RPG
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Your death and your new existence - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 20:34



Your death & your new existence.
Une main tendue, moins douce que celle qu'il avait offerte plus tôt à Emma mais qui invitait la sorcière à le rejoindre sur la piste. Son regard de braise glissa sur le corps d'Harper qui s'éloignait vers le bar parmi une foule inexistante, simplement créée par la volonté de la blonde dont il recueillait les doigts au creux de la paume et le bas du dos dans l'autre. "Tu n'as pas mauvais goût, mais j'aurai apprécié que tu n'en ai pas du tout." Siffla-t-elle en un sourire charmeur avant de poser les phalanges contre l'épaule du vampire puis son menton contre celles-ci. "Cesses de la regarder, elle ne va pas s'envoler sans que je ne lui somme de le faire, tu pourrais te rendre aveugle à force..." Comme pour la prévenir de se tenir, le vampire pressa plus encore ses reins au point de lui arracher un hoquet suivit d'un rire parfaitement travaillé. "Toujours aussi incisif sous une enveloppe séduisante, tu ne serais pas de ses êtres abjectes que j'en compatirai peut-être damné. Dis moi que penses tu de tout cela? cette classe me manque comme jamais, le monde actuel est pire que tout, c'est lassant..." Le rythme de la musique était lent, Ayden ne faisait pas le moindre faux pas et préférait l'écouter avant de mettre les choses au clair. Elle redressa le menton et déposa la joue contre la sienne, son souffle frôlant son oreille. "Surtout lorsque celui qu'on a fait devenir tel qu'il est s'empresse de vous poignarder dans le dos!" Ces mots furent accompagnés d'une douleur atroce entre les omoplates de Mattews qui serra les dents, une illusion de plus que le sang qui semblait fuir d'une plaie tout aussi imaginaire. Nora redressa le visage et plongea ses prunelles d'or liquéfié dans le bleu des siennes. "Elle me doit ta vie Ayden... Sans ce que j'ai fait de toi jamais tu n'aurais pris garde à cette fille, jamais ton regard ne se serait arrêté sur elle, elle n'est qu'un insecte nuisible qui te barre le chemin vers le but que tu dois atteindre!" Les veines du chasseur filèrent sous ses yeux et déjà les iris de la sorcière viraient au noir. "Que connais tu à tout ça? Rien..." Le rire cristallin de la blonde résonna terriblement à ses tympans tandis qu'elle redressait le visage contre le sien, la main lovée à sa nuque pour le tourner vers la scène se déroulant non loin d'eux. "Justement, je ne devrai rien avoir vu d'aussi affligeant te concernant vampire! TU me dois ton âme, tu n'étais qu'un déchet lorsque je t'ai offert mon aide, tu as su l'accepter et en échange tu me dois la vie, ton existence ne tient qu'à un fil et tu le sais... Sa vie..." De sa place, Mattews considéra la belle avec qui Alan s'entretenait, son front se plissa, que voulait-elle dire par sa vie? "Ta vie et celle de cette Emma sont liées, si elle meurt, tu meurs voilà pourquoi tu saignes lorsqu'elle saigne... Un fait auquel je ne pouvais aller à l'encontre il me fallait de quoi faire tenir le sort de résistance au fil des années sur toi, cependant jamais tu n'aurais dû rencontrer un de tes liens jamais!  Alors tu vas m'écouter attentivement, tu vas vite te reprendre et faire ce pourquoi tu es encore debout!" Les sourcils froncés, subitement le damné prenait conscience de divers choses, l'amour qu'il portait à la jolie rousse était-il dû à ce lien sanglant entre eux?

La sorcière sonda son regard comme si elle lisait en lui sans qu'il n'ait à lui parler. "Tu as franchi les limites Ayden, pour avoir tué des hommes, hypnotisé, donné de ton sang à cette fille, et pire encore t'amouracher... Rien que pour cela tu devrais payer mais retrouver un vampire de ta trempe ne sera pas aisé, voilà pourquoi je te laisse une seconde chance, car le temps me manque et non pas car je te prends en pitié!" La musique cessa et en un claquement de doigt, Nora fit apparaître la liste qu'il avait en poche au creux de sa main. "Éradiques chaque vampire de cette liste et très vite si tu ne veux pas que je m'en prenne à ton jouet!" Subitement Ayden la repoussa jusqu'à ce qu'elle s'effondre sur le sol de marbre et que tout autour d'eux se fige, les gens, les musiciens, plus rien ne vivait. D'un pas sûr, tandis qu'elle s'aidait de ses paumes pour redresser le buste vers lui, Ayden la toisa de toute sa hauteur. "Touches la, je te ferai payer ce geste Nora!" Le regard sombre de la sorcière se tourna vers Emma qui subitement blêmissait, en proie à une terreur étrange qui semblait provenir d'Alan, au plus il s'approchait d'elle, au plus la jeune femme reculait jusqu'à choir contre l'une des estrades. Immédiatement Ayden quitta la sorcière et revint près du duo. Sans tact, il retira les bras que le vieux passait autour du corps de la belle et le fit lui même. Le cœur de son trésor s'affolait tandis que la salle reprenait peu à peu le fil du sort, sans attendre, le vampire amena la douce humaine à une table près du bar et s'accroupit face à elle, dégageant les mèches de ses cheveux roux. "Tout va bien, n'oublies pas rien n'est vrai..." Le souffle de la sorcière dans son dos le fit se redresser tandis qu'elle prenait place dans l'assise face au couple qu'elle pensait impur. Alan posa la main sur l'épaule de son protégé mais depuis leur échange tumultueux devant le parking, le chasseur avait bien du mal à refaire confiance à cet homme qui n'avait jamais jugé ce qu'il était. Ayden lui servit un regard noir jusqu'à se sentir oppressé au thorax, au point d'obéir à ce que lui intimait la blonde qui ne cessait de fixer la jolie rousse. "Puisque tu sembles si attaché à ce qu'elle soit du jeu, allons y... Il me tarde de connaître son point de vue sur tes actes Ayden et surtout savoir ce qu'elle pensera de ton œuvre et de ce qui découlera de ça une fois la chose achevée." En un mouvement de doigts habiles, la sorcière fit apparaître un cendrier devant elle ou quatre cigarettes fumaient lentement, à peine allumées. "Sers toi Emma et poses moi toutes les questions que tu voudras!" Sûre d'elle, elle ordonna aux deux hommes de se taire tandis que le vampire la suppliait du regard. "Tes supplications n'ont aucun impact sur moi vampire, tu sembles l'aimer alors assurons nous que votre amour est aussi infaillible que tu veux me le faire croire! Dis moi Emma, as-tu apprécié ce que Chris t'as livré il y a quelques secondes? c'était peut-être une illusion mais pour ce faire il faut au moins une part de vérité, ce qu'il t'a dit ne te fait ni chaud ni froid? Ne rêves tu pas d'un avenir loin du malheur, loin du sang, loin des horreurs?" Alan s'empara de la tige de tabac et hocha lentement du menton vers Harper, alors que Mattews s'attendait au pire des châtiments, si Emma prenait conscience de ce qu'il était vraiment, Dieu seul savait ce qu'il adviendrait d'eux. En un claquement de doigt, la sorcière de son passé pouvait faire s'écrouler l'humanité que le trésor avait fait naître en lui.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Dim 22 Sep - 23:06

Rien n'était réel et pourtant tout le semblait, les traits de son visage, sa voix, sa façon de parler et les paroles qui allaient à son encontre. Chris n'avait jamais bougé le petit doigt concernant les actes barbares de son frère sur son épouse, mais les fois où elle avait passé du temps avec lui, il se montrait moins agressif qu'à leur début. Chris avait du dégout envers Emma lorsqu'elle se piquait les avant bras. Et plus les mois ont filé, plus il se montrait adorable, même rieur avec elle. Elle se souvint qu'il l'embarquait souvent avec lui en ville pour faire des courses ou tout simplement se balader, mais pour elle il ne restait que son beau frère et avec les années, un homme horrible qui n'était pas intervenu pour l'aider. Il quittait les pièces quand Matis s'énervait, seulement quand ils étaient entourés d'autres personnes, autres que leur personnel, il le calmait, sinon il prenait ses jambes à son cou et désertait les lieux. Non pas qu'il avait la frousse de Matis, non juste qu'il ne voulait pas se mêler de leurs histoires qu'il jugeait personnelle.

Le coeur d'Emma pulsait comme si on était entrain de s'attaquer à elle, pourtant seul le visage du vieillard s'affichait devant elle. Malgré tout rien ne l'apaisait, elle semblait attaquer une crise d'angoisse, ses membres se crispaient et elle manquait de souffle, mais alors qu'elle allait entamer la seconde étage de sa crise, celle où elle ne pourrait faire un retour en arrière. Les mains fraiches d'Ayden se posèrent sur elle, et son regard magique se plongea dans le sien. Emma passa ses bras autour de son cou, et colla son front au sien, fermant les yeux alors qu'il l'aidait à se redresser. Elle se retrouva assise sur une chaise, les mains de son ange, retirant les mèches de ses cheveux, alors qu'elle grelottait de terreur.

"Tout va bien, n'oublies pas rien n'est vrai..."

- Il semblait si réel Ayden.

Emma ouvrit ses yeux et vit que pratiquement tout restait inchangé mais Chris n'était plus là. Elle logea sa main dans la nuque d'Ayden comme pour s'agripper et ne pas tomber alors que la femme blonde venait s'installer à table.

"Puisque tu sembles si attaché à ce qu'elle soit du jeu, allons y... Il me tarde de connaître son point de vue sur tes actes Ayden et surtout savoir ce qu'elle pensera de ton œuvre et de ce qui découlera de ça une fois la chose achevée."

Emma fronça d'un sourcil, déjà qui était cette femme et de quoi parlait elle? Elle jeta un regard à Ayden qui semblait sous l'emprise malgré lui de cette femme. On aurait presque vu Emma contre Matis dans son regard. Elle tourna la tête quand elle vit un cendrier apparaitre avec des cigarettes fumantes. Elle n'en prit pas, étant trop méfiante.

"Sers toi Emma et poses moi toutes les questions que tu voudras!"

- Je n'ai aucune question à vous poser.

"Tes supplications n'ont aucun impact sur moi vampire, tu sembles l'aimer alors assurons nous que votre amour est aussi infaillible que tu veux me le faire croire! Dis moi Emma, as-tu apprécié ce que Chris t'as livré il y a quelques secondes? c'était peut-être une illusion mais pour ce faire il faut au moins une part de vérité, ce qu'il t'a dit ne te fait ni chaud ni froid? Ne rêves tu pas d'un avenir loin du malheur, loin du sang, loin des horreurs?"

Emma regardait les cigarettes et quand le vieux Alan eut tiré sa première bouffée, elle se laissa convaincre. Le fait qu'elle parle de Chris la dérangeait fortement, c'était comme lui balancer en plein visage toutes les horreurs qu'elle avait revécu ces derniers jours. Elle regarda un instant les yeux de son ange avant de se tourner vers elle.

- Je sais pas qui vous êtes, je ne sais pas ce que vous chercher à faire mais c'est perdu d'avance. Le malheur, le sang, l'horreur je vis ça depuis que je suis gosse, les seuls moments où je suis loin de ça je les lui dois. Il en faudra pour m'effrayer.

Dit elle en parlant d'Ayden, avant de scruter un instant le vieux Al qui ne pipait mot comme si on lui avait retiré la paire de couille entre ses jambes.

- Et à votre avis, vu ma réaction j'avais l'air enchanté de voir le visage de Chris? Le voir me proposer de partir avec lui?

Emma entremêla ses doigts à ceux d'Ayden et le fixait tendrement, rien ne lui ferait peur peut importe ce qu'il avait pu faire dans le passé, elle savait déjà pour sa soif de sang et elle était toujours là. Elle savait pour les hommes morts dans l’entrepôt, elle savait pour cette femme et pourtant elle ne fuyait pas. Il avait fait ça pour elle par amour, et même si c'était pour certain dépourvu de bon sens, pour elle c'était une marque d'amour inestimable.

- Qu'est ce que vous voulez m'apprendre que je ne sache déjà?
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Lun 23 Sep - 13:18



Your death & your new existence.
Muré dans un profond silence, Ayden écoutait chaque mot quittant les lèvres rouges de Nora. Qu'elle soit furieuse, il s'y attendait, qu'elle lui ordonne de reprendre son œuvre ça aussi, mais qu'elle s'en prenne à Emma, une humaine, alors qu'elle même prônait la protection de cette race lui laissait un gout amer en bouche. Il ne pouvait pas directement s'en prendre à la sorcière, la magie et les vampires ne faisait pas bon ménage même si cette dernière était à l'origine du maléfice touchant certains hommes foulant cette terre. Attentif aux moindres gestes de la blonde, il l'était tout autant à l'égard de la jolie rousse qui ne semblait pas perdre pied quant aux révélations qu'allait lui donner l'étrangère aux yeux d'or. "Je sais pas qui vous êtes, je ne sais pas ce que vous cherchez à faire mais c'est perdu d'avance. Le malheur, le sang, l'horreur je vis ça depuis que je suis gosse, les seuls moments où je suis loin de ça je les lui dois. Il en faudra pour m'effrayer." Son interlocutrice ricana un instant avant de reprendre son sérieux, s'emparant d'une tige de tabac fumante dans le cendrier. La blonde l'apporta à ses lèvres, tira une bouffée dont elle recracha lentement la fumée au visage d'Harper. "Alan, tu ne me l'avais pas dépeinte si forte, si sûre d'elle, aurait-elle pris de l'assurance au contact d'un mort vivant?" Le vieux fixa tristement Emma puis Ayden, ça le rongeait de l'intérieur, il avait trahis son protégé en se laissant embobiner par la blonde, il l'avait trahis et avait mis les jours de la demoiselle en danger. "Et à votre avis, vu ma réaction j'avais l'air enchanté de voir le visage de Chris? Le voir me proposer de partir avec lui?" Ayden ne savait pas qui était ce dénommé Chris mais au vue des traits blêmes qu'elle arborait rien qu'en évoquant ce nom, le damné ne doutait guère que cette personne faisait parti de son passé douloureux, sous la table, il caressa du pouce le dos de la main qu'elle avait ancré à la sienne, quoi qu'elle ait vu, tout cela était faux bien que Nora assurait qu'il fallait une part de vérité pour créer une illusion. "Qu'est ce que vous voulez m'apprendre que je ne sache déjà?" Le sourire de la blonde fendit d'avantage son visage fantomatique, blanche comme la mort, elle vivait depuis tellement de temps, la magie en elle la maintenait dans une beauté étrange tout comme son corps qui paraissait arborer la trentaine d'années, tout chez elle était un mystère même son passé dont le vampire ne connaissait rien à part l'époque où il l'avait côtoyé. "C'est qu'une gosse Enora... Laisses la, tu vois bien qu'elle n'ira pas contre ta volonté." Un claquement de doigt suffit à la sorcière pour faire taire le vieux ainsi que laisser l'illusion de la salle se dissiper jusqu'à ce que le club se retrouve dans la pénombre, la fraicheur et la poussière. Tous reprirent leur apparence et plus une vie illusoire n'évoluait dans ce qui autrefois était un repaire de flics, de gangsters et de belles jeunes femmes auxquelles les hommes se plaisaient à conter les charmes.

Enora plongea son regard dans le jade de celui de la jolie rousse. Aucune animosité, aucune mauvaise intention, Ayden s'en assurait en fixant ses prunelles qui ne changeaient guère de teinte. La sorcière semblait sonder l'âme d'Emma et ce qu'elle en retint la fit plisser le front, c'était bien la première fois que le damné retenait une once d'émotion sur les traits lisses de cette femme, l'unique fois où elle semblait compatir pour une autre personne qu'elle même. Elle éteignit sa cigarette et s'adressa à Ayden sans qu'il n'eut à dire la moindre phrase, le moindre mot. "Ton passé entre encore en compte concernant cette fille Ayden... Ce qu'elle a vécu te rappelle ce pourquoi tu te battais sous tes atours de flic?" Alors que tout prétendait à ce qu'elle se montre odieuse envers la petite rousse près de lui, lorsque celle-ci fit tomber la cendre dans la verrine au centre de table, la sorcière saisit sa main entre les siennes. "Tu ressens tellement de choses à son égard pourtant tu devras vivre avec une douleur sans égale lorsqu'il fera ce pourquoi je l'ai choisi... Ayden n'a pas toujours était tel que tu l'aimes, avant il tuait pour assouvir sa soif de sang, lorsque je l'ai rencontré, j'ai su déceler l'homme de bien qu'il était jadis, je l'ai aidé durant dix années à calmer ce feu de gorge, apaiser ses pulsions, en échange il m'a offert son âme et sa parole." Sans relâcher la paume d'Harper, Nora se faisait douce comme jamais elle ne l'avait été. "Le vampire auquel ton cœur est attaché n'est pas éternel comme tous les autres, du moins il n'est pas fait pour l'être, bientôt il anéantira ceux de sa race jusqu'à atteindre les Originels et leur donner la mort, en faisant cela, chaque créature lunaire mourra ainsi que lui..." A ces mots Peters colla le pouce et l'index contre son front et baissa les yeux sur la table, où une larme s'écrasa avant qu'il ne s'empresse d'essuyer les suivantes et sourit piteusement à la "petite" comme il aimait l'appeler. "Je comprends ton envie Emma, je comprends que tu puisses l'aimer et vouloir le garder près de toi mais même si c'était le cas, tu vieilliras et lui non, jamais il ne pourra t'engendrer car si tu viens à mourir Ayden disparaitra à son tour... Mais ça tu sembles l'avoir compris bien avant que je ne t'en parle n'est-ce pas?" Nora esquissa un sourire sincère encore jamais vu sur ses lèvres d'ordinaire scellées dans une profonde neutralité. "Tous autour de cette table avons eu affaire aux courroux des vampires, Alan a perdu sa fille sous leurs crocs, Ayden sa femme et son enfant ce pourquoi il a accepté ma proposition mais toi, ... Tu n'as eu affaire qu'à lui, ils sont tous abjectes et la preuve en est que même lui a passé outre mes conditions pour te sauver. Il devrait payer pour ça, il devrait mais ce que ton esprit m'offre en l'instant me rend incapable de te le retirer... Alors je vais compatir à ta cause, à ce tu plaides ici sans dire un mot." La blonde se redressa et fit quelques pas sur la piste poussiéreuse, mains dans le dos, les talons de ses escarpins martelaient délicatement le sol. "J'offre à Ayden le droit de faire ses preuves... De me prouver combien il t'aime, combien c'est encore plus fort que sa soif de vengeance concernant son passé, si il me convint, je tâcherai à mon tour d'offrir ma conciliation, en attendant vampire, atèles toi aux simples progénitures des Originels et eux, ne les approches pas ! Je verrai si mon âme est tentée par votre amour ou non, ensuite je vous délivrerai mon choix. Mais une chose encore! Si je te retire la liste, saches qu'un autre prendra la relève et sa soif de vengeance pourrait bien être incontrôlable au point qu'il t'en traquerait à ton tour et ça, toute la magie du monde ne pourrait y remédier... A toi de savoir ce qui est le plus important : La vie d'Emma ou celle de milliers d'autres personnes..." L'entrevue se termina ainsi, elle se manifesterait lorsqu'elle voudrait parler car déjà la jeune femme aux cheveux blonds s'évaporait comme si sa présence ne fut qu'une illusion de plus.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Lun 23 Sep - 16:48

Cette femme Emma ignorait tout d'elle, comment elle l'a connaissait, pourquoi elle cherchait à les embêter. Mais quand elle regarda Alan pour lui dire qu'Emma ne correspondait pas du tout à la description qu'il lui avait faite, Emma scruta le vieillard pour qui elle avait eu un semblant de confiance. En un claquement de doigt tout s'effaçait, cet homme savait depuis le début qui elle était, les dangers qu'elle encourait, il savait pour Matis, et il n'avait rien fait, à se demander si ce n'était pas lui qui l'avait vendu pour alléger sa dette. Emma se sentit un instant comme une monnaie d'échange pour le vieux mécano, aujourd'hui il avait parlé d'elle à une totale inconnue alors qu'Emma était sensée être morte aux yeux de tous. Elles se fixèrent un instant alors qu'aucun des hommes ne parlaient, et subitement la blondinette se radoucit, moins sur ses grand chevaux. Elle parla d'Ayden, de ce qui attendait Emma si elle poursuivait cette relation. Elle apprenait des choses, et pourtant la belle ne décrocha son regard confiant de celui de son ange, certes il resterait beau et jeune tandis qu'elle vieillirait mais dans l'instant ça ne la gênait pas qu'on la prenne pour une couguar plus tard. Elle savait qu'il pouvait se montrer sous un tout autre jour que celui qu'elle voyait en ce moment, mais si c'était pour ses convictions alors elle s'en fichait. Ayden ne ferait jamais de mal à un innocent elle en était persuadée et surtout pas à elle. Cette sorcière dont elle apprit le nom de la bouche d'Al semblait avoir sondé son esprit, ce qui la mettait un instant mal à l'aise, certes, ils savaient tous pour les coups de Matis, mais pour le reste, elle n'avait jamais pipé mot.

"J'offre à Ayden le droit de faire ses preuves... De me prouver combien il t'aime, combien c'est encore plus fort que sa soif de vengeance concernant son passé, si il me convint, je tâcherai à mon tour d'offrir ma conciliation, en attendant vampire, atèles toi aux simples progénitures des Originels et eux, ne les approches pas ! Je verrai si mon âme est tentée par votre amour ou non, ensuite je vous délivrerai mon choix. Mais une chose encore! Si je te retire la liste, saches qu'un autre prendra la relève et sa soif de vengeance pourrait bien être incontrôlable au point qu'il t'en traquerait à ton tour et ça, toute la magie du monde ne pourrait y remédier... A toi de savoir ce qui est le plus important : La vie d'Emma ou celle de milliers d'autres personnes..."

Et elle partit sur ses mots, Emma colla son front à celui d'Ayden, et déposa un baiser sur ses lèvres. Elle ne baisserait pas les bras pour ce dont en quoi elle croit. Elle n'adressa aucun regard, ni même signe de sympathie envers Al qu'elle pensait du côté ennemie, il y avait vraiment de quoi se poser des questions, et même cette once de tristesse lisible en lui, n'arrivait à lui faire baisser les barrières qu'elle venait de dresser.

Les jours passèrent, les semaines, et Foster prenait vit alors qu'Harper était morte et enterrée. Combien de temps tout ça durerait? Elle n'en savait rien, mais chaque jour elle se levait un peu plus forte, caressant toujours une cicatrice désormais invisible à son poignet. Elixir appréciait cette petite vie paisible avec son ange, même si au dessus de sa tête flottait une épée Damoclès, elle profitait de chacun de ses jours comme si ils furent les derniers. Se réveiller tous les jours dans des bras aimants, s'endormir en sentant des baisers vous caresser la peau, qu'il y avait il de plus beaux? Emma commençait à sortir sans Ayden, elle évitait certains coins, restait toujours proche de la population et dès qu'un doute s'installait elle rentrait en se fondant dans la masse, mettant en pratique tous les conseils précieux de son ange.

Emma ressortait d'un centre commercial, où elle était allée chercher quelques bricoles pour se vêtir. Alors qu'elle scrutait l'intérieur de son sac, ses oreilles furent turlupiner par une langue qu'elle connaissait bien pour l'avoir entendu des années... l'italien. Emma remonta son regard jusqu'à ce qui se passait de l'autre côté de la rue, et son coeur fit un bond quand elle vit le visage de Matis se dessiner sous ses prunelles. Un instant pétrifiée, immobile, Emma était incapable de bouger ni même de respirer, c'est à ce moment là que le visage de Matis se dépeignit, il l'avait cru morte, aujourd'hui il savait que c'était des foutaises. Il fit un pas en avant attirant l'attention de tous ses hommes, alors que le sac s'échappait des mains de la rouquine. Elle fit un pas en avant, voyant que ses traits changeaient de surprise en haine.

- EMMA!!!!!  

Sa poitrine se souleva, elle hoqueta, et retourna dans le centre commercial, plus il y avait du monde, plus les chances de le perdre parmi la folle étaient grandes. Le corps tremblant, l'esprit complétement embué, Emma redoutait de tomber et de se faire prendre, elle jetait des regards derrière elle alors qu'elle escaladait les escaliers pour se perdre dans les étages supérieures, elle déboutonna fiévreusement sa veste de couleur rouge et la jeta dans la première poubelle qu'elle trouva, voyant au loin Matis qui scrutait les environ à sa recherche. Elle agrippa la capuche de son pull noir et cacha ses longs cheveux roux avant de s'enfoncer davantage dans les étages. Emma tremblait et pour autant tous les conseils de son ange résonnaient dans sa tête comme le listing de ce qu'elle devait faire pour les protéger. Matis aussi dévalait les escalators pour la trouver, il était furieux, elle sentait que rien ne s'annonçait de bon si il arrivait à l'attraper. Elle pressa le bouton d'un ascenseur, puis se tourna pour regarder si il arrivait près de sa position. Les yeux dépassant à peine du mur qui la cachait elle sentit une main se saisir de son poignet et l'entrainer dans la cage. Lorsqu'elle vit la personne devant elle, son coeur s'emballa c'était la fin de sa fuite, Elixir colla son dos à la paroi de cette cage d'acier.

- Ne crie pas et écoute moi si tu veux sortir d'ici vivante!

Chris se tenait droit comme un "i" dans son costard cravate ajusté par un imper de la même couleur. L'ascenseur descendait et Emma angoissait, elle n'avait plus confiance en ces hommes, alors pourquoi aurait elle confiance en Chris. Il fixait la porte et pas elle. Quand la sonnerie retentit et qu'elle vit le rez de chaussée se dessiner sous son regard apeuré, aucun homme n'attendait en bas. Chris empoigna le bras d'Emma, et marcha d'un pas franc vers la sortie, lançant un instant son regard se poser sur son frère qui était encore dans les étages et qui ne le voyait pas. Chris entraina Emma à l'extérieur du bâtiment et fit signe à un taxi, il ouvrit la porte et jeta un regard à Emma.

- Tire toi, on se reverra Emma.

Dit il de manière plus douce. Il claqua la porte alors qu'elle indiquait une rue où se rendre, pas celle où elle rejoindrait Ayden, elle n'était pas aussi stupide. Pourquoi Chris l'avait aidé? Est ce que l'hallucination d'Enora avait un lien avec ça? Emma n'en savait rien, mais elle jetait des regards tout autour d'elle. Ce fut que quelques temps plus tard, en ayant couru aussi vite qu'elle le pouvait qu'elle poussait la porte à bout de souffle. Posant son front sur le bois de la porte alors que déjà elle refermait les verrous.

- Ayden!!!

Quand elle se retourna il était déjà là à la scruter avec interrogation. Sans larme mais en tremblant comme une feuille, Emma se riva à ses bras déposant des baisers dans son cou, tellement heureuse de le voir en vie, et surtout d'avoir réussit à s'échapper.

- On doit partir ils sont là, il m'a vu!

Le téléphone résonna dans la maison, et leurs regards se posèrent sur lui.

[...]

Il faisait nuit, Emma fixait au travers de la fenêtre depuis leur départ de Chicago. C'était la fin de leurs jours heureux pour un temps, Matis la savait vivante, et ne tarderait pas à la retrouver. Il était fort au jeu du chat et de la souris, il ressortait toujours vainqueur. Emma faisait taper le bout d'une cigarette contre son bras depuis un bon moment alors qu'Ayden était aussi silencieux qu'elle. Elle ne savait pas ce qu'il lui avait dit au téléphone, Ayden s'était contenté de lui dire de prendre ses affaires avant qu'ils ne fuient la maison. Comme beaucoup de fois, elle avait empoigné la lanière de ce sac de sport pour s'échapper dans la précipitation. Quand ses yeux croisèrent la pancarte de la ville, un haut le coeur se fit sentir, ses mains se mirent à trembler comme jamais. Emma les glissa entre ses cuisses, fermant ses yeux qui étaient déjà emprunt d'une terreur. Son coeur tapait dans sa poitrine, alors que sa respiration se coupait déjà, des frissons caressaient l'avant de ses bras, alors qu'elle se sentait comme compresser entre deux étaux.

- Arrête toi...

Quand la voiture se stoppa enfin, Emma avait l'impression qu'il avait mit des minutes à l'arrêter. Tremblante comme une feuille qui tombait au sol, Emma tira la poignée de la portière pour s'extirper dehors et prendre l'air. Elle colla son dos à la carlingue de la voiture, alors que la pluie commençait déjà à rencontrer sa peau. Emma commençait déjà à voir flou, et sans s'y attendre elle tomba contre le macadam des plus inconfortable, posant sa main sur sa gorge manquant d'air alors qu'elle se recroquevillait sur elle même, ses membres se crispant.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Lun 23 Sep - 19:36



Your death & your new existence.
Chicago était une ville qu'il connaissait parfaitement, il y avait vécu en son temps, il y avait donné de sa personne, apprécié les gens qu'il y côtoyait mais désormais ça n'avait plus la même saveur qu'autrefois. Il aimait une femme, une humaine, aux antipodes de ce qu'il avait été forcé de devenir, lui le prédateur, elle la proie fragile mais alors qu'elle aurait dû le craindre en tant que tel, Emma semblait encore plus perturbée par de simples êtres de son espèce qu'il pouvait briser en un clin d’œil. Son trésor était trop fragile, trop touchée par ce qu'elle avait vécu et rien n'avait su l'apaiser hormis lui, qu'avait-il de plus que les autres? Rien bien au contraire, il ne pouvait pas lui offrir ce qu'il aurait adoré avoir lors de son vivant. Le cœur de la belle pulsait, le sien était figé, elle respirait pour vivre, lui ne le faisait que pour humer l'odeur de ses cheveux, elle pouvait donner la vie et lui n'en avait plus la chance. Voilà ce à quoi il songeait lorsque la jolie rousse, dont il était épris au point de revoir sa vision des choses quant à certains membres de sa race, s'absentait quelques heures. ...tu vieilliras et lui non, il ne pourra jamais t'engendrer... Indéniablement la sorcière avait raison, il aurait beau la chérir, la protéger et combler son existence comme aucun humain ne semblait capable de le faire, un beau jour, elle quitterait cette terre. Si le lien magique tenait jusqu'à lors, alors il s'éteindrait lui aussi mais il ne la reverrait jamais après toutes les choses monstrueuses qu'il avait commise. Autrefois le damné avait cru en Dieu, en une perspective d'au delà, désormais il voyait la chose comme la séparation de l'être aimé, lui brûlerait en enfer tandis qu'Emma trouverait le repos éternel.

Ayden y pensait là devant cette tombe qu'il n'avait jamais vu : Sonia Lise Mattews 1903-1930 & Aaron James Mattews ....-1930 "Qu'ils reposent en paix" Cette phrase lui arracha un frisson qui dévala le long de sa colonne vertébrale. Jamais il n'avait vu cette pierre, ni ces mots, ni même les quelques autres taillés dans le marbre. A ma sœur et son fils... A notre fille partie trop tôt. Il n'y avait rien le concernant, sans doute la famille et les proches, n'ayant jamais retrouvé son corps, l'avaient cru à l'origine de sa mort alors qu'il n'avait eu de cesse de l'aimer dès le premier jour de leur rencontre. Aucune larme ne quitta ses paupières, simplement cette chaire de poule désagréable qui semblait s'ancrer à la chemise qu'il portait. Le vent soufflait quelque peu, emportant les premières feuilles d'automne sur les allées de ce cimetière où pas âme qui vive ne foulait l'herbe fraîchement tondue. L'endroit semblait suspendu dans le temps et lui prenait des allures fantomatiques au plus les pans de son trois quart voletaient contre ses jambes. Mains en poches, le vampire huma une une senteur de tabac et de camphre. "Qu'est-ce que tu fais là?" Lâcha-t-il sans même se tourner. La main de son interlocuteur vint se poser contre son épaule jusqu'à ce qu'il la retire comme si son propriétaire n'était plus qu'un étranger. "Vas-t-en Alan..." Le vieux se posta à son flanc, l'odeur de sa cigarette montant lentement au nez du damné qui ne bougea pas d'un pouce. "T'as le don pour t'attirer les faveurs des belles gosses Gamin, ta femme était..." En à peine une seconde, Perters se retrouvait dos à un arbre dont l'écorce entravait lentement les vêtements qu'il portait, la paume de Mattews plaquée fermement contre l'une de ses épaules. "Je croyais avoir été clair quand j't'ai dit que j'avais plus besoin de toi!" "P'tit voyons, j'ai pas eu l'choix... Ta fichue sorcière elle..." Ayden le relâcha les paumes contre les tempes pour maintenir une sérénité friable. "SI CA AVAIT ÉTÉ LUI?!!! HEIN!!!! Il se tourna vivement vers le garagiste qui frémit en voyant les traits monstrueux de celui qu'il avait accueilli comme son fils. "Si lui aussi t'avais promis la lune, car c'est bien le cas, elle t'a fait miroiter quelque chose n'est-ce pas? Si cet enfoiré t'avais promis quelque chose en échange... tu l'aurais livré sans remord Al"!!!!!!" "Gamin je..." Ayden se rua sur lui, la main posée sur le cœur du vieux qui battait la chamade. "C'était ça hein, faisons croire au gamin qu'il peut avoir confiance, qu'il peut avancer les yeux fermés pour nous obtenir c'qu'on veut, tenons le en laisse et lâchons un peu d'leste uniquement pour qu'il nous mange dans l'creux de la main, ainsi il filera plus vite vers sa tâche et on sera débarrasser de TOUS CES PUTAINS DE VAMPIRES!!!!! Alan ne dit plus mot, un silence qui mura le chasseur dans l'opinion, peut-être faussé mais auquel il croyait dur comme fer, qu'il se faisait de Peters. Il baissa sa prise et recula de quelques pas. "...Dégages..." Alors que le garagiste tournait les talons, Ayden avait déjà disparu.

Son domaine, il le quitterait dans peu de temps, ils ne devaient pas rester ici, ne pas se murer dans la tranquillité instaurée depuis la fausse mort de sa précieuse humaine. Livide, le regard mort, le damné n'eut le temps de retirer sa veste que déjà le courant d'air de la porte d'entrée, se refermant brutalement, apporta l'odeur d'Emma à son odorat. Elle eut à peine prononcé son prénom qu'il était dans le vestibule, réceptionnant son corps tremblant contre le sien. "On doit partir ils sont là, il m'a vu!" Le front plissé, le vampire dégagea les mèches obstruant son visage. "Qui? Emma qui t'a vu?" Il n'eut aucune réponse et ce fut en la serrant contre lui qu'il sortit le téléphone qui vibrait dans la poche intérieur de sa veste. "Bonsoir Mattews, ça fait... un peu plus de deux semaines que je la crois morte, plus de deux semaines que j'te cherche pour récupérer ce qui m'appartiens et aujourd'hui sur qui j'tombe?" Alors que son humaine allait ouvrir la bouche, Ayden déposa l'index contre celle-ci. "Je te le donne en mille, mademoiselle Harper en chair et en os, alors j'veux bien croire au fantôme mais là elle était bien réelle, aussi vrai que ce que j'ai pu voir dans le cimetière après l'avoir traqué dans le centre commercial pendant une grosse partie de l'après midi! Vous êtes comme les inséparables, c'est touchant, mais quand l'un meurt l'autre aussi non?" Ce rire annonçait la couleur et au plus l'Italien parlait, au plus le damé fixait l'horloge au dessus du salon. "J'la trouverai, j'te trouverai et là, je serai prêt à faire ce qu'il faut..." Cinquante neuf secondes passèrent ainsi avant qu'Ayden n'éteigne l'appareil et le balance dans l'assise du canapé. A partir de ce moment, tout prit une autre tournure, il pressa la belle et se saisit des clefs de la Malibu récupérée, du sac d'argent, colla le tout dans le coffre et démarra en trombe. La tranquillité était terminée et il mettrait un point d'honneur à la retrouver le plus vite possible.

La route défilait une nouvelle fois devant les phares, le silence avait pris les deux amants d'assaut, chacun avait, semblait-il, eu son lot de souffrance quotidienne. Il fallait s'y attendre, dupez le loup, blessez le et c'est face à un animal plus féroce que vous avez à faire si vous ne le tuiez pas. Matis les pistait depuis le début, du moins il pistait le vampire qui déjà se maudissait intérieurement d'avoir laissé la jeune Harper sortir sans lui. Les mains crispées contre le cuir du volant, il ne disait mot et songeait à que faire, qu'entreprendre pour honorer la promesse qu'il avait faite à la jeune femme songeuse près de lui. Le panneau d'entrée de ville se profila sous les feux de la voiture : Mystic Falls. Lorsqu'elle vit ce nom, subitement Emma se mit à frémir jusqu'à lui ordonner d'arrêter le moteur, là sur un chemin de graviers longeant les bois. La pluie battait par delà le pare-brise tandis qu'elle faisait le tour du véhicule pour s'adosser contre le capot. Ayden passa une main contre ses traits, il n'avait nullement le pouvoir de la sécuriser vraiment, il retardait simplement une échéance pour lui permettre de souffler rien de plus mais, lorsqu'il la vit s'écrouler sur le bitume il comprit. Sans attendre il quitta l'habitacle et la saisit fermement aux coudes afin de la redresser contre la carrosserie, son visage de poupée était ravagé par les larmes tout autant que par les gouttes tombées du ciel noir ne nuit. Elle tremblait, son souffle s'entrecoupait, l'organe en sa poitrine hurlait la peur qui lui démolissait l'esprit. "Trésor... Calmes toi..." la voir ainsi fit filer les filigranes sous les yeux océans de Mattews qui sentait la rage prendre le dessus sur le calme. Matis le répugnait, pour ce qu'il avait fait d'elle, pour ce qu'il lui faisait encore alors qu'il n'était pas présent, cette simple constatation lui fit ancrer les phalanges, plus encore, sur les poignets de celle qu'il aimait. "EMMA!!!" Hurla-t-il dépossédé de tout moyen. Lorsqu'elle revint à elle, les yeux embués de larmes, constatant surement l'état étrange du vampire, il sonda longuement ses yeux, elle tremblait face à lui, il ne voulait pas lui faire de mal, jamais et pourtant en tentant de la faire revenir à elle, il l'avait poussé à le voir comme l'être immonde qu'elle fuyait. "Pardonne moi... Trésor je ne voulais pas." Emprunt de remords, il essuya les joues pâles de la belle et sentit son être la pousser vers elle comme jamais. Sans crier gare, Ayden dévora son cou de baisers, brulants emplis de regrets, puis sa mâchoire et enfin ses lèvres qui semblaient lui offrir une toute autre saveur que celle qui leur connaissait.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Lun 23 Sep - 21:44

Elle manquait d'air au sens propre et figuré. En voyant cette pancarte se profiler sous ses yeux, Emma avait pris conscience que partout où elle se rendrait jamais elle ne serait tranquille. Elle ne dormira jamais sur ses deux oreilles, se réveillera au moindre craquement autour d'elle, aura toujours les yeux derrière la tête, la peur au ventre de voir son visage se dresser devant elle, ou voir un SUV s'arrêter pour l'attraper. Lorsqu'elle était seule dans sa course, elle s'était faite à cette idée, mais là elle entrainait Ayden dans sa chute et ça la rongeait. Avoir plus peur pour la vie de son ange que la sienne pouvait paraitre stupide, mais Emma l'aimait à s'en faire péter les veines. Elle qui croyait que l'amour qu'elle avait eut pour Matis ne pourrait jamais être aussi fort pour un autre se trompait lourdement. Elixir ne voulait pas se retourner un jour et pouvoir dire "J'ai rencontré Ayden, cet homme formidable a croisé mon chemin et il est mort. Pourquoi? Je pourrais tuer quelqu'un tellement j'ai la haine contre moi même". Les mots de son ange résonnaient dans sa tête "Ne pars pas, jamais, je te protégerai, je veillerai sur toi jusqu'à disparaître... Tu seras tranquille Emma, mais ne fuis jamais." Elle se concentrait sur ça, sur le fait qu'il ne veuille pas qu'elle le protège, sur ce moment où leurs lèvres s'étaient scellées à nouveau pour finir dans des draps au fond d'un garage. Elle se souvenait du moindre détail, de la douceur dont il avait fait preuve, de la fièvre se dégageant entre eux.

"Trésor... Calmes toi..."

Doucement, en fermant les yeux, elle desserra des points, signe que son corps répondait à sa présence, il était le seul à pouvoir la calmer et dieu sait que beaucoup avait tenté lorsqu'elle était en proie à ses crises. Elles s'étaient fait plus rare ces derniers temps, il lui avait presque fait oublié son calvaire, mais tout lui revenait en plein visage, la faisant souffrir, pleurer et hurler intérieurement de rage de le mettre en danger ainsi. Emma Foster n'avait pas fait long feu, et elle s'en voulait, peut être aurait elle du courir avant qu'il ne voit son visage, forcer sur ses membres pour ne pas être paralysé par la peur. Elle s'en voulait, elle se sentait coupable de ce qui se produisait sur leur chemin, celui sur lequel ils marchaient en se tenant la main. Emma plongeait dans sa bulle dévastatrice, sans même prendre garde à la pluie qui s'invitait sur elle, sans même faire attention à ses poignets qui étaient tenus avec force pour la faire réagir.

"EMMA!!!"

Un long frisson parcouru son corps, l'obligeant à ouvrir les yeux sur son ange. Son coeur s'emballa subitement en voyant les fils bleutés sous ses yeux, non pas qu'il l'effrayait. Son esprit lui jouait des tours, le visage de Matis s'était dessiné sous ses prunelles alors qu'il ne s'agissait que d'Ayden. Il lui fallu quelques secondes avant de voir ce blondinet pour qui elle retournerait ciel et terre, redressée sur le capot de la voiture sans même s'en être rendu compte. Emma tremblait aux creux de ses mains tout en fixant son visage pour s'assurer que c'était bien elle et pas un mauvais songe.

"Pardonne moi... Trésor je ne voulais pas."

- C'est pas toi c'est moi... excuse moi

Ayden ne l'avait pas effrayer sous son visage de vampire quand elle l'avait vu au garage, c'était juste un mauvais concours de circonstance. Il s'empressa de faire disparaitre les perles salines qui coulaient le long de ses joues, avant de se river à elle et dévorer sa gorge. Emma s’électrisa sur place poussant un soupir en sentant ses lèvres dévier sur les siennes. La pluie continuait à tomber sur eux, collant leur vêtements à leur peau, rendant encore plus séduisant la silhouette du jeune homme qui l'enivrait. Son coeur s'emballait pour une toute autre raison, sentant ses abdominaux sous ses mains, alors qu'elle les laissait glisser sous ce tissu pour le toucher à même la peau. Les lèvres d'Emma dévièrent pour embrasser son cou, alors qu'une de ses mains pressait sa nuque dans un élan de ferveur qu'elle ne se connaissait pas. Sa jambe remontait le long de la sienne, alors que tout s'enchainait à la perfection, jusqu'à un moment clé. Ayden fit tomber le gilet gorgé d'eau de son trésor, avant de faire sauter d'un geste brusque les boutons de sa chemise. Emma surprise bloqua, avant de se souvenir d'un mauvais passage de sa vie. Sa bouche resta entre ouverte, alors que ses yeux se plongeaient dans les siens.

Elle se souvenu de son retour à la ville après avoir rencontré Ayden, elle avait passé quelques heures seules dans la maison à pleurer en silence son départ précipité, à toucher du bout des doigts se coeur qu'elle avait formé sur sa peau et qui ne tarderait pas à s'estomper comme toutes autres griffures légères. La porte d'entrée avait claquée, il était rentré, et ses pas résonnaient dans la maison, en même temps que sa voix alors qu'il était au téléphone. L'être d'Emma s'était serré, son corps tremblait alors qu'elle séchait ses larmes pour ne rien laisser entrevoir à celui qui se disait être son mari. Il avait passé la voute du salon avec son regard brillant et son sourire malicieux. Emma s'était figée sur place, debout devant la table en verre, où un diner les attendait. Sa main l'avait ceinturé alors que ses lèvres la dévoraient sans même qu'elle le veuille un instant elle l'avait repoussé prétextant qu'elle avait faim, or elle avait juste un dégout en sentant ses mains, elle ne voulait pas. Matis s'était empressé de coller son bassin à elle pour lui faire comprendre les intentions qu'il avait, l'informant que le repas pouvait attendre, avant de river le corps de la belle à la table, faisait sauter d'un geste vif le chemisier qu'elle portait sans aucun ménagement alors qu'il s'embrassait de baiser sa peau, la prenant pour une poupée dont on possédait l'âme. Puis il l'avait dénudé avant d'abuser sans aucun remord de son corps. Emma se souvenait des larmes qui avait perlé sur ses joues, de ses mains sur ses poignets qui la maintenaient ou sur sa gorge qui la serraient et de sa hardeur qui la brisait et la déchirait un peu plus chaque jour.

Ce moment où elle fixa son regard, Emma comprit qu'il avait vu ses pensées, et alors qu'il se reculait un instant, retirant ses mains pour ne pas la blesser ou la forcer à quoique ce soit. Emma les retint, entendant gronder dans le ciel, elle aurait voulu pouvoir effacer ces images de son esprit afin de ne jamais blesser son ange. Elle le tira à elle, et fit poser ses mains sur son ventre, avant de passer ses bras autour de son cou, baisant délicieusement ses lèvres, mordant avec tendresse sa mâchoire pour glisser jusqu'à son oreille.

- Montre moi que tu peux être aussi hardant sans me blesser.

Emma glissa ses mains sous son tee shirt et les fit remonter jusqu'à son cou, avant de le lui retirer pour migrer ses lèvres sur son buste, alors qu'elle se séparait de sa chemise. Ses mains glissaient le long des cottes de son ange, alors qu'elle dévorait ses lèvres, l'entourant d'une de ses jambes pour le serrer contre elle, son postérieur remontant davantage sur le capot alors que la fièvre la gagnait progressivement. Il faisait froid dehors pourtant, elle bouillonnait, elle n'avait envie que d'une chose sentir Ayden la posséder, la faire vibrer comme personne ne l'avait jamais fait avant lui. Sa peur avait disparu, elle avait confiance en lui, elle savait qu'il ne la blesserait jamais, il prenait soin d'elle telle une poupée inestimable. Elle défit la boucle de sa ceinture avant de faire sauter les boutons de son pantalon bien trop étroit pour lui à ce moment là, ses mains sur sa peau lui arrachaient des frissons et soupirs adorable qui se perdaient entre les arbres.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Lun 23 Sep - 23:49



Your death & your new existence.
Incapable de dire si ce fut le coup de sang, l'angoisse de la savoir de nouveau traqué, la voir ainsi défaillir au creux de ses mains qu'il resserrait d'avantage contre ses poignets, mais tout il advient qu'il s'agissait là de sa première pulsion envers la jeune femme. D'ordinaire il préférait, sans doute en ayant vécu mémorablement quelques uns de ses souvenirs douloureux, la laisser choisir bien qu'il la désirait tout aussi ardemment qu'elle, à chaque fois il l'avait laissé lui prouver un désir qui était loin d'être absent en son propre organisme mais pas ici, pas cette fois. Ayden apprenait chaque jour un peu plus sur elle, elle était fragile, vulnérable et confiante, mais au delà de ça il voyait le courage et la force dont elle avait toujours fait preuve, même si la terreur ravageait ses prunelles émeraudes, derrière cette enveloppe fragile avait vécu une ardente demoiselle ayant simplement fait les mauvais choix. Jamais le vampire n'avait laissé parler ses pulsions sauvages envers elle, il ne lui ferait pas mal, il le savait, le sentait au fond de lui même si, en l'instant, ses entrailles lui hurlaient d'apaiser les flammes dévastatrices qui léchaient vigoureusement l'entièreté de ses muscles au point de lui en faire serrer les mâchoires afin de contenir, encore et toujours, le prédateur qu'il ne voulait jamais lui laisser entrevoir. Les mains d'Emma s'activaient contre lui, se plaquant fiévreusement contre sa ceinture abdominale au point d'y sentir ses ongles s'ancrer lentement, lui ne faisait que lui livrer des baisers plus flamboyant que leurs derniers échanges, plus intenses encore que leurs langues s'épousaient terriblement au point de le crisper sur place. Les paumes collées à ses hanches, Ayden les redressa en une rapidité surhumaine à ses épaules et lui retira la première étoffe qu'il laissa rejoindre le capot, plus vif encore il fit sauter les quelques boutons de son corsage sans même prendre garde à la cadence qu'il donnait à ses mouvements. Imprégné d'elle, le damné évoluait dans un monde où seule l'envie lancinante le possédait, son amour pour la belle entrait en jeu mais pourtant rien ne semblait lui faire reprendre le contrôle sur ses actes jusqu'à ce que ses yeux se rouvrent dans le jade de ses iris scintillantes. En un bref moment, des tonnes d'images horribles parvinrent à l'esprit du vampire qui, une fois qu'il eut jaugé et pesé la lourdeur de ses gestes envers elle, recula d'un pas comme si le simple fait de la frôler la ferait saigner comme jamais.

Blême au possible, blanc comme le visage poudré qu'affichait la sorcière quelques jours plus tôt, il considéra le corps de la jeune femme comme un fruit défendu, un cristal friable qu'il aurait pu briser dans son ardeur. En ses prunelles, Ayden sentait la fureur s’enflammer, en ses entrailles tout autant. Il n'avait plus qu'une envie, le tuer, lui arracher les tripes et les lui faire avaler, le voir souffrir comme elle avait souffert sous son corps. Tout en reculant, alors qu'Emma avançait vers lui, comme ivre de rage de par la vision qu'elle lui avait offert sans pourtant le vouloir, Ayden vacilla et ce fut les mains de sa protégée, là, contre les siennes les ramenant à son ventre chaud, qu'il le tinrent debout. Un frisson lécha ses vertèbres, quelques flashs des soumissions subis par son trésor lui revinrent comme la neige sur un écran défaillant, quelques uns, encore d'autres qui au fil des doigts graciles de la jeune humaine, s'affairant à lui découvrir le torse pour esquisser chacun des muscles bandés sous son épiderme frais, disparurent pour ne laisser plus qu'elle, ses souffles désireux, ses soupirs charnels, sa douceur, ses désirs, sa chaleur... Emma, juste cette femme qu'il désirait au point de brimer ce qu'il était, de passer outre sa monstruosité afin de la baigner d'amour comme jamais elle n'en avait connu. "Montres moi que tu peux être aussi hardant sans me blesser." Cette phrase n'avait rien de salace, rien qui ne pouvait quitter ses lèvres n'était démesuré, elle quémandait simplement une preuve, la preuve qu'un amour même cuisant, dévastateur, se devait d'être de simples étoffes arrachées, des gémissements plus poussés et un plaisir décuplé mais en rien des contusions et faire couler le sang.

La pluie fit jaillir quelques frissons contre la peau délicieusement blanche de la belle, la simple lueur de lune la sublimait au point de faire briller les yeux du vampire qui revint baiser ses lèvres tandis qu'elle faisait glisser la ceinture contre les passants de son jean. Le son du cuir chauffant contre le tissu le fit revenir à la séduction qu'il générait chez elle, un autre écho sonna aux tympans du damé comme l'annonce d'un moment unique où il se devait de relâcher la pression qu'il mettait sur lui à chaque fois qu'il lui faisait l'amour. Tout n'était qu'une question de vérité, il était sûr de ne jamais la blesser, alors jamais il ne le ferait... Emma pressa les paumes contre sa nuque, encore hésitant, il préféra poster les siennes sur le métal derrière elle, la taule grinça contre son poids, il continuait cependant à l'embrasser jusqu'à ce que la jambe de l'humaine, galbée d'un bas de soie, vint serpenter autour de sa cuisse et le rendre ivre à s'en faire crever le thorax si son cœur avait pu battre. Ayden se fit plus vif, ses mains pressèrent encore la carrosserie dont la peinture fêlait sous ses paumes, il sentait les fissures sous les lignes de ses mains, fuir comme le plaisir divin que la belle lui offrait en baisant son cou à plusieurs reprises. Subitement, il redressa le torse contre sa poitrine et ses membres offrirent de leur puissance pour venir saisir ses hanches et la faire rejoindre le capot où elle s'allongea d'elle même, sous le chemin que lui indiquaient les phalanges du vampire. Son sang bouillait en lui, il battait en ses tempes comme si son cœur revenait à la vie après des années de silence et la vision de sa poitrine parsemée de gouttes sous la lumière d'argent l'abandonna totalement à elle. Les doigts du damné remontèrent chaque courbe de ses côtes, s'arrêtèrent à sa gorge où il s'enivra de son pouls accéléré par l'ardeur qui s'emparait d'elle.

Le chasseur vouta le dos, et huma la jugulaire d'Emma jusqu'à en faire saillirent les vaisseaux sous ses yeux clos, la pointe de sa langue fila contre l'artère qui ne demandait qu'à être puisait, le contrôle prenait des lors tout l'enjeu de la situation, la morsure le tentait mais lorsque ses canines filèrent contre ses lèvres, qu'il entrouvrit ces dernières, uniquement la pointe des crocs frôla le cou fragile de la sublime créature qu'il tenait contre le lui, cette caresse étrange lui donna cependant plus d'assurance lorsqu'il baisa l'endroit où les battements de son cœur s'affolaient. Sans quitter cette zone, qui semblait la plus érogène chez elle, Ayden retira les dernières pressions couvrant ce qu'Emma désirait gouter sous un jour plus torride. Lorsque ce fut fait, cette même main fila contre l'un des genoux de la belle pour le repousser lentement contre la voiture afin qu'il puisse s'approcher de son entrejambe. Ses phalanges filèrent sous le tissu de la jupe qu'elle portait, et tirèrent lentement la jarretelle qui retenait l’étoffe luisante, galbant son mollet, au point de la rapprocher d'elle, encore et encore jusqu'à ce que l'objet des désirs d'Emma rencontre le plaisir humide du sien, sa chaleur captivante et la douceur qu'il lui intimait. A cet instant, il redressa la mâchoire contre la joue de la jeune femme, l'arrête de son nez épousa les courbes de ses traits poupins et il recueillit les premiers souffles impatients de son trésor, des soupirs défaillants alors qu'il ne bougeait pas, qu'il ne la possédait pas. Les perles de pluie contre son visage moururent sur le sien et il baisa enfin ses lèvres, les mordit tendrement sans jamais la faire saigner. Lorsqu'une des mains de la belle rejoignit son dos dans le but de lui faire pénétrer son sanctuaire, en une vitesse record, Ayden la saisit et la plaqua contre le capot, s'assurant que ses propres phalanges, repliées contre son avant bras, fussent les seules à encaisser le choc brutal en s'enfonçant dans le métal froid. Le froissement de taule ne lui fit aucun effet, ni à elle, qui hoqueta simplement au fait qu'il se montre plus bestiale sans pourtant la soumettre trop.

Il relâcha sa prise et son index dégringola contre son bras chaud de désir pour enfin terminer contre l'un des seins toujours enveloppé dans l'écrin de dentelles, il ne retira jamais celles-ci mais joua sur le relief et parfois sa main passait le seuil de l'armature afin de faire frémir l'extrémité de sa poitrine, lui arrachant toujours plus de soupirs impatients. Le temps semblait peser sur les épaules d'Ayden et pourtant il se délectait d'elle comme jamais encore, un dernier baiser s'offrit à ses lèvres qu'il retint, entre les siennes, quelque peu en les lâchant avant d'ancrer le bassin contre elle, de la saisir sans qu'elle ne s'y fut préparée et pourtant la chaleur et la douceur extrême de son sanctuaire lui délivra l'âme, tant qu'il souffla contre ses joues avant de donner des reins et de redresser le genoux d'Emma contre sa hanche. Ayden sentait son corps la réclamer avec fièvre, elle frémissait sous lui, jamais il n'aurait pu se croire capable de tant d'ardeur sans avoir à être brutal. Conscient d'un tout nouveau phénomène, il pressa la taille de la belle et rythma plus encore les allées et venues, au plus Emma laissait échapper son plaisir, au plus il l'oppressait contre son bassin afin d'augmenter ses sensations. Les siennes se décuplaient au fil de cet échange bouillant, l'orage fendit le ciel lorsqu'il sentit les muscles en elle l'enserrer au point de le rendre prisonnier, son corps lui hurlait de la satisfaire, lui criait de faire jaillir l'orgasme puissant qui déjà faisait vibrer son être au point que les mains qu'elle apposait contre ses biceps, bandés au possible, grelottaient, non pas de froid mais d'un plaisir dévastateur que lui même sentait monter en lui. Peu importait les gémissements qui volaient dans l'air, leurs souffles et leurs râles plus forts à chaque seconde, ils étaient seuls, livrés à la satisfaction du partenaire comme jamais ils ne l'avaient encore ressenti. Décuplé, tout était exacerbé pour le vampire qui sentait ses mains saisir les côtes de la précieuse humaine à en faire blanchir d'avantage sa peau, lorsqu'il y prit garde, rapidement ses poings rencontrèrent brutalement le capot du véhicule lorsque les hanches de la belle ondulèrent contre sa taille et lui livrèrent des contractions divines qui le firent lâcher prise. Le plaisir sembla rejoindre chacun de ses muscles, vaisseaux, artères et veines, comme une dose de drogue pure, plus savoureuse encore que l'arôme du sang.

Le damné se radoucit tendrement, les coudes lovés contre la carrosserie, englobant délicatement le buste haletant de la belle qui rouvrait les yeux après un dernier baiser humide de pluie d'orage. Après quelques secondes, Ayden riva la main aux reins d'Emma pour la redresser assise devant lui et considéra les quelques dégâts occasionnés à la Malibu. La commissure de ses lèvres se fendit tandis que le nez du trésor rejoignait ses clavicules, le vampire entoura les contours du capot, soulevant la belle contre lui, comme si elle fut un plume, et redressa légèrement la tôle. "Ça se voit pas tant que ça... En revanche ce qu'il y a dans tes yeux, ça j'aimerai le voir plus souvent." Ayden la fit se dresser plus contre lui pour la contempler à bout de bras. "Toi et moi trésor, jusqu'à mon dernier souffle." Lentement il la fit redescendre et lorsque la pointe de ses pieds toucha terre, il scella ses lèvres aux siennes comme la promesse qu'il venait de lui délivrer.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Emma Renzoni

avatar
Messages : 68
Emploi/loisirs : Etudiante

We all have something to hide.

Race: Humaine
Couleur RP:
Tell me more:
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Mar 24 Sep - 2:59

Emma était marquée au fer rouge par un homme qui avait juré devant les dieux de la chérir de la protéger jusqu’à ce que la mort les sépare. Il avait fait tout le contraire, il l’avait détruite, contrainte à fuir, rendu esclave du moindre de ses désirs à assouvir, qu’elle le veuille ou non, lui seul comptait. Des brides de souvenirs qui l’hantaient sans qu’elle ne puisse s’en détacher, le moindre mouvement qui la surprenait pouvait engendre des flashs des plus douloureux en son sein. Ayden était victime de sa nature, contraint malgré lui à apprendre aux travers de ses iris. Emma regrettait parfois cette facette, c’est vrai que tout était plus simple que des mots, mais certaines choses étaient trop douloureuses tant pour elle que Ayden. La réaction, et la rage qui avaient pris possession de ses iris quelques minutes plus tôt en témoignaient. Elle avait l’impression de lui imposer des barrières invisibles, l’empêchant d’agir comme il l’aurait voulu, et rien que pour ça elle maudissait Matis et ses agissements sur son être. Emma voulait se libérer de ses chaines qui entravaient encore ses chaires et son cœur, pour pouvoir jouir de plaisir commun sans avoir peur, sans avoir à mettre des freins à son ange qu’elle adulait. Il retenait la hargne qui l’habitait afin de ne jamais la blesser, contenant ses pulsions pour la préserver encore et toujours des souvenirs houleux qui l’habitaient. Emma connaissait la force qui le tenait et pourtant elle n’en était pas apeurée, pour la première fois un homme réussissait à obtenir sa confiance au point qu’elle lui fasse une demande particulière qu’il s’empressa d’assouvir.

Sa force fit plier la carrosserie sous ses mains alors que le dos d’Emma épousait la fraicheur de celle-ci, son corps où l’eau de pluie se déversait sur elle n’attendait que lui. Sa poitrine se soulevait sous les frissons que lui infligeaient ses mains, Emma fixait son regard avec désir. Son ange sous la pluie était une merveille, son regard étincelait de la même fièvre qui l’engendrait, la forme de ses muscles contractés se dessinait comme la plus belle des œuvres. Un spectacle des plus délectables dont elle ne pouvait baisser le regard comme hypnotiser par cet homme qui lui rendait sa vie. Il était tout pour elle, il était son nouveau monde, une saveur exquise au gout égalant les drogues qu’elle consommait autrefois, pour se laisser planer dans un univers plaisant.  Ici pas de ligne de cocaïne, juste un homme merveilleux qui se laissait aller contre son corps tout en prenant soin d’égaler le plaisir qui le contenait. Ses mains filaient sur sa peau blanche jusqu’à sa gorge, où son sang pulsait, une entaille l’aurait fait jaillir comme une fontaine de jouvence. Il se nourrissait de son odeur tout comme elle adorait sentir la sienne autour d’elle, ses crocs qu’elle n’avait encore jamais vu effleurait sa sensibilité, lui octroyant un soubresaut des plus électrisant. Son corps se cambra sous lui, alors que sa main glissait sous son genou pour la repousser encore contre cette tôle. Des soupirs s’échappaient de ses lèvres alors que ses doigts filaient sous sa jupe pour tirer l’infime morceau qui tenait ses bas, l’incitant à se rapprocher encore de lui. Brûlante de désir, Emma aurait pu être incontrôlable, pourtant elle ferma les yeux, appréciant chacun des mouvements du corps de son ange, son souffle dans son cou, alors qu’il se contentait de faire rencontre sa peau et l’arrête de son nez. Leurs entrejambes se frôlaient sans jamais s’unir, un gémissement d’impatience fut arracher à sa gorge, alors qu’elle jetait sa tête en arrière comme possédée par une chaleur brulante qui lui donnait envie de se tortiller dans tous les sens. Pourtant elle ne fit rien, juste passer sa main le long de sa ceinture abdominal pour empresser le creux de ses reins entre ses jambes. D’un geste vif, qui lui arracha un cri d’envie alors qu’ils épousaient à nouveau la carlingue, les doigts d’Ayden amortissant le choc entre sa peau et la carrosserie. Sa main glissa le long de son bras, frissonnant et soupirant d’une envie qu’elle n’avait jamais connu. Son ange la faisait se languir de lui, s’assurant que chacune des parcelles de son corps n’étaient épargnées. Sa poitrine brulait pour ses mains, alors qu’il ne faisait que la caresser sans jamais la blesser. Les mains d’Elixir se baladaient avec envie, plaisir et douceur, alors que leurs lèvres s’adonnaient à un échange des plus savoureux. Lui mordant délicatement ses pétales de roses, sans jamais la faire saigner, pressant encore et encore son bassin au sien, alors que son souffle se faisait de plus en plus court face aux faveurs qu’il lui accordait. Incapable de définir quand il entamerait enfin ce moment qui promettait d’être aussi exaltant que ses préliminaires légendaires.

Son corps se cambra plus que de raison quand il lui offrit enfin ce qu’elle lui avait demandé, un gémissement inconnu et une sensation des plus stimulantes s’emparant d’elle. Un plaisir jamais effleuré la tenait en haleine, alors que le bassin d’Ayden rencontrait le sien avec fièvre. Emma était véritablement en transe, sentant son corps trembler de convoitise. Le poids de son corps sur elle, les soupirs qui filaient sur ses joues rougies par l’extase qu’elle traversait, ses hanches ondulant contre son bas ventre, afin de lui apporter autant de plaisir qu’il le lui en donnait. Ayden la possédait et elle se livrait à lui, comme une déesse offrirait son être à un dieu. Ses doigts s’ancraient à sa délicate peau pour la maintenir alors qu’il redoublait de vigueur, les gémissements d’Emma rompant le calme de la nuit. L’orage grondait au dessus de leur tête, la pluie faisait glisser leurs corps l’un contre l’autre, tout était magique en cette nuit de fuite. Tremblante d’appétit, elle apposa ses mains sur ses biceps, alors que son ange s’activait à faire naitre en elle, un spasme qui restera ancré en elle, comme un merveilleux renouveau. Son gémissement résonna au travers de la nuit, faisant s’envoler quelques volatiles des arbres. La pointe de ses pieds se crispait dans la cuisse de son amant, alors qu’elle se cambrait sous son plaisir qui jaillissait, ses mains serrant l’extrémité de son corps avant de river ses poings dans un fracas sur la tôle. Emma riva sa main à sa nuque pour le tenir contre elle, sentir sa fraicheur pour s’octroyer des frissons rigidifiant son corps. Ondulant comme une sirène contre l’objet de sa convoitise qui venait de l’assouvir, comme aucune drogue ne pouvait le faire. Leurs lèvres se caressaient à nouveau pour un tendre baiser humide par l’eau de pluie, haletante, Emma ouvrit ses yeux sur son ange. Ses yeux se noyant dans le bleu océanique des siens, alors qu’il passait ses mains sur elle pour la redresser avec délicatesse. Elle riva son front au sien, son cœur pulsant comme jamais en son être, une de ses mains se posant sur sa joue, tandis que l’autre tenait sa nuque. Elle ne voulait pas quitter cette étreinte qui la faisait vibrer. Son corps tremblait encore comme si sa possession n’était pas terminée, un soubresaut supplémentaire dans ses épaules, avant qu’elle n’ouvre une nouvelle fois les yeux sur lui. Déposant un énième baiser avant d’aller migrer sa tête contre ses clavicules, enserrant ses doigts dans sa peau.

"Ça se voit pas tant que ça... En revanche ce qu'il y a dans tes yeux, ça j'aimerai le voir plus souvent."

Un petit rire s’échappa de ses lèvres quand elle considéra les dégâts sur le capot, signe de leur moment enchanteur sous cette pluie qui cessait déjà son office. Emma riva son regard pétillant au sien, ses mains caressant ses épaules. Il était le seul à réussir un tel exploit sur elle, celui de la faire renaitre de ses cendres tel un phoenix. Son cœur battait pour lui, et jamais elle ne pourrait se passer de ses papillons qu’il générait en un regard sur elle. Le désir qu’elle avait lu dans ses yeux ne quitterait jamais son esprit, il l’avait enviait, désiré, idolâtrer comme une enfant le ferait avec sa première poupée. Il releva son corps, la tenant à bout de bras tel un chevalier tenant sa princesse. Emma était bien, loin de toutes ses crises, loin du souvenir que Matis avait laissé sur son être. Ayden pensait ses blessures et effaçait progressivement ses atrocités.

"Toi et moi trésor, jusqu'à mon dernier souffle."

Emma prenait ceci comme une promesse, celle de vire l’un et l’autre ensemble jusqu’à ce que la mort les sépare. Elle ne songea guère à cet instant qui pourrait être douloureux en elle, préférant l’éclat que produisaient ses paroles en son sein. C’était encore plus fort qu’un mariage, plus divin, ils s’aiment véritablement, ce n’était pas une illusion, c’était inévitable. Son regard glissait sur le sien, alors que son corps perdait en altitude, ses pieds rejoignant le sol, alors qu’il passait un bras derrière sa nuque pour sceller leurs lèvres, comme le ferait le cire d’une bougie scellant un lien unique et fort.

Quelques minutes plus tard, ils se retrouvèrent dans la ville où leurs vies avaient changés, Emma entremêla ses doigts aux siens avant de lui livrer un regard confiant quant à l’avenir. Leur avenir face à Matis, leur amour était plus fort que la vengeance d’un seul homme, à cet instant elle en était persuadé. La voiture s’engouffrait dans des ruelles qu’elle n’avait jamais vraiment abordé, avant de se stopper devant une maisonnette dans un club de vacances. L’intérieur semblait calme, et Emma alluma les lumières faisant le tour du propriétaire, vérifiant que chacune des fenêtres étaient verrouillées et qu’aucune présence autre que la leur n’était à déplorer. Rejoignant son ange dans la cuisine qui scrutait par une fenêtre, assis sur une chaise devant une table, elle s’approcha de lui glissant ses lèvres dans son cou, avant de laisser ses genoux épouser le sol, posant ses avant bras sur ses cuisses avant d’y apposer son menton. Son regard se rivant au sien. Cette façon d’être la ramenait brutalement à la réalité, Matis était toujours après eux tel un bulldog qui ne lâcherait jamais prise jusqu’à avoir satisfaction.

- Matis nous retrouvera, il ne renoncera jamais mon ange… tôt ou tard, on devra l’affronter, fuir n’est plus une solution.

Emma en était consciente, fuir encore et toujours ne menait à rien, partout où ils iraient Matis aura des contacts et les retrouvera. Ce n’était pas cette vie là qu’elle voulait offrir à Ayden auprès d’elle. Il méritait mieux qu’une vie dans une voiture et des maisons qui ne leur appartiendront jamais. Il méritait qu’ils se posent et jouissent d’une vie ordinaire comme tout couple, se disputant, se rabibochant, décorant leur demeure à noel, s’activant à divers tâches de bricolage. Une vie lambda mais ensemble elle ne pouvait être qu’éblouissante. Elixir redressa son visage, et laissa sa main glisser sur sa mâchoire.

- Il va finir par perdre patience et finira par nous faire sortir de nous même… Il s’attaquera aux gens que tu as de plus cher… Il ne peut pas m’atteindre si je reste à tes côtés alors il se présentera au premier qui semblait te protéger… Alan, si ce n’est pas déjà trop tard.

Son trésor doutait de la sincérité de ce vieil homme après toutes les part d’ombres qu’elle avait pu constater, pourtant, elle se souvint de son accueil, de son sourire, et quant bien même il avait aidé Matis, il avait du y être contraint d’une façon ou d’une autre. Elle connaissait ce monstre pour avoir été sa compagne et même si elle n’était pas sur des intentions de ce personnage grincheux aux mains bercées de cambouis, il ne méritait pas de mourir.

- Même si tu as des doutes sur lui Ayden, sache que ce qu’il a pu faire n’a peut être pas été intentionnelle. Matis sait avoir main basse sur les gens, il a du le contraindre d’une manière ou d’une autre… Quand nous étions à Chicago, et qu’elle parlé de ta potentielle mort, bien que caché, une larme à coulé sur son visage, et je peux t’assuré qu’elle était imprégnée de sincérité… Je ne t’influencerais pas dans tes choix, quoique tu choisisses de faire, je t’appuierais… Mais fais ce que tu juges bon mon ange, fais ce que te dicte ton cœur, ta conscience. Quoiqu’il arrive sache que je t’aime.

Sur ses paroles Emma se redressa et déposa un baiser sur sa tempe. Qu’avait-elle comme entourage pour qu’on l’atteigne, était la question que Ayden pourrait se poser, alors qu’elle ne semblait que se soucier de son entourage à lui. Elle se dirigea vers la fenêtre et jeta un regard au travers du rideau alors que la nuit faisait son œuvre, seuls les lampadaires offraient un faisceau de lumière. Tout était calme, et Emma détestait cet impression de déjà vu qui la contenait.
Revenir en haut Aller en bas
Jane Kelley

avatar
Messages : 102
Emploi/loisirs : Conseillère au lycée de Mystic Falls
MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma Mar 24 Sep - 20:01



Your death & your new existence.
Faire face à l'ex mari de sa belle ne l'effrayait en rien, à lui seul il avait réduis à néant l'un des groupes de cet homme, des malfrats, des êtres humains sans conviction, sans estime d'eux mêmes se croyant puissants par le simple port d'une arme. Des humains tout de même... Jamais Ayden n'avait tué qui que ce soit lorsqu'il était flic, pour lui la justice prenait en mains les criminels et sa brigade, ainsi que lui, n'étaient là que pour les coffrer dans l'attente d'un verdict, il n'y avait que lorsqu'il était devenu une créature à dents longues que le lieutenant Mattews avait fait coulé le sang d'hommes et femmes afin d'assouvir une brûlure immonde en sa trachée : la soif de sang. Ce phénomène était revenu le saisir lorsqu'il avait mis à mort ces hommes de main dans l'entrepôt, malgré le calme dont il semblait avoir fait preuve, la simple vue de ce liquide rouge l'avait animé au point d'en devenir une véritable machine à tuer, un être en pleine psychose capable des pires actes dans le but d'épargner une seule et même personne : Emma. Seul un instant le vampire songeait à l'avenir, pour le moment il avait travaillé stratégiquement dans le but de ne laisser aucune trace à leur poursuivant, il y avait encore quelques heures lui seul se savait traqué mais, désormais, Harper était redevenue une cible à abattre aux yeux d'un homme qui clamait haut et fort qu'elle lui appartenait, où avait été leur amour dans tout cela ? Ce Matis avait-il ressenti un quart des sentiments que le damné sentait pour cette fille ? Il était tenté d'y répondre non, pour les quelques flashs ignobles que lui avait livré sa jeune humaine sans le vouloir, jamais cette raclure n'avait pu avoir une once d'amour ou de passion à l'égard de la jolie rousse, elle n'était qu'un trophée, une sublime poupée qu'il comptait sortir de la misère afin de l’exhiber comme une fierté de plus, une coupe d'or sertie de diamants dont les gens qu'il côtoyait auraient jalousé la présence à son bras, rien de plus. Installé sur une chaise, proche de la fenêtre, il fixait l'extérieur, les allées venues du peu de bagnole qui passait. La pluie n'avait pas cessé et tiendrait d'assaut le ciel pour les quelques heures de lune qu'il restait, un éclair zébrait la voûte de temps en temps mais rien qui n'effrayait Mattews campé derrière la vitre, une tasse de sang froid en paumes. Aucun signe de traque, aucun son de semelles contre le macadam entourant la maisonnette, pas un battement de cœur ni un souffle, le calme plat et pourtant, les tintement de l'organe du trésor lui firent froncer les sourcils tandis qu'il buvait une gorgée de ce qui était devenu son unique façon de se nourrir.

Comme d'ordinaire, Ayden ne dit mot et la laissa évoluer comme elle l'entendait, ses lèvres chaudes rejoignirent son cou avant qu'elle s'agenouille devant lui et dépose les bras contre ses cuisses, le menton lové sur ceux-ci. Le chasseur la jaugea lentement du regard et écarta le mug des yeux jades de la demoiselle à qui ses doigts libres offraient déjà de douceur en ses boucles rousses. « Matis nous retrouvera, il ne renoncera jamais mon ange… tôt ou tard, on devra l’affronter, fuir n’est plus une solution. » Le vampire ferma lentement les paupières et les rouvrit sur elle. Fuir, si cela ne tenait qu'à lui Matis serait déjà rongé par les vers depuis leur première rencontre, mais il n'était pas seul, elle était là, vulnérable et surtout vivante, cette dernière chose l'obligeait à réfléchir d'avantage, à agir de manière différente que les méthodes peu conventionnelles qu'il adoptait en éradiquant les créatures lunaire. Les doigts d'Emma s'apposèrent contre la silhouette tendue de sa mâchoire, cette douceur l'avait toujours fait fondre mais aujourd'hui il pensait d'avantage à la protéger qu'à se laisser aller aux sentiments profonds qu'elle avait su découvrir en lui. « Il va finir par perdre patience et finira par nous faire sortir de nous même… Il s’attaquera aux gens que tu as de plus cher… Il ne peut pas m’atteindre si je reste à tes côtés alors il se présentera au premier qui semblait te protéger… Alan, si ce n’est pas déjà trop tard. » Le nom qu'elle prononça le fit soupirer au point qu'il empoigna lentement sa main, qu'elle avait contre ses traits, et l'éloigna pour se redresser de toute sa hauteur, le damné termina sa tasse de sang qu'il colla brusquement contre le bois de l'appuie de fenêtre avant de loger les paumes de par et d'autre de la surface. Même s'il semblait l'avoir trahis, le vieux n'avait jamais souhaité lui faire du mal, tout comme à elle, mais trompez une fois la confiance d'un homme tel qu'Ayden était devenu et les conséquence pouvaient être désastreuses. A deux fois le vampire était sorti de ses gonds face à celui qui le voyait comme son gamin, son protégé, il avait retenu sa rage mais il s'en était fallu de peu... Pourtant, il n'avait nullement l'intention de le voir aux mains de l'Italien, la perspective, peut-être faussée, que lui offrait la belle n'était pas à prendre à la légère, après tout à qui cet enfoiré de rital avait-il eut son numéro ? Pour retenir une pulsion furieuse, quant au possible fait qu'Alan ait pu être aux prises de l'ennemi, Mattews resserra le bois sous ses mains au point d'y enfoncer les ongles et de sentir la matière se fêler rapidement jusqu'à ce que quelques échardes lui égratignent la peau et fassent couler son sang. « Même si tu as des doutes sur lui Ayden, saches que ce qu’il a pu faire n’a peut être pas été intentionnel. Matis sait avoir main basse sur les gens, il a dû le contraindre d’une manière ou d’une autre… Quand nous étions à Chicago et qu’elle parlé de ta potentielle mort, bien que cachée, une larme a coulé sur son visage, et je peux t’assurer qu’elle était imprégnée de sincérité… Je ne t’influencerai pas dans tes choix, quoique tu choisisses de faire, je t’appuierai… Mais fais ce que tu juges bon mon ange, fais ce que te dicte ton cœur, ta conscience. Quoiqu’il arrive saches que je t’aime. » Chaque mots furent jaugés, Ayden n'était du genre à prendre à la légère ce que les gens lui disaient, surtout pas elle.

En une douceur de plus, générée par la voix délicate de sa protégée, Ayden relâcha la prise qui entravait, à chaque pressions de ses paumes, un peu plus son épiderme. Il se tourna enfin vers elle qui se redressait sans avoir quitté la place qu'elle occupait plus tôt et se vit offrir un tendre baiser , là sur la tempe, tandis qu'il s'apaisait et que les entailles à ses doigts cicatrisaient rapidement. La belle fixa au dehors, rien n'arriverait cette nuit, il s'en était déjà assuré alors qu'elle faisait le tour de ce qui serait son refuge en attendant que le vampire sache comment, où et quand, mettre à mal l'existence de ce pourri de Matis. Un macro de moins sur cette terre, ce n'était certes pas un grand pas pour l'humanité mais un gigantesque pour la vie fragile de la demoiselle qu'il fit se tourner vers lui, d'un simple geste de main contre la hanche, afin d'enfouir les lèvres contre sa nuque, sous son oreille où il lui servit quelques mots auxquels elle donnerait la valeur qu'elle souhaitait. « Je sais que tu n'as plus que moi... Je serai là, toujours, jamais je ne m'effacerai te ta vie sauf si tu viens à me le demander. » Ayden redressa le buste et ancra les doigts libres à la nuque fébrile de son trésor, noyant ses prunelles dans les siennes. « Ce type n'a aucune idée de ce qui l'attend mais j'te jure, je te le jure sur l'amour que j'te porte Emma, qu'il ne nuira bientôt plus à personne, ni ici, ni ailleurs. » Dégageant quelques mèches de cheveux lui obstruant le visage, il pressa la prise sur son cou et la lova dans ses bras, les yeux rivés sur l'extérieur. Bientôt le corps du mafieux nourrirait les vers, du moins, s'il restait de quoi leur offrir un repas digne de ce nom.



Jane Kelley
©️ by anaëlle.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Your death and your new existence - Emma

Revenir en haut Aller en bas

Your death and your new existence - Emma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Vampire Diaries Perfume of blood -RPG- :: Chicago-