RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Lun 20 Jan - 18:18

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Julian puisait au sein de ses forces, afin de protéger l’humaine en même temps qu’il affaiblissait le corps d’Ashur. Il avait bon être un grand sorcier, il n’était pas non plus surhumain, la magie puisait au fond de lui-même, peut importe pour quel sortilège. Certes probablement qu’un sorcier vieux de mille ans aurait eu plus de force car plus d’expérience, mais Gates savait que Mason saurait réagir, et mettre à profit l’avantage qu’il lui offrait. Ses genoux ancré au sol, une main serrant la terre entre ses doigts, l’autre poser sur l’insigne tatoué sur sa poitrine qui scintillait de mille feu sous sa chemise à carreau et son tee shirt noir, il poussa un long soupir les yeux clos, en gémissant alors qu’il livrait ses derniers efforts. Il fini par relâcher la pression afin de ne pas perdre la vie pour une bataille, sa femme, sa fille, sa famille, en bref son entourage avait besoin de lui, tout comme la brunette et le petit blond qu’il avait rencontré avait besoin du loup. Lorsqu’il redressa le visage, il scruta la jeune femme encore inconsciente au sol, son sang coulant le long de son visage, alors qu’il voyait inerte le loup qui fut Ashur.

"Ça va aller?"

- Ouai laisse moi juste deux minutes… et toi ?

Demanda t-il quand même soucieux, bien qu’il soit un loup, de savoir si il n’était pas gravement blessé, ne voulant pas se prendre les foudres d’une louve enceinte en plus. Quand il vit son hochement de tête, Julian pointa du doigt la gosse, pour le moment incapable de se redresser, tant il avait le souffle coupé. Il se laissa tomber assis sur ses talons, mains posées contre ses genoux, fermant les yeux pour sentir revenir en lui, progressivement les forces et la vitalité qui l’habitait quelques minutes plus tôt. Merci la famille, merci le réseau, sans ça il errerait souvent comme un zombie vu les tours de passe passe, qu’il effectuait pour protéger sa famille des hybrides, de Shona et dernièrement du mort face à eux. Gates fini par se redresser, avançant doucement devant la bête morte, et riva un coup dans la plante de son pied comme pour s’assurer qu’il ouvrait plus les yeux. Vu le teint qu’il arborait, nul doute, il était bien en enfer.

"Hey Gates? tu la connais? Elle parle de la baraque des Salvatore."

Julian passa sa langue sur sa lèvre, et tourna le menton dans leur direction. Il s’approcha d’eux, se baissant au niveau de la jeune femme encore sonnée dont les paupières luttaient pour ne pas se refermer, et qui posait une paume sur son ventre rebondit. Par pur instinct, le sorcier riva doucement la sienne sur son abdomen, il ne ressentait rien d’anormal, mais tourna quand même son regard vers Mason.

- T’entends son cœur au bébé ?

Avant toute chose, le sorcier voulait s’assurer que l’enfant qu’elle portait allait bien, qu’il n’avait pas prit un mauvais coup, auquel cas, il ne se dirigerait pas vers le manoir mais plutôt vers un hôpital par prudence. Mason abdiqua, et Julian retira les quelques mèches sur la plaie présente au front de la jeune femme. Un fin faisceau lumineux glissa entre sa paume et la plaie qui se résorbait, avant qu’il ne scrute son regard.

- Comment tu t’appelles ? Elle lui indiqua son nom et s’inquiéta pour son enfant, tout en luttant  Il va bien… on te ramène au manoir Tatiana…

Julian n’avait nullement le besoin de réfléchir, une jeune femme au même minois que Gilbert, qui se nomme Tatiana, y’avait pas besoin de faire des études supérieurs pour savoir qui elle était, mais ce qui l’intriguait c’est qu’il ne ressentait aucune magie émanant d’elle. En redressant son visage, il fit bifurquer son regard sur son cou et son épiderme visible pour s’assurer qu’elle n’avait pas été mordue, avant de voir les infimes points près d’une de ses artères. Elle avait reçu des injections, sans doute pour neutraliser sa magie, et en vue de son état somnolant une autre pour la manipuler à sa guise.

- Faut la ramener là bas…

Dit il en empoignant délicatement la jeune femme pour la porter contre lui. Il jeta un dernier regard au loup mort et fila en direction de la voiture pour la déposer sur le siège arrière, déposant une couverture sur son corps, ayant sentit ses mains fraiches. Il se mit au volant, et envoya un message à sa future épouse pour la rassurer, lui indiquant qu’il passait chez Damon avant de rentrer. Il aurait pu le faire par le biais de sa pensée, mais Julian aimait user de ce lien uniquement en cas de besoin, ainsi quand il entendait la voix de son épouse retentir, il savait que c’était pour de bonne raison. Filant sur la route, Julian tourna un instant le menton vers Mason, avant de le braquer dans son rétroviseur puis sur la route.

- Elle se nomme Tatiana Petrova… elle est à l’origine de la race qu’on déteste tout les deux… enfin moi y’a deux exceptions… Pourquoi elle est chez les Salvatore ça je l’ignore…

Dit il en filant la route, avant de voir le sentier du manoir se dessiner sous ses roues. L’empruntant, quand il arriva près de l’entrée, il se stoppa et descendit de la voiture, claquant la portière avant de saisir doucement la jeune femme enveloppé dans ses bras. Quand il se retourna, il vit Damon surgir, regard menaçant envers Mason. Julian se figea, un air intrigué sur les dires de Damon, et les regardait tout les deux tours à tours, la petiote contre lui.

- Damon calme toi il lui a rien fait ! Hurla t-il pour se faire entendre, avant de le voir se tourner sur lui. Elle était avec un loup qu’on devait abattre avec Mason… pour avoir attaqué Dylan et sa compagne… Gates posa son regard sur Lockwood  Mason a tué ce pervers violeur… il l’a protégé…

Julian était conscient que ses propos apaiseraient sans doute Damon. Déjà voir Gates avec un loup relevait du miracle, surtout pour une alliance, alors, il mettait en avait qu’il avait tué l’agresseur de celle qui semblait importante pour lui, d’ailleurs il ne comprenait pas encore pourquoi. Damon la prit dans ses bras, et Julian fronça des sourcils.

- Dis, tu peux m’expliquer pourquoi y’a une femme enceinte chez vous alors que ta future épouse pète littéralement un plomb devant du sang humain ? C’est dangereux pour elle, même si elle est sorcière !


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Lun 20 Jan - 20:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Seul au manoir depuis quelques heures, Damon bouquinait sans trop s'attarder sur l'horloge du salon, il avait son alliance à l'annulaire et nul doute possible quant à l’efficacité de celle-ci, si Tatiana était en danger, la pierre fondue dans le platine rougirait comme elle brillait déjà avant qu'ils ne fussent mariés. Stefan était sans doute affairé quelque part, sans doute en chasse ou encore auprès de son amie la sorcière, tout il advenait que même si Pierce était à l'étage, que parfois il l'entendait bouger, il avait la paix sans Dawn constamment à ses basques. Perdu dans sa lecture, rien de bien attrayant, uniquement un vieux roman qui jadis était un de ses livres de chevet, Salvatore redressa enfin le nez sur les aiguilles face à lui et fronça les sourcils. Plus de trois heures sans nouvelle, Tatiana avait dit en avoir pour moins de temps que ça, y avait-il quelque chose qui lui échappait? Intrigué, il redressa l'alliance devant ses prunelles azur et une moue septique fit claquer ses lèvres entre elles alors qu'il se redressait déjà -vif comme une flèche-, abandonnait le bouquin sur le chevet pour enfiler sa veste de cuir, sur laquelle il redressa le col de sa chemise bleue, et empoigna son cellulaire où aucun message ne lui apparaissait. Portable juché à l'oreille, il croisa son propre regard dans le miroir du hall près des escaliers et considéra les quelques photos qui trônaient là, des clichés qu'il n'avait pas pris la peine de foutre au feu alors qu'ils n'avaient plus aucune valeur pour lui, comme pour son frère. Empoignant l'un des cadres, où ils étaient photographiés au premier bal d'Elena, tous trois souriants, un rictus fila de ses lèvres et il s'approcha de la cheminée pour jeter ce dernier dans les flammes mouvantes, où toutes les dernières affaires de la brunette avaient terminé leur course. La tonalité sonna cinq fois et la messagerie s'enclencha sur la voix fluette de son épouse tandis qu'il revenait près de la montée d'escaliers.

Devine qui c'est?! tu n'es pas encore rentrée, aurais-tu piqué un somme sans ton petit mari dans le sofa miteux de chez les ectoplasmes? Peu taraudé, sachant qu'elle devait être en sûreté chez ces sorcières déchues, Damon était bien loin de se douter qu'en réalité le réseau magique entre eux ne fonctionnait plus car on l'avait privé temporairement de ses dons. Katherine?!!! Lâcha-t-il en éloignant le combiné de ses lèvres. Je vais chercher Tatiana, ça va aller où tu veux que j'appelle une nourrice? Pour unique réponse il vit un oreiller rouler dans les marches et rit avant de reprendre le message à sa belle. Bref, reste où tu es, dans une petite demie heure je serai là,... oh et en passant, je t'aime Stella. Près à filer, Damon rempocha le cellulaire et ouvrit la porte avant de lâcher un cri de surprise. Qui se trouvait là je vous le donne en mille ? Bonnie !!! Mais quelle merveilleuse surprise! Minauda-t-il avant de voir le même sourire -faussement amical- servi pas la sorcière. Elle n'attendit pas qu'il lui propose et le poussa pour entrer comme dans un moulin, Damon roula des yeux et referma la porte derrière elle en un claquement qui voulait tout dire. Mais je t'en prie, fais comme chez toi, c'est pas comme si je vivais ici...

Évite les fausses politesses avec moi Damon tu veux? L'air fermé, Bennett se tourna vers lui, jaugeant la maisonnée comme si elle cherchait quelque chose ou quelqu'un.

Oh qui donc fais croire qu'elle n'est au courant de rien ? Uhm ? Tu sais très bien qu'Elena n'est pas ici. Se postant vivement devant elle, il l'empêcha de passer près des escaliers, lui faire savoir que Pierce n'était plus un vampire n'était clairement pas ce qu'il désirait. Que me vaut ce plaisir?

Ne me prend pas pour une idiote Damon, je viens pour mettre au point quelques petites choses concernant Elena. Ce nom lui fit serrer le poing, Gilbert s'était plainte, très bien mais dans ce cas pourquoi ne venait-elle pas elle même chercher les réponses à son tas de questions terriblement douloureuses pour elle ? si douloureuses peut-être qu'elle n'avait su se traîner jusqu’ici pour connaître le point de vue de son ex fiancé. Tu as mis à sac une église il y a de ça des semaines, tu lui a arraché sa bague et l'as fait passer pour une horrible fille sans cœur, tu te rend compte de la position dans laquelle tu l'as mise, si la mère de Caroline l'avait trouvé, si je n'étais pas intervenue... Les yeux ronds comme des billes, Salvatore émit un rictus, il tombait clairement des nus.

Hep là, je t'arrête immédiatement Bonnie, qu'est ce que t'as raconté miss je n'ai plus d'humanité ? Bennett écarquilla les yeux, balbutiant tandis que Salvatore avançait vers elle et la faisait rejoindre doucement l'entrée. Ohhhh mais quelle surprise, tu ne savais pas ? Tu n'as pas vu que ta meilleure amie avait un gros souci émotionnel ces derniers temps, qu'elle n'avait plus l'ombre d'un sentiment et ne faisait que délivrer tout haut ce qu'elle pensait tout bas jusqu'à présent uhm? Un sourire inversé aux traits, Damon déposa les phalanges baguées sur l'épaule de la sorcière qui les décrivit en une lueur mauvaise aussi les retira-t-il en une fraction de seconde pour éviter la migraine. Elena a pété une durite et toi tu as plongé, magnifique, tu fais une super amie Miss Poudlard!

Qui me dit que tu ne mens pas ? Elle n'avait plus de pierre lorsque je suis arrivée, des gens sont morts Damon, Elena est incapable de faire ça elle est... Bennett secoua la tête et le vampire roula des yeux.

Et tu t'es dit mais ce sang, ces morts, automatiquement c'est ce bon vieux Damon, hum ? Une chose sorcière, je ne suis pas le seul vampire dans cette ville, deuzio je n'ai tué qu'une personne dans cette église, et je m'en veux bien assez depuis, tu remercieras Mister Kol Mikaelson pour ta copine, car c'est bien elle qui a massacré le reste de ces innocents... Sourire et paupières grandes ouvertes, Salvatore ouvrit le coffret sur le buffet et indiqua le lapis lazuli à l'intérieur. Prend le, rend lui et dis lui de venir, qu'au plus elle laisse passer le temps, au plus je serai capable du pire contre elle, elle m'a achevé, elle m'a anéanti, elle m'a menti et abusé trop longtemps, elle a failli tuer Stefan, c'est suffisant là?!!! Neutre malgré le haussement de ton de sa voix, Damon ouvrit le battant tandis qu'elle saisissait la bague et passait le seuil. Je la hais, mais étrangement j'ai besoin de lui dire clairement ce que je pense d'elle, qu'elle s'imagine pas que ce n'était que l'hypnose qui été en cause, je veux qu'elle ait mal comme j'ai eu mal.

Damon je... Salvatore dressa l'index pour qu'elle le laisse achever sa tirade.

Oh oui, tu penses que c'est mesquin mais vois tu ça me fera avancé, tant pis si elle s'enfonce, elle n'a plus aucune valeur à mes yeux elle n'est plus rien, elle s'est enterrée seule et je n'irai pas ouvrir sa tombe, je préfère qu'elle y reste! Sur ces bonnes paroles, la sorcière muette baissa les yeux et fila jusqu'à sa voiture pour disparaître et laisser place à un tout autre véhicule. Mais c'est la journée, j'peux pas aller chercher ma femme tranquille sans qu'on vienne me plomber avec des conneries? Tonna-t-il avant de sentir Pierce dans son dos. Damon considéra Petrova puis les deux personnes dans l’habitacle avant de saisir le bras de sa belle sœur. Étage et vite, regarde, ton ex vient te faire un coucou direct depuis le voile.

Attentif à la vie de l'épouse de son frère, et ayant dépeint Mason auprès de Julian dans ce 4x4, il la poussa dans les escaliers et lui mima de se taire en de grandes œillades, hors de question qu'il se mange des représailles auprès de Stefan pour avoir laissé l'épouse de ce dernier s'offrir en pâture au loup. Qu'est-ce que foutait Gates avec lui ? Méfiant Damon resta sur le seuil, bras croisés, jusqu'à les voir sortir à distance raisonnable de lui et s'activer à l'arrière, front plissé, au delà des battements de cœur plus pesants du cabot, et de ceux ordinaires de son ami sorcier, deux autres pulsations -familières celles-ci- lui parvinrent aux oreilles à l'instant précis où il vit le sang sur la surchemise de Mason. Damon n'eut nul besoin de la voir pour comprendre et se retrouva derrière Gates en un courant d'air, le regard livide les traits tout aussi blêmes, les veines gonflaient déjà sous son regard tandis qu'il se tournait vers Lockwood qui restait en arrière.

QU'EST-CE QUE TU LUI AS FAIT!!!!! Tonna-t-il furieux, ses éclats de voix résonnant déjà entre les arbres et faisant s'envoler une nuée d'oiseaux au dessus de la place. Salvatore s'approcha vivement de Mason jusqu'à sentir les paumes de Julian opérer sur son poitrail. Lâches moi Julian!!!!!

Elle était avec un loup qu’on devait abattre avec Mason… pour avoir attaqué Dylan et sa compagne…   Mason a tué ce pervers violeur… il l’a protégé… Violeur, pervers, sauvetage ? Salvatore secoua vivement la tête, un flot d'horreur faisant naître les stigmates monstrueux sur ses traits tandis qu'il abandonnait le cas Mason pour s'activer auprès de sa femme. Il la logea vivement dans ses bras et avança vers la maison, aussi livide qu'un aspirine, aussi torturé que pouvait l'être un homme dépourvu, sa bague n'avait rien fait,elle ne l'avait pas prévenu...Dis, tu peux m’expliquer pourquoi y’a une femme enceinte chez vous alors que ta future épouse pète littéralement un plomb devant du sang humain ? C’est dangereux pour elle, même si elle est sorcière !

Salvatore ne répondit pas de suite, il entra, les laissant le suivre pour déposer Tatiana sur le sofa et passer la main sur son front puis son ventre, elle était simplement endormie et n'avait aucune séquelle visible de sévices hormis quelques trous au cou mais pas assez conséquents pour qu'il s'agisse de morsures. Amer, il tourna le visage vers Lockwood et Gates, pourquoi traînait-il avec ce qu'il détestait le plus au monde, une alliance concernant leurs copines ? Un truc lui échappait, et, bien entendu, monsieur « je suis au courant de tout en ville » -aka Paul Lewis- n'était pas là pour lui livrer des explications qu'il comprendrait sans devoir faire bouillir sa cervelle, ici bien incapable de reconnaître autre chose que ce qu'il avait sous les yeux : SON épouse, plongée dans le comas, aux mains d'un ami et d'un quatre pattes qui devait tout sauf l'apprécier pour avoir allègrement pompé l'aorte de sa petite copine. Julian répéta la question et Damon vit le regard de Mason se perdre dans la montée d'escaliers, aussi se redressa-t-il et se plaça devant eux, en parlant un peu plus fort pour que Katherine daigne se terrer et éviter aux oreilles du chien de l'entendre.

Une chose, évite le sujet Gilbert s'il te plait, c'est bon pour aujourd'hui j'ai donné, secundo, Mason mon grand assis et pas bougé, je te préviens j'ai du répulsif pour les gens de ton espèce ici... Un sourire faussement mauvais aux lèvres, il roula des yeux en un soupir avant de reprendre. Bien, ça va te choquer Jul et pardonne moi d'avance mais, il va falloir que tu rayes Elena de ton esprit, elle ne vit plus ici et je ne sais même pas où elle se trouve. Psalmodiant entre ses lèvres un magnifique « si elle pouvait être morte ça m'arrangerait » avant de couver sa belle d'un regard bienveillant, il déposa une couverture sur elle et baisa son front sous les yeux ahuris du sorcier. Delena est mort et presque enterré, encore faudrait-il qu'elle daigne se pointer pour qu'on en finisse, que je lui mette les points sur les i! Termina-t-il en se logeant derrière le bar, sortant trois verres qu'il remplit sous leur approbation. Damon leur servit les récipients et s'assit sur l'accoudoir près de sa belle qui reprenait lentement conscience. Hey, doucement mon cœur... tu es à la maison, écoutes, si ce type t'as...

Lorsqu'elle lui assura que non, Damon la serra vivement dans ses bras avant de lui dire que des douceurs l'attendaient dans la cuisine et la laissa filer en un regard étrange vers les deux hommes. Pas qu'il désirait l’évincer, ça non, mais la mettre au parfum concernant Pierce, il se le devait avant qu'elle ne revienne prendre part à des conversations sans queue ni tête pour les deux autres présents. Damon saisit son cellulaire, mine de rien, et lui envoya un sms : Katherine en haut, Mason, le type aux yeux de taré braqués sur moi = son ex, loup garou, motus sur la présence de Pierce à l'étage, reviens lorsque tu auras reprit des forces... Souriant, il porta le verre à ses lèvres et soupira, clairement la journée continuait dans le registre merdique, désormais place à des explications qui, s'il n'avait pas été vampire, lui aurait filé mal au crâne à lui en faire péter les vaisseaux de ses yeux d'un bleu intense.

Une chose avant les vérités, vérités... Qui était ce mec et que voulait-il à Ma femme dont le sang macule TA chemise Rintintin? Interrogea-t-il.

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Damon Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Lun 20 Jan - 21:42

Sa tête lui faisait atrocement mal, le coup qu’elle avait reçu sans pourtant lui être octroyé par une tierce personne, faisait battre son sang à ses tempes, lui donnant des vertiges, des sueurs froides avant qu’elle ne tombe dans l’inconscient, incapable de prévenir son mari, à la merci d’un futur hybride. Tatiana fut incapable d’expliquer ce qui se tramait autour d’elle durant quelques minutes, ses paupières se remirent à battre avec difficulté, un visage trouble penché sur elle-même, qui essuyait son sang avec délicatesse, et retirait les mèches de cheveux obstruant son visage poupin. Sa magie l’avait abandonné, elle était incapable de se défendre toute seule, et elle redoutait (vu l’absence de Damon) que la bague n’ait fonctionné. Elle était donc livrée à elle-même, seule face à des ennemies dont elle n’aurait jamais douté de leur existence, surtout pas depuis que Klaus avait fait savoir que rien ne devait lui arriver. L’homme la redressa doucement, lui offrant des mots réconfortants, et alors qu’elle devrait s’en méfier comme de la peste, vu toutes les mésaventures qu’elle enchainait, elle n’avait d’autre choix de lui faire confiance.

- Je vous en prie… ramener moi au manoir Salvatore…

Souffla t-elle difficilement, avant de l’entendre héler un autre homme dont le nom ne lui était pas du tout inconnu. Gates, comme Julian Gates, le sorcier bientôt marié à la vampire dont Damon lui avait parlé à de nombreuses reprises… Dumbledor, elle était finalement entre de bonnes mains et pouvait se laisser aisément aller, alors que sa tête tambourinait et qu’elle sentait ses forces l’abandonner.  Elle posa sa paume sur son ventre, incapable de savoir si sa fille allait bien, Damon n’étant pas là pour écouter son cœur et la rassurer.

- Comment tu t’appelles ?

- Tatiana… mon bébé ?

Il va bien… on te ramène au manoir Tatiana…

Sans force, elle se laissa porter, le visage river au torse de cet homme qui elle en était sure ne lui ferait aucun mal et allait la ramener à son vampire. Elle sentit une couverture reposée sur elle et plus rien. Elle sombra sur le siège arrière, victime des produits qu’il avait injecté dans son corps, et surtout de la course effrénée qu’il lui avait fait endurer. Se faire kidnapper était la chose qu’elle redoutait depuis bien des semaines, depuis son retour du voile mais bien plus depuis qu’elle portait la vie. Ereintée, la petite sorcière ne se réveilla pas durant le voyage, elle resta profondément endormit perdu dans l’un de ses songes.

Le néon au dessus d’elle grésillait, offrant de sa faible lumière dans la pièce où elle ouvrait son regard. Vêtue d’une tenue hospitalière, Tatiana reprenait connaissance sur le lit, où une odeur nauséabonde la fit vomir sur le sol, ancrant ses mains sur les rebords en métal blanc dont la peinture s’écaillait et lui restait collée aux mains. Elle mit un instant avant de sentir la morsure d’une lanière autour de ses poignets et chevilles, ses prunelles constatant les chaines qui la retenaient à un lit en ferraille, les draps étaient maculés de sang ayant pourri avec l’humidité. L’odeur qui lui revenait au nez était celui de l’urine, du sang, et des tripes, lui filant la nausée, en même temps qu’une peur infâme ne vienne s’ancrer à son estomac. Son cœur battait à tout rompre, alors qu’elle scrutait les murs jaunis par le temps, où elle pouvait voir des prénoms gravés, des traces de griffures de sang, et autres liquides qui ne la rassurait guère. Lorsqu’elle entendit le verrou de la porte, elle se recula dans le lit, ramenant autant que son ventre lui permettait ses jambes près de son thorax. Tatiana regardait son abdomen, rebondit beaucoup plus qu’à l’accoutumé, pouvant presque percevoir les membres de son enfant au travers de sa peau. Ce qu’elle vit entrer la fit se raidir et hurler de terreur, lorsqu’une main emprisonna sa cheville pour la tirer sur la couche humide. Deux autres personnes entraient et maintenait son petit corps entre leurs énormes paumes, alors que l’un d’eux se plaçait agenouillé au dessus de son ventre, voyant sa langue parcourir ses lèvres, laissant la bave couler sur ses jambes alors qu’il relevait sa tenue hospitalier un couteau de boucher en main. Tatiana hurla de toutes ses forces, entendant les rires autour d’elle, avant de hoqueter en sentant la lame perforer son bas ventre, son sang chaud couler contre elle, et un poids se séparer de son corps. Les yeux larmoyants, elle scruta son enfant dans les bras de cette chose au visage déformer, à la dentition pourrit, qui lui arrachait le cordon avec violence, alors qu’elle se vidait de son sang. Sa fille criait entre ses paumes, alors que Tatiana faiblissait en la scrutant.

- Bébé !

Les trois hommes la relâchèrent se penchant sur le minois adorable de sa petite Mila avant de tourner des talons en direction de la porte.

- Non, non NON !!!!!

Hurla t-elle de toutes ses forces alors que la porte claquait derrière eux, le verrou faisant son office alors qu’elle se vidait progressivement de son flux vitale, avant de rendre son dernier souffle.


Tatiana papillonna des paupières, n’entendant presque aucun bruit autour d’elle et se redressa avec précipitation. On venait de lui prendre sa vie, encore, et elle riva une main rapidement sur son ventre comme pour s’assurer qu’elle était encore bien là. La sorcière mourait de peur, elle craignait qu’on la lui enlève à sa naissance comme on avait pu la priver de sa fille mille ans plus tôt. C’était pour cette raison qu’elle refusait d’aller à l’hôpital et préférait accouchée en présence des siens.

Hey, doucement mon cœur... tu es à la maison, écoutes, si ce type t'as...

- Il… non… tout va bien mon ange…

Souffla t-elle en se laissant serrer dans ses bras, posant ses paumes à sa nuque, le visage rivé à son cou, respirant son odeur réconfortante, tout comme la fraicheur de son épiderme. Plus jamais elle ne regarderait la colline à des yeux avec Sean ! Tatiana trembla un instant contre lui, avant de l’entendre parler de ce qui l’attendait à la cuisine. Elle se sentait faible et avait besoin de reprendre des forces, aussi elle se redressa du canapé, scrutant un instant les hommes devant elle, qui la dépeignait.

- Merci…

Dit elle dans un doux sourire avant de se débarrasser de son manteau, et de partir dans la cuisine où elle sentit son portable vibrer. Intriguée en voyant le nom de son ange s’inscrire, elle s’empressa de l’ouvrir et ne répondit pas pour ne pas attirer l’attention. Katherine était à l’étage et visiblement elle ne pouvait toujours pas lui venir en aide, sa magie n’étant pas revenue. Elle engloutit la moitié d’une tablette de chocolat, et un verre de jus d’orange avant de sortir de la cuisine et d’entendre son vampire.

Une chose avant les vérités, vérités... Qui était ce mec et que voulait-il à Ma femme dont le sang macule TA chemise Rintintin?

Les deux hommes ne savaient pas pourquoi ce loup l’avait enlevé, et Tatiana riva un instant sa main à son front constatant que la blessure avait disparu. Elle les écouta un moment puis elle s’approcha doucement, restant à distance, alors qu’ils donnaient une explication tout autre de la réalité. Visiblement elle avait échappé à un pervers, psychopathe, elle ouvrit grand les yeux.

- Mon sang… Ils se tournèrent tous vers elle. Il a pris mon sang… Hayley, la louve que Niklaus à mit enceinte, peut visiblement engendrer des hybrides par le biais de son enfant… mais pour achever la transformation, il faut le sang d’une Petrova… je suis la dernière humaine… Elle n’allait certainement pas leur dire que Katherine l’était redevenue Il savait que je viendrais… sans doute m’a-t-il observé… il était soucieux de ne pas me faire de mal, craintif que Damon, Niklaus enfin mon entourage ne se jette à ses trousses… Elle riva une main à son cou Il m’a… administrer un tranquillisant, puis quelque chose qui a stopper ma magie… je sais pas où il m’a mener, j’avais les yeux bandés…



Tatiana P. Salvatore
«I am alive for you... for us.»

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Mar 21 Jan - 20:09



-Quand les opposées se rapprochent-


Ramener cette gosse chez une ancienne connaissance, elle même ayant laissé un dernier souvenir amer aux lèvres de Lockwood, ne lui disait clairement rien mais étant avec le sorcier, ce dernier lui ayant demandé son aide et filé la sienne en échange d'un pacte sans nul doute provisoire, Mason n'avait pas vraiment le choix et, d'ailleurs, qu'aurait-il fait seul face à cette fille en qui un autre cœur que le sien battait? Elle était humaine, dépourvue d'énergie et avait passé un sale quart d'heure avec le type qu'il venait d'achever sans l'once d'un remord, avait-il vraiment l'intention ou même la simple idée de la laisser étendue là pour rejoindre son domicile? Ce n'était pas son genre, du moins ça ne l'était plus depuis qu'il avait péri lui même pour avoir tourné le dos à ses convictions pour une garce de vampire aux mêmes traits que cette fille, il n'allait tout de même pas la punir pour arborer le visage de Pierce, que pouvait-elle à ça? S'étant appuyé les reins contre un arbre, mains sur les genoux, tandis que Gates s'occupait-elle et qu'il remarquait encore, sans dire un mot, l'étendu du pouvoir de ce magicien, Mason passa une main sur ses traits humides et prit le temps de souffler. Évacuer la haine qui filait encore dans son organisme était primordiale pour être maître de ses moyens et son instinct, sans quoi il ne saurait aborder Damon Salvatore sans lui arracher les crocs pour avoir osé pomper le fluide de Lola. En songeant à sa louve, le loup posa les yeux sur le corps faible que Julian emportait, lorsqu'il avait s'agit d'elle, quand elle avait été sous les doigts de ce chien galeux, raide mort dans l'herbe près de lui, il aurait apprécié qu'on la tire de là bien avant les sévices qui lui filaient encore de lourdes sueurs en quelques flashs désagréables. Index et pouce pressant ses paupières, Mason redressa les yeux quand Gates prit la parole puis il le suivit dans les bois jusqu'à retrouver la bagnole et s'y engouffrer, portable en main, il envoya un message à la belle Marquez afin de l'informer que tout allait bien mais qu'il devait encore terminé une chose sans aucun danger et qu'il l’appellerait une fois sur le retour.

Muet depuis un moment, il songeait simplement à ce qu'avait pu subir cette fille à l'arrière, avait-elle, elle aussi, sentit le poids de cette créature ignoble et sans étique s'étendre sur elle ? Amer, la rage vibrant encore dans le creux de son corps, il déposa la main contre son genou qui battait déjà le rythme et tourna les yeux vers le sorcier. « Elle se nomme Tatiana Petrova… elle est à l’origine de la race qu’on déteste tout les deux… enfin moi y’a deux exceptions… » Cette phrase tira enfin un sourire de coin au loup qui passa la langue contre ses lèvres et se détendit légèrement. « Une Petrova... sur le coup j'ai songé à Elena ou encore Katherine Pierce... peut-être encore à un nouveau double, sur le sujet je suis clairement arriéré, j'y connais pas grand chose alors on va dire que je te prend au mot. » Perdu dans des explications qu'il prenait pour argent comptant sans avoir d'autres infos sous la main, Katherine ne s'étant jamais trop étendue sur le sujet, préférant le voir opérer pour elle et parfois lui livrer un peu de son temps, Mason émit un rictus lorsque Julian s'interrogea quant à la présence de cette fille chez les deux vampires les plus prisés de la ville. « Petrova-Salvatore, un sujet épineux qui date, d'après ce que j'sais la première d'entre elles à avoir jeté son dévolu sur l'un d'eux fut Katerina, en revanche pour te dire c'que leur trouve les femmes ça, tu creuseras toi même Gates, disons simplement que quand l'un d'eux s'pointe au lycée il y a plus de bave aux lèvres des étudiantes qu'aux babines d'un chien atteint de rage. » Durant le reste du trajet, le loup laissa une oreille attentive sur les deux organes pulsants à l'arrière, rien d'étrange n'émana, la future mère dormait simplement et récupérait ses forces.

Les roues du 4x4 avalèrent enfin les gravillons de l'allée du manoir qu'il n'avait plus foulé depuis sa propre mort, enfin il y était venu sous la forme d'un spectre mais, depuis, aucune de ses semelles n'avait plus épousé le marbre de ce seuil richement décoré. Mason quitta la bagnole, menton sur les cailloux blancs et redressa uniquement les yeux vers le vampire qui le dépeignait déjà avec un rictus familier, il devait s'attendre à tout sauf à le voir débarquer, une visite surprise en somme mais qui serait d'avantage rebondissante dans ce qu'apprendrait le loup. Jamais il ne s'était trop intéressé aux vampires, pour lui ces choses n'étaient que de la mauvaise herbe, encore plus depuis qu'une Petrova de l'espèce lui avait piétiné le cœur et fait de sa vie un enfer terrible. Lockwood savait que s'il la croisait il lui ferait regretter de lui avoir pourri la vie, de l'avoir trompé et ainsi dupé, il était loin d'être niais, il savait qu'elle était douée pour l'avoir côtoyé longtemps aussi prendrait-il son temps pour qu'elle ne s'y attende pas, il avait d'ailleurs une longueur d'avance ici bas, Pierce ne savait pas qu'il avait franchi le voile et quand il lui tomberait dessus, ce qui serait un pur hasard car il n'avait pas qu'elle à penser et bien plus intéressant à faire pour sa famille, Lola, Lucas et leur enfant à venir, elle se mordrait les doigts de l'avoir intentionnellement pris pour un véritable con. Pour l'instant, Lockwood songeait d'avantage à trouver Franck et lui faire avaler la terre qu'il n'aurait jamais dû quitter, celui-ci mourrait comme il venait d'achever ce Dagan. Attentif au vampire qui se tenait sur le seuil, Mason ouvrit la portière au sorcier pour qu'il puisse dévoiler le corps de la jeune femme et, étrangement, Damon s'empressa et fut le premier à lancer des hostilités auxquelles Mason pouvait lui aussi prétendre étant donné le passif Salvatore-Marquez. L'ouïe bien plus affûtée *pleine lune à venir oblige*, Lockwood se raidit bien avant que les paumes gelées de ce grand brun ne rencontrent  ses pectoraux. « QU'EST-CE QUE TU LUI AS FAIT!!!!! » Mason lui encercla les avants bras et le fit reculer vivement, conscient qu'il était quasiment aussi puissant que lui en cette veille de transformation. « De suite un loup se présente avec une fille chez toi, c'est lui le coupable ? Tu m'prends pour un con Salvatore ? tu crois qu'après avoir massacré les gens je les ramène gentiment chez eux ? » Les deux races opposées en vinrent presque aux mains mais le sorcier s'interposa, sous les réprimandes vociférées par le vampire, dire qu'il avait aidé ce type sous état de fantôme, il aurait clairement dû lui faire ravaler ses crocs et le laisser dans sa propre merde, histoire de ne rien regretter à ce moment précis. « Elle était avec un loup qu’on devait abattre avec Mason… pour avoir attaqué Dylan et sa compagne…   Mason a tué ce pervers violeur… il l’a protégé… » Les yeux de Damon s'écarquillèrent et Mason logea un rictus au coin de ses lèvres, Gates lui venait en aide, un truc dont il se souviendrait, une chose qu'il n'oublierait pas même si l'envie d'en coller une à cette sangsue égoïste lui rongeait les tripes et faisait, d'ores et déjà, jouer ses doigts entre eux.

Activé près de la demoiselle, Salvatore la logea contre lui et les invita à le rejoindre dans la demeure, un feu donnait dans le salon, rien n'avait changé, le membre du conseil de cette famille avait toujours aussi peu de goût pour les espaces épurés et claires, en somme une véritable baraque de suceur de sang, sombre et comblée de vieux bouquins. La gosse fut déposée dans le sofa sous quelques mots du vampire dont certains lui revinrent à l'oreille comme un ancien jeu où il avait terminé avec un couteau en argent dans le bas ventre, amusé, Mason rouvrit son regard bleu dans celui de la sangsue et rit sans vraiment en avoir envie, ce n'était simplement qu'un rictus et pourtant Damon aurait à se méfier, un loup n'oubliait jamais et lui n'avait pas oublié ce que ce gars avait fait à la jeune femme avec qui il formait un clan soudé désormais. Marquez était sa louve, la femme qu'il aimerait à vie, ce n'était pas une simple amourette, ça tenait lieu de l'imprégnation, un phénomène uniquement dû à la race à laquelle ils appartenaient tout deux, aussi ce qu'elle avait vécu et ressenti, même lorsqu'elle ne lui avait pas encore livré son appartenance à son cœur, touchait Mason comme si ce fut lui, un trait de caractère qui incombait uniquement à l'Alpha d'une meute, le chef ressentait les émotions et états d'âmes des membres de son clan et il découvrait cela auprès de Lola tout comme elle pouvait découvrir certaines choses sur la race à laquelle elle ne pensait nullement appartenir quelques mois plus tôt. « T'aurais dû t'en asperger quand tu as pompé le sang de Lola mon vieux, c'est une louve... tu savais pas? » Lorsqu'il sourit en voyant les traits écœurés de Damon, Mason s'installa dans l'un des fauteuils face à ce beau monde et écouta sans trop en dire, il préférait observer que de participer et quelle ne fut pas sa surprise de prendre conscience que la gamine sauvée n'était autre que l'une des conquêtes de ce grand brun au sang froid. En revanche le ventre rond de vie de cette Petrova le laissait dubitatif, une chose sur laquelle il aurait amples informations au fil des divers conversations mais, premièrement *et ce fut tout à son honneur, lui même aurait réagi de la sorte*, Salvatore s'intéressa au pourquoi du comment celle qu'il nommait « mon cœur », un truc qui fit rire Mason en songeant à Gilbert qui visiblement ne tenait plus de place ici, s'était retrouvée dans une telle situation. « Qui était ce mec et que voulait-il à Ma femme dont le sang macule TA chemise Rintintin? » Mason ancra la jambe perpendiculairement à son genou et prit cet air sous lequel l'avait connu Damon à ce fameux barbecue donné par Jenna Sommers, le dos de sa langue lissa sa lèvre et il passa la main contre son menton en un sourire amusé quant à la façon que son interlocuteur avait de s'emporter sans réfléchir une seconde. « J'ai simplement épongé une plaie, rien de plus, pour le reste interroge le sorcier Dracula. » La brunette, filée dans la cuisine plus tôt, revint dans le salon après quelques phrases de Gates. « Mon sang… Il a pris mon sang… Hayley, la louve que Niklaus a mis enceinte, peut visiblement engendrer des hybrides par le biais de son enfant… mais pour achever la transformation, il faut le sang d’une Petrova… je suis la dernière humaine… » Intrigué, Mason engloba le verre que lui avait servi le vampire et le porta lentement à ses lèvres, là il avait manqué un épisode durant son contrat avec la faucheuse... un épisode qu'il peinait à comprendre et dont il nécessitait de connaître le dénouement afin de ne pas se faire surprendre par quelconque créature encore inconnue comme le gosse de cette Hayley. Comment une louve avait-elle pu se faire engrosser par un vampire, le même buveur de sang qui courrait Pierce pour une pierre autrefois ? « Il savait que je viendrais… sans doute m’a-t-il observé… il était soucieux de ne pas me faire de mal, craintif que Damon, Niklaus enfin mon entourage ne se jette à ses trousses…  Il m’a… administré un tranquillisant, puis quelque chose qui a stoppé ma magie… je sais pas où il m’a mené, j’avais les yeux bandés… » Mason laissa libre cour à ses pensées, là il était paumé, en quoi ce Dagan avait-il besoin de sang ? Pourquoi son sang et pas celui d'une autre femme ?

Intrigué alors que les trois autres discutaient, il secoua la tête et se permit d'ancrer les deux pieds au sol afin de se pencher en avant, verre entre les mains, les yeux jouant au ping-pong avec ceux des trois personnes face à lui qui le dépeignaient comme un ovni. « Je regrette déjà de poser cette question mais, vous voulez pas être un peu plus précis, ou alors me filer de quoi noter ? On a sur le dos d'autres choses que les sorciers, vampires et loups ? Un truc nommé Hybride ? » Quand Gates répondit, Mason se mit à rire, un rire jaune qu'il cessa en avalant cul sec son verre. « Eh bien, si maintenant on se coltine des batardés semi loup, semi vampire, j'aurai peut-être dû rester là où j'étais, c'était paisible. » Plaisanta-t-il en un regard à l'intention de l'unique sangsue de la demeure, unique coupable de sa mort. Mason leur fit signe de reprendre, il écoutait attentivement, après tout si d'autres créatures plus puissantes et dangereuses avaient vu le jour le temps de son passage de l'autre côté, il préférait en savoir assez pour protéger les siens contre cette menace et, ce que déduit subitement le sorcier, venait de faire tilt au même instant dans l'esprit vif du loup, si Dagan voulait le sang de Tatiana, alors il savait parfaitement ce qu'il faisait. « Deux secondes... t'es pas entrain de nous dire que ce monstre est en pleine mutation alors qu'il est raide mort, que je l'ai moi même vu crever tout comme Julian ? » Un sourire certain aux lèvres, Mason s'attendait à tout sauf à ce qui allait lui péter au visage.

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Mar 21 Jan - 22:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Entrant dans la maison, Julian regarda rapidement autour de lui machinalement, avant de poser ses yeux sur Damon qui prenait soin de la jeune femme. Intrigué tout de même, car Damon se souciait bien souvent de sa personne et pas vraiment des autres, du moins pas dans de petites attentions comme celle-ci, il ouvra grandes les oreilles quand il parla d’Elena. Il avait jamais trop aimé cette fille, déjà parce qu’elle était vampire, en plus parce qu’elle avait donné son sang à Dylan alors qu’il lui avait hurlé de rester en place lors de son accouchement, et aujourd’hui pour faire mains massacres d’êtres humains. Cette fille se voyait condamné l’entrée de sa maison, et si il la voyait trainer dans le jardin nulle doute qu’il s’en chargerait feintant de l’avoir confondu avec un renard. Ce qu’il apprit le mit un peu sur le cul, plus de fiançailles, plus de couple, Elena c’était du passé, et d’un sens Julian était ravi, car il n’aurait pas à la tolérer ici et maintenir son envie de la dégommer par respect pour un ami. Pour lui la vampire était une gosse immature, tête brulée et incontrôlable, déjà qu’il avait du mal à piffer les vampires alors là autant dire qu’elle creusait toute seule sa propre tombe. Verre en main, Julian recracha presque le liquide dans sa bouche quand il entendu « Mon cœur », il avala tout rond avant de froncer des sourcils regardant Mason et répétant juste en faisant bouger ses lèvres le surnom qu’il avait donné à cette jeune femme. Ashur ne lui avait rien, pas de bobo, pas de préjudices comme la jeune compagne de Mason, d’un sens ceci soulageait Julian, ils étaient sans doute arrivé à temps. Il resta debout, lui octroyant un hochement de tête quand elle les remercia et la regarda filer vers la cuisine, ouvrant les lèvres comme pour poser des questions et se ravisant. Vraiment Julian ne pigeait rien du tout, il avait loupé un tome dans la vie de Salvatore.

« Qui était ce mec et que voulait-il à Ma femme dont le sang macule TA chemise Rintintin? »

« J'ai simplement épongé une plaie, rien de plus, pour le reste interroge le sorcier Dracula. »

- Ashur Dagan un loup psychopathe qui s’amuse à trouver des nénettes, les drogues, les tortures, les violes et les tues… Quand tu dis ta femme c’est au sens propre ou figuré ? Dit il en se grattant l’arcade ne pigeant plus rien.

Mon sang… Il a pris mon sang… Hayley, la louve que Niklaus a mis enceinte, peut visiblement engendrer des hybrides par le biais de son enfant… mais pour achever la transformation, il faut le sang d’une Petrova… je suis la dernière humaine… Il savait que je viendrais… sans doute m’a-t-il observé… il était soucieux de ne pas me faire de mal, craintif que Damon, Niklaus enfin mon entourage ne se jette à ses trousses…  Il m’a… administré un tranquillisant, puis quelque chose qui a stoppé ma magie… je sais pas où il m’a mené, j’avais les yeux bandés…

- Faut que je m’assoie… Ressers m’en un…

Dit il en secouant la tête rivant son verre au torse de Damon et prenant place sur le canapé où il se massa une tempe. Petrova, sang, Niklaus, Julian assemblait tout dans son crane progressivement. Mais surtout il était intrigué par les rondeurs du ventre de la jeune femme, si elle était l’épouse de Damon comment elle avait pu tomber enceinte ? Et puis d’abord Damon papa quoi rien que ça lui fit ouvrir les yeux en grand en fixant son ventre. Avant de tourner le menton vers Mason qui s’exprimait.

« Je regrette déjà de poser cette question mais, vous voulez pas être un peu plus précis, ou alors me filer de quoi noter ? On a sur le dos d'autres choses que les sorciers, vampires et loups ? Un truc nommé Hybride ? »

- Niklaus a brisé la sortilège qui bridait son statut de loup, il est hybride depuis quelques mois déjà, mi loup mi vampire… Pour engendrer des semblables il doit faire boire son sang, tuer la personne et ensuite faire ingérer le sang d’un double Petrova… parce que ce sang est à l’origine des vampires… Comment tu peux pas savoir ça en vivant ici ?

Demanda t-il en ouvrant de grands yeux, tout le monde, du moins tout ceux qui avaient connaissance des loups, des vampires et des sorciers savaient pour Niklaus.

« Eh bien, si maintenant on se coltine des batardés semi loup, semi vampire, j'aurai peut-être dû rester là où j'étais, c'était paisible. »

Julian suivit le regard de Mason qui se plantait sur Damon, et fit une drôle de moue. Bon sang c’était quoi tout ce bordel ? Un instant il réfléchit, où aurait pu être Lockwood durant des mois pour ne pas savoir une telle chose ? Julian secoua la tête, sentant déjà son esprit s’embué de questions sans réponse. Damon fit mouche en parlant de Dagan et de sa future nature.

- Il est pas mort… magnifique…

« Deux secondes... t'es pas entrain de nous dire que ce monstre est en pleine mutation alors qu'il est raide mort, que je l'ai moi même vu crever tout comme Julian ? »

Julian hocha grossièrement de la tête en le regardant avant de boire son verre et de se gratter à nouveau l’arcade. C’était vraiment la merde, ils venaient d’offrir à cet animal un nouveau statut sans même le vouloir. Désormais ce type allait officier auprès des femmes en tant qu’hybride et non plus en tant que loup, autant dire que les futures victimes qu’il ferait, n’aurait que très peu de chance de s’en sortir. Un instant il remonta le bout du nez vers Damon.

- Faut prévenir ta copine Liz qu’un violeur sévis en ville, je sens qu’on va retrouver des cadavres d’ici quelques jours…

Amer, en colère de n’avoir su ce détail avant, ainsi ils lui auraient arraché le cœur, Julian repensa aux paroles de Dagan envers la compagne de Mason. Elle était une des rares victimes ainsi que Dylan à avoir pu s’échapper. Si l’Originel ne l’avait pas sortit de là, tout comme Julian l’avait fait auprès de son épouse, elles seraient mortes et enterrées quelque part. Une unique chose le rassurait, aujourd’hui il ne pouvait plus entrer à sa guise dans les domiciles Dylan, Elyan, Lola et le petit Lucas étaient donc en sureté au sein de leur propriété. Néanmoins Julian redoutait une potentielle vengeance.

- Va falloir le trouver et vite le tuer avant qu’il se venge. Dylan et Lola sont les seules victimes à avoir pu s’échapper et vu les paroles qu’il a tenu à l’encontre de ta compagne Mason, je redoute qu’il se venge ou achève son travail… Tatiana visiblement il avait pas l’intention de la tuer…

La jeune femme sembla confirmer, Dagan redoutait l’acharnement de son entourage. En même temps elle comptait des Originels à sa botte, et Dagan ne ferait jamais le poids contre Niklaus ou Elijah. Il se fit silencieux, les laissant parler entre eux, avant de sentir son téléphone vibrer et de le sortir de sa veste. Paul Lewis… Julian se souvenait qu’il devait passer à la villa pour lui parler d’un truc important, sans doute Dylan l’avait mis au courant quant à sa petite croisade. Il secoua de la tête.

- Paul… ouai ça va t’en fais pas, ménage ton petit cœur… Non j'ai pas tué Mason promis... Dit il en un sourire avant de fixer le ventre de la jeune femme … t’aurais pu me dire que Damon était marié et que sa compagne était enceinte… allo ? Paul ?

Julian plissa des yeux, en scrutant son téléphone, passant sa langue sur les lèvres. Paul avait raccroché précipitamment. Il poussa un soupir avant de regarder Damon.

- Attend toi à le voir débarquer… Dit il en un sourire connaissant très bien le blondinet  Rien à voir avec Dagan mais… comment ça se fait qu’elle est enceinte… je sais que c’est pas toi le père mais… Je comprends rien là faut m’expliquer je nage… T’es marié, et j’ai pas été invité !


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Ven 24 Jan - 15:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sa belle revint, il resta logé sur le bras du sofa tandis que les conversations y allait bon train, Katherine à l'étage, à se terrer Dieu sait où après avoir entendu le loup, il rêvait d'un moment paisible loin des divers choses néfastes qui ne faisaient que lui pourrir l'existence. D'abord Bonnie, ensuite Julian, Mason et la rage qui filait doucement dans ses mains rivées au verre -qu'il vida d'une traitre- concernant ce qu'un plausible hybride, d'après ce qu'il retenait des mots de tout ce beau monde, invité dans le salon, servait sans plus se préoccuper de la vie en générale. Tatiana leur servit sur un plateau les sublimes pouvoirs de son sang, Mason n'y comprenait absolument -et pour cause il était mort avant que cette vieille branche de Klaus brise la malédiction dont il avait hérité-, et Gates cousait de fil en aiguille un semblant de tissu qui se rapprochait vraiment bien de la réalité, sommes toute, ils étaient encore loin du compte et le sorcier, qui reprochait à Snoopy ici présent de ne pas être la page, ne l'était clairement pas lui même non plus. Pour l'aider à y paner quelques broutilles, Damon se remit sur pieds et joua avec le verre vide que riva Dumbledor à son thorax avant de le remplir et le lui remettre. Les yeux roulants dans leurs orbites alors qu'il usait de quelques sarcasmes à l'intention du loup rivant un regard entendu dans celui de Salvatore qui lui fit un clin d’œil en lui dédiant son propre verre, Damon soupira comme si l'évidence même était là et que Julian était incapable d'y coller son nez.

Parce que je l'ai tué... Tous se tournèrent vers lui tandis que Mason lui offrait un sourire en disant long sur ce petit moment près de la cheminée. Woo, le passé c'est le passé non? sinon j'pense pas que vous seriez présents si vous saviez la moitié des choses que j'ai fait en cent soixante treize ans. Les sourcils arqués, Damon considéra le fabuleux facepalm que s'octroyait Mister Gates et revint s'assoir au bord de l'accoudoir, une main à la nuque de Tatiana, une jambe en équerre sur le genou. Bref, passons sur mon époque "tueur en série" et venons en au fait! Vous l'avez, enfin... tu l'as tué comment ce pervers sans foi ni loi? que j'ai de quoi être dégouté de n'pas l'avoir fait moi même? Lorsque Mason sourcilla, croisant les prunelles béates de Julian, Damon ouvrit de grands yeux, bouche en cul de poule avant de perdre patience. Bien, je vois qu'on a pas suivi les cours d'histoire de la ville lorsqu'on était scolarisé, ni même envisagé l'option "arracher le coeur" ou, encore, "décapiter" pour être certain d'obtenir vingt sur vingt?

Il est pas mort… magnifique… Julian claqua les paumes sur ses genoux, enfin un éclair de génie digne du sorcier.

Dis moi tu prends des substances illicites en ce moment ou, des champignons, tu fumes avec Lewis où c'est ton beau frère qui te rend aussi long à la détente? Damon trempa les lèvres dans son verre en une moue boudeuse.

Deux secondes... t'es pas entrain de nous dire que ce monstre est en pleine mutation alors qu'il est raide mort, que je l'ai moi même vu crever tout comme Julian ? Cette fois Salvatore abandonna les caresses à la nuque de sa femme et claqua des doigts en un immense sourire.

Mon dieu, je vois que la lumière s'allume Lockwood, merveilleux, œcuménique même... Sarcastique, agacé de ne pouvoir tenir cette bestiole abandonné Dieu savait où en ville, Salvatore songeait déjà à la prochaine façon dont il traquerait l'hybride et lui ferait regretter d'avoir pompé le sang -aiguille ou non- de SA sorcière. D'autres suggestions ? un cour de chasse aux monstres ?

Faut prévenir ta copine Liz qu’un violeur sévis en ville, je sens qu’on va retrouver des cadavres d’ici quelques jours… Amer, tout comme Damon, Julian était désormais sur la même longueur d'onde, enfin... à une onde prêt, il n'avait pas l'intention de laisser le shérif tenter de mettre les menotte à Chubaka, peut-être ferait-il mieux, un sourire agrandit ses lèvres d'ailleurs.

Ou on sort nos fourches et nos torches et on toque gentiment chez lui en lui demandant de bien vouloir quitter la ville sinon on le tue. Sarcastique, Damon était clairement en forme depuis son entrevue avec Bonnie, il avala une rasade de son verre et arqua les sourcils, le regard plus sérieux. On demandera une réunion du conseil, Mason en faisant parti maintenant, les chasseurs du maire traquent, on les filent, on lui tombe dessus et on lui paye un aller simple pour l'autre côté, et toi tu secoue ta jolie baguette magique pour que ça soit JUSTE un allé sans retour possible...

Va falloir le trouver et vite le tuer avant qu’il se venge. Dylan et Lola sont les seules victimes à avoir pu s’échapper et vu les paroles qu’il a tenu à l’encontre de ta compagne Mason, je redoute qu’il se venge ou achève son travail… Attentif aux réactions des gens l'entourant, conscient que son épouse était passée par une belle porte, ce qui soit dit au passage n'empêcherait pas le vampire de démembrer ce rampant nuisible aux dents longues, il manqua de s'étouffer avec la gorgée en bouche lorsque Gates termina sa tirade. Tatiana visiblement il avait pas l’intention de la tuer…

Je t'en prie, dis tout de suite qu'elle est pas désirable, ni même assez alléchante pour qu'un sérial killer, violeur, et dieu sait quoi d'autre, daigne bien vouloir l'entrevoir comme une proie sexuelle. Lorsqu'il vit le plissement de nez écœuré sur le faciès charmant de sa douce, Damon sourit et arqua les sourcils. Pas que ça m'aurait plu, je dis simplement ça car personnellement si j'étais à sa place cette idée m'aurait peut-être... quand elle pinça les lèvres en un air froissé, songeant déjà à la possible gifle mentale qu'il se mangerait ou encore la migraine, Damon pointa l'index vers le ciel et ouvrit grand bouche et yeux. peuuut-être, et j’insiste là dessus, traversé l'esprit... si, j'étais pas uni à toi, devant ce cher vieux barbu et... enfin dans le passé, lointain... très lointain. Salvatore se redressa, choppant le verre de Mason au passage pour le resservir. Une autre gamelle, Uhm?

Rictus aux lèvres derrière le bar, attentif au goulot qu'il plongeait dans le récipient, Damon redressa ses iris bleus dans ceux de Gates qui répondait au téléphone. Paul Lewis en personne dans le microphone, il avait eu un message de sa part, lui souhaitant ses vœux pour la nouvelle année puis pour le remercier de l'écran plat grandeur nature livré chez lui. Lewis... en songeant à ce type Damon eut un large sourire, il ne lui avait toujours pas demandé de sang pourtant Salvatore regrettait déjà d'avoir à porter un costard sombre afin d'assister à ses potentielles funérailles, le chasseur était un atout dans la manche de qui le comptait dans son clan mais aussi un ami précieux pour le buveur de sang. Contre toute attente, alors qu'il était sous la coupe de Kol et qu'il avait achevé froidement la petite ami du traqueur à bague, Damon s'était vu pardonné par ce dernier et cette sorcière désormais caspérisée à plein temps. Revivant quelques brides de moments auprès de Bella, des prises de becs en sarcasmes jusqu'au rire et sauvetage, Salvatore émit un rictus et reboucha la bouteille, visiblement, d'après les regards que lui servait Mason, il était lui aussi au courant que la petite amie de Paul avait passé l'arme à gauche sous ses doigts, un point commun indéniable entre le loup et la sorcière en herbe qui avaient peut-être dû se croiser au grand Pub de l'au delà surnaturel pour qu'il le fixe ainsi avec un sourire certain. Salvatore s'en voulait pour la brunette, il n'était pas lui même mais elle avait trinqué toujours dans ce même et unique but vain, désormais bien mort pour lui, ne demandant plus qu'à être enterré profondément lorsque Mademoiselle daignerait assumer et se pointer, le cas Elena Gilbert. Un long soupir quitta sa gorge, avant l'arrivé de Gates et Lockwood, il avait mis au courant Bonnie, avait clairement vociféré sa rage concernant son ex copine, à cette magicienne à qui il ne pouvait pourtant pas en vouloir pour être proche d'une « amie », telle que l'avait décrite Elena à l'époque, qui ne méritait nullement son attention pour s'être fichue d'elle autant qu'elle s'était payée la tête des deux Salvatore. Perdu dans ses pensées, les yeux dans le vide un instant, les lèvres de Damon s'étendirent en une torsion à leur coin, l'oreille tendue sur Pierce qui faisait bien trop de bruit et attirait, sans le désirait sans doute, l'oreille de Mason qu'il voyait pointé le visage vers les escaliers.

Attend toi à le voir débarquer… Concilient quant à la venue prochaine de Paul, subitement il croisa les yeux de Tatiana qui savait le blondinet chasseur et capable d'ouïr parfaitement mais il était trop tard pour dire non, et surtout, Paul n'était pas du genre à se laisser berner par une fausse excuse... Les yeux ronds plongés dans ceux de sa belle, il gesticula et haussa les épaules, pointant les marches du menton à plusieurs reprises. Rien à voir avec Dagan mais… comment ça se fait qu’elle est enceinte… je sais que c’est pas toi le père mais… Je comprends rien là faut m’expliquer je nage… T’es marié, et j’ai pas été invité ! Le tympan attentif, Damon fronça les sourcils quant aux phrases du sorcier et fronça les sourcils en un air presque offusqué, avant de répondre, il lui demanda une seconde, histoire de mettre au parfum Pierce planquée à l'étage.

Je te préviens snowball, si j'monte et que je te prend à saccager mes chemises, ça va aller mal!!! Désolé, le chat... Lança-t-il, immédiatement les bruits cessèrent et il sourit en reprenant le fil de la conversation, le regard du sorcier et celui du loup pendus à ses lèvres concernant son épouse. Qui te dis que je suis pas le père ? Je sais encore comment on fait les bébé mon vieux, tu m'prends pour qui ? Un curé? Un rictus quitta ses lèvres lorsqu'il dépeignit l'air ahuris du sorcier aussi vif d'esprit que lui. Et le « t'es marié », tu le prononce comme si c'était le scoop du siècle et qu'ça relevait du miracle, je devrai m'offenser pour moins qu'ça tu sais, on voit que t'as jamais couché avec moi, dieu merci d'ailleurs, sinon tu comprendrais pourquoi elle est enceinte et porte l'alliance de ma très chère maman... en ce qui concerne le mariage, dis toi que la dernière fois que j'ai envoyé des cartons d'invitations j'ai pu les brûler car l'heureuse élue était complètement tarée... Un clin d’œil taquin, un sourire divin aux lèvres, Damon invita la jeune femme à éclairer les lanternes grésillantes des deux jeunes hommes ici présents et, si toutefois Lewis arrivait entre temps, ainsi qui voudrait pourrait lui faire un cour sur « comment faire un bébé en étant mort depuis plus d'un siècle? ».

© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Damon Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Jeu 30 Jan - 13:56

Tatiana écoutait les différents échanges entres les trois hommes présents. Dos à tous, elle scrutait avec attention les abords du bois autour du manoir, en laissant son oreille prendre connaissance des éclairs de génie des uns et des autres. Ashur Dagan semblait être un personnage des plus viles, et il ne s’en était pas caché auprès d’elle, néanmoins, elle ignorait ses frasques et le nombre de victimes qu’il avait pu faire. Un frisson glacial parcouru l’échine de son dos quand elle entendit parler de viol, des deux compagnes du sorcier et du loup, et un instant son regard se posa sur le plus affecté par la chose. Elle sentait ses émotions, la peine, la déchirure qu’il ressentait sans doute avait il des images atroces en tête de sa compagne, cette rage qui ancrait ses vaines, à lui en faire pâlir les phalanges lorsqu’il serrait les poings.

- Va falloir le trouver et vite le tuer avant qu’il se venge. Dylan et Lola sont les seules victimes à avoir pu s’échapper et vu les paroles qu’il a tenu à l’encontre de ta compagne Mason, je redoute qu’il se venge ou achève son travail… Tatiana visiblement il avait pas l’intention de la tuer…

Mason arborait un faux calme, elle le sentait bouillir à l’intérieur de lui-même à l’instar de Gates qui était préoccupé. Lui semblait plus occupé à préparer l’avenir, à contrer les futurs attaques de Dagan qui d’après ses dires, reviendrait à la charge pour se venger, et surtout parce que leurs compagnes étaient les deux uniques survivantes de l’enfer qu’elles avaient vécu. Tatiana regarda Julian et hocha de la tête à ses paroles, Ashur l’avait relâché dans un endroit où il la savait à l’abri signe qu’il tenait ses engagements aussi surprenant soit il. Néanmoins, elle savait qu’elle ne pouvait pas offrir sa confiance à un homme qui l’avait kidnappé pour son sang, et dont les narines étaient embrumées de cocaïne.

Je t'en prie, dis tout de suite qu'elle est pas désirable, ni même assez alléchante pour qu'un sérial killer, violeur, et dieu sait quoi d'autre, daigne bien vouloir l'entrevoir comme une proie sexuelle.

Les yeux de la sorcière s’écarquillèrent alors qu’elle plissait du nez avec dégout. Qu’elle soit pas désirable pour ce loup en pleine mutation lui était bien égale, comme tout autre homme d’ailleurs, du moment qu’un seul homme n’avait d’yeux que pour elle.

Pas que ça m'aurait plu, je dis simplement ça car personnellement si j'étais à sa place cette idée m'aurait peut-être...

Tatiana manqua de s’étouffer en entendant la suite, elle fixa Damon sur un air « je t’en prie poursuis mais fais gaffe à ce que tu vas dire ». Non pas qu’elle le giflerait ou l’assassinerait de paroles amers, ce n’était clairement pas son genre, mais au moins elle ne resterait pas sur une situation ambigüe.

peuuut-être, et j’insiste là dessus, traversé l'esprit... si, j'étais pas uni à toi, devant ce cher vieux barbu et... enfin dans le passé, lointain... très lointain.

Un sourire sur les lèvres, elle secoua de la tête, choppant son crâne entre ses paumes pour déposer un baiser sur ses cheveux, avant de l’entendre parler à Mason comme à un petit yorkshire. Déjà qu’il l’avait tué, il pouvait au moins faire preuve de plus de délicatesse, mais voyant le peu de réaction du jeune loup, elle ne doutait pas qu’il connaisse parfaitement les sarcasmes et petits tours de son époux. Elle les laissa reprendre le cours de leur conversation, prêtant parfois une oreille, se contentant de s’assoir sur le canapé en poussant un soupir, prenant un coussin entre ses mains en songeant à diverses choses… surtout à son sang. Ashur ne serait sans doute pas le dernier à le vouloir, elle connaissait Klaus cruel avec ses ennemies, capable de leur offrir une mutation sans l’achevé, et elle ne doutait pas qu’ils viendraient frapper à sa porte pour ne pas mourir. Subitement elle entendit du bruit à l’étage, un objet qui roulait sur le sol, et lorsqu’elle croisa le regard de Damon, puis le menton de Mason qui se dirigeait à l’étage elle se raidit.

Rien à voir avec Dagan mais… comment ça se fait qu’elle est enceinte… je sais que c’est pas toi le père mais… Je comprends rien là faut m’expliquer je nage… T’es marié, et j’ai pas été invité !

Je te préviens snowball, si j'monte et que je te prends à saccager mes chemises, ça va aller mal!!! Désolé, le chat...

- Laisse ma boule de poile vivre en paix… Dit elle en un petit sourire complice.

Qui te dis que je suis pas le père ? Je sais encore comment on fait les bébé mon vieux, tu m'prends pour qui ? Un curé? Et le « t'es marié », tu le prononce comme si c'était le scoop du siècle et qu'ça relevait du miracle, je devrai m'offenser pour moins qu'ça tu sais, on voit que t'as jamais couché avec moi, dieu merci d'ailleurs, sinon tu comprendrais pourquoi elle est enceinte et porte l'alliance de ma très chère maman... en ce qui concerne le mariage, dis toi que la dernière fois que j'ai envoyé des cartons d'invitations j'ai pu les brûler car l'heureuse élue était complètement tarée...

Tatiana déglut un instant en songeant à Elena sa double, sa descendante qui avait éperdument aimé le vampire tout comme elle l’aimait aujourd’hui. Du moins, c’est ainsi qu’elle voyait la chose, que son amour était sans doute aussi fort et puissant que celui qu’elle portait à Damon avant qu’il ne rompe leurs fiançailles. Un instant alors que Julian et Mason posaient leurs regards sur elle, elle sentit un sentiment de culpabilité envahir ses veines, avant de se reprendre. Elle n’avait pas à se sentir ainsi, Elena n’avait pas donné signe de vie depuis leur rupture, et si elle n’était pas intervenue, Damon ne foulerait plus ce monde. Elle l’avait aidé, elle l’avait protégé, et elle où était elle tout ce temps ? Jamais elle n’avait pointé le bout de son nez au manoir pour lui clamer son amour, alors elle n’avait pas à se sentir égoïste ou prise de remords. Voyant qu’il attendait des réponses, Tatiana sentit soudainement une chaleur combler son corps, elle riva son regard sur sa main, voyant ses veines se gonfler et la bague qu’elle portait au majeur scintillé un court moment. L’anneau qu’elle portait, ou du moins le morceau de métal forgé, était à son doigt depuis plus de mille ans, à l’intérieur quelques signes magiques y étaient gravé et c’est ainsi qu’elle comprit qu’elle était à nouveau en pleine possession de ses moyens. Un sourire combla son visage et elle remarqua les sourcils arqués sur sa petite absence.

- Désolé Dit elle en remettant une mèche de ses cheveux derrière son oreille Damon dit la vérité, il est le père de notre fille… Les esprits de la maison des sorcières ont fait rebattre son cœur durant quelques minutes… Je suis à l’origine des vampires, mon sang coule dans chacun d’eux, je suis l’unique humaine liée à eux…  

L’un des hommes conclu parfaitement la situation et elle scruta un instant Damon, avant d’entendre à nouveau boom à l’étage. Elle se redressa vivement, posant ses mains sur les épaules de Damon, lui délivrant un doux baiser.

- Si tu touches à un poil de mon adorable chaton je te file la migraine du siècle.

Dit elle en lui délivrant un clin d’œil avant de filer à l’étage. Elle marcha doucement avant de croiser le minois de Katherine, de poser son index sur sa bouche, et l’autre contre son oreille. Elle lui attrapa la main, et fila dans la chambre de Damon, empoignant un bloc note et écrivant dessus « Mason est attiré par l’étage, soit prudente… je vais limiter la casse, mais essai de faire le moins de bruit possible. Reste ici, c’est la pièce la plus éloignée du salon. » En voyant le hochement de tête de Katherine elle lui adressa un sourire et déposa un baiser sur sa joue, avant de refermer la porte de chambre. Tatiana ferma les yeux, posant les mains contre les murs et chuchota quelques mots du moins elle les souffla presque de manière inaudible, avant de créer un barrage entre les mouvements de sa descendante et les hommes à l’étage. Lorsqu’elle redescendit, elle interrogea Damon du regard pour s’assurer qu’il ne percevait plus rien, et son hochement de tête lui donna le sourire. Gates posa la fatidique question sur sa grossesse, et l’étrange évolution qu’elle prenait. Tatiana riva une main sur son ventre et pinça des lèvres.

- Elle grandit plus vite… je ne sais pas si ça continuera ainsi à sa naissance… Gates lui parla d’Elyan et lui indiqua qu’il avait trouvé un sortilège pour stopper la croissance en cas de besoin. Elle le remercia d’un sourire avant de scruter Mason - Tu as des enfants Mason ?

Lorsqu’il répondit, un cri strident derrière elle la fit sursauter au point d’en faire tomber un bibelot. Elle posa sa main sur son cœur, voyant le grand blond qui était venu sonner quelques semaines plus tôt, il lui délivra une boutade quant à sa main posé sur son cœur et elle lui sourit, le regardant prendre place comme à la maison. Vraiment ses quatres garçons étaient tous différents, de races différentes, mais elle ne doutait pas un instant de leur futures loyauté.



Tatiana P. Salvatore
«I am alive for you... for us.»

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Lun 10 Fév - 16:34



-Quand les opposées se rapprochent-


Le sujet tourna rapidement autour du ventre rond du sosie de Pierce et Gilbert, Mason ne la quittait pas des yeux, ou si mais uniquement lorsque les yeux perçants de Damon l'intimait à relâcher la pression, il était mort une fois sous la main de ce type et le savait assez incisif dans ses manières d'agir... Cependant ici aucune hostilité ne demeurait, certes cet abruti s'était abreuvé à la gorge de sa louve mais ne l'avait pas tué, visiblement il n'était plus lui même et ne voyait en elle qu'une façon plaisante de passer le temps. Les lèvres au bord du verre, Mason lâcha un rictus en imaginant Lola lui coller ses phalanges repliées en pleine mâchoire, elle avait plus de force, était plus capable de se défendre et nul doute que si elle croisait ce grand brun il mangerait la poussière deux secondes. Un instant le groupe le fixa et il secoua la tête pour leur faire signe de reprendre, il écoutait attentivement, d'après Damon l'enfant à naître était bel et bien de lui, un sorte de présent fait par des sorcières, visiblement les mêmes que celles de la baraque où il avait attendu leur ennemi auprès de Gates... Mystic Falls était comblé de mystère, il ne doutait plus de grand chose depuis longtemps, mais si on lui avait tenu de tels propos quatre cinq ans plus tôt, Lockwood aurait sans doute fait analyser le bourbon des verres qu'ils sirotaient tranquillement, juste au cas où. Perdu dans les conversations, il pensa derechef à Lola et ce qu'elle avait vécu avec l'enfoiré qui aurait dû nourrir les vers plutôt que de se voir offrir une seconde chance qu'il négligerait sans doute comme la première, un connard restait un connard, il n'y avait qu'à voir l'ex de Marquez, cet imbécile lui avait quémandé un enfant, lui avait demandé sa main pour ensuite l'abandonner avec le petit devant l'autel. Les doigts serrés au verre, Mason ancra d'avantage le dos au dossier et passa la main sur ses traits tirés, Nero et lui devaient s'occuper de lui mais n'avaient pas encore rassemblé assez d'information, il fallait savoir être patient et frapper au bon moment, là où ça ne louperait pas comme pour Dagan.


L'esprit perdu au cas Franck, subitement un bruit retint son attention, pas n'importe quel claquement de porte ou autre mais bien un bruissement subtile provenant de l'étage. Sourcils froncé, le loup fit vaciller son regard vers la montée des marches qu'il voyait aisément depuis sa place et prêta l'oreille. Damon menaça on ne sait qui en lui servant un sourire étrange. Des choses à cacher Salvatore? Interrogea-t-il en suspendant les lèvres au verre pour s'abreuver.Les lèvres de Mason se fendillèrent et il logea le regard sur la brunette qui s'empressait vers l'étage. Y avait-il quelque chose où quelqu'un qu'il ne devait absolument pas voir ici ? S'il s'agissait de Stefan grand bien lui fasse, il n'avait rien à reprocher au frère de Damon, peut-être de vilains coups échangés mais Lockwood n'avait pas été tout blanc autrefois, parfois il fallait savoir avouer ses fautes. Lorsque la jeune femme revint, il remarqua l'absence de mouvement à l'étage et tiqua en un claquement de langue. Soit disant un chat, d'après ce qu'elle servait, un chat peu habile dans ce cas ou encore... un mensonge. L'ouïe et le regard toujours perdu vers l'escalier, il n'entendit plus un traître mot concernant l'enfant qu'elle portait et ne sortit de ses songes que lorsque Tatiana s'adressa directement à lui. Tu as des enfants Mason ? Un silence étrange s'empara du salon jusqu'à ce qu'il considère enfin la question qu'on ne posait qu'à lui. Excusez-moi hum... Replaçant sa jambe au sol, il avança le torse et revint à lui. Un petit garçon et un bébé à venir... d'après un phénomène que je n'explique pas Lola est persuadée qu'il s'agit d'une petite fille. En parlant de ses mômes, un sourire immense élargit les lèvres du loup qui perdit son regard au tapis sous ses semelles. Il rêvassait debout, amoureux de ses gosses tout autant qu'il aimait son unique amour. Il redressa enfin les prunelles et rit lorsque Damon évoqua Lucas. Il a pas un bon souvenir de toi, parait que tu voulais tuer son lapin... c'est un chouette gosse, j'ai tenu à signer quelque papiers plus officiels pour qu'il voit que j'suis comme son père et pas simplement le copain de sa maman. Lockwood échangea un regard entendu avec le vampire, il ne lui en voulait pas pour le passé ni plus pour avoir étanché sa soif au cou de sa belle, après tout s'il avait rencontré cette fille et lui avait porté attention c'était car ce grand brun lui tournait autour et que, premièrement, il voulait la préserver elle et Lucas, il avait été loin de penser qu'au final il serait lié à cette jeune femme au delà de l'amour lui même. Perdu aux pensées douce de Marquez et de son ventre un peu plus rond, du petit qui devait sans doute jouer avec son équipement de foot qu'il lui avait offert à Noël, Mason tourna rapidement les yeux vers l’énergumène qui franchissait l'entrée en un fracas monstre accompagné de cri strident à faire dresser les poils de quiconque. Lewis, le fameux chasseur inventif venait se joindre au groupe, pas étonnant de sa part, ce mec était un vrai concierge bien qu'il savait tenir sa langue quand il le fallait, et ce sans qu'on ne soit forcé de le lui dire. Mason leva son verre dans sa direction en un sourire amical et la conversation reprit de plus belle, Paul présent, il fallait s'attendre à tout sauf à pleurer autrement que de rire.

Revenir en haut Aller en bas
Julian Gates

avatar
Messages : 90
Emploi/loisirs : Chef d'entreprise
MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason) Lun 10 Fév - 22:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gates :

Julian était très intrigué par cette grossesse, et voulait en savoir davantage. Il savait combien tant de choses étaient possibles dans ce monde, mais il préférait avoir des sources et explications fiables plutôt que de se fier à des ragots. L’explication ne tarda pas à venir à lui, Tatiana était une sorcière, visiblement aimée des siennes, à tel point qu’elle avait offert à Damon un cœur battant suffisamment longtemps pour qu’il puisse lui offrir un enfant. La jeune mariée compléta les quelques informations manquantes, visiblement son sang, celui à l’origine de la race vampirique était l’unique capable d’enfanter des vampires se retrouvant avec un palpitant en vie durant quelques minutes. Autant dire que ceci pourrait intriguer bien des personnes, et sans doute attisé l’envie chez certains vampires en mal de famille. Julian restait silencieux, écoutant tous les détails qu’on lui fournissait, ce soir il se coucherait moins con et avec des connaissances qui pourraient peut être lui servir à l’avenir après tout. Le sorcier ne prêtait pas du tout attention à ce qui se passait à l’étage supérieur et lorsqu’on parla d’un chat il sourcilla avant de lancer un sourire en coin à Damon. Monsieur Salvatore serait il plus docile avec son épouse qu’à l’accoutumé ? Lui qui jouait de sarcasmes en tout genre avec Elena, allant même à se faire réprimander comme un gamin devant la foule, arborait une facette avec elle qu’il ne lui connaissait pas. Mais quel homme pourrait lui jeter la pierre sachant que tous changeaient un minimum aux côtés de l’élu de son cœur.

- Elle grandit plus vite… je ne sais pas si ça continuera ainsi à sa naissance…

Il se redressa doucement sourcillant, alors qu’il joignait ses deux mains devant lui en passant sa langue sur sa lèvre. Il releva le menton vers la jeune femme puis vers Damon, les regardant tout deux tour à tour.

- Dylan aussi a eut une grossesse éclaire… trois semaines et Elyan était là… Deux trois mois et elle arborait déjà le physique, l’intelligence et le savoir d’une enfant de huit ans… J’ai mis tout ce temps à trouver une formule pour la stopper et qu’elle reprenne une croissance normale, si vous avez besoin, dite le moi, je viendrais vous aider…

Si on avait dit à Julian un an et des brouettes plut tôt qu’il aurait offert son aide à un vampire, il se serait bien marré avec son verre de cognac, mais ici, Damon au même titre que Tatiana désormais, était un ami de la famille. Et dans son entourage on s’entraidait, on ne refermait jamais sa porte sauf sous trahison. Tout le monde connaissait Julian et son code d’honneur dont il ne démordait qu’à de rares occasions comme pour les deux créatures faces à lui. La jeune femme arborant le même faciès que l’ancienne compagne de Damon, semblait plus douce, plus humaine, et au moins elle ne boufferait personne, autant dire qu’il l’aimait déjà bien. Elle s’intéressa à la vie famille de Lockwood qui semblait aux abonnés absents un court moment avant de se reprendre.

Un petit garçon et un bébé à venir... d'après un phénomène que je n'explique pas Lola est persuadée qu'il s'agit d'une petite fille.

- Peut être que votre nature lui permet de ressentir des choses va savoir. Un conseil ne jamais contrarié une femme enceinte. Dit il en un sourire, c’était du vécu !

Il a pas un bon souvenir de toi, parait que tu voulais tuer son lapin... c'est un chouette gosse, j'ai tenu à signer quelque papiers plus officiels pour qu'il voit que j'suis comme son père et pas simplement le copain de sa maman.

Julian remonta ses yeux vers Damon en secouant de la tête, décidément il était irrécupérable. Le geste du loup était tout à fait honorable, et pour un peu il montait dans l’estime de Gates sans qu’il n’en pipe mot. Construire une famille, la souder était une chose importante de son point de vue, elle était un pilier fondamental pour un homme. C’était sur ça qu’il pouvait se reposer, l’unique cocon où il ne risquait rien, et surtout l’unique chose qui lui donnait le force de se battre, le courage d’affronter maintes tempêtes. C’est à ce moment précis que Paul Lewis fit son entrée.

Lewis :

La nouvelle était immense, incroyable et Paul n’avait eu d’autre choix que de raccrocher au nez du sorcier pour prendre la route. Dans une tenue tout à fait atypique en même temps il était entrain de jouer à la console pénard sur son canapé, laissant la gestion de la boutique à Vince pour la journée, afin de s’assurer qu’il s’en sortait tout seul. Tee shirt blanc, short bleu et pantoufle 3D homer simpsons, il se gara avec hâte, se cramant les doigts avec le restant de son pétard avant de courir comme il le pu jusqu’à la porte qu’il poussa dans un fracas.

- Mes bien chers frères dieu est là inclinez vous !!!

Hurla t-il dans l’entrée avant de progresser et trouver tout ce petit monde dans le salon, assit peinard et le reluquant. Un instant il fronça d’un sourcil, Julian en présence d’un loup, il avait loupé combien d’épisode ? Il savait que Gates avait aidé Mason quand Lola avait eu des problèmes, mais de là à se revoir. Un sourire gigantesque sur le visage, il scruta Tatiana et fixa son ventre. Merde alors Julian avait dit vrai. Il serra la main à tout le monde avant de venir comme un petit couillon vers Tatiana lui serrant la main à plus la lâcher.

- Salut… moi c’est Paul… Il pressa son index sur son ventre avant de se voir recevoir une tape sur sa main par Damon. Je voulais juste voir s’il était vrai… Il sourit grandement à Damon avant de lui sauter dessus pour le félicité, histoire de le faire bien chier devant son épouse. Secouant de la tête il s’affala sur le canapé, rivant ses jambes sur celles de Gates en un sourire de petit enfoiré, avant de le voir viré ses guibolles. Hé les gars confidences pour confidences, vous en voulez une bonne ? Je vais être papa ! Tous explosèrent subitement de rire, ce qui le fit se redresser et les regarder avec un sourire Y’a quoi de drôle ? Je déconne pas, ma copine est enceinte je vais voir sa pomme dans quelques jours. Bébé certifié made in Lewis ! Enonça t’il très sérieux.

- C’est quoi en faite là, la réunion des futurs papas ?

- Hein ? Qu’est ce qu’il dit le magicien d’Oz ?

Lorsqu’il vit le sourire de Mason qui levait doucement son index pour se manifester, Paul sauta du canapé et se jeta sur lui, aussi pour l’emmerder en criait « Mon gros loup », et lui grattant le haut du crane comme on le ferait à une bestiole. Puis il se marra comme un connard avant de mater Julian très sérieux.

- Tu es le maillons faible au revoir ! Dit il en lui pointant la porte avant de rire comme un connard.


Paul Lewis|Julian Gates|Stefan Salavatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
-Julian Gates-



Merci à Mel pour cette sign : Couleur rp = Lightblue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason)

Revenir en haut Aller en bas

Quand les opposés se rapprochent (Damon, Tatia, Mason)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Salvatore-