RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Histoires d'ex (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv) Jeu 6 Fév - 0:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les flammes dansaient dans l'âtre tout autant qu'elles paraissaient dévorer ces prunelles azurs plantées sur leurs contours. Un simple organe se trouvait là, non plus celui capable d'aimer ou de haïr, non plus celui d'une fille qu'il pensait avoir aimé ou encore devoir protéger de tout, non... simplement un morceau de chair froide qui se réchauffait peu à peu aux brulures mordantes de ce feu, pour la première fois depuis un an, le palpitant de Gilbert brulait littéralement et au plus la chair grillée lui offrait de son parfum morbide, cette fragrance d'ordinaire dérangeante s'infiltrant à ses narines comme la plus douce des sensations olfactives, au plus Damon se sentait libéré, cette tonne de venin avait quitté son corps et désormais la tension montée de quelques crans plus tôt redevenait celle d'origine. Il ne regrettait rien, pas d'amertume, pas de rancoeur, pas de culpabilité... rien, uniquement la plénitude, ce bien être divin qui semblait palpiter en lui au plus le sourire au coin de ses lèvres s'élargissait. Damon secoua doucement le verre de bourbon dans sa paume, il laissa le liquide danser et se colorer aux teintes incendiaires de sa nouvelle existence sans plus de cris, de pleurs, de caprices et d'états d'âme sans réels valeurs ou intérêt... Elena n'existait plus, ça ne durerait peut-être qu'un temps mais de toute évidence, si elle revenait, la gamine saurait à quoi s'attendre. Salvatore avait été patient jadis mais désormais, depuis qu'il tenait dans le creux de ses mains deux vies, deux précieux trésors qu'il avait dument attendu sans savoir s'ils existeraient un jour, depuis cet instant, il savait ses sens brutaux aiguisés comme jamais, prêts à frapper et achever quiconque s'en prendrait à elles, Elena en témoignait par son corps raidi sur la devanture herbeuse à laquelle il suspendit son regard pétillant une seconde.

Damon… ça va aller ? Il reporta son regard sur le cadet qui le fixait avec intérêt.

Parfaitement bien. Sourit-il ravi, ses fossettes se creusant au plus ses commissures se tordaient, il s'affala dans le premier club présent et colla les pieds sur le chevet voisin pour avaler une gorgée de son verre. Si tu veux en venir à "Damon comment se portent tes émotions, en mod on ou off?" alors sache qu'elles se sentent simplement intact, sans aucune faille, neutre... Damon avala une seconde rasade, et ouvrit de grand yeux en une moue sarcastique avant de rire. Pour la première fois d'ma vie je suis "neutre", note ça dans un de tes journaux Stefan. Acheva-t-il en un clin d’œil entendu.

Tu devrais monter parler à ta femme. Elle vient de te voir abattre ton ex fiancé, qui sait ce qui se passe dans sa tête maintenant, si elle ne va pas avoir peur qu’à la moindre dispute tu la décapites… Salvatore rejeta le menton en arrière et émit un rictus. Elle est enceinte Damon, après tout ce qui lui arrive en ce moment, on peut s’attendre à tout concernant ses craintes…

Justement, en voilà une de crainte pour ma part, t'aurais dû voir ce qui lui a traversé la tête, j'te jure que tu aurais peut-être été moins doux que moi... Sarcastique un instant, repensant aux songes terribles qui étaient passés dans la tête de son ex -concernant Tatiana et leur fille-, le regard de Damon redevint subitement froid. C'est pas moi qui décapite ici... mais le boucher... mais une chose Stefan, la jeune femme là haut, MA femme, la mère de ma fille, Déclara-t-il en se redressant vivement pour lui faire face au bas des marches. quiconque leur voudra du mal, à l'une comme à l'autre, finira comme cette garce dans le jardin, Tatiana le sait, elle sait que je ne laisserai personne jouer avec leur vie, personne même pas moi!

Le cadet s'éclipsa et Damon tendit l'oreille une seconde, Tatiana foulait le sol du hall d'étage, dans peu de temps elle descendrait, dans peu de temps il saurait, il saurait si elle voyait la mort d'Elena comme lui la contemplait. Salvatore avait été monstrueux en cette fin de matinée, il avait laissé son démon parler en le maîtrisant parfaitement, pas une minute il n'avait hésité à ôter la vie de cette fille, depuis l'instant où il lui avait entravé le corps avec cette branche jusqu'au moment où il avait senti les muscles et vaisseaux retenant son cœur s'arracher pour le livrer à sa seule possession. Les doigts encore comblés de sang, il fila en cuisine, se débarrassa de ce liquide désormais sec puis retourna sur la devanture et empoigna le corps qu'il ramena rapidement aux geôles de la cave. Inutile d'alerter des yeux voyeurs ici bas, il avait bien assez de choses sur le dos pour en rajouter, d'autant plus qu'en faisant parti du conseil, le maire ayant eu vent de son ancienne relation avec Gilbert, le vampire devait la jouer profil bas afin de garder un pied dans l'arène aux fauves sans être inquiété par ces derniers mais en leur collant de jolis tirs dans les pattes lorsque c'était nécessaire. Damon ouvrit l'un des battants et y colla le corps avant de refermer bruyamment la lourde porte et d'en clore le volet de visu. Lorsqu'il se tourna, il trouva Tatiana au bas des marches et termina de verrouiller les cadenas divers est variés.

Si tu veux des excuses pour c'est non... Avoua-t-il en redressant son regard brillant dans le sien. Je t'aime, j'aime Nessie, j'ai juré de vous protéger uhm? Interrogea-t-il en terminant de fixer le loquet. c'est simplement ce que j'ai fait, ce n'est pas par simple rancœur, pas parce qu'elle m'a rendu dingue, mais uniquement car elle a pensé et dit des choses qu'elle n'aurait jamais dû imaginer Tatiana. Il soupira et ancra le dos au mur, les mains posées sur les genoux, le dos courbé, un flot d'émotions l'envahissait, le bien être, le soulagement, des choses qu'il n'avait jamais ressenti depuis son passage à l'état de vampire. Je vais bien, pour la première fois de cette vie atroce je vais bien, je veux avancer, je veux poursuivre parce que j'ai un but...

Un rictus quitta ses lèvres, Damon prenait enfin conscience de tout, de la chance qu'il avait, du bonheur qu'il touchait enfin dans son intégralité et pas en un quart comme il l'avait vécu auprès du cadavre cendreux derrière le battant. Il considéra ses mots puis se redressa, la toisant des pieds à la tête en une attitude neutre qui pouvait lui apparaître froide, pourtant il n'en était rien, et il s'approcha vivement d'elle pour saisir ses joues et sceller ses lèvres aux siennes avec amour, passion et les milles émotions délicieuses qui lui traversaient les entrailles.

Toi, elle, pour la première fois de cette vie je profite du fait d'être immortel sans avoir cette facette monstrueuse collée à la peau, simplement pour vivre, avec toi ma princesse, tes sourires et les siens vaudront toujours des sacrifices s'il tient lieu d'en faire... le miens le premier, jamais je te ferai du mal, jamais je ne lui en ferai, je t'aime Tatiana, depuis l'instant où tu as plongé tes yeux dans les miens sous la neige...

Un sourire jamais vu sur ses traits parfaits, une larme se fit la malle au coin de son œil sans qu'il ne la sente, elle délivrait simplement ces nouvelles sensations plaisantes et vivaces qu'il désirait entretenir pour ne plus jamais les voir lui échapper, enfin il atteignait son but, plus de trace du passé, uniquement l'avenir se dessinait en deux visages angéliques devant lui. Damon la serra dans ses bras et la berça avec toute la tendresse possible, il baisa son front, sa joue, la tint contre lui une longue partie de la journée sans plus de mot, uniquement en profitant des battements de leurs cœurs puis de cette plénitude enfin atteinte pour qu'elles n'en fussent que plus heureuse à leur tour.
© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv) Jeu 6 Fév - 1:13

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La musique résonnait tendrement à ses oreilles, les goutes d’eau dévalaient les courbes de sa silhouette, glissaient le long de ses cheveux brun, tandis que la mousse se mêlait à ce mélange. Ses lèvres fredonnaient les quelques paroles d’une mélodie qu’elle appréciait, complètement seule dans la pièce, mais sachant pertinemment qu’une oreille indiscrète devait écouter ses faits et gestes et plus particulièrement les battements de son cœur. Un sourire mutin sur le visage, elle s’extirpa de la douche pour s’envelopper dans une serviette douce, son regard se portant sur ses ongles que Katherine avait verni la veille, lorsqu’elles étaient toutes deux devant l’écran télé à s’enivrer de leur série favorite. Une petite moue joyeuse sur le visage, elle enfila un jeans, puis une tunique, brossant ses longs cheveux qu’elle laissait sécher à l’air libre. Se faufilant dans le manoir, elle rejoignit la pièce où se tenait son vampire, et avança mine de rien, un air innocent sur le visage près de lui. Ancrant ses genoux au bord de l’assise, alors qu’elle jouait des boutons de sa chemise, ses lèvres rejoignant son oreille pour lui conter les monts et merveilles qu’elle souhaitait lui offrir en un sourire subitement plus malicieux que d’ordinaire. Damon parla du temps au point de la faire sourciller et remonter son regard auprès de l’horloge, se voyant tirer rapidement, en un centième de seconde sur ses genoux, laissant un petit rire jaillir de ses pétales de rose. Accueillant ses lèvres glacées contre les siennes brulante d’un désir que lui seul faisait naitre chez elle, elle frissonna, ses doigts glissant contre sa chemise foncée.

il joue de mon côté aussi...

Ses mains épousaient ses courbes au même titre que ses lèvres, et l’envahissait déjà de frisson, chaleur et soubresauts incontrôlables. Elle se mordit les lèvres un instant en sentant ses phalanges caresser ses dentelles, réveillant tout le désir qu’il lui incombait en un regard, un sourire, une simple attention. Tout chez lui pousser au pêché, que ce soit son physique avantageuse, sa gestuelles, le timbre de sa voix ou même son simple regard la dévorant. Tatiana se laissait emporter doucement au pêché de la luxure qu’elle aimait enfreindre avec son époux, s’activant à retirer les boutons de leur loge, alors qu’elle fronça un instant des sourcils en sentant un liquide chaud coller le long de sa gorge. Intriguée, elle stoppa toute étreinte, voyant le regard de son vampire qui l’abandonnait et pesta déjà sur son frère. La petite sorcière tira doucement les pans de sa tunique afin qu’elle ne soit pas gorgé de ce liquide, et tiqua subitement en entendant le cadet hurler à plein poumon à l’extérieur tandis que Damon nettoyait sa peau. Il la quitta vivement et elle emboita le pas pour découvrir Katherine la gorge ensanglantée venir dans leur direction et Stefan prêt à mettre à mort son agresseur. D’instinct, son époux lui demanda sans un mot de ne pas quitter la maison et elle s’exécuta, empoignant la main de Katherine pour retirer ses cheveux sur la plaie qui malgré du sang vampire ne se refermerait pas comme par magie. Le son d’une voix tira son attention à l’extérieur, elle le connaissait que trop bien pour l’écouter jaillir des lèvres de Katherine tout comme des siennes. Elena était présente dans le jardin et se redressait vivement alors que Stefan rejoignait la demeure pour s’activer auprès de sa poupée. Ce qu’elle redoutait le plus se dessinait sous ses prunelles noisettes, presque à les imbiber de larmes qu’elle contenait comme pour se donner un courage incertain. Son ex fiancé foulait à nouveau le domaine, une attitude hautaine et agressive qu’elle ne lui connaissait pas lorsqu’elle était encore humaine. Mais ce ne fut pas son attitude qui l’interpela mais bien plus la raison de sa venue. Nul doute elle venait récupérer l’homme de sa vie, et Tatia n’en doutait pas, elle ferait des pieds et des mains pour le reconquérir. Elle avala difficilement sa salive, les membres légèrement tremblant, ses mains se posant sur sa fille comme pour la protéger alors qu’ici sous ce toit elle ne risquait rien. Subitement le regard de sa descendante se posa sur elle, un regard remplit de haine, de reproche, une chose qu’elle n’avait jamais vu dans les prunelles de quiconque à son attention.

Tu ne seras jamais moi !!! Elijah va te tuer en apprenant ton manège !

Elle déglutit, une larme roulant sur sa joue, alors qu’elle faisait un pas en arrière lorsqu’elle la vit courir dans sa direction, prête à lui sauter à la gorge pour laisser parler sa rage, sa frustration. Vivement alors qu’elle suivait la progression de la jeune femme, terrorisée, pourtant bien consciente que personne ne la laisserait faire, elle vit le battant se fermer sur cette scène.

- Venez à l’étage on va nettoyer ça…

Incapable de bouger, les yeux rivés sur le bois de la porte, ce fut la main de Katherine dans le bas de son dos qui la convia à rejoindre la chambre de Stefan. Lentement elle monta les marches de l’escalier, songeant à sa présence ici. Damon l’avait aimé, assez fort pour lui demander de l’épouser, assez pour avoir désiré mettre fins à ses jours. Pleins de questions prenaient forme dans son esprit, et si… il partait. Elle secoua de la tête pour chasser ses tourments qui prenaient petit à petit le pas sur sa raison. Pénétrant dans la pièce elle ne pu se résoudre à attendre sagement et s’approcha de la fenêtre où elle voyait son vampire et cette femme complètement possédée par le désarroi feuler. Hésitante, elle fini par ouvrir la fenêtre afin d’écouter, qui lui en voudrait ?

Elle le mérite, elle a joué avec lui, jamais il ne lui a demandé de faire taire ses émotions. Crois moi, Damon est droit malgré sa fâcheuse tendance à bouillir, si tout va bien il est adorable, en revanche si ça passe mal, il s'avère être insensible envers l'ennemi... tout comme Stefan.

Tatiana regarda un instant Katherine, n’ayant pas connaissance de toutes les erreurs que cette jeune femme avait pu commettre, comme attenter aux jours du cadet de la famille, elle fut rapidement interpeler par Elena.

T’es qu’une garce ! Une traitresse, tes parents doivent se retourner dans leur tombe en te voyant faire. D’abord Niklaus, Elijah et ensuite Damon !!! Je te laisserais pas faire je te tuerais avant !!! Je le jure sur ma vie je te laisserais pas prendre MON fiancé !!!

Ces mots à son attention étaient tranchants, sanglants et la firent trembler un instant. Tatiana serait incapable de lui faire du mal, elles venaient toutes deux de la même lignée, mais jamais elle ne la laisserait approcher Mila. Le fait qu’elle parle de ses parents de cette manière, lui fit pointer le menton au sol, fermant les yeux quand au manque douloureux qu’ils créaient chez elle sans qu’elle n’en pipe mot à personne. La traiter de traitresse alors qu’elle n’avait jamais rien fait de mal envers les Originels la touchait profondément. Elijah l’avait abandonné, il n’avait pas le droit de lui en vouloir de construire sa vie, d’aimer un autre homme plus fort qu’elle ne l’avait aimé. C’était la vie, c’était ainsi, et se voir mettre en porte à faux, la faisait trembler comme jamais. La sorcière ravala les larmes qu’elle faisait naitre, essayant de cautériser cette plaie qu’elle ouvrait dans son cœur en parlant de ses proches décédés qu’elle n’avait pu embrasser une dernière fois, et de cet amour qu’elle avait aveuglement nourrit alors qu’elle perdait son temps. Ses yeux fermés, finirent par s’ouvrir sur une scène qui la fit sursauter, gémir de surprise alors que ses paumes s’écrasaient sur ses lèvres. Damon venait de tuer Elena, son cœur entre ses doigts alors qu’il revenait au manoir. Les yeux ouverts en grand sur sa silhouette divine qui foulait le sentier principale, elle sentit Stefan partir avec vitesse alors que la main de Katherine rejoignait sa joue.

Tatia...

Tremblante, avalant difficilement sa salive, se sentant vaciller, elle posa une paume contre le rebord de la fenêtre avant de river son regard larmoyant au sien adorablement doux. Les mots peinaient à sortir de sa bouche, tant elle n’aurait jamais imaginé Damon mettre à mort une femme qu’il disait avoir aimé. L’avait il abattu pour s’assurer qu’elle ne mettrait pas ses menaces à exécution ? Elle l’ignorait complètement et quand bien même elle pouvait comprendre si cette raison était la bonne, une pointe d’incompréhension se logeait sur ses traits. Elena était pour elle simplement perdue, menaçante par colère, et ne voyait pas le changement dont elle avait été victime à la fermeture de ses sentiments. Tatiana n’avait pas fréquenté beaucoup de vampire encore moins ceux ayant éteint leur humanité.

Elena était mourante, la morsure de loup ne pardonne pas, Damon l'a en quelques sortes épargné dans sa brutalité...

Elle passa sa langue sur ses lèvres, hochant de la tête pour affirmer qu’elle avait comprit. Seul le sang de Niklaus pouvait soigner un vampire mordu par un loup. D’après ce qu’elle avait pu entendre, la mort était lente, cruelle et surtout torturante. Fièvre, hallucination, perte totale du contrôle, autant dire que ceci était une mort effroyable.

Parfois protéger les gens mène à la violence, tu es bien placée pour comprendre, vous la protégez simplement, peu importe qui est l'ennemi. Et elle vaut n'importe quel sacrifice je crois.

- Oui… elle le vaut…

Souffla t-elle avant de filer de la chambre pour rejoindre la sienne. Tatiana fila à la salle de bain pour imbiber son visage d’eau, se scrutant un long moment dans le miroir. Visualisant à nouveau cette scène qui s’était déroulée sous ses prunelles, sans comprendre réellement ce qui l’avait poussé à achever son ex compagne. La morsure de loup était sa seule raison, rien d’autre. Damon était loin d’être un monstre, il était doux, tendre et attentionné, même s’il se montrait parfois sanglant, il avait toujours une bonne raison de le faire. Quelques minutes plus tard, elle descendit les marches du manoir, cherchant la présence de son vampire avant de voir la porte du sous sol ouverte. Frissonnant un instant ayant toujours été effrayé par cet endroit par sa fraicheur et son allure glauque, elle pris son courage à deux mains et descendit lentement les marches, jusqu’à apercevoir le dos de son époux.

Si tu veux des excuses pour c'est non...

Elle hocha simplement de la tête, en tirant les manches de sa tunique. Elle ne lui en demandait pas, elle voulait simplement comprendre, s’assurer qu’il allait bien. Après tout il avait aimé cette femme sans doute aussi fort qu’il l’aimait aujourd’hui.

Je t'aime, j'aime Nessie, j'ai juré de vous protéger uhm? c'est simplement ce que j'ai fait, ce n'est pas par simple rancœur, pas parce qu'elle m'a rendu dingue, mais uniquement car elle a pensé et dit des choses qu'elle n'aurait jamais dû imaginer Tatiana.

Ses paroles la firent frissonner, Elena avait proliféré des menaces à son encontre, mais elle avait mis tout ceci sur le compte de la colère, de la blessure qu’elle ressentait en perdant son amour qui était aujourd’hui le sien. Visiblement elle se trompait lourdement, Damon devait posséder des éléments qu’elle n’avait entendus ou perçus, et pourtant elle ne poserait aucune question à ce sujet. Comme à son habitude, elle se contenterait de ce qu’il lui fournirait, il lui en parlerait s’il en ressentait le besoin. Elle savait qu’il le lui dirait si elle était en danger.

Je vais bien, pour la première fois de cette vie atroce je vais bien, je veux avancer, je veux poursuivre parce que j'ai un but...

Un sourire doux se peint sur son visage, alors qu’elle penchait doucement la tête pour le contempler, appuyé contre ce mur. IL ne semblait pas mentir, il semblait serein, Tatiana savait qu’il attendait de voir Elena pour se libérer des émotions qu’elle avait fait naitre en lui, la rage, la colère, la tristesse qu’elle lui avait imposé. Il en avait besoin, et c’était désormais chose faite. Lorsqu’il se redressa la fixant, elle tourna doucement le visage sur le côté, ne sachant pas à quoi il songeait. Elle hoqueta lorsqu’elle sentit ses paumes rejoindre son visage et ses lèvres dévorer les siennes. La belle se laissa aller à ses bras, déposant sa paume dans sa nuque alors qu’elle tirait les pans de sa chemise pour le sentir contre elle, profitant de cette étreinte, de ce baiser chaleureux et bercé d’émotions. Un instant à bout de souffle par la pression de cet instant, elle remonta ses prunelles dans les siennes.

Toi, elle, pour la première fois de cette vie je profite du fait d'être immortel sans avoir cette facette monstrueuse collée à la peau, simplement pour vivre, avec toi ma princesse, tes sourires et les siens vaudront toujours des sacrifices s'il tient lieu d'en faire... le miens le premier, jamais je te ferai du mal, jamais je ne lui en ferai, je t'aime Tatiana, depuis l'instant où tu as plongé tes yeux dans les miens sous la neige...

Son sourire s’élargit à ses mots, et elle balaya du pouce cette unique larme qui dévalait son visage adorable, baisant la commissure de ses lèvres, avant de se sentir blottit contre lui. Bercer par ses douces lèvres qui se déposaient sur sa peau, ses bras protecteurs où jamais il ne lui arriverait du mal, tant on le laissait maitre de ses capacités. Elle ferma les yeux, plus un mot ne quitta sa gorge, plus une angoisse, simplement l’apaisement, l’amour qu’elle avait pour lui et pour leur fille. La nuit était tombée, logée dans les bras de son vampire, Tatiana dormait depuis quelques heures, et se mit subitement à gesticuler, se retournant sur le coté vide du lit pour pousser un gémissement. Sa respiration s’accélérait au même titre que son cœur dans sa poitrine, la main de la belle se mit subitement à serrer les pans du drap recouvrant son corps, tandis que des sanglots tombaient sur ses joues, ses yeux toujours clos et son esprit toujours plongé dans le sommeil. Les traits de son visage se déchiraient sous la crainte, l’angoisse et une douleur qu’elle ne palpait pourtant pas. Brusquement elle se redressa en poussant un hurlement strident, tenant son ventre et se débattant vivement, jusqu’à entendre la voix de son vampire à son oreille. Des sanglots comblaient sa gorge, où elle peinait à reprendre une respiration seine, blottit contre lui, ses bras entourant son cou, alors qu’elle joignait son front au sien, la sorcière lui transmis son songe sans même le désirer.

Elijah se tenait droit comme un « i » devant le manoir, scrutant la porte d’entrée, avant que Tatiana n’apparaisse dans son dos sans même se méfier. Elle tapota doucement son épaule en un sourire charmant, bien qu’il fut dénué de toute amour comme autrefois. Face à face ils échangeaient quelques mots de courtoisie jusqu’à ce qu’Elijah émette son désir de la ramener à la résidence Mikaelson. Une violente dispute éclata, et Tatiana se reculait face à un vampire la pointant du doigt menaçant comme elle ne l’avait jamais connu. Vivement le corps de l’ancêtre fut plaqué au sol, surplombé par son ancien amour qui crachait ses mots douloureux à son attention. Un cri de douleur s’échappa de ses lèvres lorsqu’elle sentit sa main caresser son cœur affolé dans sa poitrine. Son regard était froid, dure, contenu d’une haine atroce, ses stigmates apparaissaient sous ses iris qu’elle avait aimé tant de fois contempler, alors qu’elle voyait son propre cœur lui être arraché, sentant les derniers coups de son enfant frapper son ventre, son visage noyé par l’eau de pluie, imprégnant ses cheveux, se mêlant à la terre boueuse, alors qu’il l’abandonnait à sa dernière demeure.

- Le laisse pas m’approcher Damon, le laisse pas faire !!!

Pleura t-elle en serrant les pans de son vêtement entre ses doigts. Tatiana était perdue et ne savait comment interpréter ce rêve. Etait ce encore une vision qui se mêlait aux derniers événements vécu, ou tout simplement un cauchemar. Depuis qu’elle était enceinte, ses visons étaient troubles, se manifestaient d’une manière différente de ce qu’elle connaissait. Elle avait eu le cas avec ses médecins désireux de lui arracher son enfant par le biais de divers songes tous se mêlant à des angoisses naissantes dans son être. Elle se laissa doucement aller dans les bras de son époux, bercer par ses paroles, sa présence pour retrouver un sommeil perturbé. La journée avait été rude pour elle, voir mourir l’ex petite amie de son vampire l’avait marqué bien qu’elle comprenait son choix et qu’elle le respectait. Elena disait elle vrai? Elijah allait il vouloir la tuer se sentant trahit par la sorcière?

Le lendemain, Tatiana était partit se promener, se sentant loin de toutes ses torpeurs l’ayant habité. Elle profitait de cette matinée fraiche et silencieuse pour se promener en bordure de bois rejoignant une petite clairière où elle avait bien des souvenirs, comme les traits de son vampire s’y dessinant. Un sourire doux se peint sur son visage, et elle ferma les yeux un long moment profitant de la bise qui chatouillait son visage, léchait sa chevelure, lui prodiguant quelques frisons sans pour autant lui donner une sensation de froid. Elle s’assit sur un rocher, sentant quelques coups dans son ventre qui lui donnèrent envie de rire. Sortir ainsi seule, ne lui faisait pas peur, Damon ne quittait jamais son alliance et si un quelconque danger l’approchait, il serait rapidement auprès d’elle, et puis… elle avait sa magie à son service. En songeant à ce fait, Tatiana observa autour d’elle, avant de laisser son regard se perdre sur l’eau en contrebas. Fixant le ruissellement de ce liquide bleuté, elle releva doucement ses paumes de ses genoux, voyant cette étendue se lever doucement en des milliers de scintillements. Jouant de sa magie sous un petit rire amusée pour la première fois depuis bien longtemps, elle l’utilisait non pas pour se défendre, pour s’entrainer, mais juste pour prendre conscience de ce dont elle était capable. Tatiana comprenait au fil des jours l’étendue de ses pouvoirs, la puissance qui ancrait ses veines, et le potentiel qu’elle possédait. La confiance qu’elle avait perdu lors de son sacrifice, revenait progressivement, faisant d’elle une femme plus sure, plus forte, juste pour les siens. Jamais elle ne claquerait des doigts dans l’optique de blesser une personne qui ne le méritait pas ou qui n’avait pas porté préjudice à autrui. Les minutes filèrent et Tatiana retrouva les sentiers la menant au manoir. Vêtue d’une robe rouge, de ses bottes, et d’une cape noire, ne laissant que très peu entrevoir son ventre de part sa largesse, elle chantonnait quelques paroles, fermant un instant les yeux quand elle sentait les rayons du soleil dévorer sa peau pour lui intimer de la chaleur. Elle se sentait bien, apaisée, heureuse, et libre comme un oiseau. Ses bottes mordaient les graviers devant le manoir, le regard rivé sur la pointe de ses bottes, tout en réfléchissant aux derniers préparatifs à effectuer afin d’accueillir leur merveilleuse petite fille, elle émit un petit rictus en voyant son visage se dessiner dans son esprit, lui faisant remonter le visage en direction de la porte d’entrée. Elle se stoppa net, sa semelle s’ancrant à ses morceaux de cailloux, et elle déglutit en voyant son visage souriant face à elle. Avalant difficilement sa salive, considérant la porte où elle mourrait d’envie de courir pour s’y réfugier, elle tenta de sourire convenablement sans être capable de prononcer un mot. Son cœur pulsait dans sa poitrine de craintes, alors qu’elle reprenait sa marche lentement, en fixant un court instant une des fenêtres des multiples chambres. Rapidement, sans même le désirer une seconde, elle se retrouva face à lui et fit un pas en arrière.

- Bonjour Tatiana, tu es ravissante. Je suis ravie de te voir, je reviens tout juste de…

- Qu’est ce que tu veux Elijah ?

Le vampire millénaire face à elle, fronça d’un sourcil, tiquant quant à l’attitude de la sorcière face à lui. Tatiana n’arborait pas la douceur, ni la joie, elle semblait plutôt craintive, froide, comme il ne l’avait jamais vu, et comme très peu n’avait déjà pu la voir. Il haussa brièvement ses sourcils, ses mains glissées dans les poches de son long imper ouvert sur son costard cravate, son regard filant un instant sur les abords du bois, puis sur la fragile petite humaine face à lui.

- Comme j’allais te l’expliquer je rentre de la Nouvelle Orléans, et je me suis empressé à ton studio. Le concierge m’a apprit le regrettable accident dont tu as été victime. J’ai fais mes recherches et elles m’ont mené ici. Au manoir Salvatore, d’ailleurs je suis étonné de t’y trouver.

- Tu es partit depuis de nombreuses semaines, beaucoup de chose ont changé !

Lâcha t-elle froidement avant de reprendre sa route, et de sentir sa main retenir son bras. Son cœur hurlait dans sa poitrine, et son corps se mettait à trembler comme une feuille alors qu’il la tirait doucement pour lui faire à nouveau face. Intrigué par l’attitude qu’elle arborait, désireux de comprendre, et de la mettre à l’aise il déposa une main sur sa joue, les larmes montant rapidement à ses yeux, soufflant comme prise à la gorge.

- Je comprends ta colère, mais je suis là désormais Tatiana, et je ne suis pas serein en te sachant ici. Laisse-moi te ramener avec moi. Niklaus, Kol, Rebekah, je serais là pour veiller sur toi, ils ne te feront aucun mal.

Lorsqu’elle le vit se pencher en avant, ses yeux plongés dans les siens larmoyant le voyant respirer son parfum s’approcher de sa jugulaire, prêt à déposer un baiser sous le lobe de son oreille, elle souffla le prénom de son mari comme pour lui intimer de rappliquer. Interloqué, Elijah redressa son visage, tenant doucement son bras entre sa paume, son torse collé à sa poitrine, alors que leur nez se frôlait. Un battement de porte se fit entendre, et elle repoussa brusquement son ancien amour, se reculant jusqu’à buter contre le sol, tombant sur les fesses et mettant ses paumes devant elle.

- Ne m’approche pas !!!

- Tatiana ?

Souffla t-il en s’accroupissant pour la rejoindre.



Tatiana P. Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv) Jeu 6 Fév - 13:47

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le songe qu'elle avait eu la nuit passée lui rappelait parfaitement le geste qu'il avait eu envers la jeune Gilbert, ce n'était qu'un rêve, cependant Damon se méfiait désormais, les dernières pensées nocturnes de sa belle concernant sa vie et celle de leur fille les avaient conduit à frôler le désespoir. De plus, il était conscient que la mort d'Elena, le fait de l'avoir vu dans cet état monstrueux loin du visage et de l'attitude tendre qu'elle lui connaissait, devait avoir joué sur elle, il la veillerait attentivement les jours prochains et serait prudent, de nombreux ennemis inconnus étaient encore tapis dans l'ombre et, désormais, il ne ferait plus preuve de patience ou de douceur envers qui s'en prendrait à elles. Le matin suivant, Damon s'était tiré du lit, était passé sous la douche et terminait de boutonner sa chemise en quittant la chambre. Tatiana lui avait laissé un mot, une balade revigorante, bien, il resterait attentif à son alliance juste au cas où mais, néanmoins, il avait des choses à faire en cette journée baignée de soleil. Il termina son ascension dans la cuisine, une poche de sang rapidement sortie du frigo, il la perça et fit couler le nectar odorant dans un verre qu'il porta à ses lèvres avant d'entendre Stefan livrer quelques mots à une tierce personne. Une femme d'après le parfum qui lui revenait au nez. Intrigué une seconde, il s'invita dans l'encadrement d'arche et y colla l'épaule tout en dépeignant rapidement la brune à peau café qui revenait des caves avec le cadet. Qetsiyah Rahl, efficace, un simple appel avait suffi à la faire débarquer pour se débarrasser de l'enveloppe charnelle de la miss guerrière qu'il avait dissimulé la veille dans l'une des geôles. Le sourcil arqué, Salvatore ne dit mot, il suspendit simplement l'oreille aux phrases échangées entre son frère et cette sorcière, ensuite elle quitta le manoir et il se contenta de lever son verre à l'intention de Stefan qui gravissait les marches en un regard vers lui, des remerciements muets, il n'y avait rien à ajouter, le cadet avait fait ce à quoi il s'était engagé et, désormais, plus aucun cadavre grisâtre ne restait enfermé dans les sous sol de leur demeure, c'était bel et bien fini, plus de maux, plus d'amertume, plus de regret, uniquement l'avenir qu'il espérait plus paisible bien que le projet Nemesis lui trottait encore en tête.

Damon termina son verre et enfila sa veste de cuir pour rejoindre les abords de la ville, des jours plus tôt il s'y était déjà rendu pour y dépenser de nombreux billets afin d'obtenir un bien nécessaire à l'arrivée prochaine de sa fille. Pas de Camaro cette fois, il coupa simplement par les bois pour laisser place à son don, personne ne le remarquerait. Le trajet fut plus rapide qu'en voiture et enfin il visualisa sa commande à l'extérieur du bâtiment, luisante, rutilante, noir ébène, un petit bijou de mécanique et technologie qui, il en était certain, ferait tirer des langues à la résidence. Amusé comme un enfin dans un gigantesque parc d'attractions, il entra dans l'enceinte signa chaque papier et obtint les clefs du [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qu'il rejoignit rapidement. Le vendeur lui fit un petit top niais au possible, comme s'il n'avait jamais conduit de sa vie et Salvatore s'empressa d'y mettre fin en enclenchant le contact, un coup d'hypnose et hop, terminé, le bleu en costard, faisant sûrement ses preuves en tant que stagiaire dans le métier, lui ficha la paix et s'empressa vers un couple auquel il ne prit pas attention. Le monstre de tôle noire ronronna, et dire que son frère se fendait la poire en l'imaginant au volant d'une connerie de monospace, il serait langue pendante en voyant ce monstre sur la devanture. La bagnole roulait à merveille, le parfum du cuir neuf le rendait euphorique, tout autant que la pensée de Tatiana souriante quant à ce premier achat dédié au bout de chou qui bientôt agrandirait le clan Salvatore. Véritablement ce n'était pas la première chose qu'il s'était offerte dans le but d'accueillir la petite non, car en douce, et ce lorsque sa jolie et tendre sorcière désertait le manoir, Damon avait fait livré monts et merveilles de milles boutiques et enfermé à double tours chacune de ses trouvailles dans l'une des plus grandes chambres de l'ancienne pension pour en faire celle de Mila, ce véhicule était simplement la cerise sur le gâteau, celui qui livrerait -à demi mot- à la belle, qu'il avait fait l'effort d'abandonner son vieux cabriolet fétiche au profit d'une voiture somme toute "familiale" sans avoir l'apparence d'un horrible tacot dans lequel il aurait clairement "l'air d'un abruti" comme s'était tant de fois marré Stefan en visitant les sites de bagnoles à plus de deux places. Au volant de cette merveille Salvatore en appréciait d'avantage le chemin le menant au manoir, en un coup d’œil à l'horloge tactile il sourit aux anges, imaginant déjà les yeux ronds et pétillants de son épouse lorsqu'elle verrait l'achat important qu'il venait de faire. Ravi, une main en seule commande, il glissa le coude à la fenêtre ouverte et chantonna sa chanson fétiche avant de tapoter des deux paumes contre le cuir hors de prix entourant le compteur de vitesse qui s'affolait sur la voie rapide. Tout était à portée de doigt dans l'habitacle, GPS dernier cri, horloge parlante, système de son haute technologie, il y avait même un superbe ordinateur de bord auquel on pouvait rattacher le cellulaire afin d'avoir les deux bras libres en cour d'appel.

Damon continua la route sans être inquiété, sifflotant, jouant même avec la reconnaissance vocale de la bagnole qu'il fit avancer dans l'allée de la résidence avant de froncer les sourcils lorsqu'il entendit -au delà de la mélodie des hauts parleurs- son nom soufflé par la voix étrangement nouée de sa belle. Il redressa vivement le nez sur le par brise et subitement son sang ne fit qu'un tour dans ses veines. Mains serrées au volant, il sentit ce dernier craquer, une vieille connaissance se tenait face à elle, un costard cravate imperméable qu'il espérait ne jamais voir se pointer ici sans avoir reçu un carton d'invitation. Je rêve là... Damon lissa sa lèvre inférieure en un geste linguale, arrêta la bagnole en bout d'allée, s'extirpa se son siège et observa la scène une seconde. Qu'est-ce que venait foutre l'aîné Mikaelson ici ? Perplexe, le front subitement froncé, il plissa les paupières afin de visualiser et ouïr parfaitement chacun des gestes et mots de ce vampire qu'il savait plus fort que lui.

Laisse-moi te ramener avec moi. Niklaus, Kol, Rebekah, je serai là pour veiller sur toi, ils ne te feront aucun mal. Les lèvres entrouvertes en une grimace oblique, Salvatore laissa échapper un « quoi ? » suivi d'un rire terriblement jaune et amer.

Tatiana lui ordonna de lui fiche la paix et recula lorsque l'Originel tenta un rapprochement qui lui fit rapidement serrer le poing en de sublimes craquements de phalanges et grincement de dents qui se rencontraient déjà au plus ses mâchoires se tendaient. Blême, s'il en fut capable, Salvatore aurait pu sentir la sensation désagréable de ses prunelles s'injecter de flammes hostiles lui cramant la cornée. Ses veines filèrent rapidement sous ses yeux, leur relief aurait fait pâlir quiconque tant le sang battait, ses crocs ne percèrent pas ses gencives, cependant l'hostilité était bien de mise et il n'entendait nullement laisser faire ce buveur de sang. Lorsque Tatia vacilla, qu'il vit Mikaelson se pencher vers elle, Damon fulmina et se logea en un courant d'air devant lui, repoussant vivement sa main tendue vers la jeune fille dans le but de la redresser et la placer derrière lui pour dépeindre le dernier membre de la fratrie Originelle qui ne lui avait encore jamais fait de crasse... Ce dernier point semblait s'évaporer au même titre de le peu d'estime qu'il avait encore de lui avant de connaître la femme qui avait dû faire battre son cœur d'humain trop sensible aux charmes Petrova.

Damon... L'Originel écarta les bras devant lui et sourit sans montrer une dent, le genre de chose qui lui fit coller son pouce en paume afin d'éviter de lui écraser le poing en pleine poire. surpris de te voir agir ainsi, ravi de te voir néanmoins, sache que je ne veux que son bien et il est temps pour elle de rejoindre les siens... La langue de Damon fila sur ses lèvres tordues en un sourire agacé, il lâcha un rictus amer.

Elijah, surpris de t'entendre sortir de telles conneries, Froid comme le givre, tendu des ongles à la pointe de ses cheveux de jais, Salvatore pinça les lèvres en un sourire moqueur comblé de sarcasmes. Les yeux grands ouverts, il plissa le front une seconde et pointa un index accusateur en direction de la voûte céleste. pas en sécurité ici, uhm... surtout pas en sécurité dans le studio miteux que tu l'as contrainte à habiter durant ton petit voyage en terre inconnue...

Je te remercie d'avoir pris soin d'elle Damon, Stefan et toi avaient veillé ses jours durant mon absence, dernier point qui ne te regarde nullement... Elijah gardait son air neutre, mimant ses mots comme d'ordinaire. Mais, je suis là pour elle désormais, j’entends rattraper mon retard. Cette fois un rire malsain quitta les lèvres du grand brun face à lui, il se payait sa tête ?

J'ai un scoop pour toi, Tatiana ne t'appartiens pas, elle est libre de choisir, libre de te dire non ! Lorsque l'Originel fit un pas vers elle, il plaça son bras en barrage et leva ensuite les deux index devant lui. Hep, hep, hep, tu imagines quoi là ? La reconquérir en de douces paroles d'époque, en quelques tendresses, pardonne moi l'expression, à vomir Uhm ? Une chose Elijah, je ne suis pas d'humeur ces derniers temps, essaye encore de poser les doigts sur elle ou pire encore, tes lèvres, et je te jure que quitte à crever je te fais une ablation cardiaque sur place, je me suis fait la main ces derniers jours ! Les paupières grandes ouvertes, les prunelles de Damon auraient pu geler sur place quiconque s'y hasardait. Sérieusement, d'abord Katherine... ensuite elle, ta prochaine cible c'est qui ? laisse moi deviner... uhm Elena ? Quand il le vit coller ses mains en poche, Damon sourit mesquinement. Trop tard, elle est morte hier, tu as une fois de plus failli à ta promesse de la garder en vie... pour ma part ne pas tenir la mienne était désiré... maintenant oublies Tatiana.

Amer, froid, malsain, Damon était hors de lui et tentait tant bien que mal de contenir ses rancœurs envers lui mais plus encore la crainte qui le possédait depuis sa rencontre avec la belle sorcière : qu'Elijah qui fut son premier amour revienne lui faire face et n'ait raison d'elle au point qu'elle l'abandonne.
© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Tatiana P. Salvatore

avatar
Messages : 137
Emploi/loisirs : Sorcière

We all have something to hide.

Race: Sorcière
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv) Jeu 6 Fév - 15:39

Tatiana tremblante regardait l’Originel lui tendre sa paume comme pour l’encourager à lui faire confiance. Si elle n’avait pas eu tous ses mauvais songes, sans doute que les choses ne tourneraient pas de cette manière. Mais elle peinait à savoir à qui offrir sa confiance, consciente de tous les problèmes que sa gentillesse lui avait infligé. Elle recula toujours assise sur le sol, alors qu’il l’invitait à repartir avec lui, pour être en sécurité. Elle y était, elle ne craignait rien ici, elle avait une famille aimante, qui prenait soin d’elle, qui l’avait accueillit et aider comme lui ne l’avait pas fait à son retour du voile. Lorsqu’elle vit son pied avancer davantage, elle serra des poings, fermant les yeux prête à hurler le nom de son époux, celui de son frère ou bien même celui de Katherine pour qu’on vienne l’aider. Sa poitrine se souleva un instant avant qu’elle ne sente un courant d’air battre son visage, et se retrouvant forcé de se redresser. Un hurlement allait quitter sa gorge, convaincu qu’Elijah la forçait dans ses actions, mais lorsqu’elle sentit l’odeur de son époux, elle ouvrit les paupières et resta camoufler tremblante dans son dos, poussant un soupir de soulagement.

Damon… surpris de te voir agir ainsi, ravi de te voir néanmoins, sache que je ne veux que son bien et il est temps pour elle de rejoindre les siens...

Les siens ? Tatiana écarquilla les yeux en entendant une telle sornette, et serra les pans de la veste de son vampire. Redoutant déjà une confrontation musclé entre eux, sachant très bien Elijah plus vieux et par conséquent plus fort que son époux. Néanmoins, Damon était plus stratège, plus calculateur et elle se reposait intégralement sur cette facette de sa personnalité.

Elijah, surpris de t'entendre sortir de telles conneries, pas en sécurité ici, uhm... surtout pas en sécurité dans le studio miteux que tu l'as contrainte à habiter durant ton petit voyage en terre inconnue...

Je te remercie d'avoir pris soin d'elle Damon, Stefan et toi avaient veillé ses jours durant mon absence, dernier point qui ne te regarde nullement... Mais, je suis là pour elle désormais, j’entends rattraper mon retard.

Secouant de la tête, Tatiana commençait à ne plus être habitée par la peur, mais bien par une colère qui n’augurait rien de bon, quand on voyait ce qui était arrivée à Dawn en ces terres. Elle se sentait blessée, trahit par cet homme, qui venait comme une fleur au manoir pour la ramener avec lui, telle une poupée qu’on manipulait à sa guise, chose qu’elle n’était nullement. Elle était une femme, une sorcière, une épouse et une future mère libre de ses mouvements. Même Damon ne l’avait jamais brimé, jamais enfermé malgré les tracas qu’ils rencontraient pour son sang, pour leur fille, il la laissait vivre, conscient qu’elle le souhaitait.

J'ai un scoop pour toi, Tatiana ne t'appartiens pas, elle est libre de choisir, libre de te dire non !

Elijah fit un pas en avant pour s’approcher d’elle, mais le bras de Damon fit barrage et elle s’accrocha à lui, comme une sangsue.

Hep, hep, hep, tu imagines quoi là ? La reconquérir en de douces paroles d'époque, en quelques tendresses, pardonne moi l'expression, à vomir Uhm ? Une chose Elijah, je ne suis pas d'humeur ces derniers temps, essaye encore de poser les doigts sur elle ou pire encore, tes lèvres, et je te jure que quitte à crever je te fais une ablation cardiaque sur place, je me suis fait la main ces derniers jours ! Sérieusement, d'abord Katherine... ensuite elle, ta prochaine cible c'est qui ? laisse moi deviner... uhm Elena ? Trop tard, elle est morte hier, tu as une fois de plus failli à ta promesse de la garder en vie... pour ma part ne pas tenir la mienne était désiré... maintenant oublies Tatiana.

L’Originel pinça ses lèvres entres elles, scrutant un instant la façade du manoir avant de poser ses yeux sur la petite sorcière en un sourire tendre. Puis il planta son regard dans celui de Damon.

- La vie de Tatiana m’importe bien plus que celles des autres Petrova Damon… Dois-je comprendre que tu t’en es amouraché ? Ironie, d’abord Katherine, ensuite Elena maintenant Tatiana, tu reportes ton amour sur ces doubles ?

- Ma vie t’importe plus que celles des autres ! Tu mens Elijah ! Tu n’as vu en moi que la personne capable de t’aider par le biais de ses visions. Une fois que tu as satisfaction tu t’es évaporé dans la nature alors que j’avais besoin de toi !!!!

- Tu étais en sécurité dans ton studio personne ne pouvait venir te faire du mal, t’amener avec moi aurait été une folie Tatiana. Je ne me suis jamais servit de toi, ton bien être a toujours été une de mes priorités.

- Tu te fiches de qui ?! Dès ton départ j’ai été attaqué par des vampires, si Damon ne m’avait pas aidé je serais morte de faim, de froid ou peut être même sous leurs crocs ! Il m’a offert un toit, une aide, une protection, sa présence, son attention, pendant que toi tu courais après une louve en fuite !

Pesta t-elle en se postant aux côtés de Damon. Crachant progressivement le venin qu’elle contenait à son attention. Elijah avait toujours été soucieux du bien être de sa famille et elle avait toujours respecté ses choix. Mais le fait qu’il daigne apparaitre du jour au lendemain pour quémander sa présence auprès de lui, alors que des semaines s’étaient écoulés sans qu’il ne montre le bout de son nez, et ne lui tende la main comme il l’avait promit pour l’aider, la rendait hors d’elle.

- Je te promets que ces hommes payeront et je peux te garantir qu’ils…

- Trop tard ! Le coupa t-elle Niklaus s’en est chargé. Elijah fut soufflé Oh tu ne le savais pas ? Ton petit frère à fait des pieds et des mains pour me retrouver, pour s’assurer que j’allais bien, que je ne manquais de rien et que j’étais en sécurité. Il a tué ces gens pour s’assurer qu’ils ne reviendraient plus à la charge et pour avertir les prochains vampires désireux de me vendre comme un morceau de viande. Le vilain petit frère, malgré ce qu’on lui a fait toi et moi, veille sur moi à distance et fait confiance à MON mari !

Les lèvres d’Elijah s’entrouvrirent légèrement alors qu’il dépeignait subitement Damon, sa main puis celle de Tatiana. Tombant des nus incapable de prononcer le moindre mot comme s’il était pris dans une spirale l’en empêchant. Il fini par tendre l’oreille, fronçant des sourcils jusqu’à poser ses yeux sur le ventre arrondit que la cape laissait enfin entrevoir. Il bégaya quelques mots et lorsqu’il tendit une main intriguée, Tatiana le coupa derechef.

- Je te le déconseille vivement ! Il déglutit avant de secouer de la tête en la regardant.

- Tatiana, tu ne connais pas véritablement Damon, il…

- Oh si je le connais… Durant des années je l’ai observé agir avec mes descendantes. Je connais chacune de ses facettes qu’elles soient adorables ou mauvaises. Et je retiens une chose de lui qui te fait défaut. Il est là, il est présent pour les siens, il ne renonce jamais, et même si ça peut paraitre égoïste, il pense à lui à son bonheur, chose que toi tu n’a pas fais m’entrainant dans tes tourments, me laissant à l’abandon alors que je ne connaissais rien de ce monde, que j’étais perdue. Il a été là pour moi et je l’aime plus fort que je ne t’ai jamais aimé.

- Tu te rends compte qu’il n’a pas protégé celle qu’il aimait avant toi. Il se rabat sur ton apparence…

- C’est toi qui ose dire ça après l’avoir fait sur Katherine ? Damon m’aime, il ne voit pas Elena ou Katherine mais juste moi. Ne parle pas de protection alors que tu m’as laissé seule, alors que je t’ai demandé de rompre l’asservissement d’Elena. Tu n’as rien fais, tu n’as pas bougé le petit doigt alors que tu savais. Résultat ? Elle voulait me tuer, et est morte dans le jardin ! Par ta faute Elijah !

Lui hurla t-elle avant de laisser filer quelques secondes de silence, devant son ancien amant soufflé de la voir bondir comme jamais. Il passa une main sur ses traits avant de mettre ses paumes devant lui et d'ouvrir la bouche pour s'expliquer.

- Je veux que tu partes. Je ne repartirais pas avec toi. Les miens sont ici, mon mari, mon beau frère, ma belle soeur et la vie de notre enfant. Je serais toujours là pour Niklaus, et pour toi... Mais c'est fini Elijah. C'est Damon et ce sera toujours Damon... Je l'ai choisi, j'ai eu le choix quand je suis morte à nouveau, et je suis revenue à la vie pour lui pas pour toi... Notre histoire appartient au passé, elle est morte en même temps que moi il y a mille ans... C'est ma maison aujourd'hui, ma vie et tu n'en fais plus partie comme autrefois.



Tatiana P. Salvatore
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv) Jeu 13 Fév - 14:16

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Damon restait placé devant elle, le bras en barrage, il savait l'Originel face à eux réfléchi mais dieu seul savait quelle mouche l'avait piqué pour oser venir quémander le retour de Tatiana près de lui. Le regard noir, les muscles des mâchoires tendus, Salvatore le dépeignait au même titre que ses vils frères et soeur désormais. Ses mots lui donnaient envie de se jeter sur lui et, impulsif de nature, chose qui n'échappait nullement à sa sorcière, elle fut la première à répliquer lorsque le vampire millénaire leur tenant lieu d'interlocuteur se hasarda sur le chemin houleux de son attirance pour les Doubles. Jamais il n'avait vu sa belle ainsi, il y avait bien eu Dawn, mais cela était encore au delà, il s'agissait de mots, de ses ressenties et de sa rancœur à l'égard d'un homme qui jadis avait été bercé par l'amour de celle-ci. Damon pouvait comprendre qu'il désire la reconquérir cependant il avait détruit toutes chances auprès d'elle à l'instant précis où il l'avait abandonné à son sort sans aucune protection pour courir on ne savait quel lièvre plus important que les doux yeux de cette jeune femme dont il entendait le cœur s'emballer. Il avait redouté longuement cet instant, le moment où l'ainé Mikaelson reviendrait pour elle, il redoutait encore malgré l'amour qu'il portait à la mère de leur fille, après tout mille ans avaient tenu cet amour en haleine sans jamais qu'il puisse éclater au grand jour et il imaginait déjà le pire, que malgré ses sentiments pour lui, Tatiana ressente plus encore de choses pour le seul homme qui avait fait battre son cœur en son temps et nourrit ses espoirs d'être à ses côtés dans l'au delà surnaturel.

Son bras devant elle se vit serrer comme jamais, il angoissait qu'elle puisse le repousser et fondre de nouveau face à lui qui n'avait rien à voir avec le vampire l'ayant épousé, Damon n'avait jamais été aussi charismatique que l'était Elijah, il n'avait nullement son expérience et n'était -à ses propres yeux- que le second homme -voir le troisième étant donné Niklaus- dans la jeune vie de sa délicieuse princesse pour qui il aurait soulevé des montagnes. Il était blême, dès lors aussi peu sûr de lui qu'il ne l'avait plus été depuis sa descente aux enfers suite aux actes d'Elena, il craignait le pire, imaginait qu'elle abdique, que ce soit pour l'épargner ou par regret pour son ancien amant perdu, et disparaisse en un battement de cils pour ne jamais revenir. Si tel était le cas, Salvatore se battrait pour elle, il lui prouverait de mille façons possibles qu'il était celui qu'il lui fallait, celui qu'elle désirait sans le soupçonner autrefois, il se battrait quitte à mourir mais au moins il n'aurait pas baissé les bras et elle aurait été la première pour qui il l'aurait fait sans jouer avec ses valves émotionnelles. Subitement, alors que son regard froid comme le givre était rivé sur son interlocuteur, le vent s'engouffra dans la cape de la jeune fille et Elijah avança une main vers son ventre rond, immédiatement et sans réfléchir une seconde, Salvatore empoigna le membre de l'Originel et serra aussi fort qu'il grinçait des dents.

Je te le déconseille vivement ! Souffla-t-elle tandis qu'il tentait d'intimider le vampire qui ne lâcherait prise qu'une fois sa main reculée.

Recules !! je suis peut-être con, imbu et peu réfléchi mais sache qu'ici, ton geste et le pire de ceux que tu pourrais avoir envers elle bien qu'il soit innocent. Siffla Damon en relâchant son bras.

Tatiana, tu ne connais pas véritablement Damon, il… Voilà qu'il ressassait le passé, la meilleure des armes ici bas, rabrouer son concurrent pour s'octroyer les faveurs de la belle.

Oh si je le connais… Durant des années je l’ai observé agir avec mes descendantes. Je connais chacune de ses facettes qu’elles soient adorables ou mauvaises. Et je retiens une chose de lui qui te fait défaut. Il est là, il est présent pour les siens, il ne renonce jamais, et même si ça peut paraitre égoïste, il pense à lui à son bonheur, chose que toi tu n’a pas fait m’entrainant dans tes tourments, me laissant à l’abandon alors que je ne connaissais rien de ce monde, que j’étais perdue. Il a été là pour moi et je l’aime plus fort que je ne t’ai jamais aimé. Damon sourcilla une seconde, ses yeux filèrent d'Elijah au profil de son épouse, jamais elle n'avait été si sûre d'elle, jamais il n'avait songé qu'elle puisse l'aimer plus encore que son premier amour, il était conscient de ses sentiments à son égard mais jamais il ne les avait pensé si puissants, au delà même d'une Idylle impossible datant de plus de dix siècles. c'est fini Elijah. C'est Damon et ce sera toujours Damon... Je l'ai choisi, j'ai eu le choix quand je suis morte à nouveau, et je suis revenue à la vie pour lui pas pour toi...

Salvatore dû entrouvrir les lèvres, il semblait manquer d'air alors qu'il n'en avait guère besoin, il reçut comme un coup de massue et, si son cœur avait pu le faire, il aurait sans doute tambourinait dans ses tempes comme jamais il ne l'avait fait sous son jour humain. Jamais il n'avait entendu cela jusqu'à aujourd'hui, d'ordinaire ses mots étaient livrés à Stefan, rien que pour lui jamais pour l'ainé qui s'attachait à des femmes amoureuses de son cadet mais là, alors qu'il était haineux et comblé de torpeur quant au fait de trouver le premier amour de son épouse face à elle pour la lui retirer, subitement ses veines furent vides de doute. Il l'observa sans plus écouter l'Originel, même lorsqu'il tourna les talons et quitta les terres, qu'elle le regardait partir en espérant sans doute ne plus jamais avoir à faire à lui, Damon garda les yeux fixes sur elle. Incapable d'agir, envahi par un sentiment étrange jamais ressenti autrefois, il se vit enfin important et unique dans les yeux de celle qu'il avait choisi, il n'était plus l'ombre de son frère mais bel et bien unique pour une seule femme, sa femme, la mère de leur fille. Sa main retomba près d'elle et il la saisit rapidement pour la serrer contre lui, il ferma les yeux alors que le vent soulevait ses cheveux et lui amenait son parfum aux narines comme la plus douce des saveurs. Il sentit son cœur battre contre son thorax et celui de leur fille contre ses entrailles, l'instant était important pour lui, sans doute l'un des plus beaux de sa longue existence car enfin il devenait une entité bien définie aux yeux de l'unique femme qu'il désirait et plus la silhouette sombre de son frère qui avait toujours été irréprochable aux yeux de leur entourage malgré quelques actes manqués. Damon soupira et baisa son front, son nez, sa joue puis ses lèvres, pouvait-elle sentir son sang battre en lui comme s'il s'agissait de son cœur ? Il ne le sut pas, il ne lui dit pas, il se contenta de l'embrasser au grès du vent. En de simples mots, comblés de venin à l'encontre d'un autre que lui, sa belle, son épouse, son unique amour, son âme sœur, venait de balayer les doutes du vampire pour laisser place à un sentiment qu'il garderait jalousement en lui temps il était sublime.
© .JENAA



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Histoires d'ex (pv)

Revenir en haut Aller en bas

Histoires d'ex (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Salvatore-