RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Lun 10 Juin - 12:12


N'étant plus maitresse de ses actes face à cet entêté de Damon, Elena lui mit une gifle, le défiant droite et fière son regard plongé dans celui azuré du vampire. Elle était venue ici pour se faire pardonner, pour avoir une explication claire et nette avec celui qu'elle aimait et comme à son habitude ce dernier se contentait de la casser, faisant preuve de plus de froideur à son égard qu'il n'en avait jamais eut. Ce geste la belle ne le regrettait pas, elle était hors d'elle et voulait le lui faire comprendre "Je ne retournerai pas chez moi, Klaus est un danger pour nous tous, il a fait du mal à tant de personne que je n'arrive même plus à les compter alors si vous avez trouvé un moyen de le neutraliser sans pour autant mettre à mort toute sa descendance dont je te rappelle NOUS faisons parti, alors j'en serais point final. Que ce soit avec ou sans ton aide je ferais tout pour qu'il cesse de créer ses hybrides parce que c'est à cause de moi que ces loups doivent subir ce sort, à cause de mon sang Damon, tu comprends?! Il a des réserves et si on ne les détruit pas alors d'autre gens risques de devenir comme ton amie, c'est ça que tu souhaites, avoir une armée d'hybrides bien dressée à nos trousses pour le restant de nos jours?!" Ses propos se tenaient et la jeune femme le savait. Les sourcils froncés elle attendit une réponse qui, bien évidemment était négative: inutile de discuter avec cet homme lorsqu'il avait une idée en tête, de ce côté les deux amants se ressemblaient beaucoup. Elena était tout aussi déterminée que lui à mettre fin à cette sordide histoire même si cela signifiait devoir coopérer avec Katherine avant de la traquer et de la mettre à mort. Une fois n'était pas coutume ce genre d'alliance devenait presque une habitude lorsque Petrova avait des ennuies mais pour une fois cela ne la concernait pas uniquement, c'était toute la race vampirique qui se voyait en danger en plus des loup-garous et probablement des sorciers et sorcières. Soudain un hurlement se fit entendre suivit d'un coup qui mit immédiatement Damon sur le tapis, sonné par la force incroyable de la belle hybride qui le regardait, un sourire satisfait aux lèvres tout en le sermonnant. Étonnée et choquée par ce qu'elle venait de voir, la jeune femme restée bouche bée, observant tour à tour son vampire et la dénommée Jude qui tourna la tête dans sa direction "Salut Elena, je suis Jude et ton mec est un gros con insensible qui devrait rangé sa fierté dans son caleçon comme le font tous les bons humains bien dressée. Ah oui, et Damon : Lassie t'emmerde ! Je suis pas un petit toutou, VAMPIRE A LA CON" ! Ses propos semblaient être une habitude en en voir la réaction de l'ainé Salvatore dont le regard n'inspirait aucune haine. Sans réellment savoir pourquoi, sa compagne se rua vers lui, l'aidant à se redresser alors que de toute évidence il était à même de le faire lui même. Malgré ses réticences à la laisser faire partie du plan, Elena l'aimait et le voir se faire frapper ainsi lui serrait le coeur même si les habitudes des deux amies ne la regardaient pas: ils avaient leurs façon bien à eux de régler leur problèmes, ce qui la fit sourire. "Ca va aller?" lui demanda-t-elle, inquiète. Sans même avoir le temps de recevoir une réponse de son vampire, Jude la prit par la main d'une poigne de fer et la dirigea en direction de ce qui était avant la porte d'entrée, au moins elle comprenait mieux pourquoi cette dernière était étendue sur le sol du couloir, totalement défoncée. "Toi et moi ma belle, on va aller se boire quelques margaritas en attendant qu'il se remette des coups que je lui ai mis dans la tronche aujourd'hui." "Ah parce que c'est pas le premier?" Demanda Elena, étouffant un petit rire amusé, ces deux là s'étaient bien trouvés! L'idée de passer un petit moment au Grill ne lui déplaisait pas, surtout que Jude semblait être une fille bien sous ses airs bourrus. Cependant la belle se sentait désolée pour elle, par sa faute elle avait du subir sa transformation en hybride, à cause du sang humain qui avait coulé dans ses veines ... Alors que les deux femmes sortaient, Damon entreprit de faire une brève présentation qui de toute évidence ne servait pas à grand chose étant donné qu'elles avaient fait connaissance de façon moins protocolaire. Un regard en arrière pour s'assurer qu'il les suivait bien, elle haussa un sourcil et lança de façon ironique "La vampire bornée semble s'être trouvée une alliée tout aussi bornée mon amour, je suis sûre que tu vas adorer ça."

Arrivée au Mystic Grill, le trio s'installa à une table dans le fond de la salle déjà bien pleine. Certains prenaient leurs repas tandis que d'autres se mettaient la tête à l'envers à en vomir par terre ... écœurant. Elena plissa le nez face à ce spectacle à l'odeur horriblement désagréable et s'installa entre Jude et Damon, souriante à l'idée d'en connaitre plus sur cette hybride et du lien qui l'unissait à l'homme qu'elle aimait. Toute animosité s'était éteint en elle, elle n'avait plus envie de se battre avec lui, seulement de profiter d'un petit moment avec sa nouvelle alliée déchanté au visage adorable. De là où elle était l'ainé Gilbert pouvait voir que la sorcière - Kahlan lui semblait-elle - était de service avec Matt. Cette dernière lui lança un regard atrocement froid avant de venir leurs servir leurs consommations, du Whisky, avait une amabilité qui laissait à désirer. "Merci." répondit poliment la belle brune à l'encontre de la barmaid qui se contenta d'un roulement d'yeux avant de les poser sur Damon "La sangsue, elle veut toujours pas verveine?". Son sourire carnassier était à faire froid dans le dos: a première vue elle adorait s'en prendre au beau vampire qui la toisait sans retenue. Tout en serrant les dents elle s'en alla, les laissant seuls ce qui en soit n'était pas plus mal. La sorcière la mettait mal à l'aise, d'autant plus qu'elle connaissait Pierce ... "Cul sec!" Braillai Jude en prenant son verre. Ni une ni deux Elena fit de même et leva la tête pour siphonner son verre le plus rapidement possible avant de le faire claquer sur la table, entièrement vide. Enfin la discussion reprit entre le trio au sujet de ce qui c'était passé entre les deux amants un peu plus tôt. L'hybride ne prit le parti de personne mais son point de vu externe n'était pas à négliger, tentant de leur faire comprendre que tous deux étaient coupables et qu'un compromis était de mise. "Je suis entièrement d'accord avec toi Jude, je suis jeune, peu expérimenté mais tout ce qui est arrivé, ce qui t'es arrivé est de ma faute alors c'est normal que j'y mette fin ..." puis elle observa Damon, glissant sa main sur la sienne posée sur sa jambe, sous la table. "Je sais que tu as peur pour moi, mais j'irais bien, je te le promets. Je t'aime, et c'est pourquoi je te demande de ne plus me cacher de telles choses même si cela part d'un bon sentiment. D'accord?" Son regard était sincère, pure et expressif à la fois.

"Aller on picole ! Garçon ! Encore et la même, et trois pichets de Margaritas" Hurla-t-elle en claquant des doigts. Matt vint à leur table et salua tour à tour Elena et Damon avant de demander pourquoi trois pichets. "Quoi ? Pourquoi trois ? Bah on est combien à la table là ? Trois non ?! Aller plus vite." Lui répondit-elle en souriant. La belle brune ne doutait pas que son ex petit ami s'inquiétait pour elle, cela faisait longtemps qu'ils n'avaient pas passé de moments ensemble et la voir ainsi accompagnée devait lui remuer les tripes. Ce n'était pas dans ses habitudes de boire, mais aujourd'hui était une journée hors norme. Une fois les boissons mises à table, Jude servit les verres et tous trois trinquèrent "A la fermeture du bar que nous ferrons ce soir, et a notre nouvelle amitié!" Lança l'ainé Gilbert avant de poser ses lèvres sur le verre dont elle engloutit en un rien de temps le contenu. Ce soir la belle allait finir ronde comme une barrique, elle le savait, mais c'était une façon comme une autre de fuir la réalité et de vivre un moment amusant en bonne compagnie. "Jude, un deuxième verre?". Demanda-t-elle d'un sourire défiant. Sans savoir pourquoi elle commençait à vraiment apprécier cette jeune femme, une amie de choix dont elle était heureuse d'avoir fait la rencontre. "Damon, je compte sur toi pour me ramener au manoir parce que je ne sais pas si je pourrais ressortir du bar sur mes deux pieds! Aller hop, santé et longévité!" Là dessus elle reprit un verre bien costaud et le but en un temps record.


Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Lun 10 Juin - 13:01

Qu'est-ce qu'il leur prenait aux donzelles aujourd'hui? Damon n'en savait rien mais sa plus grosse erreur en ce jour, alors qu'il s'était mangé deux tatanes -dont l'une lui avait fait encastrer la sonnette du Manoir- et une gifle de sa belle, était bel et bien d'avoir fait les présentations entre Jude et Elena. En retrait depuis plus de vingt minutes alors qu'ils pénétraient le Grill, Salvatore grommelait pour lui même, quel con! Con d'avoir pu se faire croiser la blonde et la brunette, désormais il n'était plus en position de force mais bien le mec de qui on papoterait en douce pour évoquer quelques attitudes, vieilles de plus de quatre ans, qu'il aurait préférer oublier. S'installant à l'une des tables après avoir salué Matt puis lancé un regard froid vers la sorcière de son cœur, Damon ne dit mot et laissa trainer son oreille sur la joie expansive qui contenait les deux femmes de sa vie. Comme si une amitié jacassante avec Blondie n'avait pas suffit, il fallait que ces deux là s'entendent comme cochon, la belle aubaine pour le vampire qui se voyait relégué au rang de pushing ball de ces dames, juste là pour faire beau et peut être éviter que des abrutis ne viennent les faire chier dans leur discutions de chiffons et dès à coudre. Jude brailla subitement, et qui rappliqua pour prendre leur première commande? : Miss Van Allen et son sourire suffisant! Un court instant, Salvatore regretta sa soirée pics et insultes en sa compagnie, jusqu'à ce qu'elle n'ouvre la bouche. "La sangsue, elle veut toujours pas de verveine?" En un sourire cynique, le beau brun, coude posé sur la table menton soutenu par son poing, finit par la fixer avec plaisance. "Oh vas y j't'en prie ça me rendrait service sorcière." Les deux filles près de lui étaient trop occupées entre elles pour entendre quoi que ce soit, mais s'il avait pu supplier la barmaid de l'empoisonner, il l'aurait fait uniquement pour rentrer au plus vite et s'enfermer dans la bibliothèque musique à fond avec un verre de Scotch sec. Qui y avait-il de pire que des filles s'entendant à merveille? Surtout une ancienne louve et une suceuse d'aortes? Rien, c'était pénible et tout ce qui intéressa Damon, au moment où la brune aux yeux de givre amena les consommations, fut de se souler la gueule et vite!

Le "cul sec" de Jude arriva trop tard, son verre était déjà vide tandis qu'elles deux claquaient le leur sur la surface de chêne, chose qui le surpris d'ailleurs. Voir la jeune Gilbert enfin se dévergonder alors qu'il avait tenté à maintes reprises de la rendre plus fun, du moins lorsqu'elle était humaine, était ahurissant au point qu'il ne put qu'écarquiller les yeux face à ça : Elena se rinçant le gosier, il rêvait?? Voici à peu près ce qu'il put entendre, ses tympans et son esprit en mode veille urgente, juste pour s'éviter une erreur système E780 : Blablabla, piapiapia..... BLABLA...." Le volume de plus en plus poussé juste au cas où on le prenait pour un sourdingue, ou encore pour que tous autour d'eux puissent profiter des propos de la blonde. "Blabla, hahahahaha, blabla blabla... Je t'aime, et c'est pourquoi je te demande de ne plus me cacher de telles choses...Blabla" Visiblement il ne retenait que le plus important, ne plus mentir comme le vilain vampire qu'il était. Feintant avoir bien assimilé tout ce qu'elles disaient, Damon qui sentait la douceur de la main de sa belle contre sa cuisse, sourit de façon taquine et sortit enfin de son mutisme uniquement pour ne pas paraitre goujat à n'avoir rien écouté et suivit de leur trépidante conversation de nana. "Promis! Je tâcherai d'être gentil..."

Peu convaincu de lui même, il fut sauver par le gong, ou plutôt par Matt qui vint les saluer pour prendre la seconde commande que désirait la blondinette. Incrédule face à la quantité qu'elle ordonnait, Donovan la fit répéter jusqu'à ce que Damon ne roule des yeux en sa direction, laissant échapper un "Laisse tomber" murmuré, qui fit plisser le front du jeune homme. Jude braillait à qui mieux mieux et toutes les personnes présentes se tournaient vers eux, vive la discrétion légendaire des toutous! Mais par delà son attitude bourru et peu enclin, a dire vrai se manger des prunes dans la tronche juste pour le plaisir et le soulagement de ces dames n'était pas quelque chose d'agréable, Damon tenta alors de prendre sur lui, de se la jouer un peu Stefan et de passer du bon temps lui aussi. Les pichets arrivèrent et la blonde versa le contenu dans les verres de tous ici présents, il manquait cependant une personne, ô oui, cette après midi là Rick lui manquait vraiment et, tout en empoignant le récipient face à lui, le dressant face aux deux jeunes femmes pour trinquer à sa journée de merde, Damon fixa la porte du bar. "Pitié Rick me laisses pas seul avec elles..." Grommela-t-il dans sa barbe avant de sourire plus mielleusement à ses compagnes. "Damon, je compte sur toi pour me ramener au manoir parce que je ne sais pas si je pourrais ressortir du bar sur mes deux pieds! Aller hop, santé et longévité!" Qu'avait-elle subitement, l'envie de se mettre une murge et de rouler sur le dos jusqu'au manoir ensuite? Immédiatement Salvatore laissa échapper un rictus moqueur avant de s'enquiller son verre. "Ohhh j'te jure que te voir bourrée serait le plus beau des cadeaux que tu puisses me faire Elena... J'te met au défis de concurrencer la beauf ici présente!" Oui, il défiait sa propre petit amie, mais bien moins bête qu'il ne le parut en leur servant cette phrase, Damon savait parfaitement ce qu'il faisait. Si les deux buvaient à s'en faire éclater la panse, lui s'éviterait les jacassements au sujet de leur complot sur Klaus, la soirée allait être mémorable. "A l’éternité et ces petits moments innocents!" Sourit-il ravie de ce qu'il venait d'engendrer là...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Lun 10 Juin - 18:37

La belle blonde était heureuse de voir sa nouvelle amie se changer les idées, or Damon ne semblait pas la personne la plus heureuse au monde en ce moment. Il avait l'air exaspéré surement par le fait que Jude n'arrêtait pas de parler avec Elena. Ça devait lui trotter dans la tête qu'elle se rapproche dangereusement de la petite Gilbert. Mais Jude savait ce qu'elle faisait mieux que quiconque et les margaritas défilaient dans les verres que Jude s'empressait de vider les unes après les autres. L'humeur du groupe commençait à être assez joviale et Elena qui fit une réflexion à Damon, qui lui renvoya la balle, fit bien marrer Jude qui se voyait au centre d'un match entre le petit couple. " Ohhh j'te jure que te voir bourrée serait le plus beau des cadeaux que tu puisses me faire Elena... J'te met au défis de concurrencer la beauf ici présente ! " Damon venait intentionnellement de mettre Jude dans une place où elle ne voulait pas être : entre eux-deux. Elle faillit cracher tout l'alcool que sa bouche pouvait contenir à ce moment là mais la belle avala le tout, ne voulant pas s'étouffer. Elle regarda Damon exaspéré et sa tête s'écrasa contre la table. " Damon t'es sérieux là ? " Dit-elle en tournant le visage collé au chêne vers lui. " La pauvre ... " Mais Jude réfléchit et se tut un instant. Une lueur de défi, dangereuse comme la connaissait si bien Damon du regard de Jude, apparu dans ses yeux. " J'accepte Damon ... A une condition ! Tu joues aussi, et si je gagne tu appelles un de tes potes pour qu'il finisse la soirée avec nous ! " A contre cœur, il dut accepter car Jude ne lui laissait pas le choix. Les verres défilaient et arriver au moment où Jude sentit que les deux vampires étaient à point, elle commanda 1 mètre de shooters pour chacun. " A la votre mes cocos. Je commence juste à avoir une chauffe. " Dit-elle en entamant son premier shooter de vodka et en regardant les deux autres. Ses shooters n'ont pas fait long feu sur la table et elle regarda les deux d'un air toujours aussi compétiteur en brandissant le dernier : " A la vôtre mes chéris ! " Et finit par engloutir le liquide coloré aux différents mélanges. " Bon alors, vous vous avouez vaincus ? " Grâce à une tolérance inouïe et à un sens de la comédie hors norme, Jude avait réussi à vaincre les deux vampires en quelques heures. D'ailleurs voyant qu'il restait des shooters à chacun, elle finit par les boire pour ne pas gâcher comme elle dit si souvent. " Allez les loques, je vous ramène au manoir et Damon j'attends ma récompense de winneuse ! "

Elle prit les deux vampires tous les deux très bien imbibés d'alcools divers et variés chacun, à bout de bras. Les trainant plus de vingt minutes jusqu'au Manoir de Salvatore. Sur la route, les deux débitèrent un tas de conneries plus aberrantes et drôles les unes que les autres. Jude elle aussi assez alcoolisé mais moins qu'eux se marrait bien en les écoutant tandis qu'elle les, limite, trainait sur la route pour les ramener sains et saufs chez Damon. Une fois arrivée devant la porte éclatée, toujours trainant dans le couloir, elle remarqua une présence dans le salon, devant un feu de cheminé déjà bien allumé. C'est là qu'elle eut une vision de bonheur. Un homme, la trentaine, bien bâti, et juste magnifique. La belle dû s'arrêter pour baver quelques instants avant de se dire que sa présence n'était pas forcément la bienvenue jusqu'à ce qu'elle entende un marmonnement de Damon annonçant la bienvenue à son ami, un certain Alaric si elle avait bien comprit. Elle posa Elena dans le canapé pour éviter qu'elle ne tombe et Damon se jeta dans les bras de son ami. " Désolé il déjà bien imbibé. Enchantée, je suis Jude Miller, la meilleure amie de Damon. " Dit-elle en tendant la main tout sourire, et en défaisant sa cuche qui avait jusque là si bien tenue. Les cheveux ébouriffés créant un effet décoiffé mais pas trop, mettaient son visage très en valeur. La blonde serra la main virile et ferme du bellâtre qu'elle avait face à elle. Puis lui dis qu'elle allait servir les verres en trainant Elena par le bras dans la cuisine. En débouchant une bouteille de whisky, la belle discutait du fameux Alaric avec la fameuse Elena la déchirée de la soirée. " Je te jure, je vais le gober comme un cheesecake quoi ! " Puis après le fou rire de la brune passé, elle remit une couche : " N'empêche, j'adore être morte ... J'AI PLUS MES RÈGLES ! " Hurla t-elle, si fort que du salon on pouvait l'entendre. La blonde et la brune partirent dans une effusion de rire digne de Jude et d'Elena complètement torchée.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Lun 10 Juin - 19:37

Joueuse la petite blonde, très convaincante d'ailleurs, le vampire n'allait pas lui laisser l'occasion de le battre, il en avait derrière la cravate et savait s'en jeter plus d'un avant de ne serait-ce que sentir l'alcool lui monter aux oreilles. L'air défiant de son amie le fit sourire, ça devenait intéressant lorsqu'on jouait selon les règles du bellâtre, mais ce qui fut encore plus sympa et plaisant pour Salvatore, fut qu'Elena ne rechignait pas pour une fois, avait-elle perdu toute trace de morale pour avoir envie de se murger comme pas permis? "A la votre!", beuglé par Miller, annonça le top départ -une entrée en matière après un échauffement de deux pichets dira-t-on-, les verres défilèrent en un temps record, plus rapidement pour l'hybride et le plus vieux des vampires, mais, malgré ses airs de poupée fragile, Elena tenait la route ce qui donnait alors à Damon l'envie de continuer encore et encore, dans l'unique espoir de la contempler ivre morte pour la première fois depuis qu'il la connaissait. Le liquide transparent avait beau lui bruler la trachée, Damon sourcillait parfois mais ne laissait pas tomber, des beuveries il en avait connu et pas des moindres, à croire que ses longues soirées avec Alaric lui avaient servi d'entrainement si on peut le dire ainsi. Pourtant, ça ne semblait pas suffisant pour mettre à plat la jeune louve croqueuse de jugulaires, non, elle, elle devait avoir passé des jours entiers à se mettre la tronche de biais pour un jour prochain achever son suceur de sang favoris. Jamais engloutir des shooters à cette vitesse ne lui avait paru si long, lui qui désormais sifflait tranquillement avec Rick, n'avait plus l'habitude de faire la course à la picole, était-il vaincu dans sa matière favorite? Fixant les yeux des deux jeunes femmes, dont la brunette commençait à abdiquer, une teinte vert pomme sur le visage, Damon sourit de façon niaise, enfin le signe qu'attendait Jude, car le connaissant parfaitement, lorsqu'il esquissait ce genre de rictus béa au point de rire sans aucune raison ou encore de rager sur n'importe qui, c'est que le vampire était rond comme une queue de pelle, fait comme un fruit baignant dans la liqueur, une petite prune bien confite qui ne demandait plus qu'à être croqué ou à croquer...

" Bon alors, vous vous avouez vaincus ? Allez les loques, je vous ramène au manoir et Damon j'attends ma récompense de winneuse !"

"Ouais, levons le camps!" Dit-il en se redressant, les yeux écarquillés comme pour bien voir ce qui se trouvait sous ses pieds mal assurés. "Passez devant mesdames... J'vais appeler ton gigolo petite chienne, mais!" Dit-il en levant un index de soulard devant son nez."Lui, tu le battras surement pas à ton petit jeu à la con..."

Sur ces bonnes paroles, le trio paya les consommations sous le regard mauvais de miss witch puis fila en direction du Manoir. Comme s'il elle avait prévu son coup, Jude avait insisté pour qu'ils ne prennent pas de véhicule, prétextant que marcher serait bien plus agréable. "Bha voyons, marcher en étant plein c'est tout sauf cool." Répondit Damon comme si elle venait de lui parler alors que cette phrase était sortit de sa bouche quatre à cinq heures plus tôt. Le soleil s'était couché, il n'était pas si tard mais la nuit envahissait déjà Mystic Falls et la soirée ne faisait que commencer. Fixant avec mal l'écran de son portable, Damon tenta de chercher son pote dans les contacts qui semblaient noté en typo : Patte de mouche illisible, et y parvint enfin. Collant donc l'appareil à son oreille, il tomba directement sur la messagerie. "Rick, c'est Damon, dis tu peux passer au manoir?" Une petite pause dû à une légère remontée acide puis il murmura dans le combiner comme s'il avouait un secret terrible. "C'est urgent..."

Vingt bonnes minutes plus tard, le trio bien plein, revenait enfin chez les Salvatore, la porte toujours au sol dans la montée d'escaliers, mais quelque chose était différent, ce feu dans l’âtre et ce mec debout devant à se réchauffer les mimines ou je ne sais quoi d'autre. Un sourire d'alcoolique se ficha aux lèvres de Damon lorsque le type en question se tourna vers eux. Manquant de choir dans le premier fauteuil qui lui barrait la route, Damon alla taper l'épaule de son bon vieux Rick, tandis que Jude, après s'être présentée, amena Elena directement dans la cuisine, les laissant seuls, entre hommes.

"Bien sûr que c'était urgent!" Tonna Salvatore plus très maitre du volume de sa voix. "Elles veulent ma mort Rick, j'suis fait comme un rat... Aide moi j't'en prie! Au nom de notre amitié!" En évoquant cette phrase, Damon servit avec mal un verre de bourbon et le secoua en un sourire de gosse, les yeux ronds et joueurs, devant le visage joviale de son confident."Y en a plein d'autres ici, si tu restes, j'te jure Rick j'te rince autant que tu veux!"



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mar 11 Juin - 13:02

Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis leur arrivée au bar. Les verres s'enchaînaient et la petite Gilbert commençait déjà à en ressentir les effets indésirables mais absolument euphoriques. Depuis le défis que s'étaient lancés les trois vampires, Elena fut la première à abdiquer, trop saoul pour ne serait-ce que prendre un énième verre dans ses mains. Morte de rire, elle se mit à avoir des fous rires sans raisons avant de prendre son courage à deux mains et de se resservir un verre afin de montrer à Jude qu'elle ne s'avouait pas vaincue: ce fut celui de trop. Tout autour d'elle semblait tourner comme si elle s'était retrouvée sur un tourniquet quelconque sans possibilité d'y échapper. Depuis toujours, c'était la première fois que la belle buvait autant: elle s'était certes laissée aller à des soirées alcoolisées avec Caroline, Stefan ou encore Damon mais jamais Ô grand jamais les choses n'avaient pris une telle ampleur. Les paroles des quelques derniers clients lui semblaient incroyablement lointaines et ... floues. Comme si le langage qu'ils parlaient n'était pas le siens alors que de toute évidence c'était bel et bien de l'américain! Matt n'avait eut de cesse de l'observer, l'air soucieux: c'était une première pour lui aussi, et voir sa meilleure amie passée de jolie fille pimpante à déchet de l'humanité devait lui faire un choc. Alors Elena se leva et partit non sans tituber en direction du comptoir où se trouvait la sorcière au regard de glace. Un sourire ivre sur le visage, la belle la regarda un instant avant de lui dire d'un ton un peu trop jovial "je lève mon verre en l'honneur des garces de cette ville! A la tienne et à celle de Petrova" avant de terminer son verre et de le poser sur le comptoir. Agacée, Kahlan serra les dents et claqua ses deux mains de part et d'autre du récipient vide "La garce elle te dit merde, alors maintenant prend tes cliques et tes claques et casse toi avec ta bande de merdeux, vous avez assez foutu le bordel pour ce soir." Matt s'interposa entre les deux jeunes femmes et fit signe à Damon de récupérer la pauvre Gilbert imbibée d'alcool. Docilement elle s'attacha autour de son cou et retourna à sa place, se laissant tomber de tout son poids sur sa chaise: Dieu que tout lui tournait! " Bon alors, vous vous avouez vaincus ? Allez les loques, je vous ramène au manoir et Damon j'attends ma récompense de winneuse !" Lança Jude, ce à quoi répondit de façon affirmative son vampire adoré, lui aussi fortement alcoolisé "Nan, j'ai pas envie de rentrer. Aller encore un verre!" Ronchonna-t-elle, boudeuse tout en sortant du bar, rasant les murs pour ne pas se laisser tomber par terre devant tous ces gens qui l'avaient vu naître. Leurs yeux écarquillés n'eurent pour effet que de la faire rire encore plus, c'était certain, elle était pleine à en rouler par terre. Dehors l'air frais lui fit un peu de bien mais l'absence de support eut pour effet de la faire tituber pour finalement se retrouver à même le sol, assise en indienne: "moi, je veux Damon, je pars pas tant qu'il est pas sorti!" Brailla-t-elle jusqu'à ce que dernier daigne enfin faire acte de présence. Ni une ni deux elle s'accrocha à lui de toutes ses forces et commença à prendre le chemin du manoir. Jude avait décidé que marcher les feraient cuver un peu, ce dont doutait fortement Elena "Bha voyons, marcher en étant plein c'est tout sauf cool." railla Damon en fouillant sur son téléphone. La lumière de l'écran piqua les yeux de la belle brune qui détourna le regard avant de lâcher le bras de l'élu de son cœur. "J'ai mal aux pieds, c'est nul d'être un vampire si on continue à avoir mal aux pieds!" Dit-elle en prenant ses escarpins dans ses mains "ça change rien, en fait j'ai toujours mal et en plus j'ai soif. Le manoir il est encore loin?" Voyant que personne ne lui répondait elle balança ses chaussures dans la première poubelle croisée et mit ses poings sur les hanches "Salvatore!! Je ne suis pas Katherine et j'exige que tu t'occupes de moi!". Un sourire malicieux aux lèvres, Elena couru - de façon peu droite, certes - et sauta dans le dos de Damon afin qu'il la porte: non, elle n'avait pas envie de marcher. "Aller mon bel étalon, direction là maison" Hurla-t-elle en pointant le lointain du bout du doigt.

Une fois le manoir en vue, la petite Gilbert se laissa tomber du dos de son vampire et fut immédiatement prise en charge par Jude qui l'emmena dans la cuisine, laissant seul Damon qui entra en grande conversation avec une voix qui lui était des plus familières. Immédiatement elle quitta la pièce et se rua sur Alaric en beuglant son prénom en ivrogne qu'elle était "Alariiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiic" et enfin elle lui sauta dessus dans une embrassade qui n'avait pas vraiment lieu d'être "Tu sais quoi? Toi je t'aime bien, t'es comme mon père sauf que t'es pas mon père, mais tu l'es un peu quand même." Puis elle entendit Jude l'appeler et c'est sans se faire prier qu'elle s'en retourna dans la cuisine auprès de sa nouvelle amie. Les deux femmes avaient très rapidement tissé un lien puissant, elles étaient comme deux sœurs de beuverie, ce qui faisait extrêmement plaisir à la belle brune qui se sentait tout de suite moins seule dans le clan des hommes qui se formait dans le salon. "Je te jure, je vais le gober comme un cheesecake quoi !" Lança la louve en parlant du nouveau venu. Elena explosa de rire à en pleurer "Tu peux toujours essayer!" répondit-elle avant de baisser d'un ton "d'après ma tante c'est un super coup, mais chuuuuuut". Le doigt exagérément posé sur ses lèvres fendue en un sourire, la jeune femme se remit à rire en imaginant Jude au bras de Rick: c'était juste impossible. "N'empêche, j'adore être morte ... J'AI PLUS MES RÈGLES!" Cette phrase termina d'achever la belle qui se laissa tomber au sol, se tenant le ventre tant elle riait. "Tu crois que les vampires ils étaient attirés par moi seulement parce que j'avais des zones rouges tous les mois?" Demanda-t-elle sans cesser de rire. Bon Dieu que c'était bon de rigoler un peu! Ca faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était pas laissée aller ainsi. Enfin Elena réussit avec bien du mal à se relever et s'empara d'une bouteille qui trainait "ALLER JUDY, QUE LA FÊTE COMMENCE!" Cria-t-elle en retournant dans le salon. Buvant à même le goulot la jolie brune entreprit de monter sur la grosse table en bois massif qui jadis servait à manger et se mit à danser tout en buvant allégrement. La nuit ne faisait que commencer et elle n'était pas prête de cesser ses âneries ridicules. La joie de vivre s'était emparé de son être tout entier tandis que quelqu'un alluma la grande chaine stéréo qui entonnait une musique des plus entrainantes. Puis elle voulut enlever son haut, sentant la chaleur lui brûler la peau - ou plutôt l'alcool - mais Damon l'en empêcha. "Mais quoi? Il est beau mon soutif! Bon, si tu veux pas que je me déshabille tu danses avec moi alors, PARCE QUE LA LOUVE ELLE VEUT CONCLURE AVEC RICK!". Une fois encore elle entra dans un fou rire magistral en faisant un clin d'oeil à son amie. Le champ était libre pour les deux nouveau tourtereaux qui ne se connaissaient pas encore. Elena était totalement raide, mais encore capable de se mouvoir et de danser de façon sexy et très suggestive même en présence d'Alaric. Après tout elle n'était plus humaine alors pourquoi devrait-elle se contenir devant lui? D'autant plus qu'elle avait follement envie de s'amuser!



Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mar 11 Juin - 18:47

Le retour d'Alaric parmi les vivants ne s'était pas fait sans mal. Son entourage avait appris en un rien de temps à se débrouiller en son absence, et maintenant qu'il était revenu, tel un cheveu sur la soupe, il n'avait plus l'impression d'être l'homme qu'il avait été autrefois. Peut-être même n'en avait-il plus l'intention tant ces épanchements de joies autour de sa personne le rendait mal à l'aise et le faisait se sentir coupable d'être parti. Rien ne serait plus pareil, à présent. Pas tant qu'il n'aurait pas retrouvé ses marques. C'était donc la mort dans l'âme que Rick s'était résolu à se faire tout petit le temps que les choses se tassent et que la vie, à Mystic Falls, reprennent son cours habituel - la normalité n'existant pas en ces lieux. Jeremy avait attesté de son désir de suivre un nouvel entraînement auprès de son mentor, mais le trentenaire n'avait pas eu d'autres choix que de refuser sa requête. Il s'était, à ce sujet, largement confondu en excuses en prétextant des affaires urgentes qui le retenait ailleurs. Un mensonge dissimulant en réalité une part de vérité. Car, oui, Alaric avait passé l'après-midi à rassembler un maximum d'information concernant « l'essence de vie » dont Damon avait fait mention la veille, lors des festivités d'avant prise-de-poste du nouveau maire. Il y avait longtemps qu'il ne s'était pas adonné à une telle activité de recherches. Celles-ci lui demandèrent beaucoup d'investissements, notamment au niveau de la réflexion, et au moment où il entendit la sonnerie de son portable retentir, sans même savoir quelle heure il pouvait bien être après cela, il n'avait guère avancé dans sa réflexion. Cette essence restait encore un mystère, sinon une légende, pour lui.
Il relâcha sa concentration puis accourra jusqu'à son bureau pour atteindre son portable sur lequel il reconnu, malgré l'écran renversé dans le sens contraire, une photo - prise par l'intéressé lors d'une soirée arrosée - montrant le visage grimaçant et jovial de l'inimitable Damon Salvatore. L'heure s'afficha sous le nom du contact : 00:31. Nom d'une pipe, pensa-t-il, ça fait pas loin de dix heures que t'es là-dessus.

"Que puis-je faire pour toi, Damon ?" dit-il sans se rendre compte que de ne quasiment pas s'être exprimé pendant dix heures avait quelque peu modifié le ton habituel de sa voix au point qu'on aurait pu croire qu'il venait de se réveiller ou qu'il avait fumé pétards sur pétards. Son ami vampire lui demanda s'il pouvait passer au manoir. Une affaire urgente, soi-disant. D'abord hésitant, Rick concéda qu'une petite pause dans son investigation ne lui ferait pas de mal et répondit : "D'accord, je serais là dans cinq minutes."
Il enfila un blouson, pendu sur son porte-manteaux, s'installa à l'intérieur de son coupé stationné au bas de l'immeuble et rejoignit sans plus attendre la demeure Salvatore. Malgré les quelques véhicules présents face à la bâtisse, Alaric ne sentit aucune présence chez eux. En allant y jeter un coup d'oeil pour s'assurer que tout était à sa place, le trentenaire fut surpris de voir que la porte d'entrée avait été délogée de son cadre et qu'elle gisait sur le sol, dans l'entrée. Suspicieux et s'armant de prudence, il s'introduisit à l'intérieur de la grande maison sans qu'aucune personne, bien ou mal intentionnée, ne vienne l'accueillir. Le mobilier n'avait pas non plus, en dehors de la porte qu'il venait d'enjamber, été dérangé. Quand il s'agissait de Damon, Alaric estima qu'il fallait s'attendre à tout, et c'est sans inquiétudes au sujet de son ami qu'il prit possession des lieux en allant allumer un bon feu de cheminée le temps qu'il fasse son apparition.

Une dizaine de minutes plus tard et voilà que le trublion se manifesta, en apparente bonne compagnie, véritablement éméché. Cette image de Damon ne l'étonnait plus depuis bien longtemps mais elle lui arracha néanmoins un large sourire, d'autant que les deux jeunes femmes qui se présentèrent derrière lui - parmi lesquelles se trouvait Elena - paraissaient elles aussi dans un état avancé d'ébriété. La blonde, qu'il n'avait jusqu'à présent jamais rencontré, pris les devants et se présenta sous le sobriquet de Jude Miller. A l'y voir, elle donnait l'impression d'être la plus saine des trois protagonistes. Ce n'était peut-être pas qu'une simple impression, d'ailleurs, et Alaric en fut cette fois le premier étonné de voir que Damon avait cédé son leadership à cette jeune et jolie blonde dont il serra affectueusement la main en reconnaissance de l'amitié qu'ils avaient l'un l'autre pour le propriétaire des lieux. "Alaric Saltzman" annonça-t-il en lui rendant son plus beau sourire. La jeune Gilbert, quant à elle, ne le reconnut que plus tard et se jeta dans ses bras comme une groupie en hurlant son nom et en lui rappelant tout le bien qu'elle pensait de lui. Cette révélation lui donna du baume au coeur mais il n'eut le temps de lui rétorquer combien ce petit bout de femme donnait un certain sens à sa vie qu'elle avait disparut dans la cuisine en compagne de Jude, laissant les deux entités masculines en tête à tête.
"C'était donc ça ton urgence ? Tu me déçois, Damon, je pensais que rien ni personne n'était capable de te bousculer. Mais si tu offres, alors peut-être que l'on peut s'arranger."

La proposition était tellement alléchante qu'Alaric ne perdit pas une seconde et arracha une bouteille de bourbon des mains de son compère pour en arracher le bouchon - dans un ploc significatif - avec les dents et en boire une bonne gorgée directement au goulot. L'aigreur de l'alcool lui ravit l'oesophage. La nuit promettait d'être longue. Damon alla, en bon gentleman, s'enquérir de l'état de sa belle, dansant bouteille à la main sur la grande table et déblatérant à qui voulait bien l'entendre que Jude, l'amie dont il n'avait pour sa part jamais entendu parler, avait un faible pour l'ancien prof d'histoire. Tout sourire, là-encore, ce dernier pris appui - avec son postérieur - sur le haut du canapé puis se délecta d'une nouvelle gorgée du nectar ambré en considérant la blondinette proche de lui. En ayant le malheur de plonger son regard dans le sien, Rick comprit presque instantanément les raisons pour lesquelles l'aîné des Salvatore se retrouvait dans la situation présente de ne rien pouvoir contrôler. Il y avait quelque chose d'Alpha, en elle. Et de troublant.

"Alors comme ça tu es la meilleure amie de Damon ? Etonnant que nous ne nous soyons jamais rencontrés. Mais connaissant l'énergumène, je ne doute pas qu'il ait déjà parlé de moi à qui veux bien l'entendre ... Si c'est en mal, par contre, je me chargerais de le lui faire payer !" dit-il en jetant un coup d'oeil dans la direction du couple. Damon peinait à faire entendre raison à Elena, s'en devenait adorable. "Ne sont-ils pas mignons, franchement ? Qui porte la culotte dans le couple, d'après toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mar 11 Juin - 21:18

A ce fameux moment de la soirée, vous savez celui où le couple phare commence à danser ensemble en s'embrassant, celui où les autres se retrouvent derrière, ce qui n'est pas plus mal pour Jude, la fête était officiellement lancée. Une fois la honte tombée sur la tronche de Jude à moitié éméchée à cause d'Elena, d'ailleurs elle se jura qu'elle allait le payer plus tard, la belle blonde rejoignit le bellâtre sur le canapé, chacun une bouteille de bourbon à la main. Apparemment le contact passait, déjà par la boisson en commun. " Alors comme ça tu es la meilleure amie de Damon ? Étonnant que nous ne nous soyons jamais rencontrés. Mais connaissant l'énergumène, je ne doute pas qu'il ait déjà parlé de moi à qui veux bien l'entendre ... Si c'est en mal, par contre, je me chargerais de le lui faire payer ! " Jude étouffa un rire en écoutant la voix suave du fameux Saltzman. " Malheureusement non, je n'ai pas entendu parler de toi, si j'avais su qu'il connaissait un homme comme toi, ça fait longtemps que je lui aurais dis de nous présenter. " lâcha t-elle toujours rieuse. " Et oui, malheureusement, je suis la meilleure amie de ce déchet. Au fait, je suis une hybride. " Dit-elle désinvolte au jeune homme. "Ne sont-ils pas mignons, franchement ? Qui porte la culotte dans le couple, d'après toi ? " Oula pas facile la question. " Wow... Je t'avoue que là sur le coup, je pourrais pas te le dire. Damon à un sacré tempérament mais j'ai l'impression que quand Elena s'énerve, faut pas la bousculer quoi ... Donc je dirais qu'il la partage la culotte ! " A ce moment là Jude explosa de rire en tournant la tête vers Damon et Elena, et tomba à la renverse sur le canapé tellement elle rigolait. Alaric ne comprenait certainement pas un tel excès de rire si soudain. " Attends ... " Dit-elle en reprenant son souffle. " Je viens d'imaginer Damon et Elena portant le même sous-vêtement, en même temps, donc à deux dans un seul sous-vêtement. C'en est tellement ridicule que j'ai pas pu m'empêcher de rire. " Termina t-elle péniblement. Jude avait du mal à reprendre son souffle tellement elle était hilare à ce moment. Soudain elle put enfin respirer et son regard se plongea dans celui d'Alaric. Ses yeux noisettes dans les yeux verts de la jeune femme et rien autour ne semblait exister autour d'eux pour Jude. Elle piqua un fard et prit sa bouteille de bourbon pour torcher la moitié en deux-trois gorgée face à Rick. " Il à pas un truc plus fort Dracula ?! " Dit-elle en se cassant vers la cuisine toujours la bouteille à la main. Une fois dans la cuisine, elle vida le reste de la bouteille et fouilla dans les placards. Elle tomba par chance sur un rhum des Antilles à 70°, parfait pour déboucher les canalisations. Jude péta le bouchon tellement elle avait besoin de courage pour affronter le regard si puissant et envoutant du Saltzman. La bouteille à la main elle revint dans le salon en dansant, se rapprochant d'Alaric. Elle trinqua en tapant sa bouteille contre celle d'Alaric avant de se remettre à se déhancher comme une stripteaseuse devant lui. Après tout elle ne savait qu'elle genre de femme aimait le beau brun alors elle allait tout essayer pour le séduire. Jude avait la dalle et Alaric apparaissait comme un steak juteux sous ses yeux. De toutes façons les hommes n'étaient que de la viande pour elle, mais lui semblait ... spécial. " Bah alors tu danses pas ? " Lui dit-elle. Elle l'obligea à bouger de son canapé pour qu'elle puisse se frotter sensuellement à lui et donc continuer de le draguer. Les fesses de Jude se plaquant contre l'entrejambe du pote de Damon, elle passa son bras sur sa nuque afin de le rapprocher d'elle. " Ca va ? " Demanda t-elle aguicheuse. La scène commençait à se transformer en mauvais porno des années 80, mais Jude n'en avait que faire, elle voulait se mec plus que tout ce soir. Ses hormones étaient en folie et elle ne le laisserait pas repartir tant qu'il n'aurait pas fini dans son pieux. Et autant dire qu'il n'en sortirait pas indemne pas plus qu'elle. S'il n'avait jamais vu de feux d'artifices, c'est qu'il ne connaissait pas Jude Miller. Jude commençait, limite, à lui faire une lap dance. Elle lui vola sa bouteille de bourbon pour lui en verser dans la bouche. Puis elle s'arrêta et se posa sur le canapé, la tête posée sur les cuisses musclées d'Alaric et le regarda. " Ca t'a plu ? " Dit-elle souriante.
Revenir en haut Aller en bas
Damon Salvatore

avatar
Messages : 400
Age : 31
Emploi/loisirs : Amateur de sang humain

We all have something to hide.

Race: Vampire
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mar 11 Juin - 22:00

L'oeil à l'affut, Damon fixa la scène qui se déroulait autour d'eux, généralement lorsqu'il invitait Rick, ou que ce dernier lui rendait l'invitation, ils étaient seuls et aucune succube n'aurait pu les empêcher de boire et refaire le monde à leur façon. Mais là, les deux potes devaient partager LEUR bourbon avec deux femelles, certes craquantes en tout point, mais surtout avec des échauffements de fessiers dignes du feu de la saint jean. Un instant, le sourire aux lèvres malgré ses yeux plissés quant à l’attitude d'Elena, Salvatore la vit monter sur la table de salle et entamer une danse étrange, semblable à celle des topless de bars sordides, et s'il ne l’arrêtait pas, elle se désaperait devant celui qu'elle venait de nommer comme son père. Eh bien, Gilbert n'avait plus conscience de grand chose ce soir, et le vampire commençait a regretter de l'avoir fait boire de la sorte, où était donc passée l'innocente jeune femme brune derrière cette furie alcoolisée? Abandonnant Saltzman un moment, il rejoignit la toute belle sur ce qui n'était pourtant pas un podium jusqu'à ce qu'elle s'accroche à lui telle une moule à son rocher. Immédiatement, Salvatore en profita pour remettre en place les pans du top qu'elle relevait, n'hésitant pas à jouer de mains baladeuses pour que la sanction passe avec plus de tact, ainsi, elle serait concentrée sur autre chose que l'envie subite de montrer ses jumeaux à l'assemblé qui n'avait rien demandé. "Mais quoi? Il est beau mon soutif! Bon, si tu veux pas que je me déshabille tu danses avec moi alors, PARCE QUE LA LOUVE ELLE VEUT CONCLURE AVEC RICK!" La tournant vivement face à lui, Damon esquissa un sourire carnassier, elle voulait jouer? Alors soit, il jouerait avec elle, à ses risques et périls, la voir dans cet état n'était pas déplaisant, mais s'il avait fait venir Rick, ce n'était pas uniquement pour Jude, non, il avait autre chose en tête et, bien que l'idée d'abuser de la jolie brune -cette dernière ondulant contre lui à lui faire grimper le mercure- fut plaisante et alléchante, il n'avait pas l'intention d'abandonner son convive pour satisfaire une envie primaire. "Tu veux jouer avec moi?" Souffla Damon dans la nuque de sa belle, lui mordillant doucement la peau. Suite à cela, il se saisit d'une bouteille sur le bar, la déboucha et fit faire volte face à la jeune femme, cette fois elle se retrouva dos contre son torse, à sa merci tandis qu'il déversait du liquide ambré au creux de ses lèvres avant de se sustenter de ce qui découlait sur ses clavicules. "On ne joue pas avec moi tu le sais bien... Tu es très tentante, tu veux bien descendre de là? Ensuite on passera au chose sérieuse, si..." Il leva un index devant les yeux ivres de la demoiselle. "Tu évites de vomir sur ma chemise..." Un sourire divin lui fut décocher et il l'embrassa avec une fougue passionnée avant de faire un signe de menton à son partenaire qui semblait en de bien mauvaises postures face à une Miller plus qu'affamée.

Damon but encore un peu, directement au goulot, puis continua à abreuver Elena au rythme des notes qui déferlaient dans les baffles du salon. Pourtant, alors que la température montait de plus en plus chez eux, de l'autre côté de la pièce, Alaric se faisait tout simplement allumer sans rien avoir demandé. Salvatore se mit à rire, imaginant alors la façon dont il remballerait surement la demoiselle, et ça, ça ne plairait surement pas à cette cher petite Lassie qui rongerait son os le restant de la nuit. Enfin, bien qu'il le connaissait et le considérait comme un frère, Damon n'avait pas la science infuse, il pouvait très bien se méprendre et Rick finirait peut-être dans une des chambres, ou encore à même le fameux tapis persan -où tant de choses s'étaient déroulées- avec la blondinette. Idée amusante! Elena bougea encore, délicatement, Damon passa ses doigts libres sous l'étoffe qui la couvrait, remontant jusqu'à sa gorge qu'il saisit tendrement pour lui déposer un dernier baiser, celui-ci plus sage qu'elle n'avait pu espérer. "Je dois régler quelque chose, ensuite tu pourras être aussi déchainé que tu le voudras..."

Quittant la table, il arriva comme une fleur près du "couple naissant", ou je ne sais trop quoi d'autre, et fixa le visage rouge pivoine de l'hybride avachie sur ce pauvre Rick. Tirant la belle par le poignet avec assez de force, il s'assit alors entre les deux, entourant des bras les appuis têtes du sofa. "Bon, je dois blablater un peu avec Saltzman, t'en fais pas Lassie, j'te le rend vite!" Finit-il, les yeux écarquillés comme à son habitude, à l'intention de Jude. "Je crois qu'Elena à besoin de toi, lui tenir les cheveux c'est un truc de nana ça non?" Elle répondit et enfin les deux hommes furent seuls. Damon regarda ces dames s'éloigner et se tourna vivement vers Rick, les yeux aussi lucides que lorsqu'il était sobre. "Y a bien une urgence, alors oui j'ai mentis, j'suis pas soul... Il marqua une pause et fit une moue peu convaincue."Enfin, un peu si... Mais Elena s'est mise en tête de participer à ce que tu sais : "Tuons gaiement cette vieille branche d'Originel!", Jude semble être du même avis, mais pas moi!" Damon se rapprocha de lui comme pour lui faire une confidence qu'eux seuls étaient aptes à savoir. "L'essence de vie... On doit la récupérer, du moins la trouver et ensuite la faire ingérer à Klaus, Rick t'es le seul au courant, même Pierce n'en sait rien et pourtant elle a toujours une longueur d'avance cette garce, alors je compte sur toi, si tu veux sauver Elena, c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour éliminer Klaus sans tous nous tuer avec lui." C'était dit, Damon avait toujours de bonnes cartes dans son jeu, feindre être soul était un jeu d'enfant et Jude cet après midi lui avait parlé de la fiole en question, ils devaient être les premiers à mettre la main dessus quitte à faire voler en éclat les projets de sa meilleure amie. Pour la survie d'Elena, Damon était prêt à trahir Jude s'il le fallait...



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mer 12 Juin - 13:03




Damon se laissait volontiers aller à ce jeu de séduction auquel s'adonnait la belle brune éméchée. Collés l'un à l'autre, ils entonnèrent une danse des plus sensuelle, un collé serré dont les mains baladeuses du beau vampire se plaisaient à explorer les courbes de son corps. Un sourire ravissant sur ses lèvres, Elena continua à se dandiner, embrassant de temps à autres celles plus qu’appétissantes de celui qu'elle aimait. Sa bouteille toujours à la main, elle jonglait entre danse endiablée et boisson à volonté: tout le monde le savait, le manoir Salvatore était une mine d'or concernant l'alcool! Plus heureuse que jamais, la belle brune se laissait totalement allée, son esprit d'ordinaire chaste entièrement embrumé par les vapeurs qu'engendraient les nombreuses bouteilles avalées sans retenue. Personne, pas même elle, ne la reconnaissait. En cet instant précis elle tenait plus de la débauche digne de Petrova que de la pureté qu'elle incarnait sobre. Cela faisait très longtemps que ce mélange somptueux de joie et d’insouciance ne l'avait pas habité, et même si ce jeu ne durerait qu'une soirée, elle aurait eu le mérite de lui changer les idées. Soudain, alors qu'Elena pensait avoir réussi à suffisamment aguicher son vampire pour passer aux choses sérieuses ce dernier se déroba, prétextant une chose urgente à faire avant que tous deux ne se laissent consumer par le désir qui, depuis sa transformation, n'avait de cesse de les consumer. Seule et désorientée, la petite Gilbert resta un instant immobile, regardant Damon séparer Alaric de Jude avant que cette dernière ne vienne jusqu'à elle, baragouinant des choses qu'elle n'arrivait pas à comprendre. Pourquoi ne les laissait-ils pas fait connaissance comme il se doit? Pourquoi ne continuait-il pas à jouer avec elle au lieu de s'installer confortablement auprès de celui qu'elle considérait comme son père? Elena se sentait délaissée au plus haut point et ne pu s'empêcher de soupirer un "Il me prend vraiment pour Katherine ..." avant de s'assoir sur la table, ses jambes ballant dans le vide, sa bouteille à la main.

Le regard de la belle fut soudain emplit d'une tristesse profonde, elle ne comprenait pas le changement dans les attitudes de Damon et toute discussion avec lui se soldait par un échec cuisant. Lui cachait-il encore des choses? Et que dire de Rick dans ce cas là? Tous deux s'étaient toujours tout dit, avaient tout partagés sans retenue mais depuis son retour dans le monde des vivants lui aussi avait changé vis à vis d'elle ... ou était-ce elle qui avait changé? Était-elle devenue une personne détestable au point que tout le monde lui tourne subitement le dos, complotant ici et là sans la mettre au courant de quoi que ce soit? Afin de retenir les larmes qui, grâce à l'alcool, montaient beaucoup plus facilement, la jeune femme porta le goulot à ses lèvres et termina la bouteille cul sec avant de la balancer avec rage sur le mur où le verre se brisa en milles morceaux. La soirée dérapait, sa vie dérapait et ce sentiment d'inutilité se faisait désormais de plus en plus présent en elle. Sentant le besoin d'air frais, Elena sortit du manoir sans un regard en arrière pour les deux hommes qui cessèrent de discuter sur son passage. Une fois dans la grande cour de la demeure, la jeune femme marcha en direction du parc, vacillant et tombant à plusieurs reprises avant de se poser près d'un arbre, frappant ce dernier de toutes ses forces, brisant son poignet au passage. La douleur fut vive, lancinante mais cessa une fois l'os remit à sa place. Puis elle se laissa tomber au sol, observant les étoiles magnifiques qui illuminait le ciel d'encre. Normalement, elle aurait dû être l'une d'elle ... Elle aurait dû mourir mais son amour l'avait aveuglé, la rendant soudainement nostalgique. Depuis qu'elle était devenue une vampire Damon n'avait de cesse de la mettre en retrait, de vouloir la protéger or elle ne voulait plus qu'on la considère comme un bébé à couver. Elena n'était pas dupe et l'arrivée d'Alaric en cette soirée n'était très certainement pas le sort du hasard mais que pouvait-elle bien faire face à un être borné bien décidé à la mettre en sûreté peu importe le prix? Se rendait-il seulement compte que cette façon de la traiter la rendait malheureuse? Morne, terne?

Des pas dans sa direction se firent entendre mais trop saoul pour se relever, la belle ne fit que se redresser, assise sur le gazon humide, c'était Jude. Cette brave Jude, la seule qui semblait la comprendre dans cette maison. Les deux femmes s'observèrent avant que la petite Gilbert ne soupire "drôle de nuit, hum?". La soirée qui devait être une beuverie se transformait en quelque chose qui la dépassait. "Rick n'a pas l'air insensible à tes charmes, tu pourras retenter ta chance quand Damon aura fini de faire sa commère". Son ton amère montrait Ô combien elle avait mal pris le fait qu'il la lâche pour aller discuter avec lui: pourquoi ne profitait-il pas de la soirée pour se rapprocher d'elle après leur dispute à l'hôtel de ville? "Je sais pas toi, mais moi j'ai faim, ça manque de sang ici! On va se chercher quelque chose à se mettre sous les crocs?" Dire cela ne lui ressemblait pas mais le trop plein d'émotions de la pauvre Elena lui donnait envie de partir à la chasse, de s'abreuver à même le cou de ses victimes sans pour autant les vider entièrement, et de continuer ainsi jusqu'à ce que Damon ne daigne enfin lui montrer un peu d’intérêt. Là dessus la jeune femme se releva avec l'aide bienvenue de son amie et subitement tout lui tourna. Son ventre lui fit un mal de chien et immédiatement elle posa une main sur l'arbre et se mit à vomir tout ce qu'elle avait jusque là ingurgité. C'était horrible, le gout de tous ces mélanges ne fit qu'engendrer encore plus de vomissement tandis que Jude lui tenait les cheveux. Morte de rire la louve lui tapait sur les nerfs, mais la malade était trop occupée à éructer et à dégobiller sur la pelouse désormais souillée. Le temps semblait long lorsqu'enfin Elena se sentit mieux. Elle redressa la tête, s'essuya les lèvres d'un revers de la main et planta son regard dans celui amusé de son amie. Avec un sourire taquin, la petite brune lança "alors, cette partie de chasse elle arrive ou tu comptes continuer à tweeter mes vomissement ma petite louve?" puis elle se retourna vers le manoir "J'ai pas envie d'y retourner, il se passe quelque chose dans mon dos ... et je n'aime pas vraiment ça".

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller] Mer 12 Juin - 23:05


De l'étonnement put se lire sur le visage du trentenaire lorsque Jude lui confessa qu'elle n'avait jamais entendu parler de lui. Etonnement, oui, car Damon était le genre de personne orgueilleuse qui ne perdait jamais toutes occasions de vanter ses mérites à qui voulait bien l'entendre. Mais cette surprenante révélation n'était rien en comparaison de ce qu'elle ajouta ensuite en proclamant qu'elle était une hybride et que donc, par déduction, sa condition actuelle était liée à l'usage du sang humain d'Elena. Klaus avait semble-t-il un atout caché dans sa manche.  Perplexe, Alaric considérait la jolie blonde, et plus particulièrement son sourire d'ange, sans même capter la réponse à qui tenait la culotte dans le couple. Son esprit divaguait, sa réflexion était mise à rude épreuve et là encore, le mystère de l'essence revint lui tarauder la cervelle. Il ne manifestait plus aucune attention à ce qui se passait autour de lui et buvait à grandes goulées sans même s'en rendre compte. Rick en vint à la conclusion que d'introduire l'originel dans l'équation rendrait son périple beaucoup moins aisé. C'en était déconcertant. D'ailleurs, cette question mobilisa tellement ses ressources mentales qu'il n'émergea de ses songes que bien après ; au moment où Jude, revenue de la cuisine, commença à se déhancher de manière très lascive, fessier contre entrejambe, en lui demandant s'il dansait et, face à l'absence de réponse de sa part, si tout allait bien.

Rick hasarda un "Oui, parfaitement bien." sans même comprendre ce qui était en train de se produire et pourquoi, ô grand pourquoi, l'hybride lui avait subtiliser sa bouteille pour le faire boire sans retenue, le contenant renversé au dessus de sa tête. Une bonne partie de l'alcool coula sur son menton avant qu'il ne comprenne l'utilité de la manoeuvre et qu'il se décide enfin à ouvrir la bouche pour boire sans soif. Là encore, la blondinette lui demanda si son petit numéro lui avait plu. Il n'avait aucune idée de ce qu'il pouvait bien lui dire, en vérité, puisqu'il avait éludé trois quart de cette mise en scène politiquement incorrect en imaginant l'utilité que pourrait avoir Niklaus du breuvage que Damon se plaisait à nommer « l'essence de vie ». Alors, plutôt que de lui avouer qu'il n'en avait que faire, et ce pour ne pas la froisser, il continua à nier l'évidence et lui avoua sereinement d'un hochement de tête ponctué d'un sourire, en récupérant sa bouteille, qu'il avait apprécié son jeu de séduction. Son égo ne pouvait en être que formellement renforcé. Un tension palpable venait de naître entre les deux protagonistes, et c'est justement le moment que choisit Salvatore pour faire son come back. Il ruina en l'espace d'un claquement de doigt tous les plans de l'hybride en l'envoyant s'enquérir de l'état d'Elena, indiquant qu'elle était plutôt mal en point. Cette condescendance caractéristique du beau brun arracha un nouveau sourire au trentenaire qui, non sans éprouver quelques réserves face au départ précipité de la blonde boudeuse, apprécia que son ami vienne, peut-être involontairement, lui sauver la mise.  

Jude éloignée, Damon lui présenta ses réelles intentions concernant l'urgence dont il avait fait mention plus tôt au téléphone ; et notamment « l'essence de vie » qu'il n'arrêtait jamais d'évoquer en sa compagnie en introduisant le fait que de la faire ingérer à Klaus pourrait les sauver, Elena la première, du danger qu'il représentait. Bien évidemment, la conception de son ami quant à l'utilité de la relique était sensiblement opposée à la sienne. Mais de cela, il se gardait bien d'en parler, préférant maintenir un climat sain entre eux plutôt que de le mettre au défi de trouver le Graal avant lui. Et puis, maintenant qu'il en parlait, Rick en vint à se demander si une alliance avec Damon ne pouvait pas s'avérer être une bonne idée ; d'autant qu'il semblait avoir une bonne connaissance de la chose. "Je marche avec toi, Damon." dit-il simplement alors qu'en lui-même, il pensait tout autre. Il n'y en avait toujours que pour Elena. "Que sais-tu à ce sujet ? Je veux dire, tu as déjà évoqué la chose hier mais j'ai toujours pensé que c'était une légende, une affabulation pour mener les plus aventureux à leur perte. Qu'est-ce qui te fais penser qu'elle existe vraiment ?" Alaric se rinça la gorge d'une bonne lampée de bourbon. L'interrogatoire pouvait débuter.    


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller]

Revenir en haut Aller en bas

I'm back, you faggot ! [Damon Salvatore, Elena Gilbert, Alaric Saltzman & Jude Miller]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Manoir Salvatore-