa un doigt dédaigneux vers les deux frères.

"Des frères Salvatore oui, uniquement parce que je désirai l'un d'eux, et que celui-ci ne ferait jamais sans son ainé... Mais ça ne regarde que nous cette partie de l'histoire, en ce qui vous concerne, visiblement c'est la partie Elena qui vous échappe..." Pierce posa un index sur ses lèvres et leva les yeux au plafons, éclaircissant ses idées afin de les guider sans trop leur bourrer le crane. "La jeune fille que vous avez croisé au bras de Damon est, comme vous l'a dit Stefan, Tatiana Petrova... son sang a servi à jeter un sortilège il y a mille ans, celui d'offrir la vie éternelle aux enfants de celle qu'on appel la sorcière Originelle, à mauvais titre soit dit au passage... Elle a été sacrifiée pour offrir son sang aux tout premiers vampires, mais elle avait eu une fille hors mariage, cette fille a ainsi fait perdurer une lignée que tous pensaient éteinte avec elle, je suis née des siècles plus tard, j'ai moi même eu un parcours similaire, et fut traquée pour mon sang d'humaine par Niklaus..."

"L'Hybride Originel?" Cette fois, le trio parvenait à les intéresser et à en tirer quelque chose. "mais vous vous êtes donnée la mort après avoir ingéré le sang d'un vampire, il ne pouvait plus user de votre fluide pour lever la fameuse malédiction scellée par la pierre de lune alors? Comment?"Katherine avait réussi, ne restait plus aux frères que de terminer sur la touche Elenesque de toute cette histoire, ce qui fut fait.

Une heure passa ainsi, peut-être deux, où de nombreuses choses furent abordées, ils semblaient que la confiance des chasseurs envers les frères et elle se gagnait au fil des minutes, Stefan et Damon allaient protéger cette dernière bride de famille, elle les savait assez portés sur le clan pour le faire et elle les aiderait s'ils en étaient nécessiteux. Petrova était pleinement intégrée dans leur fratrie depuis son union avec le cadet et n'avait nullement l'intention de nuire à quiconque en était le proche, de près où de loin. La conversation s'acheva sur l'indication des appartements qu'occuperaient les humains, il était évidement hors de question qu'ils les mènent à la fac, pas sans leur avoir donné quelques indications et autres mises en garde. Katherine rejoignit la chambre conjugale, se débarrassa de ses vêtements et s'engouffra sous une douche bouillante dont la vapeur opacifia rapidement les parois de verre, lançant un sourire mutin à Stefan qui rejoignait la pièce.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Mer 18 Déc - 1:22

La petite sorcière remonta dans la chambre, son mug de chocolat entre les paumes, et se dirigea vers le chevet pour le déposer. Des petits cris revinrent à ses oreilles, et elle se hâta vers l’armoire qu’elle ouvrit tout doucement pour prendre le petit chaton contre elle. Attrapant la chemise de son vampire qu’elle fit rejoindre la panière dans la salle de bain, elle contempla un instant son reflet dans le miroir, et remit une mèche derrière ses cheveux. Retournant dans la chambre, elle attrapa l’ipod où Damon avait mis un tas de musique pour qu’elle en découvre de nouvelle et s’assit au milieu du lit. La mélodie chatouilla doucement ses oreilles, et Tatiana sentait son cœur lourd d’une blessure qui se refermait peu à peu, pulser. Le bout de ses doigts cajolait ce petit être de poil, et elle eut un sourire quand elle vit un de ses œil s’ouvrir. Elle devait prendre soin de lui, le choyer et lui donner tout l’amour dont on voulait le priver en le rivant dans un sac poubelle et l’abandonnant dans une forêt. Finalement, ce petit chaton et elle se ressemblait sur bien des choses. On voulait les priver d’une vie, on les avait abandonnés à leur sort, tout comme Elijah l’avait fait avec elle, puis un être dépourvu de toute animosité leur avait tendu la main pour les faire respirer, et renaitre de leur cendre. Mila, voila comment elle l’appellerait, ce prénom était symbolique, il voulait dire miracle, et s’en était un de le voir à ouvrir les yeux et grandir alors que le froid avait mordu son pelage, étouffant doucement son petit cœur. Elle fit réchauffer ses mains pour qu’il soit à bonne température et lui offrit un biberon de lait afin de le rassasier. Quand il eut fini, Tatiana leva son petit minois au niveau des ses yeux et le contempla longuement avant de déposer un baiser sur sa truffe.

Une douche chaude plus tard, Tatiana enveloppée dans une tenue de nuit, emmitouflée dans les draps, tournée sur le côté scrutait l’extérieur par le biais de la fenêtre. Elle fit rouler la pointe de sa natte entre ses phalanges en songeant à l’attitude de Damon. Il ne lui avait peu être pas mentit, mais lui avait caché quelque chose d’important. Ce n’est pas comme si ça la concernait pas, là, ce soir, des chasseurs avaient voulu sa mort la confondant avec Elena. Elle aurait du le savoir afin de se méfier, de se protéger au mieux. Et quand bien même, elle s’était retrouvée éloignée de Katherine contre son grès, elle aurait pris soin de la retrouver au plus vite au lieu de se réfugier dans une salle de bain à l’écart de tout humain. Elle comprenait doucement pourquoi il n’avait pas voulu lui en parler. Elena semblait fonceuse, volontaire de faire face à des problèmes sans prendre en considération les conseils de chacun, se précipitant à son instinct qui lui avait souvent joué des tours. Mais elle, Tatiana Petrova, était tout son contraire. La petite humaine, savait mieux que quiconque à quel point la vie était importante. On lui avait volé une fois, et aujourd’hui, elle refusait qu’on la lui prenne à nouveau. Jamais elle ne foncerait vers des problèmes, au contraire elle s’en éloignerait, sauf si elle pouvait être utile, et qu’on avait besoin d’elle. Ou peut être parce qu’une personne innocente et mise en cause, mais les chances étaient infimes pour qu’elle se place en ligne de mir alors que Damon était plus fort et résistant qu’elle. Elle poussa un soupir avant de fermer les yeux, est ce que beaucoup allaient la prendre pour ses doubles ? Était-elle en danger de manière permanente ? Elle n’en avait aucune idée et quand bien même elle avait repoussé cette idée d’aller à la fac, l’idée la séduisait peu à peu. Mais ses espoirs tombaient en poussière face aux nouveaux problèmes dont les trois vampires faisaient face en contrebas. Jamais elle ne serait vétérinaire, sa vie ne tenait qu’à un fil, et au final celui qu’on avait pris pour son ennemie n’en était pas un. Niklaus, ne lui voulait aucun mal, au contraire il était même désireux de la protéger contre ceux lui voulant du mal, une grande première visiblement. Ses yeux finirent par se fermer sans plus s’ouvrir.

Elle se tenait dans le salon du manoir, regardant le feu de cheminée crépiter. Mila aux creux de ses jambes, emmitouflée dans une chemise de Damon où ses doigts filaient contre ses poils blancs. Perdu dans ses pensées, elle sentit une présence derrière elle et tourna son visage pour voir son double.  Il ne s’agissait pas de Katherine, mais d’Elena, ses cheveux parfaitement lissé contre ses épaules, dans une tenue aussi sage qu’affectionnait Tatiana. Les deux femmes se scrutèrent un long moment avant qu’elle ne voit ses lèvres se fendre en un sourire diabolique.

- Il ne t’aime pas, il ne voit en toi que mon reflet… Tu seras toujours moi Tatiana, il a reporté son amour sur toi par désarroi, il n’est que factice. Tu ne seras toujours que le reflet de tes doubles, jamais tu ne seras toi à ses yeux mais moi ! Tu le sais, et il te le prouve ! Tu seras toujours le second choix, regarde d'abord avec Elijah... maintenant Damon... Cesse ça avant que tes veines ne saignent... Tu ne sera toujours qu'Elena à ses yeux...

Son rire résonna dans ses oreilles, jusqu’à ce qu’elle Damon descendre les escaliers et enlacer Elena, dévorant délicatement son cou.


Quand elle ouvrit les yeux elle sentit le lit s’affaisser sous le poids de son vampire. Une larme roula sur sa joue, et elle ne bougea pas d’un centimètre quelques secondes, tremblante, avant de hoqueter. Mordant doucement ses lèvres, elle fini par se retourner et posa doucement sa tête contre son torse, sa main se posant sur la sienne, les yeux ouverts sur la pièce. Anxieuse, son cœur battait à tout rompre dans sa poitrine avant qu’elle ne souffle quelques mots.

- Qui vois tu quand tu me regardes ?
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon) Jeu 19 Déc - 16:02

Deux descendants, d'après ce que ces gamins leur servaient, les noms de leurs parents et grands parents, ne remontant tout de même pas jusqu'à la source, ils étaient en quelques sortes leurs neveux. Damon était ravi -ironie- deux chasseurs, tous deux marqués, en guise de proches, autant dire qu'ils abritaient deux convoitises de plus sous leur toit, les vampires, les Originels, les sorcières et quelques autres créatures, cherchaient activement le remède et ces deux gamins, aussi inexpérimentés l'un que l'autre pour n'avoir jamais pensé, avant qu'on leur mette sous le nez, l'évidence que les frères Salvatore et eux n'étaient rien d'autre que des membres d'un même arbre généalogique, étaient des cartes aux trésors pour la population magique de la ville, pire encore, mondiale. Les voilà donc avec un semblant de famille, certes, mais désormais centre des attentions malsaines, si toutefois, ils ne trouvaient pas rapidement le moyen d'apprendre la discrétion à ces deux andouilles. Katherine faisait au mieux pour leur ouvrir les yeux, dégager leur œillères immenses, ça semblait fonctionner mais, méfiant de nature et ce depuis toujours, -encore plus depuis qu'il se souciait de la protection de l'humaine qu'il aimait- Damon ne leur donnerait pas sa confiance aveugle, il les garderait à l’œil uniquement pour éviter aux gnomes et autres monstres, de venir tenter leur chance face à une Excalibur, en double exemplaire, désormais ancrée dans le manoir : les Standford.

Les mots filèrent, les heures aussi, des minutes à discuter d'une chose qu'il pensait ne jamais plus devoir conter à qui que ce fut? Doubles Petrova, Originel, Hybride, la panoplie complète de la vie trépidente d'Elena Gilbert fut exposée aux deux gosses qui avalaient petit à petit la bouchée. Ce qui le fit rire fut l'oeillade étrange de Sean à son égard, lorsqu'ils évoquèrent le point Delena, puis celle offerte à Stefan quand, quelques minutes plus tôt, le sujet avait rapidement dévié sur Stelena. Les deux mataient Pierce comme une créature étrange aux milles reflets similaires mais ce n'était pas elle qu'il devaient considérer de la sorte, Tatiana était l'origine même des vampires, par conséquent c'était elle le miroir et les deux dernières Petrova ses reflets. En songeant à ce point, Damon esquissa un large sourire, intensifiant la lueur azur de ses iris plongés contre les flammes de l'âtre, il aimait la femme dont le sang lui avait permis de la rencontrer... Étrange et glauque pour certains, désormais ça prenait quelques teintes sensuelles à son regard, comme une pointe de romantisme rare chez lui... Les conversations se terminèrent, tous rejoignirent l'étage, les deux humains dans des pièces qu'on leur assignait pour la nuit, Damon laissa son frère et Katherine monter et lui termina un verre devant la cheminée. Cette nuit avait frisé la catastrophe, par peur, par crainte ou quoi que ce fut d'autre, il n'avait rien dit à Tatiana et l'avait mise en danger sans le vouloir une seconde. La même personne était au cœur de chaque chose le concernant, Elena, encore et toujours il réagissait comme s'il craignait que sa sorcière fusse pareil, qu'elle se mette en danger ou se jette à corps perdu dans une cause violente, si elle mourrait, si elle venait à devenir aussi sanguinaire que celle pour qui, désormais, un incendie haineux lui grignotait les tripes et le cœur, Damon ne s'en relèverait pas.

Le vampire termina son verre, l'abandonna sur le bar et gravit les marches pour rejoindre sa chambre où, déjà sans même avoir poussé le battant, il entendait son cœur battre, son odeur agréable lui saisir les sens au point de le faire soupirer comme l'idiot qu'il avait été ce soir. Si tout ne s'était pas déroulé parfaitement, si ces gamins avaient été des traqueurs puissants, il ne serait peut-être pas là, au seuil d'une chambre dont il refermait la porte derrière son passage, à contempler ce corps fragile endormi. Elle était son centre d'attention, son remède, son propre coeur, sa raison de se battre contre les tourments qu'elle avait désormais apaisé, elle était son univers, aussi doux et sensuel était-il devenu, et jamais il ne pourrait imaginer un monde qu'elle ne foulerait plus. Il ne prit pas la peine de se dévêtir et s'allongea au dessus des draps, passant le dos de l'index contre les mèches de ses cheveux avant de stopper ce geste lorsqu'elle se tourna pour déposer la joue sur son torse. Son palpitant battait lourdement, sa respiration était saccadée comme lorsqu'on sortait d'un mauvais songe et il obtint une réponse, sans même avoir posé de question, quand elle ouvrit la bouche, laissant place à une voix empreint de sanglots déchirants.

"Qui vois tu quand tu me regardes ?" Damon fronça les sourcils, de quoi avait-elle songé pour lui demander une telle chose?

Sans attendre il déposa les doigts contre son visage, sentant les larmes qui quittaient ses yeux, par sa faute, uniquement car il en voulait à une femme qu'elle n'était pas -et qu'il ne voyait absolument pas en elle- Salvatore l'avait peiné, lui avait ancré quelques doutes qu'elle n'avait jamais eu un seul instant auprès de lui. Il déglutit, les yeux contre le plafond sombre, l'ouïe perdue sur son rythme cardiaque et l'air qui emplissait ses poumons, s'il avait été humain, rien de tout cela ne serait arrivé, il serait simplement près d'elle et n'aurait pas à lui offrir une existence comblé de créatures, quêtes et autres vengeances stupides. Si son cœur pulsait encore, jamais Damon n'aurait eu à avoir peur pour elle car jamais il ne vivrait la moitié de ce qui les attendait encore, ce soir ne fut qu'un début, il savait pertinemment que par sa faute, pour avoir espéré tant d'une fille aux mêmes traits qu'elle, une fille qu'il avait poussé à l'éternité sanguine, Tatiana recueillerait les tempêtes qu'avait semé son double. Il baisa son front et se tourna vers elle afin de voir ses prunelles larmoyantes.

"Tatiana Petrova, une petite brune aux yeux bruns, au nez parfaitement dessiné et au visage poupin..." Dit-il, les traits tirés par les doutes qui possédaient la fille qu'il aimait bien plus qu'il n'avait aimé jusqu'à lors. "Douce, adorable... terriblement humaine et innocente. Salvatore ne quittait pas son regard, ce simple échange suffisait pour lui, il ne décelait pas toutes ses émotions mais était assez proche d'elle pour la savoir préoccupée. Stella je suis navré pour ce soir... j'ai encore quelques petites choses à régler, il faudra que sa sorte mais si c'était elle que je voyais en toi, croies moi ce soir je ne me serai pas retenu une seconde pour cracher le venin qui me pèse la concernant." Salvatore passa la langue sur ses lèvres et son front rejoignit celui de la sorcière, ses paupières voilèrent son regard et il inspira profondément jusqu'à déposer la main de la belle contre son cœur figé. "Celle que je vois quand je te regarde est celle que j'aime, et c'est toi que j'aime Stella... Je t'aime." Damon sentait ses muscles se raidirent, il avait enfin livré naturellement son ressentit, sans peur, sans doute, uniquement car elle n'était pas et ne serait jamais celle qui l'avait blessé.

© .JENAA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome in university (Damon)

Revenir en haut Aller en bas

Welcome in university (Damon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Duke University-