RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Je l'aime saignante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité

Invité
MessageSujet: Je l'aime saignante ! Jeu 13 Juin - 20:00

Je l'aime saignante !
La soirée allée bientôt entrée dans son second cycle, il est neuf heure du soir et j'ai une dalle pas possible, ma journée n'as pas était épuisante mais comme j'oublie parfois l'heure qu'il est je saute aussi les repas. J'enchaine de heure à m’occupai l'esprit, sieste, pêche, chasse, un peu de moto. Comme je n'avais aucun contrat à remplir avec un sorcier je me suis permit de m’habillais plus simplement. Out la cape et bonjour le débardeur noir moulant, out le pantalon légèrement bouffant recouvert par les bottes, bonjour jean couleur cendre brillant parfaitement tailler et ajusté. Out les bottes salut les chaussures classe noire, au revoir aussi les cheveux collant et légèrement noueux et salut cheveux soyeux et propre

C'est une sensation que j'apprécie bien de temps en temps mais il faut avouer que je me sens moins bien avec ses vêtements, mes bijou accroché aux cheveux, une paire de bracelet de force clouté au avant-bras. Je sais que cela me va mais ce n’est pas vraiment mon style. J'entrais donc dans le grill et commençais à chercher une place ou posé mon cul et profité d'une soirée tranquille. Je n'attends personne excepter un serveur ou une serveuse pour prendre ma commande, Je pensais a cette petite Sarah qui n'avais toujours pas payé ses verres ni ne c'était excuser ou n'avais pensais à m'aider quand elle m'a empalé contre un arbre. Enfin bref y a pas 36 collège dans le coin il est toujours temps d’aller la cueillir quand elle pensera que c'est enfin finit. J’observais le grill et il n'y a pas trop de monde, l'ambiance et assez intimiste aussi je ne peux demandais mieux pour mon repas.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Je l'aime saignante ! Jeu 13 Juin - 22:41

Aucune nouvelle depuis l'affaire du cimetière. Alors oui, bien entendu il y avait eu cette sauterie à l'hôtel de ville où le message qu'elle devait faire passer, fut entendu par les concernés. Amélia s'y était certes amusée, prêcher le faux pour connaitre les vérités était un de ces jeux favoris, mais elle n'en était pas moins amère, visiblement Salvatore n'avait pas l'intention de lui rendre ce qui lui appartenait, ou plutôt ce qui appartenait à son géniteur. Devrait-elle se déplacer jusqu'au manoir et le lui arrachait des mains, vivant ou mort? A dire vrai, cette dernière possibilité ne lui faisait ni chaud ni froid, qu'il crève ne lui ferait pas arquer le sourcil pour autant, même si elle avait partagé une nuit torride avec le beau brun, elle n'avait pas le moindre sentiment à son égard et ne vivait que pour elle et son frère.

Sortant de son coupé, la trentenaire, à la centaine bien tassée, s'approcha du fameux Grill dont tout le monde parlait dans le coin, une sorte de pub où on pouvait autant s’alcooliser que se repaitre de plats "humains". Une chose fut sûre lorsqu'elle poussa le battant de l'enseigne, elle n'avait pas choisi sa tenue à la légère et si, par chance, l'un des jeunes nerds présents tentait l'approche, elle le viderait de son sang sans sommation. Imaginant le fluide grenat tapisser le fond de sa gorge, la sulfureuse brune, vêtue d'un cuir moulant, d'un bustier pourpre lacé dans le dos, collier d'aconit autour du cou parmi quelques autres sautoirs accessoires et les cheveux cascadant contre son dos nu, se caressa le cou pour tenter d'apaiser la brulure significative à la soif de sang. Il fallait qu'elle trouve une fontaine vivante, oui pas une simple poche écœurante comme son frère voulait lui faire boire, non, un homme, une femme, même un gosse aurait été plus savoureux que ces perfs au gout plastifié.

Considérant les gens présents, d'abord le blondinet en salle qui faisait le service, puis les deux filles qui la dévisagèrent sans retenue, enfin son dévolu s'apposa contre une proie digne d'elle : Un homme, ni trop classe ni trop grunge, le genre de gars facilement influençable sans qu'elle n'ait à user d'hypnose. Il prenait un diner et ne semblait s'intéresser à personne, c'était parfait. Un large sourire se figea sur ses lèvres charnues puis, sans pour autant l'aborder directement, la brune fila en direction du bar, les talons de ses bottes accentuant l'ondulation naturelle de ses hanches. Travis prit donc place au comptoir, assise sur un tabouret qu'elle fit pivoter vers la salle uniquement pour garder un œil avisé sur l'objet de son désir. Sa trachée la brulait encore, elle devait se contenter de poches depuis tellement longtemps que le fait d'avoir le champs libre, sans son petit frère à ses basques, la rendait euphorique, mais, sachant parfaitement jauger ses émotions et besoins, Amélia parut aussi sereine et impérieuse qu'à son habitude, aucune trace de cette soif intense sur les traits.

Le serveur lui demanda ce qu'elle souhaitait et elle commanda une vodka qu'elle s'enquilla petit à petit, sans précipitation et ce, tout en fixant le beau jeune homme, car oui, non content d'être appétissant, il était aussi terriblement attrayant. Jouer avec lui serait donc envisageable et quoi de mieux que de satisfaire deux besoins en même temps? Le verre aux lèvres, elle humecta ses lèvres grâce à l'alcool translucide et le dévora du regard avant qu'il ne relève enfin les yeux de son assiette. "Nouveau en ville?" Interrogea-t-elle sans paraitre plus intéressée que cela. "Je vois qu'on aime la viande saignante... J'adore ça moi aussi... Je m'appelle Amélia, mais Amy suffira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Je l'aime saignante ! Ven 14 Juin - 20:56

L'attente pour un serveur ne fut pas très longue, il me demanda se que j'allais prendre et je lui répondis trois steak bien saignant, et un whisky coca. Je lui précisé que je prendrai les steaks les un après les autre et non en même temps. Le serveur s'exécuta sans plus et je me posée bien dans le fond de la banquette, je regardais autour de moi quelque instant et le serveur apparue avec ma consommation et me dit que le steak arrivait dans une minute je le salut sympathiquement. Je profiter bien de la soirée en arrosant mon gosier de ce doux alcool, le serveur arriva avec la viande et me souhaita bonne appétit.

Je consommais alors la viande profitant du sang qui découlé en moi. Pas besoin d'être un vampire pour appréciez le sang chaud, je me rassasié et ne prêter pas attention a se qu'il se passer autour de moi. Après tout peux importe se qu'il pourrait se passer, je ne risquais pas de mourir mais bon c'est toujours désagréable de mourir. Je ne relevais mon nez de l’assiette que pour prendre un petit jet de fizz. C'est a se moment la que je remarquais une petite trentenaire bien épanoui et qui n'avait pas peur de montré ses courbe. Il est vrai que j’eus plus de mal a avaler ma gorgé face a cette charmante femme, mais se qui m'étrangla fit surtout quelle engagea directement la conversation avec moi.

Même si sont ton était désinvolte quand un bout de femme vous parle comme ça droit dans les yeux vous manquer un battement de cœur. Son prénom Amélia son point d’approche la viande saignante, après mètres tapoter le torse pour être sur que rien n'était descendu dans le mauvais trou, je lui répondis la voie strangulé.

"J'adore le gout du sang chaud s'écoulant sur la gorge..."Je m’essuie le lèvre du revers de ma main et regardais droit dans les yeux cette joli milf,"cela me fait sentir vivant, comme si je prenait cela directement de mes proies" je détailler plus cette femme, ses jambe était bien moulé, et nul doute quelle se repais de mon regard baladeur comme ça, ses cuissard augmente grandement la cambrure naturelle de son dos lui faisant une courbe de fesse provocante. Le tableau de ne serait pas complet sans le superbe corset qui vous demande de plongé votre tête dedans. Je m’arrêtais finalement sur ses yeux qui brulez d'un désir profond et intense, je fis alors un signe distingué comme si je lui présenter des carte et lui indiqua la banquette en face de moi.

"Venais donc partager mon repas, j'ai commandé d'autre pièce. Vous me ferait bien ce plaisirs, un repas s’apprécie en bonne compagnie.

Cette femme attendais quelque chose de moi, probablement une nuit de sexe, je n’ai pas prévue de chose importante se soir alors pourquoi ne pas voir ou cette femme me mènera. mais d'une manière un peu plus subtile je lui indiquer quelle pouvait aussi prendre place a mes coter sur la même banquette. Cela dépend d'elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Je l'aime saignante ! Ven 14 Juin - 22:14

Il semblait réceptif, un instant, si elle n'avait pas entendu son cœur battre puissamment dans son thorax, Travis aurait pu envisager qu'il ait pu être un vampire, après tout, ne venait-il pas de clamer qu'il aimait le sang chaud et la sensation que ce dernier lui procurait en gorge? Cette remarque, innocente ou pas -il pouvait s'agir d'un cinglé, mais qu'en avait-elle à faire, elle la prédatrice?- intensifia la douleur dans sa trachée, un léger filet du fluide animale restait contre ses lèvres, elle y était suspendue comme si ce liquide fut le Graal, puis il essuya d'un revers de main cette chose divine. Reprenant alors contact avec ses yeux, mélange subtile de vert et de gris, la belle sourit avec plaisir, il valait mieux ne pas éveiller les soupçons, pourtant au plus elle le fixait, au plus son envie de carotide se faisait pesante, il était beau à se damner cependant, jouer avec lui ne serait pas de trop avant de le vider lentement du nectar délicieux qui coulait dans ses veines."Venez donc partager mon repas, j'ai commandé d'autres pièces. Vous me ferait bien ce plaisir, un repas s’apprécie en bonne compagnie." Réceptif sans hypnose, le rêve pour la jeune femme qui, en un rictus de plaisance, avança doucement vers lui.

Au plus elle se rapprochait, au plus l'odeur de cet homme la rendait ivre, au point qu'elle sentit les veines, significatives à sa condition, faire surface sur son visage parfait. Immédiatement, le menton baissé pour prendre place près de lui, la jeune femme apaisa sa soif d'une rasade de vodka, la brulure fut coupée pour quelques secondes supplémentaire, du moins serait-ce suffisant pour tenir et ne pas se jeter sur lui, là, ici, immédiatement? Ne pas profiter d'un type tel que lui en se ruant goulument à la jugulaire serait décevant, alors que partager un peu de temps, peut-être même lui faire ressentir quelques sensations plaisantes, augmenterait sans doute la qualité de son sang. Les vampires le savaient bien, au plus l'adrénaline ou les hormones agissaient sur l'organisme humain, au plus y planter les crocs était d'un délice sans égale.

Les traits remis de leurs émotions soudaines, Amélia redressa le menton, les yeux félins, et fixa son nouvel interlocuteur, avait-il compris ce qu'elle était? Si oui, il ne mesurait surement pas les risques qu'il courait à rester près d'elle, ou alors, il n'avait pas peur. Comme pour le sonder, elle écouta encore les battements de son palpitant, serein, pas le moindre faux bond, dommage, elle se contenterait de sang frais sans ce petit plus qui faisait la différence. Mais autre chose lui vint alors en tête, il voulait partager son repas, et, les buveurs de sang pouvaient manger un peu de cette nourriture humaine, donc pourquoi pas. En un signe de tête, les yeux interrogateurs, elle demanda sans mot si elle pouvait se sustenter d'un des morceaux qui baignaient dans cette sauce au gout sanglant. Une fois qu'il lui donna sa réponse, la jeune femme se saisit, délicate et sensuelle à la fois, de cette part de chair qu'elle apporta à ses lèvres en un sourire avant de la mâcher tout aussi délicatement, le sang, même s'il n'était pas le sien, l'apaisa un peu et elle put enfin ouvrir la bouche.

"Que fait un type comme toi dans un bar comme celui-ci?" Sourit-elle en fixant les drôles de choses qu'il portait autour de son cou. "Je vois qu'on aime l'aconit. J'ai moi même un peu de cette chose sur moi." Annonça-t-elle en soulevant le pendentif qui posait contre sa poitrine. "On aime pas beaucoup les loups à ce que je vois." Tout cela n'était qu'un petit jeu, savoir des choses sur sa proie pour ne pas mourir idiote, enfin mourir : façon de parler, oui elle était déjà morte depuis plus d'un siècle, et surtout pour savoir ce qu'il y avait à savoir sur la ville, du moins si lui en connaissait les secrets. "C'est étrange comme tu sembles serein, une femme t’aborde, tu ne la connais pas et pourtant... Tu l'invite à ta table sans rechigner, attends tu quelque chose en retour de ton hospitalité?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Je l'aime saignante ! Dim 16 Juin - 9:29

La jeune femme ne se privais pas pour ajouter de la fioriture dans ses mouvements, le tout était certes pour attisais sa proie, lui faire miroiter bien des choses. Son seul accros fut un léger temps de latence quand elle s’assit à mes coté je penché alors légèrement plus mon visage pour voir entre deux mèche de cheveux les veine caractéristique des vampires. Sans marquer de pause et pour donné le change je reprenais un morceau de viande, maintenant j'étais un peu plus persuadé que cette femme en avait effectivement après la nourriture bien saignante.

D'un subtile signe elle demanda si elle pouvait se sustenté d'un morceau, mieux que ça je lui offris l'assiette la viande et les ustensiles, le serveur m'avais repérais et je lui demander d’apporter un autre morceau. Amélia a l'aire d’apprécié le morceau de viande comme amuse gueule, c'est pas plus mal peut-être qu'elle me laissera le temps de manger mes viande avant de tenter d'aspirer tout mon sang.

"Que fait un type comme toi dans un bar comme celui-ci?"

Une approche amusante, ça devais dater des années 70 au moins, la dernière fois qu'on m’avait sortis cette phrase, quand les voyage se faisait de plus en plus, sauf que je crois on disait cela dans un avion... à moins que se soit dans un fils comique parodie de Tarzan... Enfin la pauvre vampire venais un peu de ruiné ses effort pour appréhendée une proie, autant sur un jeune je veux bien qu'il soit attires par les connes, mais quand même ça se voie se que je viens faire dans un bar comme celui la...

"Bah manger une viande saignante ? Je veux dire ça se voie non?

Enfin ça seconde demande me rassura un peux plus sur l'intelligence du prédateur nocturne qui n'avais peut-être pas que son corps pour elle.

"Je vois qu'on aime l'aconit. J'ai moi même un peu de cette chose sur moi."

Elle souleva légèrement le pendentif qu'elle abordé autour du cou, je posais ma mains sur la sienne et pris la place de ses petit doigt pour regardais son collier, je m'intéressais plus aux matériaux qui aider l'ambre à tenir, de se que je vois le collier n'est pas très récent mais toute fois bien plus que le mien. Je déposé délicatement le bijou contre sa poitrine, ne manquant pas de profité de la douce poitrine de la jeune femme du bout des doigts.

"On aime pas beaucoup les loups à ce que je vois."

"Non c'est plutôt l'inverse, enfin pas vraiment. ça me permet de les photographié sans être vue de trop loin."

Ou délicat petit mensonge déjà vilain petit Lissandre, ce n'est pas bien... Je n’attends pour temps rien de cette femme mais aller savoir j'ai l'impression que l'ont me tire subtilement les vers du nez. Enfin elle continué cette petite conversation, ou interrogatoire ? enfin je préfère croire que c'est une discussion.

"C'est étrange comme tu sembles serein, une femme t’aborde, tu ne la connais pas et pourtant..."

"Joli et attirante femme." Je me dépêchais d'ajouter sur le blanc de sa phrase, ses pommette devenait rose subtil, à savoir si elle joué ou si le compliment était arrivais dans son cœur mort. Elle reprit.

"Tu l'invite à ta table sans rechigner, attends tu quelque chose en retour de ton hospitalité?"

C'est étrange comment la gentillesse est source de suspicion, c'est peut-être pour ça maintenant que je suis moins sympas, au moins c'est se que tout le monde attend donc ont se dit c'est normale. Mais je n’ai pas besoin d'attendre pour chercher une réponse.

"Oui, j'attendais cette petite discutions que l'ont à actuellement. Pas toi?.

Je relevais le nez pour voir le serveur arrivais avec les deux pièces manquante, je lui donnais un billet de cent et lui dit de gardait le reste pour lui, décidément je prenais un certain plaisir a joué avec le mon sang à coter d'un vampire, quelle jeux dangereux c'est excitant... Attend pourquoi ça me fait kiffais, j'ai une malédiction qui m’empêche de mourir je suis con moi parfois.

"Sinon tu à trouvais se que tu chercher en venant dans se bar, ou tu veux un coup de main ?

Je pensais notamment au petit groupe de quatre jeunes qui se montait un film sur la jeune femme et moi. Selon comment je me comporte avec la jeune femme leur réaction son différente, et quand j'ai légèrement caressé sa poitrine, j'ai crue que l'un deux aller venir m'en collé une. Je décidais donc de parler à l'oreille d'Amélia en regardant les jeunes.

"Je pense qu'une petite armée de chevalier souhaite te protéger de moi, pour peu que je sois un peu rustre et que tu joue les petite innocente, il se pourrait qu'il exhausse t'es désire les plus sanguinaire."

Je revins plus prés de mon assiette coupa rapidement un morceau de viande, et utilisa le couteau comme une fourchette, j'entaille intentionnellement ma lèvre pour qu'un petit peu de sang s'en écoule. j'étais très curieux de voir comment Amélia allait réagir toute fois je m'étais bien en vue une petite bague d'acier incruster de plusieurs ambre de veines de vénus, pour la mètres en garde contre mon sang. Mais aurais telle la finesse d'esprit de tout bien replacer dans l'ordre. Mon cœur s’emballe légèrement a l'idée de se qu'il pourrait se passer.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Je l'aime saignante !

Revenir en haut Aller en bas

Je l'aime saignante !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Old Topics :: Archives-